Les "combustibles fossiles" ne résultent pas de matières végétales et animales en décomposition,

fossil-fuel-hoax-abiotic-petroleum

 


Que se passerait-il s’il était prouvé que les "combustibles fossiles" ne résultaient pas de matières végétales et animales en décomposition, mais étaient créés au sein de la Terre en raison d’une simple chimie et vous ne pouviez pas avoir peur de croire que nous "manquions" de pétrole et gaz naturel?

Les estimations de la quantité de pétrole brut que nous avons extraite de la planète varient énormément. En mai 2009, un rapport publié dans l'International Journal of Oil, Gas and Coal Technology indiquait que nous en avions peut-être utilisé plus que nous le pensions.

L'idée que nous sommes à court de pétrole n'est pas nouvelle. Les scientifiques nous ont dit que le pétrole est une ressource limitée qui a été formée il y a des millions d'années par la végétation en décomposition et la biomasse d'espèces éteintes de plantes et d'animaux. Avec environ 1 billion de barils de pétrole déjà extraits de puits profonds depuis le début du forage commercial vers 1870, beaucoup prédisent que nous approchons du point médian du pétrole restant sur la planète.

Mais il y a toujours eu ceux qui prétendent que le pétrole est une substance naturelle qui se forme automatiquement dans le manteau de la Terre. Ils disent que c'est pratiquement partout, si vous pouvez percer assez profondément pour l'exploiter.

Les partisans de ce que l'on appelle le "pétrole abiotique" affirment que la preuve en est que de nombreux puits coiffés, qui étaient auparavant sèches, se retrouvent à nouveau nombreux après de nombreuses années. Ils affirment que le pétrole reconstitué est fabriqué de manière naturelle. forces dans le manteau de la Terre.

 

 


 

 


Les critiques de la théorie abiotique sont en désaccord. Ils prétendent que les puits bouchés peuvent sembler se remplir après quelques années, mais ils ne se régénèrent pas. Il s’agit simplement du fait que le pétrole migre lentement à travers les interstices des zones de haute pression vers la zone de basse pression du trou de forage. Si cette huile est aspirée, le remplissage du trou prendra encore plus de temps. Ils soutiennent que le pétrole est une ressource non renouvelable générée et déposée dans des conditions biologiques et géologiques particulières.

Jusqu'à présent, ces adeptes du "pétrole abiotique" ont été écartés comme des professes de "mauvaise science" mais - hélas - une nouvelle étude a prouvé qu'ils avaient raison!

D'après ScienceDaily, des chercheurs de l'Institut royal de technologie (KTH) de Stockholm ont réussi à prouver que les fossiles d'animaux et de plantes ne sont pas nécessaires pour générer du pétrole brut et du gaz naturel. Les résultats sont révolutionnaires car cela signifie, d’une part, qu’il sera beaucoup plus facile de trouver ces sources d’énergie et, d’autre part, que l’on peut les trouver partout dans le monde.

"Grâce à nos recherches, nous pouvons même dire où trouver du pétrole en Suède", explique Vladimir Kutcherov, professeur à la Division de la technologie énergétique de KTH.

En collaboration avec deux collègues de recherche, Vladimir Kutcherov a simulé le processus impliquant une pression et de la chaleur qui se produisent naturellement dans les couches internes de la terre, le processus qui génère des hydrocarbures, le composant principal du pétrole et du gaz naturel.

Selon Vladimir Kutcherov, les résultats montrent clairement que l’approvisionnement en pétrole n’est pas sur le point de s’achever, ce que les chercheurs et les experts du domaine craignent depuis longtemps.

 

Huile abiotique

La théorie de la formation de pétrole abiotique suggère que le pétrole brut est le résultat de processus géologiques naturels et éventuellement en cours. Cette théorie a été développée en Union soviétique pendant la guerre froide, car l'Union devait être autonome en termes de production de sa propre énergie. La science derrière la théorie est solide et est basée sur des preuves expérimentales en laboratoire et sur le terrain. Cette théorie a aidé à identifier et donc à développer un grand nombre de gisements de gaz et de pétrole. Des exemples de tels champs sont le champ South Khylchuyu et le champ controversé Sakhalin II.

Dans sa forme la plus simple, la théorie est que le carbone présent dans le magma situé sous la croûte réagit avec l’hydrogène pour former du méthane ainsi qu’un grand nombre d’hydrocarbures principalement alcanes. Les réactions sont plus compliquées que cela, avec plusieurs étapes intermédiaires. Des roches minérales particulières telles que le granit et d'autres roches à base de silicium agissent en tant que catalyseurs, ce qui accélère la réaction sans devenir réellement impliqué ou consommé dans le processus.

Des expériences ont montré que, dans des conditions extrêmes de chaleur et de pression, il est possible de convertir de l’oxyde de fer, du carbonate de calcium et de l’eau en méthane. Des hydrocarbures contenant jusqu'à 10 atomes de carbone ont été produits par des scientifiques russes le siècle dernier et confirmés par de récentes expériences américaines. L'absence de grandes quantités d'oxygène gazeux libre dans le magma empêche les hydrocarbures de brûler et donc de former le dioxyde de carbone, molécule à l'état d'énergie inférieure. Les conditions présentes dans le manteau terrestre seraient facilement suffisantes pour que ces petites chaînes d'hydrocarbures se polymérisent en molécules à chaîne plus longue trouvées dans le pétrole brut.

Vladimir Kutcherov ajoute qu'il est impossible que le pétrole fossile, avec l'aide de la gravité ou d'autres forces, s'infiltre à une profondeur de 10,5 kilomètres dans l'État du Texas, par exemple, qui est riche en gisements de pétrole. Comme le voit Vladimir Koutcherov, c'est une preuve supplémentaire, à côté de ses propres recherches, de la genèse de ces sources d'énergie - qu'elles peuvent être créées autrement que par l'intermédiaire de fossiles. Cela a longtemps fait l'objet de discussions animées entre scientifiques.

 


 

 


"Il ne fait aucun doute que nos recherches prouvent que le pétrole brut et le gaz naturel sont générés sans la présence de fossiles. Tous les types de substrat rocheux peuvent servir de réservoirs de pétrole", a déclaré Vladimir Kutcherov, qui ajoute que cela est vrai des terres émergées. pas encore été prospecté pour ces sources d’énergie.

Mais la découverte a plus d'avantages. Le degré de précision dans la recherche de pétrole est considérablement amélioré - de 20 à 70%. Étant donné que le forage de pétrole et de gaz naturel est un processus très coûteux, le tableau des coûts sera radicalement modifié pour les sociétés pétrolières, et probablement aussi pour les consommateurs.

"Les économies seront de plusieurs milliards", a déclaré Vladimir Kutcherov.

Pour identifier les domaines où il est intéressant de forer du gaz naturel et du pétrole, Vladimir Kutcherov a utilisé ses recherches pour aboutir à une nouvelle méthode. Cela implique de diviser le globe en une grille finement maillée. La grille correspond à des fissures, appelées «canaux de migration», traversant des couches sous-jacentes situées sous la surface de la Terre. Partout où ces fissures se rencontrent, il convient de percer.

Selon Vladimir Kutcherov, ces résultats de recherche sont extrêmement importants, car 61% de la consommation énergétique mondiale provient du pétrole et du gaz naturel.

La prochaine étape de ce travail de recherche impliquera davantage d’expériences, mais le raffinage de la méthode facilitera surtout la recherche d’endroits propices au forage de pétrole et de gaz naturel.

Les travaux de recherche de Vladimir Kutcherov, Anton Kolesnikov et Alexander Goncharov ont récemment été publiés dans la revue scientifique Nature Geoscience.

 

Il est largement prouvé que le pétrole provient de processus biologiques 1, 2, 3 . La question de savoir si des hydrocarbures peuvent également être produits à partir de molécules de précurseurs abiogènes dans les conditions de haute pression et de haute température caractéristiques du manteau supérieur reste une question ouverte. Il a été proposé que les hydrocarbures générés dans le manteau supérieur puissent être transportés par des failles profondes dans des régions moins profondes de la croûte terrestre et contribuer ainsi aux réserves de pétrole 4, 5Ici, nous utilisons la spectroscopie Raman in situ dans des cellules à enclume de diamant chauffées au laser pour surveiller la réactivité chimique du méthane et de l’éthane dans des conditions de manteau supérieur. Nous montrons que lorsque le méthane est exposé à des pressions supérieures à 2 GPa et à des températures comprises entre 1 000 et 1 500 K, il réagit partiellement pour former des hydrocarbures saturés contenant 2 à 4 atomes de carbone (éthane, propane et butane), de l'hydrogène moléculaire et du graphite . À l'inverse, l'exposition de l'éthane à des conditions similaires entraîne la production de méthane, ce qui suggère que la synthèse d'hydrocarbures saturés est réversible. Nos résultats appuient l'hypothèse selon laquelle des processus abiogènes dans le manteau supérieur peuvent produire des hydrocarbures plus lourds que le méthane.

Autres études pertinentes: 1. Laboratoire de géophysique, Institution Carnegie de Washington,

Washington, District de Columbia 20015, États-Unis2.

Académie d'Etat de technologie chimique fine de Moscou Lomonossov, 117571 Moscou,

Russie3. Institut royal de technologie, SE-100 44 Stockholm, Suède

Posté par rusty james à 11:55 - - Permalien [#]
Tags : ,


le Soleil et la frequence ultra-violette photorepair de l'ADN

Les produits chimiques cancérigènes peuvent modifier les émissions de biophoton du corps et la communication d'une molécule d'ADN sous la forme de photons ultraviolets - la lumière! De plus, on acapturé cette communication d'un organisme (un embryon de grenouille) avec un faisceau laser, puis on l'a transmise à un autre organisme, l'ADN (un embryon de salamandre), faisant ainsi se développer ce dernier embryon en grenouille!

Mais ce n'était que le début.

Le Dr Garjajev affirme que cette communication ne se produit pas uniquement à l'intérieur des cellules individuelles ou entre les cellules. Il affirme que les organismes utilisent cette "lumière" pour "parler" à d'autres organismes et suggère que cela pourrait expliquer la télépathie et l'ESP. C'était comme si les êtres humains avaient déjà leur propre Internet sans fil basé sur notre ADN. Hou la la!

 

Fritz-Albert Popp pensait avoir découvert un remède contre le cancer. Je ne suis pas convaincu que non.

C'était en 1970, et Popp, biophysicien théorique à l'Université de Marburg en Allemagne, enseignait la radiologie - l'interaction des rayonnements électromagnétiques (EM) sur les systèmes biologiques. Popp était trop tôt pour s'inquiéter d'éléments tels que les téléphones portables et les tours à micro-ondes, qui sont maintenant couramment associés aux cancers et à la leucémie. Son monde était beaucoup plus petit.

Il avait examiné deux molécules presque identiques: le benzo [a] pyrène, un hydrocarbure polycyclique reconnu comme l'un des agents cancérogènes les plus mortels pour l'homme, et son jumeau (à l'exception d'une toute petite modification de sa composition moléculaire), benzo [e] pyrène. Il avait éclairé les deux molécules avec une lumière ultraviolette (UV) afin de trouver exactement ce qui rendait ces deux molécules presque identiques si différentes.

Pourquoi la lumière ultraviolette?

Popp a choisi de travailler spécifiquement avec les rayons ultraviolets à la suite des expériences du biologiste russe Alexander Gurwitsch qui, tout en travaillant avec des oignons en 1923, a découvert que les racines pouvaient stimuler les racines d’une plante voisine si les deux plantes adjacentes étaient dans des pots en verre de quartz, mais pas si ils étaient dans des pots de verre de silicium. La seule différence est que le silicium a filtré les longueurs d'ondes UV de la lumière, contrairement au quartz. Gurwitsch a théorisé que les racines d'oignon pourraient communiquer les unes avec les autres par la lumière ultraviolette.

 

electromagnetic-spectrum

Ci-dessus ] Toutes les vibrations d'énergie font partie du spectre électromagnétique. Ceux-ci comprennent l'énergie électrique, la chaleur, le son, la lumière, les ondes radio et les ondes radioactives. La lumière UV ne représente qu'une petite partie du spectre de l'énergie électromagnétique avec une très courte longueur d'onde.

Ce que Popp a découvert, c’est que le benzo [a] pyrène (la molécule produisant le cancer) a absorbé la lumière ultraviolette, puis l’a réémise à une fréquence tout à fait différente: c’était un "brouilleur" lumineux. Le benzo [e] pyrène (inoffensif pour l'homme) permettait à la lumière ultraviolette de la traverser sans modification.

Popp a été surpris par cette différence et a continué à expérimenter avec la lumière UV et d'autres composés. Il a effectué son test sur 37 produits chimiques différents, certains causant le cancer, d'autres non. Après un moment, il était capable de prédire quelles substances pourraient causer le cancer. Dans tous les cas, les composés qui étaient cancérogènes ont pris la lumière UV, l’ont absorbée et ont changé ou brouillé la fréquence.

Il y avait une autre propriété étrange de ces composés: chacun des cancérogènes réagissait uniquement à la lumière à une fréquence spécifique - 380 nm (nanomètres) dans la gamme des ultraviolets. Popp n'arrêtait pas de se demander pourquoi une substance cancérigène serait un brouilleur de lumière. Il a commencé à lire la littérature scientifique consacrée aux réactions biologiques humaines et a découvert des informations sur un phénomène appelé «photorépair».

Photorépair

Des expériences en laboratoire de biologie ont démontré que si vous éjectiez une cellule à l'aide de rayons ultraviolets afin de détruire 99% de la cellule, y compris son ADN, vous pourriez presque entièrement réparer les dégâts en une seule journée. la même longueur d'onde à une intensité beaucoup plus faible. À ce jour, les scientifiques ne comprennent pas ce phénomène, appelé photorépair , mais personne ne l’a contesté.

 

Popp savait également que les patients atteints de xeroderma pigmentosum [à droite ] mourraient éventuellement d'un cancer de la peau parce que leur système de photoréactivité ne pouvait pas réparer les dommages causés par le soleil. Il a également été frappé par le fait que le photorépair fonctionne le plus efficacement à 380 nm - la même fréquence à laquelle les composés cancérigènes réagissent et se bousculent.

C’est là que Popp a fait son saut logique. Si les substances cancérogènes ne réagissent qu'à cette fréquence, il faut en quelque sorte l'associer à la photoréactivité . Si tel est le cas, cela signifierait qu'il doit y avoir une sorte de lumière dans le corps responsable de la photoréactivité . Un composé doit provoquer le cancer, car il bloque en permanence cette lumière et la brouille, empêchant ainsi la photoréactivité de fonctionner. Cela semblait logique, mais était-ce vrai?

Lumière à l'intérieur du corps

Popp a été paniqué par cela. Il a écrit à ce sujet dans un article et un journal médical prestigieux a accepté de le publier.

Peu de temps après, Popp fut contacté par un étudiant du nom de Bernhard Ruth, qui lui demanda de superviser ses travaux pour sa thèse de doctorat. Popp a dit à Ruth qu'il était prêt à le faire si l'élève pouvait montrer que la lumière émanait du corps humain.

Cette réunion fut fortuite pour Popp car Ruth était un excellent physicien expérimental. Ruth a trouvé l'idée ridicule et s'est immédiatement mise au travail afin de prouver que l'hypothèse de Popp était fausse.

En l'espace de deux ans, Ruth avait construit une machine ressemblant à un grand détecteur de rayons X qui utilisait un photomultiplicateur pour compter la lumière, photon par photon. Même aujourd'hui, il reste l'un des meilleurs équipements sur le terrain. La machine devait être très sensible, car elle devait mesurer ce que Popp supposait être des émissions extrêmement faibles.

 

 

 

Dans un vieux film documentaire tourné au laboratoire de l'Institut international de biophysique, le Dr Popp ouvre une chambre de la taille d'une boîte à pain. Il place une nouvelle coupe d'une plante et une allumette en bois dans un récipient en plastique à l'intérieur de la chambre sombre et ferme la porte à l'abri de la lumière. Immédiatement, il allume le photomultiplicateur et l'image apparaît sur un écran d'ordinateur. Le bâton d'allumette est noir, tandis que la silhouette verte et rougeoyante des feuilles est clairement visible.

Le Dr. Popp s'exclame: "Nous savons maintenant que l'homme est essentiellement un être de lumière."

En 1976, ils étaient prêts pour leur premier test avec des plants de concombre. Le photomultiplicateur a montré que des jeunes électrons émettaient des photons ou ondes lumineuses d’une intensité étonnamment élevée. Au cas où la lumière aurait à voir avec un effet de la photosynthèse, ils ont décidé que leur prochain test - avec des pommes de terre - serait de faire pousser les plantes de semis dans l'obscurité. Cette fois, lorsque les plantules ont été placées dans le photomultiplicateur, elles ont enregistré une intensité de lumière encore plus élevée. De plus, les photons dans les systèmes vivants qu'ils avaient examinés étaient plus cohérents que tout ce qu'ils avaient vu auparavant.

Popp a commencé à penser à la lumière dans la nature. La lumière était présente dans les plantes et était utilisée pendant la photosynthèse. Quand nous mangeons des aliments végétaux, pensa-t-il, il faut que nous prenions les photons et les stockions.

Lorsque nous consommons du brocoli, par exemple, et le digérons, il est métabolisé en dioxyde de carbone (CO2) et en eau, en plus de la lumière stockée par le soleil et de la photosynthèse. Nous extrayons le CO2 et éliminons l'eau, mais la lumière, une onde EM, doit être stockée. Lorsqu'elle est absorbée par le corps, l'énergie de ces photons se dissipe et se répartit sur tout le spectre des fréquences EM, du plus bas au plus élevé.

Cette énergie est la force motrice de toutes les molécules de notre corps. Avant qu'une réaction chimique puisse se produire, au moins un électron doit être activé par un photon ayant une certaine longueur d'onde et suffisamment d'énergie.

Le biochimiste et lauréat du prix Nobel Lehninger mentionne dans son manuel que certaines réactions dans la cellule vivante se produisent beaucoup plus rapidement que ce qui correspond à une température de 37 ° C. L'explication semble être que le corps dirige à dessein les réactions chimiques au moyen de vibrations électromagnétiques (biophotons).

Les photons (lumière) contrôlent tout dans la cellule

 

téléchargement (64)

Les photons activent les processus du corps comme un chef d'orchestre introduisant chaque instrument individuel dans le son collectif. À différentes fréquences, ils remplissent des fonctions différentes. Popp a découvert que les molécules des cellules réagissaient à certaines fréquences et qu'une gamme de vibrations émises par les photons provoquait diverses fréquences dans d'autres molécules du corps.

Veljko Veljkovic, qui dirige actuellement le Centre de recherche multidisciplinaire et d'ingénierie de l'Institut des sciences nucléaires Vinca, a appuyé cette théorie. Elle a osé poser la question qui a toujours étonné les biologistes cellulaires: qu'est-ce qui a permis aux dizaines de milliers de types de molécules de l'organisme de reconnaître leurs cibles spécifiques? Les processus vivants dépendent d'interactions sélectives entre des molécules particulières, et cela est vrai pour le métabolisme de base jusqu'aux nuances d'émotion les plus subtiles. C'est comme essayer de trouver un ami dans une très grande salle de bal très encombrée dans le noir.

L'image traditionnelle d'une cellule est encore celle d'un sac de molécules dissoutes dans de l'eau. Et en se heurtant les unes aux autres par hasard - des collisions aléatoires -, les molécules aux formes complémentaires se verrouillent les unes aux autres pour permettre les réactions biochimiques appropriées. Ce modèle "clé en main" a été affiné pour devenir une hypothèse "d'ajustement induit" plus flexible (et réaliste) qui permet à chaque molécule de changer de forme légèrement pour s'ajuster mieux après avoir été mise en contact, mais l'idée principale reste la même.

Il est supposé expliquer comment les enzymes peuvent reconnaître leurs substrats respectifs, comment les anticorps du système immunitaire peuvent s'accrocher à des envahisseurs étrangers spécifiques et les désarmer. Par extension, c'est ainsi que les protéines peuvent «s'accoupler» avec différentes protéines partenaires, ou se verrouiller sur des acides nucléiques spécifiques pour contrôler l'expression des gènes, ou s'assembler dans des ribosomes pour traduire des protéines ou d'autres complexes multimoléculaires qui modifient les messages génétiques de différentes manières. Mais avec des milliers - voire des centaines de milliers de réactions qui se produisent chaque seconde dans une seule cellule, cela semble pousser le concept "mécanique" un peu trop loin.

Ce qui a été proposé est que chaque molécule envoie un champ électromagnétique unique capable de "détecter" le champ de la molécule complémentaire. C'est comme s'il y avait une "danse" dans le milieu cellulaire et que les molécules bougent au rythme. La musique est fournie par le biophoton.

 

"Veljkovic et Cosic ont proposé que les interactions moléculaires soient de nature électrique et se déroulent sur des distances importantes comparées à la taille des molécules. Cosic a ensuite introduit l'idée des interactions de champs électromagnétiques dynamiques, selon laquelle les molécules reconnaissent leurs cibles particulières et inversement. résonance électromagnétique. En d’autres termes, les molécules émettent des fréquences spécifiques d’ondes électromagnétiques qui leur permettent non seulement de se voir et de s’entendre, car les modes photon et phonon existent pour les ondes électromagnétiques, mais aussi pour s’influencer mutuellement une distance et deviennent inéluctablement attirés l'un par l'autre s'ils vibrent hors phase (de manière complémentaire). " - La vraie révolution bioinformatique: Des protéines et des acides nucléiques chantant l'un pour l'autre? (Document disponible à report@i-sis.org.uk)

 

"Il y a environ 100 000 réactions chimiques dans chaque cellule chaque seconde. La réaction chimique ne peut se produire que si la molécule qui réagit est excitée par un photon ... Une fois que le photon a excité une réaction, il retourne sur le terrain et est disponible pour plus de réactions ... Nous nageons dans un océan de lumière. "

Ces «émissions de biophotons», comme les appelait Popp, constituaient un système de communication idéal pour le transfert d'informations vers de nombreuses cellules de l'organisme. Mais la question la plus importante demeurait: d'où venait la lumière?

Un étudiant particulièrement doué lui a parlé d'une autre expérience. Il est connu que l'application de bromure d'éthidium à des échantillons d'ADN s'insinue entre les paires de bases de la double hélice, provoquant le déroulement de l'ADN. L'élève a suggéré qu'après avoir appliqué le produit chimique, ils mesurent la lumière provenant de l'échantillon. Popp a constaté que plus la concentration d'éthidium était élevée, plus l'ADN se démêlait, mais plus l'intensité de la lumière était forte. Inversement, moins il en utilisait, moins de lumière était émise.

Il a également découvert que l’ADN pouvait émettre une large gamme de fréquences, dont certaines semblaient être liées à certaines fonctions. Si l’ADN stockait cette lumière, elle émettrait naturellement plus de lumière lorsqu’elle était décompressée.

Ces études et d’autres ont prouvé à Popp que l’ADN était l’une des sources les plus essentielles d’émission de lumière et de biophotons. L'ADN était comme le diapason du corps. Cela frapperait une fréquence particulière et certaines molécules suivraient. Il réalisa également qu'il était possible qu'il soit tombé sur le chaînon manquant de la théorie actuelle de l'ADN qui pourrait expliquer le plus grand miracle de la biologie humaine: comment une cellule unique peut-elle devenir un être humain complètement formé.

Comment les cellules "se parlent" entre elles

 

Lorsque vous avez une coupure ou une égratignure sur la peau, les cellules blessées indiquent en quelque sorte aux cellules saines environnantes de commencer à reproduire des copies d'elles-mêmes pour combler et réparer l'ouverture. Lorsque la peau est redevenue normale, un signal est envoyé aux cellules pour leur dire d'arrêter de se reproduire. Les scientifiques se sont demandé comment cela fonctionnait.

Avec les émissions de biophotons, Popp pensait avoir une réponse à cette question. Ce phénomène de coordination et de communication ne pouvait se produire que dans un système global avec un seul orchestrateur central. Popp a montré dans ses expériences que ces faibles émissions lumineuses étaient suffisantes pour orchestrer les réparations du corps. Les émissions devaient être de faible intensité car ces communications avaient lieu à un très petit niveau quantique intracellulaire. Des intensités plus élevées n’auraient d’effet que dans le monde des grands et créeraient trop de "bruit" pour être efficaces.

Le nombre de photons émis semble être lié à la position de l'organisme sur l'échelle de l'évolution: plus il est complexe, moins il y a de photons émis. Les animaux et les plantes rudimentaires avaient tendance à émettre 100 photons / cm2 / seconde à une longueur d’onde de 200 à 800 nm, ce qui correspond à une onde électromagnétique de très haute fréquence se situant bien dans la plage visible, alors que l’homme n’émet que 10 photons / cm2 / seconde à même fréquence.

Dans une série d’études, un de ses assistants - une jeune femme en bonne santé de 27 ans - était assis dans la salle tous les jours pendant neuf mois, pendant qu’il lisait des photons sur une petite partie de la main et du front. Popp a ensuite analysé les données et a découvert, à sa grande surprise, que les émissions lumineuses suivaient certains schémas définis - des rythmes biologiques à 7, 14, 32, 80 et 270 jours - et que des similitudes étaient également notées le jour ou la nuit, à la semaine. par mois, comme si le corps suivait les biorythmes du monde aussi bien que les siens.

Le cancer est une perte de lumière cohérente

Jusqu'à présent, Popp n'avait étudié que des individus en bonne santé et avait trouvé une cohérence exquise au niveau quantique. Mais quel genre de lumière est présent chez ceux qui sont malades?

Popp a essayé sa machine sur une série de patients atteints de cancer. Dans tous les cas, ces patients avaient perdu ces rythmes périodiques naturels ainsi que leur cohérence. Les lignes de communication interne ont été brouillées. Ils avaient perdu leur lien avec le monde. En effet, leur lumière s'éteignait.

On observe tout le contraire avec la sclérose en plaques: la SP est un état d’ordre excessif. Les patients atteints de cette maladie absorbent trop de lumière, empêchant ainsi leurs cellules de faire leur travail. Trop d'harmonie coopérative a empêché la flexibilité et l'individualité - comme trop de soldats qui marchent au pas lorsqu'ils traversent un pont, le faisant s'effondrer. La cohérence parfaite est un état optimal entre le chaos et l'ordre. Avec trop de coopération, tout se passe comme si les membres individuels de l'orchestre ne pouvaient plus improviser. En effet, les patients atteints de SEP se noient sous l'effet de la lumière.

Popp a également examiné les effets du stress. Dans un état de stress, le taux d'émission de biophoton augmente - un mécanisme de défense conçu pour rétablir l'équilibre du patient.

Popp a maintenant reconnu que ses expériences étaient encore plus qu'un traitement contre le cancer ou la Gestaltbildung. Voici un modèle qui fournit une meilleure explication que la théorie néo-darwiniste actuelle sur la manière dont tous les êtres vivants évoluent sur la planète. Plutôt qu'un système d'erreur fortuné mais finalement aléatoire, si l'ADN utilise comme outil d'information des fréquences de toutes sortes, cela suggère plutôt un système de rétroaction de communication parfaite au moyen d'ondes codant et transférant des informations.

"Bonnes vibrations" signifie lumière cohérente

Popp en vint à comprendre que la lumière dans le corps pouvait même constituer la clé de la santé et de la maladie. Dans une expérience, il a comparé la lumière provenant d'œufs de poules en liberté avec celle de poules en cage enfermées dans un enclos. Les photons dans le premier étaient beaucoup plus cohérents que ceux dans le second.

Popp a ensuite utilisé les émissions de biophotons comme outil de mesure de la qualité des aliments. L'aliment le plus sain présentait l'intensité de la lumière la plus faible et la plus cohérente. Toute perturbation dans le système augmente la production de photons. La santé était un état de communication subatomique parfaite et une mauvaise santé était un état de rupture de la communication. Nous sommes malades lorsque nos vagues ne sont pas synchronisées.

La détection d'émission Bio Photon est actuellement utilisée commercialement dans l'industrie alimentaire. La science agricole étudie les émissions de biophotons pour déterminer la santé des plantes aux fins du contrôle de la qualité des aliments. Biophotonen est une entreprise travaillant au développement et aux applications pratiques de la biophotonique. Le travail est basé sur une variété de brevets. "Biophotonen" résout des problèmes pratiques de l'industrie alimentaire, de l'industrie de l'environnement, de la cosmétique, etc.

 

Photos de la découverte de Dr. Popp

Dans les années 1970, M. Veljko Veljkovic, qui dirige actuellement le Centre de recherche multidisciplinaire en ingénierie et recherche de l'Institut des sciences nucléaires Vinca, a également découvert une méthode permettant de prédire quelles centaines de nouveaux produits chimiques fabriqués par l'industrie chimique en rapide expansion étaient cancérogènes. certaines propriétés électroniques, biophotoniques des molécules. Cette méthode s’est rapidement révélée également applicable à la prédiction de produits chimiques organiques mutagènes ou toxiques, et même d’antibiotiques ou cytostatiques (anticancéreux). L’institut Veljkovic à Belgrade s’est depuis associé à d’autres laboratoires européens pour appliquer la même méthode à la découverte de médicaments, en particulier contre le sida.

dna-lighttherapy

Thérapie Biophoton

La thérapie Biophoton consiste à appliquer de la lumière sur certaines zones de la peau à des fins de guérison. La lumière, ou les photons, émis par ces unités sont absorbés par les photorécepteurs de la peau, puis voyagent à travers le système nerveux du corps jusqu'au cerveau, où ils aident à réguler ce que nous appelons notre bioénergie humaine. En stimulant certaines zones du corps avec des quantités précises de lumière, la thérapie par biophoton peut aider à réduire la douleur et contribuer à divers processus de guérison dans tout le corps.

La théorie de la biophotonthérapie est basée sur les travaux du Dr Franz Morell et a été complétée par les travaux des docteurs LC Vincent et FA Popp, qui ont émis l’hypothèse que la lumière peut affecter l’oscillation électromagnétique ou les ondes du corps et réguler l’activité enzymatique.

Popp a mis environ 25 ans à rassembler des convertis parmi la communauté scientifique. Lentement, quelques scientifiques du monde entier ont commencé à considérer que le système de communication du corps pouvait être un réseau complexe de résonance et de fréquence. À terme, ils formeraient l’Institut international de biophysique, composé de 15 groupes de scientifiques de centres internationaux du monde entier.

Popp et ses nouveaux collègues ont ensuite étudié les émissions lumineuses de plusieurs organismes appartenant à la même espèce, tout d'abord dans le cadre d'une expérience sur un type de puce d'eau du genre Daphnia. Ce qu'ils ont trouvé n'était rien d'étonnant. Des tests avec un photomultiplicateur ont montré que les puces d'eau aspiraient la lumière émise les unes par les autres. Popp a essayé la même expérience sur de petits poissons et a obtenu le même résultat. Selon son photomultiplicateur, les tournesols étaient comme des aspirateurs biologiques qui se déplaçaient dans la direction des photons les plus solaires pour les aspirer. Même les bactéries ont avalé les photons des médias dans lesquels elles ont été introduites.

Communication entre organismes

 

b4f0c104e8cc440d95ea69a2214e0f18

Ainsi, Popp s'est rendu compte que ces émissions avaient une fonction en dehors du corps. La résonance d'onde ne sert pas uniquement à communiquer à l'intérieur du corps, mais également entre des êtres vivants. Deux êtres sains engagés dans la «succion de photons», comme il l'appelait, en échangeant des photons. Popp a réalisé que cet échange pourrait révéler le secret de certaines des énigmes les plus persistantes du royaume animal: comment des bancs de poissons ou des groupes d'oiseaux créent une coordination parfaite et instantanée. De nombreuses expériences sur l'aptitude des animaux à localiser démontrent qu'il n'a rien à voir avec les traces, senteurs ou même les champs électromagnétiques habituels de la terre, mais plutôt une forme de communication silencieuse agissant comme un élastique invisible, même lorsque les animaux sont séparés par des kilomètres de distance.

Pour les humains, il y avait une autre possibilité. Si nous pouvions prendre les photons d'autres êtres vivants, nous pourrions également utiliser les informations qu'ils contiennent pour corriger notre propre lumière si elle tournait mal.

 

Transmission de la mort par le canal "léger" paranormal

VP Kaznacheyev et al. Ont réalisé des expériences extrêmement intéressantes concernant la transmission paranormale de la mort par communication lumineuse entre organismes.

 

dna-deathsignal

En bref, deux groupes de cellules ont été sélectionnés à partir de la même culture cellulaire et un échantillon a été placé de chaque côté d’une fenêtre joignant deux salles protégées de l’environnement. Les cultures cellulaires étaient dans des conteneurs de quartz. Une culture cellulaire a été utilisée comme échantillon d’initiation et a été soumise à un mécanisme mortel: virus, germe, poison chimique, irradiation, rayons ultraviolets, etc. La deuxième culture cellulaire a été observée afin de déterminer les éventuels effets transmis de l’échantillon de culture tué.

Lorsque la fenêtre était en verre ordinaire, le deuxième échantillon restait vivant et en bonne santé. Lorsque la fenêtre était en quartz, le deuxième échantillon tomba malade et mourut avec les mêmes symptômes que l’échantillon principal.

Les expériences se sont déroulées dans le noir et plus de 5 000 ont été rapportées par Kaznacheyev et ses collègues. Le début de la maladie complémentaire induite et de la mort dans la deuxième culture a suivi un délai raisonnable - disons de deux à quatre heures - après la maladie et la mort dans la culture principale.

La principale différence de transmission entre le verre de fenêtre et le quartz réside dans le fait que le quartz transmet bien les rayons ultraviolets et infrarouges, alors que le verre est relativement opaque aux rayons ultraviolets et infrarouges. Le quartz et le verre transmettent la lumière visible. Ainsi, le verre supprime le canal paranormal alors que le quartz ne l’est pas.

En 1950, des chercheurs occidentaux ont découvert que les cellules pouvaient être tuées dans l'obscurité par un rayonnement ultraviolet, qu'elles étaient protégées de la lumière visible pendant 24 heures ou plus, puis que, si elles étaient irradiées par la lumière visible, elles se ranimaient par centaines été cliniquement mort.

Plus précisément, chaque cellule émet deux fois un rayonnement mitogénétique dans l’ultraviolet: à sa naissance et à sa mort. Le photon UV émis au moment de la mort contient le motif d'état virtuel exact de l'état de la cellule au moment de la mort. Les cellules saines sont bombardées de messages de mort de ceux qui sont en train de mourir, et cela diffuse le schéma de mortalité dans la culture saine, pour finalement s’allumer dans le même schéma de mortalité.

[VP Kaznacheyev et al., "Interactions intercellulaires distantes dans un système de deux cultures tissulaires", Psychoenergetic Systems, vol. 1, n ° 3, mars 1976, pages 141-142.]

48c80086a5139ddeb5096ef168c91401

Popp avait commencé à expérimenter une telle idée. Si les produits chimiques cancérigènes peuvent modifier les émissions de biophoton du corps, il se peut que d'autres substances réintroduisent une meilleure communication. Popp s'est demandé si certains extraits de plantes pourraient modifier le caractère des émissions de biophotons provenant de cellules cancéreuses pour les faire communiquer à nouveau avec le reste du corps. Il a commencé à expérimenter un certain nombre de substances non toxiques censées être efficaces dans le traitement du cancer. Dans tous les cas sauf un, ces substances ont uniquement augmenté les photons des cellules tumorales, les rendant encore plus mortels pour le corps.

La seule réussite était le gui, qui semblait aider le corps à «resocialiser» les émissions de photons des cellules tumorales à la normale. Dans l'un des nombreux cas, Popp a rencontré une femme dans la trentaine qui avait un cancer du sein et du vagin. Popp a trouvé un remède au gui qui a créé une cohérence dans ses échantillons de tissus cancéreux. Avec l'accord de son médecin, la femme a arrêté tout traitement autre que l'extrait de gui et, au bout d'un an, tous ses tests de laboratoire étaient pratiquement revenus à la normale.

 

Pour Popp, l'homéopathie était un autre exemple de succion de photons. Il avait commencé à le considérer comme un "absorbeur de résonance". L'homéopathie repose sur la notion que pareil est traité avec pareil. Un extrait de plante qui, à pleine puissance, peut causer de l'urticaire dans le corps, est utilisé sous une forme extrêmement diluée pour s'en débarrasser. Si une fréquence indésirable dans le corps peut produire certains symptômes, il s'ensuit qu'une forte dilution d'une substance susceptible de produire les mêmes symptômes porterait également cette fréquence. A la manière d'un diapason résonnant, une solution homéopathique appropriée pourrait attirer puis absorber les oscillations anormales, permettant ainsi à l'organisme de retrouver une santé normale.

dna-acupuncture

Popp pensait que la signalisation moléculaire électromagnétique pourrait même expliquer l'acupuncture. Selon la médecine traditionnelle chinoise, le corps humain possède un système de méridiens, qui pénètre profondément dans les tissus, à travers lequel coule une énergie invisible que les Chinois appellent ch'i, ou force vitale. Le ch'i pénétrerait dans le corps par ces points d'acupuncture et se dirigerait vers des structures organiques plus profondes (qui ne correspondent pas à celles de la biologie occidentale), fournissant de l'énergie (ou la force de vie). La maladie survient lorsque cette énergie est bloquée en un point quelconque des sentiers. Selon Popp, le système des méridiens transmet des ondes d'énergie spécifiques à des zones spécifiques du corps.

Des recherches ont montré que de nombreux points d’acupuncture ont une résistance électrique considérablement réduite par rapport à la peau environnante (10 kilo-ohms et 3 mégohms, respectivement). Le Dr Robert Becker, chirurgien orthopédiste, qui a effectué de nombreuses recherches sur les champs électromagnétiques dans le corps, a mis au point un appareil spécial d’enregistrement des électrodes qui roule le long du corps comme un couteau à pizza. Ses nombreuses études ont montré des charges électriques sur chacune des personnes testées correspondant aux points méridiens chinois.

 

Lumière dans la conscience humaine

Je mentionne ce dernier travail pour ceux qui souhaitent explorer les limites de la recherche et de la théorie des photons. Dans un document novateur intitulé "Réduction orchestrée de la cohérence quantique dans les microtubules cérébraux: le modèle" Orch OR "pour la conscience" de Stuart Hameroff et Roger Penrose, le cerveau est décrit comme un ordinateur quantique dont l'architecture principale est les microtubules cytosquelettiques et d'autres structures au sein de chacun des neurones du cerveau.

Si vous examinez un neurone, vous verrez qu'il existe de nombreux tubes creux entourant l'axone. Ces microtubules ont été pensés comme une sorte d’échafaudage pour supporter la fibre nerveuse. Mais ils ont maintenant un deuxième regard en tant qu’architecture possible de notre conscience.

Les caractéristiques particulières des microtubules qui les rendent aptes aux effets quantiques comprennent leur structure cristalline en réseau, leur noyau interne creux, leur organisation de la fonction cellulaire et leur capacité de traitement de l'information. Selon les chercheurs, leur taille apparaît parfaitement conçue pour transmettre des photons dans la gamme UV.

 

dna-mtps

Ci-dessus: ] Schéma de la région centrale du neurone (axone distal et dendrites non représentés), montrant des microtubules à réseaux parallèles interconnectés par des MAP. Les microtubules dans les axones sont longs et continus, alors que dans les dendrites, ils sont interrompus et de polarité mixte. Les protéines de liaison relient les microtubules aux protéines membranaires, y compris les récepteurs situés sur les épines dendritiques.

 

"Traditionnellement considérés comme un échafaudage" ressemblant à un os "de la cellule, les microtubules et autres structures cytosquelettiques semblent maintenant jouer un rôle dans la communication et le traitement de l'information. Des modèles théoriques suggèrent comment les états conformationnels des tubulines dans les réseaux de microtubules peuvent interagir avec les tubulines voisines pour représenter, se propager et se transformer informations comme dans les systèmes informatiques 'automates cellulaires' au niveau moléculaire ". - Hameroff et Watt, 1982; Rasmussen et al, 1990; Hameroff et al, 1992

Dans leur article, Hameroff et Penrose présentent un modèle reliant les microtubules à la conscience en utilisant la théorie quantique. Dans leur modèle, la cohérence quantique émerge et est isolée dans des microtubules cérébraux jusqu'à ce qu'un seuil lié à la gravité quantique soit atteint. L’auto-réduction qui en résulte crée un événement instantané "maintenant". Les séquences de tels événements créent un flux de temps et de conscience.

Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas comprendre cela. La lecture est lourde, mais elle montre que l’existence de photons internes - la lumière interne - est très réelle et est à la base de pratiquement toutes les fonctions cellulaires et systémiques humaines.

Les scientifiques russes auraient-ils vraiment pu transformer un embryon de salamandre en une grenouille munie de lasers? Je préfère attendre que les détails de l'expérience soient publiés et passés en revue - mais je suis beaucoup moins susceptible d'écarter cela comme une fiction maintenant que je connais nos lumières intérieures.

la lumière est une forme qui informe ,la vie est regit par ce programme lumineux chaque fréquence fait vibrer un organisme ,une cellule une plante , la parabole divine de la lumière prend tout son sens ici , en voyant que  la vie régit par cette lumière est un solfège et chaque fréquence une note de musique il est alors très dure de croire que cette symphonie n'ait pas de chef d'orchestre .......r james 

12cc8e6fca6f67db1c85db3c83fe0df1

Posté par rusty james à 20:13 - - Permalien [#]
Tags : , ,

BLUE BEAM /Un Ancien candidat à la présidence Réuni une conférence de presse et se déclare Dieu.

"Je suis Dieu, car je peux communiquer avec l'Univers à partir de quatre ans, je vois toutes sortes de phénomènes. Je n'ai pas à condamner, à discuter, évaluer, insulte. Je parle de tout ce que l’Univers a donné ", a déclaré le politicien.Selon lui, le transfert d'énergie est possible dans une conversation téléphonique. Il fournit également ce type de services ", a déclaré le portail Voice of Islam. New Kashpirovsky dit lui-même:" Lorsque je donne mes séances d'énergie à la télévision, la personne est guérie. Donc, je suis un conducteur d'énergie! À ce moment, l'anatomie humaine commence à remplir le rôle de l'astrologie - esprits supérieurs, anges. " le transfert d'énergie est possible dans une conversation téléphonique"

Une affaire pénale relevant de l'article du Code pénal intitulé «Susciter l'hostilité raciale, ethnique, nationale, religieuse ou interrégionale» a été ouverte contre Arstanbek Abdyldaev (Arstan Alai), homme d'affaires à succès et ancien candidat à la présidence du Kirghizistan.

Non, il ne s'agit pas d'une confrontation politique kirghize classique, ni simplement d'une autre image d'une tourmente chronique intra-kirghize.

En voici un autre. M. Abdyldaev s'est déclaré Dieu. Officiellement Réuni une conférence de presse et s'est déclaré Dieu.

"Au début du 21ème siècle, les forces de l'Univers sont descendues sur Terre comme des extraterrestres. Le monde entier les voit. Les Kirghizes rempliront le rôle de Dieu. Je suis Dieu, car je peux communiquer avec l'Univers à partir de quatre ans, je vois toutes sortes de phénomènes. Je n'ai pas à condamner, à discuter, évaluer, insulte. Je parle de tout ce que l’Univers a donné ", a déclaré le politicien.

Au cours de la conférence de presse, il a accordé une interview divertissante à Orbita.kg: "Grâce à mes forces dans le nord, les glaciers ont fondu, le réchauffement climatique a commencé. Il n'y aura bientôt plus d'eau, elle ne s'évaporera pas. Il n'y aura pas d'hiver. plus! Auparavant, les héros contrôlaient l'armée, les armes, ils avaient l'esprit d'énergie universelle, et maintenant je contrôle les forces naturelles pour unir toute l'humanité! Dieu a doté une personne d'énergie universelle - Arstan Alai, et je me considère donc comme un nouveau Dieu! moi sur Les journalistes, dirigeants, politiciens et scientifiques devraient donc recevoir de moi une science universelle, un programme de préservation de mon peuple. Personnellement, je n'ai besoin ni d'armes ni de troupes, car j'ai un pouvoir universel, je ne poursuis aucun but égoïste ni aucun intérêt personnel. Mon cerveau mon corps utilise des pouvoirs d'en haut. Je veux unir et développer l'humanité, et les Kirghizes devraient jouer un rôle majeur à cet égard, car ce sont les Kirghizes qui ont été invités à montrer le chemin, mais pas à tout le monde, mais aux élus ... Toutes les religions où les gens adoraient Dieu et tous les prophètes - Moïse, Jésus, Mohammed et d'autres, correspondaient à une époque où l'humanité était sur la voie la plus basse de son développement. Au 21ème siècle, la religion est une étape passée, dans le processus d'évolution l'ère du culte est terminée, le temps de la création est venu ... L'âge d'or arrive! Et bientôt tout changera en politique. Je dis directement que Sooronbai Jeenbekov (l'actuel président du Kirghizistan - Note) partira en 2020. Il a un mandat de 6 ans en tant que président, mais une personne a défini ces termes, mais l'Univers n'a pas de tels termes, il existe un concept de «saison». Après tout, un arbre ne poussera pas avant de nombreuses années, sauf conditions saisonnières: pluie, soleil, qui sont remplis d'énergie universelle. Et Jeenbekov ne pourra pas diriger le pays car il ne dispose pas de cette énergie, il ne connaît pas ses lois et ses exigences, il ne connaît pas les secrets de l'âge d'or du XXIe siècle. Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " qui sont remplis d'énergie universelle. Et Jeenbekov ne pourra pas diriger le pays car il ne dispose pas de cette énergie, il ne connaît pas ses lois et ses exigences, il ne connaît pas les secrets de l'âge d'or du XXIe siècle. Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " qui sont remplis d'énergie universelle. Et Jeenbekov ne pourra pas diriger le pays car il ne dispose pas de cette énergie, il ne connaît pas ses lois et ses exigences, il ne connaît pas les secrets de l'âge d'or du XXIe siècle. Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " Et Jeenbekov ne sera pas en mesure de diriger le pays car il n'a pas cette énergie, il ne connaît pas ses lois et ses exigences, il ne connaît pas les secrets de l'ère d'or du XXIe siècle. Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " Et Jeenbekov ne pourra pas diriger le pays car il ne dispose pas de cette énergie, il ne connaît pas ses lois et ses exigences, il ne connaît pas les secrets de l'âge d'or du XXIe siècle. Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " Dans un an, nous vivrons selon de nouveaux concepts. Bientôt, les gens ordinaires se tiendront debout, enlèveront toutes les religions et le gouvernement actuel. Ce temps est déjà à venir! En 2020, j'ai déjà été nommé par le monde à la présidence du Kirghizistan! Je dois donner une information universelle aux Kirghizes, parce que je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " car je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. " car je ne veux pas que mon peuple souffre. Il n'y aura pas d'élections en 2020. Il y aura une révolution qui mettra tout à sa place. Aujourd'hui, les forces universelles sont descendues sur la terre et je dois accomplir mon destin. Je suis l'essence de la vie, je suis l'axe de la vie, je suis le noyau de la vie, je suis la peinture de la vie, je suis le conte de la vie. "

pic_76674cb60ef

Arstanbek Beishenalievich Abdyldaev est né le 28 avril 1968 dans le village de Dyikan, district d'At-Bashinsky, dans la région de Naryn. Il est diplômé de la SPTU n ° 32 dans le village d’At-Bashi et, bien plus tard, a obtenu un diplôme d’enseignement supérieur avec un diplôme en économie. Il a servi dans l'armée soviétique (il a atteint le rang de commandant de peloton adjoint). En 1988-1993, il travailla comme vendeur au sein du syndicat des consommateurs du district d’At-Bashinsky. En 1994-2000, il dirigea une entreprise kirghize-chinoise à Bichkek. Depuis 2000, il est fondateur et PDG de Auirdin LLC, société qui vend des produits pétroliers et possède un réseau de stations-service. Développeur; suspecté de fraude majeure dans la construction de bâtiments résidentiels. Il dirige le parti politique "El Uchun" ("Pour le peuple"). Directeur de l’Académie du Peuple. Arstan Alay, parfois - Atasy Zhurt. Adhérent du tengrianismeEn 2011 et 2017, il s'est présenté à la présidence du Kirghizistan.

Les discours d'Abdyldaev ont excité l'establishment républicain. Lors d'une réunion du Jogorku Kenesh (parlement) consacrée à la discussion sur la loi «Sur la liberté de religion et les organisations religieuses», le député Ulugbek Ormonov a posé la question suivante: «Pourquoi les [Tengrians] crient-ils: Je suis Dieu?» Quel châtiment recevront-ils? Qui répondra? . Le chef de la Commission d'Etat pour les affaires religieuses, Zaiyrbek Ergeshov, a déclaré aux journalistes que les paroles d'Abdyldaev avaient été envoyées à l'examen: "Les documents ont été envoyés à une personne qui s'appelait Dieu. Les autorités procéderont à un examen pour savoir s'il existe un appel à l'hostilité interconfessionnelle selon les mots d'Arstan Alay. Ses autres déclarations sont également vérifiées. Sur la base des résultats de l'examen, des mesures seront prises. "

En conséquence, la direction générale des affaires intérieures de Bichkek a engagé des poursuites pénales. "Il ne sera pas possible d'intimider le grand Kirghiz, et encore plus de le gérer. Parce que l'univers donne à une telle personne de nombreuses opportunités. Par exemple, il peut pleuvoir, effectuer des rituels. Le Kirghiz est une copie terrestre de Tenir (Tengri - Note). Et maintenant, les autorités tentent de me traduire en justice «Puisque je suis un partisan de la vérité et que je fais un travail juste», a répondu Abdyldaev-Alai. Ses partisans ont organisé un rassemblement et ont demandé à l'actuel président Jeenbekov de "transférer pacifiquement le pouvoir" à Abdyldaev.

2019-10-14_16-08-16_878398

"Il est à noter qu'Abdyldaev n'était pas du tout une sorte de marginal urbain fou, de la catégorie de ceux que presque tous les lecteurs ont rencontré en notre période la plus difficile. Il n'a en aucun cas commencé sa carrière en tant qu'homme d'affaires, personnage public et chef du parti politique El Uchun Mais quelques mois après l'élection présidentielle de 2011, Abdyldaev a convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a déclaré que la vie sur Terre avait débuté au Kirghizistan et que l'ère d'or viendrait en 2012, et que le président russe Vladimir Poutine L'une des phrases d'Arstan Alai, "il n'y aura pas d'hiver", est devenue un mème sur Internet. Après cela, le politicien est devenu beaucoup plus célèbre, mais aux élections de 2017, il a remporté plusieurs fois moins de votes qu'en 2011- m En 2019, Abdyldaev a commencé à diriger sa propre émission sur la chaîne Next-TV. Il prétend charger les téléspectateurs de l'énergie de l'univers. «Il y avait un tel Kashpirovsky dans notre enfance. J'ai même plus d'énergie que lui », souligne Abdyldaev. Selon lui, le transfert d'énergie est possible dans une conversation téléphonique. Il fournit également ce type de services ", a déclaré le portail Voice of Islam. New Kashpirovsky dit lui-même:" Lorsque je donne mes séances d'énergie à la télévision, la personne est guérie. Donc, je suis un conducteur d'énergie! À ce moment, l'anatomie humaine commence à remplir le rôle de l'astrologie - esprits supérieurs, anges. " le transfert d'énergie est possible dans une conversation téléphonique. Il fournit également ce type de services ", a déclaré le portail Voice of Islam. New Kashpirovsky dit lui-même:" Lorsque je donne mes séances d'énergie à la télévision, la personne est guérie. Donc, je suis un conducteur d'énergie! À ce moment, l'anatomie humaine commence à remplir le rôle de l'astrologie - esprits supérieurs, anges. " le transfert d'énergie est possible dans une conversation téléphonique. Il fournit également ce type de services ", a déclaré le portail Voice of Islam. New Kashpirovsky dit lui-même:" Lorsque je donne mes séances d'énergie à la télévision, la personne est guérie. Donc, je suis un conducteur d'énergie! À ce moment, l'anatomie humaine commence à remplir le rôle de l'astrologie - esprits supérieurs, anges. "

Arstanbek Beishenalievich "a reçu un message de l'espace extra-atmosphérique" qui dit: "C'est le Kirghizistan qui est le centre du monde, et les Kirghizes sont la plus ancienne nation au monde dotée d'un chromosome, conçu pour devenir le fondateur d'une nouvelle civilisation humaine". Selon Abdyldaev, il a rapporté cette "merveilleuse nouvelle" à Vladimir Poutine et à Dmitry Medvedev, qui "ont répondu favorablement".

Au dessert (extrait de l’interview d’Abdyldaev à «Evening Bishkek»): «Il ya actuellement un énorme flux d’énergie, l’air est comprimé par une énergie à haute fréquence, que même les technologies modernes ne peuvent pas déterminer. C’est pourquoi nous observons aujourd’hui des suicides chez les animaux, les oiseaux et les poissons ... Les extraterrestres ont des dimensions plus élevées que nous. même d'autres univers. Ils viennent tous ici pour regarder le grand événement de l'échelle universelle et nous aider dans la transition vers une autre dimension. De nombreux étrangers, une fois depuis longtemps quitté la Terre, et le développement du système solaire sont nos cousins ​​éloignés. Aujourd'hui, ils sont ici aussi. Les extraterrestres sont les forces sacrées ... Le Kirghizistan est un centre énergétique, nous devons donc être soutenus. Tous les oligarques, s'ils veulent économiser leur argent, doivent suivre le programme et obtenir la bénédiction du Kirghizistan. Sans ces actions, tout l'argent du monde serait stupide. L'âme du monde est en Asie centrale, l'âme de l'Asie centrale est au Kirghizistan, l'âme du Kirghizistan est constituée d'extraterrestres. Le Kirghizistan est responsable du monde entier ".

http://zavtra.ru/events/eks-kandidat_na_post_prezidenta_ob_yavil_sebya_bogom

Posté par rusty james à 19:02 - - Permalien [#]
Tags : ,

La religion du Nouvel Âge est le panthéisme

mural1

Le mysticisme du Nouvel Âge

En termes simples, l - la conviction que la totalité de tout ce qui existe est le dieu. Selon le panthéisme, il n'y a pas de Dieu personnel. Le concept de Nouvel Âge est que dieu est une force divine ou vitale. Les panthéistes enseignent que cette énergie ou le pouvoir divin traverse tous les êtres vivants - les plantes, les animaux et les êtres humains. À cet égard, ils parviennent à la conclusion que, par conséquent, nous sommes tous des dieux ou du moins une partie de dieu.

 

En raison de cette croyance, la plupart des panthéistes soutiennent automatiquement le concept de gouvernance mondiale unifiée, étant donné que l'unité est essentielle à la circulation du pouvoir divin. L'humanité unie est susceptible de faire « un saut quantique » à un niveau d'existence supérieur. Au final, tous les gens obtiendraient les capacités mystiques de faire ce qu’ils ne pouvaient faire avant. Une nouvelle ère de lumières viendra, le Nouvel ordre mondial.

 

Le panthéisme enseigne également que nous ne mourrons jamais et donc, nous ne serons pas soumis au jugement de Dieu. Nous reviendrons à la vie dans des formes diverses : la réincarnation est la vision naturelle des panthéistes qui croient que nous « faisons corps avec la nature ».

 

C'est incroyable de voir que l’homme peut se laisser prendre à de tels faux enseignements. Le panthéisme est basé en fait sur la plus ancienne séduction du satan, qui jeta dans le péché le premier couple, Adam et Ève - que si les gens goûtent le fruit défendu, alors ils 1) ne mourront jamais et 2) deviendront comme dieux.

 

Il semble que l’homme soit capable de tout pour éviter toute responsabilité et subordination à une haute autorité. Je pense que la partie la plus attrayante du panthéisme est exprimée dans l'affirmation que l'homme n'a aucune responsabilité devant Dieu en personne. Les gens sont plus enclins à croire en un mensonge illusoire et être une autorité à eux-mêmes qu’accepter la vérité et approcher de leur Créateur aimant.

 

J'ai aussi découvert : la pratique occulte vient très souvent des croyances panthéistes, surtout dans la magie. Contrairement à une opinion répandue, la plupart des mages ne croient pas en Satan et ne considèrent pas qu’ils pratiquent les rituels sataniques. Ces sorciers et magiciens sont sûrs que la magie est une simple utilisation des forces de la nature ou du pouvoir divin (le panthéisme).

 

Le panthéisme est une religion satanique. Bien que le culte direct de Satan - le satanisme - attire certains adeptes, la plupart des gens ne veulent pas entrer en contact avec lui à cause de son essence terrible évidente. Mais il y a une modification plus subtile du satanisme - le panthéisme, conçu pour attirer les masses.

 

Si la pratique occulte provient de croyances panthéistes, alors il s'ensuit que les dirigeants des religions panthéistes orientales doivent être les meilleurs experts occultes au monde. J’ai constaté que les adeptes les plus actifs du nouvel âge sont ceux qui sont profondément impliqués dans l'occultisme et considèrent les dirigeants religieux de l'Est comme des experts en la matière. Ainsi, les yogas indiens et autres propagandistes occultes ont pu attirer de nombreux adeptes en Occident. Cependant, les adeptes du Nouvel Âge considèrent les moines tibétains qui vivent selon les préceptes du dalaï-lama, comme leurs leaders spirituels les plus respectés. Des personnalités [juives] de la Société théosophique comme Alice Bailey et Helena Blavatsky, dont les œuvres exercent la plus grande influence sur le mouvement moderne du Nouvel Âge, étudiaient pendant un certain temps sous la direction du dalaï-lama, le maître occulte du Tibet.

 

Souvent, on interprète mal les mots « mystique » et « mysticisme », au moins dans l'usage moderne. J'ai trouvé que les concepts de « mysticisme » et « occultisme » sont employés par les adeptes du Nouvel Âge comme interchangeable. Il s'avère que le mot « mysticisme » est tout simplement une manière plus douce et plus prudente de désigner l'occultisme.

 

À cause de ces subtilités, beaucoup de gens, attirés par les manifestations extérieures du mouvement Nouvel Âge, n’ont pas conscience d’être captés par les idées occultes. En conséquence, ces gens séduits découvrent souvent qu’ils professent l’occultisme, mais ils sont déjà devenus dépendants de leur nouvelle foi et de leur nouvelle pratique au point de ne plus vouloir tout changer et revenir en arrière. L'occultisme crée une dépendance dans le même degré, et voire plus, que les drogues qui peuvent obscurcir l'esprit.

 

Peut-être l'aspect le plus attrayant et dangereux de l'occultisme est sa capacité à changer le mental de l'homme. J'ai trouvé que le désir d’atteindre un état modifié de conscience est l’un des principaux facteurs regroupant les adeptes du Nouvel Âge.

 

Je crois que Dieu nous a créés avec une sorte de dôme protecteur, capable de nous protéger de l'influence de l'occulte. Cependant, si nous choisissons la désobéissance à Dieu et à Ses avertissements, il est possible de détruire cette défense invisible, de contacter directement le monde occulte et d'entrer en communion avec les forces des ténèbres (les démons). Cela peut se produire de différentes manières, en utilisant les techniques de concentration et de méditation les plus diverses qui provoquent souvent un état de conscience altérée.

 

Certaines personnes qui entrent dans des états altérés ou en transe, peuvent d’abord ne pas connaître d’expériences spéciales. D'autres vivent des expériences occultes même lors de leur première tentative. Parmi ces phénomènes, un état à l'extérieur du corps que les adeptes du Nouvel Âge appellent « projection astrale » ou « voyage dans l'espace », l'utilisation de l'hypnose pour revenir à des vies antérieures (régression), une vision claire d'événements futurs (des formes de prédiction) ou la communication directe avec des êtres spirituels appelés leaders spirituels ou simplement guides.

 

L'état de conscience altérée est extrêmement dangereux. Certains livres Nouvel Âge proposent les techniques qui protègent prétendument des mauvaises expériences. Des gourous indiens prennent des mesures de sécurité s’ils tombent dans les états méditatifs de plus en plus profonds. Ils sont terrifiés par la négligence chez les amateurs pratiquant en Occident.

 

Le problème est compliqué par le fait que la plupart des chrétiens ne comprennent pas de quoi il s'agit. En raison du manque de compréhension ou du courage, ou pour les deux raisons, peu de prédicateurs abordent ces problèmes importants depuis les chaires. En conséquence, à l'exception des avertissements bibliques concernant l'occultisme et le spiritualisme, la société s'est retrouvée sans défense contre les mensonges du satan.

 

Peu de gens réalisent que, en entrant dans l'état de conscience altéré, ils permettent à Satan d'influencer leur pensée. Il se peut que de telles « expériences » détruisent notre mécanisme de défense. Certains psychologues croient qu’en état de transe, une personne n’est pas capable de penser correctement et reconnaître la tromperie. Satan n'est pas stupide et comprend cela. Donc ce n’est pas étonnant que la personne impliquée dans les exercices occultes ne discerne pas le bien du mal et cède facilement aux paroles d'un esprit (ou d'un hypnotiseur).

 

Si dans l'état d'hypnose profonde, vous êtes informé qu'hier vous avez chevauché le tricycle dans la rue principale de la ville, alors vous allez probablement le croire. Dans votre esprit, cela peut devenir un fait. Le danger de ce pouvoir occulte peut être illustré par le cas suivant.

 

Il y a plusieurs années, un hypnotiseur fut invité à l'école où ma nièce a étudié, pour présenter son « art ». Il a demandé à des volontaires de monter sur la scène et a mis certains d’eux en état de transe. Deux ans plus tard, il visita de nouveau cette école et démontra que sa force à l’égard de ces élèves qu'il avait hypnotisés il y a deux ans s’était conservée. Il prononça simplement un mot-clé, et le son même de sa voix jeta de nouveau ces élèves en transe. Cela effraya toute la classe - ce qui était à prévoir !

 

L’hypnotiseur mentionné s’est comporté avec bienveillance. Mais cela ne veut pas dire que ses expérimentations ne sont pas occultes et qu'il ne faut pas les éviter. Il n'y a pas de bon occultisme ou de bonne ou blanche magie. L'occultisme sous toutes ses formes est l'œuvre du satan. L'occultisme peut sembler attrayant jusqu'à ce que le satan décide de l'utiliser pour ses mauvaises intentions. Il est naïf de penser qu'il est possible de manipuler les forces occultes et de plus, acquérir sans préjudice des « changements positifs » pour soi-même. Si une personne se décide pour cela, alors c'est le monde des esprits va la manipuler, et non l'inverse.

 

En explorant ce sujet, j'ai appris que les drogues et d’autres produits chimiques étaient utilisés depuis des milliers d'années pour atteindre le même objectif : susciter un état de conscience modifié. L'écrivain Nevill Drury affirme que les anciens philosophes grecs utilisaient des moyens comme LSD pour entrer dans un état de transe. Cet outil a été fabriqué à partir d’une plante spéciale, l’ergot, qui végétait parmi les cultures céréalières des champs. On l’offrait généralement aux débutants qui participaient aux rituels occultes des sacrements grecs antiques. Certains des philosophes étaient fortement impliqués dans l'occultisme et la toxicomanie et étaient initiés aux mystères d'Eleusis.

 

Ce n'est pas une coïncidence si dans les années 60 aux Etats-Unis, l'usage de drogues et la pratique de l'occultisme sont devenus simultanément populaires. Ils vont de pair.

 

L'usage de drogues psychotropes (LSD, héroïne) est le moyen le plus simple et accessible à tout fainéant pour parvenir à une transe ou « faire un voyage », ce qui est une véritable expérience occulte. C'est l'une des causes de la dépendance à la drogue. Je connais un homme qui, après avoir appris la possibilité de vivre les mêmes expériences grâce à la pratique occulte de la méditation, refusa les drogues. Il jugea que c'était moins cher et pas si nuisible à sa santé !

 

Pour les personnes qui pratiquent souvent la méditation, des esprits peuvent apparaître pendant la transe. Certains théologiens pensent que ces esprits, qui sont essentiellement des démons, sont capables de prendre n'importe quelle forme en fonction de ce que la personne croit. Par exemple, un adepte du Nouvel Âge qui a embrassé le panthéisme avec sa croyance inhérente en la réincarnation peut rencontrer, dans l’état de transe, un esprit déguisé en créature de niveau supérieur. Cet être, ou « l’enseignant suprême », a subi plusieurs réincarnations et est donc censé d’être capable de communiquer utilisant des moyens inaccessibles pour les êtres humains moins avancés.

 

Les philosophes et les psychologues plongés dans l'occulte, notamment Carl G. Jung, ont vécu des expériences similaires. Mais ils considèrent ces créatures comme des images primaires ou des « formes idéales ». D’autre part, les humanistes exigeants qui ne croient pas en l’existence du royaume des esprits, voient généralement des créatures se présentant comme extraterrestres et prétendant qu’elles représentent une forme supérieure de civilisation extraterrestre et sont capables de communiquer à un niveau encore inconnu. En général, les démons disent aux gens ce qu'ils veulent entendre et sont capables de percevoir.

 

Il est frappant de constater que beaucoup de personnes qui refusent de croire en l'existence de Dieu, sont non seulement sujettes à la séduction, mais acceptent avidement un tel mensonge. À travers les âges, c’est pareil, hélas ! C’était de même à l'époque de l'Ancien Testament.

 

J'ai découvert une chose intéressante : toutes les anciennes religions mystiques sont panthéistes depuis les temps bibliques. Le panthéisme est originaire de l'ancienne ville de Babylone en Mésopotamie, d'où il s'est rapidement répandu dans le monde entier. L'hindouisme est l'une des branches du panthéisme babylonien actuel, via les Aryens de l'ancienne Perse. Et le bouddhisme est l'une des branches de l'hindouisme. Toutes les religions orientales modernes, en fin de compte, proviennent de l'ancienne Babylone, où la révolte contre Dieu a commencé.

 

Le peuple d'Israël était complètement entouré de ces peuples occultes. À l'ouest, des mystères égyptiens se déroulaient (également connus sous le nom de mystères d'Osiris) desquels Dieu a débarrassé les Israélites. Le sud était célèbre pour les mystères arabes, l'est pour ceux de Babylone et du Perse (de Sémiramis et de Mithra), connus comme zoroastrisme.

 

Au nord, les mystères assyriens et phéniciens étaient populaires, y compris le culte de Baal, et plus tard, les mystères grecs et romains (appelés eleusiniens, dionysiaques, mystères de Bacchus, etc.). Toutes ces religions panthéistes ont le même fondement et proviennent de l'ancien Babylone de Nemrod.

 

Bien que Dieu ait dispersé les gens qui essayaient de construire la tour de Babel, cela n'a pas mis fin à l'occultisme et n'a pas interrompu sa propagation, seulement ralentit pour un temps. Lorsque de nouvelles civilisations ont vu le jour en Égypte, en Perse, en Inde, etc., l'ancienne pratique occulte fut rétablie. Il s'est avéré que lors de la réinstallation, les gens ont emporté avec eux leurs anciennes croyances et leurs rituels religieux.

 

Et bien que des changements et des modifications soient apparus dans ces « nouveaux » mystères, afin de pouvoir être en harmonie avec la culture de différents groupes linguistiques, les dogmes et les pratiques de base sont restés les mêmes. Par exemple, tous les anciens mystères avaient la prêtrise occulte qui dirigait un pays ou un empire en alliance avec un prêtre-roi nommé. Pour devenir un prêtre, l'homme devait généralement passer par une série de rituels et d'initiations occultes secrets. Une fois atteint le plus haut niveau ou le cercle intérieur, l’initié était introduit dans l’enseignement secret. Cela incluait toujours le culte de Lucifer qu’on appelait le plus souvent dans les mystères le dieu de Hadès ou du monde souterrain et représentait symboliquement comme un serpent ou un dragon.

 

Cela indique clairement aux gens modernes que cette religion a une essence satanique. Les plus hauts prêtres prenaient, dans l’état altéré, les ordres directement du satan ou de ses envoyés (démons). Les méthodes pour atteindre cet état étaient considérées dans l'ancien temps comme les secrets les plus profonds et les mieux gardés des grands-prêtres. Elles étaient gardées et transmises par les sociétés secrètes de génération en génération. Au XIXe siècle, ces mêmes méthodes ou leurs variations ont fait leur chemin dans la société occidentale. Les esprits démoniaques avec lesquels les prêtres ont communiqué, sont devenus des dieux et déesses dans les religions mystiques.

 

De plus, je crois que les idoles adorées au sein de ces religions ont souvent été copiées à partir d'images spécifiques de démons qui paraissaient devant les prêtres. Si tel est le cas, les masses populaires ne vénéraient pas un simple morceau d'argile ou de métal. En fait, ils ont prié les démons qui sont apparus dans des visions.

 

C'est pourquoi Dieu était si ferme dans ses commandements donnés à Moïse pour que les Israélites n'adorassent pas d'autres dieux :

 

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:

Je suis ton Seigneur Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Que tu n’aies pas d'autres dieux sauf Moi. Ne te crée pas une idole ou une image quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. (Exode 20:1-5).

 

Ensuite, Dieu avertit les Israélites via Moïse :

Lorsque tu seras entré dans le pays que ton Seigneur Dieu te donne, n'apprends pas à imiter les abominations de ces nations-là. Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse  son fils ou sa fille se purifier par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination au Seigneur; et c'est à cause de ces abominations que ton Seigneur Dieu va chasser ces nations devant toi. (Deutéronome 18:9-12).

 

Aspirant aux phénomènes occultes comme les états de conscience altérés, l’homme joue avec le feu. Il détruit le bouclier surnaturel établi par Dieu pour le sécuriser. Par conséquent, la Bible nous avertit à plusieurs reprises de rester à l'écart de cette pratique (voir Jérémie 29:8-9, Zacharie 10:2, Esaïe 47:13-15, Lévitique 19:4, 26:31 et 20:6).

 

En utilisant les « vases » volontaires naïfs qui pratiquent la méditation occulte, Satan est capable d'organiser l'établissement mondial du Nouvel Ordre Mondial. Utilisant la hiérarchie occulte secrète, il avance systématiquement son plan. Et la seule menace sérieuse qui pèse sur ses projets, ce sont les chrétiens avertis et fidèles qui s'opposent à lui. Dans le monde entier, des personnes en état de conscience altérée sont constamment en contact avec les assistants du satan et apprennent petit à petit beaucoup de choses de son « plan ». Toutefois, ceux qui pratiquent la méditation occulte ne sont pas tous en contact avec les esprits, mais beaucoup plus que la plupart d’entre nous ne peuvent l’imaginer ou présumer.

 

Bien qu'il soit impossible de dénombrer avec exactitude les Américains impliqués dans l'occultisme, on sait qu'au cours des trois dernières décennies, leur nombre a augmenté de plusieurs milliers. Ce mouvement a ses leaders reconnus et ses gourous réputés, il produit un nombre énorme de livres et d’autres littératures occultes, lues fidèlement par leurs adeptes. Je pourrais faire une liste d'au moins d’un millier d'organisations Nouvel Âge opérant aux États-Unis. Certains de ces groupes sont peu nombreux et représentent de petites communautés composées de plusieurs dizaines de personnes. D'autres organisations, en particulier liées aux grandes éditions, comptent des dizaines de milliers d'abonnés.

 

Je suis convaincu que beaucoup de leaders du mouvement Nouvel Âge savent clairement ce qu'ils font, qu’ils entrent en contact avec les esprits démoniaques. Beaucoup des nouveaux membres de l'occultisme qui sont sous la direction de ces leaders peuvent ne pas se rendre compte que dans les hauts rangs, on pratique un culte de Lucifer. Mais ils doivent comprendre que leurs méthodes et leurs rituels sont liés à l'occultisme.

 

La majorité des adeptes du Nouvel Âge sont cependant dans la périphérie ; naïfs, ils ne réalisent pas où ils sont impliqués. Ces gens pouvaient rejoindre le mouvement parce qu'ils partageaient une ou plusieurs croyances ou pratiques lui inhérentes, comme la fusion avec la nature, la santé holiste, la paix dans le monde, la pratique de la méditation transcendantale, le yoga ou d'autres formes de méditation occulte. Je compatis à ces gens-là, car le Nouvel Âge n’était pas leur choix délibéré.

 

Traditionnellement, la Société théosophique était à l'avant-garde de la préparation de l'humanité à l'adoption du Nouvel Ordre Mondial. Cette association a publié de nombreux ouvrages occultes classiques largement lus : Le destin des nationsNouvelle apparition du ChristApprentissage du Nouvel Âge, ainsi que Doctrine secrète, écrits par la fondatrice du mouvement Helena Blavatsky.

 

H. Blavatsky, à la page 53 de la Doctrine secrète, cite le Paradis perdu de Milton à propos du « déchu », le satan : « Mieux vaut régner en enfer qu’être un serviteur au paradis ! » À la même page, Blavatsky déclare : « Mieux vaut être un homme, le chef-d'œuvre de la terre et son roi (opus operatum), que se perdre parmi les êtres spirituels sans volonté au Cieux ». À la page 76 de la Doctrine secrète Blavatsky parle de Lucifer de la manière suivante : « ... c’est l'idéal le plus grand, le symbole toujours vivant, et en outre, l'apothéose du sacrifice de soi pour l'indépendance intellectuelle de l'humanité ... »

 

Dans le même chapitre, elle continue de citer avec approbation Eliphas Levi : « Il (Satan) est un ange assez fier pour se considérer comme un dieu ; assez courageux pour acheter son indépendance au prix du tourment et de l’agonie éternels ; assez beau pour s'incliner devant sa parfaite lumière divine ; assez fort pour régner dans le noir au cœur de l'agonie et créer un trône de bûchers funéraires inextinguible... Prince de l'anarchie, à qui sert toute la hiérarchie des purs esprits. »

 

Je pourrais continuer, mais le contenu du livre devient encore plus terrible. Certains impacts de la Doctrine secrète s'était déjà manifesté : le livre a grandement influencé Hitler. Blavatsky comprenait clairement que Dieu existe, et a sciemment choisi de se rebeller contre Lui en prenant le parti de Lucifer. Elle confirma sa position par la décision de lancer un magazine intitulé « Lucifer ». Le magazine paraissait pendant une courte période, puis à la suite de la pression publique, il cessa d'exister.

 

Une autre dirigeante de la Société théosophique, Alice Bailey, fonda la maison d'édition Lucifer Press dans le but de publier et de distribuer la littérature de l’association. Cela s'est passé autour de 1920. Cependant, en raison de l'indignation du public, elle changea bientôt de nom pour s'appeler Lucis Press. Jusqu'à récemment, le siège de l'organisation centrale Lucis Trust était situé à New-York, United Nations Plaza. L'organisation compte plus de six mille membres et ce n'est qu'une des nombreuses fondations soutenant le mouvement pour un monde unique.

 

Certaines des organisations lucifériennes du Réseau théosophique ont été établies par Bailey et Lucis Trust dans les années 1920 et 1930 : les Écoles Arcane à New-York, Londres, Genève et Buenos Aires ; les Triangles ; World Goodwill.

 

Les écoles Arcane sont des centres de formation spéciaux pour placer une personne sur la route express au sein du réseau du niveau supérieur du Nouvel Âge. Le programme Triangles de Lucis Trust est un autre moyen utilisé par une organisation pour promouvoir l’introduction du Nouvel Ordre Mondial. Les Triangles comprennent des centaines de groupes de méditation composés chacun de trois personnes qui imaginent simultanément des triangles de lumière, récitant le Grand appel au retour du « Christ » (lisez l'Antéchrist).

 

World Goodwill est constituée de personnes qui s’appellent « Nouveau groupe de serveurs mondiaux ». Il fut fondé en 1933 dans le but de diffuser la littérature qui soutienne la vision théosophique luciférienne dans le monde entier. En 1961, ce groupe a rejoint une autre organisation occulte appelée Union mondiale. Aujourd'hui, cette organisation participe activement au programme de planification et de mise en œuvre de la gouvernance mondiale. Notamment, Lucis Trust et Union mondiale, organisations influentes du Nouvel Âge, sont étroitement associées à des sociétés qui poursuivent une politique du monde uni et conduisent directement à l’Association de la Constitution et du Parlement mondiaux, une organisation qui a pour mission de nous guider vers le nouvel ordre mondial.

 

 

Traduit par Olga (TdR)
Original en anglais En Route to Global Occupation, by Gary H. Kah
Livre en russe En route vers l’occupation globale
 
 
 

 

Posté par rusty james à 18:39 - - Permalien [#]
Tags :

Fukushima: «Une catastrophe radiologique mondiale en cours». “Une énorme dissimulation”. Dr. Helen Caldicott

 

1568894044-fukushima-nuclear-plant-960x540

Le huitième anniversaire des triples effondrements de l'installation nucléaire de Fukushima Daiichi a été passé presque sans commentaires dans les principaux médias. Malgré la contamination radiologique continue qui continuera à se propager et à menacer la santé humaine pour les vies à venir, d'autres articles dominent le cycle de l'actualité internationale. L'énigme du changement climatique, aussi grave soit-elle, efface apparemment tous les autres dangers environnementaux évidents et présents.

Dans le cadre des efforts visant à normaliser cet événement historique et à le dissimuler dans toute son ampleur, le gouvernement japonais a investi des ressources financières, des relations publiques et d'autres ressources considérables dans ce qu'il annonce comme étant les " Jeux olympiques de la reprise " qui se dérouleront dans un an à Tokyo. . 

Mais Helen Caldicott avertit que les dangers associés à Fukushima ne sont pas partis et restent un sujet de préoccupation. 

La Dre Helen Caldicott a été une auteure, une médecin et l’un des principaux militants anti-nucléaires dans le monde. Elle a contribué à revigorer le groupe de médecins pour la responsabilité sociale, agissant à titre de présidente de 1978 à 1983. Depuis sa fondation en 2001, elle a présidé le Nuclear Institute Research Institute basé aux États-Unis, appelé Beyond Nuclear, qui initie des colloques et des projets éducatifs visant à informer le public sur les dangers de l’énergie nucléaire, des armes nucléaires et de la guerre nucléaire. Et elle est la rédactrice en chef du livre de 2014, Crisis Without End: Les conséquences médicales et écologiques de la catastrophe nucléaire de Fukushima .

Au cours de la semaine marquant le huitième anniversaire de la fusion de Fukushima, l’ émission radiophonique Global Research News Hour , animée par Michael Welch , a contacté la Dre Caldicott pour obtenir son avis d’expert sur les dangers pour la santé de la plus grave catastrophe nucléaire depuis, à moins, l’événement de Tchernobyl en 1986.

Recherche mondiale: le gouvernement japonais s'apprête maintenant à accueillir des visiteurs au Japon pour les Jeux olympiques de 2020. La couverture du 8e anniversaire de la catastrophe de Fukushima n'est à peine, semble-t-il, pas enregistrée, étant donné les dangers radiologiques et autres importants que vous avez mentionnés. vos auteurs cités dans votre livre de 2014, Crisis Without End. Cela fait maintenant plus de quatre ans que ce livre est paru. J'espérais que vous pourriez mettre à jour notre auditoire sur ce qui est actuellement reconnu comme les principales menaces pour la santé en 2019, peut-être non répertoriées dans le livre, que vous examinez actuellement en relation avec la crise de Fukushima.

Helen Caldicott: Eh bien, c'est difficile, car le gouvernement japonais n'a autorisé que l'examen du cancer de la thyroïde. Maintenant, le cancer de la thyroïde est causé par l'iode radioactif et il y en a eu beaucoup, beaucoup de cas après Tchernobyl. Et déjà, ils avaient examiné des enfants de moins de 18 ans dans la préfecture de Fukushima au moment de l'accident et… combien d'enfants… 100… aucun 201 avant le 18 juin de l'année dernière… 201 avaient développé un cancer de la thyroïde. Certains cancers avaient métastasé. L'incidence du cancer de la thyroïde dans cette population est normalement de 1 par million. Donc, évidemment, c'est une épidémie de cancer de la thyroïde et cela ne fait que commencer maintenant.

Ce que les gens doivent comprendre, c’est la période latente de la cancérogenèse, c’est-à-dire que le délai après l’exposition aux radiations au moment du développement du cancer varie de 3 à 80 ans. Et c'est donc une très, très longue période. Les cancers de la thyroïde apparaissent tôt. La leucémie apparaît environ 5 à 10 ans plus tard. Ils ne recherchent pas la leucémie. Les cancers solides de tous les organes, ou de tous les organes en tant que tels, apparaissent environ 15 ans plus tard et se poursuivent. En fait, les Hibakusha des groupes Hiroshima et Nagasaki encore en vie développent encore des cancers en plus grand nombre que la normale.

Le gouvernement japonais a dit aux médecins qu'ils ne devaient pas parler à leurs patients des radiations et des maladies qui en découlaient. En fait, si les médecins le faisaient, ils pourraient perdre leur financement du gouvernement. L’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), a mis en place un hôpital - un hôpital pour cancérologues - à Fukushima avec l’Université de Fukushima pour les personnes atteintes de cancer, qui vous dit tout.

Donc, il y a une énorme couverture énorme. Je suis allé deux fois au Japon, en particulier à Fukushima, et j'ai parlé à des gens là-bas. Les parents sont désespérés d'entendre la vérité, même si ce n'est pas une bonne vérité. Et ils m'ont remercié de leur avoir dit la vérité. Donc, je dirais que c'est une catastrophe médicale absolue et une couverture totale pour protéger l'industrie nucléaire et toutes ses ramifications.

GR: Maintenant, parlons-nous de la contamination qui a eu lieu il y a 8 ans ou parlons-nous des émissions en cours, par exemple -

HC: Eh bien, il y a toujours des émissions continues dans l'air, le numéro un. Deuxièmement, une énorme quantité d'eau est stockée - plus d'un million de gallons dans des réservoirs sur le site. Cette eau est siphonnée des cœurs du réacteur, les cœurs fondus endommagés. L'eau est pompée régulièrement chaque jour et toutes les heures pour maintenir les noyaux au frais en cas de nouvelle fonte. Et cette eau, bien sûr, est extrêmement contaminée.

Maintenant, ils disent avoir filtré les contaminants, à l'exception du tritium, qui fait partie de la molécule d'eau, mais ils ne l'ont pas encore fait. Il y a du strontium, du césium et de nombreux autres éléments dans cette eau - elle est hautement radioactive - et comme il n’ya pas assez de place pour construire plus de réservoirs, on parle de vider toute cette eau dans l’océan Pacifique et les pêcheurs sont très, très dérangé. Les poissons déjà pêchés au large de Fukushima sont visiblement contaminés. Mais ce sera un désastre.

L'eau descend des montagnes derrière les réacteurs, coule sous les réacteurs dans la mer et a toujours. Et lorsque les réacteurs étaient en bon état, l’eau était bonne et n’était pas contaminée. Mais maintenant, les trois noyaux fondus en contact avec cette eau qui coule sous les réacteurs et qui coulent dans le Pacifique sont donc très radioactifs, ce qui est différent du million de gallons ou plus contenu dans ces réservoirs.

Ils ont placé une paroi réfrigérée de terre gelée autour des réacteurs pour empêcher l’eau des montagnes de s’écouler sous les réacteurs, ce qui a permis de réduire la quantité d’eau qui coule par jour de 500 tonnes à environ cent cinquante. Mais bien sûr, s’ils perdent de l’électricité, ce système de réfrigération va tomber en panne et c’est une chose transitoire de toute façon, donc c’est ridicule. En termes… Donc, avec le temps, le Pacifique deviendra de plus en plus radioactif.

Ils parlent de déclassement et de retrait de ces noyaux en fusion. Lorsque les robots entrent et essaient de les regarder, leur câblage ne fait que fondre et disparaître. Ils sont extraordinairement radioactifs. Aucun être humain ne peut s'approcher d'eux car ils mourraient dans les 48 heures de l'exposition aux radiations. Ils ne pourront jamais, et je cite jamais, mettre hors service ces réacteurs. Ils ne pourront jamais arrêter l'eau qui descend des montagnes. Et donc, à vrai dire, il s’agit d’une catastrophe radiologique mondiale en cours, à laquelle personne ne s’attaque réellement.

GR: Avons-nous une meilleure lecture, par exemple sur la thyroïde, mais aussi sur l'incubation de la leucémie ...

HC: Non, ils ne cherchent pas - bon, la leucémie, ils ne cherchent pas la leucémie…

GR: juste la thyroïde

HC: Ils ne le cartographient pas. Donc, le seul cancer qu’ils examinent est le cancer de la thyroïde et il est très élevé, et vous savez qu’il est déjà diagnostiqué à 201 et que certains ont métastasé. Et nous surveillons de très près tout autre type de maladie, de leucémie et de maladies liées aux radiations. Tous les autres cancers, etc., et la leucémie, c'est tellement… Ce n'est pas qu'une catastrophe, c'est un…

GR: … une couverture

HC: Ouais. Je ne peux pas vraiment expliquer ce que je ressens médicalement. C'est juste hideux.

GR: Eh bien, j’ai un frère médecin, qui disait bien que nous devrions peut-être. L’Organisation mondiale de la santé est un organisme de recherche assez fiable pour tous les indicateurs et tous les aspects épidémiologiques de ce phénomène, mais vous semblez suggérer que l’Organisation mondiale de la Santé L’organisation peut ne pas être aussi fiable compte tenu de son partenariat avec l’AIEA. Est-ce ma compréhension…?

HC: Correct. Ils ont signé un document, je pense en 1959, avec l'AIEA selon lequel ils ne signaleraient aucun effet médical des catastrophes radiologiques et ils s'en tiennent à cela. Ils sont donc en vigueur dans ce domaine de l’Agence internationale de l’énergie atomique, dont la mission est de promouvoir l’énergie nucléaire. Donc, ne pensez même pas à l'OMS. c'est vraiment obscène.

GR: Alors, quel serait… l'incitatif serait simplement qu'ils aient un financement?

HC:  Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas mais ils se sont vendus au diable.

GR: C'est assez incroyable. Il y a aussi la question de la bioamplification dans les océans, où il y a des débris radioactifs, des centaines de tonnes de cette eau radioactive qui pénètrent dans les océans et se bioamplifient tout au long de la chaîne alimentaire, de sorte que ces particules radioactives puissent pénétrer dans notre corps. Pourriez-vous nous dire ce que vous prévoyez voir, ce que vous prévoyez, qu'il soit consigné par les autorités du monde de la santé ou non, ce que nous pourrions espérer voir dans les années à venir en ce qui concerne les maladies qui se manifestent?

HC: Eh bien numéro un, Fukushima est une préfecture très agricole. Belles, belles pêches, belle nourriture et beaucoup de riz. Et les radiations se sont répandues très largement dans la préfecture de Fukushima. En effet, elles ont accumulé des millions et des millions de tonnes de saleté radioactive et les ont stockées dans des sacs en plastique dans toute la préfecture. Les montagnes sont hautement radioactives et chaque fois qu'il pleut, le rayonnement de l'eau est atténué. Donc, le rayonnement - les éléments. Et plus de 200 éléments radioactifs sont fabriqués dans un réacteur nucléaire. Certains ont une vie de quelques secondes et certains ont une vie de millions d'années ou dure des millions d'années, dirai-je. Il y a donc beaucoup d'isotopes, des isotopes durables - le césium, le strontium, le tritium en est un autre - mais beaucoup, beaucoup sur le sol de Fukushima.

Et ce qui se passe, c’est - vous avez parlé de bioamplification - lorsque les plantes absorbent l’eau du sol, elles absorbent le césium, un analogue du potassium - il ressemble au potassium. Le strontium 90 ressemble au calcium et autres. Et ces éléments sont magnifiés par ordres de grandeur dans le riz et dans les plantes. Ainsi, lorsque vous mangez des aliments cultivés à Fukushima, il est probable que ceux-ci seront relativement radioactifs.

Ils ont dilué du riz radioactif avec du riz non radioactif pour le rendre un peu meilleur. Maintenant, dans l’océan, ces isotopes aussi, et les algues bio-magnifient-les - vous savez - cent fois plus. Et puis les crustacés mangent les algues, les bio-magnifient davantage. Les petits poissons mangent les crustacés, les gros poissons mangent les petits poissons et autres. Et il y a quelques années, le thon trouvé au large de la Californie contenait des isotopes de Fukushima. Les poissons capturés sur la côte ouest de la Californie contenaient également certains de ces isotopes. C'est donc une catastrophe bio-grossissante en cours.

Et le fait est que vous ne pouvez même pas goûter, sentir ou voir des éléments radioactifs dans vos aliments. Ils sont invisibles. Et il faut beaucoup de temps pour que les cancers se développent. Et vous ne pouvez pas identifier un cancer particulier causé par une substance ou un isotope particulier. Vous ne pouvez identifier ce problème qu'en réalisant des études épidémiologiques comparant des personnes irradiées à des personnes non irradiées pour voir quel est le niveau de cancer et que les données proviennent d'Hiroshima et de Nagasaki et de nombreuses autres études.

GR: Tchernobyl également, non?

HC: Oh, Chernobyl! Eh bien, un livre magnifique a été produit par les Russes et publié par l'Académie des sciences de New York, appelée Tchernobyl, avec plus de 5 000 études sur le terrain d'enfants et de maladies en Biélorussie, en Ukraine et dans toute l'Europe. Et à ce jour, plus d'un million de personnes sont déjà décédées des suites de la catastrophe de Tchernobyl. Et beaucoup de maladies ont été causées par cela, y compris le vieillissement prématuré chez les enfants, la microcéphalie chez les bébés, les très petites têtes, le diabète, la leucémie, je veux dire, je pourrais continuer encore et encore.

Euh, et ces maladies qui ont été très bien décrites dans ce merveilleux livre, euh, que tout le monde devrait lire, ne sont pas traitées, identifiées ou recherchées par la population japonaise ou à Fukushima.

Puis-je dire que certaines parties de Tokyo sont extrêmement radioactives. Les gens mesurent la saleté des toits des appartements, de la chaussée, de la poussière d’aspirateur. Et certains de ces échantillons sont tellement radioactifs qu'ils se classeraient comme étant enfouis dans des installations de traitement des déchets radioactifs en Amérique. Donc, c'est le numéro un.

Deuxièmement, les Jeux olympiques de Fukushima défient toute imagination. Et euh, certaines des zones où les athlètes vont courir, la poussière et la saleté ont été mesurées, et elles sont hautement radioactives. C'est donc Abe, le Premier ministre du Japon, qui a mis cela en place afin de dissimuler ce que Fukushima signifie réellement. Et ces jeunes athlètes, vous savez, qui sont - et les jeunes sont beaucoup plus sensibles aux radiations, développant des cancers plus tard que les personnes plus âgées - c'est juste une catastrophe imminente.

GR: Dr. Caldicott…

HC: Ils appellent ça les Jeux olympiques radioactifs!

GR: (Rires) Vous savez, les gens peuvent-ils vivre au Japon ou, par exemple, sur la côte ouest de l’Amérique du Nord pour atténuer les effets de cette catastrophe, voire de huit ans plus tard?

HC: Oui Ne mangez pas de nourriture japonaise parce que vous ne savez pas d'où elle provient. Ne mangez pas de poisson du Japon, du miso, du riz, par exemple. Ne pas manger de la nourriture japonaise. Période. Euh, les poissons pêchés au large de la côte ouest du Canada et des États-Unis, eh bien, ils ne les testent pas, alors je ne sais pas ce que vous feriez. Euh, je veux dire, la plupart de ce n'est probablement pas radioactif mais vous ne savez pas parce que vous ne pouvez pas y goûter.

Um ils ont fermé les instruments de mesure radioactifs aéroportées au large de la côte ouest de l' Amérique , euh, mais c'est assez mauvais, parce qu'il pourrait encore y avoir un autre énorme accident de ces réacteurs.

Par exemple, s'il y a un autre séisme important, le premier, tous ces réservoirs seraient détruits et l'eau se déverserait dans le Pacifique. Deuxièmement, il pourrait y avoir une autre fusion, une libération - une énorme libération de radiations, euh, des réacteurs endommagés. Donc, les choses sont très ténues, mais elles ne sont pas simplement ténues maintenant. Ils vont être ténus pour toujours.


Le Vatican a recruté et formé hitler pour creer le nazisme

 

donovan__wild-bill

oss-seal200

 
Chevaliers papaux William (Wild Bill) Donovan et Allen Dulles, fondateurs de la CIA 

dulles-oss-id

«Au début de 1933, les deux frères Dulles ont assisté à une réunion en Allemagne au cours de laquelle des industriels allemands ont accepté de soutenir la candidature de Hitler au pouvoir en échange de son engagement de briser les syndicats allemands. Quelques mois plus tard, John Foster Dulles négocia un accord avec le ministre de l'Economie de Hitler aux termes duquel tout le commerce de l'Allemagne avec les États-Unis serait coordonné par le biais d'un syndicat dirigé par le cousin d'Averell Harriman. Alors que les nazis imposaient un climat favorable aux affaires, les profits de Thyssen et d’autres sociétés augmentaient considérablement, et la Union Banking Corporation devenait de plus en plus une machine nazie de blanchiment d’argent.   En 1934, George Herbert Walker a placé Prescott Bush au rang des entreprisesmembres du conseil d’administration, et Bush et Harriman ont également commencé à utiliser la banque comme base d’un système complexe et trompeur de sociétés de portefeuille. (plus ici)
La compagnie maritime Hambourg-Amerika, contrôlée par Harriman et Walker depuis 1920, avait une implication particulièrement élevée des nazis dans ses opérations. En 1934, une enquête du Congrès révéla qu'il était devenu un front d'espionnage, de propagande et de corruption de IG Farben pour le compte du gouvernement allemand. Plutôt que de conseiller à Walker et Harriman de se départir de ces avoirs contaminés, Prescott Bush a embauché Allen Dulles pour aider à les dissimuler. À partir de 1937, les frères Dulles serviront Bush et Harriman dans toutes leurs transactions secrètes avec des entreprises nazies.   Ils ont également effectué des services de camouflage similaires pour d'autres, comme les Rockefeller.
Un nazi à la maison blanche: la série de John Carlson
Il ne s’agit pas simplement d’exterminer les Juifs et les ethnies non catholiques: des camps sacrificiels en Pologne ont été aménagés dans le Pentagram satanique, concentrant ainsi les forces démoniaques dans sa conception;   noyau interne contenait un autel sacré à la déesse mère de Cybèle . L'adoration de Cybèle continue avec le port du couvre-chef rond… 

cybele-worship-priest-of-dagon

Le recueil de faits concernant la vraie nature de la  messe satanique de masse, des sacrifices humains conjoints avec l'Holocauste, sans que le moindre murmure de la complicité Vatican-jésuite, se poursuive à ce jour. Ce n’est pas un hasard si Hollywood adore célébrer le sanglant empire jésuite-papal-nazi

110713pentagram1

(1) Pulawy - Le palais / temple de Cybèle est au sud-ouest de la ville (centre du Pentagramme; au nord-est de la croix gammée); (2) SE d'Ostrow - Camp de Sacrifice humain de Treblinka (3) SE se trouvant devant Pulawy, ville de l'Ukraine appelée Lviv; située à l'ouest de cette ville, le camp de Sacrifice humain de Janowska était souvent présentée à tort comme un camp de travail; (4) Passé Cracovie jusqu'à la ville de Bielsko-Biała: camp de sacrifice humain d'Auschwitz; (5) Nord de la ville de Lodz: camp de sacrifice humain pour enfants ; (6) À l’est de Wlodawa - près de la frontière ukrainienne - camp de sacrifice humain de Sobibor. (7) En outre, au moins trois autres camps de sacrifices humains ont été mis en place le long des «lignes telluriques» du Pentagramme, notamment Belzec, Tomaszow Mazowiecki et Majdanek. (Almanach du mal PDF)
Holocauste (fr. Grec holokaust) signifiant complètement (holos) BURNT (Kaust) VIVANT sacrifice ou "OFFRE BURNT à Dieu" dans ce cas à Satan, Dieu de ce monde (plan physique, terrestre)
SS. (= SEDE SACRORUM en latin ou SAINT-SIÈGE) Les officiers nazis redoutés du Troisième Reich ont été étiquetés avec les insignes officiels de l'armée papale de la Sainte Inquisition aka

 

 «CHEVALIERS DU SAINT-SIÈGE» ou «SS nazis» (sens réel de SS, pas de Schutzstaffel)
Fondateur: Cardinal Eugenio Pacelli (Pape Pie XII)

pope-pius-xii-460_980938c


Le cardinal Eugène Pacelli marche sur le tapis rouge

Commandé par le général jésuite Wlodimir Ledochowski (pape noir n ° 26)

 

PENTAGRAMME DU MAL ET MONDE GRILLE DE CONTRÔLE DE NWO

Le Grand Pentagramme diabolique diabolique Vatican-Jésuite n'est pas le seul pentagramme à se connecter à Rome - il existe un jumeau qui se connecte également au pôle Nord et à Rome, formés au même moment par les mêmes personnes qui ont planifié le meurtre de masse de millions de personnes. Sa pierre angulaire a été posée le 11 septembre (11 septembre 1941) et c'est pourquoi le WTC (Twin Towers) de New York a été détruit le même jour…

 

pentagon

Adolf Hitler est entré en contact avec le DAP vers juin 1919, soit cinq mois après sa création, en tant qu'agent double et officier du renseignement du groupe de la Reichswehr bavarois contrôlé par des catholiques et chargé de faire rapport de ses activités. Son acceptation dans les rangs du réseau Intel de la Reichswehr catholique bavaroise a été rendue possible grâce au soutien de son parrain, le nonce apôtre-catholique, l'archevêque cardinal Eugenio Pacelli, basé à Munich. Entre la fin de 1919 et son déménagement à Berlin en 1925, Hitler rencontra son mentor, le cardinal Pacelli, toutes les quelques semaines. Sœur Pascalina Lehnert, femme de ménage et amie de Pacelli, a rendu son témoignage «aux faits» aux réunions régulières et sur des roulettes de Hitler et de Pacelli pendant 41 ans. Sœur Pascalina Lehnert. Hitler a été accepté en tant que 55ème membre du Parti des travailleurs allemands (DAP) et n'a joué aucun rôle actif jusqu'au début des années 1920, lorsque le minuscule Parti des travailleurs allemands faisait face à la faillite et à l'extinction en raison de la gestion désastreuse de la société hebdomadaire Thule.journal The Münchener Beobachter (Observateur de Munich) de Drexler, Feder, Eckart et Harrer. Plutôt que d'être affecté à un autre projet Intel, Hitler fut rapidement et honorablement licencié du service militaire à la fin du mois de février 1920 et passa du jour au lendemain d'un membre du parti mineur au chômage à son rôle de sauveur de la DAP en fournissant tout l'or nécessaire pour garder le Münchener Beobachter (Observateur de Munich) et le DAP à flot. Dans une certaine mesure de l'influence et du contrôle qu'Hitler avait maintenant comme financier miraculeux, le parti changea son nom en mars 1920 en Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei ou (NSDAP) - Parti national des travailleurs allemands socialistes et le nom de son journal en Völkischer Beobachter Observateur) après son achat par le NSDAP renommé de la Thule Society. Plus tard,Ce qui n’a jamais été dit, c’est que Hitler, porteur de millions de dollars, semblait sortir de nulle part pour transformer un petit groupe éclectique en un mouvement politique. Vatican Hofjuden Rothschild / Rockefeller a acheminé de l’argent via Wall Street à Rudolph Hess pour la nouvelle marionnette des jésuites. (VIDEO financement de Hitler)

 

 

mein-kampf-thumb16861997

Au début de 1921, le cardinal Pacelli avait également aidé Hitler en introduisant discrètement dans le NSDAP des membres catholiques essentiels et dignes de confiance tels que Rudolf Hess , Hans Frank et Alfred Rosenberg . Lors d'une réunion extraordinaire du parti le 28 juillet 1921, Hitler prit sa décision et fut élu président du NSDAP contre les souhaits de ses fondateurs. Maintenant, avec son protégé en charge, Pacelli a poussé le NSDAP à accélérer sa transformation. Peu de temps après avoir été nommé Führer, le supérieur général Wlodimir Ledochowski fournit des prêtres jésuites à Adolf Hitler en 1921 pour aider à établir une branche paramilitaire du NSDAP connue sous le nom de Sturmabteilung (SA), également connue sous le nom de "Brownshirts", dirigé à l'origine par Ernst Röhm. Le nouvel insigne officiel du parti, la croix gammée a également été adopté. Le plan donné au Cardinal Pacelli par Hitler à la fin de 1921 selon lequel le NSDAP devait s'organiser en milice catholique prête à s'emparer du pouvoir dans l'année.
Au début de novembre 1923, après des dépenses considérables, le NSDAP comptait maintenant environ 20 000 membres et quelques milliers de membres du «Brownshirts» Sturmabteilung. Sous la pression de démontrer les résultats, Hitler a lancé son coup d'Etat pour la prise de contrôle de la nuit allemande le 8 novembre - le soi-disant "Putsch de Beer Hall" commençant par un rassemblement de 2 000 partisans à travers Munich. Il échoua instantanément, les troupes de la Reichswehr ouvrant le feu sur les rebelles et Hitler, avec le reste des dirigeants du parti, fut arrêté et reconnu coupable de trahison en mars 1924 - le parti fut interdit de toute branche militaire et empêché de se présenter aux élections pour quatre années.  Il faut noter clairement qu'il n'y a absolument aucune preuve crédible que le père Heinrich Himmler ait été associé à Hitler ou à un membre du NDSAP de toute façon jusqu'en 1929. Il n’ya pas non plus de preuve crédible que le NSDAP ait utilisé le mot «nazi» ou «parti nazi» jusqu’à l’arrivée de Himmler. Les deux faits cruciaux ont été délibérément obscurcis et déformés à l’égard de l’évolution exacte des événements menant à la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, c’est l’emprisonnement de Hitler (même si elle a duré 12 mois jusqu’au 20 décembre 1924) a été une victoire majeure de la propagande de Pacelli et des jésuites en faveur de leur protégé. À la prison de Lansberg, Hitler s'est rendu à plusieurs reprises par Bernhardt Staempfle SJ. pour que le processus d'extraction des grandes lignes de l'autobiographie et du manifeste politique s'appelle Mein Kampf «Ma vie». Quelques mois après sa libération, le père Staempfle SJ avait achevé le tome I “A Reckoning” - 12 chapitres décrivant les arguments essentiels du nationalisme catholique (fascisme) en Allemagne, parsemés de demi-fiction de la vie de Hitler. Les jésuites ont même trouvé un agent de presse américain né en Bavière, nommé Ernst Hanfstaengl, qui avait travaillé pour Franklin Delano Roosevelt et entretenait des relations étroites avec de nombreuses personnalités de la "haute société" allemande et américaine, dont le baron des médias William Randolph Hearst . Hanfstaengl a joué un rôle déterminant dans la transformation de l'image publique d'Hitler en un «chevalier chrétien catholique» contre la «menace juive mondiale».
En 1933, élections nationales, Schutzstaffel sous le contrôle du p. Himmler SJ comptait au moins 52 000 membres hautement qualifiés et absolument fidèles, loin de l'incompétence de dix ans plus tôt à Munich.
 
SS-Reichsfuhrer Heinrich Himmler, SJ; «Homme de marque» jésuite-papale pour les SS du Troisième Reich (= Sede Sacrorum aka Chevaliers du Saint-Siège)
Himmler, SS & Satanic Black Magik
C'est en mars 1933 que le monde a vu le mot «nazi» déchaîné comme une force politique religieuse lors des élections qui ont suivi la destruction du Reichstag (Parlement) par des agents de Schutzstaffel et imputé aux communistes…
 
ÉTYMOLOGIE DU NAZI
L'étymologie (origine) et la signification du nazi   1933 marque la première année d'utilisation du mot religieux nazi (de l'hébreu nasi qui signifie «chevalier») comme nouveau nom officiel du NDSAP au sein du gouvernement.  On prétend souvent et à tort que le mot «nazi» vient de l'extraction au hasard de lettres du premier mot du nom du NSDAP - NA tionalso ZI alistische Deutsche Arbeiterpartei afin de produire une simple abréviation. Cette explication est manifestement fausse car le NSDAP a déjà une abréviation parfaitement connue et bien connue - NSDAP! Le mot "nazi" est apparu seulement aprèsHitler a assumé le pouvoir invité par Franz Von Papen pour une raison totalement différente. Le mot Nazi / Nasi remonte à l'époque des Conseils de Sanhédrin de Palestine formés pour la première fois par les Romains au 1er siècle avant notre ère. Pour les membres du judaïsme moderne, les Nasi étaient les chefs spirituels nommés du Sanhédrin, par opposition aux dirigeants temporels du grand prêtre du temple principal. Bien qu'il y ait une certaine incertitude quant à la crédibilité de toute l'histoire revendiquée du bureau de Nasi et de la lignée des érudits rabbiniques de la Maison de Hillel, il ne fait aucun doute que cette position a existé à un moment donné.   Le problème pour les lecteurs modernes concernant la relation directe avec le terme hébreu (Nasi) pour chevalier et nazi pour le NDSAP en tant que «nouveaux chevaliers allemands» est que Hitler et le NDSAP étaient censés s'opposer racialement à tout ce qui était «juif». Sans une compréhension de la vraie histoire concernant Israël étant historiquement une région appelée Samara / Samarie et Juda étant Yahud, sans une compréhension des lignées de prêtres phéniciens / Samaritains / Sépharades comme des Khazars, des Vénitiens, des rois de Septimanie comme quelques-uns Par exemple, l’utilisation du mot «Nasi» en tant que «nazi» semble absurde.   Le simple fait est que le mot et l’étiquette du 16ème siècle, «JEW», masquaient deux anciens groupes religieux / culturels / raciaux distincts et totalement séparés, avec absolument rien en commun sauf une histoire d’antipathie, de haine, de guerre et de renaissance. Les prêtres-rois sarmates / séfarades / sadducéens du Nord, inventeurs de l'hébreu, les descendants des Phéniciens étant les ennemis mortels des prêtres rupestres séfarades / araméens / sadducéens du sud de Judud (Judah). Le terme «Juif» équivaut à dire que tous les peuples du Moyen-Orient sont des «Orientaux», revendiquant faussement une homogénéité et une unité culturelle identifiable. L'étymologie du mot nazi est entièrement sarmate / sadducéenne / séfarade - les fondateurs de Venise et un ensemble de familles qui étaient devenues très riches et puissantes dans leurs liens avec le culte romain contrôlant l'Église catholique depuis les XIIe et XIIIe siècles. Aujourd'hui, nous les connaissons sous le nom délibérément trompeur de «Global Jewish Bankers». La vérité choquante concernant les nazis est que, plutôt que de chercher à détruire toute sorte de «complot bancaire juif mondial», ils se sont en fait efforcés de le voir rétablir un contrôle prééminent sur le système financier européen et finalement au culte romain du Vatican, qu'ils servent [en tant que gardiens du trésor du Vatican]
« Le Traité de Paris de 1763 désigné roi George III « Arc-trésorier et le prince électeur de Saint Empire romain germanique. » Et « , selon  l' Encyclopédie Judaica, Rothschilds portent le titre « Guardians of the TRÉSOR DU VATICAN. » Le Trésor du Vatican détient impérial richesse de Rome. La richesse impériale croît proportionnellement à ses victoires à la guerre - comme l' implique l' autonomisation des jésuites, Regimini militantis ecclesiae , l'Église en guerre est plus nécessaire que l'Église en paix. Selon l' armure illustrée de la Rome impériale par H. Russell Robinson ,Les soldats césariens se protègent au combat avec des boucliers peints en rouge. La troupe étant la ressource la plus précieuse de l'État (le concile de Trente l'a reconnu en préférant les jésuites à tous les autres ordres religieux), il est facile de comprendre pourquoi le bouclier rouge a été identifié à la vie même de l'Église. D'où la pertinence du nom Rothschild [Rot-schild] , en allemand pour «bouclier rouge». La nomination de Rothschild donna à la Papauté noire une confidentialité financière absolue et un secret…

illumroth1-rot-schild


Rothschild (Rot-schild) Satanic-Bloodline Crest (Heraldry)

Qui chercherait jamais dans une famille de Juifs orthodoxes la clé de la richesse de l'Église catholique romaine? Je crois que cette nomination explique la raison pour laquelle la Chambre des Rothschild est célèbre pour avoir aidé des nations à partir en guerre. »( Tupper Saussy, Rulers of Evil, p. 160-161).

412px-capitol_dome_statue_washingto


la liberté; Aigle au sommet de la couronne (12) Pentagrama; Combien passant sous l'inscription maçonnique

Le Capitole américain regorge d'indices sur ses origines romaines. «Freedom», la déesse romaine dont la statue couronne le dôme, a été créée à Rome dans l'atelier du sculpteur américain Thomas Crawford. Nous trouvons tout un panthéon de divinités romaines dans la grande fresque couvrant la rotonde intérieure du dôme: Perséphone, Cérès , Liberté, Vulcain, Mercure, voire un George Washington divinisé .Ces figures ont été créées par l'artiste du Vatican Constantino Brumidi. Le fait que l'État national ait évolué en tant que «capitale» témoigne de l'influence romaine. Aucun bâtiment ne peut à juste titre être appelé une capitale, à moins que ce ne soit un temple de Jupiter, le grand père-dieu de Rome qui a dirigé le ciel avec ses foudres et nourri la terre avec ses pluies fertilisantes. S'il s'agissait d'un capitolium, il appartiendrait à Jupiter et à ses prêtres. La mascotte de Jupiter était l'aigle, que les pères fondateurs ont également fabriqué leur mascotte. Un aigle romain en tête de l'idole au pouvoir de la Chambre des représentants, une baguette en argent sterling et ébène de 12 pouces appelée une «masse».La masse est «le symbole de l'autorité à la Chambre». Lorsque le sergent d'armes la montre devant un membre indiscipliné du Congrès, elle rétablit l'ordre. Sa position à la tribune indique si la Chambre se trouve en "comité" ou en "session" (Dirigeants du Mal: ​​F. Tupper Saussy, Chapitre 1, Subliminal Rome)

CapitolEntrance

Symboles païens dans une ville américaine

*       *       *

SECRÉTARIOT CARDINAL D'ÉTAT: PREMIER MINISTRE DU PAPE
TARCISIO BERTONE: Premier ministre du monde

cardinal-tarcisio-bertone


Cardinal Tarcisio Bertone

 
*       *       *
À l’insu de la majorité des catholiques et des non-catholiques, l’Église mère a incorporé CHAQUE ancienne forme de culte païen. En utilisant DECEIT et son autorité civile mondiale, elle a non seulement infusé le protestantisme avec ces rites démoniaques, affaiblissant ainsi son effet, mais a simultanément élevé le culte satanique. La plupart des catholiques n'ont aucune idée de la nature barbare de l'Église et rejettent d'emblée toute information contraire à la soi-disant doctrine officielle de l'Église…
À VOIR! Un traité brillant élimine TOUT doute de la nature du culte romain…
LES DEUX BABYLONS ou CULTE PAPAL: Alexander Hislop
CRÉATION D'UN ÉTAT DE VILLE SOUVERAIN DU VATICAN VIA LE TRAITÉ LATÉRAN ET MUSSOLINI
SEDES SACRORUM (latin Sedes pour siège / voir, Sacrorum pour saint), également connu sous le nom de Santa Sede et le mot «SS» également appelé «Saint-Siège» en anglais, désigne l'appareil juridique par lequel le pape catholique romain et la curia des évêques revendiquent une entité souveraine avec des droits légaux supérieurs. L’Église catholique a recours à deux personnalités juridiques pour gérer ses affaires internationales: la première en tant qu’État international appelé État de la Cité du Vatican, dont le pape est le chef du gouvernement. Deuxièmement, il s’agit de la personnalité juridique suprême, AU-DESSUS DE TOUTES LES AUTRES personnalités juridiques sous lesquelles TOUT bien et tous les biens et toutes les «créatures» sont sujets.Le droit international limite le caractère exécutoire de sa première personnalité en tant qu'État international. Le statut souverain de la Cité du Vatican reste tributaire de la reconnaissance d'un accord connu sous le nom de «TRAITÉ LATERAIN» signé entre le dictateur fasciste catholique / assassin de masse Benito Mussolini en 1929 et son soutien politique, le pape Pie XI.

Mussolini et le pape Pie XI ont signé le traité de Latran

Cette reconnaissance reste un défi et un mépris des lois internationales existantes interdisant la reconnaissance des États voyous et des lois créées par des dictateurs assassins de masse. L’applicabilité juridique de la deuxième personnalité de l’Église catholique en tant que Saint-Siège dépend de l’adhésion continue aux lois, définitions, conventions et alliances juridiques accumulées depuis le Moyen Âge concernant la primauté du pape sur tous les biens et toutes les créatures. Ces statuts, conventions et alliances demeurent le tissu et le fondement du système juridique moderne de la plupart des États du monde.
Sous le pape Innocent VIII, le rôle de l'inquisition / inquisiteur a été modifié pour renforcer son autorité légale et spirituelle lors de l'envoi d'hérétiques. Vers 1483, Tomás de Torquemada fut nommé inquisiteur général d'Aragon, de Valence et de Catalogne.   Ses tortionnaires et sa milice spéciale ont ensuite été bénis d'être assermentés dans l'ordre sacré le plus élevé du culte romain - les SS ou les chevaliers du Sedes Sacrorum.  Comme ordre militairede l'ordre catholique romain, les ordres légaux du Pontife Romain ont octroyé aux Chevaliers du Sedes Sacrorum (SS) l'ordre de perpétrer une sainte Inquisition contre tous les hérétiques, y compris les assassinats, la torture et la contre-intelligence, à protéger le nom de la Sainte Église catholique romaine et représenter directement les intérêts du Saint-Siège en tant que premier ordre des Saints Chevaliers - le SS (Sedes Sacrorum ou Saint-Siège).
 

Posté par rusty james à 13:37 - - Permalien [#]
Tags :

L’électricité, les champs magnétiques et l’être humain de Rudolphe Steiner

ac76a45b710fec7953f11328dd847e3f

Nous ressentons par ailleurs un besoin de clarification en ce qui concerne les effets des champs électromagnétiques sur l’homme. Nous touchons certainement ici un thème qu’il n’est pas possible de traiter de façon superficielle. Il a été démontré sans ambiguïté que la matière, donc les tissus humains aussi, se réchauffe au sein de champs ondulatoires électromagnétiques. Il n’est donc pas possible d’affirmer que ces derniers n’ont aucun effet sur l’homme. Si l’on se penche cependant sur la nature des effets que ces champs produisent sur les sentiments et les pensées ou sur la santé et la mentalité, nous tombons vite dans un domaine où il est très difficile de distinguer l’objectif du subjectif, voire de l’autosuggestion. Paul Emberson traite cette question dans les pages 9, 19 [18], 20 [19] et 23 [22]. Il se réfère en particulier aux propos de Rudolf Steiner sur ce qu’il appelle le « double ahrimanien » de l’homme. L’extrait suivant, tiré de la conférence du 16 novembre 1917, permet de s’en faire une idée : « Cela se passe ainsi : peu de temps avant que nous ne naissions, un autre être spirituel, nous dirions aujourd’hui selon notre terminologie, un être ahrimanien, s’introduit en nous. Il est tout autant en nous que notre propre âme. Ces entités qui vivent leur vie du fait qu’elles utilisent les hommes eux-mêmes pour pouvoir exister dans la sphère où elles veulent se trouver, ont une intelligence exceptionnellement élevée et une volonté très fortement développée, mais aucune sensibilité, aucune humanité ; elles n’ont pas les forces du cœur humain. – Et nous traversons ainsi la vie en ayant notre âme et un tel double, qui est plus intelligent, beaucoup plus intelligent que nous, mais qui a une intelligence méphistophélique, une intelligence ahrimanienne, et en plus, une volonté ahrimanienne, une volonté très forte, une volonté qui est beaucoup plus proche des forces de la nature que notre volonté humaine, laquelle est régulée par notre cœur. Au xixe siècle, la science a découvert que notre système nerveux était parcouru par des forces électriques. Elle avait raison. Mais lorsqu’elle a cru, lorsque les chercheurs croient que la force nerveuse qui fait partie de nous, qui est la base de notre vie mentale, a quoi que ce soit à voir avec des courants électriques, ils ont tort.

Car les courants électriques sont les forces qui ont été déposées en nous par cet être que je viens de décrire, ils ne font pas du tout partie de notre être : nous portons effectivement aussi des courants électriques en nous, mais ils sont purement de nature ahrimanienne. » (16 novembre 1917)60 Après avoir lui-même cité ce passage à la page 35 [33], Paul Emberson poursuit plus loin : « Ces « doubles » ahrimaniens surintelligents et doués d’une volonté extrêmement puissante, Rudolf Steiner les évoqua à nouveau 10 jours plus tard, en précisant que les forces cosmiques venant de la direction des Gémeaux et du Sagittaire peuvent être entièrement mises à leur service dans la technique. Le détournement de la technique (mentionné dans mon article principal) qui a conduit au développement de l’électronique moderne n’a pas été fait dans l’intérêt de l’humanité. Nous entrevoyons ici une des réalités occulte les plus bouleversantes de notre époque. L’ordinateur, autrement dit le cerveau électronique, n’a pas été inventé pour l’homme mais pour le double ahrimanien en nous. Ahriman a donc trompé l’humanité par ruse diabolique.» Que les ordinateurs, comme toute technologie, relèvent d’inspirations venant d’Ahriman, cela est généralement admis et incontesté, en particulier si l’on se réfère aux déclarations de Rudolf Steiner que nous produirons plus loin. Il s’agit maintenant de savoir quelles conséquences en tirer. Paul Emberson considère manifestement que l’électronique moderne exerce un effet particulier sur ce double ahrimanien décrit par Rudolf Steiner, étant donné que celui-ci est à l’origine des flux électriques dans le corps humain. C’est une éventualité qui mérite d’être prise en considération. Mais lorsqu’il s’agit de retrouver où Rudolf Steiner aurait pu dire que les forces des Gémeaux et du Sagittaire peuvent être mises au service de ce double, nous sommes à nouveau renvoyés à nous-mêmes. Dans la conférence du 25 novembre 1917, Rudolf Steiner dit seulement ceci : « Déjà dans l’Antiquité, on savait qu’il s’agissait là de quelque chose de cosmique, et les scientifiques savent bien, aujourd’hui, sur le plan exotérique, qu’il existe d’une manière ou d’une autre, dans le zodiaque, derrière les Gémeaux, un magnétisme positif et un magnétisme négatif. Il s’agira alors de paralyser ce qui devait venir du cosmos par la manifestation de la dualité, de le paralyser de manière égoïste, matérialiste, au moyen des forces qui affluent vers l’humanité depuis les Gémeaux, et qui peuvent être entièrement mises au service du double. » (25 novembre 1917)61 Il est donc dit que les forces émanant des Gémeaux peuvent être mises au service du double ahrimanien. Il faudrait encore éclaircir en quoi ces forces sont à placer sur le même plan que celles émanant du Sagittaire. Paul Emberson continue en déclarant que les processus électromagnétiques présents dans le système nerveux n’appartiendraient pas à ce dernier et ne devraient pas s’y trouver. À la page 35 [33], nous lisons que seules « de fines vibrations générées par le corps astral et stimulées dans les nerfs par l’activité du corps éthérique » devraient apparaître dans la substance nerveuse. Et à la page suivante nous lisons que, selon Rudolf Steiner, il s’agirait, dans le cas du penser spirituel, de vibrations extrêmement subtiles. Jusque-là, nous n’avons retrouvé nulle part une telle affirmation de Rudolf Steiner. En tout état de cause, d’après Paul Emberson, des vibrations exogènes dues aux ondulations des champs électromagnétiques dans l’environnement (c’est-à-dire la pollution électromagnétique) sont produites par induction dans les cellules électriquement chargées du double ahrimanien, à tel point que tout penser méditatif devient impossible. Par là, il justifie une affirmation préalablement énoncée en page 9 selon laquelle l’électrosmog62 effacerait la perception du Christ dans l’éthérique.

Dans le même contexte, Paul Emberson déclare aussi, à la page 9, que les radio-transmissions actuelles utilisent des « ondes carrées » dotées d’un motif « ondulatoire dentelé ». Ces déclarations nécessiteraient dans tous les cas de plus amples développements car nous ne pouvons envisager que les propos de Paul Emberson se rapportent aux aspects physiques des ondes de transmission radio. Au cours d’une visite chez Anthro-Tech, sur laquelle nous reviendrons plus loin, Paul Emberson a démontré l’effet que le crépitement d’un radiotéléphone induit sur la membrane d’un haut-parleur situé à proximité. Mais cela se produit du fait que les ondes radio sont « pulsées », et l’on pourrait assurément se pencher sur la manière dont les ondes pulsées agissent sur l’être humain. Or, même transmises par pulsation, les ondes physiques sont toujours sinusoïdales63. Sur ce point, l’exposé de Paul Emberson pourrait semer la confusion chez un lecteur peu versé dans le domaine, et c’est ce que nous voulons éviter ici. Il existe bel et bien des ondulations « carrées », comme Paul Emberson l’évoque à la page 33 lorsqu’il parle du courant à ondes rectangulaires de l’électronique digitale. Ces ondulations « carrées » se rapprochent d’une forme rectangulaire par la superposition harmonieuse de vibrations de différentes fréquences. On les utilise entre autres dans les puces informatiques où il importe de pouvoir distinguer avec certitude différentes mesures de voltage. Elles ne trouvent cependant aucune application dans la radio-transmission. Pourquoi Emberson les qualifie de « type de courant alternatif beaucoup plus terrible », cela n’est pas clair pour nous. D’autant que ces ondulations carrées ne sont pas utilisées pour le transfert d’énergie mais uniquement pour la gestion de signaux ou la production de tonalités. Nous voulons par la suite examiner quelques citations de Rudolf Steiner que Paul Emberson utilise aussi en partie pour son argumentation. Nous espérons qu’une reproduction plus complète de ces citations permettra de donner aux lecteurs un aperçu suffisant. À la page 35, Paul Emberson se réfère à la conférence de Rudolf Steiner du 28 janvier 1923, lorsqu’il écrit64 : « Dans les déclarations de Rudolf Steiner il n’est pas toujours question de dommages durables causés à l’organisme, mais souvent de la perturbation des vibrations humaines par les oscillation induites. Dès que cette impulsion étrangère est suffisamment forte pour vaincre les vibrations naturelles, c’en est fini de la pensée intuitive ou méditative. Rudolf Steiner faisait précisément cette observation et il disait : Et quand on regarde les représentations que l’on avait avant l’ère de l’électricité, on peut dire d’elles : elles laissaient encore au penseur qui abordait la Nature la liberté de penser le spirituel, au moins abstraitement, au sein de la Nature... Mais l’électricité a atteint les nerfs de l’homme moderne et elle a chassé des nerfs toute orientation vers le spirituel. » On peut se demander ici si Rudolf Steiner a effectivement parlé d’un effet direct de l’électricité sur les nerfs, rendant un penser intuitif ou méditatif impossible. Avant de revenir à cette question, nous aimerions reproduire de façon plus complète l’extrait de conférence donné par Paul Emberson.

Ainsi donc, le 28 janvier 1923, Rudolf Steiner déclare : « En fait, ce n’est qu’au tournant du xviiie au xixe siècle qu’a commencé à poindre cet ingrédient de la civilisation qui inonde aujourd’hui toute notre civilisation extérieure. Imaginez-vous donc un peu cet immense contraste ! Pensez à ce physicien qui préparait les cuisses d’une grenouille dont les cuisses, tressaillant en entrant en contact avec le métal du revêtement de sa fenêtre, lui firent découvrir l’électricité à ce niveau. Cela fait combien de temps ? Il n’y a pas un siècle et demi. Et aujourd’hui l’électricité est un ingrédient de la civilisation. Et pas seulement un ingrédient de la civilisation. Voyez-vous, lorsque des gens de mon âge étaient encore de jeunes jouvenceaux, personne n’aurait eu l’idée de décrire en physique des atomes autrement qu’en termes de petites sphères dépourvues d’élasticité, ou éventuellement douées d’élasticité, entrant réciproquement en collision, etc., et on calculait les résultats de ces collisions. Personne n’aurait encore eu l’idée autrefois de représenter purement et simplement l’atome comme on le représente aujourd’hui : comme un électron, comme une entité se composant en fait strictement d’électricité. La pensée des hommes est devenue complètement obnubilée par l’électricité, et ceci depuis peu de temps. Nous présentons aujourd’hui les atomes comme quelque chose où l’électricité s’agglutine autour d’une sorte de petit soleil, autour d’un point central. Nous parlons d’électrons. Lorsque nous considérons ainsi ce qui met l’univers en mouvement, alors nous présumons partout de l’électricité. Là, on voit bien que la culture extérieure dépend de notre penser. Des gens qui n’emprunteraient pas de moyens de transport électrifiés ne se représenteraient pas non plus les atomes sous une forme électrique.

Et si l’on considère maintenant les représentations que l’on avait avant l’époque de l’électricité, on peut dire de celles-ci qu’elles donnaient encore à l’investigateur de la nature65 la liberté de concevoir le spirituel dans la nature, au moins abstraitement. Un minuscule petit vestige du réalisme scolastique subsistait encore. Mais en s’appliquant aux nerfs de l’homme moderne, l’électricité a chassé des nerfs toute inclination vers la spiritualité. Et les choses sont allées encore plus loin. La toute honnête lumière, qui flue à travers l’espace cosmique a été, petit à petit, calomniée, comme étant une chose analogue à l’électricité. Quand on parle aujourd’hui de ces choses quelqu’un, dont la tête est complètement submergée par la vague culturelle de l’électricité, il a bien entendu l’impression qu’on ne raconte que des sornettes. Mais c’est parce que cet homme considère cela comme des sornettes qu’il tire la langue – comme le chien qui suffoque de chaleur – en portant le poids de l’histoire sur son dos, en se traînant accablé de concepts historiques et ne sachant plus s’exprimer à partir de l’immédiateté du présent. Car voyez-vous, avec l’électricité, on entre dans un domaine qui se présente à la vision imaginative autrement que d’autres domaines de la nature. Aussi longtemps qu’on était resté dans la lumière, dans le monde des sons, donc dans l’optique et l’acoustique, point n’était besoin d’apprécier moralement ce que la pierre, la plante, l’animal vous révélaient dans la lumière sous forme de couleurs, dans le monde auditif sous forme de sons, parce qu’on avait un souvenir, aussi faible fut-il, de la réalité des concepts et des idées. Mais l’électricité a chassé cet écho. Et si d’un côté on n’est pas en mesure aujourd’hui de trouver la réalité en ce qui concerne le monde des impulsions morales, on n’est d’autre part vraiment pas en mesure de trouver la moralité dans le champ de ce qu’on considère comme le plus important ingrédient de la nature. Quand on attribue aujourd’hui aux impulsions morales une efficacité réelle, au point qu’elles aient en elles la force de devenir plus tard réalité sensible tout comme le germe d’une plante, on passe pour à moitié fou. Mais, si aujourd’hui quelqu’un venait attribuer des impulsions morales à des effets naturels, il passerait pour complètement fou. Et pourtant, quiconque a jamais senti, consciemment avec une véritable intuition spirituelle, le courant électrique passer à travers son système nerveux sait que l’électricité n’est pas seulement un courant d’origine naturelle, mais qu’il est en même temps un élément moral dans la nature; et qu’au moment où nous entrons dans le domaine de l’électricité, nous pénétrons aussi dans le domaine moral. Car, si vous mettez les doigts dans un circuit électrique fermé vous sentez aussitôt qu’ils élargissent votre

vie intérieure à un domaine d’où, au même moment, l’élément moral se retire. Vous ne pouvez chercher l’électricité personnelle qui réside en l’homme dans aucun autre domaine que là où, au même moment, les impulsions morales se retirent. Celui qui ressent la totalité du fait électrique, ressent bien en même temps la moralité propre au fait naturel. Et sans s’en douter les physiciens modernes ont en fait accompli un étrange tour de passe-passe. Ils ont représenté l’atome sous une forme électrique et, selon la conscience générale de l’époque, ils ont oublié qu’en le représentant sous une forme électrique ils lui attribuent une impulsion morale, ils en font un être moral. Or, ce que je dis maintenant est inexact. Car en faisant de l’atome un électron, on n’en fait pas un être moral, on en fait un être immoral. Assurément, les impulsions morales, les impulsions naturelles, nagent dans l’électricité mais ce sont des impulsions immorales, ce sont les instincts du Mal qui doivent être dominés par le monde d’en haut. Et le contraire le plus absolu de l’électricité, c’est la lumière. C’est mélanger le Bien et le Mal que de considérer la lumière comme de l’électricité. On a précisément perdu la véritable perception du Mal dans l’ordonnance de la nature si l’on n’est pas conscient qu’en électrifiant les atomes on en fait, en réalité, les porteurs du Mal, non seulement les porteurs de la chose morte comme je l’ai exposé dans le dernier cours, mais du Mal. En laissant les atomes comme tels, en se représentant la matière atomiquement, on en fait les porteurs du mal.

À l’instant même où l’on électrifie cette partie de la matière on se représente la nature comme le mal. Car des atomes électriques sont mauvais, de petits démons. » (28 janvier 1923)66 Lorsqu’il s’exprime sur la nature de l’électricité en la qualifiant d’immorale et même de mauvaise dans sa tendance fondamentale, les paroles de Rudolf Steiner nous paraissent jusque-là compréhensibles et exemptes d’ambiguïtés. L’opinion, que l’on rencontre aussi ici et là parmi les anthroposophes, selon laquelle l’électricité ne serait ni immorale ni morale, qu’elle serait donc amorale mais que tout dépendrait de l’utilisation que les hommes en font, ne correspond pas à ces déclarations de Rudolf Steiner. Mais il ne nous semble pas que de la phrase : « l’électricité a affecté les nerfs de l’homme moderne et en a extirpé tout ce qui pouvait le conduire vers le spirituel », il découle nécessairement que l’effet de l’électricité sur les nerfs puisse être directement comparé aux effets de l’électrosmog. Dans cette conférence, Rudolf Steiner parlait plutôt de l’effet découlant d’une conception du monde selon laquelle l’électricité serait le fondement de toute chose. Il est en effet intéressant qu’il ait également dit que voyager dans un train électrique avait une incidence sur notre façon de voir le monde. Sans citer de source, Paul Emberson déclare à la page 30 [28] que pour Rudolf Steiner les impulsions immorales et les instincts du mal résident dans l’électricité. Cela dit, il se réfère très probablement à cette conférence du 28 janvier 1923. Du reste, nous sommes convaincus que nous ne pouvons en aucun cas passer sous silence ce que Rudolf Steiner dit directement à la suite de ces explications, car cela nous amène, en ce qui concerne la manière de se positionner de l’homme moderne face aux influences de l’électricité et de la technique, à adopter un point de vue complètement différent de celui auquel conduisent les conclusions de Paul Emberson. Rudolf Steiner dit dans cette même conférence : « Si l’anthroposophie était un fanatisme, si l’anthroposophie était un ascétisme, l’anathème tomberait aussitôt sur la civilisation de l’électricité. Mais ce serait évidemment un non-sens, car seuls peuvent parler ainsi des visions du monde ceux qui ne tiennent pas compte de la réalité. Ceux-là peuvent dire : Oh, c’est ahrimanien ! Chassons-le ! On ne peut en effet faire cela que dans l’abstraction. Car, une fois que l’on a organisé une réunion sectaire et vociféré à propos des protections à prendre contre Ahriman, on n’en descend pas moins l’escalier pour monter dans le tramway électrique. Si bien que toutes ces vociférations à propos d’Ahriman peuvent bien prendre des accents sacrés, pardonnez cette expression triviale : c’est une mascarade. On ne peut pas fermer les yeux sur le fait qu’on est obligé de vivre avec Ahriman. Il faut vivre avec lui d’une manière juste, il faut seulement ne pas se laisser subjuguer par lui. » (28 janvier 1923)67

Et vers la fin de cette conférence il ajoute : « Nous devons avoir le courage de nous servir de concepts moraux, donc dans le cas présent de concepts antimoraux, quand nous parlons de l’électricité. L’homme moderne en effet a horreur des faits. Il trouve désagréable de devoir s’avouer qu’en prenant les transports électriques il s’assoit dans le fauteuil d’Ahriman. Il préfère donc se mystifier et organiser des rassemblements sectaires où il dit : Il faut se protéger d’Ahriman. Mais ce n’est pas cela qui importe ; ce qui importe c’est que nous sachions que l’évolution terrestre est dorénavant une évolution où les forces naturelles elles-mêmes, qui interviennent dans la civilisation, doivent forcément être ahrimanisées. Et il faut même qu’on en soit conscient parce que ce n’est que de cette façon que l’on trouvera le juste chemin. » (28 janvier 1923)68 Si l’on prend au sérieux ces paroles de Rudolf Steiner, alors les propositions de Paul Emberson de se retirer de l’ensemble de la civilisation, qui utilise l’ordinateur et où naît l’électrosmog, n’apparaissent pas comme un chemin à rechercher. Paul Emberson objecterait certainement que la technique actuelle s’est justement développée de manière si extrême qu’il n’est plus possible d’éviter qu’elle nous submerge, ainsi que Rudolf Steiner le préconisait face à la présence de la technique à son époque. Paul Emberson raconte aux pages 19 [18] et 20 [19] que Rudolf Steiner aurait mis en garde contre les effets de la transmission sans fil. Il se réfère ici à la réponse à une question, le 16 juin 1924, dans le cadre des conférences sur l’agriculture de Koberwitz.

La même source sera citée à la page 33 [32] dans un contexte similaire. Dans ce qui suit, Rudolf Steiner répondait à la question de savoir s’il était permis de conserver de grandes quantités de fourrage par le courant électrique : « Quel est ici le but recherché ? Votre question nous oblige évidemment à une réflexion sur l’étendue du rôle que joue l’électricité dans la nature en général. J’aimerais dire qu’il est tout de même consolant d’entendre d’ores et déjà des voix venues d’Amérique, ce pays où le sens de l’observation se manifeste en général mieux que chez nous en Europe, qui s’expriment dans ce sens que les hommes ne peuvent pas évoluer de la même façon dans une atmosphère sillonnée de toutes parts par des courants et des radiations électriques et qu’au contraire cet état de choses a un retentissement sur toute l’évolution humaine. La vie de l’âme ne sera plus la même si l’on donne à ces choses l’extension qu’on projette de leur donner. Il y a déjà une différence selon que vous équipez les chemins de fer d’une région de locomotives à vapeur, ou que vous électrifiez le réseau. Les effets de la vapeur nous sont assez conscients, ceux de l’électricité, eux, nous sont redoutablement inconscients, et les êtres humains ignorent d’où viennent certaines choses. À bien y réfléchir, il ne fait pas de doute qu’il y a là une évolution dans le sens d’une utilisation de l’électricité en surface sous forme rayonnante, mais aussi sous forme conductrice afin de transmettre des nouvelles le plus vite possible d’un point à un autre ; à vivre ainsi, notamment dans l’électricité rayonnante, les hommes finiront par ne plus comprendre ces nouvelles qui leur parviennent avec tant de rapidité. Cette vie agit comme un éteignoir sur la faculté de comprendre. Déjà maintenant, on en remarque certains effets. Vous pouvez remarquer dès aujourd’hui que les hommes ont beaucoup plus de mal à saisir ce qui leur arrive qu’il y a encore quelques décennies. Il est néanmoins consolant de voir se répandre au moins de l’Amérique une conscience de ces choses. D’autre part, nous savons que quand apparaît quelque chose de nouveau, on commence d’ordinaire par en faire également un remède. Mais par la suite les prophètes se servent également de la chose. Il est curieux de voir qu’à l’apparition d’une nouveauté les clairvoyances se réduisent aussi à des choses humaines. Vous aurez par exemple quelqu’un qui prophétise aux hommes les vertus curatives de l’électricité alors que cela ne lui serait jamais passé à l’idée auparavant. C’est ainsi que naissent les modes.

Tant que l’électricité n’existait pas, qui donc aurait pensé qu’elle pût soigner ? Personne. Et tout à coup, pas seulement parce qu’elle est là mais parce que la mode en est venue, la voilà brusquement promue au rang de médicament. L’électricité n’a souvent guère plus de valeur thérapeutique, lorsqu’on l’emploie pour ses radiations, que de petites aiguilles fines qu’on prend pour faire des piqûres. Ce n’est pas l’électricité qui guérit en l’occurrence, mais c’est le choc qu’elle provoque qui a un effet salutaire. Il ne faut pas oublier non plus que l’électricité agit toujours particulièrement sur l’organisation supérieure, l’organisation tête chez l’homme et chez l’animal et que par conséquent, chez la plante, c’est sur le système racine qu’elle agit avec une force extraordinaire. Donc lorsqu’on se sert de l’électricité pour irradier les aliments, on obtient une nourriture qui petit à petit a nécessairement sur l’animal qui la consomme un effet sclérosant. C’est un processus lent – on ne s’en aperçoit pas tout de suite – on s’apercevra tout d’abord que pour une raison ou pour une autre les animaux meurent avant l’heure. On n’en attribuera pas la cause à l’électricité, on trouvera toutes les raisons possibles et imaginables. Mais l’électricité, après tout, n’est pas une force qui devrait agir sur de la matière vivante, elle ne devrait pas servir à stimuler le vivant ; elle en est incapable. Quand on sait que l’électricité se situe un niveau en dessous du niveau du vivant et que plus le vivant est à un stade évolué, plus il s’évertue à repousser l’électricité – il s’agit effectivement de répulsion – et quand d’autre part on oblige le vivant à utiliser des moyens de défense alors qu’il n’y a pas nécessité de se défendre, alors petit à petit la nervosité, l’agitation et la sclérose s’emparent de ce vivant. » (16 juin 1924)69 Rudolf Steiner indique ici de façon tout à fait claire que le fait de vivre dans une atmosphère sillonnée de toutes parts par des courants et des rayonnements électriques, exerce une influence sur l’évolution de l’homme.

Il y est même question de l’utilisation de l’électricité rayonnante pour la transmission d’informations. On ne peut donc pas reprocher à Paul Emberson une interprétation abusive. Les déclarations de Rudolf Steiner sur le fait que l’électricité ne devrait pas agir à l’intérieur du vivant jettent, en effet, une lumière sérieusement inquiétante sur l’ensemble des champs électromagnétiques alternatifs qui sont devenus entre temps un phénomène de civilisation omniprésent. Par ailleurs, Paul Emberson écrit à la page 32 [31] que Rudolf Steiner se serait opposé à l’utilisation du courant alternatif à la place du courant continu. Mais malheureusement, encore une fois, aucune source n’est mentionnée. Dans une citation de Rudolf Steiner du 11 juillet 1923 que Paul Emberson cite à la page 23 [22], on trouve d’autres éléments qui peuvent être rapportés au phénomène de l’électrosmog : « Comparez le monde d’aujourd’hui à celui d’il y a 100 ans. Si vous comparez le monde d’aujourd’hui à celui d’il y a 100 ans, vous vous direz qu’il existe une différence en général entre aujourd’hui et l’époque remontant un siècle en arrière. Mais une différence des plus énormes, qui n’est pas prise en compte, est qu’aujourd’hui notre atmosphère de toutes parts est sillonnée par plein de câbles de télégraphes, de téléphones, etc. Cela dit, en Europe, l’entrelacement de câbles semble n’être encore qu’un jeu d’enfants à côté des États-Unis. C’est la raison pour laquelle nous trouvons là-bas une once de discernement vis-à-vis de ce que cela signifie pour l’homme. Là-bas, on pressent que l’homme est influencé par la vie qui bourdonne dans l’air à travers les câbles télégraphiques, que l’homme devient un véritable appareil d’induction. Réfléchissez au fait qu’un courant opposé agit dans vos nerfs et qu’également un courant redressé agit dans votre système sanguin. L’humanité porte aujourd’hui tout cela en elle, mais on en parle à peine. Ce sont, au sens le plus fort, des forces ahrimaniennes que l’homme d’aujourd’hui intègre par la culture extérieure, et il ne peut pas non plus les repousser. On se fait bien des idées sur ce qu’il est possible et sur ce qui est le plus improbable, mais des réalités les plus fortes, l’humanité s’en préoccupe justement le moins. On devrait, par exemple aussi, se demander un jour dans quelle mesure la différence entre Goethe et l’homme d’aujourd’hui consiste dans le fait que Goethe n’était pas encore entouré de câbles télégraphiques. Voyez-vous, ce qui est aujourd’hui dévastation de l’âme humaine est essentiellement en lien avec tout ceci. » (11 juillet 1923)70

Conclusions Nous voilà arrivés au terme de notre exposé critique sur les déclarations de Paul Emberson et sur

ses références à Rudolf Steiner que nous n’avons malheureusement pas toujours réussi à retrouver. Le lecteur se sera peut-être demandé si nous n’avions pas essayé d’entrer personnellement en contact avec Paul Emberson afin d’obtenir des clarifications. Une tentative a bien eu lieu en ce sens, quoique de façon plutôt non conventionnelle. Du fait de la façon dont Paul Emberson a rendu public ce débat sur la technique et sur le rôle de la Société anthroposophique par la publication du n°10 d’Anthro-Tech News à l’hiver 200971, la Section mathématique - astronomique a pris la décision de travailler pour trouver des solutions aux problèmes soulevés dans ce n°10 de manière également plus officielle. Les expériences faites au cours des années précédentes avec Paul Emberson et son manque d’ouverture furent une raison supplémentaire pour amorcer ce travail. Une brochure de dix pages résumant les déclarations non clarifiées de Paul Emberson a été élaborée et fut envoyée à des personnes connues de la Section mathématique - astronomique, avec la demande de contribuer au travail d’éclaircissement. Ce même résumé fut également envoyé à Paul Emberson avec une lettre personnelle. Grâce aux réponses à cet appel, nous avons pu retrouver trace de l’assertion de Rudolf Steiner selon laquelle la technologie de Strader aurait dû être inventée dès les années 1930. Au moment de lancer notre appel, ce passage ne nous était pas encore connu. À part ce cas précis nous n’avons pu clarifier aucun des points en question, et aucune réponse de Paul Emberson ne nous est parvenue. En juin 2010, une rencontre eut lieu à Anthro-Tech, aux Sciernes-d’Albeuves, entre Bodo von Plato, membre du comité directeur de la Société anthroposophique, et Paul Emberson, afin de parler avec lui de sa position vis-à-vis de la Société et de l’École de science de l’esprit. Il s’agissait de comprendre pourquoi, au vu des critiques adressées aux deux institutions, il ne manifestait pas d’intérêt pour un dialogue et ne s’était pas non plus retiré de la Société ou de l’École de science de l’esprit.

Le rédacteur de cet article a pu assister à cette rencontre dans l’espoir, au cours d’un entretien personnel avec Paul Emberson, d’obtenir davantage de clarté sur ses déclarations. Bodo von Plato avait l’intention de convier à cette rencontre un autre jeune anthroposophe, Louis Defèche, qui s’était par le passé confronté de manière critique avec les écrits de Paul Emberson. À la veille de la visite, Paul Emberson nous fit comprendre qu’il préférait ne pas le recevoir. La rencontre chez Anthro-Tech se déroula dans une atmosphère amicale. Cependant, Paul Emberson nous signala vite qu’il souhaitait principalement parler avec Bodo von Plato des questions relatives à son positionnement face à la Société anthroposophique et à l’École de science de l’esprit. Il ne sembla pas s’intéresser à une clarification des questions posées par la Section mathématique - astronomique. Il nous confia plus tard qu’il n’accordait aucune valeur à la méthode et au style de l’appel qui avait été élaboré. Selon lui, la forme rédactionnelle reflétait une « pensée informatique » binaire qui ne cherche que des réponses de type « oui » ou « non ». À la question de savoir pourquoi il citait Rudolf Steiner sans en donner les sources, il répondit en substance que, s’il le faisait, le lecteur ne ferait plus que consulter l’œuvre complète et ne réfléchirait plus par lui-même. Lorsqu’il lui fut ensuite demandé pourquoi il y associait Rudolf Steiner au lieu de faire valoir ses opinions pour elles-mêmes, il expliqua qu’il se sentait obligé de le faire au cas où ses opinions et des déclarations de Rudolf Steiner se recoupaient, et qu’il travaillait de toute façon avec l’œuvre de Rudolf Steiner. Quand on lui demanda derechef en quoi une indication des sources était trop exiger, l’argumentation était retournée au point de départ et il consentit finalement à mettre à disposition les références manquantes. Cependant, il ne fixa pas le délai dans lequel il trouverait le temps d’y travailler et la Section mathématique - astronomique n’a rien reçu jusqu’à ce jour. Une visite guidée circonstanciée à travers les ateliers, équipés de machines complexes, en partie anciennes, issues de l’industrie de l’horlogerie, avait pris trop de temps pour que nous puissions voir ce que ces machines permettaient de développer ou d’accomplir. Comme l’entretien prévu était prioritaire, il ne fut plus question, pour des raisons de temps, d’assister à une démonstration des techniques de recherche d’ Anthro-Tech comme l’Harmogyra.

Comme nous l’avons évoqué, toute la rencontre se déroula dans une atmosphère amicale et humainement empreinte de courtoisie. À la fin restait l’impression d’avoir réalisé un pas l’un vers l’autre, aussi bien concernant la clarification de questions techniques que la relation de Paul Emberson à la Société anthroposophique et à l’École de science de l’esprit. Cependant, Paul Emberson n’a pas répondu à une lettre amicale de Bodo von Plato, envoyée dans les semaines suivant notre visite et résumant les résultats de la rencontre, si bien que seul le temps pourra montrer quels seront les prochains points de contact entre AnthroTech et le Goetheanum ou la Section mathématique - astronomique. Au cours de nos recherches, nous avons rencontré d’autres passages de l’œuvre orale de Rudolf Steiner en lien avec la thématique traitée ici. Nous voulons conclure en les présentant puis en essayant de donner un aperçu de la direction vers laquelle les réflexions pourraient se diriger à l’avenir. Le passage suivant, datant du 11 juillet 1923, est à ranger sans équivoque parmi les propos de Rudolf Steiner que l’on peut considérer comme indicatives sur le thème de l’électrosmog : « Ce que j’avais déjà été amené à dire en d’autres lieux, je désire le répéter ici. Dans certaines régions de la terre, on arrive enfin à saisir qu’il existe une différence entre notre époque et celle d’il y a un siècle. On parle de Goethe comme il a vécu, disons, en 1823, en oubliant de préciser un aspect qui, en Amérique où cela est d’une actualité plus grande qu’en Europe, commence à poindre sous forme d’un pressentiment. Rappelezvous Weimar, et tous ces lieux où Goethe s’est promené ; il n’y avait nulle part de fils télégraphiques, de lignes de téléphone etc. L’air n’était pas parcouru par des lignes télégraphiques ou des lignes électriques. Songez un instant à la subtilité des instruments qui servent à envoyer partout les effets de l’électricité. Or, l’être humain est constamment entouré par ce genre d’appareils. Les Américains commencent à se demander si ce qui circule partout dans les installations électriques n’aurait pas quelque effet sur l’être humain physique. Goethe a pu se promener par le monde sans que son corps soit incommodé par des flux d’induction. Aujourd’hui, on peut s’éloigner très loin, mais il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour être doublé par des installations électriques. Nous sommes toujours soumis à des courants inductifs. Cela, Goethe ne l’a pas connu.

Tout cela prive l’humanité de son corps physique, agit sur le corps physique de telle sorte que l’âme ne peut pas y entrer. Nous devons savoir qu’à l’époque où les courants électriques n’existaient pas, et où l’air n’était pas parcouru dans tous les sens par des lignes électriques, il était plus facile d’être homme. Il n’y avait alors pas encore cette présence permanente de forces ahrimaniennes qui nous subtilisent notre corps, même à l’état de veille. À cette époque, les gens n’avaient pas à faire tant d’efforts pour accéder à l’esprit. Voilà pourquoi, si nous voulons véritablement être homme, nous avons besoin de développer, aujourd’hui, des capacités spirituelles bien plus fortes qu’il y a cent ans. Loin de moi l’idée de défendre une position réactionnaire et de dire, par exemple : donc, éliminons tout cela, libérons-nous des acquis de la civilisation moderne ! Telle n’est pas mon intention. Mais l’être humain a besoin, aujourd’hui, de cette orientation spirituelle que lui oppose la science de l’esprit. Par l’expérience puissante de l’esprit, il devient plus fort pour faire front aux puissances qui se font jour dans le sillage de la civilisation moderne et tendent à solidifier notre corps pour mieux nous le subtiliser. Si cela ne se réalise pas, nous en arriverons au point où – je dirais volontiers – les hommes rateront la jonction avec le devenir de l’humanité. » (11 juillet 1923)72 Les déclarations faites ici par Rudolf Steiner indiquent sans ambiguïté que, de son point de vue,

les lignes électriques dans notre environnement engendrent sur les êtres humains des effets qui peuvent être critiqués. Si l’on réfléchit à quel point ces influences se sont renforcées de nos jours, en comparaison de celles que Rudolf Steiner connaissait en 1923, produites par les câbles télégraphiques et autres installations, on peut effectivement se demander s’il est encore possible, en présence de telles influences, de mettre en œuvre les capacités spirituelles nécessaires pour être un homme, comme Steiner l’exprime. Paul Emberson dirait que cela n’est possible qu’à travers la nouvelle forme de chemin initiatique qu’il propose et en évitant l’électronique moderne. Nous laissons cette question ouverte, mais souhaitons encore ajouter quelques déclarations de Rudolf Steiner qui entrent selon nous dans ce contexte. Il s’agit de passages qui soulignent clairement que toute technologie engendre des influences problématiques sur l’être humain.

Cependant, il faut toujours comprendre qu’il ne saurait être question de se tenir à l’écart de ces technologies. Au lieu de paraphraser ou d’interpréter, laissons parler cet extrait de la conférence du 5 décembre 1907, « La fièvre à la lumière de la science de l’esprit » : « Durant le processus de civilisation, l’homme est constamment placé dans des contextes différents. S’il en était autrement il n’y aurait pas d’évolution, pas d’histoire de l’humanité. Ce que l’expérimentation nous a permis d’observer73, chez les animaux, comme effet produit sur le corps physique se manifeste de façon inverse chez l’homme. Parce qu’il dispose d’un moi, l’homme est capable d’assimiler intérieurement les impressions culturelles qui l’assaillent du dehors. Il est intérieurement actif, il adapte d’abord son corps astral à ces conditions modifiées et le restructure. Au cours de l’évolution l’homme atteint des stades plus élevés et reçoit sans cesse de nouvelles impressions. Celles-ci s’expriment d’abord par des sentiments et des sensations. Si l’homme restait passif et inerte, si aucune activité productive ne pouvait plus se manifester, il s’étiolerait et tomberait malade comme c’est le cas pour l’animal. Mais l’être humain se distingue par sa capacité à s’adapter et à modifier progressivement ses corps éthérique et physique à partir du corps astral L’homme doit toutefois être intérieurement à la hauteur de cette transformation, faute de quoi aucun équilibre ne pourrait s’établir entre ce qui vient à lui de l’extérieur et ce qui réagit de l’intérieur. Nous serions alors oppressés par les impressions venant de l’extérieur, comme l’animal en cage est oppressé car il ne développe aucune productivité intérieure.

L’homme possède cette activité intérieure. Il doit toujours pouvoir opposer quelque chose aux lumières spirituelles qui l’entourent, leur permettre en quelque sorte d’être vues. Tout ce qui engendre une dysharmonie entre les impressions extérieures et la vie intérieure est source de maladie. Dans les grandes villes en particulier, nous pouvons voir ce qui se produit lorsque les impressions extérieures augmentent à l’extrême. Quand nous devons nous presser au milieu du vacarme et des gens pressés qui nous passent à côté sans pouvoir nous positionner intérieurement, sans possibilité d’intervenir, cela a des effets malsains. Quand je dis « se positionner » vis-à-vis de ces choses, il ne s’agit nullement de quelque chose de rationnel mais de la possibilité de réagir au niveau du ressenti, dans notre âme et même dans notre corps. Pour mieux comprendre cela, considérons un type de maladie spécifique de notre époque et qui jadis n’existait pas : une personne qui n’est pas habituée à intégrer beaucoup de choses, qui s’est appauvrie dans son âme, sera submergée d’impressions au point de se trouver face à un monde extérieur devenu incompréhensible. C’est le cas chez certaines natures féminines : la vie intérieure est trop faible, trop peu structurée pour tout assimiler. Ce phénomène, qui se trouve aussi chez des hommes, aboutit aux maladies hystériques. Les maladies hystériques en sont la conséquence.

Toutes ces maladies de ce type ont leur origine dans ce qui vient d’être décrit. Une autre forme de maladie apparaît quand notre vie nous conduit, face à ce qui nous vient du monde extérieur, à trop vouloir comprendre. Cela se manifeste plutôt chez les hommes souffrant de la maladie de causalité. Ils ont la manie de toujours se demander : pourquoi ? pourquoi ? On commence même à entendre parler de l’homme comme d’un « animal de causalité perpétuelle ». Aujourd’hui, les règles de la politesse ne nous permettent plus de répondre aux questions futiles à la manière d’un certain fondateur de religion. Lorsqu’on lui demandait ce que Dieu faisait avant d’avoir créé le monde il disait : « Il taillait des verges pour ceux qui posent des questions inutiles. ». C’est exactement l’état opposé de l’hystérique. Nous avons ici une aspiration trop forte et sans trêve pour la résolution d’énigmes. Ce n’est ici qu’une expression pour un état intérieur. Celui qui ne se fatigue jamais de toujours demander « Pourquoi ? » a une autre constitution que les autres hommes. Ses fonctions organiques et spirituelles se déroulent autrement que chez quelqu’un qui ne demande « Pourquoi ? » que pour un motif extérieur. Cela conduit à tous les états hypocondriaques, des troubles les plus légers jusqu’aux délires pathologiques les plus lourds.

C’est ainsi que le processus de civilisation agit sur l’homme. L’être humain doit avant tout garder l’esprit ouvert, pour être capable d’assimiler intérieurement ce qui vient à lui du dehors. Nous comprendrons mieux maintenant pourquoi tant d’êtres humains aspirent à se retirer de cette civilisation, à fuir ce genre de vie. Ils ne peuvent plus tenir tête à ce qui les pénètre, ils cherchent à en réchapper. Ce sont toujours des natures faibles qui ne savent pas opposer une vie intérieure puissante aux impressions extérieures. » (5 décembre 1907)74 Opposer une vie intérieure puissante aux impressions extérieures serait donc un remède permettant de faire face à l’évolution culturelle. Les ordinateurs, les téléphones portables et les champs électromagnétiques font-ils partie de ces phénomènes desquels on pourrait soustraire les effets oppressants et nocifs par une vie intérieure une vie intérieure forte ? En va-t-il de même en ce qui concerne ces impressions culturelles : ceux qui cherchent à les éviter seraient des natures faibles ? Sept ans après la conférence qui vient d’être citée, nous trouvons encore un passage dans une conférence du 28 décembre 1914 où Rudolf Steiner s’exprime au sujet de la tendance à vouloir simplement éviter les influences ahrimaniennes extérieures, et où il ne passe pas non plus sous silence les effets dommageables d’un environnement qui se technicise toujours plus. « Or, l’être humain n’accède à ce lien qu’il doit avoir, s’il veut être un homme au vrai sens du mot, qu’en le recherchant à travers la vie dans son être intérieur, s’il peut, dans ce qu’il vit intérieurement, plonger assez loin dans les profondeurs de son âme pour y trouver les forces qui l’unissent à la réalité spirituelle dont il est né et dans le sein de laquelle il repose ; dont il peut être séparé, dont il a déjà été séparé par les perceptions sensorielles et la pensée qui comprend, et maintenant aussi, comme nous l’avons vu, par la vie moderne qui l’emplit d’esprits ahrimaniens. C’est seulement en plongeant dans les profondeurs de son propre être que l’homme trouve le lien avec les êtres spirituels divins favorables et salutaires, avec les Hiérarchies spirituelles qui suivent en ligne droite le fil de l’évolution.

Cette liaison avec les Hiérarchies spirituelles, pour lesquelles nous sommes en réalité nés spirituellement, cette vie en commun avec elles est rendue pour l’homme extrêmement difficile par un monde de plus en plus imprégné par le milieu que crée la technique moderne. L’être humain est en quelque sorte arraché à ses liens spirituels et cosmiques et, en son être intérieur, les forces qu’il doit développer pour rester uni à l’esprit et à l’âme du cosmos sont affaiblies et amoindries. Celui qui a déjà accompli les premiers pas de l’initiation s’aperçoit donc que toutes les machineries qui imprègnent la vie moderne pénètrent dans la nature spirituelle et psychique de l’homme en y détruisant, en y tuant beaucoup de choses. Et cet homme s’aperçoit que cette destruction lui rend particulièrement difficile de réellement développer les forces intérieures qui créent le lien entre l’être humain et les entités spirituelles légitimes – comprenez bien ce mot – des Hiérarchies. Lorsque celui qui, ayant accompli les premiers pas dans l’initiation, et se trouvant dans un wagon de chemin de fer ou sur un vapeur, veut par la méditation pénétrer dans le monde spirituel, il se donne naturellement de la peine pour développer la force de vision et de contemplation qui l’élève vers ce monde spirituel, mais il constate que le monde ahrimanien emplit son être de tout ce qui s’oppose à cet élan vers le monde spirituel, et le combat est alors gigantesque. On peut le dire, c’est un combat intérieur à vivre dans le corps éthérique, un combat où l’on est pulvérisé, broyé. Ce combat, ceux qui n’ont pas fait les premiers pas de l’initiation le livrent aussi, naturellement, et la seule différence, c’est que celui qui a accompli ces premiers pas en est conscient. Chacun doit le livrer, chacun en vit les effets. Ce serait commettre la plus grave erreur que de dire : il faut se défendre contre tout ce que la technique a apporté dans la vie moderne, il faut se protéger contre Ahriman, il faut s’écarter de cette vie moderne. Le véritable remède consiste non pas à laisser s’affaiblir les forces de l’âme moderne et à se distancer de la vie moderne, mais au contraire à fortifier l’âme pour qu’elle puisse supporter cette vie. Garder son courage devant la vie moderne, voilà ce que demande le karma du monde, et c’est pourquoi la véritable science de l’esprit a ce caractère singulier : elle exige d’emblée de l’âme humaine des efforts, et même des efforts plus ou moins intenses.

On entend dire si souvent : oui, les livres traitant de la science de l’esprit dont nous disposons sont d’une écriture difficile, ils exigent qu’on fasse de vrais efforts, qu’on poursuive activement le développement des forces de son âme pour s’adapter vraiment à cette science de l’esprit. Des gens « pleins de bonne volonté » – je le dis entre guillemets – viennent constamment exprimer, devant les passages difficiles, le désir de faciliter un peu les choses à leur prochain, et veulent autant que possible – cette fois, je ne dis pas entre guillemets – vulgariser ce qui est écrit dans un style un peu malaisé. Mais la nature même de la science de l’esprit veut qu’elle pose des exigences à l’activité de l’âme, qu’en un certain sens on ne parvienne pas facilement à admettre son enseignement ; car dans son champ il ne s’agit pas seulement de recevoir ce qu’elle a à dire sur telle ou telle chose ; il s’agit de la façon dont on le reçoit : d’une âme active, en faisant des efforts, comme si – pardonnez-moi l’expression familière – comme s’il fallait assimiler la substance de la science spirituelle à la sueur de son âme. Ceci fait partie – excusez l’expression empruntée à la mécanique – de l’appareil de la science de l’esprit. Lorsqu’on fuit en quelque sorte les idées et les concepts difficiles que celle-ci propose, on révèle encore qu’on a mal compris ce qu’est son nerf véritable. Et combien d’humains les fuient, nous le savons bien, combien préfèrent de beaucoup rêver – que le Seigneur le donne aux siens dans leur sommeil ! – et préfèrent infiniment se faire dépeindre dès le début, en toutes sortes d’images de rêve, le monde spirituel, plutôt que de conquérir des connaissances par l’activité, par les efforts de la vie intérieure de l’âme.

Nous savons combien nombreux sont ceux qui préfèrent faire l’expérience de telle ou telle vision plutôt que de s’asseoir et d’étudier un livre traitant de thèmes difficiles de la science de l’esprit ; livre qui certes est fait pour parler aux forces de l’âme humaine endormies durant la vie diurne courante, qui donc stimule ce qui sinon reste inconscient en l’homme et par là le fait pénétrer de façon vivante dans le monde spirituel. La bonne démarche ne consiste pas à laisser se dérouler passivement la vie consciente en planant dans la pénombre, mais à faire effort pour traverser, dans l’activité de l’âme, le développement des pensées et des idées. Car, lorsqu’on s’adapte à ces développements de pensées et d’idées, lorsqu’on fait effort, qu’on les assimile vaillamment, on parvient grâce à cette adaptation active, courageuse, au degré où ne faire que théoriser, que penser, qu’admettre ce qui est ainsi donné, se transforme en une contemplation, en une véritable présence dans le monde spirituel. Mais ce qui pour nous découle de ces considérations et devient précisément une conception de la vie moderne, c’est qu’en raison du milieu que crée la technique, nous descendons dans une sorte de sphère ahrimanienne et nous nous laissons imprégner de spiritualité ahrimanienne.

Le plus terrible malheur se serait produit dans l’évolution de la terre si dans le passé des mesures n’avaient pas été prises en vue de ce que, conformément au karma du monde, l’humanité moderne doit vivre sous l’influence de cette spiritualité ahrimanienne. La vie se déroule et ne peut se dérouler autrement, diraisje volontiers, que selon un rythme pendulaire. Elle est vécue comme oscillant d’un côté à l’autre en un battement de pendule. On ne peut pas dire, par exemple : gardons-nous d’Ahriman ! – Car il n’existe pas de moyen qui permette de se garder de lui. Et quand quelqu’un aspire, par exemple, à se retirer dans une petite chambre où les couleurs lui conviennent aussi bien que possible, là où il n’y a pas d’usines et où il ne passe pas de trains, afin de se trouver tout à fait à l’abri de la vie moderne, il existe encore beaucoup, beaucoup d’autres voies pour faire pénétrer la spiritualité ahrimanienne dans son âme. Il se dérobe à la vie moderne, mais la spiritualité moderne trouve bien le moyen de l’atteindre. » (28 décembre 1914)75

Par ces exigences posées à l’homme moderne, on peut réellement avoir l’impression que Rudolf Steiner nous met au défi. D’une part il indiqua clairement que la technique fait obstacle sur le chemin d’évolution prévu pour l’homme, et d’autre part il ne s’est pas lassé de souligner que l’on ne pouvait, ni ne devait se soustraire à ces évolutions culturelles. Cette contradiction paradoxale pour la conscience habituelle est exprimée dans toute sa radicalité, dans la conférence du 6 octobre 1917 : « Depuis un temps qui n’est pas si éloigné, des impulsions culturelles qui n’existaient pas autrefois sont intervenues dans l’évolution, et qui sont très caractéristique de notre civilisation. Essayez seulement de vous transporter en pensée dans un passé relativement peu éloigné du nôtre. Vous constaterez par exemple que la machine à vapeur n’existait pas, qu’on n’utilisait pas l’électricité, ce sont des temps où tout au plus Léonard de Vinci, au moyen de réflexions et d’expériences, essayait de se représenter comment l’homme pourrait voler. Or, tout cela s’est trouvé réalisé en un temps relativement court. Songez combien de choses dépendent aujourd’hui de l’utilisation de la vapeur, de l’électricité, de l’aérodynamique, de la statique qui a permis la navigation aérienne. Pensez à tout ce qui, dans un passé récent, est intervenu dans l’évolution, au pouvoir de destruction de la dynamite, etc. et vous pourrez facilement vous représenter, d’après la rapidité du processus, que des choses de cette nature, plus extraordinaires encore, seront à l’avenir souhaitées par l’humanité.

Vous vous imaginerez facilement que l’idéal de l’humanité pour un proche avenir, ce n’est pas que les Goethe se multiplient, mais les Edison. Voilà en fait l’idéal de l’humanité actuelle. L’homme d’aujourd’hui croit que tout cela – télégraphe, téléphone, utilisation de la vapeur, etc. – se fait sans la collaboration d’entités spirituelles. Mais il n’en est pas ainsi. L’évolution de la civilisation se fait aussi avec la participation d’esprits des éléments, même si l’homme n’en sait rien. Ce ne sont pas seulement les pensées sécrétées par son cerveau – comme l’humanité matérialiste le croit – qui ont mené à construire le téléphone et le télégraphe, à faire circuler les machines à vapeur dans les champs et de par la terre ; tout ce que l’homme accomplit dans ce domaine se fait sous l’influence d’esprits élémentaires, qui agissent et collaborent en tous lieux. Dans ce domaine, ce n’est pas l’homme seul qui mène, il est mené. Dans les laboratoires, notamment partout où se manifeste l’esprit d’invention, les inspirateurs sont certains esprits élémentaires. Or, ceux de ces esprits qui donnent leurs impulsions à notre civilisation depuis le xviiie siècle sont de même nature que ceux dont se servent les dieux pour que s’accomplissent la naissance et la mort. C’est là un des secrets dont l’homme doit avoir connaissance.

La loi régissant la marche du monde – je l’ai nommée ainsi – veut que dans le déroulement de l’évolution, les dieux tout d’abord règnent sur un certain domaine des entités élémentaires ; ensuite, les hommes eux-mêmes pénètrent dans ce domaine et se servent de ces entités. Ainsi, tandis que dans le passé les esprits élémentaires de la naissance et de la mort servaient essentiellement les esprits divins qui guident le monde, ces esprits élémentaires sont – depuis un certain temps déjà – au service de la technique, de l’industrie, de l’activité commerciale. Il importe beaucoup que nous laissions agir sur notre âme, dans toute sa force et son intensité, cette vérité bouleversante. Il se passe là, à partir de la cinquième période de civilisation post-atlantéenne dans laquelle nous nous trouvons, quelque chose d’analogue à un fait sur lequel j’ai souvent attiré l’attention, et qui a eu lieu pendant la quatrième période atlantéenne. Durant la période atlantéenne en effet, les entités spirituelles divines qui dirigeaient l’évolution se servaient de certains êtres élémentaires, et cela jusqu’à la quatrième époque atlantéenne. Elles devaient s’en servir parce que dans un domaine plus proche de la terre, quelque chose d’autre devait être dirigé qui n’était pas la naissance et la mort. Rappelez-vous certaines descriptions que j’ai faites de l’époque atlantéenne. L’homme était, dans son être matériel, encore mobile, il pouvait, sous l’influence de sa psyché, devenir très grand ou rester un nain, son aspect extérieur se modelait sur son psychisme. Rappelez-vous tout cela. Aujourd’hui, le service qu’assurent auprès des dieux certaines entités élémentaires dans le déroulement de la naissance et de la mort est nettement visible ; autrefois, c’est durant toute la vie, alors que l’aspect extérieur était conforme à l’être intérieur, que certaines entités élémentaires servaient les dieux. Lorsque l’époque atlantéenne entra dans sa quatrième période, ce furent en quelque sorte les hommes qui devinrent maîtres de ces mêmes entités élémentaires que les dieux avaient auparavant employées pour la croissance et la configuration physionomique de l’homme dans ses grandes lignes. Les humains se rendirent maîtres de certaines forces divines et les utilisèrent. La conséquence en fut qu’à partir d’un certain moment de l’époque atlantéenne – vers le milieu environ – un homme pouvait à son gré nuire à son prochain en le maintenant par exemple à l’état de nain, ou en en faisant un géant ; ou encore, en agissant sur son développement physique, il faisait de l’intéressé un être intelligent – ou un idiot.

Ainsi, au milieu de l’époque atlantéenne environ, un terrible pouvoir était entre les mains de l’homme. Et vous savez, j’y ai rendu attentif, que ce secret ne fut pas gardé. Non pas qu’il ait été divulgué sous une impulsion mauvaise : une certaine loi régissant le cours de l’histoire universelle voulait que ce qui, auparavant, avait été la tâche des dieux, devienne celle des humains. Mais il en résulta un grand désordre et la nécessité de conduire la civilisation atlantéenne vers son déclin au cours des quatre ou plutôt des trois dernières périodes. Notre civilisation fut alors transportée en d’autres lieux, comme nous l’avons souvent exposé. Non sans toutes sortes de violences ; il vous suffit de vous rappeler les descriptions fréquemment données ici de ce qui s’est passé à l’époque atlantéenne. De façon analogue, ce qui était assuré par les entités au service des dieux sera remis entre les mains de l’humanité à partir de notre cinquième époque post-atlantéenne, donc pour les trois ou pour les deux périodes de civilisation de cette cinquième phase de l’évolution. Nous ne sommes encore qu’au début de cette mise en œuvre de la technique, de l’industrie, du commerce, à laquelle les esprits élémentaires de la naissance et de la mort mêlent leur influence et qui prendra de plus en plus d’importance et de force.

On ne peut en préserver l’humanité, car il faut que la civilisation progresse. Et celle de notre époque et de l’avenir doit être telle que les esprits élémentaires de la naissance et de la mort qui jusqu’à présent n’avaient agi que sur le développement et sur le déclin physique de l’homme, et sous la direction des dieux – que ces esprits élémentaires, avec les mêmes forces, agissent dans les champs de la technique, de l’industrie, du commerce, etc. À cette situation est lié quelque chose de bien déterminé. Je vous ai indiqué que ces esprits élémentaires sont en fait hostiles au bien-être des humains, que leurs intentions sont destructrices. Comprenons seulement la chose comme il convient, et ne nous abandonnons pas à l’illusion sur l’importance décisive de ce fait. Il faut que la civilisation progresse dans le domaine de la technique, de l’industrie, du commerce. Mais si elle progresse dans ce sens, elle ne peut pas servir le bienêtre des humains sur le plan physique, elle ne peut avoir sur ce bien-être qu’une action destructrice. C’est là une vérité désagréable pour ceux qui ne se lassent pas de se livrer constamment à de grands discours sur les progrès considérables, énormes, de la civilisation, parce qu’ils ont l’esprit abstrait et ignorent que l’évolution suit une courbe tantôt ascendante, tantôt descendante.

Et de même que ce que je vous ai décrit de l’époque atlantéenne a conduit à sa décadence pour qu’une nouvelle humanité puisse apparaître, la civilisation qui s’instaure actuellement avec son commerce, son industrie, sa technique, porte en elle des éléments qui amèneront la décadence de la cinquième époque terrestre. Et seul celui-là voit clair, voit les choses comme elles sont, qui s’avoue qu’avec tout cela nous commençons à travailler à ce qui doit amener la catastrophe. C’est cela, se plonger dans les nécessités d’airain. En adoptant une solution de facilité, on pourrait dire : Bien, alors je ne voyagerai pas sur les lignes électrifiées – on pourrait aller jusque-là, bien que les membres de la Société anthroposophique n’en viennent sans doute jamais à éviter d’utiliser le chemin de fer. Ce serait d’ailleurs une stupidité, une véritable stupidité. Car il ne s’agit pas de se préserver de quoi que ce soit, mais de se faire une idée claire des nécessités d’airain qui président à la marche de l’humanité. La civilisation ne peut suivre une ligne régulièrement ascendante, elle ne peut cheminer que par ondes tantôt montantes, tantôt descendantes. » (6 octobre 1917)76 Si l’on prend ces déclarations de Rudolf Steiner au sérieux, on ne peut que se sentir face à des tâches en apparence inconciliables : il nous faut d’un côté être conscient que tous les progrès techniques de l’humanité, par la nature des entités qui les inspirent et qui agissent à travers eux, ne peuvent pas s’avérer salutaires pour le bien des hommes, mais conduiront à une grande catastrophe mondiale, même si celle-ci ne survient que dans plusieurs millénaires. Et c’est pourtant ce qui doit justement se passer, car il s’agit d’une loi d’airain dans le cours de l’évolution du monde. Il serait donc complètement absurde de vouloir éviter ce progrès technique. Mais quelle conséquence aurait une telle conscience sur l’auto-appréciation de ceux dont le métier est fait de cette activité d’invention dont devons savoir, d’après Rudolf Steiner, qu’elle est inspirée par des entités mal intentionnées concernant le salut de l’humanité ? Aucun technicien, aucun ingénieur – et cela vaut probablement aussi pour ceux qui travaillent à la fabrication des armes, où ce serait le plus justifié – ne pense, au cours de ses activités, qu’il travaille à quelque chose qui ne peut servir le bien-être de l’humanité et ne pourra, au reste, que conduire à une grande catastrophe. Et s’il pensait ainsi, comment poursuivre ses activités ? Que celles-ci dussent être poursuivies, c’est une nécessité incontournable, selon Rudolf Steiner. Dans ce contexte, une autre question s’impose : en tant qu’êtres humains, aurions-nous une influence sur le rythme d’avancement de cette évolution technique et donc sur l’avènement de la catastrophe prévue pour la fin de l’époque post-atlantéenne de l’évolution terrestre ? Quel serait le rythme d’évolution adéquat et qui pourrait en décider ? Face à une telle question, notre incapacité à apporter une réponse qui ne soit pas empreinte d’une subjectivité émotive empreinte semble être en rapport avec une évolution qui s’est faite par la technique. Il s’agirait du développement d’un pragmatisme : nous ne pouvons plus reconnaître comme vrai que ce qui a fait ses preuves à l’extérieur, dans le monde autour de nous.

La complexité de la technique nous a conduits à ne plus ressentir intérieurement si une idée est juste, c’est-à-dire si elle correspond à la vérité. Par exemple, avant d’affirmer qu’il y une probabilité proche de 100% pour qu’un avion ne présente pas de défaut technique, il faut évidemment le vérifier par des tests d’ordre matériel. Personne n’embarquerait dans un avion qui n’a jamais volé, sur la simple foi du constructeur qui affirme avoir la certitude intérieure de sa fiabilité. Le 17 juin 1920, devant des étudiants de l’École polytechnique de Stuttgart, Rudolf Steiner s’exprima en ce sens et déboucha sur la constatation suivante : « Le sens de la vérité se suffisant à lui-même au sein de l’âme humaine, est détrôné » (17 juin 1920)77. Mais ce n’est pas tout. Selon Rudolf Steiner, c’est précisément cette expérience de ce qui se transmet à travers la technique qui pourrait indiquer, justement parce qu’elle en est dépourvue, l’élément spirituel complètement absent en son sein. C’est dans ce sens qu’il s’exprima de nouveau le 30 juin 1921 au discours de clôture d’un congrès de l’université de Darmstadt organisé par des jeunes gens : « Et si je parle ici spécialement aux futurs techniciens qui sont impliqués dans ce mouvement, il m’est permis de dire que cette implication au sein d’une activité technique me semble particulièrement significative pour un mouvement spirituel. Dans le monde, les choses se développent de façon polaire.

Ce qu’il y a de plus élevé dans la manière de penser scientifique, le technicien le vit dans la conception, il le vit dans la construction, il le vit au laboratoire. En faisant couler les lois de la nature dans le monde extérieur, en élaborant la technique, nous approchons notre âme de ce qui est dépourvu d’esprit ; mais le cœur humain s’approche de tout. L’âme humaine et l’esprit humain pénètrent dans cette sphère. C’est justement avec la sensibilité technique que le ressenti et la pensée doivent être orientés vers le pôle opposé, vers la spiritualité qui parcourt et tisse le monde.

La technique est particulièrement appropriée, du fait qu’elle pénètre le plus profondément dans le monde sensoriel extérieur, à nous renvoyer au pôle opposé, celui de la spiritualité. Je crois donc que des futurs techniciens, justement, peuvent dégager beaucoup de cette force qui peut apporter une contribution essentielle à la mise en place d’une mentalité spirituelle, d’une vision du monde spirituelle pour le développement de l’humanité. » (30 juin 1921)78 Rudolf Steiner a encore traité du thème de la technique et de l’électricité dans la dernière de ses Lignes directrices79 : « De la nature et de la sous-nature ». Il écrit : « L’homme doit trouver la solidité, la force intérieure de connaissance pour ne pas être dominé par Ahriman dans la civilisation technique. La sous-nature doit être comprise en tant que telle. Elle ne peut l’être que si l’être humain s’élève dans la connaissance spirituelle au moins aussi loin dans la sur-nature supra-terrestre qu’il est descendu dans la sous-nature au sein de la technique. » Et : « L’électricité doit être reconnue dans sa force, qui consiste à conduire de la nature à la sous-nature. L’être humain ne doit pas être entraîné dans cette descente. » Et encore : « Et c’est justement en accueillant par la connaissance cette spiritualité à laquelle les puissances ahrimaniennes n’ont aucun accès, que l’être humain sera renforcé pour faire face à Ahriman dans le monde. »

 Steiner Rudolf, Die Erkenntnis der Seele und des Geistes, Rudolf Steiner Verlag, 1984 (GA 198, non traduit) Steiner Rudolf, Drames - Mystères, Triades, 2008 (GA 14) Steiner Rudolf, Geisteswissenschaftliche Behandlung sozialer und pädagogischer Fragen, Rudolf Steiner Verlag, 1991 (GA 192, non traduit) Steiner Rudolf, Heilfaktoren für den sozialen Organismus, Rudolf Steiner Verlag (GA 198, non traduit) Steiner Rudolf, L’Âme humaine et les entités divines, EAR, 2006 (GA 224) Steiner Rudolf, L’Apocalypse de Jean, Triades, 2009 (GA 104) Steiner Rudolf, L’Art à la lumière de la sagesse des Mystères, EAR, 1987 (GA 275) Steiner Rudolf, L’Homme, les animaux et les êtres élémentaires, Triades, 2010 (GA 230) Steiner Rudolf, La Chute des esprits des ténèbres, Triades, 1994 (GA 177) Steiner Rudolf, La Légende du Temple et l’essence de la franc-maçonnerie, Novalis, 1999 (GA 93) Steiner Rudolf, La Liberté de penser et les mensonges de notre époque, Triades, 2000 (GA 167) Steiner Rudolf, La Mort métamorphose de la vie, EAR, 2012 (GA 182) Steiner Rudolf, Le Christianisme et les Mystères antiques, EAR (GA 8) Steiner Rudolf, Le Devenir humain, EAR, 2008 (GA 206) Steiner Rudolf, Le Karma de la profession, Triades, 2004 (GA 172) Steiner Rudolf, Leçons ésotériques, Tome 3, EAR, 2008, p 406 (GA 266c) Steiner Rudolf, Les Êtres universels et l’essence du moi, EAR, 2004 (GA 169) Steiner Rudolf, Les Exigences sociales fondamentales de notre temps, Dervy, 1997 (GA 186) Steiner Rudolf, Lignes directrices de l’anthroposophie, Novalis (GA 26) Steiner Rudolf, Perspectives du développement de l’humanité, EAR, 2004 (GA 204) Steiner Rudolf, Polarité entre l’éternel et l’éphémère dans la vie humaine, EAR, 2000 (GA 184) Steiner Rudolf, Soziale Verständnis aus geisteswissenschaftlicher Erkenntnis, Rudolf Steiner Verlag, 1989 (GA 191, non traduit) Steiner Rudolf, Spirituelles Erkennen - Religiöses Empfinden - Kultisches Handeln, Rudolf Steiner Verlag (GA 343, non traduit) Steiner Rudolf, Vom Wesen des wirkenden Wortes, Rudlf Steiner Verlag, 1994 (GA 345, non traduit) Steiner Rudolf, Vorträge bei der Begründung der Christengemeinschaft, Rudolf Steiner Verlag (GA 344, non traduit) Steiner Rudolf, Zeitgeschichtliche Betrachtungen, Das Karma der Unwahrhaftigkeit – Erster Teil, Rudolf Steiner Verlag, 2. Auflage, 1978 (GA 173, non traduit) Unger Georg, Über mechanischen Okkultismus, in Mitteilungen aus der anthroposop

Posté par rusty james à 21:21 - - Permalien [#]
Tags : ,

PROGRAMMATION SPIN Mnemotic : UNE TECHNIQUE DE CONTRÔLE MENTAL par Algorithme Magique

vhnf

Le document suivant a été présenté à la Sixième conférence clinique occidentale sur la personnalité multiple et la dissociation, Irvine, CA. 
John D. Lovern, Ph.D. 2141-B West Orangewood Avenue Orange, Californie 92668-1941  

RÉVISÉ. 5 février 1993

Abstrait

L'information obtenue cliniquement auprès de sept patients ayant des personnalités multiples et ayant des antécédents de sévices rituels a révélé une technique coercitive inconnue des psychothérapeutes. Cette technique appelée «programmation par rotation» semble conçue pour répandre des effets tels que la douleur, les émotions douloureuses et autres sensations ou pulsions globales dans le système de la personnalité du patient pour concevoir ou construire le système de personnalité d'une jeune victime ou harceler des victimes plus âgées. perturber la psychothérapie. La programmation de spin semble être basée sur une combinaison de spinning physique, d'entraînement cognitif et d'imagerie, et de répétition et de pratique visant à créer un «mécanisme» de rotation interne multi-alter. qui peut transmettre la douleur ou les composantes affectives de nombreux souvenirs traumatiques simultanément à de grands groupes d'altérations ciblées. Cet article présente les signes et les symptômes couramment observés chez les patients soumis à des programmes de spin, les méthodes d'entraînement apparemment utilisées pour créer des programmes de spin, et une analyse des forces et des faiblesses de la programmation de spin.

Programmation Spin: Une Technique de Contrôle Mental Systématique

Cette vieille magie noire m'a dans son charme, cette vieille magie noire que tu tisses si bien. Ces doigts glacés le long de ma colonne vertébrale, la même vieille sorcellerie quand tes yeux rencontrent les miens, ce même vieux picotement que je sens à l'intérieur, et puis cet ascenseur commence sa course: De bas en haut je pars. 'rond et' rond je vais, comme une feuille qui est prise dans une marée (...) Chérie, de haut en bas je vais, 'rond et' rond je vais, dans un tour, aimer le spin je suis, sous cette vieille magie noire appelée amour.

Johnny Mercer, (c) 1942, 1969

La discussion de l'abus rituel comme cause du trouble de la personnalité multiple est un phénomène assez récent (Coons et Grier, 1990, Ganasway, 1989, Hassan, 1990, Kluft, 1989, Commission du comté de Los Angeles pour les femmes, 1989, Mayer 1991, Neswald Gould, & Graham-Costain, 1991 et Van Benschoten, 1990). L'utilisation du terme «abus rituel» repose ici sur la définition développée par la Commission du comté de Los Angeles pour les femmes (1989):

Abus rituelest une forme brutale d'abus d'enfants, d'adolescents et d'adultes, consistant en abus physique, sexuel et psychologique, et impliquant l'utilisation de rituels. Rituel ne signifie pas nécessairement satanique. Cependant, la plupart des survivants déclarent qu'ils ont été abusés rituellement dans le cadre du culte satanique dans le but de les endoctriner dans des croyances et des pratiques sataniques. L'abus rituel consiste rarement en un seul épisode. Il implique généralement des abus répétés sur une longue période de temps. L'abus physique est sévère, incluant parfois la torture et la mort. L'abus sexuel est généralement douloureux, sadique et humiliant, conçu comme un moyen de dominer la victime. L'abus psychologique est dévastateur et implique l'utilisation d'un rituel / endoctrinement, qui comprend des techniques de contrôle de l'esprit et des drogues psychotropes, et les rituels / intimidations qui transmettent à la victime une terreur profonde des membres de la secte et des esprits diaboliques qu'ils croient que les membres de la secte peuvent commander. Pendant et après l'abus, la plupart des victimes sont dans un état de terreur, de contrôle mental et de dissociation dans lequel la divulgation est extrêmement difficile. (page 1)

Le sujet de l'abus rituel est controversé (Kluft, 1989), et plusieurs auteurs ont mis en doute la crédibilité des rapports d'abus rituel ou ont conseillé la prudence dans l'interprétation des comptes généralement non corroborés (Gonsway, 1989; et Van Benschoten, 1990). Cet article évite de prendre position sur l'exactitude des témoignages cliniquement dérivés de l'abus rituel, et présente simplement des informations qui ont été mises en évidence de manière cohérente et répétée pendant une psychothérapie intensive avec un certain nombre de patients ayant des antécédents d'abus rituel.

L'information présentée ici est offerte dans l'espoir de mettre à disposition des découvertes découvertes et préliminaires qui pourraient être utiles à certains membres de la communauté psychothérapeutique et pourrait stimuler des recherches supplémentaires par certains membres de la communauté scientifique. L'information est certes trop récente, dérivée d'un trop petit échantillon, et trop peu étayée par d'autres chercheurs pour être présentée comme un fait. Néanmoins, la description de la programmation par centrifugation, si elle est valide, apporte un éclairage précieux sur les techniques employées par les auteurs d'abus rituels et fournit des informations importantes sur la façon dont les problèmes fréquemment rencontrés chez

La programmation

Les thérapeutes travaillant avec des victimes d'abus rituels découvrent souvent (ou rencontrent des preuves convaincantes) que leurs patients ont été soumis à des techniques sophistiquées de contrôle mental, souvent appelées «programmation», conçues pour les contraindre à faire diverses choses, notamment en adoptant des comportements autodestructeurs. comme le suicide ou l'automutilation; permettre l'accès aux auteurs afin que les abus puissent continuer; répondre à divers signaux, tels que des sons, des signaux de la main, des lumières, des noms ou des chiffres, etc., en effectuant des comportements spécifiques ou des chaînes de comportement; perturber la psychothérapie de plusieurs façons, y compris le vol de pensée ou le brouillage, les explosions d'émotions variées (colère, dépression, terreur, jalousie, apathie, etc.) et l'éloignement du thérapeute (par crainte du thérapeute, tenter de protéger le thérapeute contre tout préjudice causé par autrui ou par le patient lui-même ou lui-même, etc.). Neswald, Gould et Graham-Costain (1991) fournissent une liste et des descriptions d'un certain nombre de programmes typiques d'abus rituel.

Les patients ayant des antécédents d'abus rituel révèlent souvent que des techniques de programmation leur ont été appliquées dans au moins deux buts distincts: (a) une programmation récente ou récente visant à harceler ou perturber la psychothérapie, et (b) une programmation précoce (souvent à la naissance) ), en tant que moyen par lequel les programmeurs ont conçu et construit l'ensemble des systèmes de personnalité de leurs victimes afin de les atteindre et de les garder sous leur contrôle. Une technique a récemment été mise au jour qui semble avoir été utile à la fois pour le harcèlement / la perturbation et pour la construction du système. La technique est basée sur la rotation.

hchncfh

Sources d'information pour ce document

Cet article est basé sur des informations qui sont apparues lors de séances de psychothérapie dans lesquelles l'auteur était le thérapeute ou, dans certains cas, un co-thérapeute. Les patients, dont il y en avait sept, portaient tous un diagnostic de trouble complexe de la personnalité multiple et avaient des histoires rituelles bien définies et uniformément exprimées par des sectes sataniques ou similaires. Ils avaient été en thérapie intensive pendant au moins un an avant de divulguer des informations sur la programmation de spin. Elles étaient toutes de sexe féminin et avaient entre vingt-cinq et trente-cinq ans. Leurs niveaux d'éducation allaient de deux années de collège à des maîtrises. Ils étaient tous blancs, la majorité étaient mariés et un peu plus de la moitié travaillaient à plein temps. Ils ont divulgué certaines des informations sur la programmation par centrifugation au cours de conversations où ils et leurs thérapeutes faisaient un «brainstorming» sur leurs histoires de programmation. Ils révélaient le reste spontanément (généralement en faisant leurs découvertes entre les sessions) ou en réponse à des interrogations directes. en ce qui concerne les dangers de les diriger en suggérant directement ou indirectement les réponses souhaitées. Avant qu'une information sur la programmation des spins et les phénomènes associés puisse apparaître dans cet article, elle devait être vérifiée par des expériences et des rapports comparables d'au moins deux patients. Dans la plupart des cas, l'information a été vérifiée par tous les patients, avec seulement des variations mineures.

Description de la programmation de spin

SPECIFIC VERSUS CIBLAGE GLOBAL DES PROGRAMMES

Les programmeurs semblent s'appuyer sur certains critères pour décider quelles stratégies de contrôle mental ils vont sélectionner. Un critère significatif est spécifique par rapport à global, c'est-à-dire s'il vise à cibler un seul alter (ou un petit groupe défini d'altères) d'une manière spécifique, ou le système entier (ou une grande partie) d'une manière globale . La programmation basée sur spin est une technique de programmation ciblée globalement. Les programmeurs l'utilisent apparemment lorsqu'ils ont l'intention de diffuser un effet dans une grande partie du système de la personnalité de la victime, ou dans tout le système.

Exemples de types d'effets qui peuvent se propager de cette façon: douleur physique, confusion, dépression, pulsions suicidaires ou autodestructrices, aliénation, apathie, désespoir, peur de l'abandon ou du rejet, panique, terreur, envie de fuir, jalousie , le doute, la suspicion, la rage, les pulsions violentes, l'excitation sexuelle, la léthargie, l'immobilité, la somnolence, l'insomnie, la faim, la perte d'appétit et l'envie de consommer de la drogue ou de l'alcool. Les programmeurs peuvent répandre ces effets à travers un système de personnalité comme une méthode pour perturber le fonctionnement total de la personne, ou ils peuvent utiliser la possibilité de les répandre comme une menace pour faire respecter les directives ou les interdictions qu'ils ont émises.

Les programmes Spin sont également utiles dans la construction du système, à la fois en raison de leur capacité à transmettre rapidement des informations à l'intérieur ou à travers un système de personnalité, et en raison de leur capacité à établir des relations de pouvoir entre alters et groupes d'altères. La manière dont ces liens et relations de pouvoir sont établis sera expliquée dans la section sur les méthodes de formation.

SIGNES ET SYMPTÔMES DES PROGRAMMES SPIN

Les patients qui subissent les effets immédiats d'un programme de rotation actuellement activé ont tendance à présenter un certain nombre de caractéristiques typiques. Ces caractéristiques comprennent: des effets globaux, des symptômes se manifestant comme une «tempête», de la pression, des étourdissements, un sentiment de rotation à l'intérieur, des mouvements physiques liés à l'expérience interne du filage et des images et du vocabulaire liés au filage.

Effets globaux . Lorsqu'un patient est affecté par un programme spécifiquement ciblé, il ou elle expérimente typiquement un ou un petit nombre d'altérations ayant des émotions ou des pulsions ou manifestant des comportements, alors que la plupart ou toutes les autres altérations restent inchangées. Le patient pourrait dire, par exemple, «Quelqu'un à l'intérieur veut couper» ou «Joey se sent suicidaire». Lorsqu'un programme basé sur le spin est actif, chaque alter e avec qui le thérapeute parle souffrira probablement des mêmes symptômes ou de symptômes similaires. À ce moment-là, le patient pourrait dire: «Tout le monde dans le système est déprimé;« Aucun d'entre nous n'a d'espoir, d'énergie ou d'intérêt pour quoi que ce soit »ou« Nous sommes tous terrifiés à l'idée de nous abandonner.

Symptômes de tempête . L'expérience de traiter avec un patient programmé par centrifugation est, pour le patient et le thérapeute, un peu comme sortir d'une tempête. Les averses de douleur, d'affect ou d'impulsion tendent à croître en intensité, à monter en crescendo, à maintenir ce pic pendant un certain temps, puis à diminuer graduellement avant de finalement se calmer. Presque tous les changements dans le système sont provoqués par le «vent et la pluie» de la tempête, souvent sans comprendre pourquoi ces effets se produisent, et font de leur mieux pour minimiser les dommages jusqu'à ce que la tempête passe.

Pression . Comme on le verra dans une section ultérieure, l'entraînement au spin repose en partie sur le conditionnement du patient pour connecter, par la cognition et l'imagerie, l'expérience de la rotation avec des accumulations internes de force centrifuge. Lorsque les programmes de rotation sont actifs, les altères affectés subissent subjectivement des niveaux élevés de force ou de pression, comme s'ils étaient assis sur le bord extérieur d'un disque en rotation rapide. Ils se sentent submergés par cette pression, ils ne peuvent pas résister et ils se plaignent souvent de symptômes qui seraient causés par une pression interne croissante, comme des maux de tête qui semblent provoquer une explosion de la tête de l'intérieur, une perturbation de la parole , problèmes de vision et phénomènes similaires.

Vertiges . Comme la rotation interne associée à la programmation de spin augmente en vitesse et en force, les patients se plaignent souvent de vertiges. À ce moment-là, ils ressentent littéralement les sensations causées par la rotation initiale, parce qu'ils vivent une revivification planifiée (c.-à-d., Produite par l'intervention des agresseurs) ou un retour en arrière de cet événement.

Sens de Spinning en interne. En plus des vertiges, les patients qui font l'expérience de programmes d'essorage actifs remarquent souvent un sentiment d'essorage interne ou commentent que «tout semble tourner». S'ils ne mentionnent pas spontanément ce sentiment, ils l'admettront souvent lorsqu'ils seront interrogés, par exemple, en répondant par l'affirmative: «Vous sentez-vous comme si quelqu'un à l'intérieur filait un kilomètre à la minute?

Les mouvements physiques . Lorsque la rotation interne est la plus intense, les patients se déplacent souvent de manière à ce qu'une personne puisse bouger physiquement. Ces mouvements ont tendance à être rythmiques et répétitifs, ils peuvent impliquer n'importe quelle partie du corps, et ils sont subtils et peuvent échapper à l'attention du thérapeute à moins que le thérapeute ne les cherche. Par exemple, un patient peut regarder fixement ou sembler tressaillir ou fermer les yeux, puis bouger la tête ou le haut du corps très légèrement et rythmiquement d'un côté à l'autre, en avant et en arrière, ou dans un mouvement circulaire. Les pieds ou les mains et les bras sont aussi souvent impliqués dans ces mouvements. Les mouvements tendent à être plus lents, plus lisses, plus fluides, plus subtils, plus réguliers et rythmés que les mouvements «nerveux» typiques.

Imagerie et vocabulaire liés au spinning.Lorsqu'ils décrivent leurs sensations subjectives pendant un programme de spin actif, les patients utilisent souvent des images ou des mots liés à l'expérience de la rotation, peut-être parce que ces images et ces mots sont des descriptions littérales de leurs expériences. entraînement de spin. Les patients peuvent utiliser ce type d'imagerie spontanément pendant les séances ou dans des écrits ou des dessins produits en dehors des séances, ou ils peuvent seulement les décrire en réponse aux questions. Les mots typiques utilisés incluent: tourbillon, tourbillon, tourbillon, tornade, cyclone, abîme, chute, noyade, naufrage, être tiré ou aspiré, être soufflé ou tiré ou explosé, culbuter, hurler, tourbillonner, tourbillonner et tourner. Les images visuelles typiques comprennent des dessins représentant les idées énumérées ci-dessus et divers gribouillis qui seront décrits plus tard dans la section sur l'entraînement. Certains alters ont des noms assignés par le programmeur liés au spinning (par exemple, Spinner,) qui est un nom qui a été attribué de manière indépendante à des altérations dans les systèmes de personnalité de plusieurs patients différents).

Méthodes d'entraînement

Concours de la douleur. La douleur comme pouvoir. et Multiples dans Multiples. Une patiente a révélé il y a quelque temps, lors d'une séance de psychothérapie, que les altérations les plus puissantes dans son système étaient celles qui avaient le plus souffert. L'exploration subséquente de cette notion, combinée à l'abréaction de souvenirs de «concours de douleur» a finalement mené à la découverte de la programmation par centrifugation.

Beaucoup de patients ayant des antécédents d'abus de sectes ont dû endurer des concours dans lesquels ils et une autre personne ont reçu une douleur progressivement croissante jusqu'à ce que l'un d'entre eux (le perdant) ne pouvait plus le supporter. Généralement, un seul alter a été autorisé à rester dehors pendant le combat, ou bien pire abus suivrait. L'exigence selon laquelle un seul modificateur subsisterait avait de profondes ramifications, ce qui conduirait à la supposition que cette condition (un seul changement restant), et non le résultat du concours, était le but principal des compétitions.

Afin de rester en permanence au lieu de laisser le corps à une succession d'altérations à commutation rapide (le schéma le plus typique de dissociation pendant un traumatisme), l'unique alter devait créer un groupe d'altères internes à qui il pouvait envoyer la douleur. Le résultat typique de ce type d'expérience semble être la création d'un analogue interne du trouble de personnalité multiple, ou un «multiple au sein d'un multiple».

En d'autres termes, tout comme les expériences traumatiques en général peuvent conduire à la création d'un certain nombre d'altérations dans un corps «extérieur» pour produire un trouble de personnalité multiple, ce type spécifique d'expérience peut créer un phénomène similaire, constitué d'un nombre d'altère "dans" l'alter subissant le concours. Cependant, comme l'autel n'a pas de corps physique, les alters nouvellement créés n'existent pas nécessairement "à l'intérieur", mais coexistent avec ou près de l'alter original dans l'espace interne - le "monde intérieur")

Une source de pouvoir interne découlant de cet arrangement provient de la capacité de l'alter original à envoyer de la douleur à son prochain niveau d'altération à l'intérieur du multiple dans un sous-système multiple, lui permettant de les intimider en menaçant d'activer un retour de flamme. la formation initiale, les forçant ainsi à revivre la douleur. Le multiple d'un sous-système multiple pris comme une unité est plus puissant que les autres, car il possède ou est capable de posséder des capacités plus grandes et plus variées qu'un seul alter pourrait produire.

Représentation graphique. Un autre patient, après avoir examiné un dessin d'une structure d'arbre qui était ma tentative grossière de décrire le lien entre la transmission de la douleur et la puissance (Figure la), a suggéré que le dessin devrait être circulaire plutôt qu'arboré (Figure lb). L'altère original, selon cette nouvelle vue, était situé au centre d'un cercle d'altères, et l'anneau ou les anneaux d'altères entourant cet altère comprenaient le multiple au sein d'un système multiple, les altérations secondaires pouvant se dissocier davantage en créant des altérations. Elle a également indiqué que son système de personnalité entier, et pas seulement le multiple individuel au sein de systèmes multiples, était organisé dans ce type de réseau circulaire constitué d'anneaux concentriques, les plus puissants étant situés à le centre.

spinprog_image001

Figure 1.  Arbres et diagrammes circulaires illustrant la répartition de la douleur parmi les altérations lors des concours de douleur

Arbre et diagrammes circulaires représentant la distribution de la douleur parmi les altères lors des concours de douleur

Ce patient est alors devenu visiblement effrayé, déclarant que certains altérés internes ont senti que je ne pouvais pas être une personne sûre parce que j'en savais trop. Des discussions subséquentes avec d'autres patients sur ce sujet et d'autres sujets liés à la programmation par ordinateur ont suscité des réactions similaires de leur part; il semble que les informations sur la programmation par centrifugation soient hautement secrètes et non pas "étrangères".

Cependant, malgré ses craintes, cette patiente a divulgué plus d'informations à la prochaine session, révélant que son système contenait un certain nombre d'altères formés pour créer des systèmes de personnalités multiples internes, et que les altérations de ces systèmes recevaient souvent une formation supplémentaire. les dans un mécanisme coordonné, d'autosurveillance et d'auto-correction conçu pour utiliser la rotation interne pour envoyer la douleur (et d'autres expériences) à de grands groupes d'alteurs en dehors de leur système. Les discussions avec tous les patients (les deux mentionnés ci-dessus, plus les cinq autres) ont fourni le reste des détails comprenant ce document.

Stratégie globale de formation.

Selon les révélations des patients, l'entraînement au spin commence à un âge précoce, peut-être trois ou quatre ans, voire plus jeune. La formation semble utiliser une combinaison de trois éléments de base: (a) la création de systèmes internes de personnalités multiples (par des concours de douleur et des expériences similaires) dont les altères sont séparés et formés pour faire des systèmes internes des mécanismes autorégulateurs; (b) la rotation réelle à la fois pour enseigner aux expéditeurs les sensations de la rotation afin qu'ils puissent la recréer intérieurement et pour les forcer à tourner intérieurement afin d'éviter les sensations extrêmement douloureuses de la rotation externe «réelle»; et (c) l'entraînement cognitif et l'imagerie pour construire et renforcer les liens entre les recréations internes de l'expérience de la filature et l'envoi de la douleur comme moyen d'y échapper. Parallèlement à cela, les connexions sont également établies et renforcées entre la vitesse, la force centrifuge, et l'intensité de la douleur et d'autres sentiments qui sont filés. En outre, une certaine programmation est nécessaire pour convaincre les changeurs de tourner qu'ils ne sont pas connectés aux autres altères dans le système, afin qu'ils ne se sentent pas coupables de blesser quelqu'un à propos de qui ils se soucient du matériel doit être disponible pour "nourrir" dans le spin mécanisme, et ce matériel se compose d'un grand nombre de souvenirs dissociés qui contiennent la douleur et d'autres sentiments capables d'agir comme des punitions ou des sources de perturbation. Enfin, il peut y avoir une programmation supplémentaire pour créer des contrôles sur des choses telles que le matériel à filer, quand et dans quelles conditions il doit être filé, à quels groupes ou à quels groupes il doit être ciblé,

Spinning réel.

Tous les patients ont rapporté avoir vécu de nombreuses expériences de spunis rituels tout au long de leur vie. Tout en étant filés, ils étaient invariablement drogués, généralement avec des médicaments sédatifs ou hypnotiques ainsi que des anti-nausées, souvent montrés ou forcés à regarder des lumières blanches ou colorées ou à écouter de la musique ou des rythmes, souvent avec des instructions verbales, et parfois d'autres types de douleur (en plus de la douleur extrême de la rotation). La rotation était de divers types, y compris le filage horizontal sur une table, semblable à un tourne-disque; rotation horizontale autour d'un axe, semblable à être tourné sur une broche; rotation verticale de type "roue de la fortune"; et rotation verticale autour d'un axe, sur un poteau, suspendu à l'envers par les pieds, ou à l'intérieur d'un cylindre.

Les patients qui ont éprouvé beaucoup de filature ont un certain nombre de sensibilités qu'ils ne comprennent habituellement pas jusqu'à ce qu'ils soient conscients d'avoir été filés. Par exemple, de nombreux patients sont très perturbés par les lumières clignotantes, car ils ressemblent aux lumières qu'ils doivent regarder lorsqu'ils sont tournés. Pour des raisons similaires, ils sont également souvent dérangés en regardant des couleurs qui changent rapidement ou des mouvements circulaires et tourbillonnants de toute sorte, ainsi que par certains types de musique.

Les programmeurs tirent apparemment parti de ces sensibilités en simulant la rotation quand il serait impossible (en raison de l'indisponibilité de l'équipement, etc.) de faire tourner une victime, ou quand ils veulent intimider un individu réticent en le menaçant de tourner comme une punition . Par exemple, des lumières changeant rapidement à travers le champ visuel de la victime peuvent très bien ramener l'expérience complète d'une rotation réelle passée. L'exposition à d'autres stimuli qui accompagnent la rotation, tels que des paroles ou de la musique, peut également déclencher des expériences de rotation.

Les agresseurs déclenchent la reviviscence des événements traumatisants en profitant des moyens de leurs victimes de faire face au traumatisme. Lorsqu'une victime subit un événement douloureusement traumatisant ou terrifiant, y compris l'administration de médicaments pour améliorer l'apprentissage dépendant de l'état, la victime dissocie l'expérience en la décomposant en composantes (comme dans le modèle BASK: Braun, 1988a, 1988b). Les agresseurs enregistrent apparemment le contenu de ces expériences dissociées et savent quels sont les aspects dont ils doivent rappeler les victimes afin d'en faire revivre une partie ou une partie. En introduisant simplement une telle indication à la victime, les agresseurs peuvent initier l'expérience de la filature.

Les composantes dissociées de toute mémoire traumatique semblent capables d'être déplacées d'un alter à l'autre, permettant de «collecter» la douleur ou la composante affective de dizaines d'expériences qui contiennent des éléments similaires (p. Ex. Douleur physique, terreur, abandon, chagrin, etc. .), les nourrir dans le fileur, et ainsi répandre des quantités massives de ces sentiments à travers le système de la personnalité ou à des groupes ciblés d'altères.

Aides visuelles, démonstrations et exercices pratiques.

Tous les patients ont rapporté avoir observé comme enfants (ou quand la formation de rotation a été faite, si plus tard que l'enfance) un large éventail de démonstrations visaient apparemment à leur apprendre à réfléchir et à effectuer la rotation de manière avantageuse pour les programmeurs. Par exemple, plusieurs patients rapportent avoir observé des dispositifs mécaniques, tels que des centrifugeuses ou des dispositifs similaires à ceux que l'on voit parfois dans les foires qui fabriquent des images en étalant de la peinture avec une force centrifuge; les gens, tels que les danseurs «derviches tourneurs» qui sont faits (vraisemblablement par des drogues et des effets spéciaux) semblent avoir l'impression de pouvoir tourner si vite qu'ils deviennent flous; et des leçons d'objet, telles que les personnes qui sont torturées ou tuées pour avoir échoué à tourner correctement.

Les patients rapportent aussi avoir passé beaucoup de temps en tant qu'enfants (encore une fois, ceux qui sont programmés en tant qu'enfants) à pratiquer la rotation à un niveau conscient. Par exemple, ils ont pu tourner furieusement au moment du jeu, mais le filage a été fait avec sérieux, pas pour s'amuser. Ils peuvent également avoir été impliqués dans des activités organisées qui impliquaient le spinning, comme des leçons de ballet ou de patinage artistique.

Dessins et griffonnages.

Tous les patients ont déclaré avoir rempli ou décoré de nombreuses pages au cours des premières années de leur enfance (encore une fois seulement celles dont la formation a débuté dans l'enfance) à l'âge adulte avec des griffonnages qui sont étonnamment similaires chez les individus. , les tirant encore et encore sans raison apparente. Certains thèmes relient ces griffonnages. Beaucoup d'entre eux illustrent clairement le filage, comme les dessins de tornades tournantes (figure 2a). D'autres suggèrent seulement de tourner, comme des spirales qui peuvent être rondes (Figure 2b), rectangulaires (Figure 2c), ou triangulaires (Figure 2d), mais elles représentent également un mouvement ou une transmission vers l'extérieur à partir du centre. Enfin, d'autres doodles représentent le mouvement ou la transmission d'une unité liée à une autre, sans rotation,

 

gif du film johnny mnemonic 

mnemonic-meme

 

images (1)

 

images

 

a travers ses mnemonics subliminale on y incorpore des sigils satanique tres puissant comme ceci le film qui parle de ce phenomene est joué par keanu reeves johnny mnemonic le film est assez explicite quand a la methode d'implementation d'effet de spin dans l'esprit de celui qui y est soumis lors de visualisation de programme tv qui s'appelle programme pour programation ceci est clair ...

jgjg

b857c0835ffddc49f1aa079efb30019a--occult-tattoo-witchcraft-tattoos

066a338ce3c27bc1bf4c166f7bdbfe40

2a9aa1c1a08adb61a7dc00dd04c44fd3

 

Doodles fréquemment dessinés par des patients avec des histoires de programmation de spin.

Le gribouillage semble être destiné à renforcer par la répétition et la visualisation les leçons apprises à travers l'apprentissage cognitif et l'imagerie. Les griffonnages peuvent être produits par des alteurs entraînés comme des filateurs, ou ils peuvent être produits par d'autres pour être vus par les filateurs, comme des rappels à la fileuse pour maintenir leurs compétences et leur vigilance.

Formation cognitive et imagerie.

Les programmeurs combinent apparemment l'entraînement à la transmission de la douleur, la rotation réelle, les démonstrations visuelles et les griffonnages avec des instructions verbales détaillées qui contiennent une grande quantité d'images visuelles vives. Cette formation se déroule sur une période de plusieurs années, avec d'innombrables répétitions et variations, de sorte que l'effet global est très puissant. La poussée de toute cette formation semble être de transmettre plusieurs idées clés aux filateurs et autres altères, de sorte qu'ils acceptent ces idées sans poser de question comme leur réalité actuelle.

Tout d'abord, les fileurs doivent apprendre à tourner à l'intérieur, tout comme ils le faisaient pendant leur rotation dans le corps. Souvent, ils apprennent à devenir un objet tournant, comme une tornade ou une toupie. Autrement dit, leur représentation interne du soi (ou du corps interne), telle que vue par eux-mêmes et par les autres altérations, est un objet en rotation (du moins pendant la rotation ou pendant la rotation accélérée). Ensuite, ils doivent lier l'expérience du filage interne avec l'envoi de la douleur, des émotions et d'autres sentiments à d'autres altérations, de sorte que deux expériences soient inséparables et indiscernables. Enfin, ils doivent lier la vitesse de leurs spins à la force centrifuge, de sorte que plus ils tournent rapidement, plus la force avec laquelle ils envoient la douleur ou d'autres sentiments est forte et irrésistible.

Un ensemble supplémentaire d'idées est important pour communiquer aux filateurs pour que les programmes tournants soient efficaces. Le premier d'entre eux a à voir avec les fileurs se sentir bien (ou ne pas se sentir mal) à propos de la filature. Afin de se sentir bien dans la filature, les fileurs doivent se sentir séparés des autres altérateurs, et considérer les autres altères comme méritant les sentiments douloureux qu'ils reçoivent à la suite du filage. Les rapports des patients montrent clairement que les programmeurs enseignent et renforcent ces idées. Il est également utile pour les filateurs de dériver des sentiments de compétence et de fierté à propos de leur rotation. Par conséquent, les programmeurs récompensent apparemment la bonne rotation avec des éloges et d'autres renforts. Ensuite, les spinners doivent être convaincus qu'ils n'ont que deux choix quand un programme d'essorage est activé: soit ils doivent tourner, ou ils éprouveront toute la douleur eux-mêmes; mais, s'ils tournent, ils ne ressentiront aucune douleur. Les programmeurs enseignent apparemment ces leçons aussi. Enfin, il est avantageux de protéger les fileurs contre tout contact avec des loutres ou des étrangers, qui pourraient leur communiquer des informations susceptibles de leur permettre de penser par eux-mêmes. Par conséquent, les programmeurs ont souvent mis en place un cercle de gardiens autour des filateurs ou imposé d'autres mesures de sécurité.

Routes de transmission.

Lorsque les patients ont commencé à décrire des concours de douleur, on croyait que le but de ces épreuves était d'établir des voies de transmission pour la rotation de la douleur. Bientôt, il est devenu clair que, au contraire, ils ont été conçus pour créer plusieurs dans plusieurs systèmes qui seraient formés pour devenir des mécanismes tournants. Cette conclusion a laissé ouverte la question de savoir comment les voies de transmission sont établies. L'enquête supplémentaire des patients sur cette question n'a pas fourni de réponses concluantes, mais la seule hypothèse qui «se sent bien» pour la plupart d'entre eux est que la douleur est envoyée selon les lignées, c'est-à-dire les liens entre les altérés des altérations antérieures , qui se sont séparés d'altères plus tôt, etc., en remontant à la base ou des personnalités proches. Si c'est vrai, alors soit les spinners apprennent comment localiser et envoyer la douleur à des altérations proches du noyau, soit ils sont eux-mêmes des altérateurs proches du noyau qui ont été sélectionnés pour l'entraînement au spin en raison de leur position dans la généalogie interne. La deuxième alternative semble être la plus probable.

Systèmes d'essorage autorégulateurs.

On pourrait penser qu'il serait très difficile pour un programmeur de contrôler un multiple dans un système multiple. Plus que le nombre désiré d'altérations peut être créé pendant l'abus initial, laissant le programmeur avec un problème de disposition. Des modifications peuvent être créées qui ne sont jamais découvertes par le programmeur, et sont dans des positions susceptibles de résister ou de perturber les plans du programmeur. Le nombre d'altérations et la complexité de leurs interrelations rendraient difficile pour un programmeur de garder une trace du comportement des altérations individuelles et des interactions entre elles. Les programmeurs répondent apparemment à tous ces problèmes en imposant une structure rigide et une discipline stricte. Ils contrôlent les traits de personnalité des altérés et d'autres attributs, où et avec qui ils vivent dans le monde interne, qui peuvent communiquer avec qui,

Le résultat des efforts de contrôle des programmeurs semble être un système d'altération complexe et autorégulateur, auquel sont assignés des rôles et des devoirs spécifiques, qui est régi par un système soigneusement conçu de freins et de contrepoids. Certaines fonctions sont essentielles à la filature, et il semble y avoir une certaine uniformité entre les patients en termes de fonctions qui sont utilisées pour modifier et comment les altérateurs sont autorisés ou forcés à interagir.

La première étape dans la création d'un système de spin semble être de diviser le groupe d'altères composant le système, ne les gardant que vaguement conscients, s'ils en ont conscience, de l'existence des autres. Ils semblent être placés dans des endroits spécifiques dans le monde interne, déterminés par les rôles qu'ils occupent. Ceux qui occupent le même rôle ou un rôle correspondant sont souvent semblables les uns aux autres par d'autres moyens, tels que tous étant des enfants d'un âge donné, tous étant du même sexe ou étant tous des animaux altérés. Ils peuvent également avoir des compétences similaires ou d'autres attributs, comme avoir appris un art du spectacle, avoir été formé aux capacités psychiques, ou appartenir à une figure de culte spécifique qui les «aime». Au fur et à mesure que des systèmes de spins supplémentaires sont créés, les altères provenant d'autres systèmes de spins occupant les mêmes rôles sont placés aux mêmes endroits.

Les fonctions clés qui doivent être accomplies pour tourner efficacement sont les suivantes: Bien sûr, il devrait y avoir un alter qui tourne. Il devrait également y avoir un alter qui localise, obtient et déplace les composants de la mémoire dissociés afin qu'ils puissent être tournés par le spinner. Il devrait y avoir un contrôleur ou un coordinateur du processus global. Il devrait y avoir des informateurs qui signalent aux programmeurs si d'autres personnes remplissent leurs fonctions, y compris d'autres informateurs. Il devrait y avoir des punisseurs qui punissent les mauvais comportements, y compris d'autres punisseurs, et un qui peut punir même le fileur (qui autrement est imperméable à la douleur). Il devrait y avoir une «clé» ou un access access qui permette aux programmeurs d'entrer dans le système, d'obtenir des informations et de faire des ajustements.

Les rôles et les lignes de communication et d'influence au sein d'un tel système peuvent être représentés graphiquement dans certains cas, avec des lignes représentant les voies de communication et les points d'intersection représentant les altères qui occupent les rôles essentiels. Le résultat est une figure géométrique tridimensionnelle ressemblant à un cristal.

Utilitaire de programmation Spin

La programmation par rotation a des applications évidentes pour les programmeurs qui conçoivent et construisent des systèmes de personnalité. Le pouvoir des filateurs ou ceux qui les contrôlent, et la menace de souffrance qu'ils véhiculent, les établissent intérieurement comme des autorités à obéir. Les réseaux (apparemment de descendance) le long desquels les filateurs envoient la douleur et d'autres expériences représentent des divisions naturelles dans l'ensemble. système que les programmeurs peuvent programmer séparément et utiliser à des fins spécifiques, telles que l'espionnage / l'information, le renforcement de la discipline interne, les comportements sexuels, les comportements cérémoniels, etc. Les programmes de spin peuvent contribuer à unifier un système et séparer les groupes les uns des autres. Il y a sans doute beaucoup d'autres façons dont la programmation par ordinateur peut faciliter le développement du système.

Le harcèlement et la perturbation de la thérapie sont faciles à réaliser avec la programmation par centrifugation. Par exemple, une seule brève session de programmation est capable de mettre en place un spinner pour réagir chaque fois qu'il remarque que le thérapeute a un comportement prévisible en mettant en branle un mouvement furieux des émotions contenues dans des dizaines d'expériences traumatiques dissociées du rejet de l'enfance. et l'abandon. Le patient est alors susceptible de percevoir le thérapeute comme ayant un comportement d'abandon et de rejet, et par conséquent, la thérapie peut être dominée par un détournement sans fin d'autres problèmes afin de traiter le problème plus subjectivement pressant (pour le patient) de la la peur et la blessure que ressent le patient. Et la rotation peut continuer pendant des jours, des semaines ou des mois.

Importance de la programmation Spin

La programmation par rotation doit être d'une importance immense, si l'on en juge par le temps et l'énergie que les programmeurs semblent consacrer à la création et au maintien de ces programmes tout au long de la vie de leurs victimes. Une autre indication de l'importance centrale de ce type de programmation est la méfiance manifestée par de nombreux patients lorsque le sujet est initialement abordé. C'est évidemment du "matériel classifié". Ces facteurs, plus la puissance évidente de la programmation par centrifugation comme technique de construction du système et de harcèlement / perturbation, indiquent que ce type de programmation est une méthode fondamentale de contrôle de l'esprit utilisée sur les victimes d'abus rituel. Par conséquent, il doit être abordé en psychothérapie avec les victimes d'abus rituel. En réalité,

Points forts de la programmation Spin

Les programmes basés sur le spin présentent un certain nombre de points forts du point de vue des programmeurs. Ils ont été difficiles à détecter, car les thérapeutes ne connaissaient pas les programmes tournés à l'échelle mondiale comme un type distinct de stratégie de programmation. Les réactions créées par les programmes d'essorage, si elles ne sont pas identifiées comme telles, sont susceptibles d'être mal étiquetées en tant que traits limites ou «problèmes de transfert», apportant peu ou pas de bénéfice au patient. Les stratégies de confinement (utilisant l'hypnose ou la visualisation) qui fonctionnent bien pour arrêter ou empêcher les flashbacks de programmes spécifiquement ciblés sont souvent inutiles avec les programmes de spin, à cause du volume des souvenirs activés par un programme de spin et de la force du spin. Travailler avec les altères affectés est difficile en raison de la longueur, formation intensive d'attitude contre la communication avec les étrangers qu'ils ont reçu; en raison du fait qu'ils sont gardés pour empêcher le contact; parce qu'ils craignent d'éprouver de la douleur s'ils ne l'abandonnent pas, combinée à l'immédiateté du soulagement de la douleur s'ils le font; et en raison de la puissance, ou puissance perçue, de la rotation.

En général, lorsque les thérapeutes tentent de gérer un programme d'essorage, ils ont probablement l'impression d'être aux prises avec une machine compliquée et puissante. En fait, c'est essentiellement ce qu'ils font. Les programmes Spin «se sentent» très différents des programmes spécifiquement ciblés. Beaucoup d'autres sont impliqués dans des programmes tournants, ils sont beaucoup mieux formés et plus automatisés et mieux coordonnés dans leur fonctionnement, et les opérations des programmes sont bien mieux protégées contre les tentatives de les altérer ou de les compromettre. En tant que tels, ils représentent un formidable défi pour les thérapeutes et les patients.

Faiblesses de la programmation de spin

Malgré la puissance et la complexité des programmes d'essorage, ils sont néanmoins susceptibles d'intervention thérapeutique. Avec patience, engagement et compassion, un thérapeute astucieux travaillant en étroite collaboration avec un patient créatif et motivé peut graduellement faire une entorse à ce genre de programme et éventuellement le surmonter en exploitant ses faiblesses inhérentes.

La première faiblesse est le fait que toutes les altérations programmées, y compris les filateurs, les gardes, les contrôleurs, et tous ceux qui font partie du mécanisme de rotation, sont des personnalités "coupées du même tissu" que le reste du système. de la raison et de l'émotion. Les alteurs comprenant le mécanisme de rotation peuvent activement observer les informations entrantes et y réagir en commençant la rotation, en prenant des décisions sur le moment de bloquer le contact extérieur ou en punissant ceux qui ne coopèrent pas avec le programme; par conséquent, ils peuvent raisonner. Les fileurs sont souvent fiers d'être bons à filer, et ils sont compétents pour faire tourner des émotions douloureuses afin de les éviter; par conséquent, ils sont capables de ressentir de l'émotion. Si un thérapeute ou un assistant interne peut établir une communication avec ces altères, la voie leur est ouverte pour corriger leur compréhension cognitive actuelle et limitée de leurs situations et options en apprenant de nouveaux faits, et pour vouloir changer ce qu'ils font en prenant conscience de leurs sentiments à ce sujet. Ils sont également capables d'émotions positives, et ils sont susceptibles d'être privés de et affamés pour eux. Par conséquent, ils sont susceptibles, une fois contactés, de répondre favorablement aux soins et aux préoccupations.

La deuxième faiblesse est le fait qu'une grande partie de la formation qui compose la programmation par centrifugation est conditionnée par opposition à l'inconditionnement, c'est-à-dire basée sur l'apprentissage associé ou cognitif par paires. Par conséquent, des changements cognitifs tels que la conscience de la façon dont le conditionnement a été fait peuvent faciliter la rupture des connexions rapidement. Les connexions et les croyances qui peuvent être brisées de cette manière comprennent le lien entre le filage externe et le filage interne; le lien entre la rotation interne et l'envoi de la douleur et d'autres sentiments; le lien entre la vitesse de rotation interne, la force centrifuge, et l'irrésistibilité de la douleur et d'autres sensations qui sont émises; l'illusion que les filateurs sont séparés du reste du système; la fierté d'être bon à filer; et la conviction qu'ils n'ont qu'un nombre limité d'options. La troisième faiblesse réside dans le fait que la programmation par centrifugation est construite sur une accumulation d'expériences dissociées individuelles qui peuvent être détruites l'une après l'autre jusqu'à ce que le fondement du mécanisme d'essaimage soit complètement miné. Trois groupes de souvenirs dissociés peuvent être abordés: les expériences d'entraînement originales des filateurs et des autres participants à la filature; les expériences traumatiques à partir desquelles la douleur ou les composants affectifs sont recueillis et introduits dans le mécanisme de rotation; et les programmes indiquant aux filateurs ce qu'il faut filer et dans quelles conditions commencer à filer. Trois groupes de souvenirs dissociés peuvent être abordés: les expériences d'entraînement originales des filateurs et des autres participants à la filature; les expériences traumatiques à partir desquelles la douleur ou les composants affectifs sont recueillis et introduits dans le mécanisme de rotation; et les programmes indiquant aux filateurs ce qu'il faut filer et dans quelles conditions commencer à filer. Trois groupes de souvenirs dissociés peuvent être abordés: les expériences d'entraînement originales des filateurs et des autres participants à la filature; les expériences traumatiques à partir desquelles la douleur ou les composants affectifs sont recueillis et introduits dans le mécanisme de rotation; et les programmes indiquant aux filateurs ce qu'il faut filer et dans quelles conditions commencer à filer.

La quatrième et la plus grande faiblesse de la programmation par centrifugation est aussi sa plus grande force: la complexité du système d'altération et les freins et contrepoids qui les contrôlent. Un thérapeute astucieux peut éventuellement avoir accès à des individus qui occupent les différents rôles, soit directement ou indirectement, et ensuite les éduquer sur leur trahison par leurs programmeurs, sur la compassion qu'ils pourraient ressentir envers la souffrance des autres altères dans leur système (au lieu de la haine ou la méfiance qu'on leur a appris à ressentir), sur leur unité ultime avec les autres (au lieu de la séparation qui leur a été imposée), et sur la façon de joindre leurs forces pour résister.

Résumé  

Les techniques télévisuelles pour vous plonger dans une transe hypnotique

Cet article décrit la programmation par centrifugation, un type d'abus qui, jusqu'à récemment, était inconnu des psychothérapeutes, mais qui a manifestement été utilisé par les abuseurs rituels pendant de nombreuses années - au moins quatre décennies, et probablement beaucoup plus longtemps. Il est possible que la plupart ou peut-être tous les patients ayant des antécédents d'abus rituel aient été soumis à une programmation par centrifugation. Les patients qui sont nés dans des sectes qui pratiquent des abus rituels (par opposition à avoir été recrutés plus tard dans la vie) sont probablement plus susceptibles d'avoir une programmation de spin expérimentée, et leur programmation de spin est susceptible d'être à la fois plus intensive et plus sophistiquée.

La programmation de spin présente de formidables obstacles pour la psychothérapie. Il est évident que, par le passé, le manque de sensibilisation et de compréhension de la programmation thérapeutique par la communauté thérapeutique a contribué à de nombreux problèmes de thérapie et qu'une guérison complète a probablement été impossible sans faire face à ce type de technique de contrôle mental.

Nous espérons que ce document apportera un service précieux en mettant à la disposition des thérapeutes des informations pouvant contribuer à des découvertes significatives pour leurs patients et permettre leur guérison complète, tout en fournissant des hypothèses vérifiables aux chercheurs intéressés par l'abus rituel.

Les références

Braun, BG (1988a). Le modèle de dissociation BASK (comportement affect, sensation, connaissance). Dissociation, 1, 4-23.

Braun, BG (1988b). Le modèle de dissociation BASK: applications cliniques. Dissociation, 1, 16-23.

Coons, PM, et Grier, F. (1990). Trouble factice (type Munchausen) impliquant des allégations d'abus rituel satanique: Un rapport de cas. Dissociation, 3, 177-178.

Ganaway, GK (1989). La vérité historique contre la vérité narrative: Clarifier le rôle du traumatisme exogène dans l'étiologie du trouble de la personnalité multiple et de ses variantes. Dissociation, 2, 205-220.

Hassan, A. (1990). Lutter contre le contrôle de l'esprit du culte. Rochester, VT: Park Street Press.

Hill, S., & Goodwin, J. (1989). Satanisme: Similitudes entre les récits des patients et les sources historiques pré-Inquisition. Dissociation, 2, 39-44.

Kluft, RP (1989). Éditorial: Réflexions sur les allégations d'abus rituel. Dissociation, 2, 191-193.

Commission du comté de Los Angeles pour les femmes. (1989, septembre). Rapport du groupe de travail sur les abus rituels: abus rituel, définition, glossaire, utilisation du contrôle mental. Los Angeles, CA: Auteur.

Mayer, RS (1991). Les enfants de Satan: Les studios de cas dans la personnalité multiple. NY: GP Putnam s & Sons.

Neswald, DW, Gould, C. et Graham-Costain, V. (1991, septembre / octobre). "Programmes" communs observés chez les survivants de l'abus rituel satanique. California Therapist, pp. 47-50.

Noll, R. (1989). Satanisme, enlèvements d'ovnis, historiens et cliniciens: ceux qui ne se souviennent pas du passé ... (Lettre à l'éditeur). Dissociation, 2, 251-253.

Van Bensehoten, SC (1990). Trouble de la personnalité multiple et abus rituel satanique: La question de la crédibilité. Dissociation, 3, 22-30.

Posté par rusty james à 21:20 - - Permalien [#]
Tags :

L'enseignant qui aidé ses élèves pauvres remporte le prix d'un million de dollars

téléchargement (62)

Peter Tabichi est un professeur de sciences originaire d'une région rurale du Kenya. Il a reversé la majeure partie de son salaire à certains de ses élèves les plus défavorisés afin qu'ils puissent poursuivre leurs études avec un peu moins de stress. Plus tôt cette année, Tabichi a été reconnu comme le meilleur enseignant du monde et a remporté un prix d'un million de dollars.

Pendant des années, Tabichi a enseigné les sciences à l'école secondaire mixte Keriko, dans le village de Pwani, et a donné 80% de son salaire à des élèves dans le besoin pour qu'ils puissent s'offrir des uniformes et des livres. Certains élèves de Tabichi marchent jusqu'à quatre milles pour assister à un cours, car c'est leur seule opportunité pour l'éducation.

Après avoir accepté le prix, Tabichi a déclaré espérer qu’un meilleur accès à l’éducation permettrait aux jeunes d’Afrique d’avoir un meilleur avenir.

«En tant qu'enseignant travaillant en première ligne, j'ai vu les promesses de ses jeunes: leur curiosité, leur talent, leur intelligence, leur conviction. La jeunesse africaine ne sera plus freinée par de faibles attentes. L'Afrique produira des scientifiques, des ingénieurs, des entrepreneurs dont les noms seront un jour célèbres dans le monde entier. Et les filles joueront un rôle important dans cette histoire », a déclaré Tabichi, selon la BBC .

Tabichi faisait partie des 10 000 autres enseignants de 179 pays nommés pour le prix.

Les juges ont noté que ses élèves avaient montré une amélioration incroyable malgré un manque extrême de ressources à l'école. Tabichi devait obliger ses élèves à se rendre régulièrement dans un cybercafé pour des visites de terrain afin de pouvoir obtenir les informations scientifiques les plus récentes.

Il était également confronté à d'autres contraintes, telles que les classes de grande taille, souvent le double de la taille recommandée. Il est aussi parfois difficile de garder les enfants à l'école, car les familles ne croient pas toujours que c'est nécessaire, en particulier pour les filles, qui devraient devenir mères à un jeune âge.

«C'est le matin en Afrique. Les cieux sont clairs. La journée est jeune et il y a une page blanche à écrire. C'est l'heure de l'Afrique » , a déclaré Tabichi.

Beaucoup de ses étudiants sont allés au collège, ce qui n’était pas ce à quoi on aurait normalement pensé compte tenu des circonstances. Ils ont également connu du succès lors de concours scientifiques nationaux et internationaux et ont reçu des prix d'organisations prestigieuses telles que la Royal Society of Chemistry au Royaume-Uni.

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a félicité Tabichi en déclarant: « Peter - votre histoire est celle de l'Afrique, un jeune continent regorgeant de talents. Vos étudiants ont montré qu'ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs scientifiques, les technologies et tous les domaines de l'activité humaine. »

 

Posté par rusty james à 20:54 - - Permalien [#]
Tags :

LES BATTERIES DE CHANVRE SONT PLUS PUISSANTES QUE LE LITHIUM ET LE GRAPHÈNE

téléchargement (7)

Le chanvre est une culture incroyablement polyvalente. Non seulement il peut être utilisé à des fins industrielles, pour l'habillement, la nourriture et le papier, mais de nouvelles recherches suggèrent que les piles au chanvre sont encore plus puissantes que le lithium et le graphène.

L'expérience a été menée par Robert Murray Smith et a été discutée sur sa chaîne YouTube relativement populaire. Smith a commencé par observer une courbe en volts par ampères des piles au chanvre et au lithium. Étonnamment, la puissance sous la cellule de chanvre était de 31, tandis que celle de la pile au lithium avait une valeur de seulement 4 .

Smith ne prétend pas avoir prouvé quoi que ce soit. Il affirme plutôt que les résultats de l'expérience montrent simplement que les performances de la cellule de chanvre sont «significativement meilleures» que celles de la cellule au lithium. Regardez la vidéo ci-dessous:

Cette découverte n'est pas nouvelle. En 2014, des chercheurs aux États-Unis ont découvert que les fibres résiduelles - «shiv» - de cultures de chanvre pouvaient être transformées en super-condensateurs «ultra-rapides», «meilleurs que le graphène». Pour ceux qui l'ignorent, le graphène est un matériau de carbone synthétique unique. est plus léger que la feuille, ainsi que pare-balles. La principale limite d'utilisation est la faisabilité. Heureusement, le chanvre coûte un millième du prix du graphène.

«Les gens me demandent: pourquoi le chanvre? Je dis, pourquoi pas? »A déclaré le Dr Mitlin. «Nous fabriquons des matériaux similaires au graphène pour un millième du prix - et nous le faisons avec des déchets.»


Au cours de l'expérience de 2014, l'équipe, dirigée par le Dr David Mitlin de l'Université Clarkson à New York, a «cuit» les restes de fibres libériennes - l'écorce interne de la plante qui aboutit généralement dans des décharges - en nanofeuilles de carbone. Ce processus s'appelle la synthèse hydrothermale. 

Les fibres ont ensuite été recyclées en supercondensateurs, ou dispositifs de stockage d'énergie, qui ont modifié le mode d'alimentation des composants électroniques. Les batteries conventionnelles stockent de grands réservoirs d'énergie et s'alimentent goutte à goutte. Les supercondensateurs, quant à eux, déchargent rapidement toute leur charge. De ce fait, ce dernier est idéal pour les machines nécessitant de fortes puissances.

«Les gens me demandent: pourquoi le chanvre? Je dis, pourquoi pas? »A déclaré le Dr Mitlin. «Nous fabriquons des matériaux analogues au graphène pour un millième du prix.»

Selon Mitlin, «vous pouvez faire des choses vraiment intéressantes avec les biodéchets» . Avec les pelures de banane, par exemple, «vous pouvez les transformer en un bloc de carbone dense - nous l'appelons pseudo-graphite - et c'est excellent pour les batteries sodium-ion. Mais si vous regardez la fibre de chanvre, sa structure est l’inverse: elle produit des feuilles de grande surface, ce qui est très propice aux supercondensateurs. ”

Une fois que l'écorce a été cuite, «vous dissolvez la lignine et la semicellulose, ce qui laisse ces nanofeuilles de carbone - une structure de pseudo-graphène». Les supercondensateurs résultants fonctionnent dans une large plage de températures et à une densité d'énergie élevée.

L' article de journal examiné par les pairs classe le dispositif « à égalité ou meilleure que les dispositifs commerciaux à base de graphène».

«Ils fonctionnent à 0 ° C et affichent certaines des meilleures combinaisons énergie-énergie répertoriées dans la littérature pour tous les types de carbone » , a expliqué Mitlin. «Par exemple, à une densité de puissance très élevée de 20 kW / kg (kilowatt par kilo) et à des températures de 20, 60 et 100 ° C, les densités d'énergie sont de 19, 34 et 40 Wh / kg (wattheures par kilo). respectivement. " Une fois complètement assemblé, la densité d'énergie est de 12 Wh / kg, ce qui peut être obtenu avec un temps de charge inférieur à six secondes .

En 2018, la société de moto électrique texane Alternet a annoncé qu'elle s'associerait à Mitlin pour propulser des motos pour sa filiale ReVolt Electric Motorbikes. De toute évidence, le chanvre est une ressource précieuse et polyvalente. Alors que la culture est décriminalisée, d’autres entreprises vont peut-être emboîter le pas et aider à faire la transition de notre planète vers une énergie durable. 

Posté par rusty james à 20:45 - - Permalien [#]
Tags : , ,