Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
rusty james news
rusty james news
  • Le terme « complotiste » a été initié par la CIA pour décrédibiliser, dès 1967, toute personne réfutant les conclusions de la commission Warren, sur l'assassinat du Président Kennedy. developpe avec des documents de preuve
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog

 

90243223_3015402811831487_8561877086778687488_o (1)

3323033

coronavirus-patentes

images (19)

219-2199429_love-heart-beautiful-wallpapers-happy-valentines-day-nature

1025600_652515874786871_1894874949_o


nVskOPKB

téléchargement (100)

universal-biometric-identity-1024x576

91848411

téléchargement (11)

tree_horizon_sunset_128367_5000x2830

f04543b60ef77267e2b31c5f3920fbb0

photo-1542805700-2fadb851b97a

qxJUj0O

 

pIHMc8u

7kKizZj

ZcuYl3V


sea-beach-sunset-boats-red-sky-1080P-wallpaper-middle-size

night-sky-background-7047

sky-wallpaper-38

18557077_1435376306500820_5842715664996553589_n

 

 

798041343248-national-geographic-wallpaper-zealand-photo-waikawau-desktop-bigest-images

Firefox_Screenshot_2017-02-18T13-56-14

16195622_1077703329024709_5740688279216232976_n

sf

 

Pyramides-Gizeh

atlantide-compressor

Ancien-arbre-1

Ancien-arbre-2 - Copie

Ancien-arbre-3 - Copie

h21

h25

h25

h26

h27

SDSDS

SZSDFZFS

ZDZD

931270ecd7_50010171_bohr-heisenberg-aip-niels-bohr-library

don

 

1a686c3b37ddba12f5e282679288047b

62e74d09a526f5250c3c16f5bbb7d342

3a2057e1930aac61c9451db179973253

5aa85f74b15975d75e8a6d4e547b40b0

5c3e0b7842f37a0d63504d0a032ca422

5f6fce1a34d9027bdedb78ef0658a5af

9dbf5fc4a80275b619f44e3e7a8314d2

a37cf9c85664975cf3660c8f21f70899

a96a954487d536bd6f75942a6d02f5b9

a977356a4e04ae0cdaf4c67ca90d1939

ad9ee9f2e4a1d0e83945b78313c60f27

b7e27913185d0679a669ce0f634d95f0

Archives
11 février 2020

Une pandémie fictive à coronavirus simulée par la fondation Gates tuerait 65 millions de personnes

 

Screenshot - 2020-03-06T113818

L’analyse, réalisée dans le cadre d’une collaboration avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates, a examiné ce qui se passerait si une pandémie naissait dans les élevages de porcs du Brésil (le coronavirus de Wuhan est originaire d’un marché de fruits de mer qui vendait des animaux vivants).simulation du nom de Event 201

Le virus de la simulation était résistant à tout vaccin moderne. Il était plus mortel que le SRAS, mais à peu près aussi facile à attraper que la grippe. La prétendue épidémie a commencé à très petite échelle : les agriculteurs brésiliens ont commencé à présenter des symptômes qui ressemblaient à la grippe ou à la pneumonie. De là, le virus s’est propagé dans des quartiers urbains surpeuplés et pauvres d’Amérique du Sud.

Les vols ont été annulés et les réservations de voyages ont chuté de 45%. Les gens ont diffusé de fausses informations sur les réseaux sociaux. Après six mois, le virus s’était propagé dans le monde entier. Un an plus tard, il avait tué 65 millions de personnes. De son côté, la pandémie de grippe espagnole de 1918 a coûté la vie à 50 millions de personnes.

Des conséquences économiques et financières

La pandémie simulée de Toner a également déclenché une crise financière mondiale : les marchés boursiers ont chuté de 20 à 40% et le produit intérieur brut mondial a chuté de 11%. « Le point que nous avons essayé de faire valoir lors de notre exercice en octobre, c’est qu’il ne s’agit pas seulement des conséquences sur la santé. Il s’agit des conséquences sur les économies et les sociétés ».

 

de l’Event 201 sur les conséquences commerciales et économiques de la pandémie fictive :

Et concernant l’impact sur le marché financier mondial :

Il a ajouté que le coronavirus de Wuhan pourrait également avoir des effets économiques importants si le nombre total de cas atteignait les milliers. Mardi dernier, le marché boursier de Hong Kong a chuté de 2.8%. Cette baisse est attribuable aux secteurs du tourisme et des transports, notamment les compagnies aériennes, les agences de voyage, les hôtels, les restaurants et les parcs à thème.

 

L’absence de vaccin contre le coronavirus

Dans la simulation CAPS, les scientifiques n’ont pas pu développer un vaccin à temps pour arrêter la pandémie. C’est une hypothèse réaliste : même les vrais coronavirus comme le SRAS ou le MERS (un virus qui a tué plus de 840 personnes depuis 2012) n’ont toujours pas de vaccins.

« Si nous pouvions faire en sorte d’avoir un vaccin en quelques mois plutôt que des années ou des décennies, cela changerait la donne. Mais ce n’est pas seulement l’identification de vaccins potentiels. Nous devons réfléchir davantage à la façon dont ils sont fabriqués à l’échelle mondiale, distribués et administrés aux gens » explique Toner.

Une simulation pour mieux se préparer au risque de pandémie

Les « acteurs » de la simulation de l’événement 201 comprenaient des experts en santé des Nations Unies et des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), ainsi que plusieurs universitaires et représentants d’entreprises privées. En d’autres termes, il s’agissait des mêmes types de personnes susceptibles de planifier la réponse du monde à une pandémie réelle de coronavirus.

Cela rend le résultat dévastateur de l’exercice particulièrement troublant. Mais selon les organisateurs de l’Event 201, le but de la simulation n’était pas d’attiser la peur. Au lieu de cela, ils espéraient que cela servirait d’expérience d’apprentissage, soulignant à la fois l’impact potentiel d’une pandémie ainsi que les lacunes actuelles dans notre préparation.

 

https://trustmyscience.com/pandemie-fictive-coronavirus-simulee-octobre-2019-a-tue-65-millions-personnes/

http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/scenario.html

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité