téléchargement (30)

Dans son livre "Les Yeux des ténèbres", l'écrivain américain Dean Koontz avait imaginé une "arme biologique" appelée Wuhan-400. Une coïncidence troublante.

 

Et si tout était écrit ? Dean Koontz, maître de l'horreur et du suspense, est l'auteur de nombreux best-sellers comme "La Semence du démon", "La Maison interdite" ou encore "Intensité".

 

EQvMqvbVUAAfhNP

Dans son livre "Les Yeux des ténèbres", plusieurs éléments font un troublant parallèle avec le nouveau coronavirus chinois. Et pourtant, le roman a été écrit en... 1981.

 

"Le Wuhan-400 est une arme parfaite"

 

Ainsi, dans la deuxième partie de son oeuvre, Dean Koontz imagine une arme biologique développée en laboratoire et capable de tuer tout être humain. En voici un premier extrait :

 

"Ils appellent la substance "Wuhan-400" parce qu'elle a été développée dans leurs laboratoires à l'extérieur de la ville de Wuhan, et c'était la quatre-centième souche viable de micro-organismes créés par l'homme dans ce centre de recherche."

 

Dans le livre, le "Wuhan-400" est donc créé dans un laboratoire de Wuhan. Un premier élément plutôt troublant. Il continue ainsi :

 

"Le Wuhan-400 est une arme parfaite. Il n'affecte que les êtres humains. Comme la syphilis, le Wuhan-400 ne peut pas survivre en dehors d'un corps humain vivant pendant plus d'une minute, ce qui signifie qu'il peut contaminer de façon permanente des humains  ou des villes entieres, mais qu'il meurt avec la mort de l'hote infesté ,ainsi il ya un territoire vidé de ses habitants sans plus aucun virus en

 

Des points communs troublants

 

Une arme biologique à base d'un virus créé à Wuhan et qui se transmet entre êtres humains. Le parallèle est déjà visible mais ne s'arrête pas là. Les symptômes décrits dans "Les Yeux des ténèbres" ressemblent étrangement à ceux du coronavirus 2019-nCoV.

 

"Il commençait également à ressentir certains des premiers symptômes de Wuhan-400. Vertiges, nausées légères"

 

Tout comme le coronavirus qui fait trembler le monde actuellement, le "Wuhan-400" se transmet vite et peut anéantir une population.

 

"Si je vous comprends bien, les Chinois pourraient utiliser le Wuhan-400 pour anéantir une ville ou un pays, et alors ils n'auraient plus besoin de mener une décontamination délicate et coûteuse avant de s'installer"

 

"Personne n'est censé survivre"

 

La fiction ressemble étrangement à la réalité. Mais dans le récit de Dean Koontz, le virus a des effets beaucoup plus graves que ceux causés par l'épidémie actuelle en Chine.

 

"Vous pouvez devenir un porteur infectieux seulement quatre heures après être entré en contact avec le virus. C'est une période d'incubation incroyablement courte. Une fois infecté, personne ne vit plus de vingt-quatre heures. La plupart meurent en douze heures. C'est pire que le virus Ebola en Afrique - infiniment pire. Le taux de mortalité de Wuhan-400 est de cent pour cent. Personne n'est censé survivre."

 https://www.gentside.com/coronavirus/coronavirus-le-wuhan-400-l-etrange-prediction-d-un-auteur-americain-en-1981_art94193.html