face-au-covid-19-la-russie-reporte-le-vote-de-la-reforme-constitutionnelle-youtube-thumbnail

Alors que la France s’intéresse de plus en plus à la Chloroquine et que le Maroc a réquisitionné l’ensemble du stock de Chloroquine présent dans son Royaume, la Russie s’investit à son tour dans la recherche médicale.

C’est ainsi qu’elle vient d’annoncer avoir créé un médicament pour combattre le coronavirus, responsable aujourd’hui d’une épidémie à l’échelle planétaire. Ce médicament est basé sur le médicament antipaludique Méfloquine.

La Russie se base sur un médicament antipaludique

Un communiqué officiel explique ainsi :

« Le Centre de recherche et de production Pharmazachita, se référant à l’expérience chinoise et française, a développé un schéma thérapeutique pour lutter contre le coronavirus qui est basé sur le médicament antipaludique Méfloquine. »

Selon l’agence fédérale de biomédecine de Russie, ce «médicament à haute sélectivité bloque l’effet cytopathique du coronavirus dans les cellules et inhibe sa réplication, alors que les effets immunosuppressifs du Méfloquine bloquent l’inflammation provoquée par le virus.»

Ce traitement serait, toujours selon l’agence russe, « un traitement efficace pour les patients atteints de coronavirus de gravité variable. »

Une invention de plus pour ce pays

Et la Russie n’en est pas à sa première innovation en matière de lutte contre l’expansion du Coronavirus sur son territoire. Plus tôt dans la journée, elle venait de mettre au point un test de dépistage. Celui-ci permettant de déceler la présence du Covid-19 sur un patient en seulement 90 minutes.

Selon le site officiel russe de la lutte contre le coronavirus :

« Les tests ont une sensibilité très élevée de 10 puissance 2. »

Ce tout nouveau test est prévu pour être mis sur le marché national dès lundi 30 mars. Chacun pouvant réaliser 100 analyses, 100 000 personnes pourraient ainsi être testées en une semaine. Des mesures nécessaires dans ce contexte d’épidémie mondiale faisant chaque jour des centaines de morts.

https://alnas.fr/actualite/sante/la-russie-sort-son-propre-medicament-contre-le-coronavirus/