23 mai 2014

Une loge maçonnique dirige le Vatican

Nous savons, grâce à David Yallop [1], que l’assassinat du pape Jean-Paul 1er fut l’œuvre de la loge P2, 33 jours après le début de son règne, et que ce meurtre intervint juste après qu’il a évincé deux francs-maçons de l’Église romaine (Marcinkus et Villot). Nous apprîmes aussi, par la plume du journaliste maçon Pier Capri, que Jean XXIII avait été initié dans l’ordre des Rose-Croix. Divers éléments à charge démontrent que ce dernier et Paul VI étaient vraisemblablement des francs-maçons. Pier Capri révéla notamment qu’évêques et... [Lire la suite]