Robert johnson mediocre musicien qui devint un Génie du blues après avoir fait un pacte avec le diable

 


robert-johnson-2_vmwed9

sur la route du blues il rencontre le diable qui lui propose un pacte contre la célébrité son âme ......

Le 15 août 1938 à Greenwood, Mississippi, est assassiné l’inventeur du Blues Avec 29 chansons enregistrées en 2 jours, Johnson allait devenir un mythe, une légende, un Dieu de la musique pour toutes les prochaines générations. Cet extraordinaire guitariste noir a vécu dans la misère des champs de coton du Mississippi.

Robert Johnson est né le 8 mai 1911 dans le Mississippi (USA).

Il a beaucoup voyagé au cours de sa brève carrière, jouant partout où il le pouvait. Ses succès se résument aux 29 chansons qu’il a écrites et enregistrées à Dallas et San Antonio de 1936 à 1937.

Johnson a été véritablement reconnu lorsque son travail a été réédité d’abord dans les années 60, puis dans les années 90.

Mais une grande partie de la vie de Johnson est enveloppée de mystère.

Son House, un musicien de blues contemporain de Johnson, a affirmé que ce dernier était un joueur d’harmonica décent, mais un guitariste médiocre avant de disparaître quelques temps. A son retour, il était métamorphosé et était devenu un guitariste hors-pair !

La légende veut que Johnson ait pris sa guitare et se soit rendu au carrefour des autoroutes 49 et 61 (dans le Mississippi), où il aurait fait un pacte avec le diable : devenir un guitariste virtuose en échange de son âme.

robert-johnson-diable

Robert Johnson, le Diable aux trousses…

Lorsqu’il revint en ville, les musiciens qui s’étaient moqués de lui par le passé voulurent savoir comment il avait fait pour acquérir un tel talent.

Et, toujours selon la légende, Johnson leur aurait répondu qu’il s’était rendu au carrefour juste avant minuit par une nuit de pleine lune. Un homme l’y attendait, et lui aurait proposé ce marché alléchant qu’il ne pouvait refuser.

Prenant la guitare de Johnson, le Diable l’aurait accordée puis aurait joué quelques notes avant de lui rendre l’instrument.

Après une carrière éclair mais flamboyante, Robert Johnson meurt en août 1938 à l’âge de 27 ans. Il aurait été empoisonné par le mari d’une femme qu’il fréquentait… De fait, il deviendra le 1er musicien du Club des 27 à mourir prématurément.

Des indices cachés dans ses chansons

hellhound

Le « Hellhound »

Plus étrange, il semble que Robert Johnson lui-même ait entretenu son mythe en parsemant ses chansons de traces ésotériques. Au moins six de ses morceaux contiennent des références au Diable ou au paranormal.

Ainsi, dans Me and the Devil Blues, il chante : « Le Diable et moi marchions côte à côte ».

Voici également un extrait troublant de sa chanson Hellhound on my trail:

« Je dois continuer de bouger, je dois continuer de bouger,
Le blues s’abat comme la grêle, Le blues s’abat comme la grêle,
Et les jours ne cessent de me préoccuper
Il y a un chien de l’enfer à mes trousses… »

A noter que le Hellhound est une créature mythologique chargée de collecter les âmes de ceux ayant pactisé avec le Diable…

http://www.out-the-box.fr/robert-johnson-le-guitariste-qui-pactisa-avec-le-diable/

Posté par rusty james à 08:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


l'origine secrete des évangiles réalité du mythe.

La véritable origine des évangiles des Eglises Chrétiennes

1202553201428px_family_bible

Le mot "Evangile" vient du grec "Euaggelion" qui veut dire "bonne nouvelle". Cependant, il y a déjà une première chose à dire concernant ces évangiles : ils sont tous "selon" quelqu'un, selon Matthieu, selon Marc, selon Luc, selon Jean. Nous n'avons aucune certitude concernant l'identité de leurs auteurs.

Une deuxième chose maintenant : le clergé chrétien aime faire croire que lorsqu'on parle des évangiles il s'agit d'une rédaction unique à partir de textes initiaux. Dommage pour eux, mais c'est entièrement faux ! Les textes ont été remaniés, et encore une fois remaniés, manipulés et de nouveau manipulés. Le fait est facilement démontré par les exégètes qui se sont penchés sur ces textes-là, mais le clergé chrétien continue à camoufler habilement cette information... on le comprend, que soit connue la vérité à ce sujet... ce ne serait pas vraiment "une bonne nouvelle" pour lui, mais bien plutôt la plus épouvantable des nouvelles !

Citons à ce sujet l'intéressant ouvrage du Père Kannengiesser : "Foi en la résurrection, résurrection de la foi" (1974), où il écrit : « il ne faut pas prendre au pied de la lettre les faits concernant Jésus rapportés par les Evangiles qui ne sont que des œuvres de circonstance ou de combats [dont les rédacteurs ...] consignent par écrit les traditions de leurs communautés concernant Jésus ».

Fort intéressant, en tenant compte, en plus, du fait qu'aucun des auteurs des Evangiles n'a été témoin oculaire de ce qu'il a écrit, aucun ! Kannengiesser parle de "combats", pourquoi ? Parce que les Evangiles sont un tri de textes, un assemblage de textes, fait dans un contexte particulier et spécialement dans le contexte d'une lutte entre communautés chrétiennes, entre Judéo-chrétiens et Pauliniens (les disciples de Paul).

Les textes évangéliques que nous possédons aujourd'hui ont comme base une remise à jour effectuée 100 ans après la mort de Jésus, et ceci après déjà des remaniements suivant d'autres remaniements... le tout opéré à partir de différentes sources (... au pluriel s'il vous plaît !)

Ces évangiles ne sont pas les premiers documents chrétiens ! Par exemple l'Epître de Paul "aux Thessaloniciens" leur est antérieure d'au moins 50 ans. Et il faut noter que Paul était jugé par ses contemporains comme quelqu'un qui avait trahi la pensée de Jésus. Tous les Apôtres l'ont considéré comme un traître, pourtant c'est Paul qui va être le grand bâtisseur, le fondateur du Christianisme tel que nous le connaissons encore aujourd'hui !

Ce christianisme ne serait pas actuellement ce qu'il est et les Evangiles ne seraient pas non plus ce qu'ils sont, sans Paul et, plus tard dans le temps, sans l'empereur Constantin.
Il faut le dire - même si c'est avec un réel et profond regret que nous le disons - cette Religion, ses quatre Evangiles, la plupart des textes formant le "Nouveau Testament"... tout cet ensemble constitue une trahison permanente de la pensée de Jésus.

Il n'existe aucun témoignage qui soit daté d'avant 140 et qui relaterait l'existence d'une quelconque collection d'écrits évangéliques. C'est vers 170, d'après l'évaluation de T.O.B. (Traduction Œcuménique de la Bible), qu'est apparu un statut canonique pour ces quatre évangiles. T.O.B. dit très clairement que les textes évangéliques s'adaptaient « aux divers milieux... », répondaient « aux besoins des églises... », exprimaient « une réflexion sur l'Ecriture... » et répliquaient « ...même à l'occasion aux arguments des adversaires, et » [qu'ils avaient] « recueilli et mis par écrit, selon leurs perspectives propres, ce qui leurs était donné par les traditions orales » !

En d'autres termes, dans ces textes, on a de très nombreuses fois trié, recueilli, sélectionné et souvent modifié... et ceci, toujours selon les "besoins" et "les perspectives propres" ! Néanmoins, au concile "Vatican II" (Rome, 1962-65), concile ouvert sous la Présidence de Jean XXIII - celui que les chrétiens de l'époque aimaient appeler "le Bon pape Jean" - les cardinaux constituant cet aréopage, tous ces grands spécialistes du mensonge, ont pu comme à leur habitude c'est à dire sans aucun complexe, conclure leurs travaux en déclarant à la face du monde... mais sans rire le moins du monde :

« L'Eglise [...] affirme, sans hésiter, l'historicité des 4 évangiles qui transmettent fidèlement ce que Jésus, le fils de Dieu, durant sa vie parmi les hommes, a réellement fait et enseigné pour leur salut éternel jusqu 'au jour où il fut enlevé au ciel [...] ».
rusty_666

C'est faux... une fois encore, mais là, le mensonge est particulièrement grotesque, en plus ! Voyons de près ce qu'il en est :

Concernant Matthieu, il est de plus en plus souvent admis qu'il ne s'agissait nullement d'un compagnon de Jésus, que l'auteur était juif, qu'il utilisait un vocabulaire palestinien et que le texte était rédigé en grec ; on a également découvert que l'auteur appartenait à une communauté judéo-chrétienne, et qu'il était en rupture avec le Judaïsme.

Concernant Marc, ce n'est pas le livre d'un apôtre, mais le récit de quelqu'un qui était probablement le disciple d'un apôtre (ça fait une nuance !). Il y a beaucoup de latinismes dans son texte, donc il pourrait, selon les hypothèses, avoir été écrit à Rome. Ce texte s'adresse à des chrétiens qui ne vivent pas en Palestine.

Concernant Luc, Kannengiesser dit par exemple la chose suivante :
« Luc est le plus sensible et le plus littéraire, il présente toutes les qualités d'un vrai romancier », son évangile est écrit en grec classique, sans barbarismes. T.O.B. dit : « le souci premier de Luc n 'est pas de décrire les faits dans leur exactitude matérielle ».

Enfin concernant Jean, les opinions les plus diverses sont émises. T.O.B dit que : « tout porte à croire que le texte actuellement divulgué eut plusieurs auteurs ». D'autres pensent que des additions ultérieures y ont été apportées. Il règne une totale confusion quand à savoir qui est derrière le (ou les) présumé(s) "auteur(s)" de cet évangile. De toutes façons ici comme pour les trois autres on est devant l'inconnu concernant le (ou les) rédacteur(s), du coup on comprend mieux pourquoi, pour ces quatre évangiles, au lieu de citer à chaque fois le nom de l'auteur on emploie la formule : "selon"...

Ce qui est intéressant à retenir, c'est qu'il n'existe, du moins en l'état actuel de nos connaissances sur ce sujet, aucun écrit rédigé par un témoin oculaire de la vie de Jésus, que les Evangiles ne sont en fait, qu'une compilation d'informations concernant la vie publique de Jésus, et que ces informations émanaient, et de traditions orales, et d'écrits disparus aujourd'hui ! Lesquels "écrits disparus" étaient des intermédiaires entre la tradition orale et les écrits définitifs.

Mais pourquoi ont-ils disparu ?
Et, qui les a fait disparaître ?

constantinlegrand

Ne serait-ce pas ceux déjà cités plus haut, en particulier l'Empereur Romain, Constantin 1er le Grand... ceux-là mêmes qui veulent à tout prix faire croire que ces évangiles sont une transmission fidèle de la vie et des paroles de Jésus... et bien évidemment le Vatican ?

Tout le monde est en droit... au minimum, de se poser la question ?

Les soi-disant textes initiaux, auxquels les sophistes-théologiens
font souvent allusion, n'ont jamais existé !!

Ce sont des copies datant du IVème au Xème siècle de notre ère. Le nombre des copies de versions antérieures est d'environ 1 500, mais il n'y a pas de concordance entre elles. On a pu identifier 80 000 variantes, et il n'y a pas une seule page dans ces soi-disant textes initiaux qui ne soit aujourd'hui l'objet de contradictions. De copie en copie ces textes se sont trouvés transformés, modifiés, manipulés et adaptés pour correspondre "aux besoins", pour reprendre les mots de TOB. Ils sont pleins d'erreurs et de tromperies - on en dénombre plusieurs centaines de milliers - qui sont aisées à repérer, et qui sont connues.

Le recueil le plus important de ces "erreurs" est le "Codex Sinaiticus" qui, tout comme le "Codex Vaticanus", date du IVème siècle : il a été découvert en 1844 dans une bibliothèque du couvent de Sainte-Catherine dans le Sinaï ; il ne contient pas moins de 16 000 corrections manuelles attribuées, en tout, à sept copieurs-traducteurs différents. Certains passages ont même été, au fil du temps, changés trois fois pour être en fin de compte, remplacés par des textes complètement différents. Mr. Friedrich Delitzsch, auteur d'un dictionnaire d'ancien hébreu, et éminent spécialiste de la Bible a détecté plus de 3 000 erreurs graves dans ce texte qui appartient cependant au canon de l'Eglise Catholique.

Normalement quand on parle d'un "texte initial", ceci suppose d'abord l'existence d'un texte, évidemment, un "document initial", mais encore faut-il, pour qu'il soit vraiment "initial" qu'il s'agisse bien d'une première version et qu'elle puisse être garantie "authentique", que son origine soit claire et incontestable. Eh bien, en l'occurrence dans aucun de ces quatre Evangiles il n'y a le moindre texte, même partiel, pouvant répondre à pareille définition !

De ce fait on comprend très bien Jean Schorer, recteur de la Cathédrale Saint-Pïerre à Genève - son propos est assez percutant, jugez en plutôt - il dit ceci : « la thèse que le Nouveau Testament est inspiré par "Dieu" dans son intégralité est tout simplement injustifiable ».
Tous ceux qui sont de véritables athées - ceux pour qui "Dieu" n'est qu'une invention des hommes - partageront bien évidemment son avis, cela va de soi.

Mais revenons aux falsifications, à ce sujet Robert Kehl de l'université de Zurich écrit ceci : « il apparaît souvent qu'un passage est corrigé par quelqu'un, et puis après encore une fois par un autre copieur, traducteur, afin de recevoir un tout autre sens, et ceci en fonction des concepts dogmatiques d'une telle ou telle école théologique qui doivent être pris en compte. Tout ceci a fait des textes un cafouillage terrible et les a déformés ».

La majorité des chrétiens sont des ignorants : les gens qui forment cette majorité pensent que la Bible telle qu'elle est aujourd'hui a toujours existé et que, depuis le début de son existence, elle a toujours eu la forme sous laquelle ils la connaissent maintenant, ils pensent que "leur" Bible, comprenant l'Ancien et le Nouveau Testament, a toujours eu les textes qui la compose aujourd'hui.

Ils sont ignorants pour commencer, du simple fait que pendant deux siècles les premiers chrétiens n'avaient pas d'écrits du tout, hormis l'Ancien Testament, rédigé avant la naissance de Jésus-Christ ; d'ailleurs, à cette période-là la version canonique actuelle de l'Ancien Testament n'avait encore été, ni choisie ni arrêtée par les stratèges du Vatican, ou du moins leurs prédécesseurs... pour ne pas commettre d'anachronisme.

Ils ignorent aussi, sûrement, que se sont déroulés au cours des siècles, entre les diverses écoles et les divers courants de la pensée chrétienne des combats, des querelles, des guerres, des confrontations... voire des meurtres de personnalités - un exemple assez proche de nous : l'assassinat, plus que probable, du Pape Jean-Paul 1er en 1978, après seulement 34 jours d'un pontificat qui s'avérait devoir être (peut-être : on peut toujours rêver !) réformateur, au point de bousculer de déplorables habitudes ("maffieuses", entre autres, mais "intellectuelles" aussi, telle la condamnation de la contraception), toutes habitudes très profitables certes aux intérêts de certains prélats, mais épouvantables pour une foule d'autres personnes.

Tous ces conflits avaient en effet pour cause de sérieuses divergences de vue sur les doctrines à appliquer et les dogmes que la papauté entendait imposer au "peuple chrétien"... et au monde, car telles ont toujours été les dimensions de son ambition.

Cette majorité de chrétiens dont je parle, à l'évidence, ils ignorent que c'est à cause de ces violentes luttes intestines qu'est née la nécessité d'établir une base commune de doctrine. Et ils ignorent aussi, j'ai tout lieu de le supposer, que pour palier ces aléas cette base a été construite - mais 200 ans seulement après la mort de Jésus et s'est établie sur le socle de plusieurs compromis, dont celui-ci : il faudra dire et faire savoir partout que ces textes "sacrés" (les fameuses "écritures saintes" !) sont inspirés par "Dieu", que ces textes que nous entrons au canon de notre Eglise, sont "la parole de Dieu" ! Bien sûr, aux yeux de la "haute" hiérarchie de cette Eglise, il allait de soi que tous les autres textes (ou tous les textes des autres, c'est au choix !) devraient obligatoirement être considérés par le monde entier comme "nuls et non avenus".

En toute justice comme par simple logique, ceux qui ont déformé à un point tel les Ecritures ne devraient plus avoir... et depuis bien longtemps, le droit de faire de la théologie une science... ni de proclamer qu'avec eux, avec leur Eglise Catholique, le Vatican est seul détenteur de l'authentique "parole de Dieu", ils devraient plutôt avoir honte de perpétuer une organisation aussi mensongère.

Quand à leurs valets africains en soutane, qu'elles soient noire ou rouge, eux qui se sont mis au service de cette Eglise mafieuse, ils devraient avoir encore plus de honte, en pensant qu'ils ont abjuré la religion de leurs ancêtres, une religion honnête celle-là, et ont abandonné dans le malheur tous leurs frères et sœurs Africain(e)s... enfermé(e)s dans les griffes de cette Religion Romaine... souvent même à l'insu de leur propre conscience !

Comme on vient de le voir, il y a de quoi se poser des questions sur le sérieux des informations transmises par "les quatre évangiles". Non seulement il y a de nombreuses différences entre les quatre, on pourra le constater plus aisément en consultant "les Synoptiques", cette version où les textes sont présentés sur quatre colonnes adjacentes (une par évangéliste) pour permettre une comparaison immédiate.

De nombreuses divergences concernent certes des détails de grammaires et de vocabulaires, d'ordre des mots, mais il y a aussi des divergences plus graves qui affectent le sens de passages entiers, et il y en a une autre qui est aussi d'importance : il est impossible de faire concorder les différents tableaux de la généalogie de Jésus.
Il existe, en plus dans ces quatre évangiles, des faits qui se contredisent d'un texte à l'autre, ce qui démontre bien que ces textes ont été trafiqués abondamment (... et séparément !), en vue de faciliter l'intégration des quelques parcelles à chaque fois retenues pour devenir canoniques, et même en réalisant ce travail-là, l'Eglise n'a pas voulu - ou n'a pas pu - tenir compte de l'existence de multiples erreurs : elle les a laissé en place ; on a vu plus haut ce qu'en pensent les spécialistes intéressés !

Mais de toutes façons, comment pouvait-elle venir à bout de tous ces problèmes, avec des documents dont les textes

ont été tant de fois trafiqués ?

c'est en aimant le prochain qu'en réalisera le dessein de Dieu sur terre et non en faisant descendre le Dieu lui même exalté soit il que nous serons en mesure de vivre Dieu en nous !

On ne retrouve la Trinité dans un seul texte de Matthieu 28-19 , comment se fait il que l'on retrouve pas sous
cette forme de crédo "Au Nom du Père du Fils et du St Esprit" dans les
autres textes alors que c'est le dogme principale qui a été adopté en
322 par l'église Romaine....

Ezéchiel 8: 14 Et il me conduisit à l’entrée de la porte de la maison de l’Eternel, du côté du septentrion. Et voici, il y avait là des femmes assises, qui pleuraient Thammuz. 15 Et il me dit: Vois–tu, fils de l'homme? Tu verras encore d'autres abominations plus grandes que celles–là.

16 Et il me conduisit dans le parvis intérieur de la maison de l'Eternel. Et voici, à l'entrée du temple de l'Eternel, entre le portique et l'autel, il y avait environ vingt–cinq hommes, tournant le dos au temple de l'Eternel et le visage vers l'orient; et ils se prosternaient à l'ORIENT devant le SOLEIL. 17 Et il me dit: Vois–tu, fils de l'homme? Est–ce trop peu pour la maison de Juda de commettre les abominations qu'ils commettent ici? Faut–il encore qu'ils remplissent le pays de violence, et qu'ils ne cessent de m'irriter? Voici, ils approchent le rameau de leur nez.

18 Moi aussi, j’agirai avec fureur; mon oeil sera sans pitié, et je n’aurai point de miséricorde; quand ils crieront à haute voix à mes oreilles, Je ne les écouterai pas.

Ainsi, D.ieu n'écoute pas ceux qui se tournent vers l'orient, vers une "autre lumière", celle du "soleil" qui est aussi celle de "Satan qui se déguise en ange de lumière". (2 Cor 11:14)

Si la Parole de Dieu a cru bon de nous préciser ces choses, c'est bien parce qu'elles sont en rapport direct avec des "signes" irréfutables d'obéissance ou de rébellion !Soyons encore plus précis. Quel est le jour d'adoration du soleil (le "dies solis") ?

C'est le DIMANCHE ! ("Sunday" en anglais)

 

Mais quel est le jour consacré à l'Eternel depuis l'origine, comme "SIGNE à PERPETUITE" ? Le SHABBAT !

Qui est à l'origine de la transposition du Shabbat au dimanche ? Rome et le Vatican !

(Les références historiques sont trop nombreuses pour être citées ici mais dès le deuxième siècle, les "chrétiens" d'origine juive ou païenne ont été persécutés pour avoir voulu garder le Shabbat, ces persécutions ayant repris de plus belle pendant la sinistre "Inquisition" !)

Répétons que "Satan se déguise en ange (messager) de lumière".

Mais QUI est le véritable messager de la véritable Lumière ? JESUS (Yeshoua) ! (2 Cor 4:6; 1 Th 5:5; 1 Jean 1:7...)

Ainsi, Satan se déguise en Jésus (en "Yeshoua") !

Mais nous avons été prévenus:

" Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus (Yeshoua) que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien." (2 Cor 11:4)

 

Nous savons aussi que " Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres." (2 Cor 11:15)

 

... et nous savons bien quel est le jour choisi par les "ministres de (fausse) justice" !

 

Ce n'est pas le jour en lui-même qui est à condamner puisque les premiers disciples "étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur" (Actes 2:46), mais il est aisé de constater que toutes les théologies antichrist ont pour origine la pensée des adeptes du dimanche contre le shabbat !

 

De la Rome du IVème siècle et du Concile de Nicée jusqu'aux évangéliques d'aujourd'hui (avec leurs faux évangiles du "kingdom now", de la "prospérité", de "l'estime de soi" ou de la "fausse gâce permissive changée en dérèglement", Jude 4), en passant par toutes les dénominations protestantes (filles de la Prostituée), chacun a "retranché ou ajouté à la Parole" !

Vous étiez à la messe ou au culte ce matin ? Il y avait un "grand prêtre" (quel que soit son titre) pour diriger la cérémonie avec ses rituels et ses traditions d'homme ?

 

Examinez-vous et que Dieu vous garde !

Rappel: Les hommes (leur nature charnelle) choisissent spontanément le soleil comme (fausse) lumière ou comme "Lumière sans D.ieu" mais aussi comme base de leurs calculs dans leurs calendriers religieux, leurs jours de semaine, de mois et d'années, mais aussi comme jours de fêtes (dont les solstices et équinoxes) contre les "fêtes de l'Eternel" basées sur la lune et l'année lunaire.

"Il a fait la lune pour marquer les temps". (Ps 104:19)



c'est au nom de Dieu que jésus a prêché...a enseigné ... a annoncé l'arrivé du royaume de DIEU et non de lui même et d'un autre agent saint esprit . Le saint esprit est absent dans l'œuvre de jesus c'est un agent qui le fortifie qui l'aide dans ses miracles ,et il est plus facile de comprendre cet agent comme une créature divine que comme une constituante de Dieu?

Ce dogme est aussi incompréhensible qu'il sera le seul qui séparera les religions entre elles dans le l'union spirituelle qu'elle devait les unir Unicité de Dieu .le rappel du message monotheist révélé a tous les prophètes le meme est un unique message universelle pas la religion des juifs ni la religion des blancs ni celles des arabes mais la religion de tous les hommes soucieux  de réussir leur passage sur terre et de devenir des humains complet dans leur amour et leur dévotion éternelle .ce sont vos coeurs qui seront jugés et pas votre langue ni votre apparence  Amen amin shalom.......
Fraternellement:Rjames

http://www.chretien.at

Posté par rusty james à 12:28 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

Champs de Taofel : Energie vitale et medecine quantique

ravati10

 Entretien avec Jacques Ravatin

 Le mathématicien Jacques Ravatin, un scientifique français qui, de nos jours, essayait d'expliquer l'énergie due aux émissions de formes a considéré le problème du point de vue de la cabale hébraïque et des grands systèmes cosmogoniques de l'Inde et de l'Egypte ancienne. Enel fut aussi le premier à soupçonner la relation entre émissions de formes et cancer. Il a même découvert une émission agissant sur les cellules cancéreuses, celle que nous appelons "émission Cancer d'Enel "... Il ne s'agit donc pas simplement de la pyramide de Chéops et du pendule de Reichenbach. Pour les chercheurs des années vingt, ce ne sont que deux applications très ponctuelles d'un pouvoir beaucoup plus vaste des formes et des volumes spatiaux. Belizal fait une curieuse constatation. Il se souvient que l'archéologue Carter, découvreur du célèbre tombeau de Toutankhamon, avait trouvé près du sarcophage une bague sur laquelle était gravé un signe étrange. Il la passa à son doigt. Coïncidence ou non : il fut le seul à ne pas être frappé par la terrible malédiction qui tua tous ses compagnons de fouilles...

 

Champs de Taofel  : Energie vitale et medecine quantique

 

Ravatin– " Nous avons soumis des eaux et des huiles à l’action de Champs de Taofel élevés. Dans ces liquides, nous avons placé des cellules vivantes : elles sont passées aux Champs des liquides eux-mêmes. Nos observations de cellules ainsi traitées montrent une prolifération accélérée, une amélioration du potentiel vital et des capacités de défense, etc. Prochainement commenceront des expériences sur les eaux polluées : des micro-organismes stimulés par les Champs de Taofel appropriés devraient, selon nous, éliminer les impuretés de toute sorte."

Dans ce cylindre en verre entouré d’une double hélice aux caractéristiques minutieusement établies, sont immergées des formes minérales qui confèrent à l’eau des Émissions très élevées. Des cellules vivantes plongées dans cette eau acquièrent des propriétés biologiques utilisables dans le traitement des eaux polluées.

 

Q – A quand une médecine des Émissions de Forme ?

 

R – Cela dépend des médecins eux-mêmes. Les possibilités sont immenses, y compris celle de soigner à distance.

Nous avons traité une huile de table par des Champs de Taofel très élevés : elle possède maintenant des propriétés toniques et régénératrices étonnantes. Nous pouvons traiter ainsi n’importe quelle substance alimentaire, l’eau, le vin, etc. En traitant par exemple un miel ordinaire, nous obtenons un produit dont les propriétés biologiques sont supérieures à celles de la gelée royale. Au niveau des substances pharmaceutiques, il existe sans doute des possibilités du même genre.

Nous pouvons diagnostiquer un cancer deux ans avant qu’il ne soit repérable dans le corps humain. Comme je l’ai indiqué, le cancer se fixe d’abord sur l’Ext d’un individu. Nous pouvons le repérer dès ce moment et l’empêcher de passer dans le corps.

Rétablissement à distance d’un Champ Vital perturbé. Au centre, sur la photo du sujet, le pendule à Shin droit pointé en son milieu, Aux quatre points cardinaux, les quatre composantes du Champ Vital.
Forme inspirée des « Tables des Compagnons » de l’ésotérisme médiéval, avec minéral au centre. Une tension électrique élevée complète le dispositif qui, placé sous un lit, procure un sommeil réparateur.
Transformation d’huiles par passage dans des Champs de Taofel très élevés. Les produits ainsi traités sont utilisés en thérapeutique. Leurs propriétés sont analogues à celles de certaines liqueurs alchimiques mais l’obtention en est beaucoup plus rapide (36 heures environ).

 

Q – Les Émissions dues aux Formes apportent-elles une alternative à la technologie et à l’industrie actuelle, donc aux dangers que vous signaliez tout à l’heure ?

 

R – Bien entendu, sans quoi nos résultats sur le végétal et le corps humain n’auraient qu’une valeur approximative. Et les modifications radicales que nous obtenons sur la matière inorganique sont la meilleure confirmation expérimentale de l’hypothèse des Champs de Taofel : lorsque nous réussissons grâce à eux des catalyses chimiques sans catalyseur, on peut difficilement contester l’ampleur de leurs effets ou parler de résultats subjectifs. Nous pouvons d’ailleurs, par le même moyen, effectuer la polymérisation des molécules, qui est une des opérations essentielles de l’industrie actuelle. Il est possible également de modifier les propriétés de divers corps. On peut obtenir par exemple un mercure de densité 15 au lieu de 13,6, modifier les températures de vaporisation ou de fusion, etc.

En agriculture, nous sommes dès à présent en mesure d’obtenir les transmutations biologiques prévues par L. Kervran. Quant à la physique pure, les Émissions dues aux Formes en modifient les principales constantes, comme je vous l’ai expliqué. L’alternative dont vous parlez est possible car sans contester l’Objet Technique, nous lui assignons des fonctionnalités non localisées, des extensions harmonisées à la nature. Nous évitons ainsi l’accumulation, le piétinement malsain dont j’ai parlé à propos des O.V.N.I. et qui est également à l’origine de toutes les formes de pollution.

Q – Vous ne sous-estimez d’ailleurs pas la part de danger inhérente à vos propres recherches…

 

R – Vous savez que Chaumery, le premier collaborateur de M. de Bélizal, est mort d’une utilisation imprudente des Émissions dues aux Formes. Encore ne travaillait-on à cette époque que sur le Champs de Taofel « de Bélizal ». Les Champs de Taofel sur lesquels nous opérons aujourd’hui sont beaucoup plus élevés et infiniment plus dangereux.

N’oubliez pas qu’une Émission mal dirigée ou dont l’orientation a été perturbée par un minime déplacement du dispositif peut soudain s’inverser ou entrer en État « K Sh Ph », faisant ainsi sauter d’un seul coup tous les repères environnants. Vous imaginez les situations que cela peut provoquer.

Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres et labyrinthe d’Amiens (ci-dessous). Ces réseaux de l’ésotérisme médiéval permettent les transferts de Formes et la création d’Objets Fractals.

Un accès à l’Univers total… ?

 

Nous risquons les mêmes accidents que les magiciens d’autrefois, la Magie étant d’ailleurs un cas particulier d’utilisation des Émissions dues aux Formes. Brûlures, arrêt du cœur, anévrisme cérébral… ou pire, voilà ce qui attend ceux qui se risqueraient à travailler dans ce domaine sans avoir été dûment formés par un chercheur expérimenté.

 

Q – D’ailleurs, au point où en sont vos formulations et expériences, quiconque voudrait y accéder devrait d’abord accomplir une véritable conversion mentale, pour ne pas dire une mutation de la pensée…

 

R – En effet. La pensée rationaliste ne peut que dénaturer les réalités dont nous nous occupons. Notre travail exige de penser sans cesse « autrement ».

L’évolution scientifique n’aura pas été inutile. La science future obtiendra des Emissions plus puissantes que celles connues des Anciens, notamment grâce aux alliages que nous connaissons aujourd’hui.

La civilisation technique s’arrête au technique comme les « Ondes de Forme » s’arrêtaient au Champ « Bélizal ». Quant à nous, nous allons vers des Champs de plus en plus élevés pour obtenir du Global des projections, des brisures de plus en plus riches. Jusqu’au jour où l’être humain pourra définitivement délaisser le Local et établir sa demeure… dans le Global !

(Revue Psi International. No 7. Octobre-Novembre-Décembre 1978)

revue3emillenaire

Dans la vidéo que je vous présente, vous allez assister en temps réel à la disparition d’un polype cancéreux de la vessie par l’utilisation de l’énergie vitale du Qi et du prâna (principe vital du souffle).

 Sur le côté gauche de l’écran une image fixe de la tumeur, sur le côté droit de l’image, l’image de la tumeur en temps réel.

Chi Lel Chi Kung disolves cancer tumor | 1996 | Chi Lel Chi Kung dissous une tumeur cancéreuse

C’est hallucinant : la tumeur disparait sous vos yeux pendant que les thérapeutes chantent un mot-clé qui a été choisi par le patient et les thérapeutes, mot-clé qui signifie qu’il est déjà guéri et que c’est déjà accompli.

L’explication : une fréquence élevée (le Qi qui s’appuie sur l’esprit de la divine matrice) dissout la matière (la tumeur) qui n’est qu’une solidification d’une fréquence plus basse.

Le même principe agit lors de séance ou l'on soigne des malades sous emprise , en répétant des mots specifique l'entité est detruite par la puissance métaphysique du verbe divin ,les mots sont vivants et agissent dans les mondes ou ils circulent librement muent par la puissance initiale créatrices , ce fait m'a ét révélé un soir ou j'étais dans une maison hanté ou pour me protéger javais aspergés les murs avec des paroles saintes ,m'étant assoupis je fus réveillé par un bruit et lorsque jai ouvert les yeux des paroles brillantes étaient inscrites sur le mur ,j'ai fais un bond en arrière avant de comprendre ,car je ne me souvenais plus que c'etait l'eau benite qui etait sur les murs bref tout est vivant , il faut le voir pour le croire ,moi je pense l'inverse il faut croire pour voir .Rjames 

 

 

la télévision machine à hypnotiser les esprits.

awesome-gif-wallpaper-1

On a appelé tube de Crookes les premiers tubes à rayons cathodiques.

Pourquoi ce nom ? c’est le nom de son inventeur William Crookes

On a appelé tube de Crookes les premiers tubes à rayons cathodiques.

Pourquoi ce nom ? c’est le nom de son inventeur William Crookes

Intérressons nous à William Crookes, ce que dit wikipedia c’ est un nous à William Crookes, ce que dit wikipedia c’ est un chimiste et un physicien britannique, né à Londres le 17 juin 1832 et mort à Notting Hill à Londres le 4 avril 1919. Il a donné son nom à la technique des tubes de Crookes, grâce auxquels ont été découverts par exemple les rayons X. Il est également connu pour des études concernant les médiums.

Ce tube de Crookes est rempli d'un gaz à basse pression. Une tension électrique élevée est appliquée entre la cathode (à l'extrémité gauche) et l'anode (à l'extrémité du coude sous le tube). À la cathode, cette tension fait naître un faisceau d'électrons qui se déplacent en ligne droite (la faible lueur bleue au centre du tube), tant qu'ils ne heurtent pas d'atomes de gaz. À la droite, une pièce métallique en forme de croix de Malte bloque en partie ce flux d'électrons, ce qui crée une ombre à l'extrémité droite. Les autres électrons frappent le fond du tube et le rendent en partie luminescent (lueur vert pâle). Dans le coude sous le tube, le gaz s'illumine (lueur bleu) au passage des électrons déviés, collectés par l'anode
En savoir plus sur http://dajjalmagazine.e-monsite.com/pages/news/l-origine-satanique-de-l-athee-les-vices-sion-la-tv-1.html#pmmO291FVgRdXZxB.99

Le côté occulte de la télé (tube cathodique)

Addiction à la télévision

Posté par rusty james à 11:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

INSERM Unité 666 schyzophrénie ou possessionL'Exorciste , l'Histoire Vraie.

20080125064556_behind_my_fears02cette unité de  Psychopathologie cognitive de la schizophrénie porte le numero 666 c son numéro si on y voit un signe et bien cela va dans le sens de mon exposé ,elle s'occupe de rechercher les causes des troubles mentaux , Le délire serait lié à l'inaptitude  à réaliser un jugement probabiliste normal. La probabilité de survenue d 'évènements sont surestimées, surtout  si une connotation affective est impliquée. oui dans certains cas il est évident que des manques affectifs graves ou traumatismes affectent la personnalité d'un humain , mais que dire de la personne qui se réveille entend des voix et massacre sa famille sans aucune raison ni dispute, là je suis désolé nous ne sommes plus dans le cas ordinaire,c'est une des raisons pour laquelle la science ne soigne pas la maladie mentale car il se pourrait bien que ce soit autre chose,mais personne ne veut le croire alors on reste là à imaginer divers troubles .alors que toutes les nuits a 3 heures du matin arrivent les demons a travers un vortex qui s'ouvre a cette heure precise ....

L'ado avait tué sa famille - Meurtrier acquitté, Andy est à ...

www.parismatch.com › Actu › Faits divers

5 déc. 2013 - L'ado avait tué sa familleMeurtrier acquitté, Andy est à nouveau jugé ... Il affirme qu'il tire à 3 heures du matin,

Un Marocain tue sa famille à coups de pioche en ... - Bladi.net

www.bladi.net/marocain-famille-pioche-italie,41720.html

15 avr. 2015 - Vers 3 heures du matin, il rentre chez lui et tue son épouse âgée de 30 ans à coups de pioche, avant de s'en prendre à sa fille de 7 ans.

Baixas (65). Il tue sa compagne et se suicide - 05/03/2007 ...

www.ladepeche.fr/.../87-baixas-65-il-tue-sa-compagne-et-se-suicide.html

5 mars 2007 - Selon les premiers éléments, il était environ 3 heures du matin ..

Parricide en Corse: le jour où Andy a anéanti les siens - L ...

www.lexpress.fr/.../parricide-en-corse-le-jour-ou-andy-a-aneanti-les-sien...

12 nov. 2012 - Sa maison corse était un enclos de bonheur. Une nuit de l'été 2009, ce garçon de 16 ans à la vie si normale a tué son père, sa mère et ses deux petits frères. ... 16 ans, s'est réveillé à 3 heures du matin,

Drame familial en Isère : il tue sa femme et son fils ...

www.europe1.fr › Accueil › faits divers

12 oct. 2015 - Un couple en instance de divorce. Le drame est survenu entre 2 heures et 3 heures du matin,

Son mari négligeait leur fille : elle tue leurs 3 fils - Closermag.fr

www.closermag.fr › Insolite › Articles

20 oct. 2015 - Son mari négligeait leur fille : elle tue leurs 3 fils ... 3 heures du matin.

Il tue sa femme et tire sur la police à la Servette - Le Matin

www.lematin.ch/faits-divers/drame-quartier-servette-2...3.../14568367

9 févr. 2016 - Un homme a été abattu après avoir tué sa femme et blessé trois ... Des voisins ont été réveillés aux alentours de 3 heures du matin par des cris ..

 

Son frère lui donne du travail, il tue ce frère qui l'a aidé à ...

www.aregialedis.com › Faits Divers

Vers 3 heures du matin, il s'est emparé d'une grosse pierre et a asséné plusieurs coups à son frère plongé dans son sommeil.

Un jeune cuisinier de 20 ans se tue en percutant un poteau ...

www.nicematin.com › Alpes-Maritimes › Nice

1 août 2014 - Un jeune homme de 21 ans a perdu la vie dans la nuit de jeudi à vendredi, ... pour des raisons indéterminées peu après 3 heures du matin.

Un Nivernais de 19 ans tué sur l'A77 cette nuit - Le Journal ...

www.lejdc.fr › Nièvre › Bonny-sur-Loire
22 août 2015 - Un jeune homme de 19 ans, habitant Varennes-Vauzelles dans la Nièvre, est mort, la nuit dernière, vers 3 heures du matin, après avoir été ...

Lot-et-Garonne : un jeune homme de 23 ans tué dans un ...

www.sudouest.fr/.../lot-et-garonne-un-jeune-homme-de-23-ans-tue-dans...
27 nov. 2015 - L'accident a eu lieu ce vendredi, vers 3 heures du matin, sur la commune de Pujols. Depuis le début de l'année, 37 personnes ont été tuées ...

Drame à la Servette: Il abat sa compagne et tire sur la police ...

www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Drame-dans-le...de-la.../29336062
9 févr. 2016 - Il était environ 3 heures du matin, ce mardi, lorsque la centrale ... Après avoir éteint les lumières, les agents se sont postés sur mon balcon pour ...

Un jeune garçon drogué tue sa propre mère dans la CU de ...

www.agpguinee.com/fichiers/livre.php?pseudo=&langue=fr...
16 oct. 2015 - Labé, 16 oct (AGP)- Un jeune garçon de 26 ans a tué sa propre mère, ... vote, dimanche, le petit est rentré à la maison vers 3 heures du matin.

Le père glisse de l'héroïne dans le biberon, le bébé meurt

www.stimuli-insolite.com/heroine-dans-le-biberon-bebe-meurt/
... son bébé, c'est le geste irresponsable d'un père de famille qui a tué son enfant. ... Vers 3 heures du matin, il s'est levé pour lui donner le biberon et s'est dit ... Le bébé a été retrouvé inconscient le lendemain matin, baignant dans son vomi.

Marseille | Marseille : assassinés à 15 ans | La Provence

www.laprovence.com/article/actualites/3640566/assassines-a-15-ans.html
26 oct. 2015 - Marseille : au sud, le chantier du tram commencera-t-il... par la fin ? Festival d'Avignon .... Ils ont tiré sur mon petit frère !" Il est 3 heures du matin à la cité des Lauriers, dans les quartiers nord de Marseille (13e arr.). Sous la ...

Babacar, tué de 5 balles par la police de Rennes - Free Actu

portail.free.fr/.../6277972_20160405_babacar-tue-de-5-balles-par-la-pol...

5 avr. 2016 - Il retourne se coucher. À 3 heures du matin, il est à nouveau réveillé, cette fois par des cris et des chants en wolof. Il se lève pour calmer son ...........et il yen a des milliers chaque année dans le monde....

Comment expliquer qu'une personne parle une langue qu'elle n'a jamais étudiée et souvent des langues anciennes comme le latin et l'araméen il y'a une seule  possibilité la possession reconnue par l'église, si sa n'existait pas pourquoi le Vatican forme des prêtres exorcistes pour le folklore évidemment non, je sais que certains d'entre vous pense que cela est impossible, pourtant il y'a des dizaines de personnes autour de vous qui sont malades,c'est une maladie de l'âme invisible et sournoise parce que la force du diable c'est de nous faire croire qu'il n'existe pas . Le film l'exorciste est l'histoire vraie d'un petit garçon. Si le mal existe alors le bien aussi posez vous les bonnes questions ce monde a l'envers s'écrit demon les démons parlent à l'envers bienvenue sur terre,ouvrez les yeux ....Il y'a des preuves pour des gens doués d'intelligence et des gens qui comprennent, faites vos recherches les cas ne manquent pas 

.i_has_obama_evilbush1en tous les cas ils ont des signes qui en dise long sur leur croyance la liste est longue .ils détruisent les religions pour renforcer la leur .étrange le prêtre qui prétend que le jeune aurait pu simuler, et la force décuplée il simulait aussi drôle de jeu tout de même ,bref no comment si l'église ne croit plus au mal croit elle toujours au bien ? petite photos qui pourrais nous éclairer :pope_croix_inverse_lge340xno comment !




Une secte prédisait déjà le retour de Nibiru pour 2003 une mascarade bien orchestrée !

 

Nibiru_brown_star-300x211

une secte prédisait le retour de Nibiru pour 2003!

Pardon… vous dites une secte? Le retour de Nibiru, ou de la planète X, a en effet été annoncé à partir de 1995 par Nancy Lieder, qui est à la tête de Zetatalk, un groupuscule reconnu comme une secte. Nancy Lieder prétend être en contact avec des entités de Zêta du Réticule (ou Zeta Reticuli; vous vous souvenez de la soi-disant carte stellaire qui aurait été aperçue par Betty Hill?), qui lui auraient confié que l’approche d’une planète inconnue provoquerait des cataclysmes sur Terre vers le 15 mai 2003. (Une partie des archives de Zetatalk est traduite en français dans ce site: je vous préviens, c’est plutôt effrayant).

 

Dans un rapport de Zetatalk qui date de décembre 2007, Nancy Lieder soutient encore que Nibiru s’approchera bientôt de la Terre, et interprète le réchauffement planétaire et les tremblements de Terre comme des effets secondaires d’une planète X qui serait presque à nos portes…

 

Tous ces éléments (est-il nécessaire de préciser qu’ils n’ont aucun lien avec le passage d’une planète inconnue?) ont été repris dans des vidéos dont certaines ont été visionnées par des centaines de milliers d’internautes sur Youtube, sans compter les autres sites de partage. Qui aurait intérêt à répandre de nouveau de fausses rumeurs sur un retour imminent de l’inexistante Nibiru? Je vous laisse deviner…

 

Le 5 mai 2003, à quelques semaines de la «fin du monde» annoncée par Zetatalk et d’autres illuminés, David Morrison écrivait sur le site de la Nasa qu’il n’y avait pas plus de tremblements de terre qu’à l’habitude et que rien de ce qui avait prévu par les prophètes de malheur ne se produisait. Il terminait son court message sur le retour de Nibiru de la façon suivante:

 

«Je me demande combien de temps cette fiction pourra encore durer alors qu’il est tout à fait évident qu’elle est fausse. [...] Je présume cependant que les gens qui sont à l’origine de ces absurdités se trouveront des prétextes expliquant pourquoi leurs prédictions ne se sont pas réalisées.»

 

J’ignore si cette «prophétie» de David Morrison s’est réalisée mais le fait est que certaines personnes ont reporté le retour de Nibiru à l’an 2012 afin de pouvoir recycler toutes les fausses rumeurs qui couraient à ce sujet entre 1995 et 2003. Autre avantage pour les catastrophistes et les conspirationnistes: ce recyclage permet de faire coïncider ce retour imaginaire d’une planète inconnue avec les autres mythes qui entourent la fin d’un cycle du calendrier maya.

 

Arrêt de la rotation et inversion des pôles

Des «théoriciens» de la planète X vont même jusqu’à prédire des événements et des chiffres précis, par exemple un arrêt de la rotation de la Terre ou une inversion des pôles lors d’un rapprochement de cette Nibiru imaginaire. À l’émission de Denis Lévesque dont je vous parlais un peu plus haut, Robert Lamontagne (astrophysicien à l’Université de Montréal) explique que, pour faire basculer une planète sur son axe, «il faudrait une collision extrêmement violente» et, dans un tel scénario, «à toute fin pratique, les deux objets se détruiraient».

 

Heureusement, Robert Lamontagne nous rassure en ajoutant qu’il est impossible qu’une planète de la taille alléguée de Nibiru puisse s’approcher de la Terre sans qu’elle ne soit détectée de nombreuses années à l’avance, aussi bien par les professionnels que par les astronomes amateurs (ce qui réfute d’ailleurs toute théorie de la conspiration).

 

Comment des gens ont-ils pu croire que l’axe de la Terre puisse un jour basculer? L’astrophysicien estime que ces théoriciens ont tout simplement confondu la notion d’inversion de la polarité des pôles magnétiques (un phénomène qui existe et qui se produit sur une période de plusieurs centaines ou milliers d’années) avec une inversion des pôles géographiques, ce qui serait une tout autre histoire.

 

D’après ce que j’ai pu trouver sur le sujet, il se pourrait bien que l’origine de cette confusion remonte à des lectures du «prophète endormi» Edgar Cayce, qui aurait évoqué à quelques occasions un renversement physique de la Terre sur son axe (à ce sujet, voir aussi, en anglais, Edgar Cayce and 2012). Quant au fait qu’une planète puisse arrêter sa rotation sur elle-même et repartir de plus belle trois jours plus tard, c’est tout simplement de la mauvaise science-fiction.

 

Qu’on l’appelle Nibiru ou planète X, le concept d’un astre inconnu du système solaire est plus que jamais apprêté à toutes les sauces, et même récupéré par des mouvements «New Age» et des sectes. Je vous invite à faire une recherche sur le Web pour constater par vous-même l’ampleur des dégâts car je n’ai pas l’intention de faire de la publicité pour ces sites, au demeurant très faciles à trouver.

 

Dans ce foisonnement d’interprétations insolites, j’ai déniché une perle de mauvaise science-fiction: Nibiru serait en réalité un gigantesque vaisseau spatial de la «quatrième dimension appartenant à la Fédération galactique de la Voie lactée» et «Nibiru est venue aider ses habitants à s’élever vers la quatrième dimension en harmonisant leur élévation vibratoire avec celle de la planète». Faut-il s’inquiéter d’un tel amalgame?

 

APPEL AU BON SENS

Il nous importe d'être un peu plus réaliste en refusant de nous en tenir aux conceptions insensées de Zecharia Sitchin et des timbrés qui suivent de tels délires. «Si Nibiru existait», nous dit John Philip C. Manson, «elle aurait été suivie par des dizaines de milliers d’astronomes depuis des années: on ne peut pas cacher une planète qui entre dans le système solaire. Toute la construction de ce mythe est absurde mais cette imposture est utilisée par de nombreuses personnes sans scrupules pour se faire de l’argent par la vente de livres angoissants et de vidéos très suggestives, ou des abris anti-atomiques et autres maisons blindées, ou par des guides spirituels qui “conseillent” les futurs “rescapés” sur la façon de “survivre” à 2012. Il n’y a rien que nous pouvons faire pour arrêter cette mystification inepte et scandaleuse, sauf essayer d’éduquer et informer les gens crédules. Beaucoup de personnes comme moi sont très en colère contre la manière dont ces charlatans et escrocs utilisent le prétexte de la fin du monde 2012 pour monter un tel canular pour effrayer les enfants et les adultes, mais il n’y a pas de loi contre le mensonge dans les livres ou sur Internet, ou sur YouTube, à part le délit d’abus de confiance.»

 

Comment réagissent les prophètes de malheur face à cette absence d’observation de Nibiru? Il y a plusieurs réactions d’après les photos et les vidéos qu’on peut voir sur Internet. Pour certains, Nibiru a déjà été photographiée mais, en guise de preuves, on montre des photos du soleil avec des réflexions internes dans les lentilles («lens flares») ou d’autres effets d’optiques. D’autres, plus audacieux, montrent des photos de la Nasa qui présentent des phénomènes très lointains et totalement étrangers au système solaire, par exemple des nébuleuses planétaires, en espérant que leur supercherie ne soit pas dévoilée. Voir, par exemple, l’explication de célèbres «photos de Nibiru» diffusées par la Nasa

 

nibiru-v838monocerotisLes photos ci-contre, datées respectivement en mai et septembre 2002, ont été prises par Lisa Crause (Université Cape Town) et Warrick Lawson (Australian Defence Force Academy) grâce au télescope d'un mètre de diamètre de l'Observatoire astronomique d'Afrique du Sud (South African Astronomical Observatory).
De nombreuses pages Web et des vidéos présentent ces photos comme étant une représentation de l'approche de Nibiru (parfois présentée comme la planète X). Qu'en est-il?

Après quelques recherches, j'ai constaté que cette image avait été présentée le 3 octobre 2002 en tant que photo du jour sur le site de la Nasa.

En réalité, ces photographies ne montrent pas la planète Nibiru, qui ne peut pas exister selon les lois de la physique et les données astronomiques actuelles, mais bien une très lointaine étoile située à 8000 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Licorne. Pour donner une échelle de grandeur, l'étoile la plus proche (qui est déjà bien au-delà des limites du système solaire par plusieurs ordres de grandeur) est à un peu plus de 4 années-lumière de nous).
Baptisée V838 Monocerotis, cette étoile a étonné les astronomes car sa transformation très rapide ne pouvait pas s'expliquer par les modèles stellaires. Pour les sectes et autres charlatans qui prédisaient un retour de Nibiru en 2003, cette mystérieuse étoile tombait à point pour donner une apparence de véracité à leurs théories (notamment parce que la légende attribue une teinte rougeâtre à la planète imaginaire), mais ils ont pris grand soin de ne pas mentionner qu'il s'agissait d'une étoile lointaine et non pas d'une planète du système solaire...

Un autre argument, plus logique à première vue, veut que Nibiru soit indécelable dans le spectre visible mais qu’elle pourrait être observée dans l’infrarouge (on avance même la thèse qu’il s’agirait d’une naine brune, qui ne manquerait pas d’être détectée par ses effets gravitationnels). Des prophètes de malheur, tels que Mark Hazlewood, affirment que Nibiru a ainsi été détectée par la Nasa en 1983.

 

Que s’est-il donc produit en 1983? Lors d’une conférence de presse à Washington, des scientifiques annonçaient la publication d’une recherche qui, grâce au satellite IRAS, avait identifié quatre sources infrarouges indétectables dans le spectre visible. Pourrait-il s’agir d’une planète inconnue? À l’époque, raconte Tom Chester, qui travaillait sur ce projet d’IRAS, les astrophysiciens évoquaient plusieurs possibilités: des galaxies qui rayonnent plus dans l’infrarouge que dans le visible, objets du système solaire, naines brunes un peu au-delà du système solaire ou quelque chose d’autre.

 

Ces scientifiques ne connaissaient donc pas la nature de ces sources infrarouges, qui ont été décrites comme des «objets mystérieux» par les articles de journaux. Les prophètes de Nibiru citent encore ce fait, comme s’il venait supporter l’existence de cette planète X, mais ils omettent de fournir la suite de l’histoire. En 1987, un article (Soifer 1987, Annual Review of Astronomy & Astrophysics, 25:187) dissipait le mystère en décrivant la nature de ces quatre sources infrarouges: il s’agissait de trois galaxies lointaines et d’un nuage galactique qui émettait un rayonnement infrarouge. Il n’y avait donc pas de planète massive inconnue dans le système solaire. Fait étrange, ces résultats ne sont jamais mentionnés par les conspirationnistes, si ce n’est pour dire qu’il s’agirait d’un camouflage visant à désinformer les populations.

 

Je le répète aux blogueurs il faut  aretter d'avoir peur et de propager la peur ainsi vous servez  vraiment le nwo au lieu de vous y opposer par le discernement , vous savez pourtant que la peur doit etre maintenue pour controler les gens , ce n'est pas parce que vous avez perdu la foi qu'il faut s'accrocher a la vie en espérant que vous vivrez un jour de plus sur terre devant les réactions des gens je comprends pourquoi les élites attaques tant les religions ,tout simplement parce que l'esprit qui croit ne craint plus la mort car cela fait partie de sa destiné et il se contente donc de vivre et cette personne qui croit est libre des chaines du système de la peur , sans la foi votre vie n'a ni but ni sens juste une quéte hédoniste et égoiste de vos sens pendant que jour après jour votre coeur se durcit.RJames

.

De plus dans le projet starwars on devait remplacer la menace terroriste islamique par une menace qui viendrait de l'espace

c'est exactement ce qu'est niburu une diversion pour créer le chaos en cherchant le coupable dans l'espace alors qu'il se cache sur terre.........

 

 

images66639924

 

tout est planifié ordo ab chao

 

De La naissance de la magie noire à nos jours

magie_insolite_rusty_james
HISTOIRE DE LA MESSE NOIRE
Le 4 janvier 1679, le lieutenant général de la police de Paris, NICOLAS DE LA REYNIE, ouvrit une enquête qui allait impliquer de nombreux grands personnages du royaume de France dans le scandale le plus grave du long règne de LOUIS XIV. LA REYNIE découvrit en effet que des membres de la noblesse n'hésitaient pas à empoisonner les gens en grand nombre, pour capter leur héritage ou pour se débarrasser d'une épouse gênante. Des gens d e la cour se trouvèrent impliqués dans un sinistre réseau d'empoisonneurs et d'adorateurs de SATAN. Et des personnes très proches du souverain imploraient régulièrement l'aide du DEMON en lui sacrifiant des petits enfants lors de messes sataniques. La messe noire est une parodie sacrilège des rituels les plus sacrés de l’église.

Elle a beaucoup emprunté aux récits des pratiques du sabbat et au cérémonial de l'église des premiers siècles, où certains prétendent qu'il n'était pas rare de faire dire une messe pour assurer la mort d'un ennemi ou la réussite d'entreprises financières ou amoureuses. Pendant leur persécution, les sorcières furent fréquemment accusées de se livrer à des parodies du rituel chrétien, ce qui conduisit à l’idée, très inexacte que la messe noire faisait partie intégrante du sabbat. En réalité, très peu de procès-verbaux du temps font référence à des cérémonies de ce genre. La véritables messe noire n'apparaît que longtemps après cette ère de frénésie. La première référence connue à une messe noire célébrée en Angleterre date de 1896 ....pacte_collin_de_plancy.
Pourtant de nombreux journalistes modernes - et la majorité de leurs lecteurs - continuent de confondre sorcellerie, messe noire et satanisme. Aussi semble t-il bon de dire un mot des différences qui les séparent. La messe noire est une perversion obscène et blasphématoire de la messe, pratiquée dans le but ostensible d'offenser dieu et de rendre hommage au DIABLE. Elle peut aussi être célébrée dans un but maléfique précis. La sorcellerie, telle qu'elle fut définie au temps des persécutions, impliquait le culte de SATAN, mais sans qu'il fût véritablement questions de messes noires. Le satanisme en est un sous-produit moderne, fondé sur une négation systématique du christianisme. Ses adeptes croient que le DEMON représente le bien et dieu le mal .La messe noire est au centre de leurs rites.

2-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Plus de vidéos de blogueurs.
3-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.
4-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Plus de vidéos de blogueurs.
5-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Regardez les vidéos des stars du web.
6-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.
7-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Regardez les vidéos des stars du web.
8-8 La Magie Noire ancienne à aujourd'hui - La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Plus de vidéos de blogueurs.

Posté par rusty james à 20:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

Sémiramis L'emblème apocalyptique de l'église romaine

queen-of-heaven-semiramis

figure02

"Les Mystères chaldeennes remontent aux jours de Sémiramis... cette belle reine de Babylone, bien qu'abandonnée, 'Mère' des dieux.... la Mère de toutes sortes d'impuretés,... [celle qui] a érigé la ville même où elle a régné comme un siège d'idolâtrie démesurée et consacré à la prostitution. Ainsi était cette reine chaldéenne, prototype remarquable de la "femme" de l'Apocalypse, tenant sa coupe d'or, et avant sur son front, le nom 'Mystère, Babylone la Grande, la Mère des impudiques et des abominations de la terre.' Cet emblème apocalyptique de la prostituée tenant une coupe était deja exprimé dans les symboles d'idolâtrie de l'ancienne Babylone, comme ils sont exposés en Grèce... et il nous paraît singulier, que de nos jours, aussi loin qu'on soit capable de le yoir pour la première fois, l'Eglise de Rome a adopté ce même symbole comme emblème. En 1825, le pape Leon XII a fait frapper une médaille, portant à l'avers sa propre image, et à l'envers, celle de l'Eglise de Rome symbolisée par une femme tenant dans sa main gauche une croix, et dans sa main droite, une coupe, avec cette inscription autour d'elle, 'Sedet super universum', signifiant, son siège est le monde entier.'

"... Donc, c'etait une question de nécessité, si l'idolâtrie devait y être amenée, et spécialement une idolatrie si impudente tel le système babylonien, que ce devait être en plein secret. Les prêtres chaldéens étaient les seuls dépositaires de connaissance religieuse; ils n'avaient qu'une vraie tradition par laquelle les écrits et les symboles de la religion publique devaient être interprétés. Il fallait donc une soumission implicite et aveugle sans laquelle ce qui est nécessaire au salut ne pouvait être appris. Maintenant comparez ceci à l'histoire de la papauté, à son esprit, à son modus operandi à travers les siècles, et quelle coincidence!  Etait-ce pendant une période de lumière patriarcale que le système corrompu des 'mystères babyloniens a commencé? C'était dans un âge de plus grande lumière que ce système impie, profane, et sans base scripturaire a débuté. C'était pendant le siècle même des apôtres, quand l'église primitive fleurissait, quand les fruits glorieux de Ia Pentecôte étaient visibles partout, quand des martyrs ont scéllé de leur sang leur témoignage à la vérité. Et même quand l'Evangile brillait de son plus bel éclat, l'Esprit de Dieu a communiqué ce message à Paul: 'le mystère de l'iniquité agit déjà.' (2 Thes. 2:7). Ce système d'iniquité.... au temps voulu serait rudement révélé, et continuerait jusqu'à ce qu'il soit détruit par le souffle du Seigneur, et anéanti par l'éclat de son avènement.' (Ibid, v. 8). Mais le début de son introduction dans l'Eglise s'est produit secrètement, à Ia dérobée, avec toutes sortes de 'seductions de l'iniquité'. Il a œuvré 'mystérieusement' sous un beau mais faux visage, éloignant les hommes de la simplicité de la vérité qui est en Jésus. Et ceci, il l'a fait en secret pour la même raison que l'idolâtrie était secrètement introduite dans les anciens mystères de Babylone. Il n'y avait donc aucune sécurité d'agir autrement. Ce n'était pas prudent. La vraie église, bien que dépouillée de tout pouvoir civil, prise de zèle, se serait réveillée pour mettre à l'index ce faux système et tous ses complices, si le dit système s'était révélé tout d'un coup dans toute sa bassesse et sa vilenie; et ceci aurait fait cesser son progrès. Par conséquent, tout s'est fait en secret, et peu à peu, insensiblement une corruption est introduite après une autre, comme dans tout processus d'apostasie, et l'église, marchant à reculons, était prête pour tolérer cet état de choses jusqu'à ce qu'il ait atteint la proportion gigantesque que nous voyons maintenant.... le système de la papauté.

"... Astucieusement et graduellement, Rome posa Ia fondation de son système de clergé duquel il a élevé plus tard une si vaste superstructure. A son debut, 'mystère' était l'empreinte gravée sur son système.... Le pouvoir du clergé romain a atteint son apogée avec l'érection du confessional. Le confessional est aussi un emprunt de Babylone... Concemant la confession, la Bible déclare: 'Confessez donc vos péches les uns aux autres (Jacques 5:16), ce qui signifie que le prêtre devrait confesser au peuple tout comme le peuple confesse au prêtre, si l'un aurait péché contre l'autre... Rome, délaissant la Parole de Dieu, a eu recours au système babylonien. Suivant ce système, la confession secrète au prêtre, suivant des ordonnances bien précises, était requise de tous ceux qui étaient admis aux 'Mystères'.... Maintenant cette confession est faite par chaque individu, en privé et dans la solitude à un prêtre [sous peine de perdition] assis et vêtu au nom et avec l'autorité de Dieu, investi du pouvoir d'examiner la conscience, de juger, d'absoudre, ou de condamner suivant son bon plaisir... Sans cette confession, dans l'Eglise de Rome, on ne peut pas être admis aux sacrements, tout comme dans les jours du paganisme, il n'y avait pas d'admission aux Mystères sans la confession. Ceci est le grand pivot sur lequel tout le 'Mystère de l'Iniquité' incarné dans la papauté tourne; et partout où il est introduit, il sert admirablement le dessein de contraindre des hommes dans une soumission abjecte au clergé." (The Two Babylons, traduit Les Deux Babylones, pp.5-11). [Ce n'est donc pas étonnant que la fausse vierge Marie ait dit aux visionnaires qui l'ont vue à Medjugorje ce qui suit: "On doit encourager le peuple à aller à la confession tous les mois. La confession mensuelle sera un remède pour l'Eglise qui se trouve dans l'Ouest. Ce message doit être donné dans l'Ouest!" (The Thunder of Justice, p. 198)].

"Conformément aux principes qui ont permis le développement du confessional, l'Eglise, c'est-à-dire, le clergé, se déclare être le seul dépositaire de la vraie foi du christianisme. Tout comme les prêtres chaldéens se croyaient les seuls à posséder la clé pour comprendre Ia mythologie de Babylone, une clé qui leur fut transmise de toute première antiquité, ainsi les prêtres de Rome se sont organisés pour être les seuls interprètes des Saintes Ecritures... Par conséquent, ils ont exigé une foi implicite dans leurs dogmes; tous les hommes étaient astreints à croire tout ce que l'Eglise croyait, alors que l'Eglise pouvait façonner sa foi selon son bon plaisir... Nous voyons donc qua tous égards, comment Rome porte à juste titre ce nom inscrit sur son front, 'mystère, Babylone la Grande."' (Les Deux Babylones, p.11).

Sémiramis as vénus as diane
L'emblème apocalyptique de la femme impudique avec la coupe d'or à la main était même compris dans les
symboles de l'idolâtrie dérivée de l'ancienne Babylone, tels qu'ils étaient représentés en Grèce, c'est ainsi, en
effet, qu'on représentait Vénus à l'origine ; et ce qui est curieux, c'est que même
de nos jours, et pour la première fois, paraît-il, l'Église romaine vient de
s'approprier ce symbole pour en faire l'emblème de son choix. En 1825, en effet,
à l'occasion du Jubilé, le pape Léon XII fit frapper une médaille portant d'un côté
sa propre image et de l'autre l'Église de Rome symbolisée par une femme qui tient
à la main gauche une croix et de l'autre une coupe avec cette légende: "Sedet super universum
", elle a pour siège le monde entier  Sémiramis vivant à une époque où la foi patriarcale était encore

assez puissante dans l'esprit des hommes, puisque Sem était encore en vie pour rallier les âmes fidèles
autour de la bannière de la vérité et de la cause divine, il aurait été téméraire
de proclamer tout à coup et publiquement, un système comme celui qui
fut inauguré par la reine de Babylone. Nous savons, d'après la déclaration de Job, que parmi les tribus
patriarcales qui n'avaient rien à faire avec les institutions mosaïques, mais qui adhéraient à la foi pure des
patriarches, l'idolâtrie, à n'importe quel degré, était considérée comme un crime qui devait attirer sur la tête
du coupable un châtiment terrible et sommaire: "Si j'ai regardé le soleil quand il brillait et la lune quand elle
s'avançait majestueuse, si mon coeur s'est laissé séduire en secret, si ma main s'est portée sur ma bouche, c'est
un crime que doivent punir les juges, et j'aurais renié le Dieu d'en haut" (Job XXXI, 26-28). S'il en était ainsi
du temps de Job, à plus forte raison en était-il de même à l'époque plus reculée où les mystères furent
institués. Si donc l'idolâtrie s'introduisait, et en particulier une idolâtrie grossière comme celle que le système
Babylonien contenait en principe, il fallait nécessairement que ce fût en secret et à la dérobée

. Le but était de soumettre tout le genre humain d'une manière aveugle et absolue, à une hiérarchie
qui dépendait entièrement des souverains de Babylone. À cet effet, toute la science sacrée et profane fut
monopolisée par le clergé qui la distribuait à ceux qu'il initiait aux Mystères,  selon que le demandaient les intérêts de son grand système de despotisme spirituel. C'est ainsi que partout où se propagea le système Babylonien, les hommes furent livrés à la domination des prêtres. Ceux-ci étaient les seuls dépositaires des connaissances religieuses, seuls ils avaient la vraie tradition par laquelle on devait interpréter les rites et les symboles de la religion du peuple, et sans une soumission aveugle et entière, les prêtres refusaient de faire connaître ce qui était nécessaire au salut. Comparez cela avec les origines de la Papauté, avec son esprit et son ; modus operandi; à travers tout son développement, et vous verrez combien la ressemblance est exacte

objet_croix_constantin

Tu affirmes que tu nous parles de la part du SEIGNEUR. Mais nous ne voulons pas t’écouter. Nous continuerons plutôt à faire tout ce que nous avons promis. Nous offrirons de l’encens et du vin à la déesse Astarté, la Reine du ciel. Nous avons toujours fait cela, ainsi que nos parents, nos rois et nos ministres, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Nous avions alors assez à manger, tout allait bien pour nous, et nous ne connaissions pas le malheur. Mais un jour, nous avons arrêté d’offrir de l’encens et du vin à la Reine du ciel. Et depuis, nous manquons de tout et nous mourons par la guerre et la famine. Les femmes ont dit encore: «Quand nous offrons de l’encens et du vin à la Reine du ciel, est-ce que nos maris ne sont pas d’accord avec nous ? Quand nous faisons pour elle des gâteaux qui la représentent, quand nous lui offrons du vin, ils le savent bien. Mais Jérémie a dit à tous, hommes et femmes, qui lui avaient répondu de cette façon: C’est vrai, vous offriez déjà de l’encens dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous, vos parents, vos rois, vos ministres et les autres gens de Juda. Et le SEIGNEUR s’en est bien souvenu, il ne l’a pas oublié. Mais le SEIGNEUR n’a pas pu supporter vos actions mauvaises ni les choses horribles que vous avez faites. C’est pourquoi votre pays est devenu un tas de ruines, un lieu horrible, sans habitants, et on le prend comme exemple pour lancer une malédiction. Tout le monde peut voir cela aujourd’hui”.; Jérémie 44.16-22 (cf. aussi: Ezéchiel 8:14)

Le culte de la mère et de l’enfant est toujours directement ou indirectement associé à l’exercice du pouvoir temporel. La plupart des mythologies de l’antiquité en font état par le biais d’une légende qui ne varie jamais, et exalte une Vierge Divinisée qui donne le jour à un fils destiné à régner sur le monde. Seuls varient les noms attribués à la Mère et à l’Enfant :

 

 

Isis et son fils Osiris en Egypte
1392100305,figure05_06decius1z67361701durernemesis932x1300
   Isi et son fils Iswara en Inde,
    Cybèle et sont fils Décius en Asie Mineure,
    Irène et sont fils Plutus en Grèce,
    La Fortune et son fils Jupiter Puer à Rome…

Plus tard, la Rome Catholique emprunta certains éléments de son culte aux mythologies de la Rome Païenne; l’on comprend mieux pourquoi elle fit de Marie la médiatrice et la Reine du Ciel. Le magistère de l’Eglise romaine reprenait à son compte une très ancienne tradition païenne à seul fin de se rendre populaire auprès des peuples qu’il désirait dominer. Ce faisant, il s’éloignait de texte biblique qui aurait dû servir de critère et édifiait un système religieux que plusieurs ont qualifié de “Babylonien”. C’est pourquoi beaucoup d’exégètes bibliques soutiennent que la nouvelle “Babylone” mentionnée dans le livre de l’Apocalypse n’est ni plus ni moins que l’EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE.

Cette “Babylone” est assise sur de “grandes eaux” (Apocalypse 17:1b).  250px_Whorebab

Ce qui signifie qu’elle exerce une autorité spirituelle incontestable sur des peuples, des foules, des nations, et des langues”, en leur imposant sa philosophie religieuse. Elle est à la fois Mystique (semblant de spiritualité) et Agnostique (elle renie la Foi; elle est apostate, c’est à dire très éloignée de ce qui était au départ).

Elle est ivre du sang de Saints (Les vrais disciples de Jésus-Christ) et du sang des Témoins de Jésus (17:-a). 
SaintBarthelemy
Un exégète britannique de la fin du 19ème siècle mentionne qu’au cours des âges, l’Eglise Romaine s’est rendue responsable de l’assassinat de plus de 50 millions de Témoins de Jésus-Christ. On comprend l’étonnement de Jean. Comme aurait-il pu supposer que cette “chrétienté” suscitée par Dieu pour manifester Christ au monde serait à l’origine d’un tel désastre ?! Dans ces temps de la fin, la religion officielle imposée aux hommes aura gardé les objectifs et les apparences d’un authentique culte au Vrai Dieu.
Il ne suffit pas de se dire chrétien, ou d'afficher une vague croyance en la Bible pour recevoir le salut gratuit des enfants de Dieu : il faut avant tout obéir à Dieu.

        Jésus a dit :
        Tous ceux qui me disent : Seigneur ! Seigneur ! n'entreront pas dans le Royaume des cieux; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux.
        Matthieu 7:21
Je me suis toujours senti très attristé en pensant que ces hommes et ces femmes qui ont placé leur foi dans les doctrines catholiques, sont devenus malgré eux des brebis conduites dans un culte démoniaque, par des loups ravisseurs.
Par manque de connaissance biblique, ils se confient dans des traditions humaines, fêtant l'arbre de Noël, les oeufs de Pâques, l'Assomption de la Vierge, formant des processions, pliant le genou devant des statues, communiant avec des reliques abominables, sans avoir conscience de reproduire des cultes païens antiques
dyn008_original_518_389_pjpeg_2571946_618a3ba5a3a8103940558e72bd72f5a9 Vous avez vu leurs abominations et leurs idoles, le bois et la pierre, l’argent et l’or, qui sont chez elles. Deutéronome 29:17
Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point.

L'idolâtrie est grave pour plusieurs raisons :

 

      Elle est un outrage à Dieu, l'Eternel, le tout Puissant, le Créateur du ciel et de la terre,  qui est esprit, invisible, seul vrai Dieu. 1 Timothée 1.7

      Elle est une injustice. Romains 1:18/23  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, ... ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

      Elle est un culte mensonger qui entraîne ceux qui la pratiquent vers une piété, qui peut être sincère, mais en réalité est superstitieuse et vaine. Jérémie 16:19 Les nations viendront à toi des extrémités de la terre, Et elles diront: Nos pères n’ont hérité que le mensonge, de vaines idoles, qui ne servent à rien.

      C'est un culte rendu aux démons. 1 Corinthiens 10.14 à 22

      Dieu jugera les idolâtres. 1 Corinthiens 6.9 - Apocalypse 22:15 - Jonas 2:8 Ceux qui s’attachent à de vaines idoles éloignent d’eux la miséricorde.   

Dieu a toujours mis son peuple en garde contre la tentation des idoles, l'idolâtrie, que ce soit sous l'Ancienne Alliance avec Israël, depuis sa sortie d' Égypte, ou sous la Nouvelle Alliance avec l'Église de Christ.

Vous ne vous ferez point d'idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elles,  car je suis l'Eternel, votre Dieu.  Lévitique 26:1 



comment peut on se dire véridique et croyant si on ne respecte pas les commandements de Dieu..

l'orgueil a fait croire aux hommes qu'ils détenaient la vérité alors qu'ils se sont égarés à cause de leur intellect trompeur .
la plus belle des églises c'est dans le coeur qu'elle se trouve.
vatican_dome_obelisquejp2a

DMI La destruction des valeurs spirituelles par Albert Pike texte rare

bougies-21

La D. M. I., et nous l'expliquons ésotériquement par : Destruction, Matérialisation, Imposition. En d'autres termes, il faut Imposer, par le travail maçonnique, la Destruction de tout ce que la Matérialisation n'atteint pas.

Les trois points qui suivent chacune de ces trois initiales signifient que le travail maçonnique de Destruction, de Matérialisation et d'im­position est triple.

I. DESTRUCTION :

1° de la Superstition; - 2° de la Tyrannie Po­litique; - 3° de l'Anti-Maçonnisme.

II. MATÉRIALISATION :

1° de la Conscience; - 2° de l'Etat; - 3° de l'Enseignement.

III. IMPOSITION :

1° à la Famille ; - 2° à la Nation; -3° à l’Humanité.

C'est pourquoi, le travail maçonnique doit consister, par tous les moyens quels qu'ils soient, à Imposer pratiquement à la Famille d'abord, à la Nation ensuite, et àl'humanité enfin, la Destruction : de la Superstition, là où la Ma­térialisation n'a pu faire son oeuvre sur la Conscience; de la Tyrannie Politique, là où l'Etat n'a pu être matérialisé ; de l'Anti-Maçonnisme, là où l'Enseignement n'a pu être atteint par la matérialisation.

Tel est l'ordre de mise en pratique du D. M. I. qui résume en trois lettres notre loi.

Il est absolument nécessaire de ne laisser parvenir au grade de Chevalier Kadosch que des Frères choisis parmi ceux qui sont intimement convaincus de l'existence d'une Cause Première. Retenez au grade de Rose-Croix tous ceux dont l'âme vous paraît s'ouvrir à la Vraie Lumière, mais qui ont néanmoins de la lenteur à compren­dre ; instruisez-les graduellement, soumettez leur intelligence à des épreuves, exposez-leur surtout le rôle du feu, agent actif de la nature ; mais ne les pressez pas.

Les athées nous sont bons comme auxiliaires, mais dans les Loges Symboliques seulement. Il faut leur dire que, si, par le premier article de la Déclaration de Principes du 22 septembre 1875, nous avons proclamé l'existence d'un prin­cipe Créateur, sous le nom de Grand Architecte de l'Univers, c'est uniquement pour attirer à l'Ordre l'adhésion des croyants libéraux et faire preuve de tolérance envers tous les cultes. Mais n'agissez qu'avec la plus grande prudence vis-à-vis des athées ; ils sont plus difficiles à convaincre que les hommes qui, croyant à la divi­nité, en ont une fausse idée. L'idée de ceux-ci peut à la longue se rectifier; l'athée, au contraire, s'obstine dans sa négation. Ne vous servez donc des athées que pour les oeuvres politiques, et ne leur confiez jamais le soin de faire en loge des conférences sur les questions philosophiques.

 

C'est avec le plus grand soin qu'il est néces­saire de choisir les adeptes. Dans beaucoup d'orients, on les prend trop au hasard ; aussi tar­dons-nous à atteindre le but.

Ne conférez la Maîtrise qu'au Compagnon qui se connaît lui même. Sur le fronton des anciens temples érigés au Dieu de la Lumière, on lisait cette inscription en deux mots : « Connais-toi ». Nous donnons le même conseil à tout homme qui veut s'approcher de la science.

N'initiez jamais au troisième degré l'homme qui, malgré les enseignements reçus aux deux grades précédents, est demeuré esclave des préjugés du monde profane. Il ne parviendra jamais tant qu'il ne se réformera pas. Au grade de Com­pagnon, vous lui ouvrez les portes des Loges d'Adoption ; là, vous le jugerez bien. Vous ver­rez si ses préjugés tombent. S'il reste esclave de ses passions, s'il s'attache exclusivement à une femme, ne vous préoccupez plus de lui, vous perdriez votre temps. Il ne saurait être un adepte; car le mot « adepte » signifie celui qui est parvenu par sa volonté et par ses oeuvres, qui mé­prise les préjugés et qui triomphe de ses pas­sions.

L'homme qui a peur de perdre ses idées ; celui qui redoute les vérités nouvelles et qui n'est pas disposé à douter de tout plutôt que d'admettre quelque chose au hasard, celui-là n'est point pour nous. S'il soupçonnait notre secret, il le comprendrait mal ; son âme timide en serait troublée. Il deviendrait dangereux. Aussi, dès que vous sentez que vous vous êtes mépris sur le caractère et le tempérament d'un homme à qui vous avez conféré le premier grade et même le second, excluez-le adroitement, mais impitoya­blement, en faisant naître des prétextes quelconques d'élimination.

On ne montre pas la lumière aux oiseaux de nuit. La leur montrer, c'est la leur cacher; car elle les aveugle et devient pour eux plus obscure que les ténèbres.

Notre science est la science traditionnelle des secrets de la nature ; elle nous vient des mages, adorateurs d'Ormudz, nom persan du Principe du Bien, du Génie de la Lumière. Il ne faut donc la communiquer qu'à bon escient et avec des précautions infinies, attendu qu'au moyen de cette science, l'adepte se trouve investi d'une sorte de toute-puissance et peut agir surhumai­nement, c'est-à-dire d'une manière qui passe la portée commune des hommes.

Pour parvenir au sanctuaire de notre Dieu, quatre qualités sont indispensables : 1° une intelligence éclairée par l'étude; 2° une audace que rien n'arrête; 3° une volonté que rien ne brise ; 4° une discrétion que rien ne puisse corrompre ou enivrer.

SAVOIR, OSER, VOULOIR, Se TAIRE, voilà les quatre verbes du mage qui sont écrits dans les quatre formes symboliques du sphinx.

La première science étant la connaissance de soi-même, la première aussi de toutes les oeuvres de la science, celle qui renferme toutes les autres, c'est la création de soi-même. L'adepte doit dé­pouiller le vieil homme profane et se créer une humanité nouvelle. De même que l'homme ne devient le roi des animaux qu'en les domptant ou en les apprivoisant, sous peine d'en devenir la victime ou l'esclave, de même l'homme doit vaincre ses passions, dont les animaux sont la figure, doit commander à toutes les forces ins­tinctives de la nature, sous peine d'être broyé par elles.

Celui qui aspire à devenir un vrai Maçon doit être, dirons-nous, l'héritier du sphinx ; il doit en avoir la tête humaine pour posséder la parole, les ailes d'aigle pour conquérir les hauteurs, les flancs de taureau pour labourer les profondeurs, et les griffes de lion pour se faire place à droite et à gauche, en avant et en arrière.

A la science de Faust, le vrai Maçon joindra l'impassibilité de Job. Il piétinera la superstition dans son coeur. Il sera sans indécision et sans caprices. Il n'acceptera le plaisir que lorsqu'il le voudra, et il ne le voudra que lorsqu'il le devra.

Nous recommandons très instamment de multiplier les Loges d'Adoption. Elles sont indispensables pour former des Maçons bien maî­tres d'eux-mêmes. Le prêtre essaye de dompter sa chair en s'astreignant au célibat ; il commet là un crime social, et, en même temps, il entreprend contre la nature une lutte impossible. Le vrai Maçon, au contraire, arrive à la perfection, c'est-à-dire à se dominer, en employant son zèle dans les Loges d'Adoption à se soumettre aux épreuves naturelles. Le commerce avec la femme commune à tous ses Frères lui fait une cuirasse contre les passions qui égarent le coeur. Celui-là seul peut vraiment posséder la volupté de l'amour, qui a vaincu, par l'usage fréquent, l'a­mour de la volupté. Pouvoir, à volonté, user et s'abstenir, c'est pouvoir deux fois. La femme t'enchaîne par tes désirs, dirons-nous à l'adepte ; eh bien, use des femmes souvent et sans passion ; tu deviendras ainsi maître de tes désirs, et tu enchaîneras la femme. D'où il résulte que le vrai Maçon parviendra facilement à résoudre le problème de la chair, que le prêtre ne résou­dra jamais ; et c'est lui qui sera le vainqueur et le sage, parce qu'il aura pris, contrairement au prêtre, l'épée triomphante et raisonnable de l'ac­tion, au lieu du bouclier absurde de l'abstention systématique, arme défensive vouée d'avance à la défaite.

Dans la question du choix des adeptes, la Maîtrise est le premier degré important. Les grades d'Apprenti, Compagnon et Maître sont dans tous les rites : les deux premiers ont leur signification au point de vue doctrinal, et l'on ne saurait les supprimer ; mais ils sont avant tout les grades préparateurs de la Maîtrise. Aussi, les officiers qui confèrent le troisième degré à un Frère peu disposé à comprendre et incapable de se vaincre, sont impardonnables.

Evidemment il n'est pas de nécessité absolue que l'homme que vous allez diriger vers les hauts gra­des soit immédiatement parfait et ait compris notre secret dès son entrée dans la Maçonnerie. Ce que Nous vous demandons, c'est de l'observer avec le plus grand soin pendant son Apprentissage, d'abord, et de faire, ensuite, de la Loge d'Adop­tion, où il pénétrera quand il sera Compagnon, votre critérium, votre instrument de contrôle infaillible. L'Atelier de Frères, qui ne s'annexe pas une Loge de Soeurs, est un Atelier incom­plet, destiné fatalement à ne jamais perfection­ner ses membres ; il ne produira que des Maçons, dont la politique sera le principal souci, qui se préoccuperont surtout des intrigues et des compé­titions, qui s'agiteront dans le vide, qui avance­ront tantôt de trois pas pour reculer après d'autant, en un mot, qui feront du mauvais travail et dont la politique sera incohérente.

Ce qui est indispensable, aussi, c'est de faire élire comme officier de Loge, au moins au Vénéralat et aux fonctions d'Orateur, des Frères pourvus des hauts grades ; car le Vénérable et l'Orateur sont les conducteurs des Apprentis et des Compagnons vers la lumière de la Maîtrise, qui n'est elle-même qu'un pâle reflet de la Vraie Lumière. Or, des aveugles ne peuvent conduire des aveugles, et le chemin de la lumière est perdu, quand les guides portent encore un ban­deau sur les yeux. Pour faire quelque chose, il faut savoir ce que l'on veut faire ou du moins avoir foi en quelqu'un qui le sait; mais com­ment risquerait-on sa vie à l'aventure et suivrait-on au hasard celui qui ne sait pas lui-même où il va ?

Une fois que, par l'observation, vous aurez acquis la certitude que votre homme peut, sans inconvénient, être conduit à la parfaite initia­tion du Chevalier Kadosch, conférez-lui la Maîtrise, commencez à soulever pour lui un coin du voile ; et si vraiment vous le jugez digne de rece­voir un jour la révélation, vous lui ferez connaître le Verbe, au grade de Rose-Croix.

Nous appelons Verbe ou Parole le voile es­sentiel de l'être et le signe caractéristique de la vie. Toute forme est le voile d'un verbe, parce que l'idée mère d'un verbe est l'unique raison d'être des formes. Toute figure est un carac­tère, tout caractère appartient et retourne à un verbe. C'est pourquoi les anciens sages avaient formulé leur dogme unique en ces termes : « Ce qui est au-dessus est comme ce qui est au-des­sous, et ce qui est au-dessous est comme ce qui est au-dessus.» Notre Dieu est comme le Dieu des prêtres, et pourtant celui-là n'est pas celui-ci ; ils sont semblables, quant à leur éternité et à leur puissance surnaturelle; mais il n'y a pas iden­tité entre eux. A telle lumière répond telle obs­curité ; au feu s'oppose l'eau ; l'ordre n'est l'ordre, que parce qu'il a contre lui le chaos qui lutte pour l'absorber. Mais, logiquement, la lumière remportera le triomphe final sur les té­nèbres, en les repoussant et les enchaînant à jamais aux extrêmes confins de l'immensité ; le feu sortira vainqueur de sa lutte contre l'eau, en la dissolvant et reculant les limites de son do­maine ; l'ordre régnera sur le chaos écrasé, non détruit. Telle est la loi suprême, le destin iné­luctable.

Mais il faut néanmoins reconnaître que les deux opposés sont semblables, comme essence. La forme est proportionnelle à l'idée ; l'ombre est la mesure du corps calculée avec sa relation au rayon lumineux ; le fourreau est aussi profond que l'épée est longue ; la négation est proportionnelle à l'affirmation contraire ; la produc­tion est égale à la destruction dans le mouve­ment qui conserve la vie, et il n'y a pas un point dans l'espace infini qui ne soit le centre d'un cercle dont la circonférence s'agrandit et recule indéfiniment dans l'espace.

Ce qui est dans le surnaturel est reproduit dans l'humanité, en des proportions moindres, il est vrai. Toute individualité est donc indéfiniment perfectible, puisque le moral est analogique à l'ordre physique, et puisqu'on ne saurait con­cevoir un point qui ne puisse se dilater, s'agrandir et jeter des rayons dans un cercle philo­sophiquement infini. Par conséquent, le Com­pagnon éprouvé dont vous aurez fait un Maître, et qui, Maître, aurait été jugé digne de devenir Rose-Croix, est perfectible entre vos mains et sera le Kadosch de la sainte initiation, l'Elu qui connaîtra la Vraie Lumière, parce que le regard de ses yeux lucides aura traversé le voile du Verbe.

Pour distinguer le futur Elu, le futur Kadosch, dès le grade de Maître, vous vous attacherez à discerner les Frères doués d'une imagination ardente, et vous négligerez les esprits terre à terre. L'imagination est, en effet, comme l'oeil de l'âme. L'homme, dont le cerveau ne travaille pas à la découverte des grands mystères, pos­sède une âme incomplète, une âme irrémédiablement frappée de cécité. C'est l'imagination qui est la plus forte puissance intellectuelle, et c'est elle qui fait triompher même physiquement. Etes-vous en danger dans une bataille ? Croyez-vous invulnérables comme Achille, et vous serez vraiment invulnérables. La peur attire les balles, et le courage fait rebrousser chemin aux boulets. Le vrai Maçon est audacieux, et il triomphera, parce que, grâce à son imagination ardente, il verra la vérité avant même qu'elle ait paru devant les yeux de son corps. Toute la question est de diriger vers la saine raison l'i­magination de l'adepte. Le prêtre qui obscurcit la conscience du fidèle en lui imposant des dog­mes que la raison ne peut expliquer, fait de ce fidèle, s'il a une imagination ardente, un fou. Au contraire, l'imagination appliquée à la raison, c'est le génie.

En résumé, Nous ne saurions trop insister sur ce point : le succès dépend du choix des adeptes, et, pour bien choisir les adeptes, pour avoir de bons Maîtres qui seront ensuite d'excellents Rose-Croix et enfin de parfaits Kadosch, il faut que les Ateliers pratiquent la Maçonnerie dans son intégralité, chaque Atelier ayant sa Loge d'Adoption, qui est le meilleur moyen de contrôle de la perfectibilité des Compagnons, et il faut que les Ateliers aient, en outre, à leur tête, au moins un Chevalier Kadosch, c'est-à-dire un Maçon ayant reçu la Vraie Lumière.

 

 

Nous avons examiné avec très grand soin les Annuaires du Grand Orient de France, que le Grand Collège des Rites nous envoie régulièrement, et Nous avons constaté que, dans les Loges Symboliques du Rite Français, le Véné­rable est souvent un Maître, très rarement un Rose-Croix, presque jamais un Chevalier Ka­dosch. Nous voyons là la cause des agitations stériles, qui condamnent le Rite Français à pié­tiner sur place. Aussi, dans la Maçonnerie Française, où ce rite possède 379 Ateliers, tandis que le Rite Ecossais en a 116 seulement, le progrès est d'une lenteur désolante, et les Loges sont, Nous avons le devoir de le dire, envahies par les brouillons politiques. Les résultats acquis sur le terrain gouvernemental de la nation manquent de stabilité ; l'ennemi peut, sans cesse, préparer un retour offensif ; une bonne loi, dont le vote parlementaire a été amené par le concert ma­çonnique, est mal appliquée ou même ne tarde pas à tomber en désuétude. Cela tient à ce que, dans le Rite Français, l'orient de l'Atelier, au lieu d'être, comme cela est indispensable, un foyer de lumière, est occupé, neuf fois sur dix, par des officiers dont les yeux sont encore cligno­tants.

En cette année (1889), le Conseil de l'Ordre, au Grand Orient de France, compte 15 Maîtres, 3 Rose-Croix, 2 Chevaliers Kadosch, et 13 Sou­verains Grands Inspecteurs Généraux. Il y a là un progrès sur les années précédentes ; mais, au sein de ce conseil administratif, les Frères ayant reçu la parfaite initiation, c'est à dire les Che­valiers Kadosch et les Souverains Grands Ins­pecteurs Généraux, sont encore en nombre égal à celui des simples Maîtres ; de sorte que la majorité dépend des 3 Rose-Croix, c'est à dire de 3 Frères dont l'instruction maçonnique n'est pas terminée. Cette situation est profondément re­grettable.

Il faut absolument que le Rite Français s'ins­pire mieux des traditions de l'Ordre. Sinon, il végétera dans l'impuissance, et les temples des autres rites, dans les contrées autres que la France, continueront avec douleur, à fermer leurs portes aux imparfaits initiés de ce Grand Orient.

D'autre part, il faut éviter aussi de passer d'un extrême à un autre. En France, - du moins, dans la plupart des Loges du Rite Français, - on a trop de tendances à professer un scepticisme absolu. C'est ainsi qu'on Nous a communiqué des planches de convocation d'Ateliers, où ne figure pas la formule : A la gloire du Grand Architecte de l'Univers. Dès 1877, nous avions malheureusement prévu qu'on en viendrait là. Jusqu'en cette année 1877, le premier article de la Constitution du Rite Fran­çais portait : « La Franc-Maçonnerie a pour principes l'existence de Dieu, l'immortalité de l'âme et la solidarité humaine. » Le Convent de septembre 1877, au Grand Orient de France, supprima l'affirmation de la divinité, et vota que l'article premier de la Constitution du Rite Fran­çais porterait : « La Franc-Maçonnerie a pour principes la liberté absolue de conscience et la solidarité humaine. » En 1884, le Convent annuel des Loges du Rite Français aggrava en­core cette suppression de l'affirmation de la divinité, en introduisant ceci dans la rédaction du dit premier article : « Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclu­sif de l'appréciation individuelle de ses membres, la Franc-Maçonnerie se refuse à toute affirmation dogmatique. » Voilà certainement un excès, que Nous réprouvons de toutes nos forces.

Mais, par contre, en Italie et en Espagne, de nombreux Frères, - bien intentionnés, sans doute, - pèchent par l'excès contraire, et leur erreur mérite d'être relevée.

En effet, ces Frères, mûs par une légitime haine contre le Dieu des prêtres, glorifient son adversaire sous le nom de Satan, et en lui conservant la situation et le rôle d'un ange déchu, révolté. Il y a là une hérésie manifeste. Le mot de Satan, ayant été inventé par l'imposture sacerdotale et s'appliquant à un être surnaturel subalterne ou diable, ce mot n'a pas lieu d'être prononcé, ne doit pas être prononcé en Maçon­nerie.

On Nous a signalé une Loge de Gènes qui a poussé l'inconscience jusqu'à arborer dans une manifestation publique une bannière portant : Gloire à Satan! A Milan, des Frères Maçons ont, dans une fête, fait exécuter et ont chanté un Hymne à Satan. D'Espagne, on Nous a fait hommage d'une poésie signée par le Frère Bartrina, poésie dont voici le texte :

REHABILITACION

 

Solo estaba Satan en el infierno

Siglos hacia, cuando entro Caïn ;

Ambos a Dios juraron odio eterno

Y dar juraron a su imperio fin.

- Soy la revolucion, por Dios maldita,

Desterrada por Dios, dijo Satan.

- Soy et trabajo que a ese Dios irrita,

Dijo et terrible Vastago de Adan.

Miraronse : en la luz de la mirada

Brillo rayo de colera en los dos.

Y la raza de Abel tremblo asustada,

Y hasta en su trono estremeciose Dios.

La maldicion divina con su peso

No los hundio. - Raza de Abel, atras!

Plaza al triunfante carro del progreso,

Quo arrastra Caïn y empuja Satanas !

 

H. JOAQUIN-MARIA BARTRINA.

 

Certes, ces vers sont animés par un souffle généreux ; mais ils sont en opposition directe à l'orthodoxie maçonnique.

Les égarés qui glorifient Satan considèrent, en général, que le Dieu des prêtres a manqué à de prétendues promesses faites par lui à l'humanité, et, en présence de la désertion de ce Dieu, ils font appel au diable. Tel est le système de la goétie, qui est une aberration, qui est la démonomanie.

Existe-t-il un diable ? - Les prêtres disent : Oui. - Nous répondons : Non.

Qu'est-ce que le diable ? - C'est, disent les prêtres, le prince des anges, qui s'est révolté par orgueil contre Dieu, et qui, ayant été vaincu par l'archange Mikaël, a été, pour son châtiment, précipité en enfer, où il est condamné à rôtir éternellement en la compagnie d'autres anges, ses complices, devenus des démons, et de ceux d'entre les humains qui n'ont pas vécu selon la loi des prêtres.

Or, cette légende sacerdotale est un infâme mensonge, et nos Frères qui glorifient Satan n'aboutissent, en réalité, qu'à consacrer l'im­posture et à nous nuire maladroitement dans l'opinion de la multitude ignorante.

C'est pourquoi, Nous condamnons, de la façon la plus formelle, la doctrine du Satanisme, qui est une divagation de nature à faire le jeu des prêtres. Les Francs-Maçons satanistes donnent, sans s'en douter, des armes contre la Franc-Maçonnerie.

Ce que nous devons dire à la foule, c'est : - Nous adorons un Dieu, mais c'est le Dieu que l`on adore sans superstition.

A vous, Souverains Grands Inspecteurs Géné­raux, Nous disons, pour que vous le répétiez aux Frères des 32e, 31e et 30e degrés : - La reli­gion maçonnique doit être, par nous tous, initiés des hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne.

Car le Dieu Lucifer de la théurgie moderne n'est pas le démon Satan de la vieille goétie. Nous sommes Ré-Théurgistes Optimates, et non praticiens de la magie noire.

Les prêtres, en inventant Satan, ont créé les sorciers, leurs sanglants sacrifices du Moyen-Âge, leurs folles assemblées, leurs criminels et horri­bles conventicules de goules et de striges. Mais il y a deux magies : la magie lumineuse, et la magie des ténèbres. Il est vrai que les prêtres, lorsqu'ils ont eu l'omnipotence, ont persécuté également les mages de la sagesse et les mages de la folie, ont brûlé les Templiers, nos pères, aussi bien que les sorciers, oubliant que ces der­niers, sans eux, n'eussent pas existé.

La magie créatrice du démon, cette magie qui a dicté le Grimoire du pape Honorius, 1'Enchiri­dion de Léon III, les exorcismes de l'église catholique, les réquisitoires des Laubardemont, les sentences de Torquemada, cette magie n'est pas la nôtre ; cette horreur, cette démence, avec son cortège de turpitudes et de cauchemars, c'est la Rome papale qui doit en porter la res­ponsabilité.

Elle a été enfantée par Adonaï, calomniateur de Lucifer. Dans sa rage contre son éternel et magnanime antagoniste, le Dieu Mauvais a bouleversé chez les hommes superstitieux la notion des choses saintes, Il a nié la divinité du Père du Bien et l'a appelé le Mal. Il a voulu écraser la raison sous les pieds de la crédulité aveugle. Il a perverti le sens de toutes choses, il a porté son chaos jusque dans la logique des mots. L'hypocrisie a été par lui transformée en sainteté ; le vice, en vertu ; le mensonge, en vé­rité ; le caprice et l'arbitraire, en justice ; la diva­gation et la foi de l'absurde, en science théolo­gique. La nuit a osé appeler nuit le jour; ténèbres, la lumière ; licence, la liberté ; erreur, la philoso­phie. L'orgueil, qui se prétend infaillible et se cantonne dans l'obscurité de ses dogmes illogi­ques et anti-naturels, l'orgueil superbe a eu le cynisme de nommer orgueil l'humble raison qui doute, qui ne croit que lorsqu'elle est sûre, qui n'émet une affirmation que lorsque la preuve des faits a été irrévocablement donnée par la science ; oui, Adonaï et ses prêtres ont jeté au ciel de notre Dieu toutes les boues de leur impudence, en qualifiant d'orgueilleuse l'intelligence raisonnable, qui cherche la solution des grands problèmes, qui marche sans cesse à une découverte nouvelle, qui est toujours insatiable de vérité.

Si Lucifer n'était point Dieu, Adonaï, dont tous les actes attestent la cruauté, la perfidie, la haine de l'homme, la barbarie, la répulsion pour la science, si Lucifer n'était point Dieu, Adonaï et ses prêtres le calomnieraient-ils ?

Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï l'est aussi. Car la loi éternelle est qu'il n'y a pas de splendeur sans ombre, pas de beauté sans laideur, pas de blanc sans noir ; car l'absolu ne peut exister que comme deux ; car les ténèbres sont nécessaires à la lumière pour lui servir de repoussoir, comme le piédestal est nécessaire à. la statue, comme le frein à la locomotive.

En dynamique analogique et universelle, on ne s'appuie que sur ce qui résiste. Aussi l'univers est-il balancé par deux forces qui le maintiennent en équilibre : la force qui attire et celle qui repousse. Ces deux forces existent en phy­sique, en philosophie et en religion. Et la réalité scientifique du dualisme divin est démontrée par les phénomènes de la polarité et par la loi uni­verselle des sympathies et des antipathies. C'est pourquoi les disciples intelligents de Zoroastre, ainsi qu'après eux les Gnostiques, les Manichéens, les Templiers ont admis, comme seule concep­tion métaphysique logique, le système des deux principes divins se combattant de toute éternité, et l'on ne peut croire l'un inférieur à l'autre en puissance.

Donc, la doctrine du Satanisme est une hérésie; et la vraie et pure religion philosophique, c'est la croyance en Lucifer, égal d'Adonaï, mais Lucifer Dieu de Lumière et Dieu du Bien, luttant pour l'humanité contre Adonaï Dieu des Ténèbres et Dieu du Mal....

 

... Donné au Grand Orient de Charleston, le quatorzième jour du cinquième mois de l'an 000889 de la Vraie Lumière (14juillet 1889, ère vulgaire). ALBERT PIKE, 33e.

 Extraits de cette instruction de Pike ont été publié par Domenico Margiotta dans ses ouvrages : Souvenirs d’un trente-troisième. Adriano Lemmi chef suprême des Francs-Maçons (Delhomme et Briguet, 1894) et : Le Palladisme culte de Satan-Lucifer dans les Triangles Maçonniques (H. Falque, 1895, pages 61 à 66).