18 juillet 2013

Elle pénètre l’enceinte de la Maison Blanche pour exiger la fermeture de Guantanamo

Elle se nomme Diane Wilson. Par son audace et sa non-violence, son coup d’éclat évoque les grandes heures des mobilisations citoyennes -dans les années 60- contre la guerre du Vietnam. Vêtue d’une combinaison orange, cette cofondatrice d’une ONG pacifiste -dénommée Code Pink- a gagné mercredi le coeur de la capitale américaine afin de rejoindre des manifestants et se hisser par-dessus la grille entourant la Maison Blanche. Le but? Protester contre l’abandon d’une promesse formulée en... [Lire la suite]