La Prière: énergie la plus puissante de l'univers

 

le-courage-d-etre-soi-780x420

 

M.J. Stovell, savant connu pour son athéisme, travailla des années dans le domaine de l'atome. A cet effet, il parcourut des voies inconnues jusque là, qui modifièrent ses conceptions.

" J'étais un athée cynique qui croyait que Dieu n'était pas autre chose qu'une représentation de l'esprit humain... Un jour dans le grand laboratoire de pathologie d'une clinique, je m'occupais à mesurer les longueurs d'onde et de force des radiations émises par le cerveau :

Nous voulions examiner ce qui se passe dans le cerveau humain au moment du passage de la vie à la mort. Dans ce but, nous choisîmes une femme aux portes de la mort atteinte d'un cancer du cerveau. Cette femme était tout à fait saine d'esprit, sa sérénité et son amabilité journalière frappaient mais, corporellement, son état était des plus graves. Nous savions qu'elle allait mourir, et elle le savait aussi ; cette femme était croyante.

Peu avant sa mort, nous plaçons dans sa chambre un appareil enregistreur très sensible pour les mesures cérébrales et sur le lit un microphone pour entendre ses dernières paroles, puis nous nous placions dans une chambre contiguë à la sienne.

Nous étions 9 savants sceptiques, parmi lesquels j'étais certainement le plus endurci ; nous attendions devant nos instruments, attentifs. L'aiguille de l'appareil, à zéro, pouvait atteindre 500 degrés à droite en position positive et 500 degrés à gauche en position négative. Pour donner une idée, la diffusion d'un poste radio dont les programmes étaient diffusés avec une force de 50 kilowatts, bref une émission capable de couvrir tout le globe faisait marquer sur cet appareil une mesure positive de 9 degrés.

Les derniers moments de la malade arrivaient. Soudain, nous l'entendions qui priait et louait Dieu : elle demandait de pardonner à tous ceux qui avaient été injustes avec elle dans sa vie ; elle disait ensuite :
" Je sais, Seigneur, que Tu es la seule source de force authentique pour toutes les créatures, et que Tu le resteras " ; elle Le remerciait pour la force avec laquelle Il l'avait soutenue sa vie durant, et pour la certitude qu'elle avait que, malgré ses souffrances, son amour pour Lui n'avait jamais vacillé., une joie indescriptible rayonnait de ses paroles : elle éclatait en effet de joie à l'idée que bientôt elle pourrait voir son Sauveur !

" Remués, nous restions devant nos appareils, oubliant à vrai dire ce que nous voulions examiner. Tout à coup, pendant que cette femme priait toujours, nous entendons tinter notre instrument c'est alors que nous vîmes l'aiguille atteindre 500 degrés positifs et toujours basculer à la limite : la force de rayonnement devait dépasser notre échelle : nous faisions pour la première fois une gigantesque découverte : le cerveau d'une femme mourant qui était en liaison avec Dieu déployait une force 55 fois plus forte que n'importe quelle émission d'onde radio !

" Pour conduire nos expériences plus loin, nous choisissons cette fois un homme lui aussi malade. Une fois nos appareils installés, lorsqu'il commença à réagir, ce fut en grognant et en jurant ; la différence était telle que nous l'entendions abuser du Nom de Dieu d'une façon infâme... Et de nouveau, notre appareil tinta : nous fûmes vraiment étonnés de constater que cette fois l'aiguille se trouvait à 500 degrés négatifs, et bloqués au point limite !

" C'est donc par de telles mesures que nous avons pu établir de façon certaine ce qui se passe dans le cerveau humain quand celui-ci viole un des 10 commandements. Ainsi est établi par des mesures appropriées scientifiquement, et de façon irréfutable, la force positive de l'union à Dieu, ainsi que la force négative du renégat... Nous établîmes rapidement la lumière sur ce fait que celui qui oriente sa vie sur les voies de Dieu et l'union avec Lui rayonne d'une vie divine à effets mesurables, mais que celui qui transgresse une des commandements divins rayonne des effets contraires, négatifs, supérieurs à la nature habituelle humaine, bref une force que nous pouvons appeler : satanique.

" En un clin d'œil, ma conception athée du monde fut brisée, le ridicule de mon incrédulité devint toujours plus clair. Aujourd'hui, je sais... J'ai appris à voir en Dieu mon Sauveur personnel, je sais que l'auréole que les artistes ont souvent peinte autour de la tête des  saints n'etaient pas une fantaisie d'artiste mais une réalité : cette force libératrice sortait jadis de Jésus, et rayonne encore aujourd'hui dans les coeurs .

Ce texte date de 1965. Il est bien entendu confirmé par des études plus récentes.

Voici par exemple des extraits du rapport sur la mesure de l'énergie spirituelle associée à la prière du Professeur Boguslav LIPINSKI, de Boston (USA)

Le Professeur LIPINSKI est spécialiste des phénomènes bio-électriques, et fait des recherches sur les maladies cardio-vasculaires à Boston, il étudie les radiations en référence au principe d'Einstein sur l'unité de l'énergie, qu'elle soit électromagnétique, nucléaire, gravitationnelle, etc. Il tente d'élucider pourquoi l'appareil qui enregistre des énergies d'ordre physique réagit aussi à des phénomènes spirituels eux-mêmes liés à des lieux saints et à la prière.

Son instrument d'enregistrement est ordinairement destiné, dans l'industrie nucléaire, à tester les écrans aux radiations ionisantes : c'est un électroscope modèle BT 400 de BIOTECH, au Canada... L'unité de mesure est le milliard à l'heure ( mR/Hr ) ; l'échelle de mesure est logarithmique et va de 0 à 1 million de mR/Hr. Les lectures usuelles vont d'ordinaire de 0 à 15 mR/Hr.

Résultats et conclusions :

Des mesures furent prises dans une paroisse reconnue comme centre marial international par Rome ; elle est située en Yougoslavie. Pendant 6 jours consécutifs, du 15 au 19 mars 1985, à divers moments de la journée et en divers lieux, des mesures furent établies. Dans la maison de Monsieur Buntic où logeait le Professeur, elles vont de 100 à 1000 mR/Hr. Sur un tableau où sont notées les 50 mesures effectuées, on peut lire qu'à certaines heures dans l'Eglise paroissiale, il n'y a que 20 mR/Hr, mais on monte à 1000 le 18 mars à 5h15, puis à 10000 à 6h, 20000 à 7h du soir, et un sommet de 100000 dans la " chapelle des apparitions " à l'heure de la prière le vendredi 15 mars.

Elément comparatif : aux USA, dans des matches de hockey, et même dans certaines Eglises, malgré la ferveur et l'enthousiasme, le même appareil n'enregistrait que 20 à 70 mR/Hr.

Les chiffres extrêmement élevés enregistrés durant certaines prières, et leur relative rapide disparition, indiquent que l'énergie ne peut être d'origine nucléaire. Par exemple, 100000 mR/Hr, enregistrés le 15 mars signifient que le peuple rassemblé à l'intérieur de l'Eglise se serait trouvé soumis à 100 rads de radiations ionisantes par heure. Or la dose maximale tolérable permise est de 0,1 rad par JOUR. Ce peuple serait donc mort du syndrome de post-irradiation, ce qui n'est manifestement pas le cas. D'où il faut conclure que ce rayonnement est d'origine spirituelle.

Cette énergie spirituelle semble n'être pas associée avec le nombre de personnes qui prient ensemble, mais plutôt avec l'intensité, la ferveur et la qualité de la prière. Il est probable et concevable que l'intensité du rayonnement soit associée à la pratique du Jeûne, comme indiqué par la plus haute lecture enregistrée le 15 mars, la quasi-totalité des paroissiens de ce village ayant coutume en effet de jeûner 2 jours par semaine, et notamment le vendredi.

Enfin, autre constatation du professeur LIPINSKI, le rayonnement de cette force spirituelle s'étend à la ronde, sur une distance d'environ 1km, mais elle se dissipe relativement vite : de 5 à 30 minutes suffisent pour la voir disparaître.

Eh oui ! Prions avec ferveur et générosité !Tous les jours vous garantie un champs de protection ainsi que pour votre entourage sans cesse renouvelé lorsque l'on crée de l'énergie, cette énergie rayonne a travers nos centres  et autour de chez nous en nettoyant l'axe radiant via notre colonne ,une chaleur est souvent ressentie lors des prières c'est l'énergie qui circule en vous ,Dieu ne nous a pas imposé la prière pour lui mais pour nous purifier et que nous restions suffisament magnétique pour générer un aura puissant et lumineux pour empecher l'ombre de gagner sur nos vies et nos actes .......l'importance de se purifier en pratiquant des ablutions que les premiers chrétiens pratqiquaient permet de ne pas corrompre l'énergie lors de nos prière celui qui ne se purifie pas sa prière est caduque et son énérgie polluée ,il en résulte perte de foi et routine

qui s'installe .

Faire ses ablutions

Faire sa toilette.

 

Origine

Cette appelation familière de la toilette n'est pas très ancienne. Elle est dérivée de pratiques religieuses, mais elle va permettre à quelques-uns d'apprendre une chose intéressante sur un objet à usage quotidien (enfin pour certains...).

ablution vient du latin 'ablutio' issu du verbe 'abluere' qui voulait dire 'laver'.
Dans de nombreuses religions, les ablutions sont un acte rituel de purification par l'eau.

Chez les Musulmans, par exemple, l'ablution avant la prière est obligatoire. Elle doit être faite avec de l'eau (ou de la terre propre si l'on est en voyage). Dans chaque mosquée, il doit y avoir une salle des ablutions qui isole la salle de prière du monde profane.

Chez les Catholiques, les ablutions se pratiquent au cours d'une messe, avant la communion, lorsque le prêtre fait verser un peu d'eau sur ses doigts pour les laver.

A l'époque des messes en latin, le prêtre récitait un psaume commençant par : "Lavabo inter innocentes manus meas" ("Je laverai mes mains parmi les innocents").
Vous avez reconnu là un mot familier qui a fini par désigner le lavage des mains lui-même.
'Lavabo' a ensuite été transposé aux ablutions profanes où il a d'abord été utilisé pour nommer le meuble de toilette portant la cuvette et le pot à eau (à l'époque où l'eau courante n'existait pas encore) puis, avec la modernisation, la cuvette en faïence que vous connaissez bien et dans laquelle vous faites vos ablutions.

 

Quand tu caresses un animal, tu reçois son esprit
et tu lui communiques le tien.

chat-qui-prie

L’étoile qui luit, prie;

L’arbre qui fleurit, prie;

Le chat qui ronronne, prie.

prier

 

Energie humaine et couche d'ozone

http://catholiquedu.free.fr/prieres/STOVELL.htm

Méditation pour libérer les Obélisques à Rome et les lignes telluriques : une arnaque nuageuse - rusty james news

Une fois l'environnement scellé par l'énergie négative, l'esprit devient très faible et vulnérable aux brèches lors des émotions de vibration négative qu'on émet depuis l'intérieur des centres énergétiques. Ces émotions négatives sont comme les nuages chargés de particules positives et négatives qui s'entremêlent pour donner des éclairs foudroyants lors des orages ou des tornades.

http://rustyjames.canalblog.com

Les dangers du yoga, de la méditation transcendantale et du qi gong. - rusty james news

Les dangers de la méditation "On croit que la plupart des types de méditation sont sûrs pour des personnes en santé. Cependant, la sécurité de la méditation n'est pas bien étudiée. Les personnes avec des désordres psychiatriques sous-jacents devraient parler avec un professionnel de la santé avant de commencer la méditation parce qu'il y a eu quelques rares rapports de d'aggravation de manie ou d'aggravation d'autres symptômes.

http://rustyjames.canalblog.com

Comment remonter son énergie vibratoire - rusty james news

Tout notre corps est formé d'énergie. Chaque cellule est un mini-circuit oscillant comme l'ont démontré les admirables travaux de Georges Lakhovsky il y a près d'un siècle. Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l'intérieur et positives à l'extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur.

http://rustyjames.canalblog.com

LES SEPT COUCHES DE L'AURA structures vibratoires , sensibles, réactives et intelligentes - rusty james news

Il faut dire que pour parvenir à discerner les couches supérieures, comme la cinquième, la sixième ou la septième, on doit rentrer en méditation. Toutes les première, troisième, cinquième et septième couches sont très structurées, comme des ondes de lumière statique.

http://rustyjames.canalblog.com





L"Amour est le fleuve qui traverse le coeur des hommes

 

rusty james foi infos secrete

 

 

 

Le grain de sénevé compte parmi les plus petites semences. Pourtant, il a la foi de savoir qu’il possède en lui-même le pouvoir d’exprimer le moutardier, le plus grand de tous les arbustes. Quand il a grandi, il devient un arbre et les oiseaux peuvent venir s’abriter dans ses branches. De même que la graine sait qu’elle peut extérioriser la plante, de même il nous faut connaître notre pouvoir intérieur d’exprimer notre être le plus grand. En racontant cette parabole, Jésus faisait allusion à la qualité de la foi et non à sa quantité. « Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à la montagne : Ôte-toi d’ici et mets-toi là. Et elle le ferait, et rien ne vous serait impossible. » Les plus frêles graines de pavot, les graines des banians les plus colossaux, les bulbes, les boutures, et toutes les vraies semences savent par la foi qu’elles peuvent exprimer le grand être de leur espèce. Chacune se représente l’image exacte qu’elle doit exprimer. De même, il faut que nous nous représentions intérieurement une image exacte de ce que nous voulons exprimer. Elle doit se perfectionner d’heure en heure par une préparation intérieure, avant que sa perfection se manifeste. Jamais fleur éclatante ne s’est épanouie complètement sans un effort préparatoire de perfectionnement intérieur. À un moment donné, le bourgeon est confiné à l’intérieur des sépales, du sens de soi, de l’égoïsme. Dès l’achèvement de sa perfection intérieure, il éclate dans sa beauté. Il faut que la graine mise en terre renonce à elle-même pour pousser, se développer, se multiplier. Il faut aussi que nous renoncions à nous-mêmes pour arriver à nous développer. Pour que la graine pousse, il faut que son enveloppe éclate. De même, pour commencer notre croissance, il faut faire éclater notre enveloppe de limitations. Quand notre perfectionnement intérieur est achevé, nous nous épanouissons forcément dans notre beauté, à l’instar de la fleur...
Voici comment s’effectuent les progrès dans tous les domaines. D’abord, l’idée du progrès est pressée hors de Dieu et introduite dans la conscience humaine. L’homme perçoit un but susceptible d’être atteint par ses efforts. C’est alors généralement qu’il commence ses bévues. Au lieu de reconnaître la source d’où l’idée émane, il se figure qu’elle provient entièrement de lui. Il s’écarte de Dieu au lieu de laisser Dieu exprimer par lui la perfection que Dieu conçoit pour lui. Il l’exprime à sa manière et produit imparfaitement la chose qui aurait dû être faite ou manifestée avec perfection. L’homme devrait avoir conscience que toute idée est une expression directe et parfaite de Dieu. Aussitôt qu’elle traverse son esprit, il devrait en faire un idéal exprimant Dieu, ne plus y apporter son grain de sel mortel, et laisser Dieu s’extérioriser à travers lui d’une façon parfaite. Alors l’idéal apparaîtrait sous forme parfaite. Dieu est au-dessus du domaine mortel. Le matérialisme ne peut apporter aucune aide à Dieu. Si l’homme avait conscience de tout cela et agissait en conséquence, il ne tarderait pas à exprimer la perfection. Il faut absolument que l’humanité franchisse le stade où elle s’appuie sur les forces psychiques et mentales. Il faut qu’elle s’exprime directement à partir de Dieu. Les forces psychiques sont exclusivement créées par l’homme et de nature à le faire dévier du droit chemin.

 

385F6180-3048-7BE8-78AFA1FFABCA281D

74881230image-l-arbre-de-la-vie-04-jpg


L’Arbre de Vie est situé au milieu du paradis de Dieu, au plus profond de notre âme. Le fruit abondant et riche qui pousse et mûrit avec le plus de perfection, le fruit le plus accompli, le plus vivifiant, c’est l’Amour. Ceux qui perçoivent son véritable caractère l’ont défini comme étant la plus grande chose du monde. J’ajouterai que c’est la plus grande force de guérison du monde. L’Amour ne manque jamais de répondre à une demande du cœur humain. On peut se servir du principe divin de l’Amour pour faire face à tous les besoins de l’humanité et dissiper toutes les tristesses, infirmités, ou situations misérables qui la harcèlent.

langage foi


Grâce à la compréhension et au bon usage de l’Amour, grâce à son influence subtile et illimitée, toutes les blessures du monde pourraient être guéries Le doux manteau de la compassion céleste pourrai recouvrir toutes les inharmonies, l’ignorance et les fautes de l’humanité. Quand l’Amour déploie ses ailles il recherche les lieux arides du cœur humain, l’endroits de la vie qui sont gâchés. Son contact rachète l’humanité et transforme le monde comme par magie. L’Amour est Dieu, éternel, illimité, immuable, s’étendant à l’infini au-delà de toute imagination. Quant à son aboutissement, nous ne pouvons le connaître que par des visions. L’Amour accomplit la loi de son propre esprit, achève son travail dans la perfection, et révèle l'existence du bien dans l’âme humaine. L’Amour cherche continuellement une issue pour affluer dans le cœur humain et se répandre en bienfaits. Si la perversité et les pensé discordantes de l’homme ne le détournent pas, le fleuve éternel et immuable de l’Amour de Dieu s’écoule continuellement, entraînant dans le grand océan universel de l’oubli toute apparence d’inharmonie ou de laideur susceptible de troubler la paix des hommes. L’Amour est le fruit parfait de L’esprit : s’avance pour panser les plaies de l’humanité, rapprocher les nations dans l’harmonie, et apporter au monde la paix et la prospérité. Il est la pulsation même du monde, le battement de cœur de l’univers. Il faut que ce courant d’amour de la grande vie omniprésent remplisse l’humanité .

 

 

Extrait /La vie des maîtres/ Baird Thomas Spalding

Posté par rusty james à 10:37 - - Permalien [#]
Tags : , , ,