28 mai 2014

Jean-Marie Le Pen voit dans le virus Ebola un moyen de réduire l'immigration

La tête de liste FN aux européennes dans le sud-est a déclaré que le virus Ebola pouvait "régler en trois mois" la question de l'explosion démographique. Une déclaration qui pourrait lui faire perdre son immunité de député européen sitôt réélu.    Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du Front national et tête de liste aux européennes, a de nouveau dérapé en déclarant que le virus Ebole pouvait régler en trois mois le problème de l'immigration.   afp.com/Lionel Bonaventure A 85 ans, Jean-Marie Le Pen ne... [Lire la suite]