02 mars 2011

Des scientifiques espagnoles déclarent avoir trouvé la compagne du soleil vers pluton

twin_sunLes scientifiques ont dévié leurs  enquêtes sur la découverte de nouvelle planète depuis quelques années maintenant, principalement parce qu'ils craignaient d'être associés à ces «marginaux» des théories sur niburu . Mais, selon une équipe d'astronomes espagnols qui se disent StarViewer équipe ils ont trouvé une étoile naine brune avec des gros satellites qui l'encerclent. C'est deux fois la taille de Jupiter

Le groupe fait le tour de tous les sites Web de nouvelles au cours des deux dernières semaines, affirmant qu'ils ont découvert quelque chose de très important. C'est presque deux fois la taille de Jupiter et juste au-delà de nos plus éloignée planétoïde, Pluton. Bien que ce ne soit pas une planète, elle semble avoir des planètes ou des gros satellites qui l'encerclent. C'est ce que les astronomes appellent une "étoile naine brune" et son nom officiel est G1.9".

Qu'est-ce qu'une étoile naine brune?
Toute la matière attire la matière des autres. comme un immense aimant qui attirerait des aimants plus petit ,. Dans l'espace il en résulte dans les nuages de plus en plus de la matière qui ont tendance à s'agglomérer et à attirer plus de matière. Comme la plupart de la matière dans l'espace est gazeux, ces nuages finissent par tellement dense que leur effondrement en sphères denses gazeux. S'il ya assez de matière dans une sphère d'hydrogène, par exemple, il peut provoquer une compression tellement au cœur de l'shpere que les atomes d'hydrogène commencent à fusionner et une fusion de réaction enflamme une étoile étoile est née. Dans cette réaction, deux atomes d'hydrogène s'unissent pour former un atome d'hélium et la libération de l'énergie supplémentaire sous forme de rayonnement. Les scientifiques croient que la masse minimale nécessaire pour allumer un soleil est environ 13 fois la masse connue de la planète Jupiter - ". 13MJ" écrit comme si la masse est inférieure à cela, la pression dans le cœur ne suffit pas à s'enflammer et à la sphère sera une  boule chaude de gaz appelé «naine brune».

Comme une nouvelle étoile tourne, le disque qui l'entoure progressivement se refroidit et que la question des formes des éléments plus lourds comme les métaux et minéraux. Ces «rochers» finit par se regrouper et former des sphères solides appelées planètes. Parfois, une sphère solide va attirer une partie du gaz qui se trouve dans le disque et cela se traduira par une géante gazeuse, comme Jupiter et Saturne, qui a un noyau solide, mais une épaisse atmosphère gazeuse. Ces «géant gazier" planètes peuvent être très massive, mais, en raison de leurs noyaux solides, ils ne seront jamais enflammées  et devenir des étoiles
Cette naine brune
Cette nouvelle découverte "naines brunes" est censé pour avoir formé de la même matière condensée qui a donné naissance à notre Soleil. On estime que, d'après les planètes grande formé autour du Soleil, ils l'ont poussé au bord du système solaire où elle formait une sphère sur 1.9MJ-bien en deçà de la masse nécessaire pour donner naissance à un soleil.


21 mars 2010

le sun annonce que 2012 niburu alias némésis a été détecté nous avons un deuxième soleil.

1342571429
Il en a fallu du temps

Les scientifiques de la Nasa se sont enfin décidés à nous parler de Nibiru qu'ils appellent Némésis, comme l'appellaient les Grecs.

Ils se décident à en parler tout en continuant à proférer des mensonges car Nibiru, est très proche de la Terre et elle arrive avec son cortège d'astéroïdes. C'est cette planète qui est responsable des cataclysmes en cours et à venir, et de l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Ils parlent de Némésis (Nibiru), la planète des Dieux Annunakis qui est le double de notre Soleil et appelé aussi, Dark Solar, Némésis, Eris, Hercolubus, La planète apocalyptique, la planète de la fatalité, et dans la Bible, la planète Absinthe ou amertume. Elle est de couleur rouge orangé, elle fait 5 fois le diamètre de Jupiter (la plus grosse planète de notre système solaire) et en vérité elle a un cycle de révolution autour de notre Soleil de 3600 ans. Et comme pour Némésis (Nibiru), ne peut se voir à l'œil nu, car elle évolue sur la fréquence vibratoire des infrarouges. On ne peut la voir qu'avec les appareils photos ou les caméras, le matin au lever du soleil et le soir au coucher de soleil, car son orbite est très elliptique.


Le mensonge, c'est qu'elle est entrée dans notre système solaire depuis 1981, qu'elle est très proche de la Terre, qu'elle arrive avec son cortège d'astéroïdes et que c'est elle qui provoque les changements climatiques et l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Préparez-vous parce qu'elle va produire des cataclysmes terribles, tsunamis, tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes, cyclones, etc..., mais ça y est, voyez la une du Sun qui a repris un article de Space.comAn invisible star may be circling the Sun and causing deadly comets to bombard the Earth, scientists said yesterday". La Nasa l'a baptisée Nemesis (déesse de la vengeance, du grec "le don de ce qui est dû"), et, détail génial, c'est aussi le titre d'un roman de l'astrophysicien Bill Napier, auteur du fameux Hiver Cosmique. Etonnant, mais dans son roman, Napier raconte une vision similaire à ce que les Portugais ont vue le 13 octobre 1917 à Fatima, comme si un soleil tombait sur la terre. Etrange, n'est-ce pas? Nemesis donc passe par le nuage d'Oort et envoie maintes comètes vers la terre ou le soleil. Notez que le Wide-Field Infrared Survey Explorer a été lancé par la NASA en janvier 2010 et 3 mois plus tard, cette info qui tombe sur un deuxième "soleil" dont la présence a été calculée grâce à la "planète naine" Sedna: "Professor John Matese, of the University of Louisiana at Lafayette, said most comets come from the same part of the Oort Cloud he added ... there is statistically significant evidence that this concentration of comets could be caused by a companion to the Sun"". Voir aussi la une choc du Sun, sur la présence d'un "soleil invisible", ou étoile invisible, qui tournerait autour du soleil sur une orbite elliptique. "

22 février 2010

Nibiru serait-elle près de Pluton pour lui donner une teinte rouge ?

février 7th, 2010 Posted in Fevrier 2010 |

Les images de Pluton prises par le télescope spatial Hubble en 2003-2004 viennent seulement d'être rendues publiques. Quatre années ont été nécessaires à 20 super-calculateurs travaillant de pair et de façon continue afin de traiter les images et de les rendre lisibles par tous. Cette ex-planète, la plus lointaine du système solaire est aussi la plus mystérieuse.

Pluton Hubble

NPC Ballroom

En effet, jusqu'à présent, que savions-nous de Pluton ?

Découverte en 1930 par l'Américain Clyde W. Tombaugh, Pluton est la seule planète à n'avoir jamais été visitée par une sonde spatiale et sa petite taille ainsi que sa distance, ne permettent pas d'avoir des photographies de bonne résolution.

En réalité, ce n'est même pas une planète, trop petite pour être une planète gazeuse, trop éloignée du Soleil pour être une planète tellurique, et avec une orbite fortement inclinée, ce qui fait varier sa distance au Soleil de 4,4 à 7,4 milliards de km.

Par ailleurs, Pluton possède trois satellites, Hydra, Nix, et surtout Charon, qui semble beaucoup trop proche et trop gros pour s'être formé près d'une si petite planète. Il est à noter que le couple Pluton-Charon présente des particularités uniques dans le système solaire, et parmi celles-ci, leur rotation synchrone.


La sonde New horizons lancée depuis Cap Canaveral le 19 Janvier 2006 a profité de l'effet de fronde gravitationnelle de Jupiter pour se propulser à la vitesse de 75.000 km/h en direction de Pluton, qu'elle survolera en Juillet 2015, offrant ainsi à la communauté scientifique l'occasion de réaliser de nombreuses mesures cartographiques, en particulier en lumière visible et infrarouge.


 

Cet évènement scientifique majeur sera l'occasion, entre autres, de confirmer ou d'infirmer les théories que le télescope Hubble avait permis aux astrophysiciens d'élaborer.

Ainsi, les modifications rapides d'apparence de la surface de l'astre, et en particulier de sa couleur, plus rouge, seraient dues à l'action d'un phénomène de saisons.

Selon l'astronome Marc W. Buie, grand spécialiste de Pluton et découvreur de plus d'une centaine d'astéroïdes, le méthane se trouvant à la surface de Pluton jouerait un rôle prépondérant dans la modification des calottes glaciaires des pôles, par la décomposition de ses molécules sous l'effet du rayonnement ultraviolet.

Tout ceci étant la conséquence de l'entrée de l'astre dans un nouveau cycle de 248 ans, défini par sa période de révolution.

Enfin, Buie et son équipe sont particulièrement intrigués par un spot très brillant de Pluton, exceptionnellement et inhabituellement riche en glace de monoxyde de carbone, cet endroit présentant un objectif principal pour la sonde "New Horizons". - Source

Hubble Discovery Has NASA Baffled, No One Knows
http://www.pamil-visions.net/nasa-hubble-space-object/211...

Share

Posté par rusty james à 15:43 - Permalien [#]
Tags :