Les candidoses : comment s’en libérer selon la bio-électronique !

eclair2

Les candidoses sont des maladies, pratiquement inconnues il y a 50 ans qui touchent actuellement près de 2 millions de Français.
Non traitée, cette affection peut s’étendre et détériorer progressivement la santé en contribuant à l’ affaiblissement du système immunitaire. Le traitement médical repose sur l’utilisation de 2 antibiotiques antifongiques (1) mais n’a qu’une action locale et transitoire puisqu’il ne s’attaque pas à la cause réelle.


a - Cause apparente.

Les candidoses sont dues à un champignon de type levure, dont le plus commun est le candida albicans. Cette levure vit normalement en saprophyte dans l’intestin humain ou animal en se nourrissant de matières organiques en décomposition. Elle est généralement sans danger, tant que l’équilibre bactérien qui contrôle sa multiplication n’est pas altéré. Dans certaines conditions pourtant, elle peut se multiplier de manière excessive et envahir tout l’appareil digestif (bouche, intestin, anus). Après dissémination par voie sanguine, elle peut même se propager dans tout l’organisme (bronches, peau, vagin, etc...) sous forme de muguet ou de mycoses. Le problème devient d’autant plus grave que l’extension d’une mycose est souvent l’un des premiers signes précurseurs du SIDA (2).

b - Symptômes de l’infection.

Selon des statistiques et des études menées dans le monde entier, l'infection chronique par Candida frappe entre 70% et 80% de la population mondiale. Dans les derniers 15-20 ans on a pu observer une remarquable augmentation de beaucoup de pathologies psychosomatiques, et de plus en plus de manifestations de l'infection par Candida. Différents facteurs sont responsables de cette situation, et en particulier l'alimentation moderne dégradée, trop raffinée et trop sucrée, l'utilisation exagérée des antibiotiques, l'abus de remèdes pour le système nerveux central (tranquillisants, somnifères), la pilule contraceptives, les remèdes contre l'ulcère (cimetidine...) une concentration de plus en plus importante de métaux lourds comme le cadmium ou le mercure (amalgames dentaires, poissons polluées, pollution de l'air, de l'eau...), l'utilisation dans le domaine alimentaire de conservant et colorants, l'utilisation sans limites des pesticides, herbicides et antibiotiques dans l'agriculture, etc, etc...

Principaux symptômes visibles de l'infection.
Les symptômes sont de 4 types : digestif, énergétique, immunitaire et mental.


On trouve :
    • des colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation.
    • une fatigue progressive et inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante.
    • des allergies aggravées (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses.
    • des troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux...), de graisses saturées (charcuterie, fromage...) et de boissons alcoolisées
    • problèmes gynécologiques : champignons vaginaux répétitifs (pertes blanches et démangeaisons), inflammations glandulaires (glandes Bartolin) kystes et endométriose; cystite et infections rénales
    • problèmes de peau : eczéma, seborrhée, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds
    • problèmes respiratoires : asthme, bronchite;
    • des troubles du comportement : dépressions, anxiété, fatigue chronique, maux de têtes,
    • troubles du sommeil (difficulté d'endormissement), de la concentration (mémoire, volonté en baisse) et de l'humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction...),
    • problèmes d'oreilles, de thyroïde,
    • douleurs articulaires et musculaires


Cette prolifération de levures est rendue possible en raison d’une altération du terrain biologique, qui entraîne une défaillance du système immunitaire. Le milieu intérieur est normalement anaérobie : il est réducteur. La vie se maintient à l’abri de l’air avec peu d’oxygène. Or les champignons (de même que les moisissures et les candidoses) se développent toujours en un milieu humide, tiède et oxydé. Cette constatation que chacun peut faire dans un sous-bois en automne ou sur un mur humide, est confirmée par la bio-électronique Vincent.

  • Les causes réelles sont celles qui favorisent l’oxydation de l’organisme. Cette oxydation se traduit sur le plan bio-électronique par une augmentation du facteur d’oxydo-réduction qui dépasse souvent 28 (rH2 > 28) alors que la norme de bonne santé se situe à 22 ! Les principales causes responsables sont :
  • - les médicaments oxydants : antibiotiques dont beaucoup font une consommation excessive mais aussi corticoïdes, pilule, chimiothérapie, transfusions sanguines et la plupart des vaccins !
  • - les aliments oxydants : sucre blanc, pain blanc à la levure, pâtisserie industrielle, friture, fromage gras, viandes grasses, huiles raffinées, levures et champignons...
  • - les boissons oxydantes : eaux d’adduction stérilisées et eaux minérales, boissons instantanées ou celles à base de jus de fruits ou de cola et certaines boissons alcoolisées.
  • - les stress (physiques, émotionnels et affectifs) et les pollutions (électromagnétiques, chimiques, électriques...) ont une répercussion oxydante par création de radicaux libres. Ils agissent en neutralisant les électrons (4).

d - Conseils bio-électroniques.

Pour se libérer d’une candidose, l’objectif consistera à restaurer l’intégrité du terrain biologique et à stimuler la vitalité générale. Dans ce but nous proposons une démarche en 4 temps à la lumière de l’enseignement du Professeur Vincent (5).

  • - Supprimez si possible tous les facteurs oxydants signalés dans la liste ci-dessus. Éliminez aussi le miel, les fruits, les pommes de terre et les céréales pendant quelques semaines en raison de la présence des sucres (glucose, fructose ou maltose) dont les levures sont friandes.
  • - Nettoyez le tube digestif grâce à un jeûne hydrique de 1 ou 2 jours avec tisanes (thym, romarin) potages (carottes, oignons, poireaux) et douches rectales .
  • - Économisez l ’énergie vitale en favorisant le repos corporel, nerveux et mental par des séances de relaxation ou la sieste et une vie calme sans télévision.
  • - Éliminez l’oxydation intérieure avec :
  • des bains de bouche (eau argileuse, eau salée ou huile de tournesol 1re pression).
  • des boissons réductrices (jus de légumes, moût de pain et lacto-fermentées).
  • des mises à la terre sous forme de marches pieds nus dans la rosée du matin.
  • des bains de pieds suivis d’ onctions de la peau aux huiles essentielles (sarriette...).
  • des préparations à base d’ail et d’échinacéa pour renforcer le système immunitaire.
  • des cures (21 jours) renouvelées de vitamine C naturelle et réductrice (acérola...).

Adoptez ensuite pendant 20 à 30 jours une hygiène de vie qui protège de l’oxydation avec :

  • * une alimentation hypotoxique à base de crudités, d’aromates (riches en vitamines A, C, E anti-oxydants naturels) d’huile biologique de première pression (olive, tournesol) complétée par exemple avec un plat composé de légumes cuits et de protéines (poisson, volaille...).
  • * un contact quotidien avec la nature (marche, footing) et une relaxation quotidienne.

e - Conclusion.

Notre article est destiné simplement à éclairer nos amis lecteurs et à démontrer la valeur de la bio-électronique pour favoriser un retour de la santé avec des procédés simples et strictement naturels. Ces conseils généraux devraient suffire pour supprimer les candidoses récentes et rétablir l’équilibre vital .

Pour les candidoses anciennes ou très étendues nous suggérons au préalable une consultation auprès d’un praticien expérimenté ou d’un médecin formé en bio-électronique car il serait sage d’individualiser le programme proposé en fonction de l’âge et de l’état de santé du sujet.

- Article de Roger Castell extrait de Sources Vitales N° 20 (été 95) - Notes : (1) voir Lablanchy p. 139 - (2 ) voir Chaitow p. 38 - (3) voir Rueff p. 42 - (4) un article traitera de "Stress et B.E.V.". - (5) voir Vincent p. 426 et 452. -

Bibliographie :
1 - Besson (Dr Ph.G) - Je me sens mal .! La candidose chronique - Ed. Trois Fontaines. 1994, 160 p.
2 - Chaitow (Dr L) - Mieux vivre dans le monde moderne - Ed. R. Laffont, 1990, 190 p.
3 - Lablanchy (Dr. J.P) - Immunité maximum - Ed. M.A. Paris, 1987, 190 p.
4 - Rueff (Dr.D) - Candida albicans : symptômes et traitements, in Energie-Santé N° 23, p. 40 à 50.
5 - Vincent (L. Cl ) - Traité de Bio-électronique - Ed. Stec, MOZAC, 1979, 487 p

Les pionniers de la bioélectronique : LOUIS CLAUDE VINCENT et JEANNE ROUSSEAU

 

LOUIS CLAUDE VINCENT

  • Né le 10 Janvier 1906 au Puy (Haute-Loire).
  • Ingénieur diplômé de l’École Supérieure des Travaux Publics (Promotion 1925).
  • Ingénieur conseil de 1927 à 1928 de plus de 300 communes en France et à l’étranger pour les services d’eau et d’égouts.
  • Ingénieur conseil de l’armée USA (1945-50) pour alimenter en eau les cimetières de guerre.
  • Ingénieur conseil de EDF (1947/52) pour la création de barrages hydroélectriques.
  • Fondateur de la Bio-Électronique (1948).
  • Professeur à l’école d’anthropologie de Paris (1955 - 60) cours sur l’eau, les maladies, le cosmos ...
  • Membre de sociétés médicales et conférencier (65 communications, 35 conférences en facultés).
  • Membre de Comités scientifiques (Luxembourg, Bruxelles, Sorbonne, Musée de l’Homme).
  • Président d’honneur de la Société Internationale de Bio-Électronique Vincent (1974).
  • Écrivain sur les civilisations disparues : 2 livres sur le Paradis perdu de Mû.
  • Décédé le 26 Août 1988 à Marsat (Puy de Dôme).

Posté par rusty james à 17:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


L'Islande va enterrer sa candidature à l'UE, sans référendum

islande-ueGrande

L'Islande va enterrer sa candidature à une adhésion à l'UE, sans même organiser le référendum initialement promis par les deux partis eurosceptiques au pouvoir. C'est ce qu'ont annoncé, vendredi 21 février, les partis du progrès (centre) et de l'indépendance (droite), qui se sont mis d'accord sur un projet de loi demandant au gouvernement de « retirer la candidature à une adhésion à l'Union européenne » déposée par le pays en 2010.

« Un tel projet de loi sera de ma responsabilité. Le ministre des affaires étrangères à l'époque avait présenté le projet de candidature, donc il est naturel que je présente le projet pour la retirer », a déclaré le ministre des affaires étrangères, Gunnar Bragi Sveinsson.

Pas de candidature sans referendum


Cette issue était prévisible. Le gouvernement avait d'ores et déjà dissous les instances de négociation avec l'UE, et leur travail était suspendu depuis le début de la campagne des législatives de 2013. En mai, les deux partis avaient pourtant promis un référendum, où le « non » était favori. Mais le projet de loi indique qu'une « autre candidature ne sera pas déposée sans d'abord tenir un référendum ».
Alors que l'Islande est associée à l'UE via la convention de Schengen et l'espace économique européen, le principal obstacle à une adhésion est la pêche, sujet qui n'a pas été abordé lors des négociations entre Bruxelles et Reykjavik.

Les partisans de l'UE, dont une majorité des sociaux-démocrates et une minorité au sein des partis gouvernementaux, voient comme principal avantage à une adhésion la possibilité d'adopter l'euro à terme, ce qui, pour eux, contribuerait à la stabilité de l'économie de l'île.

Source : Le Monde : http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/02/22/l-islande-va-enterrer-la-candidature-a-l-ue-sans-referendum_4371500_3214.html

Posté par rusty james à 21:56 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2011

La vérité sur nicolat hulot le cheval de troie écologiste

mac_hulot_janvier_20086 octobre 2009

« Ils [les multinationales sponsors de Nicolas Hulot] ne peuvent pas utiliser [mon image]. Le mécénat c’est encadré par la loi. (...) Il peuvent pas utiliser la bobine de Nicolas Hulot pour faire de la pub, pour vendre, bon ben voilà. Je crois que c’est assez clair. »

Edf Hulot

 

« Il va falloir expliquer aux électeurs écolos que l’acrobate de TF1, pote de Sarko et ex-conseiller de Chirac subventionné par la mairie de Paris, est un grand homme de gauche. » Christophe Nobili, « Ushuaïaïe, aïe, aïe ! » Le Canard enchaîné, 2-2-2011.

« Le groupe chimiste Rhône-Poulenc en est un membre fondateur et des représentants d'EDF, de L'Oréal ou de TF1 siègent au conseil d'administration. Tous participent au financement de la FNH : en 2009, la structure de Nicolas Hulot a ainsi récolté plus de 3,4 millions d'euros de dons de la part de ses généreux mécènes, soit environ 67% de ses ressources. En échange, les représentants des entreprises peuvent participer à la gouvernance de la fondation : ils votent le budget et arrêtent le programme d'action. »
Le Figaro, 17-2-2011

« L'énergie nucléaire est donc pour le moment le moindre mal. »
Site de la Fondation Nicolas Hulot, 22 mars 2011.

 

« Nous sombrons à un tel point de déliquescence qu’aujourd’hui ce ne sont plus les partis qui désignent les candidats, mais les médias qui les fabriquent et les imposent aux partis. La candidature potentielle de Nicolas Hulot en est la parfaite illustration. La sidération que produit la télévision est telle que le seul objecteur de croissance à l’Assemblée Nationale, Yves Cochet, a conclu en février que si l’animateur de TF1 se présentait, le candidat élu par son parti : “s'effacera naturellement devant lui”*»

Vincent Cheynet, extrait du livre collectif Contre-Grenelle 3, Décroissance ou barbarie, sortie le 8 avril, éditions Golias, 15 euros, 190 pages.

« Comment, un homme, sur la seule base de sa notoriété, ferait main basse sur l'écologie en France. [Nicolas Hulot] c'est un écolo de salon. Dans ce cas-là, pourquoi pas Mimie Mathy, ou Johnny Hallyday. Je trouve inacceptable que cet homme dont la fondation est sponsorisée par les multinationales L'Oréal ou EDF se fasse passer pour le candidat français de l'écologie ; Quelle esbroufe. Et puis, il n'a jamais levé le petit doigt contre le nucléaire. »

Stéphane Lhomme, Sud Ouest, 9-4-2011.

Dans un rapport parlementaire, deux députés émettent des réserves sur la participation de grands groupes comme L'Oréal ou EDF au financement et à la gouvernance de Sa fondation. Un mélange des genres peu apprécié par les militants écologistes historiques.

Si sa décision de se présenter à l'élection présidentielle n'est pas encore prise, Nicolas Hulot s'y prépare ardemment. Il consulte beaucoup, travaille ses dossiers et peaufine déjà sa succession à la tête de sa Fondation. Car s'il saute le pas, l'écologiste a promis de prendre «toutes les précautions pour respecter l'indépendance» de la structure, qu'il a fondée en 1990. «La Fondation est et doit rester apolitique», écrit Hulot à ses adhérents. Question d'éthique, donc. Mais en quittant la présidence de la Fondation Nicolas Hulot (FNH) - qui devrait être rebaptisée Fondation pour la Nature et l'Homme -, l'animateur pourrait aussi maximiser son capital électoral.

Car chez les militants écologistes, la FNH n'a pas forcément bonne presse. En cause, ses liens étroits avec de grandes entreprises loin d'être «écolo-compatibles». Le groupe chimiste Rhône-Poulenc en est un membre fondateur et des représentants d'EDF, de L'Oréal ou de TF1 siègent au conseil d'administration. Tous participent au financement de la FNH : en 2009, la structure de Nicolas Hulot a ainsi récolté plus de 3,4 millions d'euros de dons de la part de ses généreux mécènes, soit environ 67 % de ses ressources. En échange, les représentants des entreprises peuvent participer à la gouvernance de la fondation : ils votent le budget et arrêtent le programme d'action.
«Liens troubles»

Un mélange des genres qui a suscité les réserves de deux députés auteurs d'un rapport parlementaire publié début février. Jean-Marie Sermier, député UMP du Jura et Geneviève Gaillard, élue socialiste des Deux-Sèvres, n'y vont pas par quatre chemins. Pour eux, les activités des groupes en rapport avec la FNH sont «problématiques» et les liens établis sont «troubles», alors même que «le Grenelle de l'environnement a procuré d'importantes responsabilités aux fondations écologistes et qu'elles doivent à ce titre être irréprochables». «EDF est une entreprise de pointe dans le secteur nucléaire. Quant à L'Oréal, elle est classée parmi les groupes de cosmétiques dont les produits font l'objet de test sur les animaux, au grand désarroi des opposants à la vivisection, notent les députés. Dès lors, comment interpréter, par exemple, la position très mesurée de Nicolas Hulot sur l'énergie nucléaire ? Quel poids donner à sa parole sur les activités principales de ses deux administrateurs ?».

«Tout est légal, mais on est un peu circonspects», assure Jean-Marie Sermier. Il met en avant le risque de «récupération de l'image de la Fondation au service d'intérêts privés» et conseille aux trois représentants de l'Etat présents au sein du conseil d'administration de la FNH d'être «plus perspicaces et plus fermes». Et d'annoncer qu'à l'issue de ce premier rapport parlementaire, la Commission du développement durable de l'Assemblée a décidé de poursuivre son travail de surveillance : de nouvelles auditions au sein de la Fondation auront bientôt lieu.
Nicolas Hulot, le DSK des écolos

Nicolas Hulot, lui, assume. Réaliste, l'écologiste va chercher l'argent «là où il est» et croit en la théorie du cheval de Troie : il veut «créer des passerelles plutôt que des fossés» en installant un dialogue avec les entreprises, y compris les plus polluantes. Régulièrement attaqué sur ce terrain, il rend coup pour coup. Il dément ainsi formellement avoir retouché la fin de son film Le syndrome du Titanic sous la pression de la SNCF, qui sponsorisait le projet. De son côté, la FNH précise, à titre d'exemple, que «la position de Nicolas Hulot dans le Pacte écologique sur le nucléaire - en particulier sur l'EPR - est très loin du copier-coller de celle d'EDF».

Hulot, "les pingouins l’appellent…"

Pour s’opposer à la candidature de Nicolas Hulot, le président de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme, a décidé de participer aux primaires d’Europe-Ecologie - Les Verts (EELV) qui se tiendront en juin prochain. Contacté par leJDD.fr, l’ancien porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire met en garde le parti écologiste "qui risque de se discréditer pour ne pas obtenir grand-chose à l’arrivée".

Selon certains observateurs, Nicolas Hulot pourrait se présenter hors cadre, et même face à Eva Joly. Deux candidats écologistes en 2012, c’est imaginable?
Si j’ai bien compris, il y aura de toutes façons plusieurs candidats écologistes puisque que Jean-Louis Borloo, comme Nicolas Hulot, revendiquent la paternité du Grenelle de l’environnement. Mais ce Grenelle est une vraie imposture et a eu des effets néfastes sur l’environnement en France. Cela a aussi été une manière pour Nicolas Hulot de dérouler le tapis vert à Nicolas Sarkozy en 2007 en le faisant passer pour un écologiste.

 

Un jour pour les écolos,
un jour pour Sarko,
un jour pour Norotau !

« Nous sommes sept milliards sur Terre, bientôt neuf, et nous n'avons d'autre choix que de changer de logiciel économique, en produisant et en consommant à la fois mieux et moins. » Nicolas Hulot et Dominique Bourg, Le Monde, 6 avril 2010.

« Il nous faut (...) poser les bases d'une croissance sélective (...) La compétitivité des entreprises [est] menacée par les crises environnementales.(...) La Fondation Nicolas Hulot salue ainsi l'action du ministre du développement durable, Jean-Louis Borloo, et de sa secrétaire d'Etat, Chantal Jouanno. » Cécile Ostria, directrice générale de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, 29 mars 2010.

« Une pure et simple décroissance paraît idiot [à Dominique Bourg], car d’abord tout n’a pas vocation à décroître et, d’autre part, une décroissance généralisée signifie une déprime généralisée avec des problèmes sociaux infinis » Le Monde, 22 novembre 2007. « Les décroissants fondamentalistes pensent qu’ils détiennent la vérité, posture propice à la violence et à l’intolérance » Dominique Bourg, 24 heures, Suisse, 17 décembre 2008.

 

« Nicolas Hulot ne recule plus. L'animateur d'Ushuaïa devrait se déclarer candidat à la présidentielle dans le courant de la semaine prochaine. Une attachée de presse, qui a déjà travaillé avec la Fondation Nicolas Hulot (et aussi avec celle d'Areva), vient d'être recrutée. »

France Soir, 9-4-2011.


Les éco-Tartuffe - Nicolas HULOT par mattlouf
Nicolas hulot : éco tartuffe par franceinter