La 5G est le système d'arme à énergie dirigée ultime, selon un physicien des particules

e7105200c8761a2fceaa33948c9a7c99

Dr. Katherine Horton voit le déploiement actuel du réseau 5G d'une manière différente de la perception traditionnelle. Et pour une bonne raison.

Pour commencer, elle est physicienne des particules et titulaire d'un doctorat de la prestigieuse université d'Oxford. Elle a travaillé comme physicienne en hautes énergies sur le collisionneur de particules de l'électron allemand Synchrotron DESY à Hambourg, en Allemagne, et sur le tristement célèbre Grand collisionneur de hadrons du CERN à Genève, en Suisse.

À Oxford, le Dr Horton a travaillé en tant que chercheur universitaire au St John's College, une position qui lui a permis d'étendre ses recherches de la physique des particules à la physique médicale et à la physique des systèmes humains complexes . Dans le cadre de ce dernier programme, elle a mené une recherche en analyse de systèmes portant sur le système juridique anglais, les économies, le système financier, les devises ainsi que sur la criminalité en col blanc et le crime organisé.

En d’autres termes, elle a la réputation d’être l’ennemi public numéro un auprès d’une élite mondiale qui tente d’utiliser de manière trompeuse la technologie comme un rouage fondamental dans son plan visant à asservir l’humanité sous un gouvernement mondial totalitaire.

Un individu ciblé

Pendant son enfance en Roumanie, Mme Horton a affirmé que sa famille et elle-même avaient été victimes d'intimidation et de terrorisme en raison de leur niveau d'instruction élevé et de leur refus de prendre part à la criminalité et à la criminalité informative promues par les réseaux de la mafia.

La Dre Horton a déclaré que le harcèlement criminel et d'autres activités du même type avaient augmenté en novembre 2011, alors qu'elle assistait à une affaire de la Haute Cour à Londres dans le cadre de sa recherche sur l'analyse des systèmes du système juridique anglais. Elle a dit qu'elle se faisait ouvertement traquer en rentrant du tribunal et a commencé à remarquer qu'un voyou l'attendait devant sa maison tous les matins pour la suivre à la gare.

Les tentatives pour faire face à ces forces, par le biais des tribunaux et par le biais de l'activisme, ont entraîné une recrudescence de ses attaques, qui comprennent non seulement l'intimidation humaine, mais également la torture à l'aide d'armes à énergie dirigée. Vous pouvez lire plus de détails sur ses expériences sur son site Web Stop 007,  qui offre notamment un soutien et des conseils juridiques aux personnes ciblées.

Essayer de contextualiser le réseau 5G

Dans l’entretien approfondi présenté par Alfred Lambremont Webre ci-dessous, le Dr Horton tente de faire valoir ses vastes connaissances sur les capacités des armes à énergie, et nous éveille au fait que ce sont les véritables armes de guerre modernes d’aujourd’hui, et non les armes balistiques. des armes que nous voyons encore dans les films et dont on parle dans les conflits géopolitiques.

Elle utilise également ses connaissances et son expérience personnelle du phénomène des «personnes ciblées», ainsi que ses démêlés avec le gouvernement fantôme et leurs tentacules militaires et de renseignement pour créer un contexte large pour ce que le réseau 5G est réellement:

Je pense que la personne moyenne a tant de mal à comprendre de quoi il en retourne et c'est sur quoi elle mise [Global Elite]. Ils misent donc sur le fait que, par exemple, il existe un problème très simple caché dans ce stratagème de marketing qu'est la 5G. Par exemple, quand ils ont parlé de la 3G et de la 4G, tout le monde suppose que la 5G est simplement un meilleur 3 et 4G, alors de quoi s'agit-il? Est-ce seulement les Luddites qui sont juste, vous savez, elles ont juste peur, et elles sont adeptes de l'arbre, et elles n'aiment pas vraiment regarder des vidéos de chaton heureux très vite sur leur téléphone? Mais ce n'est pas ce que c'est. La 5G est donc un système fondamentalement différent.

Je pense que ce que je voudrais faire est de prendre toutes les personnes qui sont peut-être encore plus dépassées que moi, vous savez, je veux les chercher là où elles se trouvent, peut-être, puis les mettre au courant et leur dire tout ce que je sais, donc à la fin de la série, ils savent au moins ce que je pense et ce que je sais, de façon à pouvoir se faire leur propre idée de ce qu’ils pensent. Et il y a plusieurs découvertes que j'ai faites en essayant de faire des recherches sur le sujet, et je devrais dire que mon objectif principal n'est même pas la campagne 5G ou 5G. Mon objectif principal est de faire campagne pour la fermeture de tous les systèmes d’armes à énergie dirigée, y compris les armes satellites, les armes cachées dans les voitures, les armes portées par des gangstalkers dans des sacs à dos, et tout ce genre de choses, la 5G est, si vous aimez, le système d'étatIl encapsule tout. Il peut faire un peu de tout et ce sera partout.

Donc, votre système 5G est comme un gangstalker avec une arme à énergie dirigée dans son sac à dos qui vous tire une balle dans la tête alors que vous marchez derrière lui, vous savez, sur le trottoir par exemple. Mais ce ne sera pas un gangstalker, ils pourront s'en passer s'ils disposent de ces antennes 5G tous les 50 ou 100 mètres. Ainsi, le système 5G fera tout ce que les systèmes mondiaux d’armement actuels peuvent faire et peut également, je le crois fermement, pouvoir également tuer instantanément. D'accord?

Donc, en d'autres termes, si vous voulez aller droit au but, mon point de vue sur le système de la 5G, et je vais vous expliquer pourquoi je pense que c'est le cas, le système de la 5G devrait être mieux imaginé en tant que gouvernement, ou ce groupe obscur qui a infesté le gouvernement , envahissant chaque ville de la planète et chaque village et même la plus petite ville et même, vous savez, la forêt, où vous pensez qu'il n'y a rien, et en mettant en place des mitrailleuses cachées qui vous suivent, vous et votre famille, pointant du doigt Vous savez, ils sont tout à fait nets, de manière à pouvoir vous abattre à la vitesse de la lumière si quelqu'un le souhaite. D'accord? Voilà donc la meilleure description du système 5G que je possède.

 


 

Un système complexe aux motifs grisonnants

La description ci-dessus et une grande partie de son explication dans la vidéo peuvent nuire à la crédulité de nombreux lecteurs. Cela remet certainement en cause la vision du monde selon laquelle nos élus sont des autorités imparfaites mais finalement légitimes, que les guerres et les assassinats sont menés pour des raisons justifiables, que les agences de renseignement nous protègent et n'essayent pas de nous nuire D'une certaine manière, les victimes d'ingénierie sociale complexe conçue pour nous transformer tous en esclaves obéissants. Mais ici à CE, nous avons creusé des trous dans la perception générale depuis nos débuts il y a dix ans, et aujourd'hui les plans cachés de longue date pour la surveillance de masse, l'esclavage et le dépeuplement deviennent de plus en plus visibles.

À quel point l'agenda de dépopulation est-il clairement mis en évidence? Dans l'interview, le Dr Horton nous indique le site Web deagel.com , un site Web qui surveille la vente et la distribution de la technologie des armes militaires dans le monde entier. Elle nous montre que les plans du génocide sont en réalité reflétés dans les estimations publiées du dépeuplement au cours de la prochaine décennie. Comme vous pouvez le voir sur la page ci-dessous, accessible directement ici , la population des États-Unis devrait atteindre 100 millions d’ici à 2025, contre 327 millions en 2017.

Deagle3

Pour M. Horton, ce déclin insidieux de la population américaine au cours des prochaines années est probablement subordonné à la mise en œuvre réussie du réseau 5G aux États-Unis. Mais cela ne signifie pas pour autant que son message est sombre et sombre, et qu'il évoque la peur et le désespoir. En tant que personne qui a lutté contre cette autorité pendant la plus grande partie de sa vie, elle pense que cette précipitation à déployer la 5G est une tentative désespérée de la part de l'élite mondiale, le "cartel criminel", comme elle l'appelle, Conservez le pouvoir qu’ils détenaient depuis les temps bibliques:

Je veux montrer à quoi ressemble réellement le système 5G dans la pratique, puis je veux montrer, vous savez, à quel point l'industrie jubile avec, elle sait que c'est une arme, elle jubile, elle se moque de nous, et ils se moquent de nous et ensuite je vais vous montrer à quoi sert cette arme et qui est déjà utilisée pour le moment.

Donc, ce dont je parle, ce n’est pas seulement, oh, c’est dans cinq ans, non, ce système tue des gens en ce moment. Et maintenant, la seule question est: le décalage entre nous "réalisant", accumulant une masse critique, et arrêtant ce système, et arrêtant les criminels - celui qui a pensé mettre cela dans la gale, sachant très bien [les conséquences] - Maintenant, ce délai indique à peu près combien de personnes vont mourir, d'accord?

Et ce cartel de la criminalité… ils savent ce qu'ils font et leur objectif est de tuer autant de personnes que possible, et ce, parce qu'ils se rendent compte qu'avec la croissance de la population et l'arrivée d'Internet, ils ne peuvent pas avoir le même type du contrôle sur l’humanité - il est mathématiquement impossible d’exercer le même type de contrôle sur l’humanité - qu’ils avaient, vous le savez, dans les années 1980, même dans les années 1990 et le contrôle qu’ils avaient jusqu’aux années 1990 était à peu près le contrôle ils étaient retournés aux temps bibliques, babyloniens et antérieurs.

Le Dr Horton passe en revue certaines des présentations que les sociétés techniques ont publiées dans le domaine public à propos de la 5G et montre de nombreux cas où ces sociétés semblent se moquer de nous, à nos dépens, en mettant bien en évidence des images et des symboles à peine voilés. dessins, leurs plans pour déployer un système d'armes qui peut cibler toute personne de leur choix.

C’est peut-être cet orgueil de la classe dirigeante qui sera la principale cause de leur chute, car ils ne font qu’aider à accélérer le réveil humain. Pour le Dr Horton, le plus important est que ceux qui reçoivent son message le propagent largement, car ce sont nous qui déterminerons combien de temps il reste avant que nous n'atteignions une masse critique et que nous puissions arrêter les opérations. de ce cartel criminel tout à fait. Forte de son expérience personnelle en tant qu’individu ciblé, de ses collaborations avec d’autres victimes et de ses recherches, la Dre Horton est convaincue que plus nous nous éveillerons rapidement à ces vérités et récupérerons notre pouvoir, plus vite nous mettrons fin à la souffrance inutile le meurtre d'innocents.

À emporter

Bien que certaines choses soient incertaines à l’époque, il ne fait aucun doute que l’humanité commence à prendre conscience de ce qui se passe réellement dans le monde. Zbigniew Brzezinski l'a noté en 2008, et c'était un avertissement sage à ses partenaires de l'élite mondiale:

Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la quasi-totalité de l'humanité est politiquement activée, consciente de la politique et interactive. Il ne reste que quelques poches d'humanité dans les coins les plus reculés du monde qui ne soient pas politiquement alertes et engagées dans les turbulences politiques si répandues aujourd'hui dans le monde. L'activisme politique mondial qui en résulte génère une poussée dans la quête de dignité personnelle, de respect culturel et d'opportunités économiques dans un monde douloureusement marqué par le souvenir d'une domination coloniale ou impériale étrangère séculaire. source )

Comme indiqué dans un article de Claire Edwards publié il y a quelques jours et intitulé « Le paradoxe 5G: comment la grille de contrôle 5G peut nous mener à la liberté », les tentatives effrénées de déploiement de réseaux 5G à travers le monde risquent de se retourner contre le monde élite. Je dis may , car l'implication de citoyens éveillés du monde entier n'est pas garantie. La seule façon d'atteindre une masse critique de personnes assez puissante pour changer la trajectoire de l'humanité sera si ceux d'entre nous qui sont en mesure de le faire faisons l'effort de parler et d'agir de manière à sensibiliser les autres à l'ordre du jour et les dangers de la 5G.

L'une de ces actions consisterait à suivre en ligne gratuitement le Sommet en ligne 5G Crisis: Sensibilisation et Responsabilité, qui sedéroulera du 26 août au 1er septembre et qui réunira une foule de conférenciers experts, dont notre propre Joe Martino.https://www.collective-evolution.com 

Posté par rusty james à 12:25 - Permalien [#]
Tags : ,


La consommation du porc peut être la cause de pas moins de 70 types de maladies

images (12)

Un fait méconnu sur le porc : Contrairement aux hommes et aux autres animaux comme le chien par exemple, le porc possède un gros centre énergétique au niveau de sa poitrine. Comme une roue en rotation, elle tourne très rapidement et négativement de la gauche vers la droite. Il joue le rôle d'aspirateur de l'énergie négative environnementale. Contrairement donc au chien qui produit et rejette que l'énergie négative, le porc lui ne produit pas mais aspire efficacement l'énergie négative lorsqu'il circule dans un environnement surchargé Loin de le prendre comme un animal domestique, mais lui donner tout ses droits comme un animal ayant une utilité pour la vie des hommes il est évident que _ça consommation ne peut que créer des brèches énergétiques a ceux qui le consomment

 

Une personne peut avoir plusieurs helminthes comme l'ascaride, l'ankylostome, etc.

L'un des plus dangereux est le Taenia Solium qui, dans la terminologie courante est appelé ténia, ou ver solitaire.

Il se réfugie dans l'intestin et il est très long.

La consommation de porc est mauvaise pour la santé,

quelque soit le produit : côtes de porc, jambon, bacon, etc.

L'acide urique est une substance dangereuse pour le corps humain.

Il est important de noter que le corps du cochon ne se débarrasse que de 2% de son acide urique, les 98% restants ne sortant pas du corps.

Ceci explique le haut pourcentage de rhumatismes trouvé chez ceux qui consomment du porc.

Ses œufs pénètrent le système sanguin et peuvent ainsi atteindre pratiquement tous les organes.

S'ils pénètrent dans le cerveau, ils peuvent provoquer des pertes de mémoire.

S'ils pénètrent dans le cœur, ils peuvent provoquer un arrêt cardiaque.

S'ils pénètrent les yeux, ils peuvent causer la cécité et

s'ils pénètrent le foie, ils peuvent y causer de sérieux dommages.

Ils peuvent endommager presque tous les organes du corps.

Une idée reçue répandue au sujet du porc veut que si celui-ci est bien cuit, les œufs de vers qu'il contient meurent.

Dans un projet de recherche entrepris aux états-Unis, il a été découvert que parmi 24 personnes ayant contracté le Trichura Tichurasis, 22 avaient fait bien cuire leur viande de porc.

Cela indique que les œufs présents dans la viande ne meurent pas lorsque exposés à des températures de cuisson.

Le porc et l’acide urique :

Les recherches scientifiques ont démonté que la consommation de la viande porcine quelque soit (jambes, cuisse, bacon, foie..) est très nocif pour la santé  

En effet, le corps humain contient de l'acide urique, cet acide à un effet très nocif pour la santé.

Pour cette raison, le corps humain en évacua 98 % par voie urinal et en garde 2 % dans le corps.

À l'inverse, le cochon, qui est réputé pour sa grande variété de consommation (foin, viande, herbe, il mange même les hommes) n'évacue pas ces déchets par voie urinal.

Ceci étant stocké dans son corps.

Le corps du cochon garde donc 98 % d'acide urique dans son corps pour n'en évacuer que 2 % !

Nous avons vu que cette acide est très nocif pour la santé !

Donc la viande porcine contient dans toute sa surface de la matière grasse et 98 % d'acide urique.

La viande de porc génère surtout de la graisse :

 

La viande de porc ne génère que très peu de tissus musculaires et contient un excès de gras.

Ce gras se dépose dans les vaisseaux et peut causer de l'hypertension et/ou un arrêt cardiaque.

 

                    Graisse humaine

 

 

 

La gélatine extraite de peaux de porcs est utilisée dans l’industrie alimentaire pour la fabrication de la majorité des confiseries, friandises, bonbons….

 

 

Le porc est l'un des animaux les plus sales de la terre.

Il vit dans la boue, le fumier et la saleté.

C'est le meilleur charognard que Dieu ait créé.

Dans les villages où il n'y a pas de toilettes modernes et où les villageois font leurs besoins à l'extérieur, très souvent, ce sont les porcs qui les débarrassent de leurs excréments en les mangeant.

Certains avanceront que dans les pays développés comme l'Australie, les porcs sont élevés dans des conditions on ne peut plus hygiéniques.

Mais même dans ces conditions, les porcs sont confinés à des porcheries et en dépit des efforts déployés pour les garder propres, ils demeurent sales de nature.

Ils mangent avec appétit leurs propres excréments comme ceux de leurs voisins.

la consommation du porc et le cancer :

consommer de la viande de porc une fois ou plus par semaine multiplie chez la femme le risque de cancer du sein par deux (Lubin et al., International Journal of Cancer, 1981, et Kolonel et al., British Journal of Cancer, 1981).

Les nitrates, souvent présents dans les produits carnés (porc principalement), se transforment dans le corps humain en nitrosamines, carcinogènes extrêmement puissants (Académie Nationale Britannique des Sciences, Rapport sur les accumulations de nitrates, 1972).

Le porc et les bactéries :

la streptococcus est une bactérie pathogène du porc.

Chaque année, ce microorganisme est responsable de sévères pertes économiques pour l’industrie porcine du Québec.

La bactérie peut également affecter l’humain, et tout particulièrement les travailleurs de l’industrie porcine.

Ces cas sont peu diagnostiqués étant donné la méconnaissance de ce pathogène dans le domaine de la santé humaine.

Chez le porc, les manifestations cliniques les plus fréquemment observées sont la méningite et la septicémie.

La bactérie est capable de traverser la fine barrière hémato-méningée protégeant le cerveau du porc.

Cette barrière est constituée de cellules endothéliales qui tapissent l’intérieur des minuscules vaisseaux sanguins irriguant le cerveau.

 

Le fait que le porc soit interdit en islam est une chose bien connue.

Le porc est interdit dans la Bible

La Bible interdit la consommation du porc dans le Lévitique:

"Vous tiendrez pour impur le porc parce que tout en ayant le sabot fourchu, fendu en deux ongles, il ne rumine pas."

 "Vous ne mangerez pas de leur chair ni ne toucherez à leur cadavre, vous les tiendrez pour impurs." [Lévitique, 11:7-8]

Sources :

http://www.icsfp.com/FR/Contents.aspx?AID=1620

 

Peu importe ce que vous en pensez, les cochons sont des animaux plutôt sales. Ils sont considérés comme les éliminateurs d’ordures et de déchets de la ferme, mangeant littéralement tout ce qu’ils peuvent trouver. Cela inclut non seulement les punaises, les insectes et tout ce qui reste de déchets, mais aussi leurs propres excréments, ainsi que les cadavres d’animaux malades, y compris leurs propres jeunes.

 

Le simple fait de savoir à quoi ressemble l’alimentation d’un cochon peut expliquer pourquoi la viande du cochon peut être si sale ou moins pas si appétissante à consommer. Et bien qu’être «dégoûté» peut ou non être une raison valable de ne pas manger quelque chose, il est essentiel de comprendre un peu plus sur le porc avant d’arriver à sa propre conclusion. Parlons de cette source de protéines populaire mais sérieusement discutable.

 

 

 

Les problèmes avec le porc et pourquoi vous devriez éviter d’en manger.

 

  1. Le système digestif problématique du porc

 

Il y a des raisons pour lesquelles la viande du porc devient plus saturée de toxines que beaucoup de ses animaux de ferme homologues. La première raison a avoir avec le système digestif. Un porc digère ce qu’il mange assez rapidement, jusqu’à environ quatre heures. D’autre part, une vache prend 24 bonnes heures pour digérer ce qu’elle a mangé. Au cours du processus de digestion, les animaux (y compris les humains) se débarrasser des toxines en excès ainsi que d’autres composants de la nourriture mangés qui pourraient être dangereux pour la santé. Puisque le système digestif du porc fonctionne plus rapidement, beaucoup de ces toxines restent dans son système pour être stockées dans ses tissus adipeux prêts pour notre consommation.

 

Un autre problème avec le porc est qu’il a très peu de glandes sudoripares fonctionnelles et peut à peine transpirer du tout. Les glandes sudoripares sont un outil que le corps utilise pour se débarrasser des toxines. Cela laisse plus de toxines dans le corps du cochon. Lorsque vous consommez de la viande de porc, vous obtenez également toutes ces toxines qui n’ont pas été éliminées du porc. Aucun d’entre nous n’a besoin de plus de toxines dans nos systèmes. En fait, nous devrions tous faire ce que nous pouvons pour éliminer et réduire l’exposition aux toxines. Une façon essentielle de le faire est de choisir ce que vous mangez avec soin, et pour moi, cela inclut définitivement d’éviter complètement les produits de porc de toute nature.

 

  1. Augmentation des risques de cancer du bacon et d’autres porcs transformés

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la viande transformée comme le jambon, le bacon et la saucisse provoque le cancer. Le Centre international de recherche sur le cancer classe la viande transformée comme cancérogène, ce qui cause le cancer. Les chercheurs ont découvert que consommer 50 grammes de viande transformée chaque jour augmente de 18% le risque de cancer colorectal.

 

La viande transformée est considérée comme de la nourriture comme le jambon, le bacon, la saucisse, les hot-dogs et certaines viandes de charcuterie. Vous avez remarqué quelque chose ? Ce sont principalement des produits alimentaires dérivés du porc. Combien représente 50 grammes de viande transformée ? C’est à peu près quatre tranches de bacon. Peut-être que vous pensez que vous ne mangez que deux morceaux de bacon régulièrement. Selon cette recherche, cela équivaudrait probablement à une augmentation de 9% de la probabilité de cancer.

 

  1. Grippe porcine chez les humains

 

La grippe porcine est un autre virus qui a fait le saut du porc à l’homme. Les virus grippaux peuvent être directement transmis des porcs aux humains, des humains aux porcs et des humains aux humains. L’infection humaine par les virus de la grippe des porcs est plus probable lorsque les humains sont physiquement proches des porcs infectés.

 

Les infections par le virus de la grippe porcine chez l’homme s’appellent maintenant «infections virales variantes chez l’homme». Je me demande pourquoi les autorités ont enlevé le mot «porcine». Est-ce que cela effraie les gens de manger de la viande de porc? Probablement.

 

Selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies, H1N1 et H3N2 sont des virus de la grippe porcine «endémiques chez les porcs aux États-Unis et quelque chose que l’industrie traite régulièrement». Les éclosions peuvent survenir toute l’année. Le virus H1N1 a été observé dans les populations porcines depuis au moins 1930, alors que le virus H3N2 a commencé aux États-Unis vers 1998.

 

Selon le Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, il n’a pas été démontré que la grippe porcine pouvait être transmise aux personnes en mangeant du porc correctement manipulé et préparé. Correctement préparé signifie la cuisson du porc à une température interne de 160 degrés F, qui est censé tuer tous les virus et autres pathogènes d’origine alimentaire. Mais que se passe-t-il si vous consommez du porc provenant d’un cochon atteint de la grippe et qu’il n’a pas été cuit selon cette température? Je ne voudrais certainement pas le savoir.

 

 

 

  1. Dangers de la trichinose

 

Saviez-vous que les porcs portent une variété de parasites dans leur corps et leur viande? Certains de ces parasites sont difficiles à tuer même lors de la cuisson. C’est la raison pour laquelle il y a tellement d’avertissements sur la consommation de viande de porc insuffisamment cuite. La trichinose ou la trichinellose est l’une des principales préoccupations liées à la consommation de viande de porc. Il s’agit d’une infection que les humains contractent en mangeant du porc mal cuit ou non cuit qui contient les larves du ver trichinella. Dans certains pays et cultures, ils consomment effectivement du porc cru.

 

Ce parasite est très communément trouvé dans le porc. Lorsque le ver, qui vit le plus souvent dans les kystes de l’estomac, s’ouvre par les acides de l’estomac, ses larves sont libérées dans le corps du porc. Ces nouveaux vers font leur maison dans les muscles du cochon. Prochain arrêt? Le corps humain inconscient qui consomme cette chair de viande infectée.

 

De même que ce que font ces vers au cochon, ils peuvent aussi le faire aux humains. Si vous mangez de la viande de porc insuffisamment cuite ou crue qui contient le parasite, vous avalez également des larves de trichinella enfermées dans un kyste. Vos sucs digestifs dissolvent le kyste, mais cela libère seulement le parasite dans vos entrailles. Les larves pénètrent ensuite dans votre intestin grêle, où elles se transforment en vers adultes et en maté. Si vous êtes à ce stade de la trichinose, vous pouvez ressentir des douleurs abdominales, de la diarrhée, de la fatigue, des nausées et des vomissements.

 

Malheureusement, cela ne s’arrête pas là. Environ une semaine après avoir mangé le porc infecté, les vers les femelles adultes maintenant à l’intérieur de votre corps produit des larves qui pénètrent dans votre circulation sanguine et dans le muscle ou d’autres tissus. Une fois cette invasion tissulaire, les symptômes de la trichinose comprennent:

  • Mal de tête
  • Forte fièvre
  • Faiblesse générale
  • Douleurs musculaires et sensibilité
  • Œil rose (conjonctivite)
  • Sensibilité à la lumière
  • Gonflement des paupières ou du visage

 

Et tandis que personne ne veut particulièrement consommer des vers, la trichinose est une maladie grave que vous devriez faire n’importe quoi pour l’éviter. Les symptômes abdominaux peuvent survenir un à deux jours après l’infection, tandis que les symptômes supplémentaires commencent généralement deux à huit semaines après l’infection. Selon la Mayo Clinic, la sévérité des symptômes dépend généralement du nombre de larves consommées dans la viande infectée.

 

Le Centres pour le contrôle et la prévention des maladies  recommande une cuisson complète du porc ainsi que la congélation de la viande de porc avant la cuisson pour tuer tous les vers. Je ne sais pas pour vous, mais je ne me sens pas bien à l’idée de d’abord tuer ses vers pour manger.

 

Il a été théorisé que la trichinellose est la cause exacte de la mort subite de Mozart à l’âge de 35 ans. Un chercheur américain a théorisé cela après avoir étudié tous les documents qui enregistraient les jours avant, pendant et après la mort de Mozart. Cette recherche publiée dans le numéro de juin 2001 des Archives of Internal Medicine a révélé que Mozart souffrait de plusieurs des symptômes énumérés ci-dessus et qu’il avait lui-même consigné dans son journal la consommation de porc seulement 44 jours avant sa propre mort.

 

  1. Les Porcs porteurs de virus et parasites

 

Les porcs portent de nombreux virus et parasites avec eux. Que ce soit en entrant en contact direct avec eux à travers les fermes ou en mangeant leur viande, nous nous exposons à un risque plus élevé d’avoir une de ces maladies douloureuses, souvent débilitantes (sans parler de mettre notre corps en surcharge toxique).

 

Les porcs sont les principaux transporteurs de:

  • Taenia solium ténia
  • Virus de l’hépatite E (VHE) – Dans les pays développés, des cas sporadiques de VHE de génotype 3 se sont produits chez l’homme après avoir mangé de la viande de porc non cuite ou insuffisamment cuite.
  • Syndrome dysgénésique et respiratoire du porc, également appelé maladie de l’oreille bleue
  • Virus Nipah
  • Menangle virus
  • Virus de la famille des Paramyxoviridae

 

Chacun de ces parasites et virus peut entraîner de graves problèmes de santé qui peuvent durer des années.

 

 

 

L’élevage industriel et les porcs

 

Si toutes ces préoccupations ne suffisent pas ou si vous pensez que vous les éviterez en cuisinant très bien votre porc, vous devriez aussi connaître les conditions communes de la viande de porc élevée pour la consommation. Aujourd’hui, 97% des porcs aux États-Unis sont élevés dans des fermes industrielles. Cela signifie que ces cochons ne vivent jamais une vie saine d’air frais et de pâturages ouverts.

 

Si vous mangez du porc, sachez qu’il est très probable que vous mangiez la viande d’un porc qui passait tout son temps dans des entrepôts surpeuplés sans air frais ni exercice, nourri régulièrement de médicaments nocifs pour garder la respiration du cochon pendant que les producteurs font croître les porcs plus vite et plus gros. Ces médicaments provoquent souvent une paralysie des porcs dans leur propre prise de poids excessive et non naturelle. Cela ressemble-t-il à des conditions qui donnent un morceau de viande favorisant la santé? Bien sûr que non, c’est pourquoi vous devriez éviter le porc et d’autres viandes d’élevage en usine.

 

Bactéries résistantes aux médicaments dans les côtelettes de porc et le porc haché

 

On estime que 70% des porcs élevés en usine souffrent de pneumonie lorsqu’ils se rendent à l’abattoir. Les conditions inesthétiques d’usine-ferme de saleté et de surpeuplement extrême conduisent les porcs à avoir une extrême probabilité de maladies graves. Les conditions sont si mauvaises que la seule façon de garder ces cochons à peine vivants est parfois d’abuser des antibiotiques. J’ai beaucoup parlé de ce que cela fait chez les humains. Comme chez les humains, les porcs développent plus souvent des maladies résistantes aux antibiotiques. Vous aimeriez peut-être le goût du porc, mais voulez-vous consommer un produit d’un porc qui avait une «superbactérie»?

 

L’histoire de porc chargée de bactéries continue. Une analyse réalisée en 2013 par Consumer Reports sur les côtelettes de porc et les échantillons de porc haché aux États-Unis a révélé la présence répandue (69%) d’une bactérie appelée yersinia enterocolitica. Cette bactérie infecte environ 100 000 Américains par an, en particulier les enfants, et peut causer de la fièvre, de la diarrhée et des douleurs abdominales chez les humains.

 

Histoire du porc et des cultures qui ne le mangent pas

 

Le cochon est l’une des plus anciennes formes d’élevage dans le monde. On dit qu’il a été domestiqué dès 5000 av JC. En ce qui concerne les débuts de la consommation de porc aux États-Unis, Hernando de Soto est surnommé «le père de l’industrie porcine américaine». En 1539, de Soto débarque en Floride avec 13 porcs et la consommation de porc augmente en Amérique. Les cochons ont d’abord été abattus commercialement à Cincinnati, surnommé « Porkopolis ».

 

Les lois alimentaires casher juives et les lois diététiques halal islamiquesinterdisent la consommation de porc. Il y a beaucoup d’autres religions et cultures qui évitent aussi le porc.

 

Les dénominations religieuses chrétiennes qui interdisent la consommation de porc incluent:

  • Éthiopien orthodoxe
  • Racines hébraïques
  • Juifs messianiques
  • Rastafarien
  • Adventistes du septième jour
  • Église unie de Dieu

 

Éviter le porc pour ces groupes est basé sur Lévitique 11, Deutéronome 14, Esaïe 65 et Esaïe 66.

 

 

 

De meilleures viandes à manger

 

Au lieu de «l’autre viande blanche», regardons certaines viandes qui sont riches en protéines et connues pour promouvoir la santé. Je parle de protéines de haute qualité qui sont non seulement savoureuses, mais très nutritives.

 

  1. Boeuf engraissé aux champs

 

Les vaches nourries à l’herbe ont des niveaux plus élevés de vitamines A, B, C et E, le bêta-carotène, et se révèlent plus exemptes de maladies que les vaches nourries au grain. La viande provenant des bovins engraissés à l’herbe est également plus riche en minéraux tels que le calcium, le potassium et le magnésium. Le bœuf nourri à l’herbe a également des niveaux élevés de CLA (acide linoléique) contre le cancer et d’autres bons gras comme les oméga-3.

 

  1. Bison

 

Certains considèrent la viande de bison encore plus saine que le bœuf nourri à l’herbe. C’est certainement une excellente source de protéines maigres avec moins de calories et de gras que le bœuf. Bien qu’il soit plus faible en gras saturés que le bœuf, la viande de bison a une saveur riche.

 

  1. Agneau

 

L’agneau est la viande de jeunes moutons qui ont généralement un an ou moins. En raison de l’abattage de l’animal à un si jeune âge, la teneur en graisse de marbre est considérablement inférieure à celle des viandes plus anciennes, ce qui contribue à la santé cardiaque et aide à prévenir l’obésité. Riche en protéines, en vitamine B12 et en minéraux, c’est sans doute la viande rouge la plus saine de la planète. Assurez-vous d’acheter des variétés locales, biologiques et nourries à l’herbe lorsque cela est possible. Les animaux nourris au grain sont chargés d’aliments génétiquement modifiés comme le maïs, d’innombrables additifs et ne valent tout simplement pas le risque.

 

  1. Poisson sauvage

 

Tout comme avec la viande, vous voulez éviter le poisson d’élevage à tout prix. Les poissons d’élevage ont des concentrations élevées d’antibiotiques, de pesticides et de faibles niveaux de nutriments sains. D’autre part, les poissons capturés dans la nature ne contiennent pas d’antibiotiques ou de pesticides et sont plus riches en nutriments essentiels. Un excellent choix est le saumon capturé dans la nature, qui contient des acides gras oméga-3 riches en acides cardiaques et anti-inflammatoires, ainsi que du sélénium, de la niacine, de la vitamine B12, du phosphore, du magnésium et de la vitamine B6.

 

Réflexions finales sur pourquoi vous devriez éviter le porc

 

Ce que vous choisissez de manger dépend de vous. Moi-même, je choisis de rester à l’écart du porc. Les raisons discutées ici ne sont que la pointe de l’iceberg quand il s’agit de manger des porcs et de votre santé.

 

Si vous pensez que vous pouvez simplement opter pour un produit de porc de «qualité supérieure», détrompez-vous. Ne vous laissez pas berner par une allégation «sans hormones ajoutées» quand il s’agit de viande de porc. C’est le porc lui-même, les conditions d’élevage en usine et l’usage courant des médicaments qui sont quelques-uns des principaux problèmes que «sans hormones» ne peut pas se débarrasser.

 

Faites votre propre recherche, réfléchissez bien, puis prenez votre propre décision éclairée sur ce que vous choisissez pour vous nourrir et nourrir vos proches.

 

Article source : https://draxe.com/why-you-should-avoid-pork/

Posté par rusty james à 11:41 - - Permalien [#]
Tags : ,

L'adoucisseur de tissu est l'une des principales causes de pollution de votre maison . Faites le votre avec cette recette

téléchargement (21)

Malheureusement, comme beaucoup d’entre vous le savent peut-être déjà, les assouplissants pour tissus achetés en magasin contiennent beaucoup de produits chimiques et de toxines. C’est pourquoi il est bien meilleur et plus sûr de fabriquer vos propres produits de nettoyage maison et de réduire votre exposition à ces substances susceptibles de nuire à votre santé en général.

Saviez-vous que le vinaigre est une excellente option pour le préparer? Il est connu pour avoir la capacité naturelle d'éliminer les résidus de savon et de minimiser la réduction statique pendant le processus de séchage. Les petites quantités de potassium et de sodium qu'il contient aident à ramollir l'eau dure. Pour apprendre à préparer votre propre assouplissant fait au vinaigre, assurez-vous de continuer à lire cet article!

Comment produit-on du vinaigre blanc?

Il est fabriqué à partir de la seconde fermentation d'alcool distillé dilué qui pourrait être obtenu à partir de céréales ou d'amidon de riz, d'orge, de maïs et de pommes de terre. Son acidité est inférieure à celle du vinaigre de cidre.

Recette d'assouplissant

Tu auras besoin de:

  • Vinaigre de qualité bio blanc
  • 30 gouttes d' huile essentielle de lavande 
  • bouteille en verre 

Préparation d'assouplissant

Mélangez bien les ingrédients, puis transférez le contenu dans une bouteille propre et fermez-le.

Assouplisseur de tissu

Avant de l'ajouter à votre linge, veillez à diluer l'assouplissant (1/4 tasse) avec ¾ tasse d'eau. En outre, versez-le dans la machine à laver pendant le dernier cycle de rinçage, pas au début.

Les avantages de l'utilisation de vinaigre en blanchisserie

Le vinaigre blanc distillé appliqué sur le linge blanchira, éclaircira et adoucira les vêtements et éliminera également les odeurs désagréables sans la présence de produits chimiques puissants. Il est totalement sûr pour une utilisation dans les laveuses standard et à haute efficacité et il est bon pour les fosses septiques et l'environnement. Laissez-nous jeter un oeil à certaines des meilleures façons dont le vinaigre blanc va vous aider avec votre lessive:

  • Il restaurera la blancheur et la luminosité du linge blanc

Saviez-vous que l'acide acétique présent dans ce vinaigre est si doux qu'il ne nuira pas aux tissus, mais qu'il est suffisamment puissant pour dissoudre tous les résidus?

  • Les vêtements seront naturellement doux 

Si vous n'aimez pas l'idée des adoucissants achetés en magasin très parfumés, mais que vous souhaitiez tout de même que vos vêtements soient plus doux, vous avez besoin de vinaigre blanc!

  • Maintenir l'obscurité des vêtements sombres

Pour préserver la fraîcheur et éviter que les vêtements noirs ne paraissent mats, vous avez besoin d'un assouplissant au vinaigre blanc!

 

Posté par rusty james à 11:51 - - Permalien [#]
Tags : ,

Comment les enfants vaccinés infectent les non-vaccinés

 

 

Les-larmes-du-desespoir

Une étude a été publiée en 2013 dans la revue Vaccine, et intitulée :«Comparaison par rapport à l’excrétion du virus après le vaccin vivant atténué antirotavirus pentavalent réassorti ».

 

Cette étude fait référence au fait que les vaccins antirotavirus contiennent des virus vivants capables de provoquer des infections, de se propager, et même de se transmettre à des sujets non-vaccinés.

 

En effet, la transmission de ces deux vaccins antirotavirus ou souches de réassortiment du vaccin à des contacts non-vaccinés a été détectée [9-13] [1], même en l’absence de symptômes. »

Une des cinq études référencées ci-dessus confirme que le vaccin peut infecter des personnes non vaccinées

« La transmission du virus du vaccin antirotavirus (Rota Teq) associée à la gastro-entérite à rotavirus ».

Cette étude, publiée en 2009, est le premier rapport publié dans la littérature qui  a pu identifier la transmission du virus dérivé du vaccin antirotavirus à des contacts non vaccinés, entraînant  une gastro-entérite à rotavirus symptomatique nécessitant des soins médicaux d’urgence.

Nous documentons ici la transmission du rotavirus d’origine vaccinale (RotaTeq [Merck et Co, Whitehouse Station, NJ] d’un nourrisson vacciné à un frère plus âgé non vacciné qui a fait une gastro-entérite à rotavirus symptomatique nécessitant des soins urgents.»

L’étude a également indiqué que deux des cinq souches de rotavirus du Rotateq se sont réassorties pour produire un virus plus dangereux, soit chez le nourrisson vacciné, soit chez le frère non vacciné infecté par la suite :

« Les résultats de notre étude suggèrent que le réassortiment entre les souches vaccinales des génotypes P7 [5], G1 et PIA [8] G6 est survenu pendant la réplication chez le nourrisson vacciné ou chez le frère plus âgé. Ce fait pourrait être de nature à augmenter la virulence du virus dérivé du vaccin.»

Ce phénomène de réassortiment des souches du vaccin Rotateq et d’infection subséquente à la gastro-entérite chez les receveurs du vaccin a également été observé au cours d’une étude menée en 2012 chez 61 nourrissons [2] – Une étude nicaraguayenne publiée en 2012 a révélé que l’utilisation généralisée du vaccin RotaTeq a conduit à l’introduction de gènes vaccinaux dans les rotavirus humains en circulation », révélant ainsi que l’introduction généralisée de la souche vaccinale a modifié la composition génétique du rotavirus sauvage qui infecte désormais les populations exposées [3].

Il a été estimé qu’entre 80 et 100% des nourrissons excrétaient le rotavirus à un moment ou à un autre pendant les 25 à 28 jours suivant la vaccination [4], [5]. Ceci révèle que les vaccinés, contrairement aux hypothèses répandues sur les risques représentés par les non-vaccinés, présentent, en fait, un risque clair d’infection des non-vaccinés, et peuvent produire les conditions virologiques idéales pour la recombinaison de diverses souches de rotavirus, en « super virus » résistants aux vaccins.

Une autre étude, rapportée dans le Document du Centre National d’Information sur les Vaccins traitant de l’excrétion virale du vaccin, précise :

« En 2010, un rapport de cas a été publié dans Pediatrics, décrivant le cas d’un garçon en bonne santé, âgé de 30 mois et qui n’avait jamais reçu de vaccin antirotavirus. Ce petit garçon ayant été infecté par le vaccin rotavirus se retrouva aux urgences avec une gastro-entérite sévère 10 jours après que son frère de deux mois, en parfaite santé, eut reçu une dose du vaccin RotaTeq de Merck. Un échantillon des selles a été prélevé dans la salle des urgences et est revenu positif pour les souches dérivées du vaccin RotaTeq (Test RT-PCR.) »

Les auteurs de ce rapport de cas ont noté que la transmission des souches RotaTeq à des contacts non vaccinés n’a pas été évaluée au cours des essais cliniques pivots [avant l’homologation] ». Ils ont ajouté que les vaccins Rotateq et Rotarix (GlaxoSmithKline Biologicals) sont tous les deux susceptibles de transmission à des contacts.

Le vaccin Rotateq et les conflits d’intérêt

Le vaccin Rotateq contre le rotavirus a été co-créé par le Dr Paul Offit, reconnu comme le principal promoteur et apologiste de l’industrie du vaccin. Il est co-détenteur d’un brevet de l’un des deux vaccins antirotavirus vivants approuvés par la FDA, et que le CDC recommande d’administrer aux nourrissons en 3  doses à l’âge de deux mois, 4 mois et 6 mois.

Apparemment et historiquement incapable d’auto-critique, malgré ses conflits d’intérêt flagrants, Offit se positionne régulièrement comme un expert des vaccins. Il gagne personnellement à présenter son produit, ainsi que l’ensemble des vaccins recommandés par le CDC comme sûrs et efficaces. Un exemple : dans une entrevue notoire  avec les représentants du magazine Parenting, il a affirmé qu’un enfant pouvait recevoir simultanément jusqu’à 10.000 vaccins sans dommage (dans une précédente interview qu’il a corrigée dans la suite, il suggéré qu’un enfant pouvait recevoir jusqu’à 100.000 vaccins.

Le vaccin Rotavirus a été insalubre depuis le début

Le premier vaccin contre le rotavirus, le Rotashield, composé de quatre rotavirus réassortis a été approuvé en 1999, pour être retiré du marché par la FDA neuf mois plus tard, lorsqu’il fut prouvé qu’il augmentait le risque d’une forme mortelle d’obstruction intestinale connue sous le nom d’invagination, dans un petit sous-ensemble d’enfants très vulnérables. [6]

Le Rotateq d’Offit, qui comprend 5 rétrovirus humains-bovins (oui, c’est-à-dire OGM) était considéré comme une alternative plus sûre quand il a été approuvé par la FDA en 2006, mais de nouvelles recherches publiées révèlent que son vaccin souffre des mêmes graves problèmes.

Une étude a été publiée tout récemment dans Vaccine, sous le titre : Risque d’invagination après le vaccin Rota Teq : Evaluation à partir de données de déclarations spontanées provenant du monde entier, et utilisant une approche de cas auto-contrôlée »

L’étude a évalué les rapports venus du monde entier et les a transmis au fabricant du Rotateq jusqu’en mai 2014, tout en ajustant les chiffres  dus à la sous-déclaration. L’étude a révélé que le risque relatif d’invagination associé à l’administration du vaccin Rotateq augmentait « dans les 3 à 7 jours qui suivaient la vaccination, principalement après la première dose, et marginalement après les deuxième et troisième doses. »

L’augmentation du risque relatif était de 3,45 fois plus élevé au cours de la période des 3  à 7 jours qui suivaient la première dose, relativement à la période témoin de 15 à 30 jours.

Une autre étude reliant le RotaTeq à l’invagination a été publiée l’an dernier dans le New England Journal of Medicine et qui a trouvé environ 1,5 cas (95% IC, 0,2 à 3,2) d’augmentation des vas d’invagination pour 100.000 receveurs de la première dose du vaccin. [7]

Vaccins vivants : une boîte de Pandore de virus adventices

La mort ou le handicap par suite d’occlusion intestinale après vaccination par le Rotateq est un effet indésirable grave qui est peu susceptible d’être négligé ou ignoré. C’est pourquoi le VAERS (= Vaccine Adverse Effects Reporting system), un système passif de surveillance post-commercialisation du vaccin, a trouvé qu’il s’agissait d’un effet secondaire significatif. On pense cependant que le VAERS n’enregistre que moins de 1% des dommages réels causés par les vaccins,  ce qui peut donner une idée de l’étendue des dommages causés par le Rotateq, et qui représente un ordre de grandeur supérieur à ce qui est repris dans le présent rapport.

L’exposition au Rotateq souffre donc, comme c’est le cas pour de nombreux autres vaccins, d’un côté plus sombre en ce qui concerne ses effets secondaires. Ceux-ci peuvent mettre des mois, des années et même des décennies à se manifester dans le nuage multifactoriel des toxicités auxquelles est exposée la population.

Il convient également de noter que le Rotateq a été identifié comme étant contaminé par un certain nombre de virus adventices, c’est-à-dire qui ont contaminé les cellules vivantes et/ ou les composants biologiques impliqués dans le processus de fabrication du vaccin original. Ces agents clandestins, inconnus des fabricants et des organismes de réglementation qui les ont approuvés, ont infecté les vaccins que reçoivent les enfants.

Ces virus comprennent :

  • Le circovirus porcin 1
  • Le circovirus porcin 2
  • L’ADN du rétrovirus de la souche endogène du babouin
  • Le rétrovirus simien classe D

Du fait que les vaccins à virus vivants sont fabriqués dans des co-cultures de cellules et de fluides biologiques provenant de différentes espèces, les virus ont de nombreuses possibilités d’adaptation et de recombinaison pour produire des agents infectieux capables d’une virulence accrue.  Le Rotateq n’est que l’un des nombreux vaccins du calendrier de vaccination du CDC. Plusieurs vaccins contiennent des virus vivants capables d’infecter ceux qui les reçoivent, cela vaut aussi pour les rétrovirus que l’on qualifie aujourd’hui de peste moderne parce qu’ils sont capables d’infecter leur hôte. Pour plus d’information, consultez le nouveau livre du Dr Judy Mikovits et de Kent Heckenlively : « Plague ».

 

De toute évidence, étant donné les preuves révélant les effets indésirables involontaires potentiels du vaccin Rotateq, en particulier la possibilité qu’il infecte des personnes exposées aux virus adventices, la mise en œuvre du principe de précaution exige la suspension immédiate de son utilisation jusqu’à ce que des réévaluations toxicologiques appropriées puissent être réalisées. Toute personne qui s’interroge sur l’innocuité du programme actuel de vaccination du CDC devrait être en mesure d’indiquer que le Rotateq est un exemple parfait de la raison pour laquelle le programme n’est pas basé sur des preuves, mais plutôt sur des croyances mythologiques en la sécurité et l’efficacité de ces produits dont on n’a jamais démontré la parfaite innocuité.

RÉFÉRENCES

 

[1] [9]  Phua KB, Quak SH, Lee BW, Emmanuel SC, Goh P, Han HH, et al. Evaluation of RIX4414, a live, attenuated rotavirus vaccine, in a randomized, double-blind, placebo-controlled phase 2 trial involving 2464 Singaporean infants. J Infect Dis 2005;192(Suppl. 1):S6–16.

 

[10]  Dennehy PH, Brady RC, Halperin SA, Ward RL, Alvey JC, Fischer Jr FH, et al. Comparative evaluation of safety and immunogenicity of two dosages of an oral live attenuated human rotavirus vaccine. Pediatr Infect Dis J 2005;24:481–8.

[11]  Payne DC, Edwards KM, Bowen MD, Keckley E, Peters J, Esona MD, et al. Sibling transmission of vaccine-derived rotavirus (RotaTeq) associated with rotavirus gastroenteritis. Pediatrics 2010;125:e438–41.

[12]  Boom JA, Sahni LC, Payne DC, Gautam R, Lyde F, Mijatovic-Rustempasic S, et al. Symptomatic infection and detection of vaccine and vaccine-reassortant rotavirus strains in 5 children: a case series. J Infect Dis 2012;206:1275–9.

[13]RiveraL,PenaLM,StainierI,GillardP,CheuvartB,SmolenovI,etal.Horizontal transmission of a human rotavirus vaccine strain—a randomized, placebo- controlled study in twins. Vaccine 2011;29:9508–13.

[2] J Infect Dis. 2012 Aug 1;206(3):377-83. doi: 10.1093/infdis/jis361. Epub 2012 May 21. Identification of strains of RotaTeq rotavirus vaccine in infants with gastroenteritis following routine vaccination. Donato CM1, Ch’ng LSBoniface KFCrawford NWButtery JPLyon MBishop RFKirkwood CD.

 

[3]Infect Genet Evol. 2012 Aug;12(6):1282-94. doi: 10.1016/j.meegid.2012.03.007. Epub 2012 Apr 2. Vaccine-derived NSP2 segment in rotaviruses from vaccinated children with gastroenteritis in Nicaragua. Bucardo F1, Rippinger CMSvensson LPatton JT.

 

[4] Phua KB, Quak SH, Lee BW, Emmanuel SC, Goh P, Han HH, et al. Evaluation of RIX4414, a live, attenuated rotavirus vaccine, in a randomized, double-blind, placebo-controlled phase 2 trial involving 2464 Singaporean infants. J Infect Dis 2005;192(Suppl. 1):S6–16.

 

[5] Comparison of virus shedding after lived attenuated and pentavalent reassortant rotavirus vaccine.

 

[6] Centers for Disease Control and Prevention. Intussusception among recipients of rotavirus vaccine—United States, 1998–1999. JAMA 1999;282:5201 CrossRefMedlineWebof Science

http://initiativecitoyenne.be/2018/03/comment-les-enfants-vaccines-infectent-les-non-vaccines.html?fbclid=IwAR08ptMORz_aE5EOCVJzRVzRJE2RFzXvFyLEZTbDeCsABNAus4dJ-WxU248

 

[7] N Engl J Med. 2014 Feb 6;370(6):503-12. doi: 10.1056/NEJMoa1303164. Epub 2014 Jan 14 Intussusception risk after rotavirus vaccination in U.S. infants.Yih WK1, Lieu TAKulldorff MMartin DMcMahill-Walraven CNPlatt RSelvam NSelvan MLee GMNguyen M

 

Source : Prepareforchange

Posté par rusty james à 07:47 - - Permalien [#]
Tags : ,

Danger et verités sur l'ouverture des chakras

24f6141c0f0c5faa9eb01609fe8a932a

voila ce qui arrive a ceux qui joue avec les chakras sans  se purifier  avant par de vraies pratiques religieuse saines et véridique ,temoignage d'une femme "Je suis une personne ayant touchée à l'ésotérisme, je faisait la méditation, et ouvrais mes chakras,soudain je me suis mise à trembler,'possession" j'ai sentis un truc qui entrais en moi, et je suis tombée malade j'ai fait une bouffée délirante aiguë.J'ai eu des hallucinations,je voyais des gens avec des yeux rouges, un ange avec un épée, puis je me suis vue en enfer, que je me faisait violée par un incube.Quand j'ai vu c'est hallucinations, j'ai tout arrêter les pratiques ésotérismes.Et j'ai pardonnée aux seigneur, je parler à Jésus.Soudain, quelque jours après ça j'avais envie d'aller à l'église.Mais les hallucinations n'était pas encore finie, je suis donc partis à l'église au moment de l'eucharistie, je me suis retournée et la porte de l'église c'est ouvert j'ai l’impression que il y' avait que moi qui pouvait voir cela, et un homme entrait dans l'église, il s'approchait de moi, il était habillée de blanc,'le diable apparaît souvent en costume blanc ' exactement comme dans la scène de constantine 

Quand les chakras sont ouverts, il y a un grand risque d'infestation d'esprits impurs. D'où le danger de les ouvrir ou de les faire ouvrir.

Ils s'ouvrent quand on pratique le yoga, le reiki, la méditation transcendantale et les esprits mauvais s'en donnent à coeur joie....

CONSTANTINE (2005) | Lucifer

constantine salvation

sur son vêtement c'était marquée en lettre dorée "Je suis la lumière la vérité et la vie"je ne sais toujours pas si c'est une hallucination ou que je l'ai bien vu le christ.J'ai encore des doutes la dessus..Maintenant je suis sous traitements, mais après cela je me suis repentis j'allais à la messe tout les dimanches,mais depuis un mois je ne vais plus, je me suis remise à touchée à l'ésotérisme surtout à intéressée tout ce qui est ange gardien, mais je voulais des signes de la part d'eux, mais je me suis dit que c'est un piège que Satan peut nous trompée à travers les signes.Du coup je viens d'arrêter tout ça depuis que j'ai fait un rêve, avant cela j'ai demandais aux seigneur, de me montrer le bon chemin, j'ai fait un rêve, j'ai rêvée d'une église tout blanche, j'ai pus remarquée que il y' avait des tableaux de chemin de croix, et une dame achetait une médaille et un collier en forme de cœur.Et j'ai plus aucun doute, sur ma voie que je dois prendre maintenant...hélas tant que cette personne est possédée ses rêves seront faussés il faut qu'elle se soigne avant en refermant les brèches et en faisant tourner ses chakras dans le sens originale car ils tournent de façon inversés après ce type de méditation ésotérique là est le danger .

 

 

Notre corps physique est une réalité simple que nos sens rationnels perçoivent immédiatement. Derrière cette réalité (la physique nous l’apprend de plus en plus), une autre réalité plus subtile, moins palpable directement, exerce son action sur le corps physique. Tout comme notre mental fonctionne consciemment et inconsciemment, notre corps réagit de manière physique et énergétique. Cette énergie (le Prana ou Reiki) s’inscrit en nous selon des lois millénaires que la tradition tantrique de l’Inde a exploré, codifiées dans le sens d’une approche holistique de l’être humain.

 

Pour vivre pleinement son potentiel et ses capacités extrasensorielles, l’ensemble de notre énergie doit circuler sous forme d’une fontaine en empruntant des canaux (les Nadis) centralisés dans des roues énergétiques : les Chakras. Il n’y a ici aucun occultisme, il n’est nul besoin d’être adepte du bouddhisme tantrique pour éveiller et ouvrir ses Chakras.

les chakras sont deja reglé des votre conception il ne faut aucunement les toucher et les deregler ,c'est le piege que de le faire vous vous livrerez a lennemi qui exploitera votre soif de sensationnel et vous finirez possedez et controlé demandez autour de vous combien de personne ayant jouer avec ses chakras discuttez avec elles vous comprendrez que leur vie a changé elle est devenu un cauchemar souvent frappés par des maladies le mal a dit evidemment en touchant a vos chakras vous risquez de les arreter la commencera un pepin de sante ce sera la preuve d'une intrusiion et d'un control potentiel d'un de vos centre energetique , j le dis et repete ne jouez pas avec vos chakras pour les purifier il suffit de vous lavez les 7 centres energetiques

chez les juifs  on prend le récipient rempli d’eau de la main droite et on le transmet à la main gauche, qui verse de l’eau sur la main droite une première fois. Puis, c’est au tour de la main droite de verser sur la main gauche. On répétera cette opération une seconde puis une troisième fois. C’est uniquement de cette manière que disparaît définitivement l’impureté de la nuit présente sur les mains.les mains sont connectés aux 7 centres energetiques Après s’être lavé les mains, c’est une mitsva de se laver également le visage et de se rincer la bouche, afin d’être propre en l’honneur du Créateur. De plus, cela contribue à se maintenir en bonne santé.Exode 40:30
Il plaça la cuve entre la tente d'assignation et l'autel, et il y mit de l'eau pour les ablutions;

Exode 40:32
lorsqu'ils entrèrent dans la tente d'assignation et qu'ils s'approchèrent de l'autel, ils se lavèrent, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.

ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages

SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE

 

SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE

 et vos mains

SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIESEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE

jusqu'aux coudes

SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE 

  passez les mains mouillées sur vos têtes

p3LLcU_UAKXMaot5awen1Tbw9pE@314x202SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE

et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilleswSjXbZJfUvukoHvxy4aRBHrc5QE@389x259

gn5MKHwuut0JvDwA5SLI6k16M5U@245x139

r5vV8UkD1pVvEBqrmzy3CHhT4F8@355x251SEPT PARTIES ESSENTIELLES DU CORPS OU LES SORCIERS ET LES DJINNS ATTAQUENT L’HOMME A TRAVERS LES MAUVAISES ENERGIES DES SIHRS. COMMENT SE FAIRE LA ROQYA EN 15MN PAR LA FATIHA ET L’ENERGIE Si nous prenons par exemple la main, les cinq doigts sont tous reliés par des veines ou par des nerfs, que pénètrent à l’intérieur les veines de l’esprit. Ces veines organiques et énergétiques sont tous reliées au centre énergétique du plexus solaire avant de se relier aux six autres centres ou glandes endocrines. Toute énergie vitale se concentre au niveau du plexus solaire avant d'être réorientée vers tous les autres centres. On peut remarquer la capacité de guérir plusieurs maladies à travers le massage des mains et des orteils ''LA REFLEXOLOGIE''

  Le poignet par exemple est relié au centre énergétique du coccyx, le poue ce relié au centre énergétique du pubis, l’index relié normalement au centre énergétique du plexus solaire, le majeur relié au centre énergétique de la gorge, l’annulaire relié au centre énergétique du cœur (entre les deux seins), l’auriculaire relié au centre énergétique du front et la paume reliée au centre énergétique de la fontanelle.

 

comme le faisait jesus ou moise en prononçant le nom de dieu sur chaque partie et c'est pas plus compliquez ,et ensuite en vous agenouillant et en priant Elohim Alaha El ou Elah ET ALLAH EN  prononçant bismilah a chaque fois avec lintention de vous purifier chaque pensée qui dure plus de 7 seconde devient energie pour l'accomplissement de l'intention ....l'énergie traversera tous vos chakras et vous serez purifiez ,vos chakras tournent de droite a gauche et ce qui fait que vous etes en bonne santée ,des que un de vos chakras est impure alors il sommence a mal fonctionné alors le mal peut lui dicter ce qu'il veut comme la mal a dit .....,si vous voyez un ange sachez que c'est une ruse du demon car les anges n'obeissent qu'a DIeu, j'entend de nombreuse personne me dire je vois la vierge je vois des anges je les prient et ils viennent , évidemment lorsque vous priez un ange ou une sainte vous faites le pire des péchés l'association ce péché autorise alors tout demon a vous attaquer car votre protection divine n'est plus valable a cause de ce que vos mains ont acquises .......

pour en finir avec les croyants qui s'obstinent dans leur association Dieu a dit aux messagers je suis l'Alpha et l'omega le commencement et la fin comment pourrait t il avoir un fils il ne saura plus unique mais aurait un héritier qui lui succéderait cela fausserait l'unicité de Dieu tout comme la trinité inventé par constantin au concile de nicée pour faire plaisir aux païens;  de plus pourquoi les satanistes portent tous des croix ,je vais vous le dire parce que on ne fait pas de culte a une arme du crime ,si un parent mourrait par un couteau on ne porterait pas un couteau autour du cou ou un marteau ce serait rendre hommage au meurtrier et non a la victime bref vous avez votre libre arbitre ,faites en ce que bon vous semble .

*Le Seigneur  nous demande pas d'ouvrir nos Chakras mais le Seigneur nous demande d'ouvrir notre cœur  .Lorsque votre énergie est pure et puissante, vous générez d'une très forte lumière qui vous ramène au-dessus du diable, des djinns et des anges Le diable se met en colère dès qu'il vous voit rayonner car il se prétend meilleur que l'homme parce qu'il a été créé du feu (Coran 7/12; Coran 38/76). Il recherche à travers ses alliés d'entre les djinns et les hommes, de vous éteindre à travers l'énergie négative alimentaire et environnementale afin de vous avoir sous son autorité; et le pire qu'il prépare dans l'eschatologie pour ce monde, est qu'il a placé son trône à l’opposé de la Kaaba entre le triangle des Bermudes, en influençant négativement la radiation énergétique de la Kaaba Ils ont aussi la capacité d’affaiblir leur taux vibratoire, de bloquer les centres pour qu’ils ne puissent plus fournir de l’énergie qui alimente les glandes endocrines, de créer des brèches pour provoquer la fuite de l’énergie qui provoque plus tard l’anémie, de  changer leur sens de rotation, car les centres sont en rotation perpétuellement positive, même vitesse et même sens que tourne la terre et notre GALAXIE tout est soumis dans l'univers sauf l'homme qui se rebel et se gonfle d'orgueil jusqu'à renier sa propre creation .

Energie humaine et couche d'ozone

 

Pour nettoyer votre aura prenez du sel de guerande remplissez un bol  et mettez le pendant 4 jours sous votre lit et le jeter sans le toucher avec les mains dans la cuvette des wc renouveller l'operation une deuxieme fois ensuite une fois tous les 6 mois .

quand a ceux qui ont joué avec leur chakras pour les refermer il faut ecouter cette sourate si on lecoutant vous avez des genes ou symptomes cela implique que un de vos chakras est ouvert et squatté ,ce qui aura comme consequence énervement rêves agités baisse d'appétit ecoutez une fois par jours peandant 7 jours  fermera et nettoiera vos chakras .......vous sentirez les effets rapidement apaisement .

 - Versets Coran  protection tres puissante

Posté par rusty james à 04:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


La 5G Tech dans les réverbères WiFi causent l'insomnie, les saignements de nez et la mort des nouveaux nés

EMF-cell-feat-3-20-17

Un homme au Royaume-Uni avertit que la technologie 5G trouvée dans les réverbères peut causer des problèmes de santé modérés à graves. Quelques-unes de ces préoccupations comprennent les saignements de nez, l'insomnie et la mort des nouveaux nés.

Un homme a décidé de parler d'un pic soudain dans les problèmes de santé qui, selon lui, sont liés aux réverbères LED qui émettent prétendument des radiations 5G. À Gateshead, une ville du nord de l'Angleterre, les citoyens rapportent toute une série d'effets secondaires inquiétants, y compris l'insomnie, les saignements de nez et même les mortinaissances. Cependant, Mark Steele  a quelque chose à dire à ce sujet .

Selon Natural News,  Steele, 58 ans, est un résident local de Gateshead et serait membre de l'  IEEE , une organisation qui se décrit comme "la plus grande organisation professionnelle technique au monde dédiée à l'avancement de la technologie au profit de l'humanité". les radiations émanant des réverbères à LED dernier cri font des ravages sur les habitants de Gateshead créant une «crise humanitaire».

Steele dit qu'un certain nombre de personnes qui ont souffert de saignements de nez, l' insomnie et d'autres problèmes neurologiques depuis que les lumières ont été mises en place continue d'augmenter. Aussi mauvais que cela puisse paraître, la situation s'aggrave encore: plusieurs femmes ont perdu leur bébé depuis que les réverbères sont montés. Dans son propre cercle d'amis, explique Steele, trois femmes ont perdu des bébés; l'un d'entre eux est né avec des défauts graves et a survécu quelques heures après la naissance. Nous voyons des bébés mourir dans l'utérus car ces émetteurs sont situés à l'extérieur des fenêtres de la chambre des gens.  C'est une crise humanitaire ", a commenté Steele.

Selon The Daily Mail Royaume - Uni ,  le Conseil Gateshead a rejeté les préoccupations sur les réverbères de l'arrondissement comme "théories complètement conspirationnistes" avec "aucune base scientifique ou des preuves crédibles" dans un post Facebook. Cependant, selon le professeur Ulrich Warnke, de l'Université de la Sarre, les rayonnements EMF émis par les émetteurs de lumière provoquent une perturbation du système de monoxyde d'azote, qui maintient les cellules en bonne santé et contrôle l'expression des gènes. 

En dépit de l'affirmation du conseil de Gateshead selon laquelle ils n'utilisent pas la 5G, Steele a déclaré: "L'émetteur fonctionne à 868 - 870 MHz. C'est un spectre 5G spécifique. L'augmentation des émetteurs, même s'ils fonctionnaient à 2G-3G, comme l'a indiqué le conseil, les rendrait 5G. "

Tout en circulant autour de Gateshead, qui selon Steele a plus de 37 000 lampes émettant des CEM, il a déclaré: "[Il n'y a] pas de petits oiseaux dans [les] arbres environnants. Les moineaux ont été anéantis; ils ont anéanti les insectes volants. "

Le conseil de Gateshead prétend également que malgré les rumeurs selon lesquelles ils participent aux essais expérimentaux du gouvernement, ce n'est pas pour cette raison qu'ils ont installé les lumières.

Posté par rusty james à 04:44 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les anti-douleurs tuent plus que la cocaïne et l’héroïne

 

 

anti-douleurs-cocaine-heroine (1)


 

Les décès aux Etats-Unis imputables aux surdoses d’anti-douleurs opiacés prescrits par des médecins ont triplé ces dix dernières années, causant plus de morts que les surdoses de cocaïne et d’héroïne réunies, selon les autorités sanitaires qui dénoncent « une épidémie ».

Près de 15.000 personnes ont succombé en 2008 à une surdose de ces analgésiques contre 4.000 en 1999, précisent les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui ont mené l’étude.

Cet accroissement de la mortalité due aux abus des analgésiques opioïdes est devenu « une véritable épidémie », a déploré mardi Thomas Frieden, directeur des CDC. « Ces anti-douleurs, qui sont en réalité des narcotiques sous un autre nom, sont prescrits par des médecins », a-t-il souligné.

 

Médecins irresponsables

« 40 Américains meurent chaque jour d’une surdose, davantage que par l’héroïne et la cocaïne ». Selon lui, « ce problème est du à une poignée de médecins irresponsables »: en effet, une grande partie du problème est l’utilisation non médicale de ces médicaments, normalement obtenus sur ordonnance.

En 2010, environ 12 millions d’Américains de douze ans et plus ont pris des analgésiques sous ordonnance pour des raisons non médicales, précisent les CDC. La quantité prescrite de ces médicaments contre la douleur était telle en 2010 que chaque Américain adulte aurait pu en prendre pendant un mois sans discontinuer, estiment les auteurs du rapport.

La plus grande part de ces analgésiques se sont retrouvés entre les mains de personnes qui ne les ont pas utilisés à bon escient ou en ont abusé. Selon les CDC, près de la moitié des visites au service des urgences des hôpitaux ont résulté en 2009 de l’utilisation non médicale de ces analgésiques, le plus souvent des overdoses qui coûtent 72,5 milliards de dollars aux Etats-Unis tous les ans.

 

Les hommes plus sensibles

Les hommes sont de loin plus nombreux que les femmes à mourir d’une surdose d’analgésiques ainsi que les adultes âgés entre 35 et 54 ans. Il existe par ailleurs, de grandes différences entre les Etats: en Floride, (sud-est), où on enregistre le plus de surdoses, les ventes de ces antalgiques en 2010 étaient trois fois plus importantes que dans l’Illinois (nord).

« Ces variations montrent bien que la politique menée par un Etat pour juguler ce problème ou laisser l’épidémie se poursuivre peut faire une énorme différence », souligne le Dr Frieden. Les autorités sanitaires préconisent une série de mesures fédérales pour endiguer ce phénomène et recommandent par ailleurs l’ordre des médecins de sanctionner, dans chaque Etat, les docteurs prescrivant ces médicaments de manière injustifiée.

Ce dernier rapport intervient deux semaines après une autre étude des CDC montrant que les Américains, dès l’âge de douze ans, consomment aujourd’hui cinq fois plus d’antidépresseurs qu’il y a 20 ans.

 

http://www.healthline.com/health-news/policy-fatal-painkiller-deaths-rising-070213

http://www.cdc.gov/homeandrecreationalsafety/rxbrief/

http://naturalsociety.com/cdc-painkillers-kill-cocaine-heroin-combined/

http://www.medicalnewstoday.com/articles/278509.php

http://www.sante-nutrition.org/les-anti-douleurs-tuent-cocaine-lheroine/


 

Posté par rusty james à 09:15 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Des preuves scientifiques démontrent que les personnes vaccinées peuvent infecter leur entourage

alg-tenuto-jpg

le 21 mars 2009
Dominick Tenuto, de Staten Island, New York, a contracté la poliomyélite paralytique en changeant les couches de sa fille après qu'elle ait été vaccinée avec le vaccin Limerle Laboratories Orimune!

Le processus par lequel ce malheureux incident de santé est survenu est connu sous le nom de «délestage».

Des preuves scientifiques démontrent que les personnes vaccinées avec des vaccins vivants tels que ROR (rougeole, oreillons et rubéole), le rotavirus, la varicelle, le zona et la grippe peuvent excréter le virus plusieurs semaines ou mois après et infecter les vaccinés et les non vaccinés.

(La source)

Qu'est-ce qui efface un virus?

L'excrétion virale fait référence à l'expulsion et à la libération de la progéniture virale après une reproduction réussie au cours d'une infection de la cellule hôte. Une fois que la réplication est terminée et que la cellule hôte est épuisée de toutes les ressources pour produire une progéniture virale, les virus peuvent commencer à quitter la cellule par plusieurs méthodes.

(La source)

M. Tenuto a déclaré au New York Daily News : "Ce fut un long combat juridique et nous avons finalement triomphé." Devinez ce que le jury a attribué? 22,5 MILLIONS DE DOLLARS ! Maintenant, pouvez-vous voir pourquoi les vaccins devaient devenir «à l'épreuve de la responsabilité» pour l'industrie pharmaceutique et des vaccins? Les dommages causés par les vaccins sont de véritables crimes contre l'humanité avec des cartes «sortir de prison» fournies à l'industrie du vaccin grâce au Congrès américain!

En outre, selon le NY Daily News ,

Le jury a déterminé que le vaccin Orimune que sa fille, Diana, avait reçu était «déraisonnablement dangereux» et que le laboratoire pharmaceutique Lederle Laboratories était «responsable à 100%» de ses blessures . Le jury a également constaté que la société n'avait pas averti les médecins des risques potentiels du vaccin. Tenuto et ses avocats ont soutenu avec succès que le vaccin oral, qui contenait un virus vivant, traversait le système du bébé et l'infectait. Tenuto, qui utilise un fauteuil roulant, a perdu son emploi et poursuivi en justice deux ans après avoir contracté la polio. [L'accent CJF]

Les gens, c'est comme ça que ça doit être: un vaccin et une compagnie pharmaceutique doivent être légalement et financièrement responsables des dommages à la santé causés par leurs produits; C'est ce qu'on appelle l'assurance de responsabilité des produits, qu'ils devraient posséder comme faisant partie du coût de faire des affaires.

Cependant, le Congrès américain apparemment stupide et compromis a fait l'objet de nombreuses pressions en 1985-86 et a probablement payé beaucoup de gratifications pour obtenir cette loi vraiment scandaleuse

La Loi nationale de 1986 sur les blessures chez les enfants (NCVIA) de 1986 (42 USC § 300aa-1 à 300aa-34) a été promulguée par le président Ronald Reagan dans le cadre d'un projet de loi sur la santé aux États-Unis le 14 novembre 1986. réduire la responsabilité financière potentielle des fabricants de vaccins en raison des demandes d'indemnisation pour les vaccins.

(La source)

Depuis lors, les fabricants de vaccins sont devenus «farfelus» en créant toutes sortes de vaccins, qui devaient à l'origine prévenir les maladies transmissibles. Maintenant, ils sont pour toutes sortes de problèmes de santé. Jetez un coup d'œil à l'horaire des vaccins qui sont imposés aux nourrissons, aux tout-petits, aux adolescents, aux adultes et aux personnes âgées. C'est scandaleux et devrait être considéré comme une faute médicale!

Voici le calendrier des CDC pour les nourrissons de moins de 18 ans.

Au milieu des années 1980, sept vaccins étaient systématiquement administrés aux enfants: le DTC; rougeole, oreillons, rubéole (ROR); et la poliomyélite (la variole a été abandonnée au début des années 1970). Le vaccin DTC et le vaccin RRO ont été administrés en deux fois et le vaccin antipoliomyélitique a été administré par voie orale.

(La source)

Selon le NVIC (Centre National d'Information sur les Vaccins), en 2013, il y a eu 50 doses de 14 vaccins entre le jour de la naissance et l'âge de 6 ans et 69 doses de 16 vaccins entre le jour de la naissance et 18 ans! (La source)

Actuellement, il y a une pandémie d'autisme très réelle et vraiment triste, comme en témoignent les statistiques suivantes:

Portugal (9,2 cas pour 10 000 enfants étudiés) ...
Hong Kong, RAS de Chine (17 cas pour 10 000 enfants étudiés) ...
Brésil (27 cas pour 10 000 enfants étudiés) ...
Australie (45 cas pour 10 000 enfants étudiés) ...
Canada (65 cas pour 10 000 enfants étudiés) ...
Etats-Unis (66 cas pour 10 000 enfants étudiés)

(La source)

Et personne ne fait rien pour l'arrêter! Pourquoi? Le principal problème peut probablement être trouvé dans les vaccins neurotoxins. Cependant, continuez de créer, de mandater et de livrer des vaccins toxiques - ou semble-t-il - à perpétuité ?

S'il vous plaît ne laissez personne essayer de vous convaincre que l'autisme est une «chose génétique». Il n'y a rien dans la littérature médicale documentant la prévalence des TSA jusqu'à ce que les vaccins décollent comme un éclair graissé . Si les TSA étaient vraiment une prédisposition génétique - en fait, il peut s'agir d'une épigénétique [1] due à des produits chimiques neurotoxiques et à des métaux lourds utilisés dans les vaccins - la littérature médicale aurait été remplie de références à un syndrome comme celui-ci. savoir comment l'identifier correctement à l'époque. Tel était le cas du Dr Leo Kanner, MD, psychiatre, qui l'appelait à l'origine «syndrome de Kanner».

En 1943, Kanner a publié son article historique, «Perturbations autistiques du contact affectif», décrivant 11 enfants qui étaient très intelligents mais qui affichaient «un puissant désir de solitude» et «une insistance obsessionnelle sur l'uniformité persistante».

 

Dans les années 1940 , les enfants ont reçu les vaccins contre la variole et le DTC [2] seulement et à un âge beaucoup plus avancé que pendant la petite enfance - je me souviens d'avoir les miens et j'ai toujours la «cicatrice» sur le bras. Ce système de livraison plus tard a apparemment permis aux systèmes immunitaires des enfants d'être plus développés. De plus, à l'époque, les systèmes immunitaire des enfants n'étaient pas compromis par tous les produits chimiques présents dans la nourriture, l'eau et l'air, etc., qui sont entrés dans le milieu après la Seconde Guerre mondiale et à cause des intérêts financiers de la famille Rockefeller. .

En ce qui concerne la cicatrice de la vaccination contre la variole,

Une croûte s'est formée et est tombée, laissant ainsi la cicatrice . La raison de la croûte est en raison de la nature de ce qu'est la variole . Le mot «vérole» est utilisé ( variole , cowpox, varicelle) en raison de la nature de la maladie pour former une plaie infectieuse remplie sur la peau. ... La tache tombe et une cicatrice est laissée. [3]

Une chose dont je suis presque certain, c'est que les vaccins administrés dans les années 1940 étaient suffisamment «primitifs» pour ne pas contenir de neurotoxines, de métaux lourds toxiques, de lignées fœtales avortées, de rétrovirus, de mycotoxines et probablement Les vaccins contre les nanoparticules génétiquement modifiés contiennent aujourd'hui.

La Dre Judy Mikovitz, PhD [4], et son patron à l'Institut national du cancer du Maryland, le Dr Frank Ruscetti, étaient des «lanceurs d'alerte» sur les rétrovirus qu'ils trouvaient dans les vaccins, mais on leur a dit renoncer à leurs erreurs ou être radié. Les deux ont choisi la radiation

Posté par rusty james à 12:59 - - Permalien [#]
Tags : ,

Une infirmière administre le vaccin Gardasil à sa fille: celle-ci développe une leucémie et en décède

 

16298180-21186212

Health Impact News, 13 juillet 2017

L’équipe VAXXED a interviewé une maman de Long Beach en Californie. Cette dernière est infirmière ; elle était favorable aux vaccins. Elle explique que tous ses enfants avaient reçu tous les vaccins prévus par le programme officiel avant qu’elle administre le Gardasil à sa propre fille de 16 ans.

En tant qu’infirmière, son travail consistait à administrer régulièrement des vaccins qu’elle n’a jamais remis en question. Elle déclare qu’elle n’a jamais été informée de leurs effets secondaires.

Quand elle a appris que le Gardasil était un vaccin destiné à prévenir le cancer, et que sa fille devait le recevoir avant qu’elle ne devienne sexuellement active, elle n’a pas hésité à faire venir sa fille dans le bureau où elle travaillait et lui a administré la première dose du vaccin.

Après ce premier vaccin, sa fille était toujours fatiguée. On pensait qu’elle pouvait souffrir de mononucléose. Elle souffrait sans arrêt et avait du mal à parcourir de longues distances. Avant qu’elle ne reçoive ce vaccin sa fille était cependant en parfaite santé et très active.

Sa maman n’a cependant pas associé ses symptômes au vaccin. Elle les a attribués à une alimentation déficiente et à un mode de vie trop actif.

ob_64edd4_maman-et-polly-vaxxed

Comme sa fille avait peur des vaccins, elle a décidé de ramener le vaccin Gardasil à la maison et de le lui administrer chez elle.

Peu de temps après le deuxième vaccin, on diagnostiqua une leucémie chez sa fille. Dix mois plus tard, elle devait décéder.

« Je veux partager mon histoire parce qu’elle est très importante.

Ce vaccin est horrible. Je ne puis pas dire qu’elle serait peut-être toujours là si je ne le lui avais pas administré.

Je me sens vraiment responsable parce que c’est moi-même qui lui ai administré ce vaccin. Je croyais faire ce qu’il fallait pour protéger ma fille du cancer, et elle a fini par attraper le cancer ! J’avais pourtant essayé de la protéger ! »

ob_d67e38_embrassade

Posté par rusty james à 10:04 - - Permalien [#]
Tags : , ,

TOUS les aliments vendus dans les circuits "classiques" de l'agro-alimentaire sont irradiés

maxresdefaultLa plupart, pour ne pas dire TOUS les aliments vendus dans les circuits "classiques" de l'agro-alimentaire industriel (légumes et fruits d'abord, mais pas seulement comme on le verra), sont irradiés (on emploie plus volontiers le terme "ionisé", nettement moins "violent" de prime abord, mais ça veut dire exactement la même chose : on aura soumis notre nourriture à des radiations RADIO-ACTIVES) pour qu'ils puissent être présentables dans les étals après avoir fait parfois des milliers de kilomètres. Ceci pour bloquer leur maturation.....

 

Non seulement nous mangeons donc des aliments POLLUES par des radiations (les contrôles sur les doses sont quasi inexistants, et de plus, PERSONNE ne peut certifier que des doses même très faibles, ne peuvent pas, à plus ou moins long terme, devenir toxiques), mais de plus les aliments ainsi traités sont biologiquement MORTS. 

 

Nous mangeons des aliments MORTS !!! Comment peut-on ainsi espérer en VIVRE ???

 

Petit tour d'horizon :  

Par Susan Bryce


L’IRRADIATION DES ALIMENTS:
Motus et bouche « ouverte »

 

On n’a jamais démontré qu’il n’était pas dangereux de consommer des aliments irradiés ; par conséquent, nous devrions être sur nos gardes lorsque les organisations gouvernementales et celles des Nations-Unies, les services sanitaires et sociaux et les compagnies transnationales de l’industrie alimentaire nous affirment que cela ne comporte aucun risque.

 

QU’Y-A-T-IL AU MENU ?
C'est le moment de prendre le petit déjeuner que vous apporte l’industrie alimentaire du Nouvel Ordre Mondial en 2005.

Pour commencer, un bol de Perkie Pops, des céréales "fraîches" pleines de sucre sorties de leur boîte en carton. Les principaux ingrédients en sont du maïs génétiquement modifié, du blé, du riz, auxquels on a ajouté quelques additifs chimiques pour stopper l’oxydation des graisses. Le spot publicitaire télévisé dit que les Perkie Pops sont vraiment les meilleures céréales pour le petit déjeuner, parce que la boîte affiche le logo Radura — le symbole international des aliments traités par radiation.


Recouvrez vos Perkie Pops de quelques morceaux de Sanitary Strawberries (fraises) traitées par radiation, qui sont dans la corbeille de fruits depuis trois semaines. Versez-y du Electro Moo Milk froid pasteurisé (lait). Encore faim ? Alors offrez vous un verre de Neutron Power Orange Juice (jus d’orange) traité aux rayons X tout en faisant griller ce Tripe Tbone (steak avec un os en T) datant de 21 jours, contenant trois fois plus de viande et moitié moins de graisses grâce à quelques hormones de croissance et manipulations génétiques. Faites-vous une tasse de thé, rassuré de savoir qu’il ne contient aucune mauvaise bactérie puisque les feuilles de thé ont été bombardées de radiation ionisante. Et pour ce qui est de l’eau, ne vous en faites pas ! Elle a été stérilisée aux rayons X à l’usine locale de traitement des eaux.


Pour le déjeuner, ce sera un Big Rad l'hamburger pratique, prêt à consommer — celui qui a conservé toute sa fraîcheur depuis sa fabrication à l’usine d’hamhurgers 24 mois plus tôt. Il a aussi été traité par radiation et se conservera indéfiniment dans le garde-manger. Mettez-le juste au micro-ondes. Réchauffez le 30 secondes et régalez vous.


N’oubliez pas de marquer qu’il vous faut acheter un kilo de Gray’s Gourmet Chook Patties (petits pâtés) pour le dîner. Ils ont été exposés à une source radioactive au Gamma Fire Power, l’usine municipale d’irradiation des aliments. Dans la zone industrielle située juste en bas de la route, à 200 mètres de l’école de vos enfants. Après une exposition de 20 minutes, on est sûr que les Chook Patries sont parfaitement stériles et peuvent être consommés sans risque. Et n’oubliez pas les Poppas Perfect Round-up Potatoes (pommes de terre). Elles sont dans le sac de pommes de terre depuis maintenant six mois et elles n’ont pas encore germé. Elles sont au menu ce soir, pour accompagner les Chook Patties. A la fin de la journée, laissez-vous tenter par un verre de New Clear, un excellent vin tin fabriqué à partir de raisins traités par radiation, mis en bouteille dans une bouteille traitée par radiation et bouché à l’aide d’un bouchon traité par radiation.


Cela vous semble désagréable à entendre ? Assez pour vous rendre malade ? Ce n’est qu’un avant-goût de ce que nous réservent l’industrie nucléaire, les organisations internationales, les organes gouvernementaux de réglementation et les compagnies transnationales de l’industrie alimentaire.
L’irradiation des aliments fait partie du programme mondial et, très bientôt, les pays n’auront plus le pouvoir de détourner les aliments irradiés de leur littoral. Les nations souveraines seront obligées d’irradier les aliments pour se conformer aux “normes” internationales dictées par les organes de l’autorité mondiale.  

 

Cet article examine la campagne mondiale encourageant l’irradiation de nos aliments.  

 

Les questions-clés posées sont:

 

Qu’est-ce que l’irradiation des aliments?

Qui la souhaite et pourquoi?

Quelles sont les conséquences de l’irradiation sur nos aliments ?  

L’article étudie aussi ce que nous, en tant que consommateurs concernés, pouvons faire pour dire non au massacre de nos aliments par le nucléaire. Les vitamines et les enzymes sont détruits, et les aliments frais deviennent des aliments morts. On a décrit les aliments irradiés comme des” aliments qui se conserveraient éternellement parce que le procédé est utilisé pour prolonger la durée de conservation avant la vente ou pour tuer les bactéries et les insectes.
Dans le procédé d’irradiation des aliments on utilise deux des substances les plus toxiques et les plus meurtrières, que l’Homme connaisse. Ce sont le cobalt-60 (le plus communément utilisé) et le césium-137.

 

La destruction des deux substances radioactives que sont le cobalt et le césium pose actuellement un gros problème à l’industrie nucléaire. En raison des quantités produites sous forme de déchets dans les centrales nucléaires et du temps qu’elles mettent à se désintégrer.

Le mouvement en faveur de l’irradiation des aliments est toujours venu des autorités faisant la loi en matière de nucléaire, dans l’intention d’allonger le cycle des combustibles nucléaires. L’idée consiste à répandre largement les déchets nucléaires dans de nombreuses décharges nucléaires embellies, telles que les usines d’irradiation des aliments, au lieu de les stocker dans quelques grandes décharges nucléaires qui souffrent d’un manque de place. On commence toujours avec le cobalt radioactif, le but inavoué étant de passer au césium radioactif.


Au cœur de l’usine d’irradiation des aliments se trouve un bac luisant de bâtonnets de cobalt-60, d’environ 45,7 cm de long et de la taille d’un crayon gras et émettant environ 400 rayons gamma. Cette source extrêmement radioactive est abritée dans une chambre entourée d’un mur en béton d’1m3 d’épaisseur. Lorsqu’on ne s’en sert pas le bac de bâtonnets de cobalt- 60 est immergé dans un bassin d’eau froide, à 4.57 mètres de profondeur ce qui absorbe les rayons gamma.


Lorsqu’on appuie sur un bouton, des bras hydrauliques soulèvent le bac de cobalt hors de son bassin protecteur. Puis de grandes boîtes en métal remplies d’aliments destinés à la consommation, glissent dans la chambre d’irradiation sur un monorail se trouvant au-dessus. Les boîtes circulent selon un schéma en zigzag autour du bac radioactif, de façon à assurer une pénétration maximale des rayons gamma dans les aliments. La durée du traitement est variable : les fraises fraîches prennent de 5 à 8 minutes : le poulet congelé prend quand même 20 minutes.

isomedix


Dans les usines d’irradiation moderne, les aliments peuvent pénétrer dans l’usine chargés sur des palettes standard. Une fois à l’intérieur, les aliments reçoivent la dose d’irradiation requise : la quantité d’énergie rayonnante qui est absorbée par les aliments à l’intérieur de la cellule d’irradiation. Aujourd’hui on mesure généralement la dose à l’aide d’une unité appelée le gray (Gy) mais, dans des travaux antérieurs cette unité était appelée le rad (1 Gy — 100 rads).


LES PARTISANS DE L’IRRADIATION DES ALIMENTS
Les recherches sur l’irradiation des aliments ont commencé dès le début du 20ème siècle, et ont vraiment décollé après la Seconde Guerre Mondiale, lorsque l’armée américaine a commencé à mener des enquêtes intensives dans le cadre du programme “ Des Atomes pour la paix “ du président Eisenhower. L’objectif était de conserver les aliments de façon à ce que les troupes au front puissent recevoir des aliments "frais" n’importe quand, partout dans le monde. La plupart des pays industrialisés ont mené leurs propres programmes de recherches scientifiques sur 1es effets de la radiation sur les aliments.

Dans les années 1970, une campagne bien organisée et bien financée a vu le jour, faisant pression pour que l’irradiation des aliments soit considérée comme un procédé acceptable de fabrication des aliments.
Les principaux acteurs qui ont façonné le programme pour l’irradiation des aliments sont les membres du système d’organisations des Nations-Unies, les compagnies transnationales de l’industrie alimentaire et les organes gouvernementaux de réglementation.  

Quatre membres-clés de la "famille" des Nations Unies sont le fer de lance de cette campagne en faveur de l’irradiation des aliments :

  • l’Agence Internationale à l'Energie Atomique,
  • l’Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation etl’agriculture (FAO),
  • l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
  • l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).


La FAO et l’OMS affirment que l’irradiation des aliments est indispensable pour traiter les problèmes de la faim dans le monde et pour réduire les cas de maladies véhiculées par l’alimentation. La FAO dit que l’irradiation réduira les pertes au cours du stockage, en éliminant les insectes et les micro-organismes et en permettant ainsi d’augmenter les stocks d’aliments sains tout au long de l’année. Les preuves de ce qu’ils avancent sont ténues, et on peut également affirmer que l’on pourrait arriver à faire beaucoup plus en améliorant les procédés de fabrication et en mettant en place des usines de stockage â l’abri des rongeurs et des insectes, plutôt qu’en se servant de l’irradiation pour éliminer ceux qui se trouvent dans les aliments récoltés. L’irradiation des aliments en tant que moyen de réduire les maladies véhiculées par l’alimentation a gagné le soutien fervent de l’OMS. De nombreuses sections de la chaîne alimentaire ont été complètement contaminées par des organismes tels que la salmonelle, et décontaminer toute la chaîne coûterait une fortune. Ceci est particulièrement vrai pour la volaille, par exemple. Faute d’avoir agi à temps, de nombreux pays ont laissé la salmonelle contaminer le système de production des volailles. Cet organisme est endémique dans le monde de la ferme il est présent dans les matières premières ainsi que dans les systèmes utilisés pour loger et transporter les volailles. Plutôt que de tenter de mettre en place de bons procédés de fabrication et de s’assurer que les volailles ne sont pas porteuses de la salmonelle et qu’elles demeurent saines, il semble plus facile de laisser persister des taux élevés de contamination et d’irradier ensuite les volailles pour les débarrasser complètement de cet organisme.


Les années 1970 ont vu l’Agence Internationale à l’Energie Atomique (IAEA) détourner la politique mondiale en matière d’alimentation en s’unissant à la FAO et à l’OMS. Ces trois organisations ont formé le Comité Paritaire d’Experts sur l'irradiation des Aliments (JECFI). Composé de scientifiques, le JECFI a été chargé d’enquêter sur le caractère sain des aliments irradiés.
Les Etats-Unis, l’Australie et l’inde faisaient partie des pays représentés au sein du comité.


En 1976, puis de nouveau en 1980, le JECIFI a conclu que l’irradiation de toute denrée alimentaire jusqu’à une dose globale moyenne de 10 kilograys ne présentait aucun risque toxicologique ni aucun problème microbiologique ou nutritionnel particulier. Ils en sont arrivés à cette conclusion malgré le fait qu’aucune étude détaillée n’eût jamais été réalisée sur les impacts à long terme d’une alimentation composée de produits irradiés.


En 1983, La conclusion du JECIFI a été adoptée comme “ norme” internationale par la Commission Alimentaire Codex, organe mixte de la FAO et de l’OMS. La Codex est l’outil d’harmonisation des règles internationales du commerce des aliments, facilitant l’importation et l’exportation des aliments pour les pays et les sociétés. Par définition, la Codex s’oppose à l’étiquetage, aux privilèges et aux limitations sur un plan local et national.


D’ordinaire, les consultants des compagnies transnationales de l’industrie alimentaire et les membres des organes représentatifs de l’industrie sont nommés dans les comités nationaux de la Codex. L’actuel président de la Codex est Tom Billy, chef du Service de l’inspection et de la Sécurité des Aliments du Ministère de l’Agriculture des Etats-Unis. L’Homme responsable de la déréglementation de l’industrie de la viande aux Etats-Unis. L'Agence Internationale à l’Energie Atomique coordonne les activités du Groupe Consultatif international sur l’irradiation des Aliments (ICGFI), qui compte actuellement 39 membres issus de gouvernements pratiquant déjà l’irradiation des aliments ou s’y intéressant. L’ICGFl encourage la pratique de l’irradiation par l’intermédiaire d’articles ainsi qu’en accueillant des séminaires, en organisant des colloques et en prévoyant dans le monde entier des conférences de presse exposant les prétendus avantages de l’irradiation. En 1997 l’Organisation Mondiale de la Santé a publié une déclaration qui sert de référence aux média sur l’irradiation des aliments, affirmant que l’on ne devrait pas établir comme plafond pour les aliments irradiés des doses supérieures à celles du niveau maximum de 10 kGy actuellement recommandé par la Commission Alimentaire Codex “. Selon cette déclaration la quantité réelle de radiation ionisante appliquée est d’une importance secondaire... on peut aller jusqu’à 75 kGray, comme cela s’est déjà fait dans certains pays, et le résultat est le même — les aliments sont sûrs, sains et satisfaisants d’un point de vue nutritionnel. Au vu de ces conclusions rassurantes, l’Organisation Mondiale de la Santé espère que l'on acceptera maintenant plus facilement l’irradiation des aliments comme un moyen d’améliorer la sécurité alimentaire.


CE QUI ARRIVE AUX ALIMENTS IRRADIES.
Pour toutes ces âmes inquiètes qui pensent qu’elles devraient remplacer leurs compteurs de calories par des compteurs Geiger ; oubliez ça ! Les experts disent que les aliments irradiés ne deviennent pas radioactifs, et que l’irradiation est un procédé absolument sans risque. Leurs conclusions sur les aliments irradiés ne parlent que des avantages et de l’absence de risques présentés par les aliments irradiés. Les incertitudes quant à la sécurité n’apparaissent jamais dans les rapports des organisations internationales préconisant l’irradiation. Si jamais on fait allusion à des modifications chimiques, on dit qu’elles ne sont “ pas significatives” ou qu’elles sont semblables à celles engendrées par d’autres techniques de l’industrie alimentaire.


Bien qu’une grande partie des modifications chimiques soient similaires à celles engendrées par d’autres technologies de l’industrie alimentaire, les quantités des substances chimiques produites sont très différentes. Lorsque la radiation frappe les aliments ou toute autre matière, elle leur transfère son énergie. Ce transfert d’énergie peut provoquer un réchauffement, comme dans la cuisine au micro-ondes. A un certain niveau, la radiation a une énergie suffisante pour faire sortir les électrons hors des atomes de la matière subissant le bombardement. La structure moléculaire des aliments est désintégrée lors de l’irradiation et on observe la formation de radicaux libres. Les radicaux libres peuvent réagir avec les aliments pour créer de nouvelles substances chimiques appelées produits radiolytiques. Certains sont connus pour être cancérigènes, tels que le benzène présent dans le boeuf irradié. D’autres sont propres au processus d’irradiation. Bien que l'irradiation puisse éliminer les bactéries, elle ne supprimera pas les toxines engendrées au départ par les bactéries. La production accrue d’aflatoxines suite à l’irradiation a été découverte pour la première fois en 1973 puis confirmée en 1976 et 1978. Les aflatoxines sont des agents puissants connus pour provoquer le cancer du foie.. Les vitamines A, C, D, E et K et certaines des vitamines B. en particulier les vitamines B1, B2, 83, B6 et B12, sont endommagées par l’irradiation. Le degré de perte des vitamines dépend de l’aliment et de la dose administrée. Les JUS de fruits souffrent davantage que les fruits frais. qui eux-mêmes souffrent davantage que les légumes, les céréales et les produits à base de viande.


L’irradiation transforme le nitrate en nitrite en fonction de la dose, La muta- genèse est directement proportionnelle à la concentration en nitrite. Le nitrite est une molécule réactive et réagit avec les acides nucléiques et divers acides aminés dans la protéine pour former la célèbre famille de cancérigènes connue sous le nom de nitrosamines. On a démontré que c’étaient de puissants cancérigènes chez l’Homme.


Les partisans de l’irradiation disent que ce procédé réduit le besoin d’additifs alimentaires nocifs (Fait intéressant, on nous a toujours dit que les additifs alimentaires n'étaient pas nocifs.). Cependant, le procédé d'irradiation exige en réalité l’emploi d’additifs alimentaires supplémentaires afin de contrôler les effets indésirables. Parmi les additifs pouvant être employés, on compte le nitrite de sodium, le sulfite de sodium, l’acide ascorbique, le RHA, le BHT, le bromate de potassium, le tripolyphosphate de sodium. le chlorure de sodium et le glutathion.


Certains aliments, en particulier le lait et d’autres produits laitiers, ne supportent pas bien l’irradiation. Des termes tels que “ goût de craie “, odeur de roussi, gout de cire et odeur de laine brûlée “ ont été utilisés pour décrire le goût et l’odeur du lait irradié, tandis que l’on dit que la viande irradiée qu'elle a une odeur de chien mouillé ‘. On a dit que les graisses irradiées sentaient “ le moisi “ ou “ la noisette.


L’emploi d’additifs ne se limite pas à des applications à forte dose là où les odeurs nauséabondes de la radiation deviennent prononcées. Mais on petit aussi les utiliser à faible dose pour empêcher la décoloration et autres effets indésirables tels que le saignement ou la dégradation des graisses dans la viande.


On est en train de développer d’autres formes de traitement par radiation pour les aliments. On devrait alerter les consommateurs sur le traitement appelé pasteurisation à froid, qui utilise la technologie du faisceau d’électrons pour pasteuriser le lait et les jus de fruits, On examine aussi l’utilisation de rayons X à la place des faisceaux d’électrons, et on introduit sur le marché de nouvelles technologies d’accélérateurs, qui permettent aux faisceaux d’électrons d’être transformés en rayons X pour une plus grande pénétration dans les aliments.

 
LES ALIMENTS TRAITES PAR RADIATION
A condition que l’irradiation soit correctement contrôlée, les aliments ne devraient pas devenir radioactifs. Cependant, la radiation ionisante à haute énergie peut engendrer la création de radioactivité dans la matière qui est bombardée. Par conséquent, il est important de n'utiliser que des radiations ionisantes à faible énergie lorsque l’on irradie des aliments. Si la source radioactive était endommagée. les aliments pourraient être contaminés par la radioactivité. Il faut prendre d’importantes précautions afin de prévenir les accidents dans les usines d’irradiation.


Lorsqu’on irradie des aliments, on provoque les effets suivants:
La radurisation - De faibles doses inférieures à 1 kGy : on peut empêcher des légumes, tels que les pommes de terre ou les oignons, de germer de façon à les conserver plus longtemps. On peut faire mûrir des fruits plus lentement, de façon à pouvoir les conserver plus longtemps et les transporter sur de plus longues distances. On peut éliminer les insectes présents dans les céréales, le blé, le riz et les épices.


La radicidation  - Des doses moyennes entre 1 kGy et 10 kGy : 0n peut réduire le nombre de microorganismes tels que les levures, les moisissures et les bactéries, qui gâtent les aliments, afin d’allonger la durée de vie des aliments et de réduire le risque d’intoxication alimentaire.


La radappertisation - Des doses élevées supérieures à 10 kGy : A ces doses extrêmement élevées de plus de 10 kGy, les aliments peuvent devenir totalement stériles de toute bactérie et de tout virus. On peut utiliser cette technique principalement pour les produits â base de viande, qui permet de les conserver indéfiniment.

 

LES QUESTIONS ENTOURANT LA SECURITE DES ALIMENTS IRRADIES
On n’a jamais établi qu’une consommation à long terme d’aliments irradiés ne comportait pas de risques. Une étude, souvent citée dans les écrits en faveur de l’irradiation mais dont on n’a jamais donné la source ni les références, a été réalisée au début des années 1980. Cette étude, citée par la lAliA dans sa brochure. “Facts about Food Irradiation “ (” Faits sur l’irradiation des Aliments") impliquait plus de 400 “volontaires ‘ qui avaient mangé des aliments irradiés pendant 7 à 15 semaines dans le cadre de huit études indépendantes menées en Chine. Les volontaires n’ont soi-disant présenté  "pas plus d’anomalies chromosomiques" - un des premiers signes annonciateurs d’une activité cancéreuse — que ceux qui avaient mangé des aliments non-irradiés.


Une autre étude est citée dans le témoignage d’experts déposé lors des auditions du Congrès américain sur l’irradiation des aliments en juin 1987. Citée par George I. Tritsch, Docteur en médecine, scientifique menant des recherches sur le cancer au Roswell Park Memorial Institute au Département de la Santé de l’état de New York, cette étude a été réalisée en 1975 et a été à l’origine répertoriée dans le American Journal of Clinical Nutrition. Les chercheurs indiens se préoccupaient des effets des aliments irradiés sur les personnes souffrant de malnutrition. Ils ont examiné ce sujet avec 10 enfants atteints de kwashiorkor, une grave carence en protéines. Ces 10 enfants ont été divisés en deux groupes de cinq. Avant le début de l’expérience, on a prélevé des échantillons sanguins qui ont été examinés et pris comme point de départ pour chaque enfant. Un groupe de cinq enfants formait le groupe témoin, l’autre se prêtait à l’expérience. Leur alimentation était identique, à l’exception du fait que le blé donné au groupe se prêtant à l’expérience avait été récemment irradié à une dose de 0,75 kGy, la dose recommandée pour désinfecter les céréales. Au bout de quatre semaines, on a prélevé des échantillons sanguins et quatre des cinq enfants ayant mangé du blé irradié ont présenté une grosse polyploïdie chromosomique, ainsi que d’autres cellules anormales, Au bout de six semaines, on a prélevé des échantillons sanguins sur le groupe se prétant à l’expérience et on a découvert une nette augmentation des cellules lymphatiques polyploïdes par rapport au niveau découvert au bout de quatre semaines. Les enfants du groupe témoin n’ont présenté aucune cellule anormale dans leur sang pendant la durée de l’expérience.


Afin de protéger le groupe d’enfants d’un éventuel danger, les chercheurs ont décidé de stopper [expérience à ce stade. Ils se sont rendu compte que le blé fraîchement irradié pouvait poser problème. Au lieu de donner du blé dont l’irradiation remontait à deux ou trois semaines, ils l’ont d’abord stocké pendant 12 semaines avant de l’utiliser dans l’alimentation d’un nouveau groupe de cinq enfants, Cette fois ci, les cellules polyploïdes sont apparues pour la première fois au bout de six semaines. Une fois le blé irradié retiré de leur alimentation, il a fallu 24 semaines avant que le sang des enfants en ayant consommé revienne à la normale et que toutes les cellules anormales aient complètement disparu. Les partisans de l’irradiation des aliments ont tenté d’écarter cette étude, vu quelle n’impliquait qu’un petit nombre d’individus.


Des doses différentes de radiation engendrent des quantités différentes de radiolytes et différentes sortes de produits chimiques. Il peut se former un grand nombre de nouvelles molécules suite à l’irradiation d’une seule espèce moléculaire, pour ne rien dire d’un mélange complexe d’aliments. La théorie ne peut pas prédire la nature ni le nombre des nouveaux composés qui varient en fonction de la catégorie d’aliment, ainsi que de la saison et du lieu où il a été produit.


Dans les années 1970, l’Office de contrôle pharmaceutique et alimentaire des Etats-Unis (FDA) a remis en question la sécurité des produits radiolytiques et a passé en revue 250 études évaluant les substances qui s’étaient formées dans les aliments irradiés, en se servant de données tirées d’un programme de recherche de l'armée américaine. Environ 65 substances volatiles ont été identifiées dans les aliments irradiés (la FDA s’est concentrée sur les substances volatiles parce qu’elles étaient certainement plus toxiques que les substances non-volatiles). Vingt- trois de ces substances ont aussi été découvertes dans les aliments transformés (ou cuisinas) de façon thermique et 36 dans d’autres aliments non-irradiés. Seules six n’ont pas pu être confirmées dans les écrits scientifiques comme étant identiques à celles trouvées dans les aliments, bien qu’elles fussent similaires aux constituants naturels des aliments. Collectivement, ces six substances étaient présentes dans les aliments dans une proportion de trois milligrammes par kilogramme —“ comme trois gouttes d’eau dans une piscine “, selon la FDA. qui a ainsi balayé d’un seul coup les problèmes.

 

CE QUE L’ON NOUS RESERVE A TOUS
Les écrits en faveur de l’irradiation n’abordent pas les inconnues de l’irradiation des aliments. Tout comme les produits chimiques peuvent provoquer ic cancer ou des conséquences génétiques et qu’il vaut mieux supposer qu’il n’y a pas de taux d’exposition sans risque, il en va de même pour ta radiation. Toute exposition à des produits - chimiques ou à une radiation peut provoquer les lésions initiales qui se transforment en cancer.

Un grand nombre et une grande variété d’aliments sont actuellement irradiés et commercialisés sur le marché dans des pays industrialisés et des pays en voie de développement. Le ICGFI s’est particulièrement attelé à promouvoir l’irradiation auprès des pays en voie de développement. Le Bangladesh irradie le poisson séché, le poisson congelé et certains produits céréaliers. La Chine possède plus de 60 usines d’irradiation traitant une grande variété d’aliments parmi lesquels l’ail, le riz, les épices et ls condiments, les aliments pré-emballés, la sauce Sichuan, les fruits et la viande, Les produits irradiés se comptent en milliers de tonnes. L’Indonésie irradie les épices séchées, les tubercules et les racines comestibles, les céréales, le poisson séché et les aliments congelés, tant pour des tests de marché qu’à des fins commerciales. En 1996, la quantité totale des produits irradiés a dépassé les 6000 tonnes. La République de Corée irradie à des fins commerciales des épices, des condiments déshydratés et des produits au ginseng. En Thaïlande, une usine d’irradiation irradie la nahm (saucisse de porc fermentée), les épices, les condiments, les fines herbes et les enzymes bruts, à des fins commerciales. Le Vietnam irradie d’énormes quantités de tabac pour en éliminer les insectes, en plus de certains aliments comme les oignons et le poisson séché. L’Inde irradie les épices à des fins commerciales. La construction d’usines d’irradiation supplémentaires à des fins commerciales est soit programmée soit en cours en Chine, en inde, dans la République de Corée, en Malaisie, en Tha1ande et au Vietnam.


Aux Etats-Unis, la FDA a donné son approbation pour l'irradiation de la viande rouge le 23 février 2000. La FDA a aussi approuvé l’irradiation de divers autres aliments, parmi lesquels les fruits et légumes frais et les épices. Une brochure de la FDA. “L’Irradiation des Aliments — Une mesure sans risque publiée en janvier 2000, dit qu’ils ont déterminé que le procédé était sans risque et efficace pour réduire ou éliminer les bactéries nocives, et affirme que l’irradiation réduit aussi la détérioration par les bactéries, les insectes et les parasites tout en empêchant certains fruits et légumes de germer et en les faisant mûrir plus lentement. Par exemple, les fraises irradiées peuvent tenir jusqu’à trois semaines sans s’abîmer, contre trois à cinq jours pour des fraises non- traitées.


Les organisations qui ont contribué au contenu et à la publication de la brochure de la FDA sont l’institut Américain de la Viande, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales (FDA), l'Institut de Commercialisation des Aliments, les Fabricants Américains de Produits d’Epicerie, l’Association Nationale des Eleveurs de Bovins, l’Association Nationale des Industries Alimentaires et l’Association Américaine de la Diététique.


Les fines herbes, les épices et les condiments figurent parmi les premiers aliments visés par l’irradiation. Le Canada a rapidement approuvé la décision de les irradier, et maintenant [Europe et d’autres pays tels que l’Australie mènent des campagnes similaires en faveur de l’irradiation.


Après dix ans de débats, le Parlement Européen a publié une directive visant à créer un cadre législatif propre au marché des denrées alimentaires traitées par radiation ionisante. La directive qui se met en place ne comprend à ce stade qu’un seul groupe de produits — à savoir, les herbes aromatiques, les épices et les condiments déshydratés. On prévoit que la liste définitive des aliments à irradier sera examinée par le Parlement Européen cette année.
En Australie. la société Steritech Pty Ltd a demandé à l’Autorité d’Australie et de Nouvelle-Zélande en matière d’Alimentation (ANZFA) d’irradier les fines herbes (fraîches et déshydratées. y compris l’ail, les oignons et le gingembre). Les thés (y compris les tisanes), les noisettes et les épices. L’Australie avait un moratoire sur l’irradiation des aliments en place jusqu’en août 1999 date à laquelle, avec d’autres décisions concernant les aliments génétiquement modifiés, le Conseil Australien et Néozélandais sur les Normes Alimentaires â discrètement levé l’interdiction sans aucun débat public d’aucune sorte. L’ANZFA a communiqué aux media un ensemble d’informations détaillées sur l’irradiation et l'a placé sur son site Internet le 6 août 1999, mais peu de reportages sur ce sujet ont suivi dans les média. LANZFA a invité le public à émettre des propositions concernant la demande de Steritech, et, bien que la première partie de la "consultation" publique se soit déjà tenue, une seconde série de consultations ; et un second examen d’un rapport préliminaire auront lieu en février/mars 2001 et c’est alors que se prendra une décision par rapport à la demande de Steritech.  

Pour émettre une proposition. visitez le site www.inzfa.gov.au ou écrivez à ANZFA. P0 Box 7186. Canberra Mali Centre, ACT 2610.


Les compagnies transnationales de l’industrie alimentaire voient le symbole du dollar danser devant leurs yeux dès qu’il s’agit d’irradiation. L’allongement de la durée de conservation avant la vente et des périodes de stockage permis par l’irradiation des aliments séduit les transnationales parce que cela leur permet d’augmenter leurs profits en réduisant le gaspillage et de livrer les produits aux magasins au moment où cela est le plus avantageux sur le plan économique. Cela leur permet aussi de transporter plus Facilement des produits exotiques dans le monde entier.  

Le symbole international des aliments traités par radiation est le Raduraune fleur ronde avec deux
pétales représentés à l’intérieur d’un cercle brisé. Le Radura est commercialisé comme emblème de qualité.


Les représentants de premier plan des compagnies transnationales de l’industrie alimentaire et les associations de fabricants de produit d’épicerie ont affirmé leur intention d’employer l’irradiation étant donné que ce procédé est de plus en plus accepté. Le site Internet des Fabricants Américains de Produits d’Epicerie cite le Président-Directeur général de ConAgra Inc., Bruce Rhode : "ConAgra se tient prête à utiliser la technologie de l’irradiation une fois que le public l’aura davantage accepté et que ce procédé sera commercialisé sur le marché. “Sur le même site Internet, Manly Molpus, Président-Directeur général des Fabricants Américains de Produits d’Epicerie, déclare aux lecteurs : "L’irradiation va probablement être largement acceptée par les Américains et va être aussi bénéfique à leur santé et à leur sécurité que l’a été la pasteurisation du lait il y a dix ans".  

Faire "largement accepter" l'irradiation aux consommateurs risque d’être difficile. Cependant, une grande part de cette "acceptation" sera imposée aux nations souveraines dans le cadre des clauses du Traité de l’Organisation Mondiale du Commerce sur l’Application des Mesures Sanitaires et Phytosanitaires (SPM). Ce traité constitue une norme internationale pour l’hygiène et la stérilisation des aliments, et l’irradiation des aliments fait partie des méthodes de traitement acceptables. Actuellement, les gouvernements peuvent refuser l’entrée de n’importe quel produit dans leur pays. Cependant, selon les modalités du traité SPM, on demandera aux gouvernements de justifier, par des raisons scientifiques, pourquoi on devrait refuser l’entrée d’un produit particulier. Au vu de ces considérations et du fait que l’irradiation est approuvée par les organisations régionales de protection de la flore et des organisations internationales telles que l’OMS ou la FAO comme traitement de mise en quarantaine des produits agricoles frais, ce sera extrêmement difficile, voire impossible, pour les gouvernements de refuser de laisser entrer des aliments traités par irradiation.


Le symbole international des aliments traités par radiation est le Radura — une fleur ronde avec deux pétales représentés à l’intérieur d’un cercle brisé. Le Radura est commercialisé comme emblème de qualité. Il a d’abord été utilisé pour les aliments irradiés d’Afrique du Sud et des Pays-Bas. L’emblème Radura est de couleur verte, couleur que les consommateurs peuvent inconsciemment associer à des produits frais, purs et sans risques pour l’environnement. Ein réalité, les aliments irradiés peuvent être vieux et rassis, et les usines d’irradiation sont loin d’être sans risques pour l’environnement.


Bien que les aliments puissent porter la mention "traités par irradiation" ou arborer l’emblème Radura, il n’y a actuellement aucun moyen de savoir si les aliments non étiquetés ont été ou non traités par radiation. Même les meilleures réglementations en matière d’étiquetage n’ont qu’une valeur limitée à moins qu'on ne les fasse strictement appliquer.


Tant qu’un test unique pour détecter les aliments irradiés ne sera pas élaboré et que les organismes de contrôle n’apprendront pas à s’en servir, les consommateurs seront à la merci des industries alimentaires dont dépend l’étiquetage des aliments irradiés. Aucun des étiquetages n’exige actuellement d’indiquer la dose de radiation, ni le nombre de fois que le produit a été irradié.

 
LES ACCIDENTS DE L'IRRADIATION
La décision d’irradier des aliments va au-delà des préoccupations des consommateurs. Une usine d’irradiation dans une municipalité implique la présence de grandes quantités de matériaux radioactifs ainsi que le transport des matériaux radioactifs qui rentrent dans l’usine et en ressortent.


Depuis 1974, la Commission de Réglementation du Nucléaire (NRC) des Nations-Unies a enregistré 54 accidents sur

les 132 usines d’irradiation réparties dans le monde entier.

La IAEA a écarté beaucoup des accidents en les qualifiant d'incidents de fonctionnement.

Voici quelques-uns des graves accidents s’étant produits aux Etats-Unis:
           En 1991, un employé de l’usine du Maryland a souffert de sévères blessures lorsqu’il a été exposé à la radiation ionisante d’un accélérateur à faisceau d’électrons. La victime a développé des plaies et des cloques sur les pieds, le visage et le cuir chevelu, et il a perdu des doigts aux deux mains.

§         En 1988, Radiation Sterilizers Inc. RSI) de Decatur, en Géorgie, a fait état d’une fuite de capsules de caesium-l37 dans le bassin de stockage rempli d’eau, ce qui a mis la vie des employés en danger et a contaminé l’usine. Les employés ont alors emporté avec eux la radioactivité dans leur maison et leur voiture. Soixante-dix mille conteneurs de produits médicaux et bricks de lait en carton ont été rappelés parce qu’ils avaient été contaminés par la radiation. Le coût de la dépollution a dépassé les 30 millions de dollars et le contribuable a dû payer la note.

§         En 1986, la NRC a retiré son brevet à une usine de Radiation Technology, Inc. (RTI) dans le New-Jersey pour 32 cas de violations de la sécurité des employés, comme par exemple le fait de jeter les déchets radioactifs avec les ordures ménagères et de contourner un système-clé de sécurité. Suite à cette négligence, un employé a reçu une dose risquant d'être mortelle de radiation.

§         En 1982, un accident à International Nutronics à Dover, dans le New-Jersey, à contaminé l’usine et exigé sa fermeture. On utilisait des bains rayonnants pour purifier les germes, les produits chimiques ainsi que les réserves de produits médicaux et alimentaires.

§         En 1974, une usine Isornedix du New-Jersey a fait passer de l’eau radioactive dans les toilettes et à contaminé les canalisations conduisant aux égouts. La même année, un employé a reçu une dose de radiation considérée comme mortelle pour 70 pour cent de la population. Gràce aux soins rapides qu’il a reçus à l’hôpital, il a survécu.

 
UN AVENIR RAYONNANT?
L’irradiation des aliments n’est qu’une partie de l’avenir rayonnant que les organismes internationaux, les gouvernements, les sociétés commerciales et l’industrie nucléaire sont en train d’examiner. Il y a de nombreux projets visant à utiliser l’irradiation dans d’autres domaines, comme la stérilisation des sols pour éliminer les mauvaises graines, les insectes et les champignons.


Heureusement pour l’instant, la technologie existante ne peut pas s’appliquer à l’agriculture à l’air libre, mais il est maintenant possible d’irradier des sacs de terreau et des produits similaires. Aux Pays-Bas, le nettoyage du matériel réutilisable employé dans les serres (pots, substrats de croissance) est actuellement réalisé par des entreprises d’irradiation dans le cadre d’un contrat avec l’industrie de la serriculture. De même, dans plusieurs pays, divers produits importés sont irradiés pour contrôler les mauvaises graines qui pourraient s’y trouver par inadvertance (comme dans les graines pour les oiseaux du ciel),


De nombreux produits que nous utilisons dans notre vie quotidienne ont été irradiés. Le matériel médical à usage unique, les boules de coton, les solutions pour lentilles de contact, le maquillage, les bouchons et l’intérieur des fûts à vin, les bouteilles et les conteneurs en plastique, les produits pour l’hygiène féminine, les ruches (mais sans les abeilles) et les matériaux d’emballage ne sont que quelques-uns des produits habituellement irradiés à des fins sanitaires. Comme aucun étiquetage particulier n’est exigé pour les produits non-comestibles, on laisse les consommateurs dans l’ignorance au sujet des produits qui ont été traités par radiation et de la dose qui a été utilisée.  

 

Comment se protéger ?
Nous pouvons tous prendre plusieurs mesures pour éviter les aliments irradiés. Essayez d’acheter des produits cultivés sur place et évitez les aliments importés qui risquent d’avoir été irradiés.

Dans certains pays, le blé, les pommes de terre, les oignons et les fruits de mer peuvent avoir été irradiés à grande échelle, mais les ingrédients irradiés n’apparaissent pas sur l’étiquetage des aliments transformés fabriqués à partir de ces ingrédients. 

Soutenez les producteurs de l’agriculture biologique et achetez des aliments préparés de façon traditionnelle plutôt que des aliments produits en masse.

Faites pression sur les gouvernements pour être sûr que les composants et les emballages alimentaires irradiés soient au.ssi mentionnés dans l’étiquetage des aliments.

Ecrivez ou envoyez des e-mails aux supermarchés, aux compagnies de l’industrie alimentaire et aux fabricants pour leur dire que vous ne voulez pas acheter d’aliments irradiés.

Envoyez des lettres aux éditeurs de vos journaux locaux et nationaux et appelez les émissions de radio laissant la parole aux auditeurs pour parler de l’irradiation des aliments.

Organisez des débats publics et des groupes de discussion.

Cultivez des fruits et des légumes dans votre propre jardin. Vous savez ce que vous faites pousser!


Dans sa brochure. “Des Faits sur l’Irradiation des Aliments l’Agence Internationale à l’Energie Atomique déclare : On ne peut pas prouver que les consommateurs sont contre le fait d’acheter des aliments irradiés."

Il faut remettre en question cette affirmation scandaleuse. Nous devons nous faire entendre en tant qu’opposants du groupe de pression pro-irradiation et de sa puissante propagande. Cela ne suffit pas de dire au public que les aliments irradiés sont "sans risques", il a besoin de plus d’informations. Le public a besoin de connaître l’incertitude scientifique qui sous-tend les déclarations des organisations de prétendus experts.
Des foyers sans cuisine, des maisons sans jardin, les courses à l’épicerie faites via Internet, chaque jour on s’éloigne un peu plus de nos aliments et on dépend un peu plus des autres pour cet approvisionnement de base. Tant que nous ne réclamons pas le droit de prendre nos aliments sous notre propre responsabilité et que nous ne travaillons pas dans le sens d’une autosuffisance alimentaire, au lieu de donner la priorité à une forme perverse de sécurité, notre avenir est entre leurs mains.  

De nombreux produits que nous utilisons dans notre vie quotidienne ont été irradiés. Le matériel médical à usage unique, les boules de coton, les solutions pour lentilles de contact, le maquillage, les bouchons et l’intérieur des fûts à vin, les bouteilles et les conteneurs en plastique, les produits pour l’hygiène féminine, les ruches (mais sans les abeilles) et les matériaux d’emballage ne sont que quelques-uns des produits habituellement irradiés à des fins sanitaires. Comme aucun étiquetage particulier n’est exigé pour les produits non-comestibles, on laisse les consommateurs dans l’ignorance au sujet des produits qui ont été traités par radiation et de la dose qui a été utilisée.

 Les compagnies transnationales de l’industrie alimentaire voient le symbole du dollar danser devant leurs yeux dès qu’il s’agit d’irradiation. L’allongement de la durée de conservation avant la vente et des périodes de stockage permis par l’irradiation des aliments séduit les transnationales parce que cela leur permet d’augmenter leurs profits en réduisant le gaspillage.  

Au bout de quatre semaines, on a prélevé des échantillons sanguins et quatre des cinq enfants ayant mangé du blé irradié ont présenté une grosse polyploïdie chromosomique, ainsi que d’autres cellules anormales.  

 Aux Etats-Unis, la FDA a donné son approbation pour l’irradiation de la viande rouge le 23 février 2000.
La FDA a aussi approuvé l’irradiation de divers autres aliments, parmilesquels les fruits et légumes frais et les épices.  

L’irradiation des aliments en tant que moyen de réduire les maladies véhiculées par l’alimentation a gagné le soutien fervent de l’OMS.

La structure moléculaire des aliments est désintégrée lors de l’irradiation et on observe la formation de radicaux libres.
Les radicaux libres peuvent réagir avec les aliments pour créer de nouvelles substances chimiques appelées produits radiolytiques. Certains sont connus pour être cancérigènes, tels que le benzène présent dans le bœuf irradié.  

 

 Notes de fin
Le cobalt-60 est la source de radiation la plus communément utilisée pour l'irradiation des aliments. Cependant la société américaine GrayStar développe un prototype d'usine d'irradiation qui génèrera des rayons gamma à l'aide de caesium 137, que GrayStar séparerait de façon chimique des déchets nucléaires à haute activité. Ce prototype est conçu pour être installé le long d'une chaîne d'emballage de viande ou de transformation des aliments.  

 

A propos de l'auteur:
Susan Bryce est une journaliste australienne dont plus de 70 articles de recherche ont été publiés. Susan édite le Australian Fridom & Survival (Guide australien de la liberté et de la survie), dont le but est d'ébranler les mythes envahissants entourant la culture de consommation des entreprises, la mondialisation et le Nouvel Ordre Mondial AF&SG encourage le débat public et la remise en question de problèmes qui sont fondamentaux pour notre survie et notre liberté à tous. Parmi ces problèmes, on compte la modification génétique, l'irradiation des aliments et les problèmes qui y sont liés. Big Brother et le régime de surveillance internationale, le pouvoir des entreprises et l’autorité mondiale, ainsi que l’autosuffisance au 21ème siècle. Vous pouvez vous procurer Australian Freedom & Survival Guide sur abonnement (6 numéros par an, 45 $ australiens, 37 $ amérIcains, 25 €. Envoyez un chèque à l’ordre de Susan Bryce, P0 Box 66. Kenilworth, Qld 4574. Australie. Pour plus de détails. visitez le site Internet www.squirrel.com.au/-sbryce/http://infoalternative.over-blog.fr/article-l-irradiation-des-aliments-danger-60364664.html

 

Posté par rusty james à 14:32 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,