27 juillet 2013

L'espèce humaine en mutation provoquée.

  C'est ainsi que l'être humain, en amont et en aval de lui-même, embryon glacé ou cadavre chaud, commence, partie par partie, cellules, gènes, gamètes et embryons, à devenir objet d'appropriation et de transformation technique sans précédent. Descellement de l'être et de son corps, selon les mots de la juriste Édith Deleury. Source inépuisable de matière première, incubateur, vecteur de vie et de vivant, nous glissons ainsi de nous-mêmes... sans bruit.   Comme si tout, désormais, des plantes à l'embryon en... [Lire la suite]