16 avril 2016

Ibn Arabi, la nature subtile des Jinns, et le roi-serpent de l’empire Ghana

    L’ouvrage de Charles-André Gilis, « Aperçus sur la doctrine Akbarienne des Jinns« , aux éditions Albouraq,  est constitué de deux études destinées aux « musulmans africains de race noire » selon la quatrième de couverture. Il évoque le conflit et l’assimilation de l’Islam au Soudan au premier siècle de l’Hégire, qui donna lieu à « l’islam noir ». Cela conduit l’auteur à rapprocher ces deux traditions en évoquant leur point commun : leur référence au « monde intermédiaire »... [Lire la suite]