13 mars 2011

Éruption du volcan Kilauea la terre se fissure à Hawaï

kilauea_4Des changements importants ont affecté le massif du Kilauea à partir du 05 mars aprés-midi. En effet, sont survenus presque simultanément un impressionnant effondrement du plancher du cratère Pu`u `O`o qui s'est abaissé d'une centaine de mètres (entre 14h16 et 14h46 locales), un effondrement du lac de lave situé dans la bouche du cratère Halema`uma`u qui se trouve maintenant à environ 200 m sous le plancher et dont la lave n'est plus visible par la webcam et enfin l'ouverture d'une fissure éruptive longue de 2.3 km et localisée entre les cratères Pu`u `O`o et Napau, à l'ouest-sud-ouest du Pu`u `O`o. Cette fissure est le siège jusqu'à aujourd'hui de fontaines de lave (20 à 30 m de hauteur) avec spattering et coulées qui se dirigent vers le sud. Le sommet du Kilauea et le Pu`u `O`o sont en déflation et l'activité sismique reste élevée sur toute la zone. Une observation satellitaire faite par radar interférométrique montre que la nouvelle fissure éruptive serait la signature en surface d'un dyke plus important que lors des précédentes éruptions de janvier 1997 et juin 2007. Le champ de laves du Pali et de la plaine côtière,l'activté du volcan semble se calmer .....

Posté par rusty james à 00:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


11 mars 2011

Haiti frappé par des vagues de 2 mètres

Hawaii_Tsunami_WarningLe centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a précisé que des premières vagues avaient été vues vers 3H24 (8H24 HNE) à Waianae, peu avant leur arrivée à Waikiki, la plage d'Honolulu, la capitale de l'archipel.
Les habitants des zones côtières d'Hawaii ont été évacuées pendant la nuit. Les sirènes se sont déclenchées jeudi à 21H59 (vendredi 5H59 HNE) et devaient retentir toutes les heures par la suite.
Des cars ont été réquisitionnés pour évacuer les habitants et les touristes des zones concernées et les autorités se préparaient à ouvrir des centres d'accueil.
«Tous les résidents qui vivent dans les zones d'évacuation en cas de tsunami doivent évacuer immédiatement», avaient annoncé les services d'urgence.

«Une alerte au tsunami a été émise pour l'état d'Hawaii. Une série de vagues destructrices ont été annoncées par le centre d'alerte Tsunami du Pacifique», ajoutait le communiqué.
Hawaii se situe à 6 500 km à l'est de l'épicentre du séisme. Honolulu est située sur la côte ouest hawaïenne, au niveau de la mer, et est donc exposée en cas de tsunami venu du centre du Pacifique.
Le maire d'Honolulu, Peter Carlisle, a insisté sur CNN sur le caractère imprévisible des tsunamis.
Les informations que nous avons collecté nous ont amené à penser qu'il fallait évacuer et prendre toutes les précautions nécessaires. Ce qu'il y a avec les tsunamis, c'est qu'ils sont très, très imprévisibles. Vous ne pouvez pas savoir combien de vagues il va y avoir, quelle vague va être la plus destructrice», a-t-il déclaré.

Un «avertissement», qui correspond à un niveau plus bas que «l'alerte», a par ailleurs été émis pour une partie de la Californie, une partie de l'Alaska et l'Etat de Washington où il a été demandé aux habitants de quitter les plages, ports et marinas.

Les premières vagues provoquées par le tsunami devraient atteindre la côte ouest américaine vers 07H45 (10H45 à Montréal) d'après les autorités.
«Avec un séisme de cette puissance, nous pourrions vraiment observer des vagues sur la côte ouest», a prévenu Cindi Preller, du centre d'alerte tsunami du Pacifique.
Le président Barack Obama a assuré vendredi que les États-Unis se tenaient prêts à aider le Japon après le très fort séisme survenu au large de ses côtes, suivi d'un tsunami, qui a fait des centaines de morts et de nombreux blessés, et présenté ses condoléances aux victimes.
«Les États-Unis se tiennent prêts à aider le peuple japonais en ce moment de grande difficulté. L'amitié et l'alliance entre nos deux nations est inébranlable», a indiqué le président américain dans un communiqué.

La Première dame «Michelle (Obama) et moi-même avons adressé nos plus sincères condoléances au peuple japonais, particulièrement à ceux qui ont perdu des êtres chers dans le séisme et les tsunamis», a-t-il dit.
Le vice-président américain Joe Biden a adressé de son côté les «pensées et prières du peuple américain» aux victimes de la catastrophe. «Nous, les Etats-Unis, nous tenons prêts à faire tout ce que nous pouvons pour aider nos amis japonais», a-t-il ajouté depuis la Moldavie où il se trouve dans le cadre d'une visite officielle.