Des mystérieux réseaux liés au champ magnétique terrestre pourraient avoir une influence sur notre bien être,

 

f07569d4e2d39c3d713b6b91197112b3

Selon les géobiologues, des mystérieux réseaux liés au champ magnétique terrestre pourraient avoir une influence sur notre bien être, en particulier si nos réseaux et constructions entrent en conflit avec eux.


Ces phénomènes invisibles dont se préoccupent les géobiologues impactent-ils vraiment notre santé ? Et si oui, comment ?

Très peu d’études ont été, en réalité, effectuées sur la géobiologie. Si la plupart datent un peu, elles sont été réalisées par des médecins ouverts sur l’invisible. A la fin du 19ème siècle, le Dr Alfred J. Haviland, auteur de Géographie des maladies du cœur, de la phtisie et du cancer, présente devant la Société de Médecine de Londres, sa « médecine géographique ». Il affirme que la maladie peut être en relation avec le lieu de vie ou de travail d’une personne, en particulier avec la teneur du sol en certains minéraux ou la présence de veines d’eau souterraines. En France, le Pr Arsène d’Arsonval, médecin, biologiste et physicien, membre de l’Académie de médecine et de l’Académie des sciences, présente, en 1927, les résultats de ses recherches : un nombre important de cancers semble apparaître chez des personnes habitant des maisons bâties sur une faille géologique. La même année, Georges Lakhovsky, ingénieur russe vivant entre la France et les Etats-Unis, publie ses travaux dans un ouvrage intitulé Contribution à l'étiologie du cancer, qu’il présente devant l'Académie des sciences de Paris. A partir de données démographiques, d'études géologiques, et de statistiques sur la répartition des cancers, il établit des cartes de France et de la ville de Paris, mettant en évidence un lien entre la nature géologique du sol et les zones à cancers.

De 1932 à 1939, l’ingénieur Lienert et le docteur Jenny effectuent, eux aussi, de très nombreuses expériences géobiologiques, en Suisse, sur des souris de laboratoire qu’ils ont installées dans des caisses en bois longues de trois mètres, posées à cheval entre une zone neutre et une zone perturbée par la présence d’une veine d’eau souterraine. Systématiquement, les souris faisaient leur nid en zone neutre. Et chaque fois que l’on tournait les cages de 180 degrés, les souris se déplaçaient avec leurs petits en zone neutre. Chaque fois que l’on a forcé les souris à rester en zone perturbée, elles sont tombées rapidement malades, ont perdu du poids, et présenté, après quelques mois, des tumeurs en grand nombre. A l’inverse, les souris, libres de choisir leur place, demeuraient, quant à elles, en bonne santé. Sur les 24000 souris étudiées durant cette période, il fut établi que celles qui étaient placées en zone neutre paraissaient calmes et avaient trois fois plus de petits que celles placées en zone géopathogène, lesquelles étaient irritées, rongeaient les treillis de leurs cages, mutilaient leurs petits, et avaient 30 % de tumeurs en plus que les souris témoins.


Des recherches sur le lien santé-habitat

Ce sont surtout les études faites au Forschungskreis, un centre de recherches créé par le Dr Ernst Hartmann, père de la géobiologie moderne, qui ont approfondi le sujet. Dès le début de sa carrière, Hartmann remarque un taux de mortalité plus élevé chez les patients installés dans certains lits - schéma qu’il retrouve à l’identique sur plusieurs étages. Il en arrive à penser que des phénomènes telluriques invisibles, émanant du sous-sol, pourraient en être la cause. Dès 1948, il décide de se consacrer intensivement à des recherches en radiesthésie et en géobiologie. Au travers de son centre, il réalise alors de nombreuses études en utilisant notamment le géorythmogramme – un test biophysique qui consiste à mesurer la résistance électrique de la peau. Il observe alors d’importantes variations liées au milieu ambiant : selon l’endroit où se trouve le « cobaye », son organisme réagit différemment. S’appuyant aussi sur des analyses sanguines, le Dr Hartmann met en évidence une baisse de la qualité magnétique du sang en zone perturbée ainsi qu’un changement de vitesse de sédimentation.

Plus récemment, le Dr Loïk Lamballais, ancien médecin acupuncteur, physicien versé dans la géobiologie, et directeur de recherches physique-environnement à l’Université de Rennes, aujourd’hui consultant scientifique européen santé-habitat, a lui aussi réalisé des tests. « J’ai pu vérifier, lors d'une étude en hôpital, qu'un changement de lieu – de chambre, de lit - avait une influence sur le tonus musculaire, en corrélation avec le sous-sol. Sur une zone considérée comme perturbatrice ou « interférente », on assiste à une augmentation du niveau de stress du sujet. Quand nous sommes influencés par un phénomène, même si nous n’en avons pas conscience, le tonus musculaire de référence - un système relié au stress qui dépend principalement du système neurovégétatif ortho et parasympathique - va être modifié. »

A ces phénomènes invisibles provenant du sous-sol de la Terre, s’ajoutent les nouvelles technologies de notre civilisation moderne qui reposent sur l’utilisation intensive d’ondes électromagnétiques : wifi, antennes relais, radars... Des ondes qui, d’après de nombreuses recherches, affecteraient notre santé : « Nous sommes tout le temps environnés d’un brouillard électromagnétique qu’on ne voit pas, qu’on ne sent pas, et qui a des effets nocifs sur nous à la longue », affirme le Pr Luc Montagnier, biologiste, prix Nobel et professeur émérite à l’Institut Pasteur.


L’Homme, émetteur et récepteur de champs électromagnétiques

Comment tous ces phénomènes invisibles – naturels ou artificiels - pourraient-ils affecter notre santé? Pour comprendre, il est indispensable de sortir de notre représentation mécaniste de l’être humain. Nous sommes certes constitués de chair et d’os mais nous sommes aussi des êtres énergétiques. Ceci n’est plus un simple postulat ésotérique mais le résultat de recherches scientifiques. Nous produisons en permanence des champs vibratoires électriques et magnétiques. En effet, chacun de nos battements de cœur produit une impulsion électrique envoyée au reste du corps. Ce courant électrique transitant par un conducteur – le sang – implique la création d’un champ électromagnétique. Le plus puissant est celui du cœur, puis vient celui des yeux. De la simple cellule - des petites usines électromagnétiques - au corps entier, nous sommes un concert de fréquences, de symphonies sonores, lumineuses et électromagnétiques. Des pionniers comme le professeur Harold Saxton Burr, suivis par de nombreux autres chercheurs, ont même démontré que la progression de diverses pathologies s’accompagnait de changements dans la conductance électrique des tissus atteints.

Corollaire de ce constat, c’est avec des rayonnements et des champs électromagnétiques qu’on a imaginé des traitements pour venir à bout de certains problèmes de santé. Les rayons X, par exemple, sont des ondes électromagnétiques irradiantes qu’on utilise en radiothérapie pour provoquer des réactions physico-chimiques dans le noyau des cellules cancéreuses. Beaucoup moins corrosives par leurs basses fréquences, d’autres technologies appelées PEMF (Pulsed Electromagnetic Field Therapy) ou CMP (Champs Magnétiques Pulsés) sont utilisées depuis de nombreuses années par certains médecins, kinésithérapeutes, ou orthopédistes, pour soulager efficacement certaines douleurs articulaires, inflammatoires, et musculaires, mais aussi la migraine, les douleurs cervicales, le stress...

Pour récolter de précieuses informations sur notre état de santé, plusieurs examens par imagerie médicale se servent également d’ondes qui vont interagir avec notre propre champ magnétique. C’est le cas de la radiographie et du scanner qui utilisent des rayons X mais aussi de l’IRM (Imagerie par résonance magnétique). Cette technique récente consiste à faire vibrer les noyaux d’hydrogène qui composent les tissus de notre organisme, à l’intérieur desquels des protons vont agir comme autant de petits aimants. En vibrant, ils vont alors émettre des signaux qui vont être captés par une antenne avant d’être transformés en images.

Si des ondes peuvent interagir avec nos propres cellules à des fins thérapeutiques ou en imagerie médicale, pourquoi les autres ondes, celles que traquent les géobiologues, ne pourraient-elles pas interférer de la même manière sur le corps humain ?


Le corps humain : une antenne radio ?

Le corps humain semble constituer un système ouvert à des informations vibratoires. Pour s’en convaincre, il suffit simplement de toucher l’antenne radio de votre voiture pour constater qu’immédiatement votre poste ne grésille plus. Une petite expérience qui démontre que nous réceptionnons des champs d’informations invisibles, et que nous avons tous la faculté de capter des signaux transmis dans le temps et dans l’espace.
« Notre corps fonctionne comme un récepteur radio qui peut grésiller lorsque les ondes qu’il reçoit sont incohérentes avec son propre système oscillatoire, confirme le Dr Gérard Dieuzaide, chirurgien dentiste, et diplômé universitaire de posturologie, spécialisé depuis une dizaine d’années dans l’impact des ondes électromagnétiques sur l’être humain. Les tests posturaux permettent de mettre en évidence de façon spectaculaire l’impact de cette réalité sur un organisme, et ainsi de relier l’invisible au visible. Quand nous recevons une information vibratoire nocive, l’hémicorps (la moitié du corps lorsque le corps est vu comme un hémisphère) qui l’accueille va se contracter, se tendre, créant ainsi un différentiel de tensions entre l’hémicorps gauche et l’hémicorps droit. Ainsi, de manière tangible et reproductible, on constate qu’en plaçant une personne à un endroit dans une pièce, elle va rencontrer un blocage au niveau de l’amplitude des mouvements articulaires - des difficultés à effectuer une rotation de la tête, à lever les bras ou la jambe - mais si vous la déplacez de quelques mètres, dans une zone blanche, c’est-à-dire sans ondes életromagnétiques, ces blocages disparaîtront. Ces tensions se localisent d’un point de vue anatomique au niveau du système tonique postural, qui est un système réflexe. En médecine quantique, on considère que les cellules de notre corps communiquent entre elles de façon « radio-diffusique ». En effet, la vie ne se limite pas à des réactions moléculaires chimiques, mais se décompose aussi en des mécanismes encore plus subtils. De grands noms de la science de la biophysique nous confirment aujourd’hui que les réactions chimiques de nos cellules sont sous la dépendance de, ou au moins influencées par, cet échange vibratoire. On a plus le droit aujourd’hui de passer à coté de cette réalité. Le nier, dire « je n’y crois pas » est un comportement léger, pour ne pas dire irresponsable. » Ces constats scientifiques font écho aux pratiques des géobiologues qui traquent ces ondes nocives environnantes.

La science sait également depuis les années 60 que l’être humain – comme les autres êtres vivants - est sensible aux variations du champ magnétique terrestre. L'Institut pour la psychologie du comportement Max-Planck en Allemagne avait à l’époque réalisé pour la NASA une série de recherches au profit des astronautes, permettant d’observer les effets biologiques d’un isolement du champ magnétique terrestre, avec l’aide de volontaires enfermés dans un bunker. « La perception du temps mais aussi la grille du sommeil se modifient de manière frappante, explique le biophysicien allemand Dieter Broers, spécialiste des phénomènes électromagnétiques ambiants. On a également pu observer des dysfonctionnements du cycle de menstruation chez les femmes, des modifications de la température du corps ainsi qu’un stress psychique chez les volontaires. Cela signifie qu’en nous, tout obéit à une horloge extérieure qui semble synchroniser les vibrations propres au corps. Il semble que ces rythmes propres à notre corps soient calibrés par des champs naturels que la terre met à notre disposition. » On sait aussi aujourd’hui que le soleil envoie continuellement vers la Terre un courant de particules chargées – le vent solaire -, qui déforme ce champ magnétique terrestre. Un phénomène naturel capable de mettre hors service nos réseaux de distribution électrique, et qui peut aussi avoir des effets sur nos deux principaux systèmes électriques, notre cœur et notre cerveau. « Il existe des relations avérées entre l’intensité et les variations du champ magnétique terrestre d’une part et les états d’humeur et de conscience de l’homme de l’autre, explique le biophysicien allemand Dieter Broers. Des études ont clairement établi des liens entre certaines irrégularités magnétiques et le nombre d’entrées en clinique psychiatrique, d’accidents de la circulation ou de suicides. Des scientifiques de la NASA, parmi lesquels le professeur Franz Halberg, ont réussi à établir le lien direct entre l’augmentation d’infarctus et les modifications magnétiques sur terre, générées par le soleil. »

En rétablissant l’équilibre de ces mystérieux réseaux telluriques qu’ils disent liés au champ magnétique terrestre et perturbés par nos constructions modernes, les géobiologues ne seraient-ils pas en cohérence avec ces nouvelles découvertes ?

http://www.inrees.com/articles/mysterieux-reseaux-telluriques/

Toutes ces etudes scientifiques se base sur des effets physique mais ils oublient les effets metaphysiques

les vortex de la terre sont tous connectés entre eux au centre de la terre il ya le vortex le plus puissant en terme d'energie positive qu'il diffusait au commencement aux quatres coins du monde le diable informa les hommes a son service de ce fait alors ils deciderent dinfluer sur letat d conscience de lhumanité a travers ces points de vortex et ses lignes energetiques comment en constuisant des pyramides et des obelisques pour stopper lenergie pure et salvatrice en la transformant en negatif ils pratiquèrent des sacrifices humains sur les points de vortex , d'après mes recherches

c'est ce qui explique que ceux qui prient en direction de la mecque recherchent a se connecter grace a leur glande pineal qui touche le sol ils attirent vers eux la radiation du point de vortex un des rare a ne pas avoir ete affecté encore ,c'est pour cette raison pour couper le reste de lafrique de cette energie ils ont planté ceci un obelisque a coté du mont arafat pour que l'energie natteignent plus une grande partie de l'afrique c'est cette image qui m'en a convaincu

5958041-8880586mecca mont arafat

hobeli~25m~haifa-obelisqueObélisque du temple mère baha'i d'Israël

obelisque-de-vatican_10702place st pierre vatican

ces obelisques affectent la planete et letat mental des gens le mal et la corruption y trouvent plus facilement leur  place chez les personnes non croyante ,evidemment ceux qui louent leur createur se connectent immediatement a dieu

en etrant assis a genous ou le front sur le sol il capte ainsi l energie qui arrive a des heures bien precises par le vortex

ce qui explique les horaires de prieres s bien precises ce fait est ignoré des musulmans qui se contente de respecter leur lois ......ce serait une bonne direction pour lenergie  qui arriverait de cette direction  « La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c' est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l' univers. » (Coran, 3 : 96). je me suis posé la question mais avant pourquoi les croyants d'orient s prier en direction de jerusalem

et bien c'est parce que lenergie de la mecque etait corrompu par les polytheistes qui adorés des idoles ;

«Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.

Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.

Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père..

tout  comme Notre corps matériel aime la propreté par le fait de porter des beaux vêtements, de respirer de l’air pur, de se laver avec de l’eau pure, il en va de même pour l’esprit et l’âme qui vivent respectivement dans le monde énergétique et le monde angélique (lumière), qui sont fait pour être affectés d’une énergie environnementale pure afin de maintenir en bon état leurs vêtements de piété (les auras). La pluie qui tombe sur nous est de deux dimensions. Celle que nous percevons sur le plan matériel est de l’eau, mais celle qui apparaît dans le monde énergétique, est comme des étincelles lumineuses.
Cette pluie sert donc à nettoyer la nature des mauvaises énergies et des souillures du diable qui influence négativement nos auras. C’est pourquoi le créateur dit « Et quand Il vous enveloppa de sommeil comme d'une sécurité de Sa part, et du ciel Il fit descendre de l'eau sur vous afin de vous en purifier, d'écarter de vous la souillure du Diable, de renforcer les cœurs et d'en raffermir les pas [vos pas] Coran 8/11»

fJ1fizf


Psaume 118
21Je te loue, parce que tu m'as exaucé, Parce que tu m'as sauvé. 22La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle. 23C'est de l'Eternel que cela est venu: C'est un prodige à nos yeux.…

La Pierre noire (arabe : الحجر الأسود al-Ḥajar al-Aswad, ourdou : سنگ سیاہ Sang-e-Sayah) est située dans l'angle sud-est de la Kaaba qui se trouve au centre de la mosquée al-Haram de La Mecque en Arabie saoudite. Elle est une relique islamique qui, selon la tradition musulmane, remonte à l'époque d'Adam et Ève1.

La Pierre est un bétyle qui était vénéré dans l'Arabie préislamique. Elle aurait été placée intacte dans ll'angle de la Kaaba par le prophète Mohamed en 605, cinq ans avant sa première révélation. Son apparence est celle d'une roche noire avec des teintes rougeâtres d’environ 30 cm de diamètre dont la surface a été polie par les mains de millions de pèlerins2. Selon la tradition islamique, elle serait tombée du ciel pour indiquer à Adam et Ève où construire un autel. Bien qu'elle ait souvent été décrite comme une météorite, son origine reste inconnue3.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_noire_%28islam%29

Posté par rusty james à 12:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Les véritables préceptes de L'islam concernant la guerre

Russia-Kazan

L’Islam interdit l’agression, mais ordonne de combattre si le recul devant le combat doit mettre la paix en danger et provoquer la guerre. Si ne pas vouloir combattre signifie la fin de la liberté de conscience et de la recherche de la vérité, notre devoir est de combattre. Tel est l’enseignement sur la base duquel la paix peut être finalement établie, et sur lequel le Saint  Prophète(s.a.w.) a fondé sa propre ligne de conduite. SI Il avait continué à souffrir sans réagir à La Mecque, et n’avait pas combattu l’agression dont il était l’innocente victime. Même après sa fuite à Médine, l’ennemi l’y poursuivit pour extirper l’Islam ; il fallait donc combattre pour la vérité et la liberté de conscience. Nous citons ci-après des passages du Saint Coran ayant trait à la guerre. (1) Dans le chapitre 22, versets 40 à 42, nous lisons : La permission de se battre est accordée à ceux contre qui l’on se bat, parce qu’ils ont été injustement traités - et Allah a assurément le pouvoir de les aider. Ceux qui ont été injustement chassés de leurs habitations, seulement parce qu’ils ont dit : « Notre Seigneur est Allah » – Et si Allah ne repoussait pas certains hommes par d’autres, les cloîtres auraient assurément été démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est souvent rappelé. Allah aide assurément celui qui L’aide. Allah est, en vérité, Puissant, Fort - A ceux qui, si Nous les établissons sur la terre, observeront les prières, et payeront les zakāt1 et enjoindront le bien et interdiront le mal. Et c’est sur Allah que repose la fin des affaires.

Le verset vise à signifier que l’autorisation de combattre est accordée aux victimes de l’agression. Dieu aide assurément les victimes - ceux qui ont été arrachés à leur maison à cause de leurs croyances. Cette autorisation est sage parce que, si Dieu ne repoussait pas les cruels à l’aide des justes, il n’y aurait pas de liberté de conscience et de culte dans le monde. Dieu doit aider ceux qui aident à établir la liberté et le culte. Il s’ensuit que le combat est permis à un peuple qui a souffert longtemps d’une agression délibérée – quand l’agresseur n’a eu aucune raison d’attaquer et qu’il cherche à intervenir dans la religion de 1 Note de l’Editeur : Impôt sur le capital La vie de Muhammad(s.a.w.)

 sa victime. Le devoir de celle-ci, en accédant au pouvoir le cas échéant, est de rétablir la liberté religieuse et de protéger toutes les religions et les lieux saints. Son pouvoir ne doit pas servir à sa propre glorification, mais au bien-être des pauvres, au progrès du pays et à la consolidation de la paix. Cet enseignement est aussi irrécusable qu’il est clair et précis. Il proclame le fait que les premiers musulmans eurent recours à la guerre parce qu’ils furent obligés de le faire. Autrement, les guerres d’agression étaient interdites par l’Islam. Le pouvoir politique est promis aux musulmans, mais ceux-ci sont avertis de ce que ce pouvoir ne doit pas être exercé pour leur propre profit, mais pour relever le sort des pauvres et promouvoir la paix et le progrès. (2) Dans le chapitre 2, versets 191 à 194, nous avons : Et combattez dans la cause d’Allah contre ceux qui combattent contre vous, mais n’excédez pas les limites. Assurément, Allah n’aime pas les transgresseurs. Et tuez-les partout où vous les rencontrerez, et chassez-les de l’endroit d’où ils vous ont chassés, car la persécution est pire que le meurtre. Et ne combattez pas contre eux dans l’enceinte de la Sainte Mosquée, à moins qu’ils ne vous y attaquent. Mais s’ils vous y combattent, alors tuez-les ; car telles sont les représailles envers les incroyants. Mais s’ils se désistent, alors Allah est assurément Très Pardonnant, Miséricordieux. Et combattez contre eux jusqu’à ce qu’il n’existe plus de persécution et que la religion d’Allah soit libre. Mais s’ils se désistent, souvenez-vous qu’aucune hostilité n’est permise, sauf contre les agresseurs. On doit combattre pour l’amour de Dieu, et non pas pour soimême, sous l’effet de la colère ou par besoin de grandeur, et en tous cas, le combat ne doit pas excéder certaines limites, car les excès déplaisent à Dieu. Le combat doit avoir lieu entre groupes, les assauts contre les individus étant interdits.

L’agression contre une religion doit être rejetée, car commettre une telle agression est pire que de verser le sang. Les musulmans ne doivent pas combattre près de la Sainte Mosquée, à moins que l’ennemi n’ait attaqué le premier. Le fait de combattre près de la Sainte Mosquée constitue une atteinte au droit de tous à faire le pèlerinage. Mais, si l’ennemi attaque, les musulmans sont libres de riposter, ceci étant la juste réponse à l’agression. Si l’ennemi se désiste, les musulmans doivent se désister également et pardonner en oubliant le passé. Le combat doit continuer aussi longtemps que dure la persécution et que la liberté religieuse n’est pas rétablie. La religion est pour Dieu. L’emploi de la force ou de la contrainte en religion est une mauvaise chose. Si les kuffār (incroyants) n’y ont pas recours et laissent la liberté de religion, les musulmans doivent s’abstenir de les combattre. On ne doit prendre les armes que contre ceux qui commettent des excès. Dès que les excès cessent, le combat doit cesser aussi. Il est donc permis de dire que les versets enseignent les règles catégoriques suivantes : (a) Nous ne devons recourir à la guerre que pour l’amour de Dieu et non pour des motifs personnels, pour notre propre gloire ou pour d’autres intérêts. (b) Nous ne pouvons entrer en guerre que si nous sommes nous-mêmes agressés. (c) Nous ne pouvons combattre que ceux qui nous combattent. Nous ne pouvons pas combattre ceux qui ne sont pas en guerre. (d) Même après que l’ennemi ait lancé l’attaque, notre devoir est de limiter la guerre. Il est mal d’étendre la guerre, que ce soit territorialement ou par les armes employées. (e) Nous ne devons nous battre que contre une armée régulière à la solde de l’ennemi et qui combat pour lui. La vie de Muhammad(s.a.w.)

Nous ne devons pas nous battre contre d’autres qui se trouvent du côté de l’ennemi. (f) Pendant la guerre, l’immunité doit être accordée aux lieux du culte et pour l’observation des rites religieux. Si l’ennemi épargne les lieux où sont célébrées des cérémonies religieuses, les musulmans doivent également s’abstenir de combattre en de tels lieux. (g) Si l’ennemi utilise un lieu de culte comme base d’attaque, alors les musulmans peuvent répondre à l’attaque. Ils ne pourront être blâmés de l’avoir fait. Le combat n’est pas autorisé à proximité des lieux de culte. Lancer une attaque contre de tels lieux afin de les détruire ou de les endommager est absolument interdit. Un lieu de culte employé comme base d’opérations peut inviter à une riposte. La responsabilité pour tout dommage causé au lieu incombera alors à l’ennemi et non aux musulmans. (h) Si l’ennemi réalise le danger et son erreur en utilisant comme base un lieu de culte et qu’il change le front de bataille, les musulmans doivent alors se conformer au changement. Le fait que l’ennemi ait lancé l’attaque à partir d’un lieu de culte ne doit pas servir de prétexte pour attaquer ce lieu. Par respect, les musulmans doivent aussi changer leur front de bataille dès que l’ennemi le fait. (i) Le combat doit se poursuivre aussi longtemps qu’existent des entraves à la religion et à la liberté religieuse. Dès que la religion devient libre et que toute contrainte dans ce domaine n’est plus permise et que ceci se reflète dans les paroles et dans les actes de l’ennemi, il ne doit plus y avoir de guerre, même si c’est l’ennemi, qui la provoque. (3) Dans le chapitre 8, versets 39 à 41, nous lisons : Dis aux incroyants, s’ils se désistent, que ce qui est passé sera pardonné ; mais s’ils y retournent, vraiment l’exemple des anciens est déjà devant eux.

Dans le chapitre 8, versets 62 à 63, nous lisons : 

 Et s’ils penchent vers la paix, penches-y toi aussi, et mets ta confiance en Allah ; c’est Lui assurément qui entend tout, sait tout. Et s’ils ont le dessein de t’induire en erreur, Allah te suffit assurément. C’est Lui qui t’a fortifié par Son aide et par celle des croyants. Autrement dit, si au cours de la bataille, quel que soit le moment, les incroyants désirent la paix, les musulmans doivent accepter l’offre immédiatement et faire la paix. Ils doivent le faire même au risque d’être trompés, mettant leur confiance en Dieu. La duperie ne servira à rien contre eux, car ils comptent non sur eux-mêmes, mais sur l’aide de Dieu à Qui ils doivent leurs victoires. Dans leurs moments les plus sombres et les plus difficiles, Dieu avait soutenu le Saint Prophète(s.a.w.) et ses fidèles ; de la même façon, Il les soutiendra contre les dupeurs. Une offre de paix doit donc être acceptée et non pas rejetée, sous prétexte qu’il s’agit d’une ruse par laquelle l’ennemi cherche à gagner du temps pour une nouvelle attaque. L’accent mis sur la paix dans ces versets n’est pas dénué de signification. Ceux-ci anticipent la paix que signa le Saint Prophète(s.a.w.) à Hudaybiya. Ils l’avertissent de ce qu’un temps viendra où l’ennemi recherchera la paix. L’offre ne devra pas être refusée sous le prétexte que l’ennemi était l’agresseur et qu’il avait commis des excès ou qu’on ne peut lui faire confiance. Le droit chemin enseigné par l’Islam exige qu’un musulman accepte une offre de paix. La piété et le bon jugement en rendent l’acceptation désirable. (5) Dans le chapitre 4, verset 95, nous avons : O vous qui croyez ! Quand vous vous mettrez en campagne dans la cause d’Allah, renseignez-vous bien et ne dites pas à celui qui vous adresse le salut de la paix : « Tu n’es pas un croyant. » Vous cherchez les biens de la vie d’ici-bas, alors qu’auprès d’Allah il y a abondance de biens. Autrefois vous étiez ainsi, mais Allah vous a accordé Ses grâces ; ainsi donc,

 prenez des renseignements. En vérité, Allah est bien informé de ce que vous faites. En d’autres termes, quand les musulmans partent en guerre, ils doivent s’assurer que l’ennemi a été averti de ce que la guerre a de déraisonnable et qu’il la veut en connaissance de cause. Ayant fait cela, si les musulmans reçoivent d’un individu ou d’un groupe une proposition de paix, ils ne doivent pas la refuser sous prétexte qu’elle n’est pas honnête. Si les musulmans déclinent des offres de paix, ils ne combattront pas pour Dieu mais pour eux-mêmes et pour gagner des biens de ce monde. Tout cela comme la religion vient de Dieu, la gloire et les biens de ce monde doivent venir de Lui aussi. Tuer ne doit pas être un but. Celui qu’on désire tuer aujourd’hui peut être bien guidé demain. Or, les musulmans auraient-ils pu le devenir s’ils n’avaient pas été épargnés ? Les musulmans doivent s’abstenir de tuer car les vies épargnées peuvent devenir des vies guidées. Dieu sait bien ce que font les hommes, pour quelles raisons et dans quel but ils le font. Le verset enseigne que, même après que la guerre ait commencé, le devoir des musulmans est de se renseigner si l’ennemi est décidé à l’agression. Il arrive souvent que l’ennemi fasse des préparatifs de guerre sous l’emprise de l’excitation ou de la crainte, alors qu’il n’a aucune intention d’être l’agresseur ; aussi, tant que les musulmans ne sont pas assurés que l’ennemi a préparé une attaque, ils ne doivent pas entrer en guerre. S’il apparaît, dans les faits ou dans les déclarations de l’ennemi, que ses préparatifs ne sont que légitime défense, les musulmans doivent accepter une telle déclaration et s’abstenir de faire la guerre. Si l’agression avait été l’intention première, peut-être cette intention avait-elle changé. Les intentions et les motivations ne changent-elles pas continuellement ? Les ennemis de l’Islam ne sont-ils pas devenus amis ? (6) Sur l’inviolabilité des traités, le Saint Coran dit clairement : Excepté ceux des idolâtres avec qui vous avez conclu un traité, et qui ne vous ont pas par la suite manqué 

en quoi que ce soit, et qui n’ont soutenu personne contre vous. Remplissez donc le traité avec ceux-là jusqu’au terme. En vérité, Allah n'aime pas ceux qui sont justes. (Chapitre 9, verset 4) Les incroyants qui signent un pacte avec les musulmans, honorent ce pacte et n’aident pas l’ennemi contre eux, doivent recevoir des musulmans un traitement réciproque. La piété exige que les musulmans remplissent leur part du pacte dans la lettre aussi bien que dans l’esprit. (7) A propos d’un ennemi en guerre contre les musulmans et qui désire étudier le message de l’Islam, le Saint Coran ordonne : Et si quelqu’un d’entre les idolâtres te demande protection, accorde-lui la protection afin qu’il puisse entendre la parole d’Allah ensuite, conduis-le à son lieu de sûreté. Ceci parce que ce sont des gens qui ne savent pas. (Chapitre 9, verset 6) Autrement dit, si l’un de ceux qui sont en guerre contre les musulmans cherche refuge chez eux afin d’étudier l’Islam et de réfléchir à son message, il doit avoir la protection des musulmans aussi longtemps qu’il semble raisonnablement nécessaire. (8) Concernant les prisonniers de guerre, le Saint Coran enseigne : Il ne sied pas à un prophète d’avoir des captifs avant d’avoir versé le sang sur la terre dans une guerre régulière. Vous désirez les biens d’ici-bas tandis qu’Allah désire pour vous l’au-delà ; et Allah est Puissant, Sage. (Chapitre 8, verset 68) En d’autres termes, il ne convient pas qu’un prophète prenne des prisonniers à son ennemi, sauf après une guerre régulière où beaucoup de sang a été versé. La pratique de faire des prisonniers chez les tribus ennemies sans coup férir et sans verser de sang, en vigueur jusqu’à l’avènement de l’Islam – 

 même après – est ici rendue illégale. On ne peut faire de prisonniers qu’après une bataille et parmi les combattants. (9) Il y a des règles établies pour relâcher les prisonniers. Ainsi, nous lisons : Puis faites-leur grâce ou mettez-les à rançon jusqu’à ce que la guerre cesse de peser. (Chapitre 47, verset 5) Le mieux, selon l’Islam, est de relâcher les prisonniers sans demander de rançon. Mais comme cela n’est pas toujours possible, la remise en liberté contre rançon est également prévue. (10) Il existe des clauses pour les prisonniers de guerre qui ne peuvent payer eux-mêmes leur rançon, pour ceux qui n’ont personne qui puisse ou qui veuille payer leur remise en liberté. Il arrive souvent que des membres de la famille puissent payer mais qu’ils ne le fassent pas, parce qu’ils préfèrent laisser leur parent demeurer prisonnier – probablement dans l’intention de s’approprier ses biens en son absence. Voici ce que le Saint Coran déclare sur ce sujet : Et quant à ceux que possèdent vos mains droites et qui désirent un acte d’affranchissement écrit, écrivezle pour eux si vous savez qu’il y a du bon en eux ; et donnez-leur des biens d’Allah qu’Il vous a accordés. (Chapitre 24, verset 34) Autrement dit, ceux qui ne méritent pas d’être relâchés sans rançon, mais qui n’ont personne pour la payer pour eux - s’ils demandent malgré tout leur liberté - peuvent l’obtenir en signant un engagement selon lequel, s’il leur est permis de travailler et de gagner leur vie, ils paieront leur rançon. Ils ne doivent, cependant, être autorisés à le faire que si leur capacité de travailler et de gagner leur vie est certaine ; dans ce cas, ils doivent même recevoir une aide financière de la part des musulmans. Ceux des musulmans qui peuvent le faire doivent payer ; ou bien une souscription publique doit être organisée pour aider ces malheureux à se relever. 

Les passages du Saint Coran que nous venons de citer contiennent l’enseignement de l’Islam concernant la guerre et la paix. Ils nous disent dans quelles circonstances, selon l’Islam, il est juste d’entrer en guerre, et quelles sont les limites que les musulmans doivent observer lorsqu’ils font la guerre. Les préceptes du Prophète(s.a.w.) concernant la guerre L’enseignement aux musulmans ne consiste pas seulement en préceptes établis dans le Saint Coran. Il comprend également les commandements et l’exemple du Saint Prophète(s.a.w.). Ce que le Prophète(s.a.w.) a dit ou ce qu’il a enseigné dans des situations concrètes est aussi une partie essentielle de l’enseignement islamique. Nous donnons donc ci-après quelques préceptes du Prophète(s.a.w.) concernant la guerre et la paix. (1) Il est absolument interdit aux musulmans de mutiler les morts (Muslim). (2) Il est interdit aux musulmans de recourir à la duperie (Muslim). (3) Les enfants ne doivent pas être tués, ni les femmes (Muslim). (4) On ne doit pas prendre à parti les prêtres, les fonctionnaires religieux et les chefs religieux (Tahāvi). (5) Les vieillards et les invalides, les femmes et les enfants ne doivent pas être tués. On doit toujours avoir présente à l’esprit la possibilité de la paix (Abū Dāwūd). (6) Quand les musulmans pénètrent en territoire ennemi, ils ne doivent pas semer la terreur parmi la population. Ils ne doivent pas permettre le mauvais traitement du peuple (Muslim). (7) Une armée musulmane ne doit pas établir son camp en un lieu où cela peut gêner le public. Quand elle se déplace, elle doit prendre soin de ne pas bloquer le chemin et de ne pas causer d’inconvénient aux autres voyageurs. (8) On ne doit pas permettre de défigurer les visages (Bukhārī et Muslim). (9) On doit infliger à l’ennemi le moins de pertes possible (Abū Dāwūd). (10) Quand les prisonniers de guerre sont placés sous surveillance, ceux qui sont proches parents doivent être mis ensemble (Abū Dāwūd). (11) Les prisonniers doivent bénéficier d’un certain confort. Les musulmans doivent prendre plus de soin du confort de leurs prisonniers que de leur (Tirmidhī). (l2) Les émissaires et délégués d’autres pays doivent être, respectés. La vie de Muhammad(s.a.w.)

Toute erreur ou manque de courtoisie de leur part doit être ignoré (Abū Dāwūd, Kitāb al-Jihād). (13) Si un musulman commet le péché de maltraiter un prisonnier de guerre, il expiera sa faute en libérant le prisonnier sans rançon. (14) Quand un musulman prend un prisonnier de guerre en charge, il doit le nourrir et l’habiller de la même façon qu’il l’aurait fait pour luimême (Bukhārī). Le Saint Prophète(s.a.w.) insistait tellement sur l’observation de ces règlements pour une armée combattante, qu’il déclara que quiconque ne l’observait pas, combattait non pour Dieu, mais pour lui-même (Abū Dāwūd). Abū Bakr(r.a), premier calife de l’Islam, compléta ces commandements du Saint Prophète(s.a.w.) par quelques-uns des siens. Le commandement suivant, constitue également une partie de l’enseignement musulman : « Il ne faut pas endommager les bâtiments publics ni les arbres fruitiers ni les récoltes. » (Mu‘attā) D’après ces préceptes du Saint Prophète(s.a.w.) et du premier calife de l’Islam, il apparaît clairement que l’Islam a préconisé des mesures pour prévenir ou arrêter une guerre et en réduire les conséquences. Comme nous l’avons déjà dit, les principes qu’enseigne l’Islam ne sont pas seulement de pieux préceptes ; ils trouvent leur illustration pratique dans l’exemple du Saint Prophète(s.a.w.) et des premiers califes de l’Islam. Comme chacun le sait, le Saint Prophète(s.a.w.) ne se contentait pas d’enseigner ces principes : il les mettait en pratique et insistait pour qu’ils fussent observés. Si nous considérons notre époque, nous devons dire qu’aucun autre enseignement ne semble à même de résoudre le problème de la guerre et de la paix. L’enseignement de Moïse(a.s) est loin de notre idéal de justice et d’équité. Il est impossible d’agir aujourd’hui selon cet enseignement. La doctrine de Jésus(a.s) est impraticable et l’a toujours été. Jamais, au cours de leur histoire, les chrétiens n’ont essayé de mettre ses préceptes en pratique. Seul, l’enseignement de l’Islam est praticable ; c’est le seul qui a été à la fois prêché et pratiqué par ceux qui l’ont préconisé et dont l’application peut amener et maintenir la paix dans le monde. A notre époque2, M. Gandhi a enseigné, selon toute apparence, que même lorsque la guerre nous est imposée, nous ne devons pas y répondre par la guerre. Nous ne devons pas combattre. Mais, cet enseignement n’a jamais été mis en pratique, à aucune époque de l’histoire du monde. Il n’a jamais été mis à l’épreuve. Il est donc impossible de dire la valeur que peut avoir cet enseignement en termes de guerre et de paix. M. Gandhi a vécu assez longtemps pour voir le Congrès Indien atteindre l’indépendance politique. Cependant, le gouvernement du Congrès n’a pas congédié l’armée ni les autres forces armées de l’Inde. Il n’a fait que dresser des plans pour leur indianisation. Il a aussi projeté de réintégrer ceux des officiers indiens qui s’étaient constitués en Armée Nationale Indienne (et qui avaient été renvoyés par les autorités britanniques) pendant l’attaque japonaise contre la Birmanie et l’Inde au cours des derniers développements de la seconde guerre mondiale. M. Gandhi lui-même, à plusieurs reprises, a élevé la voix pour accorder des circonstances atténuantes aux crimes de violence, et il a préconisé la libération de ceux qui commettaient de tels crimes. Ceci montre, au moins, que son enseignement ne peut être mis en pratique et que M. Gandhi le sait aussi bien que ses fidèles. Aucun exemple pratique n’a jamais été donné pour montrer au monde comment peut s’appliquer la non-violence quand des conflits armés éclatent entre nations et entre États, ou comment la non-violence peut prévenir ou arrêter une guerre. Prêcher une méthode pour arrêter les guerres, mais ne jamais pouvoir en donner une illustration pratique est une preuve que cette méthode est impraticable. Il apparaît donc que l’expérience et la sagesse humaines n’indiquent qu’une seule méthode pour empêcher ou pour faire cesser la guerre ; et cette méthode a été enseignée et pratiquée par le Saint Prophète(s.a.w.) de l’Islam. 2 Note de l’Editeur : Cette biographie fut écrite en 1947 alors que M. Gandhi vivait encore.La vie de Muhammad (s.a.w.) fait partie de l’ouvrage « Une introduction à l’étude du Saint Coran » écrit par Hadrat Mirza Bashir-Ud-Din Mahmud Ahmad, deuxième Calife de la Communauté Islamique Ahmadiyya. 

Posté par rusty james à 12:43 - Permalien [#]
Tags : , ,

Vikings et musulmans : LA VERITABLE HISTOIRE DU 13 e GUERRIER

Vikings et musulmans, des individus que tout semble opposer, des mœurs à la foi, de la culture à la distance géographique. Pourtant, entre conflits et échanges cordiaux, les contacts entre les deux géants, respectivement au sommet de leur gloire entre le IXème et Xème siècle, furent nombreux, et surtout très documentés.

 

Le choc des titans

Appelés Majûs, car assimilés aux adorateurs du feu que sont les zoroastriens, Rûs ou Barinqar, les vikings (nom donné aux combattants des peuplades de Scandinavie) semblent n’avoir rencontrés pour la première fois les troupes musulmanes qu’en 795, soit 6 années après le premier raid viking connu en dehors de Scandinavie. Berbères et Arabes sont alors dans le sud de l’Europe depuis plus d’un siècle, et les combats font déjà rage avec les chrétiens. Les vikings, après avoir tentés en vain, de prendre Paris, remontent via la Garonne jusqu’à Toulouse, qu’il prennent le temps de ravager. Au nord de l’Espagne, déjà en conflit avec les Asturiens, les musulmans vont ainsi faire face pour la première fois aux idolâtres nordiques ayant continués leur chemin vers le sud. En 816, certains historiens font aussi mention d’un chef viking du nom de Saltan qui aurait alors été tué en combattant aux côtés des Navarrais et des Gascons contre les mêmes musulmans andalous.

Grands commerçants, notamment d’esclaves et d’armes, ils aimaient à voguer dans leurs drakkars à la recherche de terres à piller, et/ou occuper, entre deux échanges commerciaux. C’est ainsi qu’ils accostèrent, plus tard, après avoir tentés sur le front nord de l’Espagne, au Portugal, au milieu de IXème siècle, lui aussi dominé par les musulmans.

En 844, le gouverneur de Lisbone, Whaballah ibn Hazm, voyant arriver près d’une centaine de vaisseaux sur ses terres, en alerte alors l’émir ommeyade d’Andalousie, Abd ar Rahman II, siégeant à Cordoue. Les vikings mettent à sac Lisbonne et remontant le fleuve jusqu’au milieu des terres, parviennent à Séville qu’ils occupent 13 jours durant. Finalement boutés par l’armée musulmane, aidée par la population, ils y reviennent aussitôt pour y être à nouveau défaits, bien qu’etant au nombre de 13 à 16 000 combattant selon les chiffres. Les vikings rebroussant chemin, et acceptant la capitulation, l’émir décide d’envoyer une expédition diplomatique en territoire viking afin de consolider ce qu’il espère être une paix. Un homme dénommé Yahya ibn Hakam, plus connu sous le nom d’al Ghazal, y sera ainsi envoyé en compagnie d’autres musulmans, pour rester 20 mois à plusieurs milliers de kilomètres de là, sur ce qui serait alors une île. On parle alors de l’Irlande ou du Danemark selon les sources.

viking_magyar_and_saracen_invasions_in_9th_and_10th_century_europe

 

Certaines anecdotes intéressantes peuvent être retrouvées à ce sujet dans les écrits du savant et linguiste ibn Dihya, au XIIème siècle, retraçant le périple de l’ambassadeur andalou. Arrivant sur l’île il y décrit les paysages mais aussi le mode de vie des vikings. «  Ils étaient alors païens ; à présent ils sont chrétiens, car ils ont abandonné le culte du feu, leur ancienne religion ; seulement les habitants de quelques îles l’ont retenue ; là on épouse encore sa mère ou sa sœur et d’autres abominations s’y commettent aussi. Avec ceux-là les autres sont en guerre et ils les emmènent en esclavage.» On apprend qu’en arrivant auprès du roi des vikings, al Ghazal fait comprendre à ce dernier que lui et ses compagnons ne poseront point le genou à terre face à lui, comme il aurait été à l’accoutumé de le faire face au souverain. Ce à quoi le Roi se plia, à moitié. Il amènera ses hôtes à passer par une porte tellement basse qu’ils purent avoir d’autre choix que de s’abaisser afin de pouvoir s’approcher du roi… Il est dit aussi que pendant ces 20 mois de présence, la reine fut très intriguée par ces nouveaux arrivants et questionna beaucoup al Ghazal sur sa religion.

Mais la guerre repris rapidement son cours. En 859, les vikings passent cette fois le Détroit de Gibraltar et s’en prennent au Maroc, dont ils ravagent certaines localités. Un souverain est même capturé en vue d’être rançonné. Rançon que l’émir de Cordoue devra payer. Dans les mois qui suivent, menés par Bjorn, fils du légendaire Ragnar Lodbrock, les vikings s’attaqueront pêle mêle au côtes du Portugal et, encore une fois, à Seville. Tout le pourtour espagnol jusqu’aux îles Baléares est mis à sac. Ils s’en prennent même à certaines localités côtières de la France et de l’Italie. Mais au retour, après deux années de raids, les 82 drakkars vikings seront pris à parti en tentant de rejoindre leur terres via le même Détroit de Gibraltar, par la nouvelle flotte conçue pour l’occasion, du nouvel émir Muhammad Ier.

Ils remettront une dernière fois le pied en territoire musulman un siècle plus tard, en 966 puis en 971. Mais encore une fois, malgré avoir su piller quelques villes, ils durent à nouveau gouter à la défaite face à la flotte du calife al Hakam II.

Installés depuis plusieurs générations au Royaume Uni et en Normandie, les vikings locaux commencent alors à se muer en un peuple distinct, que les historiens nommeront Normands. S’imprégnant des cultures locales, se mariant aux femmes présentes en territoire annexé, l’esprit viking tend à s’estomper avec le temps. Ce sont ces même Normands qui s’empareront un siècle plus tard de la Sicile et d’une partie de l’Italie, avant de s’engager, encore plus tard dans les croisades et la reconquista espagnole aux côtés des chefs chrétiens. Massivement convertis au christianisme, à partir du Xème siècle, les Normands installés en Sicile et dans le bassin méditerranéen, surent parfaitement concilier leur identité nordique avec celle encore une fois des locaux, fortement arabisés, et encore souvent musulmans, ce qui donnera alors une culture des plus riches de l’Europe méditerranéenne en cette époque médiévale.

 

Le 13ème guerrier en pays Bulgare

De l’autre côté de l’Europe, dans ce qui sera plus tard la Russie, vikings et musulmans eurent tout autant l’occasion de se rencontrer, mais dans des conditions alors complètement différentes.

Des chroniqueurs musulmans tels que Ibn Khurradadhbeh, al Mas’udi, Ibn Rustah, et al-Mukaddasî feront largement mention, entre le IXème et le Xème siècle, de ces Rus ou Russiyah dans leurs écrits. Mais le récit le plus connu, celui qui inspira d’ailleurs largement le 13ème guerrier, film américain réalisé par John McTiernan, restera celui d’ibn Fadlan.

Juriste et voyageur reconnu à la cour de Baghdad, il sera envoyé en 921 comme secrétaire de l’ambassadeur du califat abasside au roi des bulgares. Grâce à un manuscrit du XIIIème siècle retrouvé en Turquie en 1923, on a pu remettre la main sur les 30 pages du texte relatant son voyage en leur contrée. Voyage qui avait pour but premier d’expliquer les règles de là loi islamique aux récents convertis bulgares (une partie d’entre eux donna nom à la Bulgarie moderne, plus à l’ouest) présents dans l’est du pays Volga, actuelle région russe. Leur roi, un certain Yiltiwâr, avait demandé au calife  »de lui envoyer quelqu’un qui put l’instruire dans la religion, lui enseigner les lois de l’islam, lui construire une mosquée afin qu’il puisse y faire la prière en son nom dans son pays et dans toutes les contrées de son royaume. »(1). La seconde partie de leur mission consista à venir en aide au Roi contre leurs voisins Khazars.

13W2

Durant son voyage, il rencontra diverses peuplades turco-mongoles, chrétiennes, polythéistes comme juives, jusqu’à arriver près d’un an plus tard en capitale Volga. Rencontrant les vikings présents sur le territoire, il en fera une description des plus authentiques, dont en voici quelques lignes :

 »J’ai vu les Rûs, qui étaient venus pour leur commerce et étaient descendus près du fleuve Ati!. Je n’ai jamais vu corps plus parfaits que les leurs. Par leur taille, on dirait des palmiers. Ils sont blonds et de teint vermeil. Ils ne portent ni tuniques, ni caftans, mais les hommes chez eux ont un vêtement qui leur couvre un côté du corps et leur laisse une main libre. Chacun d’eux a avec lui une hache, un sabre et un couteau et ne quitte rien de ce que nous venons de mentionner »(2)

Il assiste aussi aux obsèques d’un de leurs chefs. La coutume veut alors qu’un sacrifice humain s’en suive. Ce jour là, c’est une jeune esclave qui se porte volontaire pour quitter ce bas monde en compagnie du défunt:

 »Je vis que la jeune fille avait l’esprit égaré, elle voulut entrer dans le pavillon, mais elle mit la tête entre le pavillon et le bateau. Alors la vieille femme lui saisit la tête, la fit entrer dans le pavillon et entra avec elle. Alors les hommes se mirent à frapper avec des gourdins sur les boucliers afin qu’on n’entendît pas le bruit de ses cris, que les autres filles-esclaves ne fussent pas effrayées et ne cherchassent pas à éviter la mort avec leurs maîtres. Ensuite, six hommes entrèrent dans le pavillon et cohabitèrent tous, l’un après l’autre, avec la jeune fille. Ensuite, ils la couchèrent à côté de son maître. Deux saisirent ses deux pieds, deux autres saisirent ses mains; la vieille, appelée l’Ange de la mort arriva, lui mit sur le cou une corde de façon que les deux extrémités divergeassent et la donna à deux hommes afin qu’ils tirassent sur la corde. Puis, elle s’approcha d’elle, tenant un poignard à large lame, et elle se mit à le lui enfoncer entre les côtes et le retirer tandis que les deux hommes l’étranglèrent avec la corde, jusqu’à ce qu’elle fut morte… Il y avait à côté de moi un homme des Rûs, et je l’entendis qui parlait à l’interprète qui était avec moi. Je demandai à ce dernier ce qu’il avait dit. Il me répondit: « Il dit : vous autres Arabes, vous êtes des sots» – « Pourquoi ? «lui demandai-je.- «Il dit : vous prenez l’homme qui vous est le plus cher et que vous honorez le plus, vous le mettez dans la terre et les insectes et les vers le mangent. Nous, nous le brûlons dans le feu en un clin d’œil, si bien qu’il entre immédiatement et sur le champ au paradis ». Puis il se mit à rire d’un rire démesuré ».(3)

Quant à leurs mœurs, le voyageur arabe dut en être des plus déstabilisés. Dans son récit, il explique comment ces derniers s’adonnent au délice du vin et de la chaire avec leurs esclaves :

 »Ils se livrent sans mesure à la consommation du nabidh (vin) qu’ils boivent nuit et jour au point que parfois l’un d’entre eux meurt la coupe à la main. »(4)

 »Dans une seule et même de ces maisons sont réunis dix et vingt per- sonnes, plus ou moins. Chacun a un lit sur lequel il s’assied. Avec eux sont de belles jeunes filles esclaves destinées aux marchands. Chacun d’entre eux, sous les yeux de son compagnon, a des rapports sexuels avec son esclave. Parfois tout un groupe d’entre eux s’unissent de cette manière, les uns en face des autres. Si un marchand entre à ce moment pour acheter à l’un d’entre eux une jeune esclave et le trouve en train de cohabiter avec elle, l’homme ne se détache pas d’elle avant d’avoir satisfait son besoin »(5)

Si les vikings furent sans foi véritable, la loi qui fut alors la leur était néanmoins respectée et implacable :

 »S’ils attrapent un voleur ou un brigand, ils le conduisent à un gros arbre, lui attachent au cou une corde solide et le suspendant à cet arbre où il reste pendu jusqu’à ce qu’il tombe en morceau sous l’effet des vents ou des pluies »(6)

Son récit nous apprend que les vikings sont alors de grands amateurs d’argent. Lingots, pièces, métaux divers étaient très convoités. Ibn Fadlan les décrit comme obsédés par la recherche d’échanges profitables, priant des idoles de bois afin d’exceller dans les affaires. C’est ainsi que des milliers de dirhams furent retrouvés en Scandinavie des siècles plus tard. Une bague est même retrouvée près de Stockholm dans la tombe d’une femme, sur laquelle fut gravé pour Allah en caractère arabe, attestant d’autant plus la multiplicité des échanges nord sud déjà largement en vigueur.

 

ccb86c263b_sca21189-fig-0001

Le géographe et explorateur perse Ahmad ibn Rustah, parlera lui de ces vikings en des termes plus élogieux. Il remarque alors leur dévotion religieuse comme le bon traitement réservé aux esclaves. Esclaves – captifs des vikings – en cette Europe de l’Est, d’ailleurs souvent musulmans. Pour cause, si les relations sont essentiellement commerciales, il arrive que des conflits amènent vikings et musulmans à se faire face. Rançonnés ou gagnant par eux-mêmes leur libertés, les esclaves musulmans affranchis furent ainsi nombreux à vivre au milieu des vikings autour du Xème siècle.

 

Des convertis parmi ces vaillants nordiques?

Dans un documentaire de la BBC intitulé “History of the World: Into the Light”, Andrew Marr explique que les vikings furent un jour proche de la conversion à l’islam suite à l’hésitation de leur roi d’alors, hésitant quant à la religion qu’il chercha à adopter. Dans un mémoire rédigé au XVIème siècle par le géographe Amin Razi, la conversion de certains semble être clairement explicitée, tout comme la difficulté qu’ils auraient alors à se séparer de leur amour de la viande de porc, bien qu’ayant embrassé l’islam… Omar Mubaidin relate pour sa part qu’après les raids vikings en Espagne, certains restés sur place se convertirent eux aussi à la religion musulmane.

Si les musulmans ont su traverser le temps, non sans y laisser quelques plumes, les vikings ont, eux, fini par totalement disparaître, se noyant dans la masse ou mourant au combat. On entendra ainsi difficilement parler d’eux après le XIIIème siècle, la Scandinavie embrassant totalement le christianisme, et se constituant en monarchies médiévales.

 

ShowPic

 

L’un des plus grands voyageurs arabes fut sans conteste Ahmad ibn Fadlân, il est notamment connu pour être le premier musulman à avoir visité le pays des Russes, il rédigea des ouvrages à son sujet à une époque où la civilisation occidentale ne possédait que peu d’informations sur cette contrée. C’est ainsi que durant trois années ce grand voyageur arabe parcourut divers pays lointains comme celui des Perses, des Turcs, des Bulgares, des Russes, des Scandinaves ou encore des Khazars, il rapporta de son périple une multitude d’informations sur les cultures, les mœurs, les coutumes ou encore les natures de ces peuples ; il consigna donc toutes ces informations avec une grande précision dans un ouvrage connu sous le nom de L’épître d’Ibn Fadlân. Les lignes qui suivent vont tenter de donner plus de détails sur le voyage de ce grand aventurier musulman parmi ces différents peuples.
Le nom complet de notre grand voyageur est Ahmad ibn al-‘Abbâs ibn Râchid ibn Hammâd ibn Fadlân, c’est un savant musulman qui a vécu au Xe siècle de l’ère chrétienne. Il a consigné ses observations lors d’un voyage auquel il avait pris part en tant que secrétaire d’un ambassadeur du calife abbasside al-Muqtadir, ce dernier avait envoyé cette délégation diplomatique à Almish, le roi des Bulgares de la Volga, en 921 de l’ère chrétienne.
Ibn Fadlân est à l’origine de la plus ancienne description de la Russie par un étranger, il rédigea celle-ci en 922. Ainsi, ce savant aventurier quitta la ville iraquienne de Bagdad en 921 avec une délégation diplomatique envoyée par le calife al-Muqtadir billah, celle-ci devait se rendre dans le cœur du continent asiatique et plus exactement dans une région connue à l’époque sous le nom de Terre des Bulgares. Cette mission diplomatique visait, d’une part, à obtenir du roi des Bulgares un hommage au calife, en échange de quoi il recevrait de l’argent pour la construction d’une forteresse, et, d’autre part, à répondre aux questionnements de ce roi sur la religion islamique, et notamment à une question fort répandue à l’époque : « Comment cette religion venue du désert a-t-elle pu bâtir un immense empire dépassant en puissance et en taille tous les autres empires, y compris celui d’Alexandre le Conquérant ? ».
Les membres de la délégation bagdadienne se préparèrent donc à ce long et dangereux périple, on comptait parmi eux des hommes de religion, des grands commis de l’Etat et des diplomates ou encore des historiens-géographes. L’un des personnages le plus en vue de cet aréopage était sans nul doute notre grand voyageur aux connaissances encyclopédiques Ahmad ibn Fadlân, ce dernier n’était pas seulement un homme possédant de nombreux talents scientifiques ou ayant une vision politique profonde, mais il avait en outre entraîné ses yeux perçants à voir derrière l’apparence des choses, de même qu’il avait habitué son esprit à analyser sans forcément avoir recours à l’observation. Il faut noter par ailleurs qu’Ibn Fadlân fut à une certaine époque le bras-droit du chef militaire Muhammad ibn Sulaymân, lequel conduisit à la fin du IXe et au début du Xe siècle des expéditions militaires jusqu’aux frontières de la Chine à l’est, Ibn Fadlân apprit beaucoup de cette expérience. Sa grande culture ainsi que toutes les connaissances qu’il accumula durant des années, notamment au sujet des différents peuples qu’il fut amené à côtoyer, lui permirent d’accéder à la cour du calife al-Muqtadir billah, il y était grand commis de l’Etat et il y exerçait également la fonction de jurisconsulte et de savant. Il continua son ascension au sein de la cour califale jusqu’en 921, date à laquelle arriva à Bagdad une missive du roi des Bulgares Almish dans laquelle ce dernier demandait qu’on lui envoie une délégation diplomatique afin que lui soient expliqués les fondements et préceptes de l’Islam, de même qu’il y demandait que lui soient envoyés des gens pour lui construire une mosquée afin qu’il puisse s’adresser à son peuple du haut du minbar de cette dernière, ainsi qu’une forteresse qui lui servirait à se défendre contre ses ennemis. C’est ainsi que le calife choisit de placer Ibn Fadlân à la tête de cette expédition pensant qu’il était le plus à même, étant donné son expérience et son savoir, d’engager au mieux un dialogue avec ce roi.
Ibn Fadlân est sans nul doute le plus célèbre des grands voyageurs ayant écrit au sujet des Russes et les ayant décrits chez les Arabes. La mission diplomatique était composée, outre Ibn Fadlân, de divers personnages dont Susin al-Rasî, Takîn al-Turkî ou encore Bâris al-Saqlabî, le guide était un certain ‘Abdallah ibn Bâchtûr al-Khazrî, ce dernier était l’émissaire bulgare envoyé par Almish au calife al-Muqtadir, on note qu’un professeur, un jurisconsulte et un serviteur rejoignirent également la mission. Cette dernière quitta Bagdad le mois de Safar de l’an 309 de l’Hégire (921) et arriva dans le pays des Bulgares le mois de Muharram de l’an 310 de l’Hégire (c’est-à-dire en mai de l’an 922). La délégation visita donc les pays et territoires des Perses, des Turcs, des Bulgares, des Russes, des Scandinaves (Vikings) et des Khazars. Puis une fois sa mission terminée, la délégation rentra à Bagdad, c’est alors qu’Ibn Fadlân commença à consigner les divers événements qui se passèrent durant les trois ans que dura ce voyage, il en fera donc un ouvrage dont le titre est L’épître d’Ibn Fadlân. Cet ouvrage est l’une des sources les importantes traitant de la vie que menaient les peuplades rencontrées au Xe siècle, c’est-à-dire à une époque où le monde occidental ne possédait quasiment aucune information écrite sur ces dernières. C’est pourquoi ce livre d’Ibn Fadlân a été l’objet d’une attention exceptionnelle de la part des chercheurs et autres historiens spécialistes du domaine. En effet, l’auteur y rapporte des réalités et faits historiques extrêmement rares ; par ailleurs, ses écrits représentent un progrès dans le domaine des récits des voyageurs arabes qui étaient jusque-là des narrations linéaires et ternes, il fit de ces récits de véritables analyses ethnologiques des peuples et des tribus au sujet desquels personne de connaissait rien. De plus les écrits d’Ibn Fadlân apportent des données extrêmement précieuses, car elles s’appuient sur des observations et un examen de la réalité très précis ainsi que sur un réel amour de la connaissance qui était l’une des grandes caractéristiques de ce savant-voyageur. Ces données rares et précieuses comportaient entre autres des informations sur la vie et l’organisation de la cour du roi de Bulgarie ainsi que sur celle du roi des Russes, de même qu’elles comportaient des renseignements précis sur le mode de vie, les coutumes, les mœurs et les croyances religieuses des habitants de ces contrées.
Ibn Fadlân a notamment décrit avec force détails les habits des Russes et les atours de leurs femmes, il faut souligner que l’apparence et la constitution physique des Russes attirèrent beaucoup son attention, il écrit à ce propos la chose suivante : « Je n’ai jamais vu des corps plus parfaits que celui des Russes qui semblent aussi solides que des palmiers, ils sont blonds et ont la peau rouge, ils ne portent pas de qurtaq (tunique couvrant la moitié du corps) ni de khaftân (tunique qui se porte sous la cuirasse), mais ils portent un habit comportant deux ouvertures desquelles ils sortent leurs bras, chaque homme russe porte avec lui une hache, une épée et un couteau qu’il ne quitte jamais, leurs épées ont de larges lames et sont de style franc ».
Ibn Fadlân attire l’attention dans ses écrits sur une coutume russe qui était répandue parmi les hommes, ces derniers peignaient sur leur corps différents dessins comme des arbres par exemple, il dit : « Ils avaient de la tête aux pieds des dessins d’arbres verdoyants et bien d’autres dessins encore ».
Pour ce qui concerne la vie économique des Russes, Ibn Fadlân nous dit que leur principale source de revenu est le commerce, il dit que leur commerce était très lucratif et prospère, ils vendaient notamment des esclaves de race blanche, et particulièrement des femmes, ou encore des fourrures de grande qualité qu’ils prélevaient sur différents animaux très présents dans leur contrée froide comme l’ours par exemple.
Par ailleurs, Ibn Fadlân évoque les relations sociales des Russes, et notamment celles qui ont trait au malade : « Si l’un d’entre eux tombe malade, ils lui préparent une tente à l’écart puis ils l’y amènent, ils lui laissent un peu de pain et d’eau, puis ils ne l’approchent plus, ne lui parlent plus ou ne concluent aucun pacte durant tous les jours de sa maladie, surtout si c’est un indigent, un serviteur ou un esclave, et c’est seulement lorsque qu’il recouvre la santé qu’il peut rejoindre les autres, mais s’il meurt, il est incinéré ».
Quant aux croyances religieuses des Russes, il ressort des écrits d’Ibn Fadlân que ces derniers adoraient des idoles, il dit à ce propos : « A certains moments de l’année, de nombreux bateaux jettent l’ancre dans ce port, chaque Russe qui descend à terre porte avec lui du pain, de la viande, des oignons, du lait caillé et du vin, il apporte ces offrandes à une sorte de grand totem de bois fixé au sol dans lequel a été sculpté un visage humain et autour duquel se trouvent des petites images, et derrière ces images se trouvent d’autres grands totems fixés dans le sol, outre le fait qu’il donne des offrandes au grand totem à visage humain, il se prosterne devant lui ».

Les travaux d’Ibn Fadlân ont encore une immense valeur :

Bien que plus d’un millénaire se soit écoulé depuis le voyage qu’il accomplit dans ces contrées quasi-inexplorées à l’époque, la vie d’Ibn Fadlân et ses travaux continuent d’intéresser mais aussi de fasciner de nombreux chercheurs. En effet, ce grand savant-voyageur a su dépasser les frontières étroites imposées par la peur de l’Autre, le tribalisme ou le chauvinisme pour s’ouvrir à des êtres humains fort différents de lui. C’est ainsi qu’il laissa à la postérité des informations et données précieuses sur ces peuples du passé qui auraient totalement disparues s’il ne s’était pas donné la peine de les consigner consciencieusement après son retour à Bagdad ; l’expérience unique qu’a vécue Ibn Fadlân lors de ce voyage est un véritable trésor qu’il a su rendre éternel en les écrivant noir sur blanc. Les chercheurs ont su apprécier la grande valeur littéraire et scientifique du récit de voyage d’Ibn Fadlân, car en effet ce dernier est écrit dans un style narratif passionnant et avec une langue extrêmement riche, de plus son auteur donne des descriptions très précises de tout ce qu’il voit tout en évitant les lourdeurs et il narre les dialogues, ce qui donne un côté très vivant à son récit. Les chercheurs sont stupéfaits par la richesse du style et des descriptions de ce jurisconsulte de profession, Ibn Fadlân, habitué dans le cadre de cette fonction à écrire dans un style juridique extrêmement aride ; par ailleurs, ils ont attiré l’attention sur la grande rigueur et honnêteté de son propos, ce qui le rend très crédible, ainsi que sur sa volonté continue de vouloir rapporter un maximum de choses concernant la nature des Russes. D’ailleurs, il faut noter que tout ce qu’il dit à leur sujet dans son ouvrage est le fruit de son observation directe, il a semble-t-il toujours veillé à se mélanger avec les populations locales, à observer attentivement les commerçants, à décrire le plus précisément possible les vêtements et tenues qu’il voyait ou encore à examiner minutieusement les coutumes et les traditions ; en outre, il s’est attaché à expurger son récit de toutes les incohérences et les contradictions, ce qui distingue son ouvrage de la pluparts des livres et comptes-rendus rédigés par des voyageurs, lesquels sont truffés de données contradictoires, ce qui est là soit le signe d’un manque de rigueur dans le tris des informations consignées ou soit la conséquence du fait que le voyageur a rapporté des faits dont il n’a pas été le témoin direct, ce qui ouvre la porte à tous les on-dit et autres racontars.
Les récits de voyages ont sans conteste une importance historique, ethnologique, culturelle ou encore civilisationnelle, et de ce point de vue-là le récit d’Ibn Fadlân est la preuve irréfutable que la civilisation islamique arriva jusqu’en Bulgarie et en Russie dès le Xe siècle de l’ère chrétienne. C’est ainsi que cette civilisation florissante put envoyer des représentants de sa religion et de sa culture sur les rives de la Volga (le Tatarstan actuel), au sud des montagnes de l’Oural, en Sibérie, dans le cœur des territoires bulgares, dans le Caucase et en Asie mineure au moins trois siècles avant que ne pénètre et se répande en Russie la religion chrétienne (orthodoxe) qui influença grandement, et jusqu’à nos jours, les traditions et coutumes des peuples de ces contrées.

Reconnaissance internationale de l’œuvre d’Ibn Fadlân :

Reconnaissant la grande valeur du récit d’Ibn Fadlân, qui recèle des données historiques et civilisationnelles extrêmement rares, les Occidentaux ont fait de ce voyageur et érudit musulman l’une des grandes figures historiques des relations entre l’Islam et l’« Autre », de plus ils ont confirmé qu’Ibn Fadlân est à l’origine d’un saut qualitatif décisif dans le domaine de l’art du récit de voyage arabe. Il faut signaler que ce récit médiéval est à la base du roman de Mickael Crichton Le Royaume de Rothgar (The eaters of deads) qui a lui-même inspiré le film de John McTiernan Le 13e guerrier. Par ailleurs, le livre intitulé Les aventures d’un ambassadeur arabe, dont l’auteur est Ahmad ‘Abd al-Salâm al-Baqqâlî et qui fut imprimé aux éditions Tihâma, rassemble deux récits du voyage d’Ibn Fadlân, l’un en Occident et l’autre dans le monde arabe. Rappelons également que Yaqût al-Hamawî inséra dans son Mu’djam al-buldân (Encyclopédie des pays) des parties du récit de voyage d’Ibn Fadlân. Enfin, il nous faut rappeler qu’une partie du manuscrit de L’épître d’Ibn Fadlân fut découvert en Russie en 1817, cette dernière fut traduite et publiée en russe par l’académie de Saint-Pétersbourg en 1923, puis plus tard cette version russe fut traduite et publiée en arabe, en latin, en allemand, en français, en danois, en suédois et en anglais ; notons qu’un Norvégien s’efforça de rassembler les éléments du texte original qui avaient été dispersés dans ces différentes éditions et il les traduisit en langue norvégienne, puis c’est Mickael Crichton qui s’occupa de faire traduire le texte norvégien en langue anglaise, il en tira d’ailleurs un roman comme nous l’avons indiqué plus haut, et enfin la version anglaise fut traduite en arabe, ce qui était la seconde traduction dans cette langue.

(1)Ibn Fadlan, Chez les russes, page 317

(2)op. cit. page 319

(3)op. cit. page 319

(4)op. cit. Page 319

(5)op. cit. Page 320

(6)op. cit. Page 320

 http://www.sarrazins.fr/vikings-et-musulmans-le-choc-dune-rencontre/

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=185800

Posté par rusty james à 04:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Mystère scientifique … La division de la lune en deux révélé par la Nasa

 

Des savants de la NASA ont relevé une fissure de plusieurs centaines de Km

ainsi que d`autres crevasses plus petites, mais ils ne savent pas

encore la cause qui leur a donné naissance. Un mystère de plus pour notre Lune, qui les cumule on peut le dire…

 

MC_lune1


 

Certains croient que cela serait dû à des impacts de météorites, d’autres pensent à des écoulements de laves ; mais ce ne sont que des hypothèses.

 

La particularité de ces fissures réside dans le fait que certaines d’entre

elles ressemblent à des « cordons de soudure ». On a nettement

l’impression d’être en présence d’une surface métallique qui se serait

fendue puis ressoudée.

 

Tout ce que les savants de la NASA disent aujourd’hui c’est que : « La lune s’est bien fracturée un jour !? »

 

Par quoi et comment, cela reste un mystère depuis plus de trente ans. Il est

à noter que de telles fissures ont été déjà observées depuis plus de

deux siècles au moyen de petit télescope.


moon_rilles_02-copie-1
 

A la vue de ces photos l’hypothèse des laves qui auraient coulé sur les

fentes depuis des millions d`années, comme il ça a été le cas sur la terre

a été rejetée. En effet on ne voit aucune trace de failles ni d’effondrements semblables a ceux que l’on voit sur le relief terrestre.

 

Les fissures lunaires ont les bords saillants et la découpe franche, leurs soudures sont continues et lisses donc parfaitement confectionnées.

 

Contrairement au failles terrestres qui présentent des cratères et des

discontinuités, le cordon lunaire est continu autant sur sa longueur

que sur sa largeur. Sa base semble consolidée et son relief ne

ressemble à aucune topographie ni sur la terre ni sur aucune autre

planète.


moon_rilles_06 - Copie
 

Un rapport de l’Union Américaine de Géophysique publié en 1970 affirme que

la fissure lunaire ne s’inscrit dans aucune théorie moderne.

 

Par contre, l’Ingénieur Ralph Juergens propose une hypothèse fort

intéressante: D’après lui, il s’agirait d’une décharge électrique provenant de l’espace extra lunaire analogue à celle d’une foudre ; celle-ci aurait provoqué l’éclatement de la lune et sa soudure !?

 

Si l’on se réfère aux lois de la gravité et celles des interactions

spatiales, cette fragmentation de la lune, si elle a eu lieu, aurait dû

provoquer son effondrement. Quel phénomène l’aurait-il provoquée et

quel phénomène aurait-il causé sont retour à l’état primitif avec un

assemblage de nature « électrique » ?

 

Quelles que soient ses causes, la fissuration de la lune est là ; nous la constatons réellement, et elle reste mystérieuse pour les scientifiques.

 

Les savants de la NASA et les physiciens de l’espace, trouveront peut être un jour une théorie qui expliquerait ce mystère scientifique …

 

La division de la lune

 

Un jour, des Mecquois demandèrent à Mohammed de leur faire voir un miracle afin de leur prouver qu’il était réellement prophète.  Alors Dieu divisa la lune en deux, puis rejoignit les deux moitiés ensemble.  Le Coran rapporte cet événement :

 

« L’Heure approche et la lune s’est fendue en deux. » (Coran 54:1)

 

Le prophète Mohammed récitait ces versets du Coran lors des grandes assemblées hebdomadaires du vendredi et lors des deux prières de l’Eid.[1]  Si cet événement ne s’était jamais produit, les musulmans eux-mêmes auraient entretenu des doutes au sujet de leur religion et plusieurs l’auraient même abandonnée!  Les Mecquois auraient dit : « Votre prophète est un menteur; la lune ne s’est jamais fendue en deux, nous n’en avons jamais été témoins! ».  Mais les croyants, à la récitation de ces versets, sentaient leur foi augmenter encore, tandis que la seule explication que donnaient les Mecquois était qu’il s’agissait d’une « illusion passagère ».

 

« L’Heure approche et la lune s’est fendue en deux.  S’ils voient un prodige, ils s’en détournent et disent : « Ce n’est qu’une illusion passagère. »  Ils rejettent (la vérité) et ne suivent que leurs propres passions. »  (Coran 54:1-3)

 

La division de la lune en deux est confirmée par ce qu’ont rapporté de très nombreux témoins, témoignages qui nous ont été transmis par une chaîne de narration ininterrompue dont ont fait partie les personnes les plus fiables qui soient, et si nombreuses qu’il est impossible que leur propos aient été inventés (hadith moutawatir).[2]

 

Un sceptique demandera peut-être : existe-t-il des preuves historiques indépendantes confirmant que la lune a réellement été divisée en deux?  Après tout, des gens de partout à travers le monde ont bien dû voir cet incroyable miracle…

 

La réponse à cette question se divise en deux volets.

 

Premièrement, les gens qui ont eu la possibilité de voir ce miracle n’étaient pas si nombreux, car tandis qu’il faisait nuit à la Mecque, dans d’autres parties du monde, c’était le matin, l’après-midi, ou très tard dans la nuit.  Le tableau suivant donne au lecteur une idée des heures correspondantes dans certaines régions du monde :

 

 

 

Endroit

Heure

Mecque

9:00 pm

Inde

11:30 pm

Perth (Australie)

2:00 am

Reykjavik (Islande)

6:00 pm

Washington D.C.

2:00 pm

Rio de Janeiro

3:00 pm

Tokyo

3:00 am

Beijing

2:00 am

 

 

 

Aussi, il ne va pas nécessairement de soi qu’un nombre important de personnes, dans les pays limitrophes, aient été entrain d’observer la lune à ce moment précis.  Même si quelques personnes, ici et là, l’ont aperçue, il est fort probable que les gens ne les aient pas crues.  De plus, les gens, à cette époque, n’avaient pas le réflexe de préserver par écrit leur propre histoire et les événements particuliers qu’ils vivaient.

 

Deuxièmement, il existe un étonnant fait historique, indépendant, qui vient corroborer l’événement, fait rapporté par un roi indien de l’époque.

 

Kerala est un état du sud de l’Inde.  Il s’étend sur 580 kilomètres le long de la côte de Malabar, au sud-ouest de la péninsule indienne.[3]  Le roi Chakrawati Farmas, de Malabar, a rapporté avoir vu la lune se fendre en deux.  L’incident est documenté dans un manuscrit qui est conservé à l’India Office Library, à Londres (numéro de référence Arabic, 2807, 152-173). [4]  Un groupe de marchands musulmans, qui se rendait en Chine en passant par Malabar, s’est entretenu avec le roi et lui a raconté comment Dieu avait soutenu le prophète Mohammed en accomplissant, par son intermédiaire, le miracle de diviser la lune en deux.  Le roi, totalement soufflé, leur raconta l’avoir vu de ses propres yeux.  Il se fit remplacer par son fils et partit pour l’Arabie afin d’y rencontrer le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) en personne.  Là, devant le Prophète, il prononça l’attestation de foi musulmane; puis il apprit les fondements de l’islam et mourut durant son trajet de retour.  On l’enterra dans la ville portuaire de Zafar, au Yémen.

 

On rapporte que le contingent du roi était mené par un musulman, Malik bin Dinar, et qu’il continua son chemin jusqu’à Kodungallure, la capitale des Chera, où il construisit la première mosquée de l’Inde, vers l’an 629 de notre ère, laquelle mosquée existe toujours aujourd’hui.

 

 

 

The_Miracles_of_Muhammad_(part_2_of_3)_001

 Photo de la Cheraman Juma Masjid, la plus vieille mosquée de l’Inde datant de l’an 629 de notre ère.  Cette photo a été prise avant que la mosquée ne soit entièrement rénovée, et est une courtoisie de www.islamicvoice.com

La nouvelle de la conversion du roi parvint jusqu’à Kerala, où de nombreuses personnes l’imitèrent.  Les gens de Lakshadwip et de Moplas, dans le Kerala, sont des musulmans dont les ancêtres se sont convertis à cette époque.

The_Miracles_of_Muhammad_(part_2_of_3)_002

 La Cheraman Juma Masjid, qui porte le nom du premier converti indien, Cheraman perumal Chakrawati Farmas, après sa rénovation.  La photo est une courtoisie de www.indianholiday.com

 

 

 

Le témoignage du roi indien au sujet de la division de la lune et sa rencontre avec le Prophète Mohammed sont également rapportés dans des sources musulmanes.  Le fameux historien musulman ibn Kathir mentionne que la division de la lune a été rapportée dans certaines parties de l’Inde.  Aussi, des livres de ahadith ont rapporté l’arrivée du roi indien et sa rencontre avec le Prophète.  Un des compagnons du Prophète, Abou Sa’id al-Khoudri, a déclaré :

 

moon_rilles_03

  moon_rilles_04

 

moon_rilles_05 - Copie

 

 

Posté par rusty james à 01:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La prophetie sur les cornes du diable s'est réalisée en arabie saoudite

 

horloge mecque corne du diable

On peut comprendre ce symbole comme son heure est arrivé ,pour que ses suppots ne se cachent meme plus on rentre dans la réalisation des prophéties sur la venue de l'antechrist ,

  La corne de Satan

Rappelons que le prophète Muhammad, que la paix et le salut de Dieu soit sur lui, avait prophétisé que la corne du diable se lèverait dans la région du Najd. C’est dans cette région que se situe Ryad la capitale de l’Arabie saoudite.

 

L’interdiction de prier au lever et au coucher du soleil

 


 

Si le musulman fait une prière au lever ou au coucher du soleil, c’est comme s’il priait entre les deux cornes de Satan. Aussi n’est-il pas permis de prier en ces moments-là. Il est dit encore que les heures en question coïncident avec les heures pendant lesquelles les djinns prient en vénération de Satan

 

La corne de Satan est un sujet de divergence entre les diverses idéologies et les savants. certains affirment qu’elle se trouve en Arabie Saoudite dans la région du Najd de Touhama, en direction du Yémen. 

Ce groupe qui s’est détourné de l’obéissance à Allah et à Son Messager et qui a suivi une voie différente de celle des croyants, c’est le groupe des « wahhabites ».

Il a été fondé il y a 250 ans par Mouhammad Ibnou Abdi l-Wahhab, un homme de la région du Najd – la région de la péninsule arabique dont la capitale est Ar-Riyad, cette ville nouvelle entièrement bâtie par les grandes compagnies pétrolières américaines . Cet homme a réussi à fanatiser les bédoins de cette région et a été suivi par la suite par une racaille qui a accepté sa dissension et qui l’ont à leur tour propagée.

En raison des énormes moyens financiers mis en œuvre pour son service, le mal de la dissension provoquée par ce groupe a pu atteindre un grand nombre de pays musulmans. Le feu de la dissension a pris, les orateurs du mal se sont levés et la catastrophe s’est généralisée au point que plus des trois quarts des mosquées d’Europe sont actuellement sous l’influence directe des wahhabites qui se cachent hypocritement sous le nom de salafites.

Dans l’objectif de tromper les gens, ce groupe a donc pris d’autres dénominations trompeuses, comme « Les Salafites » ou « Ansarou s-Sounnah » et d’autres noms encore.isis boko haram eilil , el nosra alqaida et jen passe

Le Messager de Allah nous a pourtant mis en garde contre la dissension de cet homme, Mouhammad Ibnou Abdi l-Wahhab, lorsqu’on lui avait cité la région de Najd pour qu’il fasse des invocations de bénédiction en sa faveur. Le Prophète n’avait pas donné satisfaction à ceux qui le lui avaient demandé mais il avait dit au contraire ce qui signifie : «C’est de là-bas qu’apparaîtra le fer de lance du diable » [rapporté par Al-Boukhariyy]. Dans une autre version, il a dit ce qui signifie : « La fitnah viendra de l’est« . Or à l’est de Médine, il n’y a que Riyad et Qatar les deux fiefs des wahhabites.  la région de Riyad, et Qatar, les deux fiefs des wahhabites ! Voici la carte qui montre le NADJ et ses deux régions ( Riayd et Qatar ) :

VOILA MAINTENANT LES PROPOS DE IBN TAYMIYYA DANS SON LIVRE QUI CONTREDIT LES WAHABITES ET CONFIRME QUE LE NAJD EN QUESTION EST CELUI DE L’ARABIE===>

يقول المجسم ابن تيمية في كتابه المسمى (بيان تلبيس الجهمية) ج1 /ص 17 : و قد (تواتر) عن النبي صلى الله عليه و سلم إخباره بأن الفتنة و رأس الكفر من المشرق , الذي هو (مشرق مدينته كنجد) . انتهى. ابن تيمية مرجع الوهابية يسمي بلد محمد بن عبد الوهاب مطلعا للفتنة و رأسا للكفر قبل أن يأتي أذنابه بمئات من السنين

 

L’anthropomorphiste Ibn Taymiyya dans son livre intitulé Bayan Talbis L-jahmiyyah, p. 17 premier chapitre a dit:

 

« Et il a été rapporté par attawatour ( hadith moutawatir) du Prophète qu’il a dit que la fitna le fer de lance de la mécréance viendra de Najd viendra de l’Est ».

La direction désignée par le Prophète est à l’est de la propre résidence du Messager à l’est de la ville de Médine. Et ou est le Nadjd.?

 

Voir sur la carte ci-dessus ——————–>> Najd est la région a l’est de la ville de Médine.

 

 Abû Bakr rapporte ces propos du Prophète  :saws : «L'Antéchrist apparaîtra en Orient, dans une terre appelée Khurasân et sera suivi par des peuples dont le visage sera semblable à des boucliers martelés.»

im-copie-81

"Des armées portant des étendards noirs viendront du Khurasan. Aucune puissance ne pourra les arrêter et il atteindront finalement Baitul Maqdis où ils érigeront leurs drapeaux." (rapporté par Abou Huraïra)

etat islamic isis

maintenant jetons un oeil sur leur guide suprème leur calife a tous ces satanistes déguisés en croyant

baghdadi_femme00-de3c6un bon acteur qui se fait passer pour un pieux alors qu'il frequente les bars boit de l'alcool  ..........

la plupart de ces combattants sont en fait anti islam et sataniste  les preuves ne manquent pas ils tuent des musulmans censés etre leur frere ben voyons ,ceux qui sont tués arborent des tatouages sans ambiguités sur leur obédience

taliban sataniste

faux djihadiste

terroriste sataniste tatouageune belle ordure avec son tatouage qui le trahis les musulmans ne portent jamais de tatouage c'est un péché bref déjà le fait de tuer des innocents et révélateur de cette mascarade sanguinaire qui est déjà une violation des lois divines de toutes les religions .......

terroriste satanisteles premières victimes de ces monstres dans le monde sont les musulmans en  les accusant vous les tués deux fois..........

 

 

syrie-kafranbel-dessins-activistes3ils se reclament de lignée reptilienne sortis tout droit du coeur et se nomment  isis

Rien n’a émergé de là qui n’ait provoqué plus de tremblements de terre et de désordres que le culte wahabite établi par Mouhammad Ibn ^Abdi l-Wahhab. C’était un égaré qui a mené à l’égarement les gens qui l’ont suivi.

C’est lui la corne du diable annoncée par le Messager (saws), qui s’est abstenu d’invoquer pour le Najd car Allah lui avait révélé ce qui allait apparaître de cette région,  et tous les problèmes qui découleraient de cette secte et de son appel démoniaque.

**************************************************************************************************************

videos de l'horloge de l'antechrist face a la mecque le jour se léve bien sur les deux cornes comme il a été prophétisait par le prophete des musulmans

 

 

POUR EN SAVOIR D’AVANTAGE JE VOUS INVITE A LIRE CE livre =>

 

Le wahabisme démasqué

 

Voici un écrit d’un livre qui est passé sous bien des censures, pour cause il donne des éléments à
réflexions sur la formation  du dogme wahhabite, pseudo salafite.


l’auteur a dit :

Confessions d’un espion britannique et l’hostilité britannique contre l’islam « Memories of Hempher, l’espion britannique du Moyen-Orient est le titre d’un document qui fut publié par séries dans un journal allemand: « Speigel« et plus tard dans un proéminent journal français. Un docteur libanais avait traduit le document en langue arabe et de cette traduction ont découlé la traduction anglaise et des traductions en d’autres langues.Les publications « Waqf ‘Ikhlas » ont répandu et fait circuler le document en anglais non seulement en version papier mais aussi en version électronique sous le titre : »Confessions of a british spy and British enmity against islam« .

Ce document révèle la vraie conjoncture du mouvement wahhabite qui fut innové par Mouhammad ^Abdou l-Wahhab et il explique les nombreux mensonges que ce mouvement a propagé au nom de l’islam et les mensonges propagés envers le prophète Mouhammad ^alayhi s-salatou wa s-salam etenvers les musulmans notamment. Il n’y a pas de doute qu’aujourd’hui les wahhabites se présentent ou tiennent le rôle de pivot dans le terrorisme, en permettant, en finançant, et en organisant l’effusion du sang des musulmans et d’autres gens innocents.

Leur histoire bien connue du terrorisme, comme elle est documentée dans « Fitnatou l-wahhabiyyah » par le moufti de la Mecque, Chaykh ‘Ahmad Zayni Dahlan, et leurs courants assassinats et infractions est due à leur mauvaise croyance que soit disant tout le monde serait blasphémateur sauf eux-mêmes (les wahhabites) (….)

Un livre à voir fortement car il montre le mal qu’a causé Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab, les crimes qu’il a commis etc… Pour découvrir le complot, lisez les confessions de l’espion anglais Hempher qui avait été chargé de la mission de diviser l’Islam de l’intérieur-Il raconte comment il a infiltré les musulmans pour finir par trouver Mouhammad ibn ^Abdil -Wahab pour fonder le wahabisme-ci joint aussi les preuves des grands savants de l’Islam qui racontent le wahabisme, ses égarements ses massacres, ainsi que les savants qui ont combatut cette secte par leurs livres…, a lire absolument==>

 

Le Wahabisme fut fondé par Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab. Il était né à Houreymila à Nadjd en 1111 [1699] et il mourut en 1206 [1791]. Précédemment, il était allé à Baghdad, Basra, Iran, Inde et à Damas, en vue de voyager et de commercer. En 1125 de l’Hégire [en 1713], à Basra, il est tombé en piège de Hempher, l’agent Britannique et il a été employé aux travaux pour “la destruction de l’islam”, menés par les Britanniques. Il a publié les choses corrompues que l’espion avait faites écrire sous le nom de “Wahhabisme”.

Confessions d'un espion britannique et l'hostilité britannique contre l'islam by neillyDC

Posté par rusty james à 16:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


le secret de la lignée des rois de france au sang bleu

saint_bertrand_de_comminges

 

Dans la salle du Chapitre à la cathédrale de Saint Bertrand de Comminges, une miséricorde représente une femme ... munie d'ailes d'ange et de pattes de reptiles.

 





En la Cathédrale Sainte Marie d'Auch dans le Gers, François 1er est représenté sous l'apparence du roi David à la harpe. La Maison Royale de France descend de David.

Il nous suffit maintenant d'observer ce que ce roi de France en qui s'incarne l'esprit même du fondateur de cette race "davidique" tend à nous montrer, son index droit pointe vers ses pieds.

David-François 1er en la Cathédrale Sainte Marie d'Auch



Nous découvrons un roi-crapaud sous l'effigie de David-François 1er.

Ce personnage couronné a des jambes de batracien !

roi-crapaud sous l'effigie de David-François 1er



Les Mérovingiens utilisèrent l'emblème de la grenouille comme manifestation de leurs certitude d'appartenir a la race immortelle des rois de France. Les Francs primitifs portaient sur leurs enseignes un semis de crapauds.
Une légende raconte qu'un ange apparut à Clovis pour changer l'emblème du crapaud en fleur de Lys (Lys des marais).

fleur de lys


La figuration symbolique de la grenouille des mérovingiens ressemble beaucoup a la fleur de lys des capétiens laquelle sera facilement transformée en abeille par la suite.



"Galli" ("Les Origines")

On les nommait aussi Galates. Les Romains les appellent "Galli" ("Les Origines"). Ainsi les appellations Celtes, Galates, Galli et Gaulois s'appliquent au même peuple dont l'origine était Israël.

Galilée veut dire "cercle de pierres" ...
Galilée se dit Galil en hébreux. Le sens de ce nom est très ancien et provient du début de la conquête de Canaan par Josué et peut-être même bien avant puisque cette région était déjà urbanisée dès les couches les plus anciennes de la civilisation cananéenne. Galil vient d’une racine hébraïque qui signifie "rouler". Il désignerait un "cercle" probablement un "cercle de pierres" comme dans le mot Gilgal (mot de même racine que Galilée).

Et il y a lieu de remarquer que ces appellations sont à l'origine étymologiquement de Valaques, Walah, Wales, Welsch, Galles et aussi Gael

Ascendance Davidique des Rois de France
(selon Monsieur le Marquis de la Franquerie)

La Bible dit que Noé, qui était le dixième degré de la filiation humaine, eut trois fils et que leur postérité peupla le monde après le déluge (Genèse, chap. IX, versets 1 et 18 et 19). Deux de ses fils furent les ascendants des races qui nous intéressent : Sem, l'auteur des Maisons de Juda et d'Israël, et Japhet ancêtre des peuples européens. Cham eut l'Egypte et l'Afrique.

 

Juda, au vingt quatrième degré depuis Adam, frère de Lévi, l'ancêtre des Grands Prêtres, et de Joseph qui devint le premier ministre du Pharaon d'Egypte, Juda, dis-je, eut deux fils de la Syrienne Thamar et la Bible précise :

Comme elle fut sur le point d'enfanter, il parut qu'il y avait deux jumeaux dans son sein. Et lorsque ces enfants étaient prêts à sortir, l'un des deux passa sa main à laquelle la sage femme lia un ruban écarlate, en disant : "Celui-ci sortira le premier ". Mais cet enfant ayant retiré sa main, l'autre sortit. Alors la sage-femme dit : "Pourquoi le mur s'est-il divisé à cause de toi ? ". C'est pourquoi il fut nommé Pharez. Son frère qui avait le ruban écarlate à la main sortit ensuite et on le nomma Zara. (Genèse, chap. XXXVIII, versets 27 à 30).

David, Sédécias et Jésus étaient de la branche de Pharez et non pas de celle de Zara.

D'après l'histoire, les descendants de Zara devinrent des nomades et se dirigèrent au nord-est, dans le territoire des Scythes, pour rejoindre les dix tribus.

"Mais tandis que la lignée PHAREZ-DAVID-SÉDÉCIAS (que la Bible appelle HAUTE et ÉLEVÉE) possédait encore le SCEPTRE, la lignée de Zara (appelée BASSE et ABAISSÉE) aspirait toujours aux honneurs de le posséder un jour."

 

Or Pharez fut l'auteur de la branche royale de Juda et Zara des Rois Troyens, auteurs eux-mêmes des Sicambres (autre nom donné aux Francs), dont l'un des chefs, Marcomir IV, ancêtre direct et salique des trois branches des Rois de France, avait épousé Athildis qui descendait à la sixième génération d'Anna, cousine germaine de la Très Sainte Vierge et fille de Saint Joseph d'Arimathie dont l'ancêtre commun était le Roi David, par Salomon et aussi par Nathan.

 

Le SCEPTRE passa donc saliquement de la branche de Pharez à celle de Zara et aussi la descendance de David assurée dans la branche de Zara par plusieurs mariages, notamment par Anna et Athildis, ci-dessus mentionnées et, antérieurement, par Tea-Tephi, la propre fille du dernier roi de Juda par les Rois d'Irlande et d'Ecosse, ancêtres de la plupart des Maisons Souveraines européennes, ainsi que nous allons le constater.

 

Pendant la onzième année du règne du dernier roi de Juda, Sédécias, en 585 avant Jésus-Christ, les Chaldéens, sous le règne de Nabuchodonosor, après deux ans de siège, détruisirent la ville de Jérusalem et le Roi de Babylone prononça son arrêt : Il tua les fils de Sédécias devant lui et lui creva les yeux, le chargea de chaînes et l'emmena à Babylone. (IV Rois, chap.XXV, versets 7 et suivants)

Jérémie relate la même chose et ajoute : "Il fit égorger tous les princes de Juda." (LII, versets 10 et 1 1)

Mais il précise que les filles du Roi furent sauvées en même temps que lui. (XLI, verset 10 et XLIII, verset 6).

L'une des filles de ce roi Sédécias, Tea-Tephi, sera en effet l'ancêtre de la plupart des Maisons souveraines de l'Europe.

Jérémie est considéré en Irlande comme le grand législateur sous le nom d'Ollam Fodhla. Il aurait emmené Tea-Tephi, fille du dernier Roi de Juda, dans ce pays où elle aurait épousé un prince irlandais, Heremon. Ils seraient les auteurs des Maisons Royales d'Irlande et d'Ecosse. Il n'est pas sans intérêt de constater que le blason de l'Irlande représente la harpe de David et de sa Maison et que celui de l'Ecosse est un lion qui rappelle la Tribu de Juda.

Faut-il ajouter que cinq siècles et demi plus tard, Saint Joseph d'Arimathie - oncle de la Très Sainte Vierge - serait venu en Irlande et serait mort à Glastonberry le 27 juillet 82 et que sa petite fille, Bennardim, fille d'Anna, aurait épousé le Roi Lear...

 

Ainsi finit donc politiquement le Royaume de Juda l'an du monde 3416, soit 585 ans avant Jésus-Christ et les droits du SCEPTRE et aussi le DROIT D'AÎNESSE passèrent à une autre branche qui devint la branche aînée, celle des Rois Troyens, ancêtres directs et saliques par les Sicambres des Rois de France et qui, par Tea-Tephi, descendaient également de David.

 

Le DROIT D'AÎNESSE est un droit qui appartient, sa vie durant, à tout aîné mâle concernant le DROIT À LA COURONNE, pour les Familles Souveraines, ou au titre pour les familles nobles, et qui s'applique plus spécialement à l'héritage matériel et politique, mais qui comprend également l'héritage spirituel attaché par tradition à l'héritage politique et matériel.

 

Le SCEPTRE est l'insigne et "dans la Bible représente la promesse divine garantissant une succession ininterrompue de Rois, dont le personnage culminant, Notre Seigneur Jésus Christ, viendra régner en tant que ROI DES ROIS. Le SCEPTRE contient donc la promesse du salut éternel PAR JÉSUS-CHRIST" ou ses représentants. Il relève donc du domaine de la GRÂCE. Mais cette promesse spirituelle s'applique à toutes les nations, à toute créature humaine qui peut être rachetée par le Christ.

 

Le SCEPTRE est allé à Juda, alors que le DROIT D'AÎNESSE a été attribué à Joseph, donc à deux tribus différentes d'ISRAËL.

 

HISTOIRE DU PEUPLE DE DIEU DE L'ANCIEN TESTAMENT

Rappelons que Joseph fit venir son père et ses frères en Egypte avec tous les leurs. Le pharaon leur donna une contrée qu'ils peuplèrent si rapidement que cela excita la jalousie, la méfiance, enfin la persécution de ce peuple. Alors naquit Moïse qui, sur l'ordre de Dieu ramena le peuple d'Israël vers la Terre Promise ; c'est au cours de ce retour qu'eut lieu le passage de la Mer Rouge et la destruction de l'Armée Egyptienne, puis la manne lors de la traversée du désert et le passage au mont Sinaï où Moise reçut le Décalogue.

Ce dernier ayant alors senti sa fin prochaine, demanda à Dieu de nommer celui qui devait conduire le peuple d'Israël et Dieu désigna Josué, qui, dans la guerre contre les Amalécites, avait mis l'ennemi en déroute. Arrivé au bord du Jourdain, Dieu renouvela le miracle qui s'était produit lors du passage de la Mer Rouge et Josué se rendit mettre de tout le Pays de Chanaan, c'est-à-dire de la Palestine. Le pays fut alors partagé entre les douze tribus d'Israël où elles furent gouvernées par les Juges jusqu'au jour où elles demandèrent un Roi.

Mais leur premier Roi, Saül, ayant voulu s'octroyer les pouvoirs ecclésiastiques, a été rejeté dans sa descendance, car il devait ainsi servir d'exemple de ce qu'un Roi ne devait jamais faire.

Alors le choix de Dieu se porta sur David qui reçut de l'Eternel le serment de pérennité pour sa race, serment que Dieu tint à toujours respecter, même quand la descendance de David fut infidèle.

L'ascendance davidique de Notre Seigneur par sa Mère est relatée dans l'Evangile de Saint Luc. Cette ascendance était double, car la Reine du Ciel et de toute la Création avait pour ancêtres deux des fils de David : Le Roi Salomon, dont la descendance est relatée dans l'Evangile de Saint Matthieu, et Nathan dont la postérité a été décrite par Saint Luc. En effet, Eléazar, au vingt quatrième degré de la descendance de Salomon et arrière grand père de Saint Joseph, eut une fille qui épousa Lévi, le grand père de Saint Joachim, Père de la Très Sainte Vierge, et aussi de Saint Joseph d'Arimathie. Ajoutons que par sa Mère, Sainte Anne, Marie descendait des Grands-Prêtres. Toutes ces généalogies sont inscrites dans la Bible.

 

L'Abbé Boudet, Curé de Rennes-les-Bains, dans l'Aude, a publié en 1886 une étude : "La vraie langue celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains" dans laquelle il écrit : "La Gaule a été le point central de l'établissement définitif de la famille celtique dans les contrées occidentales de l'Europe" (page 1), et il ajoute :

"Les Gals, descendants de Gomer, fils de Japhet, partirent de l'Asie Mineure à une époque que l'on ne peut préciser, se répandirent dans la Gaule, en refoulant les Ibères vers le sud, les Ligures vers l'est... "

"Les Kimris formaient la seconde branche de la famille gauloise. Les Grecs les nommaient Kimmerioi et les Romains les appelaient Cimbri. En l'an 631 avant Jésus-Christ, les peuples scythiques, au rapport d'Hérodote, fondirent sur les bords du Palus Méotide et poussèrent devant eux les Kimris qui se dirigèrent vers le soleil couchant sous la conduite de Hu-arBras, remontèrent le cours du Danube et envahirent la Gaule par le Rhin. Suivant les traditions kimriques, Hu-ar-Bras ne s'établit point dans la Gaule, mais il traversa l'Océan brumeux et conquit sur les Gals l'île d'Albion" (Pages 2 et 3). Et il fait une étude remarquable sur les rapports existant entre la langue hébraïque et la langue celtique.

 

Plusieurs tribus d'Israël étaient établies dans le pays de GALAAD et, au temps du Christ cette région s'appelait aussi GAULONITIS. Il convient de rapprocher ce nom de région de Galates et Galli ou Gaulois qui finit par être donné aux habitants de la Gaule une fois que ses habitants s'y furent installés.

"Ce nom CELTE, ils (les Celtes) SE L'ÉTAIENT DONNÉ A EUX-MÊMES. On les nommait aussi Galates. Les Romains les appellent Galli" ("Les Origines"). Ainsi les appellations Celtes, Galates, Galli et Gaulois s'appliquent au même peuple dont l'origine était Israël. Et il y a lieu de remarquer que ces appellations sont à l'origine étymologiquement de Valaques, Walah, Wales, Welsch, Galles et aussi Gael. Or le mot hébreu GOLAH, qui se prononçait "GAULAU" signifiait EXIL et il n'apparut dans la Bible au deuxième livre des Rois, chapitre XV, verset 19, qu'au moment où les habitants de Galaad et de la Galilée furent emmenés captifs en Assyrie.

 

Tout à fait à l'origine les anciens habitants de notre Pays étaient les Ibères qui descendaient de Japhet mais ne laissèrent que peu de traces et franchirent les Pyrénées.

Javan, fils de Japhet, eut plusieurs fils : Rodanim, ancêtre des habitants de Rhodes et des populations qui s'installèrent à l'embouchure du Rhône ; Elie, ancêtre des Grecs et des et des Latins ; enfin Tarsisa s'installa tout d'abord en Asie Mineure où il aurait fondé le port de Tarsis avant que ses descendants se soient installés dans la Ligurie, en Italie.

Ceux qui envahirent la Germanie, la Scandinavie et les Iles Britanniques s'appelèrent alors du nom général de Saxons, ou Isaac-sons, les fils d'Isaac.

Or l'histoire montre qu'une fille de Priam, Roi de Troie, épousa Memnon d'où à la 22' génération Odin qui épousa Frea, petite fille de Lucius frère d'Athildis, l'épouse de Marcomir IV est à l'origine des différentes maisons saxonnes. Odin, dont la mythologie scandinave a fait un dieu. Les Gaulois, par contre, constituaient le fond de la population avant les Francs et étaient de race celtique.

L'homme choisi par le Christ pour être le sauveur de la chrétienté fut Constantin l'Empereur des Gaules. Et c'est sur notre sol, à la tête de ses légions, composées en partie d'hommes de chez nous que la croix lumineuse lui apparût avec cette fulgurante promesse de victoire; In hoc signo vinces! et qu'il se convertit.

 

Samothès, quatrième fils de Japhet, fils de Noé, a émigré dans les Gaules, où il a fondé un lignage de rois lettrés, créateurs d'universités. Proscrit pour impiété (il ne croyait pas en l'immortalité de l'âme), un membre de ce lignage a fui, en Asie, où il a apporté la culture gauloise et fondé la cité de Troie. Après la ruine de celle-ci, conquise par les Grecs, Francus (ou Francion), fils d'Hector, est retourné au pays de ses ancêtres.

D'autres fugitifs de Troie ont créé, entre le pays des Scythes et celui des Hongrois, l'empire de Sicambrie ; puis, ils ont émigré en Germanie grâce à l'empereur romain Octave et sont entrés peu à peu en Gaule pour y rejoindre les descendants de Francus, fondateur du royaume des Francs. Sur le trajet de leur migration, plusieurs villes portent dans leur nom la racine "Cambr" (Cambron-Casteau, Cambrai …)

Jean Lemaire de Belges, historiographe de Marguerite de Bourgogne, dans son poème Illustrations de Gaule et singularités de Troie (1510). Soixante ans plus tard, dans sa Franciade dédiée à Charles IX, Ronsard imagine l'origine troyenne qui légitime la royauté capétienne. Au livre IV, Francus (ou Francion), ayant au cours de sa migration épousé la fille du roi de Crète, qui est prophétesse, se fait annoncer par elle son voyage vers la Gaule. Elle prédit toute la série des rois de France qui seront ses descendants à partir de Marcomius, prince de Sicambrie, jusqu'à Charles Martel et Pépin le Bref, en passant par Pharamond, Claudion, Mérovée, Childéric, Clovis (le fier Sicambre, "honneur des Troyens"), Childebert, Clotaire, etc.

Le LYS est le symbole de la royauté. Depuis David la monarchie est de droit divin.

Clovis, premier roi de Gaule reçoit un écusson (bouclier) à trois fleurs de Lys par un Ange. Le baptême de Clovis eut lieu à Reims le 25 décembre 498.

 

 

SEULS LES ROIS DE FRANCE DESCENDENT SALIQUEMENT DE LA TRIBU DE JUDA

Seule la Maison Royale de France, dans ses branches successives par ordre de primogéniture mâle est l'héritière du DROIT D'AÎNESSE, par la ligne mâle et cette Maison Royale a seule hérité validement et donc légalement du SCEPTRE, car la Maison Royale d'Angleterre ne descend de la Maison d'Israël et de Juda que par les femmes, alors que la Maison Royale de France en descend par la primogéniture mâle. Ce que montre nettement le grand tableau généalogique du pasteur Milner allant de Juda jusqu'à la Reine Elisabeth Il. Mais il arrête cette ascendance salique mâle à Charlemagne parce que Hildegarde, la fille de l'Empereur, est l'ancêtre de l'actuelle Reine d'Angleterre.

En outre, la Maison Royale de France descend de David (donc de la Maison Royale de Juda tout comme la Maison d'Angleterre) uniquement par quatre Princesses de la Maison de David : Tea-Tephi qui épousa Heremon ; Anna, la cousine germaine de la Très Sainte Vierge Marie et la fille de Saint Joseph d'Arimathie par son mariage avec Beli Nouer, dont la fille Bennardim épousa le Roi Lear ; enfin Athildis qui épousa Marcomir IV. La Bible annonçait que la Maison de David serait transplantée en Occident ; elle l'a été, en effet, et par DROIT D'AINESSE salique dans la Maison Royale de France. La Tribu de Juda était la figure anticipée du Royaume de France.

Par ailleurs la Maison de Habsbourg descendrait saliquement de Clotaire ler Roi de France.

L'Eglise avait institué pour les seuls rois de France la cérémonie du SACRE qui faisait d'eux les représentants de Dieu dans l'ordre temporel et les chefs de tous les souverains.

Parlant du Roi de France, le pape Saint Grégoire le Grand, qui régna de 590 à 604, va jusqu'à écrire :

"Le Roi reçoit LE SACREMENT DE L'ONCTION. Parce qu'en effet l'onction est un SACREMENT."

"Le sacre de la Sainte Ampoule donnait au Roi de France LA PRÉÉMINENCE SUR TOUS les autres Rois, prééminence reconnue et acceptée ; il faisait du Roi salique le Roi très chrétien non seulement dans son royaume, mais SUR TOUTE LA TERRE."

Le Roi de France, "parce qu'il est sacré avec une huile venue du ciel" "porte la couronne de gloire entre les Rois." "Il est le Roi des Rois de la Terre", le REX MUNDI.

 

LES PRÉTENTIONS ANGLAISES

Le mariage de Mathias Il avec la fille de Simon le Juste introduit la lignée sacerdotale dans la généalogie; si bien que Héli, le père de Marie, et Joseph, le père d'Anne, descendaient tous les deux de la même façon du Roi David, le Psalmiste, et d'Aaron, le Grand-Prêtre. Le Roi Edouard VII est cent troisième dans la descendance d'Aaron.

Et l'on peut remarquer, coïncidence tout à fait involontaire, que les Rois Tudors qui amenèrent sur le Trône d'Angleterre cette lignée Hébraïque sacerdotale et royale, ont introduit la "Herse" comme écusson, qui semble être ni plus ni moins que le Plastron du Grand-Prêtre.

"L'Armilla", dont on a revêtu le Roi lors du couronnement, est exactement la même chose sous une autre forme - le nom étant hébreu à peine transformé après tant d'année pour les "Lumières" de Dieu. Ce vêtement fut introduit par les Tudors.

Ajoutons que pour mieux encrer dans l'opinion populaire ces prétentions, le trône sur lequel se trouve le Roi d'Angleterre le jour de son couronnement est établi sur la pierre que l'on assure être celle sur laquelle Jacob aurait eu le songe relaté dans la Genèse (XXVIII, versets Il à 22).

Ces rois se prétendent de sang bleue cette lignée a été hybridé avec le sang reptilien ,ils ont été maudits par dieu et depuis n'ont aucune chance d'échapper a leur sort ,alors ces rois souvent on fait couler le sang depuis des milliers d'années ce sachant maudits ,denos jours ils restent cette lignée de sang bleue chez les dynasties capetienne merovingiennes ,et nous en avons chez nos célébrités et chanteur  prenons le nomde balavoine et mettons le dans un moteur genealogique capetiens voyons le resultat ....

La Descendance Capétienne Recensement de tous les descendants d'Hugues Capet dont la filiation est encore représentée en 2015> Famille (blason) Branche BALAVOINE Ambroise 1761 1796 1845 VILLERS M. CRO0807 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Delphine 1776 1831 BALAVOINE L. DEL1301 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Fleury Benoît 1805 1828 1850 HECQUET A. DEL1301 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Hector 1821 1843 SEVIN E. CRO0807 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Héloïse 1851 1875 CRO0807 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Jean François 1730 1758 1788 PRUVOST M. CRO0807 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Jean Philippe 1731 1755 1785 DUCATEL A. DEL1301 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Joseph 1721 1754 CUVELIER M. CRO0807 Notice BALAVOINE BALAVOINE Joséphine Adelphine (ménagère) 1833 1857 1894 DANEL C. DEL1301 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Louis Jph (berger) 1778 1802 BALAVOINE D. DEL1301 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Louis François Joseph 1798 1821 1867 TRAMECOURT E. CRO0807 Fiche BALAVOINE BALAVOINE Pierre Philippe (berger) maintenant ecoutons une de ses chansons qui cache un bien curieux récit "Lucie, Oh Lucie
Qu'est ce qui t'amène
Oh Lucie, Oh Lucie
Qu'est ce qui te gène
Toute la ville t'appartient
Toute la ville est dans tes mains
Le reste n'est qu'histoire ancienne
Tu connaissais déjà la fin lucie c'est un clin d'oeil a qui vous savez mais bon continuons sur une intuition pour voir certains diront et alors c'est le hasard c'est juste une chanson ok on connait les sceptiques ,alors poursuivons encore un autre exemple

la-vie-ne-mapprend-rien.JPG

Qui ose dire qu’il peut m’apprendre les sentiments (reptilien)
Ou me montrer ce qu’il faut faire pour être grand
Qui peut changer ce que je porte dans mon sang (lignée )

Qui a le droit de m’interdire d’être vivant
De quel côté se trouvent les bons ou les méchants
Leurs évangiles ont fait de moi un non-croyant

une lignée maudite par dieu c'est ce qu'il veut dire ........

diana spencer etait aussi capetienne

F Famille (blason) Branche SPENCER Adelaide 1862 1885 SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Albert, 7e comte 1892 capedia Fiche SPENCER SPENCER Alexander SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Alice MOORE H. FIN0915 Fiche SPENCER SPENCER Alice 1563 1580 1635 STANLEY F. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Almeric 1834 1857 1864 FANE I. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Almeric 1841 1869 SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Amber SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Amelia SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Anne 1715 1737 1771 DOUGLAS-HAMILTON J. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Anne 1773 1796 1865 ASHLEY-COOPER C. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Anne SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Aubrey 1853 1885 SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Audrey 1911 SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Augustus 1807 1836 1893 CAMPBELL H. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Augustus 1851 1886 1912 GRANT-THOROLD H. SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Benjamin Murray ROC0017 Fiche SPENCER SPENCER Blanche 1850 1876 SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Brenton SAU0729 Fiche SPENCER SPENCER Caitlin SAU0729 Fiche SPENCER

 

7 chakras ou les 7 portes énergétiques par ou les sorciers et les djinns vous attaquent

 

Vortex3


Ce que vous allez lire à la suite, est l'un des plus grands secrets de Satan , des sorciers et des alliés du diable les "SS". Ces secrets sont bien cachés au monde depuis des siècles car le problème crucial et le bien être des hommes, tourne autour du pénomène des ENERGIES. Ces vérités sont bien exposées dans le Coran mais incomprises des musulmans. Toute personne se penchant sur le sujet des énergies est discrètement éliminée , j'ai souvent discutté avec des musulmans sur les chakras et les energie le 3 oeil  ils me regardaient comme une personne à coté de la plaque voir completement égaré ,que voulez vous l'ignorance aveugle l'homme croire c'est pas voir ou comprendre pour la majorité hélas ,comme le cas de Nicolas TESLA et bien d'autres, voir la vidéo suivante pour commencer.

ce groupe de musique allié de satan est assez explicite sur le dos de sa pochette

a0290264794_10

 

 

    

3 - La vérité sur l'Energie Libre et gratuite - ma-terre.fr

 

   Néanmoins, la recherche de la science étant une obligation pour tout esprit libre, 

    • Pourquoi  les ablutions sont faits a des endroits precis du corps ?
    • Pourquoi les mosquées sont construites avec des dômes?
    • Pourquoi prier cinq fois par jour à des moments précis?
    • Pourquoi tourner sept fois autour de la Kaaba et pourquoi lui faire face au cours des cinq prières quotidiennes?

Voilà tant de questions qui sont demeurées inexplicables depuis environs 15 siècles. Il en est ainsi, certains comportements du prophète sws, restent également inexplicables lorsqu'il a été rapporté qu'il mange avec trois doigts, lèche les trois doigts suivant un ordre précis, et lorsqu'il boit, il ne boit que par trois fois.  C'est bien de copier toute sa tradition et c'est aussi très bien de comprendre afin de mieux les mettre en pratique et augmenter la foi des pratiquants .

   Voici par exemple certains versets parmi tant d'autres, qui sont également demeurés incompris depuis plus de 14 siècles et ayant servi de bonne cause dans nos recherches et découvertes sur le phénomène des énergies.

« Ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et mangez en vous deux, à votre guise; et n’approchez pas l’arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes. Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant: "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels. Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu'ils eurent goûté de l’arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela: "Ne vous avais- Je pas interdis cet arbre? Et ne vous avais- Je pas dis que le Diable était pour vous un ennemi déclaré? » (Sourate 7 verset 19-22)

"Ô enfants d'Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. - Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. - C'est un des signes (de la puissance) de Dieu. Afin qu'ils se rappellent". Coran [7:26]

"O vous qui croyez, l'alcool, le jeu de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires ne sont qu'impureté, relevant du fait du diable. Préservez-vous en, afin de réussir. Le diable ne veut, par le biais de l'alcool et du jeu de hasard, que jeter l'inimitié et la haine entre vous, et vous détourner du souvenir de Dieu et de la prière…" (Coran 5/90-91).

"Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité". Coran 41/53.

   .Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. - C'est un des signes (de la puissance) de Dieu. Afin qu'ils se rappellent

le vêtement de la piété est l'enveloppe énergétique du corps purifié qui a un un rayonnement lumineux si intense que aucune creature invisible ne peut l'approcher sans être détruite c'est l'equivalent  du champs magnétique terrestre qui filtre les mauvais rayons ou ondes du soleil une parabole pour ceux qui réfléchissent , ce que l'on appelle  l'aurra  qui s'affaiblit lorsque nous sommes en impureté quotidienne chaque centre énergétique et cibller les yeux la bouche le ventre et les zones sexuelles des que les breches sont faites vous devenez instable triste et vous faites souvent des cauchemars ou rêves étranges .

 



Le contrôle d'esprit par l'énergie

  Selon l'Islam et la science, selon la logique et la raison, l’être humain a été créé sur trois dimensions (corps, esprit, âme) et il évolue sur trois dimensions de son destin (santé, émotion, spiritualité) qui sont attachées aux sept grandes parties vibratoires du corps encore appelées points vitaux ou centres énergétiques. Ils sont de part et d’autre reliés à nos sept glandes endocrines qui sont :

energie chakras point de vortex

 

  1. la glande surrénale reliée au centre énergétique du coccyx
  2. la glande gonade (ovaire/testicule) est reliée au centre énergétique du pubis
  3. la glande pancréas ou adrénaline est reliée au centre énergétique du plexus solaire
  4. la glande thymus reliée au centre énergétique du cœur 
  5. la glande thyroïde reliée au centre énergétique de la gorge
  6. la glande pituitaire reliée au centre énergétique du front
  7. la glande pinéale reliée au centre énergétique de la fontanelle

  Ces sept glandes secrètent et prennent en charge notre système immunitaire. Par contre, elles sont gouvernées par les sept centres énergétiques ou points vibratoires du corps physique. Sur le plan subtil, ces sept centres énergétiques dépendent de l’énergie positive alimentaire et environnementale pour maintenir notre esprit à l’intérieur de notre corps physique. Notre esprit évolue alors dans le monde énergétique ou métaphysique et dépend de l’énergie. L’esprit est donc le moteur du corps physique car il représente également notre intellect.

  Néanmoins, dans le monde énergétique, vivent également les djinns (esprits / génies), les shayatunes (diables parmi les djinns) et dans le monde lumineux, vivent les anges et notre âme. C'est-à-dire, les djinns voient notre esprit mais ne voient pas l'âme, alors que les anges voient l'âme et l'esprit. Autrement dit, les djinns sont créés du feu et dépendent de l'énergie, les anges sont créés de la lumière et dépendent de la lumière et l'homme a été créé de la matière, de l'énergie et de la lumière. Les djinns et les shayatunes dépendent de la même énergie que notre esprit, et les anges dépendent de la même lumière que notre âme. Or, sans l'énergie pure et puissante il n'y aura pas de la lumière. Par contre, il y a deux types d’énergies, subdivisées : l’énergie positive (« naturelle » et « spirituelle ») et l’énergie négative (« naturelle », « artificielle » ou «  diabolique »).

 

L'aura interne et externe

 

   "Ô enfants d'Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. - Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. - C'est un des signes (de la puissance) de Dieu. Afin qu'ils se rappellent". Coran [7:26]

   De la même manière que nous habillons le corps physique des vêtements à base de la matière, il en est de même pour notre esprit ; il développe un vêtement énergétique (l'aura interne), et notre âme un vêtement lumineux (l'aura externe). Par contre, le vêtement de l'âme dépend du vêtement de l'esprit, et le vêtement de l'esprit dépend:

 d'un premier niveau naturel du corps physique: une alimentation d'énergie positive  et un environnement d'énergie positive .

   Si l’un de ces deux niveaux est négatif, l'homme perd ses deux vêtements. C'est-à-dire, le vêtement de l'esprit s'use à cause d'une alimentation malsaines, d’un environnement malsain , des péchés et d'abscence de spiritualité ou de tout processus de purification du corps et de l'esprit; ce qui neutralise ensuite le vêtement de l'âme car, sans l'énergie positive il n'y a pas de la lumière. Notre esprit est alors couvert d’un vêtement magnétique de 5 à 10cm du corps physique "l’aura interne" pour pouvoir développer le vêtement lumineux (l'aura externe).

chez les satanistes  et le New age leur  (leurre ) maitre leur a promis un habit de lumière si on peut appeller çà ainsi une forme d'illumination ,c'est une fausse promesse car c'est  ceux qui pratiquent de bonnes oeuvres qui auront le véritable habit de lumière ,leur habit sera celui des ténèbres avant de gouter a un chatiment douloureux et bien loin des promesses d'immortalités et de puissances promises mais c'est leur choix et nous ne devons pas les juger c'est ainsi que voulez vous ......Je leur souhaite de se repentir et de revenir sur le droit chemin le seul qui leur donnera la victoire finale et la paix eternelle .

 

illumination

harmonie universc'est en respectant l'ordre que nait l'harmonie la vie devient  une mélodie et le coeur son métronome .....rjames

 

 

harmonie comme l'arc en ciel avec ces 7 couleurs ou les notes de musiques qui se combinent pour creer l'harmonie des sons

AMtoXBvrFidgOjA0oBPOkGt72zk@224x282

Vous pouvez le sentir lorsque votre esprit est présent dans le corps, lorsque vous avez une alimentation saine, et lorsque vous vivez dans un environnement sain, où lorsque vous pratiquez la piété. Comment est-il possible de sentir votre vêtement magnétique ?

   Loin d’être une machine automatisée, l’homme fonctionne correctement sous l’effet de la matière au niveau du corps physique, de l’énergie positive au niveau du corps énergétique (l’esprit) et de la lumière au niveau du corps lumineux (l’âme). Dans l’électricité, nous avons la borne (+) et la borne (–) c’est ainsi que nos membres inférieurs et supérieurs gauches et droits, constituent deux champs magnétiques (+) et (-). A l’extrémité des membres, nous pouvons les identifier à travers un petit exercice.

   Est-ce qu’il vous arrive souvent par un choc ou un mauvais geste, de ressentir du courant électrique brusque ? Si oui, ceci confirme que tout notre corps est alors énergétique d'où électrique. Ainsi, pour diagnostiquer la présence de votre esprit et de l'aura interne de faible ou de forte densité, ouvrez vos deux mains, et rapprocher les de 2cm l’un l’autre. Garder la posture pendant 30 secondes. Ensuite, faites semblant de vouloir les frotter l'une contre l'autre. Vous allez remarquer ou ressentir qu’elles tentent de se repousser comme un effet magnétique.  

 

auras djinn

L'aura interne est comme un récepteur et émetteur d’énergie. L’énergie qu’il émet forme autour de l’esprit cette enveloppe magnétique encore appelée « aura magnétique », qui se développe en devenant très dense ou s’affaiblit en devenant très faible ou parfois neutre. Elle est très dense lorsque l’énergie est positive et divine et très faible lorsque l’énergie est négative ou parfois diabolique. Si vous avez une forte énergie magnétique, en écartant vos deux mains au-delà de 2cm, vous sentirez toujours cette puissance magnétique s'élargir au fur et à mesure; ce qui prouve que votre esprit est bien présent à l'intérieur de votre corps physique et maintenu par cette enveloppe. Dans le cas contraire, soit vous avez des brèches qui provoquent la fuite de vos énergies, des brèches permettant aux shayatunes d'avoir accès direct dans votre corps subtil pour vous contrôler et congestionner votre énergie, et aux sorciers de vous influencer facilement par les ondes négatives des sihrs enterrées ou accrochées. Ou encore, votre esprit est peut être scellé ou égaré quelque part dans l'univers. Or, celui qui contrôle l'esprit, contrôle le corps physique et l'âme. Par conséquent, vous n'avez plus de libre choix ou de volonté sur votre vie sociale, sanitaire, émotionnelle et spirituelle. Je cite quelques exemples : Si le sorcier ou le shaytane retire votre esprit et le dépose dans le désert, vous allez avoir des symptômes sur le plan physique tels que: errer dans la vie, ne pas arriver à atteindre ses objectifs; avoir plein de choses à faire mais vous tournez toujours sans les réaliser, sans aucun engagement et ne sachant pas par quelle bordure commencer. Si par exemple, votre esprit est jeté dans l'eau, soit vous atteignez la folie, soit vous vous sentez abandonné par le monde; soit vous êtes atteint de timidité quotidiennement; vous dites "je vais" mais vous ne vous en-sortez jamais. Si le sorcier retire votre esprit et le garde chez lui, lorsqu'il vous fait consommer de la sorcellerie, vous rêvez que vous dégustez un bon plat très succulent, soit à une cérémonie ou autres. Si vous vous voyez pourchassé dans le rêve, vous-vous réveillez en sursaut avec la peur. Votre peur c'est juste ce que le shaytan a besoin afin de vous posséder à travers les brèches émotionnelles. Si votre esprit est scellé sous la terre, vous serez toujours le dernier dans la société, vous serez toujours sous les ordres d'un individu ou du pouvoir en place; pour cela, il n’y a pas un seul endroit où vous mettez pied aujourd'hui sans que l'esprit d'un individu ne soit pas scellé. Si le sorcier ou le djinn dépose votre esprit dans un bar, ou vous accroche la cruche, vous serez un alcoolique et un fanatique des boites de nuit. Vous fournissez tant d'efforts pour vous en abstenir mais en vain. Parfois vous arrivez mais vous rechutez de nouveau. Si le sorcier ou le djinn scelle votre esprit dans un four, vous aurez la fièvre persistante. Chez le forgeron, vous aurez de la migraine forte. Au marché, vous entendrez des voies dans votre tête et des bourdonnements d'oreilles, vous aurez tendance à être schizophrène....etc. Retenez que les sorciers et les démons utilisent beaucoup les symboles car le monde métaphysique influence symboliquement le monde matériel. Par contre, les hommes ont aussi la capacité d'influencer le monde métaphysique par rapport à leur comportement de la crainte divine.

  

     Par ailleurs, lorsque votre aura magnétique est très dense, aucun demon ni entité ou djinn ne pourra plus vous approcher jusqu'à ce que vous atteigniez l'agrément. Ainsi, les demons  ne pourront plus vous regarder ou emprunter votre chemin car, ce champ magnétique est sous forme d'énergie  qui explose tout ce qui est négatif aux alentours.

   Avant, lorsque le djinn voyait l'homme venir, il fuyait très loin mais aujourd'hui, c'est le contraire car l'homme a perdu sur terre ce vêtement de piété à travers le secret des brèches émotionnelles, l'énergie négative de l'environnement : (trou d'ozone, pierre dressées [Stonehenge, obélisque, pyramide...]) et de l'alimentation (OGM, aspartame ou codé E951...)

  Cet aura magnétique se développe depuis l’intérieur des sept centres énergétiques principalement la glande pinéale et le plexus solaire. La glande pinéale est la partie la plus magnétique et lumineuse de notre tête ou repose l’esprit, alors que le plexus solaire est notre point faible, le centre de tous les nerfs, de toutes nos émotions positives et négatives, d’où le centre de toute notre énergie et de notre système métabolique.

glande pineal secret demon

oreille ra isis osiris secret

glande pineal 3 e eoil

 

  Celui qui contrôle ces deux niveaux (glande pinéale et plexus solaire) contrôle tout votre système énergétique, métabolique et endocrinien. Lorsque le plexus solaire est faible en énergie, l’effet magnétique de la glande pinéale devient aussi faible ; ce qui consume après, tout le champ magnétique de l’aura. Ce phénomène expose donc l’homme à l’influence des mauvaises énergies de l’environnement et des djinns. Ce phénomène est causé par des pâtes dentifrices contenant du fluor et autres, l'aspartame, les OGM et le fait de manger dans le rêve.

calcification glande pineale

 

 

  Tout ce que l'homme mange dans le rêve, est souvent de la sorcellerie qui s'accroche à l'estomac et qui congestionne toute l'énergie du plexus solaire. L’homme est alors exposé aux cas de sorcellerie et de possession fréquente.car les djinns en accord avec un magicien transportera la sorcellerie dans votre corps d'ou le reve de manger des choses répugnante dans l'astrale et le signe de votre empoisonnement  souvent la possession suivra ce genre de reve partielle ou totale souvent très discrete ,ce qui doit vous alerter c'est les sauts d'humeurs les depressions a répétitions et les cauchemards a repetitions ,en cas de possession ou infestation de votre sang par la magie des djinns vous aurez des plaques dans le dos qui apparaitront ou noir là vous devez  réagir ) il existe un moyen très efficace c'est la saignée des zones énergétiques qui permettra de remplacer le sang corrompus par la magie et affaiblira ceux qui l'ont apporté  ....enfin prenez du recul et analysez tout avec calme pas de panique restez ferme avec vos convictions et demandez de l'aide ........

  L’homme étant un émetteur et un récepteur d’énergie, lorsqu’il émet l’énergie négative, il est influencé par les mauvaises ondes des (sorts) enterrés ou accrochés et les diables qui possèdent cet homme, car ceux-ci dépendent de l’énergie négative, et l’énergie qu’émet l’homme est meilleure à l’énergie des djinns, qu'elle soit positive ou négative.

  Il arrive parfois, qu'un djinn pieux se prosterne devant l'homme pieux en adorant le seigneur car il voit Sa manifestation à travers cet homme sans que ce dernier n'en ait conscience. Ceci est peut être l'une des raisons pour lesquelles ce monde nous a été voilé pour ne pas tomber dans l'orgueil et se prendre pour un petit dieu.

  Lorsque votre énergie est pure et puissante, vous générez d'une très forte lumière qui vous ramène au-dessus du diable, des djinns et des anges   Le diable se met en colère dès qu'il vous voit rayonner car il se prétend meilleur que l'homme parce qu'il a été créé du feu (Coran 7/12; Coran 38/76). Il recherche à travers ses alliés d'entre les djinns et les hommes, de vous éteindre à travers l'énergie négative alimentaire et environnementale afin de vous avoir sous son autorité; et le pire qu'il prépare dans l'eschatologie pour ce monde, est qu'il a placé son trône à l’opposé de la Kaaba entre le triangle des Bermudes, en influençant négativement la radiation énergétique de la Kaaba

 
  Ils ont aussi la capacité d’affaiblir leur taux vibratoire, de bloquer les centres pour qu’ils ne puissent plus fournir de l’énergie qui alimente les glandes endocrines, de créer des brèches pour provoquer la fuite de l’énergie qui provoque plus tard l’anémie, de changer leur sens de rotation, car les centres sont en rotation perpétuellement positive, même vitesse et même sens que tourne la terre et notre galaxie. Même sens de rotation que les pèlerins qui tournent sept fois autour de la Kaaba, le centre des énergies de la terre.

 

kaaba vortex

giphy

 la rotation des pélérins au niveau énérgétique permet de réharmoniser les taux vibratoires de ces croyants et de leur faire révétir un habit de lumière qui permettra de combler les brèches énrgétiques causés par leur mode de vie materialiste et hédoniste ,un secret que peu de musulmans connaissent  .

 

 

  Lorsqu’ils tournent dans le sens négatif, ils produisent de l’énergie négative qui affaiblit notre système immunitaire, affaiblit notre champ magnétique. L’homme présente plus tard une santé faible, des émotions négatives, des problèmes sur les plans intellectuel, social, spirituel et s’affaiblit vite physiquement lorsqu’il atteint ces 60, 70, 80, 90,...ans.

  Par ailleurs, chaque glande endocrine régit la fonction de certains organes qui leur sont respectivement associés. Par exemple, la glande gonade secrète des hormones qui alimentent la vessie, les vertèbres lombaires, les glaires vaginales, la vessie…etc. Il en est ainsi, car chaque centre énergétique assume la santé, assume ou entraîne certaines émotions et leur spiritualité que nous allons énumérer plus bas. C’est pour dire, que tout ce qui arrive au corps physique est inéluctablement remarquable sur l’esprit avant que le corps physique ne le manifeste car l’esprit est l’équilibre du corps physique et de l’âme. Par exemple, si nous avons des problèmes des reins, ce sont les reins de notre esprit qui sont malades il y a un moment, avant que notre physique ne le manifeste plus tard. Il faut donc nécessairement guérir notre esprit sur le plan métaphysique et l'accompagner maintenant des produits bioénergétiques purs pour accélérer la guérison par la volonté du seigneur de l'univers.

  Tous les symptômes que manifeste le corps physique sur les trois plans, passent donc par le corps énergétique « l’esprit ». Si notre esprit est manipulé, alors notre physique le sera aussi, sauf que parfois, l’effet n’est pas automatique, il peut prendre des heures, des jours, des semaines, des mois voire même des années d’où le maximum est "sept". Il en est ainsi car l’énergie influence progressivement la matière, celui qui contrôle l’énergie contrôle alors la matière. Il est donc important de maîtriser l’énergie positive alimentaire et environnementale afin de garder positifs nos centres énergétiques et afin que notre esprit soit maintenu dans notre corps physique. Les djinns et les sorciers ont la capacité de séparer l’esprit du corps une fois que l’un des sept centres est bloqué, où lorsque le champ magnétique devient faible ou négatif, ou plus simplement, lorsque la partie lumineuse de la glande pinéale se noircit à cause de la distraction, (le regard persistant sur la poitrine et la nudité de la femme dans la rue comme à la télé et les portables même si vous avez toutes les lumières de l'univers).

  Pour finir L'envie la jalousie sont le carburant du mauvais oeil vous savez ce regard de la personne qui vous balance oh elle est trop belle ta voiture et comme par hasard le soir vous l'accroché en faisant une marche arrière bref on a tous eu ce genre 'expérience et bien souvent d'instinct on se remémore les paroles de cette personne ....Pourquoi et comment est ce possible ? l'oeil a un pouvoir il émet une forme d'énérgie qui s'aglutine autour de votre aura cette énergie noire lorsque qu'elle vous enveloppe elle provoquera une brèche dans votre champs magnétique si une entité passe par là et vu leur nombre vous en croiserez obligatoirement elle verra cette brèche et l'exploitera ,les signes vous arriveront dans vos rêves vous verrez des animaux vous mordre vous tomberez d'une falaise ou vous serez dans un endroit isolé et effrayant c'est jamais des rêves agréables si vous avez des rapports avec un succube ou incube ou djinn qui prend l'apparence d'une fille tres belle alors vous avez certainement une entité amoureuse dans l'astral qui attend les  moments ou vous baisserez la garde pour rentrer en vous et interagir avec votre corps et esprit ,soirée alcool danse et rock and roll , vous me direz on peut quand meme s'amuser ! oui évidemment vous avez le libre arbitre personne n'a a juger quiconque je vous donne juste des infos pour que vous analysiez l'evolution du comportement des gens qui vous entourent ,ne leur dites rien car ils vous écouteront pas et diront mais t'as craqué toi tu vas trop loin évidemment ,on connaît la suite ...........observez écoutez et apprenez ce sera le début d'un questionnement qui je l'espère vous amènera a comprendre certaine chose primordiale pour vivre en harmonie et en paix dans les mondes ........et si Dieu le veut il vous ouvrira le coeur à son verbe pour que vous réussissiez lors de votre court passage terrestre ......Rjames

 MERCI A AL WARATHA 313 et a julien pour tout son travail pour le nettoyage energetique et astral voila sa chaine de traitement de tout mal occulte je vous mets   deux de ces videos pour vous nettoyer ou testés si vous etes infestés ,

si vous faites des cauchemards ,fatigue nervosité ,possibilité dun centre qui est squatté voila toutes les prieres pour vousliberer.....








 

SF003_arc-en-ciel-soleil-couchant

 

Des inscriptions de sorcellerie kabbalistiques cachées sur des vetements pour femmes

88BfS8fTY0lRe2dXBGy1CTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9trouvé sur wikups .fr

abbayas-sorcellerie-juive

Des vêtements avec des inscriptions de sorcellerie en vente pour les femmes Une rigoureuse vigilance devrait être observée par les femmes musulmanes lorsqu’elles choisissent leur vêtement du dessus (abbaya). Les fabricants de prêt-à-porter n’ont pas hésité à y imprimer des inscriptions kabbalistiques de sorcellerie juive et on peut se laisser facilement abuser. Il s’agit en fait[...]

 

Une rigoureuse vigilance devrait être observée par les femmes musulmanes lorsqu’elles choisissent leur vêtement du dessus (abbaya). Les fabricants de prêt-à-porter n’ont pas hésité à y imprimer des inscriptions kabbalistiques de sorcellerie juive et on peut se laisser facilement abuser. Il s’agit en fait de véritables talismans au pouvoir démoniaque.
ATTENTION : Des vêtements avec des inscriptions de sorcellerie en vente pour les femmes

Beaucoup de femmes musulmanes aiment les abbayas, pour la beauté du vêtement mais aussi pour sa largeur qui respectent leur pudeur et ne laisse pas paraitre leurs courbes.
Il en existe pour tous les goûts, ornés de perles, de strass ou avec des calligraphies en arabe. Cependant, il a été découvert que sur certaines d'entre elles étaient inscrites des écritures de sorcellerie juive.

C'est avec une grande stupeur qu'on peut y lire :
- «  ne prie pas  »
- «  ne jeûne pas  »
- «  ne te marie pas  »
Mais aussi des écritures dont nous ne comprenons pas la signification, cela a été traduit tel quel :
- «  en mariage de cadavres entre humains  »
- «  sorcellerie de Lawath puissant pour l'honneur  »
Certains pensent que ces talismans pourraient empêcher les femmes à accomplir leur prière et même empêcher certaines de se marier.

Croire en Dieu au XXIe siècle - La conviction des scientifiques

6612654-9974684

« La probabilité que notre univers soit issu du hasard est comparable à celle d'un archer réussissant à planter sa flèche au milieu d'une cible carrée de 1 cm de côté et située à l'autre bout de l'univers. » Trinh Xuan Thuan (Astrophysicien)

 Le titre assez provocateur est là pour attirer l'attention sur le débat sur l'existence de Dieu dans ce XXIe siècle où la science réalise des prouesses et où l'homme est de plus en plus barbare. « Si Dieu n'existe pas, alors tout est permis. » écrivait Dostoyevski dans les « Frères Karamazov » Pourtant, des scientifiques et non des moindres ne confondant pas leur travail scientifique avec leur conviction personnelle sont dans le doute. Beaucoup d'entre eux ont fait le saut. Ils revendiquent leur croyance en un « principe créateur » qui règle d'une façon parfaite le mouvement de l'Univers.

 Il est vrai que plus on plonge dans l'infiniment petit, plus on trouve que les limites nous échappent, Plus on plonge dans l'infiniment grand, on s'aperçoit que la Terre est une poussière dans le tohu-bohu, une sorte de chaos initial universel que Dieu a mis en ordre. De l'infiniment petit à l'infiniment grand, l'homme se donne un sentiment de puissance bâti sur du vent et chaque événement survenu le remet à sa place. Le mythe de Prométhée a toujours accompagné l'homme ce tard venu dans la création, dans sa folie des grandeurs insultant de ce fait, l'ordre harmonieux du monde qui fait que chaque astre tourne sur une orbite et il suffirait d'une petite erreur dans « les calculs », dans la précision des vingt constantes universelles pour que le système de l'univers tel que nous le voyons n'ai jamais paru. Et pourtant, il est là disent les physiciens, depuis le big bang il y a 15 milliards d'années.



Ce que dit la Physique :

 

On sait justement que le big bang nous a fait découvrir une histoire imprévue et fantastique. Il a eu une naissance, grandiose, il grandit maintenant, et peut-être connaîtra-t-il un jour la vieillesse, et la mort. L'histoire connue commence alors que l'univers avait déjà atteint l'âge de 10-43 secondes. le temps de Planck. Avant, on ne sait rien. Cette période inconnue est d'une brièveté inouïe : A cet « âge » de 10-43 secondes l'Univers était vraiment tout petit : il était alors des millions de milliards de fois plus petit qu'un atome ! Il était chaud, une fièvre gigantesque, cosmique ! Des milliards de milliards de degrés ! Puis, pour une raison inconnue, que les scientifiques ne s'expliquent pas, le vide si vivant s'est mis à enfler. C'est comme si quelqu'un a donné le signal du début. En moins de temps, nous dit Françoise Harrois-Monin, qu'un battement de cil (entre 10-43 et 10-32 seconde), son volume a été multiplié par 1050 ! Et sans que l'on sache pourquoi, sont apparues les premières particules de matière. Après cette barrière fatidique des trois cent mille ans, des nuages de gaz se sont formés. Ils donnèrent naissance aux milliards de galaxies pendant près de 15 milliards d'années. Une minuscule poussière - Notre Terre - en faisait partie. (1)

 Le « visage de Dieu » ? C'est l'expression qu'utilisa l'astrophysicien George Smoot (prix Nobel 2006) lorsque le 23 avril 1992, il réussit, grâce au satellite Cobe, à prendre des photos de la naissance de l'Univers tel qu'il émergeait des ténèbres cosmiques tout juste 380.000 ans après le big bang. Depuis, cette expression a fait le tour du monde. Les frères Bogdanov, auteurs d'un ouvrage : « Le visage de Dieu », résument pour Anne Catherine Renaud leur ouvrage : Oui, Dieu existe. L'image d'un ordre extrêmement précis est associée à la première lumière qui précède le big-bang. Robert W.Wilson tout à fait par hasard, en 1965, a découvert le rayonnement fossile, qui est l'écho de l'immense explosion originelle.(2)

 Cette réflexion élégante du mystère de l'harmonie de l'univers nous est donnée par une série d'entretiens du philosophe Jean Guitton avec les deux astrophysiciens biens connus Igor et Grichka Bogdanov. Ecoutons-les : « Rappelons-nous que la réalité tout entière repose sur un petit nombre de constantes cosmologiques : moins de quinze. Il s'agit de la constante de gravitation, de la vitesse de la lumière, du zéro absolu, de la constante de Planck, etc. Nous connaissons la valeur de chacune de ces constantes avec une remarquable précision. Or, si une seule de ces constantes avait été un tant soit peu modifiée, alors l'univers - du moins tel que nous le connaissons -, n'aurait pas pu apparaître. Un exemple frappant est donné par la densité initiale de l'univers:si cette densité s'était écartée un tant soit peu de la valeur critique qui était la sienne dès 10-35 seconde après le big bang, l'univers n'aurait pas pu se constituer. Aujourd'hui, le rapport entre la densité critique de l'univers et la densité critique originelle est de l'ordre de 0,1 ; or il a été incroyablement près de 1 au départ, jusqu'à laquelle nous remontons. L'écart avec le seuil critique a été extraordinairement faible (de l'ordre de 10-40) un instant après le big bang de sorte que l'univers a donc été « équilibré » juste après sa naissance. Ceci a permis le déclenchement de toutes les phases qui ont suivi. »(3)

 Ceci rejoint la probabilité de l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan cité plus haut. De plus, « l'origine de la vie, déclare Francis Crick, prix Nobel de Biologie, paraît actuellement tenir du miracle, tant il y a de conditions à réunir pour la mettre en oeuvre ». Nous sommes donc en présence du mystère de la création de l'Univers, de la vie sous toutes ses formes et de l'avènement de l'homme ce tard venu dans l'échelle du temps. De même, George Ellis, astrophysicien anglais avoue que l'ajustement si précis des lois de l'univers est un miracle : ´´Un ajustement stupéfiant se produit dans les lois de l'univers, rendant la vie possible. En réalisant cela, il est difficile de ne pas utiliser le terme ´´miracle´´ sans prendre position sur le statut ontologique de ce monde´´ (G.Ellis, le principe anthropique) Enfin, Paul Davies, célèbre astrophysicien britannique, s'émerveille lui aussi de l'ajustement de cette horloge : ´´Il y a pour moi des preuves très fortes que quelque chose se passe derrière tout ça...on a l'impression que quelqu'un a ajusté ces nombres des lois de la nature afin de créer l'univers...la sensation d'un dessein intelligent est débordante´´ (P.Davies, l'empreinte cosmique, p.203.)

 

 

Ce que disent les scientifiques de l'existence de Dieu :

 

On dit que beaucoup de scientifiques ont un rapport à Dieu de plus en plus net car basé sur une foi qui n'est pas celle du « charbonnier ». Pour l'écrivain Jim Holt dans son livre ´´La Science a ressuscité Dieu´´, il écrit : « Je me rappelle avoir vu il y a quelques mois un sondage dans le magazine scientifique « Nature » qui indiquait que presque la moitié des physiciens, biologistes et mathématiciens américains croyaient en Dieu, et pas seulement en une abstraction métaphysique mais en une entité qui se soucie des affaires humaines et qui entend nos prières, c'est-à-dire le Dieu d'Abraham, d'Issaac et de Jacob » www.thesigns.fr 25 Août, 2011 (4)

Ainsi, même si « on a longtemps pensé que la science allait chasser la fonction religieuse, c'était une erreur », comme le souligne l'astrophysicien Hubert Reeves. On rapporte l'angoisse d'Einstein qui n'hésitait pas à écrire que « la science s'arrête aux pieds de l'échelle de Jacob ». Si Einstein est respecté et écouté, il n'en est pas moins, à la fin de sa vie en butte aux jeunes physiciens qui proposent une théorie basée sur les incertitudes (Heisenberg, Bohr). Einstein n'adhère pas à cette vision probabiliste de la réalité. Pour lui, Dieu ne joue pas aux dés. Il refuse que le résultat d'une expérience ne puisse être unique et prédit avec certitude.

Dans ce qui suit nous allons rapporter, et sans être exhaustif les réflexions de scientifiques connus. Le savant anglais Sir William Herschel (1738-1822), fondateur de l'astronomie stellaire écrit :»Plus le domaine de la science s'étend, plus nombreux deviennent les arguments puissants et irréfutables prouvant l'existence d'un Créateur éternel à la puissance illimitée et infinie. Les géologues, les mathématiciens, les astronomes et les naturalistes ont tous collaboré à bâtir l'édifice de la science qui est, en vérité, le socle de la Grandeur suprême de Dieu l'unique » (4)

 Le plus grand nom de la bactériologie, Louis Pasteur affirme : « Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène. » William Thomson (1824,1907) fondateur de la thermodynamique, disait : « La science affirme positivement l'existence d'un pouvoir créateur qu'elle nous pousse à accepter comme un article de foi. » il dit aussi : « Ne soyez pas effrayés d'être des penseurs libres. Si vous pensez suffisamment fort, vous serez contraints par la science à croire en Dieu. » Thomas Edison (1847,1931) celui qui inventa l'ampoule electrique affirme : « J'admire tous les ingénieurs, mais surtout le plus grand d'entre eux : Dieu ! ». (4)

Anthony Flew est un des plus grands philosophes athées de ce siècle, il a choisi l'athéisme à l'âge de 15 ans, et après l'avoir défendu pendant plus de 54 ans, à 81 ans il annonce avec regret : « Comme les gens ont été certainement influencés par moi, je veux essayer de corriger les énormes dommages que j'ai dû occasionner. » Il affirme, expliquant les raisons de son retour : « Les recherches des biologistes sur l'ADN ont montré, par la complexité presque inconcevable des arrangements nécessaires pour produire [la vie], qu'une intelligence devait nécessairement être impliquée. » Max Planck, physicien allemand fondateur de la physique quantique moderne disait : « Toute personne s'intéressant sérieusement à la science, quel que soit le domaine, lira les inscriptions suivantes sur la porte du temple de la connaissance : « Crois. » La foi est une caractéristique dont ne peut se passer un scientifique. » (Max Planck, Where Is Science Going ?, Allen & Unwin, 1933, p. 214 (4)

Ancien directeur à la Nasa, l'homme qui a fait alunir Armstrong, Werner Von Braun a déclaré : « On ne peut être confronté à la loi et à l'ordre de l'univers sans conclure qu'il doit exister une conception et un but derrière tout ça... Plus nous comprenons les complexités de l'univers et ses rouages, plus nous avons des raisons de nous étonner de la conception inhérente qui le sous-tend... Etre forcé de ne croire qu'en une seule conclusion - que tout dans l'univers soit apparu par le fait du hasard - violerait l'objectivité de la science elle-même... Quel processus aléatoire pourrait produire le cerveau d'un homme ou le système de l'oeil humain ?... » (Dennis R. Petersen, Unlocking the Mysteries of Creation, Creation) (4)

Dembski, un des savants mathématiciens renommés de notre époque, souligne que la science est une tentative pour comprendre le monde : « Le monde est la création de Dieu, et les savants dans leur compréhension du monde reconstituent simplement les pensées de Dieu. Les savants ne sont pas des créateurs mais des découvreurs... La chose importante concernant l'acte de création est qu'elle révèle le Créateur. L'acte de création porte toujours la signature du Créateur. » (William Dembski, The Act of Creation)

Enfin, le physicien Mehdi Golshani, de l'Université de Technologie Sharif à Téhéran, dans une interview à Newsweek, a souligné sa croyance en Dieu et que la recherche scientifique complète la religion : « Les phénomènes naturels sont les signes de Dieu dans l'univers et les étudier est pratiquement une obligation religieuse. Le Coran demande aux humains de « parcourir la terre, et de voir comment Il a initié la création ». Les recherches sont un acte d'adoration, puisqu'elles révèlent les merveilles de la création de Dieu. « Science finds god news week 20 July 1998 » (4)



Dieu pour les philosophes :

 

Les philosophes sont en première ligne de par leur vocation à s'interroger sur l'existence ou non de Dieu. Peut-on décider qu'un événement est bon ou mal. Si « Mais alors, que deviendra l'homme, sans Dieu et sans immortalité ? Tout est permis, par conséquent, tout est licite ? » Personne n'a rien à nous dire sur notre manière de vivre. En effet, s'il n'y a pas de Dieu, alors il n'y pas de règles objectives qui dictent ce qui est bon ou mauvais. Par conséquent, dans un monde sans Dieu, qui est en droit de dire ce qui est bien ou mal ? Est-ce par exemple par hasard que l'univers s'est formé ?

 Pour le philosophe Jean Guitton : « (...) Ni les galaxies et leurs milliards d'étoiles, ni les planètes et les formes de vie qu'elles contiennent ne sont un accident ou une simple « fluctuation du hasard. » Nous ne sommes pas apparus « comme ça », un beau jour plutôt qu'un autre, parce qu'une paire de dés cosmiques a roulé du bon côté. Pour les frères Bogdanov : les lois de probabilité indiquent que ces ordinateurs devraient calculer pendant des milliards de milliards d'années, c'est-à-dire pendant une durée quasiment infinie, avant qu'une combinaison de nombres comparable à ceux qui ont permis l'éclosion de l'univers et de la vie puisse apparaître. Autrement dit, la probabilité que l'univers ait été engendré par le hasard est pratiquement nulle.(...) » (3)

 Jean-Paul Sartre (1905-1980) est un philosophe et écrivain français qui reçut le prix Nobel de littérature en 1964. Il est considéré comme étant le fondateur de l'existentialisme athée, un courant de pensée et une forme d'athéisme qui aborde et la question de l'existence de l'Homme sans référence à un être divin et qui prétend que Dieu et la nature humaine sont des concepts inéxistants. Vers la fin de sa vie, Jean-Paul Sartre s'est mis à reconnaître l'existence d'un créateur.

 Voici ci-dessous ce que rapporte le magazine américain « National Review » (Examen National) le 11 juin 1982. L'article a été écrit par Thomas Molnar, professeur de littérature française à l'université de Brooklyn : Au printemps1980 un mois avant sa mort, le Nouvel Observateur publie une série d'interviews que Sartre a eues avec l'un de ses amis, Pierre Victor (Benny Levy) « Je ne pense pas être le résultat d'un pur hasard de simple poussière de l'univers mais plutôt quelqu'un qui était attendu, préparé, en bref, un être que seulement un créateur aurait pu créer et cette idée d'une main créatrice se réfère à Dieu. » Après sa mort, sa compagne Simone de Beauvoir publie la « cérémonie des adieux » dans laquelle elle attaque Sartre « Tous mes amis, tous les sartriens me supportent dans ma consternation » (5).

 Enfin, il faut mentionner à en croire les éditeurs du magazine « Wired », qui rapportent en 1996 qu'en réalité, Jean-Paul Sartre se serait converti au judaïsme probablement influencé par son ami et confident Benny Levy, juif orthodoxe (6).

 Il y aurait de fait un consensus des scientifiques sur l'existence d'un horloger transcendant réglant l'univers et de ce fait observant les actes des humains qui ont le vertige de la puissance, eux qui ne sont qu'une poussière dans l'espace et un battement de cils dans le temps de la civilisation humaine dont l'homme est à tort si imbu. Il reste que le Dieu des scientifiques amène à une foi plus forte et plus assumée d’autant qu’elle ne sert pas de faire valoir ni en science encore moins en politique . L’Abbé Lemaitre, l’un des pères du Big bang,  la théorie de l’Expansion de l’Univers, avait l’habitude de dire : « quand je rentre au Laboratoire je laisse ma soutane au vestiaire ». Tout est dit.

 

La science témoigne de Dieu

Les scientifiques confirment les signes de dieu



Comme nous avons pu le constater à travers les article précédent, la science ne fait que confirmer la foi en dieu et défaire les allégations matérialistes. Un autre point marquant cette réalité :le grand nombre de savants qui ont apporté d'importantes contributions à la science et qui avaient une foi enracinée en l'existance du créateur et son unicité .
Dans la suite de cet article vous pourrez nous allons présenter des savants du passé et du présent et présents, qui ont fondé et développé la science moderne, et qui croyaient que l'univers et toutes les formes de la vie étaient créés par Dieu.

Louis Pasteur

Le plus grand nom de la bactériologie , Louis Pasteur affirme : « Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène. »   il affirme aussi , faisant allusion aux athées :  «Tant pis pour ceux dont les idées philosophiques sont gênées par mes études»




 

Einstein


Albert Einstein disait:
« Je n'arrive pas à concevoir un scientifique dépourvu d'une foi profonde. Ceci pourrait être formulé de la façon suivante: il est impossible de croire à une science sans religion. »

Anthony flew


Anthony flew est un des plus grand philosophes athées de ce siècle , il a choisi l'athéisme à l'age de 15 ans , et après l'avoir défendu pendant plus de 54 ans , aujourd'hui à 81 ans il annonce avec regret :
« "Comme les gens ont été certainement influencés par moi, je veux essayer de corriger les énormes dommages que j’ai dû occasionner." »
Il affirme , expliquant les raisons de son retour :
« "Les recherches des biologistes sur l’ADN ont montré, par la complexité presque inconcevable des arrangements nécessaires pour produire [la vie], qu’une intelligence devait nécessairement être impliquée. »

Max Planck


Max Planck, physicien allemand fondateur de la physique moderne disait:
« Toute personne s'intéressant sérieusement à la science, quel que soit le domaine, lira les inscriptions suivantes sur la porte du temple de la connaissance: "Crois." La foi est une caractéristique dont ne peut se passer un scientifique. »Max Planck, Where Is Science Going?, Allen & Unwin, 1933, p. 214

 

1. Chems Eddine Chitour : Science, foi et désenchantement du monde. Réed. OPU 2007

2. Anne-Catherine Renaud : Les frères Bogdanov : « Le visage de Dieu » Le Matin 05.06.2010

3. Jean Guitton, Igor et Grichka Bogdanov. Dieu et la science, Entretiens Ed Grasset 1991.

Source : www.agoravox.fr

Pet goat II, l’animation vidéo qui raconte le futur du monde !

Très grandei-pet-goat-2-1200x1200

 Pet goat II vous connaissez ? Une animation très bien faite mais qui cache un scénario bien macabre.

C’est l’histoire d’une chèvre enfermé dans une boite derrière un enclot barbelé qui présente l’histoire du monde a partir du 11 septembre 2001. Nous allons essayez de décrypter certaines des scènes de cette vidéo d’une petite dizaine de minutes.

La classe :

petgoat

Image 1 : Une chèvre ? Cet animal représente dans de nombreuses croyances et religions satan ou baphomet. Le code barre sur le front nous amène a penser que cette chèvre est numérotée, comptabilisée comme du bétail. Sommes-nous ce bétail ? On voit dans ses yeux une spirale comme si elle était envoûtée..

 

Image 2 :  Sur la droite de l’avatar de George Bush on peut apercevoir trois étoiles de neiges avec chacune six branches ce qui donne 6.6.6. Le sole en damier représente ici le passage d’un monde à l’autre comme décrit dans les rites franc-maçon. Précisions que les avatars de George Bush et Barak Obama sont manipulé par une paire de mains aux formes diaboliques avec une bague en or représentant le dollar américain. $ signe du dollar que de nombreux observateur définissent comme la contraction du mot Isis. Une déesse égyptienne adorée par de nombreuses sectes proches du pouvoir américain comme les Skull and Bones.

 

Image 3 : Au dessus de l’avatar de George Bush, à sa droite, on voit une chouette ou un hibou emblème de la secte satanique du Bohémian Club L’avatar de George Bush et celui de Barak Obama un peut plus tard cache une maison en feu dessinée sur le tableau derrière eux. Une allusion à la phrase de Jacques Chirac à l’ONU sur l’état écologique de la terre :  "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs…" (vidéo ina.fr) Dans cette animation nous sommes, aussi, amené a regarder ailleurs par les présidents de la dite plus grande puissance mondiale. On ne peut passer a coté de la pointe d’élégance des auteurs de cette animation qui pour éteindre ce feu on choisi un sexe masculin entrain d’uriner pendant qu’un requin regarde la scène en riant ou en criant on ne sait pas exactement.  Sur cette même capture d’écran le mot évolution n’a pas été trouvé et l’homme est donc pendu ! A sa place on voit au dessus du tableau l’évolution selon Darwin se terminer par un homme entouré d’un champ de lumière : un homme divin ? Comme le prévoit certains courants religieux comme le soufisme, certains courant du hip-hop qui fond de leur star préférée un dieu ou une déesse à l’image de Beyoncé qui a vu naître une religion en son nom le beyism.

 

Image 4 : On voit clairement l’avatar Bush faire un signe satanique. Derrière lui les mêmes étoiles de neiges mais cette fois au nombre de quatre, ajouté à cela la lettre F sixième lettre de l’alphabet et cela vous donne :

- 6.6.6 (les trois premières étoiles

- 6.6.6 la dernière étoile derrière l’avatar de Bush ajouté à cela les deux F qui fond un six chacun.

 

Image 5 : Obama apparaît à la place de Bush comme si cela était de pareil au même.

 

Image 6 : Une foule d’enfant regardent comme des "zombies" ce show mais une personne, une jeune fille blonde au yeux bleu qui n’ai pas tombée sous le charme de cette envoûtement laisse tomber la pomme (empoisonnée) qui roule vers Obama qui prend peur. Les auteurs l’ont appelé "Lily" et elle dit en laissant tomber la pomme : "Cette pomme n’est pas la mienne. Elle appartient à quelqu’un d’autre."

Quand elle laisse filer cette pomme courir au pied de Barak Obama puis s’ouvrir en deux et laisser découvrir deux verres de terre qui s’unissent pour former un lotus, le président américain prend peur. La scène s’arrête la et on vois tagué (image ci-contre) "Psalm 23" (psaume 23 en français) qui dit dans l’ancien Testament donc la Thora "Le SEIGNEUR est mon berger".

 

 

L’Amérique :

Image 1 – 2 – 3 – 4 : Deux tours en feux qui représente les Twin Tower de New York lors de l’attentat du 11 septembre 2001 (sur le site cet image a la mention "tristesse". Oussama BenLaden faisant une prière devant un croissance rouge sang avec le logo de la CIA sur sa veste suivie de ses partisans. La statu dite de la liberté entouré d’une étoile de "David" qui est en réalité le symbole de la famille Rothschild depuis plusieurs siècles. Pour finir par cette barque avec la tête d’animal du "dieu" égyptien anubis portant on ne le vois pas sur la capture d’écran, un faux messie avec un œil entouré d’une pyramide au sommet du front (voir image ci contre) les pieds en feu.

Vous remarquerez que tous les endroits ou passe ce faux messie sont détruits. 

 

Le monde : 

lemondepetgoat

Image 1 : L’oeil qui représente le mal, les illuminatis, la franc-maçonnerie observe avec un très grand intérêt la création d’un enfant sans géniteur dans un "oeuf" Cette scène représente l’eugénisme, la création dans le futur d’enfants totalement hors du corps humain.

Image 2 : Cette scène représente l’Afrique. La guerre, les enfants soldats qui on comme cadeaux des armes.Un enfant désincarné (sans âme ?) qui ressemble plus à Pinocchio qu’aux autres personnages de cette animation.

Image 3 : Dans cet séquence on vois un homme sud américain comme le dit la site officiel il s’appel "Juan Pepito" on le voit mourir enseveli dans une boue verdâtre sur le site on y li le commentaire ironique : "Après des années de l’exploitation économique et la dégradation de l’environnementJuan "Pepito" a un sentiment d’angoisse décidément."

 

Image 4 – 5 – 6 : Nous voyons une jeune militante pour la paix reprenant le symbole de l’homme seul face au chars communistes chinois à Tian’anmen. Le site officiel dit même de ce personnage "S’opposer courageusement ceux qui l’asservir." On pourrait croire que comme dans la vrai vie c’est la police chinoise, représenté par le symbole du Yin et du Yang, qui va venir arrêter cette jeune militante, mais non ! Arrive derrière elle le squelette de l’Oncle Sam lui interdisant de militer mais ironiquement toujours en fête, feux d’artifice en arrière plan. La célébration du nouvel an ? La jeune militante a sur sa veste un tigre dessiné. Le tigre dans la tradition chinoise est le Yin, et le Yin "apporte la mort". Est-ce l’année de la mort que célèbre cet oncle Sam tout en interdisant aux militants de combattre la dictature dans le monde ?

Image 7 – 8 – 9 : Dans ces trois séquences on vois totalement le projet Blue Beam s’exprimer. Les auteurs sur le site officiel l’appel "feu de la vérité" Qu’est-ce que le projet Blue Beam ? Pour résumer, c’est l’arrivé par le biais de la technologie d’une imitation de fin du monde avec la venu d’un "messi" virtuelle ou virtualisé qui "parlera" dans toutes les langues en même temps et qui sera visible sur tous les continents simultanément aussi dans une grande commémoration autour d’une religion unique "new age". Voici comme le site décrit cette partie de l’animation : " C’est VOUS! quand vous vous tenez dans la prise de conscience de votre filiation avec le Divin et la fraternité de l’humanité!" . Pour tout comprendre sur le projet Blue Beam nous vous proposons ces deux vidéos qui expliquent clairement ce qu’est ce projet faramineux et fou à la fois de la scénarisation de la fin du monde par des moyens technique du plus haut niveau.

L’OEIL 09- Le Projet Blue BEAM ou la fin du monde 1/2  / L’OEIL 10- Le Projet Blue BEAM ou la fin du monde 2/2 

 

La naissance du mal, l’Anthechrist  : 

antechrist

Image 1 – 2 : L’arrivé de ce faux messie sur sa barque conduite par la anubis le dieu à la tête de chacal (image 1) est une fête pour l’avatar de la représentation du bouddhisme par le biais de shiva dans le lieu qui représentera plus tard l’union des nations..(image 2).

Image 3 – 4 – 5 – 6 – 7 : Une lumière pseudo divine descend du ciel avec une main dirigée ver le donjon d’un château portant une croix chrétienne sur son toit. A l’intérieur une vieille femme éblouie par la lumière, ce qui indique qu’elle vit dans l’obscurité, à moitié nue effrayée avec une tache de sang sur sa culotte. Tous les symboles d’une femme violée.  Violé par ce faux messie ?

Image 8 : Après cette adoubement de l’avatar bouddhiste et le viole de cette vierge (?) le faux messie réapparaît au centre de son armé faite de clones gris. L’armé de "zombis" dénoncé par George Orwell au siècle dernier ou dans le film matrix par exemple.

L’Islam :

islampetgoat

Image 1 : Après la chute des deux bâtiments symbolisant les deux tours de New York le 11 septembre 2001. On vois dans cette scène trois avions type furtifs (en triangle) foncer vers ce qui représente l’Islam avec un grand bâtiment avec une croissant de lune sur le plus haut de sommet.

Image 2 : Cette femme ressemble à une musulmane pleurant son enfant mort, il est nommé "Aali" par les auteurs de l’animation. Ali qui est l’un des hommes les plus respecté par les musulmans chiite.

Image 3 : L’oncle Sam joue les notes de sa partition comme si il était le maître de tout ce qu’il se passe sur le terrain. et tout d’un coup l’enfant mort quelques secondes plutôt apparaît sur la demande de l’oncle squelettique. Un "Islam" mort et qui ne renaît que sous les ordres du nouveau maître américain ?

Image 4 – 5 -6 : L’enfant qui était mort dans les bras de sa mère sort tout d’un coup d’une sorte de montagne en tourbillonnant dans un habit qui n’est plus les bandelettes qu’il portait. Il faut dire qu’on pouvait voir un scarabée se promener sur son visage. Scarabée qui représente dans la mythologie égyptienne la fertilité, il favorise la vie. Qui redonna la vie à ce "Aali" mort dans les bras de sa mère. Cet habille et cette danse ressemble énormément à ceux de l’Islam soufie née lui aussi comme le chiisme entre l’Iran actuel et la Syrie actuelle et prônant un rapprochement de toutes les croyances dans un dieu unique. Ce qui est interdit en Islam soi dite en passant. Ce qui n’est pas l’avis des auteurs de cette animation à en croire leur site : "Le cœur tourbillonnant de l’Islam réveillé au seul vrai DieuIl est gratuit et ne nécessite aucun contrôle."

L’OTAN (l’union des nations) : 

Image 1 – 2 – 3 – 4 : Cette scène représente l’union de toutes les coutumes croyances dans une seule institution. Vous remarquerez que les avatars changent mais qu’ils gardent tous au centre de leur uniforme le même logo qui ressemble étrangement à celui de l’OTAN

La fin du Christinanisme :

christianismefin

Après avoir détruit l’ensemble des cultures, recréé une religion unique, unie l’ensemble des nations autours d’un gouvernement mondial. L’anthéchrist arrive à la fin de son travail et détruit complètement la religion chrétienne. Puis arrive en Égypte ou à leur tour les trois pyramides sont détruite sous le poids de la levé du soleil et des projectiles qui jaillissent derrière lui face à un anthéchrist comme subjugué sur sa barque à tête de chacal. Anubis était un chacal, un dieu égyptien à tête de chien qui avait pour mission de protéger les morts dans leur voyage dans l’au-delà. 

 

Conclusion :

Est-ce ce qu’il se passe aujourd’hui ? D’après de nombreuses personnalités comme monsieur Attali, en quelques sortes oui ! L’Islam soufie est promu aux Etats-Unis depuis plus de 15 ans. Il l’ai aujourd’hui en France par le biais de monsieur Chalghoumi par exemple,  mais aussi par l’imam Imran Hussein grand "ami" d’Alain Soral dissident judéophobe français. Le soufisme a même été promus en 2007 à l’ONU. La destruction de la religion chrétienne comme dernière oeuvre diabolique avant la fin de tout. L’OTAN, l’oncle Sam squelettique et diabolique. Benladen agent de la CIA, etc etc …. et un nombre très important de symboles que nous n’avons pas pue ou pas sue décrypter dans cet article nous montre que nous sommes pas les seuls a penser que l’ensemble des dits "grands moments de l’histoire" sont en réalité de puis plusieurs siècles guidés, avec quelques difficultés parfois comme le général De Gaulle, par un petit groupe de personnes pour arriver lentement mais surement à un nouvel ordre mondial avec une religion adaptée aux souhaits et besoins des maîtres de ce nouveau monde en construction.

 

http://streettelevirtuelle.wordpress.com/2014/05/19/cinema-i-pet-goat-ii-lanimation-video-qui-raconte-le-futur-du-monde/

Posté par rusty james à 21:54 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,