John Dee et les origines magiques de l'Empire britannique

ob_443437_101280792

Des manuscrits négligés et des allusions dans les écrits de Dee, nous découvrons maintenant que, pour Dee, le véritable but de l'Empire britannique était de remplir son destin prophétique et apocalyptique. Il s'est inspiré des anciennes prophéties d'un Dernier Empire Mondial sous un Empereur (ou Impératrice) qui réformerait la religion mondiale, la société et la politique avant le retour du Christ pour gouverner le monde pendant un millénaire.

En fait, Dee n'était pas un protestant du genre assumé par des siècles plus tard. Il est né dans une famille catholique londonienne en 1527, baptisé dans un rituel que l'Église a enseigné aux démons exorcisés de l'enfant, et élevé à croire aux pouvoirs magiques du sacerdoce et à ses rituels. Ses clients au St John's College de Cambridge, où il a étudié en tant que premier cycle, et au Trinity College, où il est devenu Fellow en 1547, étaient tous des catholiques conservateurs. Dee a également étudié à Louvain, quand cette université était devenue un bastion de l'orthodoxie catholique. Il n'est donc pas surprenant que Dee devînt finalement prêtre catholique en février 1554, en partie pour plaire à son maître, le comte de Pembroke, qui avait besoin de se régaler de la reine Mary et en partie pour échapper aux soupçons des liens de sa famille avec la rébellion Wyatt. qui venait d'être sanglant. Dee a servi comme 'aumônier' Bloody 'Bonner, évêque de Londres, faisant des tentatives plutôt inefficaces pour convertir les protestants que Bonner a persécutés. Dee n'était pas un catholique très doctrinaire; il appartenait à une génération œcuménique d'intellectuels européens qui espéraient un dirigeant capable de guérir les schismes épouvantables en Europe. Beaucoup croyaient que l'alchimie produirait cette fin, car l'Empereur du dernier monde brandirait la pierre philosophale pour réformer toute la nature en décomposition, y compris les êtres humains. il appartenait à une génération œcuménique d'intellectuels européens qui espéraient un dirigeant capable de guérir les schismes épouvantables en Europe. Beaucoup croyaient que l'alchimie produirait cette fin, car l'Empereur du dernier monde brandirait la pierre philosophale pour réformer toute la nature en décomposition, y compris les êtres humains. il appartenait à une génération œcuménique d'intellectuels européens qui espéraient un dirigeant capable de guérir les schismes épouvantables en Europe. Beaucoup croyaient que l'alchimie produirait cette fin, car l'Empereur du dernier monde brandirait la pierre philosophale pour réformer toute la nature en décomposition, y compris les êtres humains.

Dee a été persuadé par ces idées, qui ont été répétées par des intellectuels et des voyants européens pendant beaucoup de siècles. La prophétie avait son origine dans un texte apocalyptique connu sous le nom de Pseudo-Méthode, d'après un évêque semi-légendaire. Écrite c.674-8 CE dans la lointaine Mésopotamie syrienne, récemment conquise par les envahisseurs islamiques, la prophétie a été influencée par les attentes messianiques juives d'un dirigeant terrestre sur une période de paix et d'abondance. Il promettait un puissant Empereur du Dernier Monde qui détruirait l'Islam, récupérerait Jérusalem et régnerait avec bienveillance jusqu'à l'apparition de Gog et Magog. Pseudo-Methodius a prophétisé que l'Empereur les vaincrait et régnerait à Jérusalem pendant dix ans et demi jusqu'à l'apparition de l'Antéchrist, quand l'Empereur abandonnerait ses pouvoirs dans les mains de Dieu et mourrait. Le règne court et troublé de l'Antéchrist finirait par sa destruction par Christ,

Traduite du syriaque en grec, cette prophétie d'un grand destin impérial a rapidement proliféré dans l'Empire byzantin. Déjà en 800 EC, il avait été traduit en latin, car l'expansion de la puissance musulmane menaçait de plus en plus l'Europe occidentale et méridionale. Avec les livres bibliques de Daniel et les Révélations, il devint le texte apocalyptique médiéval le plus lu et exerça une puissante fascination sur l'imaginaire occidental pour les mille ans qui suivirent. Des extraits imprimés de grands journaux décrivant l'empereur apocalyptique de Dieu ont été distribués pour renforcer la défense chrétienne de Vienne contre les Ottomans en 1683.

Le texte complexe connu sous le nom Tiburtine Sibyl a finalement incorporé une autre variante de cette histoire. Son original grec a été écrit en réponse à la défaite désastreuse subie par Byzance à Andrinople en 378 CE, mais le texte latin a été souvent réécrit pour le garder pertinent. À l'origine, il a prophétisé rétrospectivement que Constantin le Grand, qui régnera pendant 30 ans, fera progresser la vraie religion, accomplira la loi et rendra justice. Plus tard, il a prophétisé qu'un empereur Constans régnerait pendant 112 ans en paix et en abondance sur tous les chrétiens, détruirait les terres païennes, les baptiserait et convertirait leurs temples aux églises. Après 120 ans, les Juifs seraient convertis. Gog et Magog apparaîtraient et seraient vaincus par l'Empereur, qui abandonnerait sa domination sur tous les chrétiens à Dieu à Jérusalem avant que l'Antéchrist apparaisse pour combattre Elie et Hénoc.

La prophétie du dernier empereur mondial a énormément amélioré l'aura apocalyptique de la Jérusalem du XIe siècle et a contribué à stimuler les quatre premières croisades. Cependant, parce qu'Augustin d'Hippone a insisté sur le fait que le Royaume du Christ ne serait pas un royaume terrestre millénaire ou «chiliastique», même dans la version la plus complète de Godfrey de Viterbe à la fin du XIIe siècle, le triomphe de l'Empereur est presque immédiatement suivi par l'Antéchrist.

En quelques années, un abbé cistercien du XIIe siècle, le Calabrais Joachim de Fiore (mort en 1202), révolutionna l'enseignement d'Augustin selon lequel le Royaume du Christ ne serait établi qu'en dehors de l' histoire. Le très influent Joachim prédit le renouvellement humain dans le troisième «statut» de l'histoire. Après le «statut» du Père et du Fils, ces âges combineraient leurs natures dans un long Sabbat dans l'histoire. Cette prédiction spirituelle et charismatique a ajouté une puissante aura d'attente apocalyptique aux prophéties de Joachim et à celles que ses disciples plus tard ont engendrées.

En outre, comme les idées de Joachim «devinrent virales» parmi une foule d'adeptes médiévaux, la tradition joachimiste absorba des textes qui adaptaient les idées apocalyptiques byzantines aux besoins impériaux occidentaux. Les derniers rédacteurs ont mélangé les prophéties sur l'Empereur du Dernier Monde en prophéties pseudo-Joachimistes. Ce faisant, ils modifièrent les prophéties de Joachim concernant les troubles apocalyptiques du Nord, en se reportant à une autre tradition biblique, dans laquelle les menaces provenaient de l'Orient chaud et désertique. Dans la Genèse, Caïn, le premier disciple de Satan, a habité dans le pays de Nod à l'est d'Éden (Genèse 4:16), d'où vient le vent d'est qui a fait sauter les cultures et asséché les eaux (Genèse 41: 6, Ézéchiel passim), et dans Exode 10:13 apporta des plaies de sauterelles. Tout au long de l'histoire de l'Ancien Testament, «les enfants de l'Est», les descendants des concubines d'Abraham, ont persécuté Israël (Genèse 24: 6). L'Ancien Testament utilisait le vent d'est comme une métaphore de la connaissance vaine telle que la divination (Esaïe 2: 6), et dans Apocalypse 16:12 la fiole déversée par le sixième ange préparait le chemin pour les «rois de l'Orient» apocalyptiques. dessécher l'Euphrate.

Par conséquent, le premier texte apocalyptique attribuant explicitement aux apôtres occidentaux un rôle apocalyptique, la Lettre de l' Abbé Adso sur l'origine et la vie de l'Antéchrist (950), s'inspire de cette tradition préexistante. Adso devint non seulement le propagandiste le plus influent pour la traduction de l'Empire d'Est en Ouest, mais stigmatisa aussi implicitement l'Orient en transformant le Dernier Empereur d'un «Roi des Romains et des Grecs» en «Roi des Francs» un monde chaotique.

La tradition joachimiste a aussi repris et publié un texte de Ps Méthode, dont les trois quarts du texte original avaient été enlevés, afin de l'adapter à la montée des empereurs en Occident. Les rédacteurs ont ajouté d'autres références qui envisageaient un pouvoir occidental, plutôt que l'Empire byzantin, conquérant l'Islam, maintenant identifié comme la menace de l'Est.

La Sibylle tibétaine fut également raccourcie, pour faire place à de nouvelles prophéties selon lesquelles les dirigeants allemands seraient menacés par «un roi de Babylone, lieu de rencontre de Satan», qui apporterait de grandes calamités. Traditionnellement, l'Antéchrist devait naître à Babylone de la tribu de Dan déportée en Babylonie. Cela peut se référer aux sultans des Turcs Seldjoukides. De cette façon, l'Orient devint la source des menaces, contrées par les dirigeants de l'Occident, comme un descendant de Henri IV, qui, en tant que Dernier Empereur, part de Byzance pour vaincre les Musulmans et établir le Royaume universel des Chrétiens pour une période indéterminée mais longue jusqu'à la fin.

Les impérialistes étaient particulièrement attirés par un autre texte apocalyptique, la sibylle d'Erithrée, qui apparut pour la première fois dans les années 800 mais devint si populaire que ses prédictions furent fréquemment révisées pour se tenir au courant des développements politiques. La version la plus influente a été créée c. 1195 par Eugène de Palerme (décédé en 1203), Amiral du roi de Sicile. Écrit ainsi en première ligne de la longue lutte contre les Sarrasins en Méditerranée, cette version de la prophétie décrit Mahomet comme une «horrible bête venant de l'Est» confrontée à «un lion des plus puissants» d'Occident qui voudrait règle pour 500 ans.

L'empereur Frédéric II de Hohenstaufen a parrainé des interprétations de prophéties bibliques qui lui ont conféré un rôle messianique et adapté les prophéties joachimistes à ses propres fins. La Sibylle d'Érythrée, révisée vers 1249-54, servait maintenant les puissances occidentales, menaçant les Grecs du pouvoir d'un Hohenstaufen en tant que dernier empereur mondial.

Tout au long des XIVe et XVe siècles, les rois de France se disputaient avec les empereurs allemands l'héritage de l'empire de Charlemagne en Occident et le statut prophétique du futur empereur du monde, surtout parce que les empereurs allemands du quinzième siècle inspiraient peu d'espoirs messianiques. Cependant, avec l'avènement de Maximilien Ier (1493-1519), les fortunes de Habsbourg commencèrent à se rétablir, et le patronage de la propagande de l'empereur identifiant de plus en plus la Maison de Habsbourg avec le rôle d'empereur messianique commença à étouffer les revendications françaises au seizième siècle. La manipulation habile de textes et d'images imprimés par les publicistes des Habsbourg a contribué à raviver la conception apocalyptique de l'Europe de l'Est, une renaissance exacerbée par la lutte de la Maison des Habsbourg contre l'inexorable expansion de l'Empire ottoman.

La vision de l'Empereur du dernier monde a permis à la Renaissance de tenir en tension les attentes des calamités antichrétiennes imminentes avec la perspective positive d'un âge d'or classique et d'un espoir joachimiste d'un monde rénové après la défaite de l'Antéchrist. L'élection impériale prophétique de Charles V en 1519 semblait porter ces espoirs vers l'accomplissement final, parce que Charles a uni les lignées royales françaises et allemandes. Ses premières victoires sur les Turcs et sur les hérétiques protestants semblaient aussi remplir une multitude de prophéties sibyllines, montrant clairement maintenant son destin à l'Est. Depuis l' Iliade de Virgile ,les aspirants impériaux s'étaient approprié le dieu solaire Apollon, garant de la migration de la souveraineté d'Est en Ouest. Cette tradition millénaire nourrit les prophéties de l'Empereur du Dernier Monde, prises par le grand-père de Charles, Maximilien Ier, et vigoureusement exploitées par son fils Philippe II, dont les astrologues soulignent comment son emblème solaire prophétise la conquête de l'Orient. de l'infidèle, et l'établissement perpétuel de la paix universelle.

Le mystérieux et énigmatique Dr John Dee

Dee a rencontré des revendications de Habsbourg au rôle d'empereur de dernier monde au couronnement de Maximilian de Habsburg en tant que roi de Hongrie à Bratislava en septembre 1563. Au début de 1564 Dee a écrit son Monas Hieroglyphica pour conseiller l'empereur bientôt Maximilian II. Sa contribution au destin prophétique de Maximilien, d'unir le monde en battant l'Orient antichrétien, prit la forme d'une promesse de la pierre philosophale. Ses MonasDes techniques kabbalistiques appliquées, et des idées empruntées à Joachim de Fiore, pour construire puis déconstruire un symbole, il intitula sa Monade hiéroglyphique (à droite), qui sécréta la pierre en son sein. Ceci a combiné les symboles astrologiques pour le soleil, la lune et le Bélier avec la croix. A l'heure actuelle, tout cela s'était identifié aux ambitions universelles des Habsbourg, et Charles V avait élevé la Croix à un symbole particulier de la vénération des Habsbourg.

Quand Dee retourna à la cour d'Elizabeth I à l'été 1564, il enseigna à la reine les mystères mystérieux de son symbole. Certaines de ses leçons concernaient probablement le mystère alchimique de la pierre philosophale, qui fascinait Elizabeth. D'autres leçons ont pu concerner le symbolisme solaire, arien et cruciforme soutenant l'Empire universel. Le déclin des relations politiques entre l'Angleterre élisabéthaine et l'Espagne des Habsbourg au cours des décennies suivantes créa une rivalité idéologique entre l'ancienne iconographie impériale et la prophétie, en particulier sur le destin qui attendait l'empire occidental à l'Est. Les Tudors ont volé les vêtements impériaux des Habsbourg.

Dans l'Angleterre élisabéthaine, de telles idées se sont mêlées à des luttes plus larges entre protestants radicaux et conservateurs pour influencer la politique. Les anciennes idéologies impériales comprenaient la prophétie de Virgile dans sa Quatrième Eclogue , adressée à Auguste César, qui célébrait le retour de l'âge d'or de la paix et de l'abondance sous la déesse vierge de la justice, Astraea. De son avènement, Elizabeth avait revendiqué une autorité impériale sur l'État et l'Église qui remontait à Constantin. Vers le milieu des années 1570, certains de ses courtisans ont pu la promouvoir en tant que vierge impériale et exploiter un courant d'attente joachimite auparavant ignoré, afin de faire avancer la politique étrangère agressive anti-catholique et anti-Habsbourg. avec "la Cause Protestante".

L'effondrement du contrôle des Habsbourg espagnols aux Pays-Bas en 1576 persuada le comte de Leicester et ses partisans qu'Elisabeth pourrait usurper le rôle des Habsbourg de l'empereur du dernier monde, et avec elle avancer ses ambitions à l'est. Ils l'ont encouragée à accepter la souveraineté offerte de Hollande et de Zélande en 1576. John Dee a soutenu ces ambitions dans une série d'écrits commandités par Leicester et circulant à la Cour, qui a exhorté Elizabeth à récupérer son «Empire britannique». Ce nom n'attendait pas, mais en arrière, l'empire d'Arthur, roi des Bretons. Une partie de cela incluait certainement l'Amérique du Nord, où Dee croyait pendant un certain temps que les restes de colonies arthuriennes contrôlaient le légendaire passage du Nord-Ouest jusqu'aux Indes. Mais les écrits de Dee ont mis plus d'accent sur le vaste empire européen de l'ancêtre d'Elizabeth, Arthur, au "sud, et est "des îles britanniques. En dépit de son association avec la Grande-Bretagne, Arthur avait été un héros impérial Habsbourg favorisé, alors là encore les Tudors ont défié les Habsbourg. DeeGeneral and Rare Memorials, publié en septembre 1577, comprenait une iconographie reliant Elizabeth à Constantine, à une époque où Dee se souvint plus tard: «On a conçu un grand espoir, (d'aucun politicien simple), que Sa Majesté devienne alors le Commandant en chef et gouverneur impérial de tous les rois chrétiens, de tous les princes et de tous les États. »En 1576, Elizabeth s'imagina aussi apporter la paix à toute la chrétienté.

Comme Dee le savait bien, une longue tradition de calculs astrologiques s'ajoutait à l'atmosphère excitée qui entourait l '«Empire britannique» dans les années 1570. Une vague de prophéties apocalyptiques avait entouré l'élection de Charles Quint comme empereur romain germanique en 1519, prédisant qu'il rétablirait l'unité à la chrétienté, brisée par la Réforme, et prouverait l'instrument divinement choisi contre les Turcs antichristian à l'Est. L'une des prophéties les plus influentes pour les derniers Habsbourg fut le livre de 1564 Sur la plus grande conjonctionpar l'astrologue bohémien Cyprian Leowitz, qui a prédit les conséquences apocalyptiques de la conjonction des planètes supérieures Jupiter et Saturne dans le signe zodiacal d'Aries en avril 1584. Leowitz a souligné que de telles conjonctions se produisaient en Bélier seulement tous les 800 ans, que l'on préfigurait le début de l'Empire romain et de la naissance du Christ, le transfert suivant de l'empire à Charlemagne. Ce doit être la conjonction finale, car le monde ne pouvait pas durer plus de 6000 ans.

Leowitz savait que le signe zodiacal d'Bélier le Bélier avait une signification particulière pour les Habsbourg. Les théories antiques l'ont considérée la première parmi les époques zodiacales, car le monde avait été créé avec le soleil dans le Bélier, signifiant que le signe a immortalisé le premier Âge d'Or, mystiquement transfiguré dans la Toison d'Or de Ram. Les Habsbourg héritèrent de la souveraineté de l'Ordre de la Toison d'Or, dont les membres se considéraient comme les élus de Dieu, choisis pour préparer le retour de Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu signifié par la Toison d'or, qui gouvernerait son royaume terrestre de Jérusalem . Leowitz a fait valoir que le retour imminent des corps célestes à leurs positions à la création indiquait des luttes cosmiques pour les Habsbourg en Europe de l'Est, de la Bohême à Constantinople, où ils combattraient le pouvoir antichrétien des Ottomans dans les derniers jours, avant de planter leurs bannières à Jérusalem et d'inaugurer la seconde venue du Christ. La copie de Dee du livre de Leowitz survit, avec ses annotations marginales enthousiastes au sujet des batailles finales contre l'Antéchrist et la fondation d'un empire apocalyptique en Orient.

En 1576, l'associé de Dee dans l'apprentissage de la magie James Sandford, un autre client de Leicester, a dédié ses Houres of Recreationau favori d'Elizabeth, Christopher Hatton. Sandford met les prétentions universelles d'Elisabeth dans le contexte apocalyptique cosmique précédemment réservé aux Habsbourg. Citant les prédictions de Leowitz sur la grande conjonction de 1583 et les visions prophétiques vues en Pologne, Sandford ajouta, pour faire bonne mesure, l'attente répandue que le monde finirait en 1588, ou «au gouvernement les royaumes des gouvernants seront retournés». qui "il doit y avoir quelque chose de devin ... que dans les Rois et les Reines des autres pays" jouerait un rôle de premier plan dans la Fin des Temps. Pendant le Royal Progress de Norwich en août 1578, les poètes de la cour introduisirent un nouveau thème dans leurs masques et leurs déclamations, célébrant pour la première fois Elizabeth en tant que Reine Vierge.La révélation de St John Reveled (Londres, 1582). Cette prophétie entièrement protestante joachimite imaginait que le Royaume du Christ couvrait bientôt «tout le monde». »L'idée qu'Elisabeth préparerait le chemin du Christ en triomphant de l'Orient avait imprégné l'enfer de la prophétie populaire, et des manuscrits disaient que "Elizabeth maintenant reine d'Angleterre est ordonnée de Dieu pour être la reine de Jérusalem."

L '«Empire britannique» envisagé par John Dee pour Elizabeth I était profondément différent de celui qui est apparu au cours des siècles suivants. Il s'inspirait d'une ancienne tradition prophétique qui était entremêlée de croyances largement répandues dans l'influence astrologique sur les événements terrestres, et d'une croyance profonde dans la capacité des alchimistes à créer la pierre philosophale, à travers laquelle la dernière impératrice mondiale régnerait. Elizabeth croyait certainement aux pouvoirs transformateurs de l'alchimie, car elle employait des alchimistes, hommes et femmes, à distiller des maisons dans ses palais de Hampton Court et de Whitehall, et dans sa chambre privée. Elle a également cru en la puissance des forces astrologiques, sur laquelle Dee l'a conseillé plusieurs fois. Au milieu des années 1570, elle a trouvé la perspective de devenir la règle universelle sur un globe pacifié profondément attrayante.

Pourquoi alors la vision magique de Dee de «l'Empire britannique» a-t-elle été condamnée à l'obscurité historique? La réponse réside dans les réactions des conservateurs politiques à la Cour d'Elizabeth, en particulier son favori de longue date, Sir Christopher Hatton, de figures plus obscures qui ont soutenu son ascension, et du protégé de Hatton, John Whitgift. À partir du milieu des années 1570, ces hommes devinrent influents à la Cour et Whitgift devint archevêque de Cantorbéry en 1583. Dès lors, lui et Hatton travaillèrent dur pour chasser les espérances prophétiques d'un Empire magique de la politique, parce qu'ils croyaient que mob ', qu'ils craignaient avant tout, de suivre une politique «populaire» radicale. Une fois le comte de Leicester est mort en 1588, Hatton et Whitgift sont devenus encore plus influents sur le vieillissement d'Elizabeth. Tout au long des années 1590, eux et leurs nombreux partisans ont utilisé tous les outils de propagande du gouvernement à leur disposition pour réprimer le genre d '«Empire britannique» magique que Dee avait envisagé. Ils avaient déjà forcé les étudiants de Dee, les frères Richard et John Harvey, à abjurer leurs croyances dans les prédictions astrologiques de Leowitz de l'Apocalypse. Ils ont maintenant parrainé des attaques sur la prédiction astrologique tout à fait, et d'autres qui ont dénigré les alchimistes comme des imbéciles trompés. Whitgift s'est assuré que Dee était bloqué des promotions et des rendez-vous qu'il cherchait, et sa carrière a diminué en conséquence. Ils ont maintenant parrainé des attaques sur la prédiction astrologique tout à fait, et d'autres qui ont dénigré les alchimistes comme des imbéciles trompés. Whitgift s'est assuré que Dee était bloqué des promotions et des rendez-vous qu'il cherchait, et sa carrière a diminué en conséquence. Ils ont maintenant parrainé des attaques sur la prédiction astrologique tout à fait, et d'autres qui ont dénigré les alchimistes comme des imbéciles trompés. Whitgift s'est assuré que Dee était bloqué des promotions et des rendez-vous qu'il cherchait, et sa carrière a diminué en conséquence.

Pendant le règne de James, les premières colonies anglaises en Virginie ont aidé à détourner l'attention de l'apocalyptique «Empire britannique» en Europe vers son développement réel en Amérique du Nord. Les événements chaotiques de la guerre civile ont scellé le destin de l'Empire magique. L'effondrement de l'autorité royale a également fait disparaître la censure de la presse et, dans les années 1640 et 1650, des écrivains obscurs ont explosé de prophéties apocalyptiques excitées, invoquant à nouveau des «preuves» astrologiques et alchimiques que leur empire envisagé allait se réaliser. La monarchie restaurée de Charles II a entrepris de supprimer de telles idées une fois pour toutes. Il imposa une censure de la presse rigoureuse et précisa que la pensée magique et prophétique disqualifierait quiconque ayant des prétentions au progrès social ou politique. En conséquence, les idées magiques ont été enfouies sous terre, et les membres de la société «polie», tels que les Fellows de la Royal Society, se sont sentis contraints de ne pas en discuter en public, bien qu'ils aient continué à le faire en lettres privées. Le succès de la réaction de l'Establishment peut être mesuré par la façon dont les idées «magiques» oubliées d'aujourd'hui subsistent. Ainsi, l '«Empire britannique» utopique imaginé par Dee n'a survécu que dans la culture «populaire», parmi les impuissants et les marginalisés.

En fin de compte, si nous cherchons toujours de telles idées, nous devrions peut-être examiner ce qui a motivé les migrants à quitter la Grande-Bretagne pour son empire au cours des derniers siècles. Peut-être que nous trouverons un écho lointain de la croyance de John Dee dans son «Empire britannique» magique dans leur conviction que l'Australie ou la Nouvelle-Zélande serait un monde meilleur.

Glyn Parry est l'auteur du nouveau livre The Arch-Conjuror d'Angleterre (Yale University Press, 2012), la première biographie complète de John Dee basée sur des sources historiques primaires. Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies ou les librairies en ligne.

Marjorie Reeves, L'Influence de la Prophétie au Moyen Âge. Une étude sur le joachimisme , Oxford, 1969
Marjorie Reeves, Joachim de Fiore et l'avenir prophétique , Londres, 1976
Glyn Parry, l'Archi-Conjuror d'Angleterre: John Dee, New Haven et Londres, 2011
Bernard McGinn, Visions de la fin. Traditions apocalyptiques au Moyen Age, New York, 1979
Ann Williams, éd., Prophétie et millénarisme. Essais en l'honneur de Marjorie Reeves, Londres, 1980
N. Cohn, La poursuite du millénaire , Londres, 1957
Marie Tanner, le dernier descendant d'Énée, New Haven et Londres, 1993
Frances A. Yates, Astraea. Le thème impérial au seizième siècle, Londres et Boston, 1975
Margaret Aston, «La conjonction de Fiery Trigon: une prédiction astrologique élisabéthaine», Isis , vol. 61, No. 2 (été 1970), 159-187

© New Dawn Magazine et l'auteur respectif. 

© Copyright New Dawn Magazine, www.newdawnmagazine.com. Permission granted to freely distribute this article for non-commercial purposes if unedited and copied in full, including this notice.


John Dee à été inpiré par les démons de la goetie pour créer le NWO

 

4b76bb55

elizabeth_first_sir_john_deeJohn Dee vit le jour pour la première fois le 13 juillet 1527 dans une demeure de Mortlake, bercé par le bruit de la rivière toute proche. On s’aperçut très vite, de la nature surdouée de cet enfant. il se mit à étudier les livres de magie noirs volés par les templiers au temple de Salomon
la goétie est le livre de magie le plus terrible qui soit qui fait appel aux invocations de démons 72 est leur nombre ,pour obtenir le pouvoir aux quatre coins du monde John dee devint dés lors le magicien de la reine Élisabeth 1er et lors d'invocation les démons lui révélèrent le plan qui amènerait le monde sous la domination de l'empire britannique en vue de créer un nouvel ordre mondial dénué de spiritualité et contrôler par les forces noirs qui égarerez  les gens jusqu'à l'arrivé de leur maitre sur terre.non vous ne rêvez pas mais le nouvel ordre mondial est un plan démoniaque inspiré par des démons au plus grand sorcier anglais John DEE.Il est très facile de voir que une fois que les 48 esprits de la terre furent  invoqués l''Angleterre domina le monde aux quatre coins du monde .et le nom qui fut donné fut l'empire britannique.cette magie qui remonte à Babylone.est exposé  avec les ustensiles de john Dee au British Muséum une boule de cristal un miroir noir égyptien et j'en passe ce n'est pas une légende John Dee inspira les rosicruciens et tous les mages du monde entier.

le documentaire ci dessus vous permettra de saisir l'importance de ce personnage dans l'histoire du monde..pensez vous que le pouvoir aujourd'hui s'obtient t il que par le talent ? non, le talent sert a vous endormir un bon orateur sera plus facilement cru , derrière toute cette mascarade il y'a une minorité d'homme qui connaissent l'origine du plan et qui tire réellement les ficelles en coulisse c'est le diable lui même qui les conseils pour la réalisation de son plan connu évidemment par Dieu avant même son élaboration pour comprendre ,il suffit d'imaginer le mal dans un programme ,ce système qui ressemblerait  par exemple à vista  de  microsof aurait son équivalent plus complexe chez Dieu la vie ou la création toute entière ,le diable n'est pas égal à Dieu il est juste un programme installé dans le système , un Malware qui s'est retourné contre le système d'exploitation originel ,et est devenu ,une sorte de virus ,le virus a pour but de causer la chute du système et de le détourner de sa mission première mais a tout moment il peut être effacé a jamais avec tout ce qui s'y trouve par la puissance  de son concepteur ne donnez pas trop d'importance au mal , il n'est présent que lorsque notre mode de fonctionnement n'est pas propre et que nous sommes guidé s par nos pulsions plutôt que par notre coeur pure et sincère ,tourné vers le bien et non les biens matériels qui l'obscurcisse chaque jour un peu plus.

Les ténèbres de nos vies ne sont que l'abscence de lumière dans  nos coeurs. RJames


john dee nwo et esprits  La Goétie.
envoyé par kodemon2. - Rencontrez plus de personnalités du web.

Posté par rusty james à 00:50 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

« Nettoyage ethnique » contre la minorité musulmane de l'ouest de la Birmanie

 

5443945-8121705

Les autorités de l'Etat de Rakhine participent depuis 2012 à une campagne de « nettoyage ethnique » contre la minorité musulmane dans cette région de l'ouest de la Birmanie, accuse lundi Human Rights Watch (HRW), qui parle de "crimes contre l'humanité". Les forces de sécurité ont contribué au désarmement des musulmans Rohingyas, qui tentaient de se défendre avec des armes de fortune, et elles sont restées passives, et ont dans certains cas participé, lorsque des bouddhistes se sont mis à tuer hommes, femmes et enfants en juin et en octobre 2012, affirme HRW, organisation de défense des droits de l'homme basée à New York.
 
« Alors que les forces de sécurité sont dans certains cas intervenues pour empêcher des violences et protéger la fuite de musulmans, plus fréquemment, elles sont restées à l'écart pendant les agressions ou ont directement soutenu les assaillants en commettant des meurtres et d'autres violations des droits de l'homme », écrit Human Rights Watch dans un rapport au sujet de ces violences de juin et octobre qui ont fait au moins 110 morts. (Reuters, L. 22 avril 2013, 08h52)
Comment, devant ces crimes, réagit « la communauté internationale » (on sait que la notion est exclusivement limitée à l’opinion publique occidentale, la plupart du temps sous-informée, valorisée pour mieux l’abrutir. Les autres peuples n’ont pas d’opinion. Et de toutes façons ils s’en fichent) ?
 
La réponse n’a pas tardée :
 
L'Union européenne a levé lundi toutes les sanctions prises contre la Birmanie, sauf l'embargo sur les armes, malgré un rapport de Human Rights Watch accusant les autorités de Rangoon de complicité dans le massacre de musulmans dans l'ouest du pays l'an dernier. La levée des sanctions, qui avaient déjà été suspendues par l'UE il y a un an, laisse le champ libre aux entreprises européennes soucieuses d'investir dans un pays riche en ressources naturelles. L'Union européenne entérine ainsi le processus de démocratisation en cours en Birmanie, depuis que la junte militaire a cédé le pouvoir en 2011. « En réponse aux changements intervenus et dans l'anticipation qu'ils vont se poursuivre, le Conseil a décidé de lever toutes les sanctions», indique un communiqué publié à l'issue d'un Conseil des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Luxembourg. (Reuters, L. 22 avril 2013, 21h22)
 
1.- La question (depuis longtemps) n’est plus : « Pourquoi les double-décimètre des droits de l’homme, de l’humanitarisme et de la démocratie soutiennent-ils des dictatures criminelles au moment même où elles prétendent les anéantir (en Libye, Syrie…) pour faire droit aux peuples souverains ? »

l'histoire de la shoah se répéte et aujourdhui ce sont les musulmans qui sont les bouc emissaires de la crise mondiale nous sommes formatés a les hair

chaque jour il n'ya pas une ligne de journal ou l'on nous vante pas les mérites de cette communautée,

L’islamophobie transmise à l’école

Cette islamophobie inquiètante devient plus préoccupante quand elle se retrouve dans les manuels d’instruction en cours dans les écoles de la République. Souvenons-nous le cas d’un ouvrage de la collection Dokeo, des éditions Nathan. Citant l’Arabie saoudite pour expliquer l’islam, l’auteur ne s’embarrassa ni de rigueur ni de modération : « Voilées de la tête aux pieds, [les femmes musulmanes] n’ont pas la moindre liberté et peuvent être condamnées à mort en cas de désobéissance. » Ce faisant, les éditions Nathan inventèrent une nouvelle loi islamique : la mort pour les femmes qui désobéissent à leur époux.

La peine de mort comme désobéissance à l’époux, plus le mensonge est gros plus il passe. Plus aisément encore quand il est enseigné aux enfants. Le dessin qui accompagnait le texte montrait un couple musulman, le mari sévère, le doigt levé admonestant son épouse voilée donc « de la tête aux pieds ».

il viendra le jour ou la vérité ne pourra plus être niée a part par les niais chauffés à blanc par les parties racistes qui s'en prennent aux musulmans  alors que ce sont les banques qui les dépouillent chaque jour et les banques ne sont pas tenues par les musulmans qui interdisent les intérêts depuis le 7"e siècle voila une des raison pourquoi les banques centrales du monde change de mains pour pouvoir vous asservir par la dette et vous imposer par la force la monnaie unique du nwo .ce film résume assez bien le but final de tout çà....

Posté par rusty james à 12:02 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'HISTOIRE CACHEE DE LA KABBALE

ib338-nebuleuse-rosette-photographiee-avec-megacam-cette-ne

"L'Exode" est le titre du deuxième livre de la Thora. Ce livre décrit comment les Israélites sous le commandement de Moïse, quittèrent l'Egypte et échappèrent à la tyrannie du pharaon. Le pharaon obligeait les Israélites à travailler comme esclaves et ne consentait pas à les libérer. Mais, lorsqu'il fut confronté aux miracles réalisés par Allah par la main de Moïse et aux désastres qu'Il infligeait à son peuple, le pharaon revint sur sa décision. Ainsi, une nuit, les Israélites se rassemblèrent en masse et entamèrent leur fuite d'Egypte. Plus tard, le pharaon attaqua les Israélites, mais Allah les sauva grâce à un énième miracle qu'Il réalisa par la main de Moïse.

Mais, c'est dans le Coran que l'on trouve le compte-rendu le plus précis de l'exode d'Egypte, et ce à cause des altérations faites au texte de la Thora initialement révélé à Moïse. Une importante preuve de ces altérations réside dans les multiples contradictions présentes dans les cinq livres de la Thora : la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. La narration de la mort et de l'enterrement de Moïse pour conclure le Deutéronome est une preuve irréfutable que cette portion a été ajoutée après la mort de Moïse.

Dans le Coran, dans le récit de l'exode des Israélites d'Egypte, comme dans toutes les histoires qui y sont narrées, il n'y a pas la moindre contradiction; l'histoire est relatée avec exactitude. En outre, comme dans d'autres histoires, Allah révèle une grande sagesse et de nombreux secrets à travers la narration. Pour cette raison, lorsque nous examinons de plus près ces histoires, nous pouvons en tirer un certain nombre de leçons.

a
Autre idole de l'Egypte ancienne: Hathor, le veau d'or.

LE VEAU D'OR

Un des faits importants concernant l'exode des Israélites d'Egypte, telle que relatée dans le Coran, est qu'ils se rebellèrent contre la religion qui leur fut révélée par Allah, bien qu'Il les sauva par la main de Moïse de la tyrannie du pharaon. Les Israélites furent dans l'incapacité de comprendre le monothéisme que Moïse leur avait communiqué, mais penchaient continuellement vers idolâtrie.

Allah décrit ainsi cette tendance étrange:

Et nous avons fait traverser la mer aux enfants d'Israël. Ils passèrent auprès d'un peuple attaché à ses idoles et dirent: "Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux." Il dit: "Vous êtes certes des gens ignorants. Le culte, auquel ceux-là s'adonnent, est caduc; et tout ce qu'ils font est nul et sans valeur." (Sourate al-A'raf, 138-139)

Malgré les avertissements de Moïse, les Israélites continuèrent de vivre dans cette perversion et lorsque Moïse les quitta pour monter seul au mont Sinaï, elle se manifesta au grand jour. Profitant de l'absence de Moïse, un homme (le Samaritain) s'avança. Il attisa les flammes du penchant des Israélites pour idolâtrie et les persuada de fabriquer la statue d'un veau et de l'adorer.

Moïse retourna donc vers son peuple, courroucé et chagriné; il dit: "O mon peuple, votre Seigneur ne vous a-t-Il pas déjà fait une belle promesse? L'alliance a-t-elle donc été trop longue pour vous? Ou avez-vous désiré que la colère de votre Seigneur s'abatte sur vous, pour avoir trahi votre engagement envers moi?" Ils dirent: "Ce n'est pas de notre propre gré que nous avons manqué à notre engagement envers toi. Mais nous fûmes chargés de fardeaux d'ornements du peuple (de Pharaon); nous les avons donc jetés (sur le feu) tout comme le Samaritain les a lancés. Puis il en a fait sortir pour eux un veau, un corps à mugissement. Et ils ont dis: "C'est votre divinité et la divinité de Moïse; il a donc oublié!" (Sourate Ta-ha, 86-88)

Pourquoi y avait-il chez les Israélites une tendance aussi tenace à ériger les idoles et à les adorer? Quelle était l'origine de ce penchant?

Manifestement, une société qui n'avait jamais auparavant cru dans les idoles n'adopterait pas brusquement le comportement aussi inepte de construire une idole et de se mettre à l'adorer. Seuls ceux pour lesquels l'idolâtrie était un penchant naturel auraient pu croire dans ces aberrations.

Néanmoins, les Israélites étaient un peuple qui avait cru en un seul Dieu depuis l'époque de leur ancêtre Abraham. Le nom "Israélites" ou "les Fils d'Israël" fut donné en premier aux fils de Jacob, le petit-fils d'Abraham, puis à l'ensemble du peuple juif qui en descend. Les Israélites avaient protégé la foi monothéiste héritée de leurs ancêtres Abraham, Isaac et Jacob (pse). Ensemble avec Joseph (psl), ils se rendirent en Egypte et préservèrent le monothéisme pendant une longue période, bien qu'ils vécussent au milieu de l'idolâtrie égyptienne. Il est évident d'après les histoires narrées dans le Coran que lorsque Moïse vint à eux, les Israélites étaient un peuple qui croyait en un seul Dieu.

La seule explication serait que les Israélites, même s'ils adhéraient à une croyance monothéiste, furent influencés par les païens parmi lesquels ils vivaient, et se mirent à les imiter, remplaçant la religion choisie pour eux par Allah par l'idolâtrie des nations étrangères.

Lorsqu'on enquête sur ce sujet à la lumière des documents historiques, on remarque que le culte païen qui influença les Israélites n'était autre que celui de l'Egypte antique. Une preuve importante à l'appui de cette conclusion est que le veau d'or adoré par les Israélites, pendant que Moïse était sur le Mont Sinaï, était en réalité une réplique des idoles égyptiennes Hathor et Apis. Dans son livre, Too Long in the Sun (Trop longtemps dans le soleil), l'auteur chrétien Richard Rives écrit:

Hathor et Apis, les dieux vache et taureau d'Egypte, représentaient l'adoration du soleil. Leur adoration n'était qu'une étape dans la longue histoire égyptienne du culte du soleil. Le veau d'or du Mont Sinaï constitue une preuve plus qu'évidente que la fête proclamée était liée à l'adoration du soleil…"23

L'influence de la religion païenne égyptienne sur les israélites s'est manifestée en plusieurs reprises. Aussitôt qu'ils ont rencontré un peuple païen, leur penchant pour des croyances hérétiques c'est fit sentir et selon un verset du Coran, ils dirent: "Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux." (Sourate al-A'raf, 138) Ce qu'ils ont dit à leur Prophète, "O Moïse, nous ne te croirons qu'après avoir vu Allah clairement !" (Sourate al-Baqarah, 55) montre bien leur penchant pour la vénération des choses matérielles, selon le religion païenne qu'ils avaient pratiqué en Egypte.

a
Une statue de l'Egypte ancienne d'Hathor.

Le penchant des Israélites pour le paganisme de l'Egypte antique, souligné ici, est important pour nous permettre de comprendre l'altération du texte de la Thora et les origines de la Kabbale. Lorsque l'on considère attentivement ces deux sujets, on note, qu'à leur origine, se trouve le paganisme de l'Egypte antique et la philosophie matérialiste.

DE L'EGYPTE ANTIQUE A LA KABBALE

Du vivant de Moïse, les Israélites se mirent à créer des sosies des idoles qu'ils avaient vues en Egypte et à les adorer. A la mort de Moïse, plus rien ne les empêchait de sombrer davantage dans la perversité. Bien évidemment, on ne peut pas en dire autant de tous les juifs, mais certains d'entre eux adoptèrent le paganisme égyptien. En fait, ils poursuivirent les doctrines du sacerdoce égyptien (les magiciens du pharaon) qui forment la base des croyances de cette société, et dépravèrent leur propre foi en y introduisant ces doctrines.

La doctrine qui fut introduite dans le judaïsme en provenance de l'Egypte antique était la Kabbale. Tout comme le système des prêtres égyptiens, la Kabbale était une tradition ésotérique reposant sur la pratique de la magie. Chose intéressante, la Kabbale fournit un compte-rendu de la création assez différent de celui trouvé dans la Thora. Il s'agit d'un compte-rendu matérialiste, reposant sur l'idée égyptienne de l'existence éternelle de la matière. Murat Ozgen, franc-maçon turc, remarque ceci à ce propos:

Il est évident que la Kabbale a été élaborée de nombreuses années avant que la Thora n'existe. La section la plus importante de la Kabbale est la théorie sur la formation de l'univers. Cette théorie diffère considérablement de l'histoire de la création telle qu'elle est acceptée par les religions théistes. D'après la Kabbale, au début de la création, des choses appelées Séphiroth, ce qui signifie "cercles" ou "orbites", avec des caractéristiques à la fois matérielles et spirituelles prirent forme. Il y avait en tout 32 de ces choses. Les dix premières représentaient le système solaire et les autres les masses d'étoiles dans l'espace. Cette particularité de la Kabbale indique qu'elle est étroitement liée aux systèmes astrologiques anciens de croyance... Ainsi, la Kabbale est très éloignée de la religion juive et bien plus étroitement liée aux anciennes religions mystérieuses de l'Orient.24

a

Un séphiroth est une des expressions les plus flagrantes des enseignements païens de la Kabbale.
La figure composée de cercles sur la gravure kabbalistique de droite est un séphiroth. Tentatives kabbalistiques d'expliquer le processus de la création au moyen du séphiroth. Le scénario qu'ils proposent est réellement un mythe païen totalement en désaccord avec les faits révélés par les livres saints.

Les juifs, en adoptant ces doctrines matérialistes et ésotériques de l'Egypte antique basées sur la magie, ignoraient les interdictions en rapport dans la Thora. Ils assimilèrent les rituels magiques d'autres peuples païens, et par là, la Kabbale devint une doctrine mystique au sein du judaïsme, mais contraire à la Thora. Dans son livre intitulé Secret Societies and Subversive Movements, l'écrivaine anglaise Nesta H. Webster explique:

La sorcellerie, telle que nous la connaissons, fut pratiquée par les Cananéens avant l'occupation de la Palestine par les Israélites; l'Egypte, l'Inde et la Grèce comptaient également des devins et des voyants. Malgré les imprécations contre la sorcellerie, renfermées dans la Loi de Moïse, les juifs, ignorant ces avertissements, furent gagnés par la contagion et mélangèrent la tradition sacrée dont ils avaient hérité avec les idées magiques empruntées à d'autres races ou fruit de leur propre invention. A la même époque, la branche spéculative de la Kabbale juive emprunta à la philosophie du Perse M'agi, des néoplatoniciens et des néopythagoriciens. Il y a donc, une certaine justification quant à l'affirmation des anti-kabbalistes que ce que l'on connaît aujourd'hui comme la Kabbale n'est pas entièrement juive.25

Il existe un verset du Coran qui se rapporte à ce sujet. Allah dit que les Israélites apprirent les rituels de sorcellerie sataniques de sources extérieures à leur propre religion:

Ils suivirent les dires des satanes sous le règne de Salomon. Salomon n'était pas un négateur, mais les satanes étaient des négateurs. Ils enseignaient la magie et les révélations des deux anges de Babylone Hârout et Mârout mais ceux-ci n'instruisaient personne sans avoir dit d'abord: "Nous ne sommes la que pour tenter les hommes ! Prends donc garde de perdre ta foi !" Ils apprenaient d'eux ce qui semait la division entre l'homme et sa femme, mais ils ne pouvaient nuire qu'avec la permission d'Allah. Ce qu'ils apprenaient leur était nuisible et ne pouvait leur servir. Ils savent pourtant que quiconque fait cette affaire n'aura aucune part dans l'au-delà. Mauvais marché. S'ils avaient su ! (Sourate al-Baqarah, 102)

Ce verset soutient que certains juifs, même en sachant ce qu'ils allaient perdre dans l'au-delà, apprirent et adoptèrent les pratiques de la magie. Par conséquent, ils s'égarèrent de la Loi qu'Allah leur avait envoyée et ayant vendu leurs âmes, ils s'adonnèrent au paganisme (doctrines magiques). "Il s'étaient vendus" pour une chose maléfique, autrement dit, ils avaient abandonné leur foi.

Les faits relatés dans ce verset indiquent les principaux éléments d'un conflit important dans l'histoire juive. Ce combat était, d'une part, entre les prophètes qu'Allah avait envoyés aux juifs et ces juifs croyants qui leur obéissaient, et d'autre part, ces juifs pervers qui s'étaient rebellés contre les commandements d'Allah, imitaient la culture païenne des gens autour d'eux et suivaient leurs pratiques culturelles plutôt que la loi d'Allah.

a
Quelques juifs, influencés par les cultures des civilisations païennes de l'Egypte antique et de la Mésopotamie, se sont éloignés de la Thora qu'Allah leur avait donnée comme guide et ont commencé à vénérer divers objets matériels. Ci-dessus est représenté un temple du soleil païen.

DOCTRINES PAIENNES AJOUTEES A LA THORA

Il est important de noter que les pêchés des juifs corrompus sont souvent rapportés dans le livre saint des juifs eux-mêmes: l'Ancien Testament. Dans le livre de Néhémie, une sorte de manuel historique dans l'Ancien Testament, les juifs confessent leurs pêchés et leur repentir:

Ceux qui étaient de la race d'Israël, s'étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères. Lorsqu'ils se furent levés à leur place, ils lurent dans le livre de la loi de Yahweh, leur Dieu, pendant un quart de la journée, et, pendant un autre quart, ils confesseront leurs péchés et adorèrent Yahweh, leur Dieu. Josué, Bani, Cedmiel, Sabanias, Bonni, Sarébias, Bani et Chanani, étant montés sur l'estrade des lévites, crièrent à haute voix vers Yahweh, leur Dieu.

... [Ils dirent :] "... Ils [nos pères] se soulevèrent et se révoltèrent contre Toi. Ils jetèrent Ta loi derrière leur dos, ils tuèrent Tes prophètes qui les conjuraient de revenir à Toi, et ils se livrèrent envers Toi à de grands outrages. Alors Tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les opprimèrent. Mais, au temps de leur détresse, ils crièrent à Toi; et Toi, Tu les entendis du haut des cieux, et, dans Ta grande miséricorde, Tu leur donnas des libérateurs qui les sauvèrent de la main de leurs ennemis. Quand ils eurent du repos, ils recommencèrent à faire le mal devant Toi. Alors Tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les dominèrent. Mais, de nouveau, ils crièrent à Toi; et Toi, Tu les entendis du haut des cieux, et, dans Ta grande miséricorde, Tu les délivras maintes fois. Tu les conjuras de revenir à Ta loi; et ils persévérèrent dans l'orgueil, ils n'écoutèrent point Tes commandements, ils péchèrent contre Tes ordonnances, qui font vivre celui qui les met en pratique, ils eurent une épaule rebelle, ils raidirent leur cou, et ils n'obéirent point... Mais, dans Ta grande miséricorde, Tu ne les anéantis pas, et Tu ne les abandonnas pas, car Tu [es] un Dieu compatissant et miséricordieux.

Et maintenant, ô notre Dieu, Dieu grand, puissant et redoutable... Tu as été juste dans tout ce qui nous est arrivé, car Tu T'es montré fidèle, et nous avons fait le mal. Nos rois, nos chefs, nos sacrificateurs et nos pères n'ont point observé Ta loi, et ils n'ont été attentifs ni à Tes commandements ni aux avertissements que Tu leur adressais. Pendant qu'ils étaient les maîtres, au milieu des bienfaits nombreux que Tu leur accordais, dans le pays vaste et fertile que Tu leur avais livré, ils ne T'ont point servi et ils ne se sont point détournés de leurs œuvres mauvaises." (Néhémie, 9: 2-4, 26-29, 31-35)

Ce passage exprime le désir d'un grand nombre de juifs de retourner à leur foi en Allah, mais au cours de l'histoire juive un segment différent acquit progressivement de la force et en vint à dominer les juifs pour plus tard modifier profondément la religion elle-même. Pour cette raison, dans la Thora et les autres livres de l'Ancien Testament, on trouve des éléments provenant de doctrines païennes hérétiques, ainsi que celles mentionnées ci-dessus qui recommandent vivement le retour à la vraie religion. Par exemple:

• Dans le premier livre de la Thora, il est écrit qu'Allah créa l'univers entier en six jours à partir du néant. Ceci est juste et provient de la révélation originale. Mais, ensuite, il est soutenu qu'Allah s'est reposé le septième jour, alors qu'il s'agit d'une pure fabulation. C'est une idée perverse provenant du paganisme qui attribue des qualités humaines à Allah. Dans un verset du Coran, Allah nous dit:

En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. (Sourate Qaf, 38)

• Dans d'autres passages de la Thora, on trouve un style d'écriture non respectueux de l'honneur d'Allah, particulièrement là où des faiblesses humaines Lui sont faussement attribuées. (Allah est bien au-dessus de ce qu'ils Lui imputent) Ces anthropomorphismes sont faits pour évoquer les faiblesses humaines que les païens attribuaient à leurs propres dieux fictifs.

• La revendication que Jacob, l'ancêtre des Israélites, lutta contre Allah et gagna constitue une autre affirmation blasphématoire. Il s'agit manifestement d'une histoire inventée pour conférer aux Israélites une supériorité raciale, dans une exaltation des sentiments raciaux largement répandus chez les païens. (Ou ce qu'on appelle "une rage fanatique" d'après les termes dans le Coran)

• On trouve une tendance dans l'Ancien Testament à présenter Allah comme un Dieu national, comme s'Il était le Dieu des Israélites uniquement. Cependant, Allah est le Seigneur et le Dieu de l'univers et de tous les êtres humains. Cette notion de religion nationale, dans l'Ancien Testament, correspond aux tendances païennes, selon lesquelles chaque tribu adore son propre dieu.

• Dans certains livres de l'Ancien Testament (par exemple, Joshua), les commandements sont donnés pour commettre d'horribles violences contre les non juifs. Les meurtres collectifs sont ordonnés, sans merci pour les femmes, les enfants ou les anciens. Cette sauvagerie impitoyable va complètement à l'encontre de la justice d'Allah et rappelle le barbarisme des cultures païennes, qui adoraient un dieu de la guerre mythique.

Ces idées païennes qui furent introduites dans la Thora doivent avoir une origine. Certains juifs ont dû adopter, honorer et chérir une tradition étrangère à la Thora et modifier cette dernière en y ajoutant des idées provenant de la tradition qu'ils avaient embrassée. L'origine de cette tradition remonte aux prêtres de l'Egypte antique (les magiciens du régime du pharaon). C'est en fait la Kabbale qui a été transmise de là par un grand nombre de juifs. La Kabbale prit une forme qui permit aux doctrines païennes de l'Egypte antique et à d'autres de s'insinuer dans le judaïsme et de s'y développer. Les kabbalistes, bien évidemment, affirme que la Kabbale explique simplement avec plus de détails les secrets cachés de la Thora, mais, en réalité, comme l'historien juif de la Kabbale, Theodore Reinach, le dit la Kabbale est un "poison subtil qui pénètre dans les veines du judaïsme et l'infecte entièrement".26

Il est donc possible de trouver dans la Kabbale des traces évidentes de l'idéologie matérialiste de l'Egypte antique.

LA KABBALE, UNE DOCTRINE OPPOSEE AU CREATIONNISME

Allah révèle dans le Coran que la Thora est un livre saint qui a été envoyé pour illuminer l'humanité:

Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins... (Sourate al-Maidah, 44)

a

L'enseignement de la Kabbale quant aux origines de l'univers et des organismes vivants est une histoire pleine de mythes totalement contraires aux faits de la création révélée par les livres saints.

Par conséquent, la Thora, comme le Coran, est un livre qui contient des connaissances et des commandements liés à des sujets tels que l'existence d'Allah, Son unité, Ses qualités, la création des êtres humains et d'autres créatures, l'objectif de la création humaine et les lois morales d'Allah pour l'humanité. (Mais, cette Thora originale n'existe plus aujourd'hui. Ce que nous avons aujourd'hui est une version "altérée" de la Thora, souillée par les mains des hommes.)

On remarque un point important partagé à la fois par la véritable Thora et le Coran: Allah est considéré comme le Créateur. Allah est absolu et existe depuis l'origine des temps. Toute autre chose qu'Allah est Sa création, créée par Lui à partir du néant. Il a créé et formé l'univers entier, les corps célestes, la matière inerte, les êtres humains et tous les organismes vivants. Allah est unique; Il existe seul.

Bien que ceci soit la vérité, on trouve une interprétation bien différente dans la Kabbale, ce "poison subtil qui pénètre dans les veines du judaïsme et l'infecte entièrement." Sa doctrine de Dieu est totalement à l'opposé de la "réalité de la création" trouvée dans la véritable Thora et le Coran. Dans un de ses ouvrages sur la Kabbale, le chercheur américain, Lance S. Owens, présente sa vision des origines possibles de cette doctrine :

L'expérience kabalistique est à l'origine de plusieurs perceptions sur le Divin, dont nombre d'entre elles émanent d'un point de vue orthodoxe. Le principe le plus fondamental de la foi d'Israël réside dans la proclamation que "notre Dieu est unique". Mais la Kabbale soutient que bien que Dieu existe dans la forme la plus élevée comme une entité entièrement ineffable (appelée Aïn Sof, l'infini), cette singularité inconnaissable se répand nécessairement en un grand nombre de formes divines: une pluralité de Dieux. C'est ce que les kabbalistes appellent Séphiroths, les émanations ou manifestations de Dieu. La manière par laquelle Dieu passe d'une entité incompréhensible en une pluralité est un mystère auquel les kabbalistes ont consacré beaucoup de méditations et spéculations. Visiblement, cette image d'un Dieu aux multiples facettes évoque le polythéisme, une accusation qui a été véhément réfutée, sans jamais complètement réussir, par les kabbalistes.

Non seulement le Divin est-il pluriel dans la théosophie kabbaliste, mais dans sa première émanation subtile à partir d'une entité inconnaissable, Dieu prit une forme double : masculine et féminine ; un père et une mère divins, Hohma et Bina, étaient les premières émanations de Dieu. Les kabbalistes utilisent sans détours des métaphores sexuelles afin d'expliquer comment le coït créatif de Hohma et Bina engendra le reste de la création...27

Cette théologie mystique comporte une caractéristique intéressante, selon laquelle, les êtres humains ne sont pas créés, mais sont d'une certaine façon divins. Owens décrit ce mythe:

L'image complexe du Divin ... était également considérée par la Kabbale comme ayant une forme unitaire et anthropomorphique. Dieu était, d'après le texte révisé kabbalistique, Adam Kadmon : le premier archétype de l'homme. L'homme et Dieu ont, en commun, à la fois une étincelle divine intrinsèque non créée et une forme organique complexe. Cette étrange équation selon laquelle Adam est Dieu est appuyée par un chiffre kabbalistique : la valeur numérique en hébreu des noms d'Adam et Jéhovah (le tétragrammaton, YHWH, le nom de Dieu dans la Bible hébraïque) est 45 pour les deux noms. Ainsi pour l'exégèse kabbalistique, Jéhovah égale Adam : Adam est Dieu. Avec cette affirmation vient l'assertion que toute l'humanité dans sa plus grande réalisation est semblable à Dieu.28

Cette théologie composée d'une mythologie païenne est à l'origine de la dégénérescence du Judaïsme. Les kabbalistes juifs ont repoussé les limites du bon sens à une telle extrémité qu'ils essaient même de faire des êtres humains des dieux. En outre, d'après cette théologie, non seulement l'humanité est divine, mais elle est seulement composée de juifs; les autres races ne sont pas considérées comme humaines. Par conséquent, au sein du Judaïsme, originellement fondé sur la servitude et l'obéissance à Allah, cette doctrine corrompue s'est développée, avec pour intention d'assouvir l'arrogance juive. Malgré sa nature contraire à la Thora, la Kabbale fut introduite dans le Judaïsme et elle finit par souiller la Thora.

Un autre point intéressant concernant les doctrines corrompues de la Kabbale réside dans leurs similarités avec les idées païennes de l'Egypte antique. Comme nous l'avons vu dans les premières pages, les Egyptiens antiques croyaient que la matière avait toujours existé ; autrement dit, ils rejetaient l'idée que la matière avait été créée à partir du néant. La Kabbale affirme la même chose pour les êtres humains; elle déclare que les êtres humains n'ont pas été créés et qu'ils sont responsables de leurs propres existences.

Pour le dire d'une façon moderne : les Egyptiens antiques étaient des matérialistes, et finalement, la doctrine de la Kabbale peut être considérée comme un humanisme laïc.

Il est intéressant de remarquer que ces deux concepts, le matérialisme et l'humanisme laïc, décrivent l'idéologie qui a dominé le monde tout au long des deux siècles derniers.

On est tenté de se demander s'il existe des forces ayant transmis les doctrines de l'Egypte antique et de la Kabbale du cœur de l'histoire antique à aujourd'hui.

DES TEMPLIERS AU MAÇONS

Lorsque nous avons mentionné les templiers plus tôt, nous avons remarqué que cet ordre particulier de croisés avait été touché par un "secret" trouvé à Jérusalem, qui leur fit abandonner le christianisme pour pratiquer des rites magiques. Nous avons indiqué que de nombreux chercheurs étaient arrivés à la conclusion que ce secret était lié à la Kabbale. Par exemple dans son livre, Histoire de la Magie, l'écrivain français Eliphas Lévi, présente des preuves précises révélant que les templiers furent initiés aux mystérieuses doctrines de la Kabbale, c'est-à-dire qu'ils furent secrètement formés à cette doctrine.29 On voit donc qu'une doctrine avec des racines en Egypte antique a été transmise aux templiers par le biais de la Kabbale.

Dans Le Pendule de Foucault, le célèbre romancier italien, Umberto Eco, narre ces faits au cours de l'intrigue. Tout au long du roman, il raconte par la bouche des protagonistes que les templiers furent influencés par la Kabbale et que les kabbalistes possédaient un secret dont on pouvait retrouver la trace à l'époque des pharaons de l'Egypte antique. D'après Eco, certains juifs éminents apprirent des secrets venus de l'Egypte antique et insérés plus tard dans les premiers cinq livres de l'Ancien Testament (La Pentateuque). Mais, ce secret, transmis secrètement, ne pouvait être compris que des kabbalistes. (Le Zohar, écrit plus tard en Espagne et formant le livre fondamental de la Kabbale, traite des secrets de ces cinq livres) Après avoir déclaré que les kabbalistes lisèrent ce secret égyptien dans les mesures géométriques du temple de Salomon, Eco écrit que les templiers l'apprirent des rabbins kabbalistes présents à Jérusalem:

Le secret, c'est-à-dire ce que le Temple avait déjà complètement révélé, est soupçonné uniquement par un petit groupe de rabbins restés en Palestine ...et les templiers l'apprirent d'eux.30

Lorsque les templiers adoptèrent cette doctrine kabbaliste d'origine égyptienne, ils entrèrent naturellement en conflit avec l'establishment chrétien qui dominait l'Europe. Un conflit qu'ils avaient en commun avec une autre force importante : les juifs. Après que les templiers furent arrêtés, par ordre commun du Roi de France et du Pape en 1307, l'ordre entra dans la clandestinité, mais son influence perdura, et ce d'une manière plus radicale et plus déterminée.

Comme il a été dit précédemment, un nombre significatif de templiers échappa à l'arrestation et en appela au Roi d'Ecosse, le seul royaume européen à l'époque qui n'avait pas accepté l'autorité du Pape. En Ecosse, ils infiltrèrent la guilde des maçons et, à termes, en prirent le contrôle. Les guildes adoptèrent les traditions des templiers et ainsi, la graine maçonnique fut plantée en Ecosse. Le courant dominant de la maçonnerie, "le rite écossais ancien et accepté" existe encore jusqu'à ce jour.

a
Un modèle du Temple de Salomon. Les templiers et les maçons, du fait de leurs croyances superstitieuses concernant Prophète Salomon (psl), pensent qu'un "secret" existe dans ce temple provenant d'anciennes civilisations païennes. C'est pour cette raison que la littérature maçonnique insiste tant sur le Temple de Salomon.

Au fil de nos enquêtes détaillées dans le Nouvel ordre maçonnique, il nous a été possible de retrouver dès le début du 14ème siècle des traces des templiers (et de certains juifs alliés à eux) à différentes époques de l'histoire européenne. Sans entrer dans les détails, voici certains titres de chapitre sous lesquels nous avons examiné le sujet:

• On trouvait en Provence, en France, un important refuge de templiers. Pendant les arrestations, ils furent très nombreux à s'y cacher. Une autre caractéristique importante de cette région est qu'il s'agit du centre de kabbalisme le plus connu en Europe. C'est en Provence que la tradition orale de la Kabbale fut transcrite sous forme de livre.

• La révolte des paysans en Angleterre, en 1381, fut, d'après certains historiens, attisée par une organisation secrète. Les experts qui étudient l'histoire de la maçonnerie s'accordent sur le fait que cette organisation secrète n'était autre que les templiers. C'était plus qu'un simple soulèvement civil: une attaque planifiée contre l'Eglise catholique.31

• Un demi-siècle après cette révolte, un ecclésiastique en Bohême du nom de Jean Huss lança un soulèvement contre l'Eglise catholique. Dans les coulisses de ce soulèvement, on retrouvait encore les templiers. En outre, Huss était très intéressé par la Kabbale. Avigdor Ben Isaac Kara fut l'un des plus importants noms influencés par le développement de ses doctrines. Kara était un rabbin de la communauté juive de Prague et un kabbaliste.32

Des exemples tels que ce dernier sont le signe que l'alliance entre les templiers et les kabbalistes avait pour objectif un changement de l'ordre social européen. Ce changement impliquait une modification de la culture chrétienne de l'Europe et son remplacement par une culture basée sur des doctrines païennes comme la Kabbale. Ensuite, après ce changement culturel, des changements politiques suivraient. Les révolutions française et italienne, par exemple...

ichard Rives, Too Long in the Sun, Pub., 1996, pp. 130-131
24 Murat Ozgen Ayfer, Masonluk Nedir ve Nasildir?,  Istanbul, 1992, pp. 298-299
25 Nesta H. Webster, Secret Societies And Subversive Movements, Boswell Publishing Co., Ltd., Londres, 1924 ; p.1924
26 Nesta H. Webster, Secret Societies And Subversive Movements, Boswell Publishing Co., Ltd., Londres, 1924 ; Theodore Reinach, Histoire des Israélites, p. 221, et Salomon Reinach, Orpheus, p.299
27 Lance S. Owens, Joseph Smith and Kabbalah: The Occult Connection, Dialogue: A Journal of Mormon Thought, vol. 27, no. 3, Automnal 1994, pp.117-194
28 Lance S. Owens, Joseph Smith and Kabbalah: The Occult Connection, Dialogue: A Journal of Mormon Thought, vol. 27, no. 3, Automnal 1994, pp.117-194
29 Eliphas Lévi, Histoire de la Magie, p. 273 ; Nesta H. Webster, Secret Societies And Subversive Movements, Boswell Publishing Co., Ltd., Londres, 1924
30 Umberto Eco, Le Pendule de Foucault, traduit de l'italien par Jean-Noël Schifano, Editions Grasset, p.450
31 Pour ces thèses sur la Franc-maçonnerie, voir John J. Robinson, Born in Blood: The Lost Secrets of Freemasonry, New York : M. Evans & Company, 1989

Posté par rusty james à 07:55 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le christianisme n’a pas détruit le paganisme ; il l’a adopté.

b19-couv

L’Histoire nous enseigne que le christianisme de Jésus et des apôtres fut dramatiquement modifiéun ou deux siècles après la mort du Christ ! Comme l’historien Will Durant l’a écrit :

« Le christianisme n’a pas détruit le paganisme ; il l’a adopté. L’esprit grec, qui se mourrait, reprit une vie nouvelle dans la théologie et la liturgie de l’Eglise. La langue grecque, qui avait régné sur la philosophie durant des siècles, devint le véhicule de la littérature chrétienne et du rituel de la religion nouvelle. Les mystères grecs vinrent se fixer dans l’impressionnant mystère de la messe. D’autres cultures païennes ont contribué au résultat syncrétiste. D’Egypte vinrent les idées de trinité divine […] d’immortalité personnelle pour la récompense et pour le châtiment; d’Egypte aussi, l’adoration de la mère et de l’enfant, ainsi que la théosophie mystique qui fit le néo-platonisme et le gnosticisme et qui obscurcit la croyance chrétienne ; c’est encore là que le monachisme chrétien trouvera ses exemples et sa source. De Phrygie vint le culte de la grande mère ; de Syrie, le drame de la résurrection d’Adonis ; de Thrace, peut-être le culte de Dionysos, dieu mourant et sauvant […] Le rituel mithriaque ressemblait de si près au sacrifice eucharistique de la messe, que des pères chrétiens accusèrent le démon d’avoir inventé ces analogies, pour égarer les esprits faibles. Le christianisme a été la dernière grande création de l’ancien monde païen […] [L’Eucharistie] était une conception depuis longtemps sanctifiée par la durée ; l’esprit païen n’avait pas besoin d’entraînement pour la recevoir ; en l’incarnant dans le “mystère” de la messe », le christianisme devenait la dernière et la plus grande des religions de mystères » (L’histoire de la civilisation, volume IX, pages 240 et 247, Durant, Editions Rencontre, Lausanne 1963).

Paul Johnson fut parmi ceux qui reconnaissaient ouvertement que le sabbat biblique du septième jour était observé par le Christ et les apôtres. « Beaucoup de chrétiens ne virent pas clairement la différence entre ce culte solaire et leur propre culte. Ils l’identifièrent au Christ “dirigeant son char à travers le ciel”, ils tenaient leurs services le dimanche, s’agenouillaient en direction de l’est et célébraient leur fête de la nativité le 25 décembre, le jour anniversaire du soleil, au solstice d’hiver. Au cours de la renaissance païenne, survenue plus tard sous l’empereur Julien, beaucoup de chrétiens jugèrent plus simple d’apostasier à cause de cette confusion ; l’évêque de Troyes confia à Julien qu’il avait toujours secrètement prié le soleil. Constantin n’abandonna jamais sa dévotion au soleil, et maintint l’effigie du soleil sur sa monnaie. Il fit du dimanche un jour de repos » (A History of Christianity, Johnson, 1976, pages 67-69).

Qu’arriva-t-il après Constantin ? L’auteur Jesse Lyman Hurlbut nous l’explique : « Les coutumes et les cérémonies issues du paganisme s’introduisirent progressivement dans le culte. D’antiques fêtes païennes devinrent les fêtes de l’Eglise, en changeant de nom et de destination. Aux alentours de 405 apr. J.-C., des représentations de saints et de martyres commencèrent à faire leur apparition dans les églises, tout d’abord en tant que mémoriaux, puis comme objets d’adoration et de vénération. L’adoration de la vierge Marie se substitua au culte de Vénus et de Diane, le repas du Seigneur se transforma en sacrifice, au lieu d’être une commémoration, et les anciens qui étaient des prédicateurs se muèrent en prêtres […] Lorsque le christianisme devint religion d’empire, l’Eglise et l’Etat ne faisaient qu’un. De cette union contre nature naquit deux mauvaises choses : l’une dans les provinces orientales, et l’autre dans les provinces occidentales. A l’est, l’Etat contrôla l’Eglise jusqu’à ce qu’il eût perdu toute énergie et toute vigueur. A l’ouest [à Rome] comme nous allons voir, l’Eglise s’appropria progressivement la puissance de l’Etat, mais cela n’était pas du christianisme. C’était plutôt une hiérarchie, plus ou moins corrompue, qui contrôlait les nations d’Europe, en ayant fait de l’Eglise une machine politique » (The Story of the Christian Church, pages 79-80).

Où tout cela nous conduisit-il ? Nous venons de lire que la prétendue Eglise chrétienne du Moyen Age était devenue une « machine politique ». Elle était remplie de doctrines, de pratiques et de concepts païens. Les dirigeants de la Réforme protestante ont-ils réellement rétabli une Eglise qui enseignait « une remise sur les rails » de la « foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3) – un retour au véritable christianisme de Jésus et des premiers apôtres ? Quoique sincères dans leur ensemble, les réformateurs protestants furent affectés par une attitude anti-loi et anti-obéissance, dont ils s’étaient nourris dans leur rébellion contre leur « mère de Rome ». Néanmoins, tout comme Rome, ils n’avaient pas quitté le système païen de fausses doctrines, de faux jours saints et de faux concepts dont il est question dans Apocalypse 17 :4-5 : « Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, UN MYSTERE : BABYLONE LA GRANDE, LA MERE DES PROSTITUEES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. »

Avec cette forme de « christianisme » devenu religion d’Etat, des foules d’anciens païens se « convertirent ». Beaucoup d’entre eux agir ainsi, pour éviter des ennuis, mais en privé ils maintenaient leurs anciennes croyances. D’autres vinrent à cette nouvelle foi syncrétiste, sans avoir été enseignés, et sans avoir reçu la moindre éducation de base.

« Babylone » symbolise la confusion. La formation de l’Eglise catholique – et, plus tard, l’apparition de plusieurs dizaines d’Eglises « filles » – ont sans doute contribué au malaise spirituel des multiples dénominations dont les doctrines, les croyances et les pratiques s’opposaient, et qui étaient censément « chrétiennes ». Cependant, pas une seule ne correspondait au modèle de christianisme conforme à celui que les premiers apôtres, ainsi que l’Eglise de Dieu primitive, avaient suivi à la mort de Jésus de Nazareth. Chacune d’elles avait conservé des dizaines d’idées et de pratiques païennes totalement étrangères à l’Eglise primitive ! Satan a fait un travail colossal en créant un christianisme de contrefaçon.

Bien que Hislop restât protestant jusqu’à sa mort, il démontra en détail – appuyé par une abondante documentation – que l’Eglise catholique romaine est une continuation de l’ancien système religieux babylonien à mystères, dont les fêtes religieuses et la plupart des pratiques provenaient directement de la religion et du sacerdoce babyloniens. Hislop fait partiellement le lien avec les Eglises « filles », qui sont sorties de Rome. Mais il est manifeste qu’il n’a pas compris tout ce qui était arrivé au « christianisme » moderne.

Au début de son livre, Hislop expose la thèse qu’il étaya à l’aide d’une riche documentation :

« Il a toujours été reconnu que la papauté n’était qu’un paganisme baptisé. Mais Dieu nous révèle maintenant que ce paganisme baptisé par Rome est, dans ses éléments essentiels, celui qui florissait dans l’antique Babylone lorsque Jéhovah ouvrit devant Cyrus les doubles portes d’airain et brisa les barreaux de fer […] Son jugement approche, cela est évident ; et, à mesure qu’il approche, la Providence divine, en accord avec la parole de Dieu, démontre clairement qu’en effet Rome est la Babylone de l’Apocalypse ; que le caractère essentiel de son système, ses grands objets de culte, ses fêtes, sa doctrine, sa discipline, ses rites et ses cérémonies, sa prêtrise et ses ordres sont tous dérivés de l’antique Babylone, et qu’enfin, le pape lui-même est le descendant de Belschatsar. Dans la lutte qui a été soutenue contre les despotiques prétentions de Rome, on s’est trop souvent contenté de combattre et de repousser la présomption avec laquelle elle se vante d’être la mère et la maîtresse de toutes les Eglises – la seule Eglise catholique hors de laquelle il n’y a point de salut. Si jamais on était excusable de la traiter ainsi, cette excuse n’existera plus. Si l’on peut justifier le principe que je viens d’établir, il faut lui arracher son nom d’Eglise chrétienne, car si c’est une Eglise du Christ, celle qui était assemblée cette nuit où le roi pontife de Babylone, au milieu de ses mille seigneurs, “louait les dieux d’or et d’argent, de bois et de pierre” (Daniel 5 :4) alors, l’Eglise de Rome a le droit de porter le nom de chrétienne ; dans le cas contraire, elle ne l’a pas ! Quelques personnes penseront que ma thèse est bien audacieuse ; mais ce livre a précisément pour but de la démontrer. Que le lecteur juge par lui-même si je n’apporte pas une évidence plus que suffisante pour justifier mon assertion » (Les Deux Babylones, pages 3-4)

Hislop montre comment le « confessionnal » catholique fut emprunté au paganisme, ce qui conférait aux prêtres une plus grande autorité sur leurs paroissiens. Il explique que les fêtes païennes de Noël et des Pâques furent introduites dans le « christianisme » de nombreux siècles après que le Christ eut révélé toute la Vérité à Ses apôtres. Hislop écrit : « Les écrivains les plus instruits et les plus sincères de tous les partis reconnaissent que l’on ne peut pas déterminer le jour de naissance de notre Seigneur, et que dans l’Eglise chrétienne, on n’entendit jamais parler d’une fête pareille avant le troisième siècle, et qu’elle ne fut observée que bien après dans le quatrième siècle. Comment donc, l’Eglise romaine a-t-elle fixé au 25 décembre la fête de Noël ? En voici la raison : longtemps avant le quatrième siècle, et bien avant l’ère chrétienne, les païens célébraient une fête à cette même époque de l’année, en l’honneur de la naissance du fils de la reine babylonienne ; or, on peut présumer que pour se concilier aux païens, et pour augmenter le nombre de ceux qui adhéraient de nom au christianisme, la même fête fut adoptée par l’Eglise romaine, qui se contenta de lui donner le nom du Christ. Cette tendance de la part des chrétiens à faire des concessions au paganisme se développa dès le début » (Ibid., pages 135-136).

Hislop écrivit que cette tendance à faire des concessions au paganisme « se développa dès le début ». Cependant, Dieu avait dit à nos ancêtres : « N’imitez pas la voie des nations, et ne craignez pas les signes du ciel, parce que les nations les craignent. Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt ; la main de l’ouvrier le travaille avec la hache ; on l’embellit avec de l’argent et de l’or, on le fixe avec des clous et des marteaux pour qu’il ne branle pas » (Jérémie 10 :2-4). Et pourtant, de nos jours, les pratiquants s’obstinent à faire exactement cela – et ils ont l’audace de coller une étiquette « chrétienne » sur ce bagage de croyances et de pratiques païennes ! Nous invitons ceux qui s’intéressent vraiment aux origines historiques des correspondances entre l’ancienne Babylone et le prétendu christianisme moderne, à se référer au livre Les Deux Babylones, à Pagan and Christian Creeds, à The Golden Bough de Sir James Frazer, et à de nombreux autres ouvrages d’histoire et de théologie. Si votre esprit est ouvert, il vous sera relativement facile, de prouver que cette sorte de « religiosité » n’est, en réalité, que la continuation de la vieille religion babylonienne, affublée d’une appellation « chrétienne » !

Le christianisme contrefait de Satan

par Roderick C. Meredith

Posté par rusty james à 11:08 - Permalien [#]
Tags : , , ,


Exode massif des elites suite à la création d'une page facebook représentant une explosion nucléaire à Los Angeles

Nukeoverla


En Avril 21st 2013, BIN Reporter Live Free or Die a publié un article indiquant " une page Facebook a été créée représentant une explosion nucléaire à Los Angeles pourrait être LA cause pour laquelle les  élites fuient cet événement? Ils ne savent pas ce qui va se passer? Si c'est le cas, ils n'ont pas beaucoup de temps ..

Ceci est juste une liste partielle, elle ne comprend pas les réalisateurs, producteurs, et les milliiers de  personnes de "l'industrie film" à Los Angeles.
Que savent-ils?
Où vont-ils?
Je n'ai jamais vu un exode massif comme celui-ci ....
Il est clair que seul un évènement très grave pourrait permettre d'instaurer la loi martial et de remplir les camps de la fema des survivants et des opposants ....il est clair que le chaos sera crée non seulement aux usa mais a travers le monde pour créer le NWO ...

adam brody
america ferrera
amy smart
anna nicole smith(yes she’s gone already but the estate)
ARNOLD SCHWARNEGGER
ashlee simpson
ASTON KUTCHER
avril lavigne
BARRY MANILOW
bert lahr
beth grant
CANDY SPELLING
CHARLIE SHEEN
charlize theron
cher
dennis quaid
dick clark(estate)
the rock dwayne jonson
ELLEN DE GENERATE
elvis presley(estate)
frankie muniz
HARRISON FORD
heath ledger(estate)
heidi klum
hilary duff
hillary swank
howie mandel
JENNIFER ANDERSON
JENNIFER LOVE HEWITT
JIM CAREY
kd lang
kara dioguardi
kate walsh
katherine heigl
KATY PERRY
kelsey grammer
lauren conrad
LEONARDO DI CAPRIO
MARK WAHLBERG
mathew perry
MEG RYAN
megan mullully
MEL GIBSON
NEIL PATRICK HARRIS
nick lachey
P.DIDDY
penelope cruz
pierce brosnan
pink
reese witherspoon
RHIANNA
robin williams
sally feilds
SCARLETT JOHANSSON
SHARON STONE
SYVESTER STALLONE
tori spelling 
USHER
wayne brady
zsa zsa gabor(estate)

 

Posté par rusty james à 16:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L’OMS suspend un vaccin après le décès de 26 enfants dans le Tiers Monde

vaccinations2

Selon les rapports, au moins 26 enfants sont morts et la santé de plusieurs autres a été sérieusement endommagée après qu’ils aient reçu un vaccin avec 5 valences, à savoir le Quinvaxem. [1] Les journaux ont rapporté que toutes les victimes ont subi des effets indésirables dont la fièvre, des vomissements et l’apparition d’ecchymoses sur l’ensemble du corps. [2] Le Quivaxem qui est offert gratuitement par l’UNICEF, est un vaccin « préqualifié à l’essai » pour les pays en voie de développement. Actuellement administré aux bébés dès l’âge de huit semaines, ce vaccin pentavalent est destiné à protéger les nourrissons et les jeunes enfants contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B et HiB (Haemophilus influenzae de type b).

 Selon les rapports, les autorités locales ont suspendu tous les lots controversés pour pouvoir procéder à des vérifications. Le Ministère de la Santé a cependant déclaré que le vaccin ne posait aucun problème quant à sa qualité, sa distribution, sa conservation ou son administration. [3]

 Bien que des décès aient été signalés au Vietnam, au Sri Lanka, au Pakistan, au Bouthan et en Inde, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’en est tenue à évoquer la sécurité du Quinvaxem, indiquant que toutes les études du vaccin, fabriqué en Corée du sud, confirmaient sa sécurité !

 Enfants utilisés comme cobayes

 Voici un nouvel exemple d’enfants qui meurent et beaucoup d’autres qui souffrent des effets secondaires d’un vaccin testé sur des enfants vulnérables de pays en voie de développement. N’est-il pas grand temps que l’OMS arrête de prétendre que leurs programmes sont destinés à protéger les enfants ?

 J’invite les lecteurs à lire un document rédigé par le Dr Rebecca Carley intitulé : « Vaccinations : les véritables armes de destruction massive (qui provoquent des maladies induites par les vaccins), dans lequel elle écrit :

 « En fait, la « prévention » d’une maladie par le biais de la vaccination représente en réalité une incapacité à expulser certains organismes en raison de la suppression de la réponse à la médiation cellulaire. Ainsi, plutôt  que de prévenir la maladie, la vaccination empêche que cette dernière trouve une solution. » [4]

 Le Dr R.Carley a pris conscience de toutes ces atrocités et elle a tenté désespérément de mettre tout le public en garde.

 La maladie de Kawasaki

 Il est tout à fait possible que nombre de ces enfants aient  souffert d’une réponse auto-immune après qu’on leur ait injecté ce vaccin. Je base mon opinion sur une série d’articles et d’études effectuées sur la maladie de Kawasaki.La maladie de Kawasaki est une maladie auto-immune qui peut survenir après une vaccination. En fait, les scientifiques qui ont étudié de près cette maladie disent que des preuves suggèrent fortement qu’un agent infectieux comme un virus ou un vaccin puisse provoquer la maladie.Les enfants souffrant de la maladie de Kawasaki souffrent de symptômes très proches de ceux des enfants qui ont été vaccinés avec le Quinvaxem. J’ai établi un lien avec le Quinvaxem car la maladie peut entraîner les problèmes suivants :

  • Yeux rouges et injectés de sang provoqués par une conjonctivite (mais sans présence de pus)
  • Couperose, taches rouges principalement sur le tronc ou sur les organes génitaux.
  • Lèvres sèches, rouges et fissurées
  • Langue rouge, enflammée avec des taches blanches circulaires ; gorge rouge.
  • Ganglions lymphatiques gonflés de chaque côté du cou.
  • Mains et pieds gonflés qui deviennent rouges et durs avec desquamation des doigts et des orteils deux à trois semaines après que la maladie a débuté.
  • Mal de gorge
  • Toux
  • Abdomen douloureux
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Articulations gonflées ou douloureuses.

 Plusieurs enfants peuvent mourir d’une insuffisance cardiaque ou d’une crise cardiaque. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, la maladie de Kawasaki est réputée être la cause la plus courante de maladies cardiaques chez les enfants. [6]

 Dans un document publié par P.A. Brogan et al et intitulé : « Maladie de Kawasaki : une approche fondée sur des preuves pour le diagnostic, le traitement et les futures recherches », les auteurs déclarent :

 « En 1967, Kawasaki Tomisaku décrit le cas de 50 enfants japonais atteints de fièvre, d’éruptions cutanées, d’érythème, de gonflement des mains et des pieds et d’adénopathies cervicales…KD (Kawasaki Syndrome ; Kawasaki Disease) est la plus fréquente au Japon, où plus de 125.000 cas ont été signalés. La maladie est également plus fréquente chez les japonais et les autres enfants asiatiques vivant à l’étranger. Les enfants âgés de 6 mois à 5 ans sont les plus sensibles avec un pic d’incidence chez les enfants de 9 à 11 mois. On a signalé des variations saisonnières de la maladie, avec l’apparition d’un pic en hiver et au printemps. On n’a pas observé de contagion directe de personne à personne. Au Japon la maladie est plus fréquente entre frères et sœurs avec un pic d’incidence de 8-9% entre frères et sœurs de moins de deux ans. »

 Il est intéressant de noter que les auteurs mentionnent la vaccination comme un déclencheur possible :

 « … L’irritabilité est un signe important ; elle est presqu’universellement présente bien que ne figurant pas dans les critères de diagnostic. Le mécanisme exact de l’irritabilité n’est pas clair, mais il peut être lié à la présence d’une méningite aseptique. Un autre signe clinique qui n’est pas repris dans les critères de diagnostic et qui est relativement spécifique à KD (Maladie de Kawasaki), est l’apparition d’un érythème et d’une induration aux sites de la vaccination BCGComme un nombre croissant de nourrissons reçoivent le BCG au Royaume Uni, il est probable que ce signe deviendra de plus en plus habituel et la prise de conscience de ce fait pourrait permettre un diagnostic et un traitement plus précoces. »

 Si vous lisez attentivement les déclarations qui précèdent, vous pourrez reconnaître que l’âge des enfants le plus à risque de contracter la maladie est précisément l’âge à partir duquel les enfants reçoivent le plus de vaccins.

 Le Dr Michael Innis se réfère souvent à la maladie dans les cas où des enfants sont abusés. Elle dit que les marques et les ecchymoses que l’on retrouve dans la maladie de Kawasaki sont souvent confondues avec la maltraitance des enfants. [7]

Trois chercheurs qui ont écrit un article intitulé « La maladie de Kawasaki chez un nourrisson après la vaccination » et publié par l’Institut National de Santé, précisent dans leur résumé :

« Nous décrivons ici le cas d’un enfant de 35 jours qui a fait la maladie de Kawasaki 1 jour après avoir reçu la seconde dose du vaccin contre l’hépatite B. Bien que très rare, cet effet secondaire possible doit être noté et étudié d’une manière plus approfondie.» [8]

 Ce document a été écrit en 2003. Comment se fait-il dès lors que le lien entre vaccinations et le syndrome de Kawasaki n’ait pas fait l’objet d’un examen plus approfondi ?Un autre article intitulé « Maladie de Kawasaki après vaccination : rapport d’événements indésirables (système de déclaration) 1990-2007. » stipule :« Depuis le 14 octobre 2007, 107 rapports de KD (maladie de Kawasaki) ont été transmis au VAERS : 26 cas ont été considérés classiques, 19 cas classés atypiques, 52 cas possibles, 10 non classifiés. Sur 97 cas, 91% étaient des cas d’enfants. » [9]

 Les auteurs ont conclu que leur étude ne voulait pas suggérer un risque élevé de maladie de Kawakasi pour le RotaTeq ou les autres vaccins, ils suggèrent que soit poursuivie la surveillance post-commercialisation pour la maladie de Kawasaki.

 Tous ces documents suggèrent que la série habituelle des vaccins puisse éventuellement accroître le risque pour les enfants de faire cette maladie.

 L’un des articles parmi les plus mémorables qui fait comprendre que la maladie de Kawasaki peut survenir après les vaccinations a été écrit par Lisa Blakemore-Brown dans une réponse à une étude finlandaise au sujet de la sécurité du  vaccin ROR dans le British Medical Journal de 2001. Elle écrivait :

 « Si un groupe de personnes s’effondrent après avoir mangé, par exemple de la sole limande dans un restaurant, on trouverait inacceptable et ridicule que les responsables tentent d’étouffer l’affaire en disant que des millions de gens mangent de la sole limande tous les jours et qu’il n’y a pas de problème. De leur côté, les responsables de la Santé et de la sécurité n’hésiteront pas à aller droit au but: ils examineront les personnes malades, le poisson du restaurant  et vérifieront les tests de laboratoire.

 Comme des centaines de parents se sont rendu compte que leurs enfants réagissaient au vaccin et que dans certains cas, on avait affaire à « une nouvelle variante de l’autisme », à la perte des compétences en communication, à des déficiences motrices, à des problèmes intestinaux, n’aurait-on pas pu considérer qu’il appartenait au gouvernement  de chercher à obtenir des réponses ?

 Cette incidence de l’autisme est indiscutable. Il ne s’agit pas d’un meilleur dépistage de l’autisme. Ce TYPE d’autisme est inhabituel et déroutant pour des professionnels de l’éducation à la santé. Un des cas que j’ai pu observer était une réaction claire et indiscutable au vaccin contre la coqueluche. On a pu observer que l’enfant en question souffrait de la maladie de Kawasaki, son système immunitaire s’étant retourné contre l’enfant. Il s’agissait d’un cas d’Asperger. Il n’existait aucun cas d’autisme dans la famille, mais le bébé souffrait d’allergies avant la vaccination. Ce sont des examens scientifiques comme celui-ci qui pourront finalement nous permettre de mettre en place les mesures qui pourront rassurer le public.

 Le refus catégorique de s’occuper des véritables problèmes et de s’occuper des individus qui souhaitent pouvoir choisir nous semble relever d’une politique dangereuse, tout spécialement avant une élection.» [10]J’ai choisi de publier cet extrait parce qu’il peut concrétiser certains conseils très fermes pouvant s’appliquer à des organisations comme l’UNICEF qui offrent aux enfants des vaccinations comme s’il s’agissait de bonbons.

 

Comme ce fut le cas pour le Dr Carley, le travail de Madame Blakemore-Brown a été lui aussi discrédité, alors qu’il s’agit de professionnels talentueux et doués qui partagent les graves inquiétudes de centaines d’autres professionnels de la santé et qui font les mêmes déclarations. Nombre d’entre eux ont été les cibles de campagnes de haine avant de voir leur carrière sabotée.

 

Conclusion

 

L’OMS et l’UNICEF ne se sont pas gênées  d’effectuer des tests et d’offrir gratuitement des vaccins douteux aux populations pauvres et vulnérables des pays en voie de développement. La vie de ces enfants est aussi très précieuse. Ce ne sont pas des rats de laboratoire ni des cobayes que l’on peut utiliser à volonté. Ce sont des enfants comme tous les autres ; Ils ont des frères, des sœurs, une maman, un papa, des oncles, des tantes et des grands-parents qui les aiment beaucoup.

 

Leurs parents crédules croient la propagande que des groupes comme l’UNICEF met à leur disposition. Ils croient que ces vaccins sont sans danger et qu’ils protégeront leurs précieux bébés. Au lieu de cela, leurs enfants sont en train de mourir après avoir reçu des vaccins.

 

Références

 

1.http://www.examiner.com/article/at-least-26-infants-five-countries-dead…
2.http://kinhbacenglish.blogspot.co.uk/2013/03/vietnam-province-recalls-quinvaxem.html
3.http://talkvietnam.com/2013/01/who-deems-vaccine…
4.www.drcarley.com/innoculations_wmd_dr_carley.pdf
5.http://www.vaccineinjuryhelpcenter.com/kawasaki-disease-vaccine/

Une croisade globale ayant pour but de convertir l'humanité à la Nouvelle Spiritualité Globale.

energie_4_de_bouddha_carte_postale-p239166902307313515baanr_400

Ayant temporairement failli à inaugurer son nouvel ordre global par la force militaire, les Illuminati ont maintenant décidé de relâcher une puissance beaucoup plus grande dans sa poursuite des ses buts malfaisants et dictatoriaux : La puissance de la Spiritualité Globale.

Pour y parvenir, le principal organe politique et économique des Illuminati, le Conseil socialiste pro-Zioniste sur les Relations Étrangères (Council on Foreign Relations - CFR), a nommé, en tant que membres, deux agents clés - deux hommes qui sont à la tête des groupes Chrétiens évangéliques les plus influents d’Amérique.  Je réfère au Pasteur Rick Warren, du Saddleback Community Church en Californie, et au Dr. Richard Land, le potentat religieux régnant et la tête à claques de la Convention Baptiste Sudiste.



Le Conseil Illuminati du Foreign Relations (CFR) a enrôlé les services de ces évangélistes, le Pasteur Rick Warren (gauche) et Richard Land (droite) pour diriger des dizaines de millions de Chrétiens évangéliques dans une croisade globale ayant pour but de convertir l'humanité à la Nouvelle Spiritualité Globale.

Rick Warren, appelé le Pasteur d'Amérique par les médias contrôlés par les Illuministes, a à son actif plus de 100,000 assemblées et pasteurs qui ont signé leur allégeance à son Mouvement Nouvel Äge.  Pendant ce temps, on entend Richard Land sur plus de 600 stations radiophoniques et il est un conférencier important des conclaves Baptistes Sudistes.

warren-785-1e18957


Rick Warren  La Marionnette du CFR, le Pasteur d'Amérique

L'élite du CFR a assigné leur comparse religieux, M. Warren, pour la tâche d'mener l'Afrique et plusieurs Musulmans du monde dans les rangs des Illuminati.  Warren a récemment été entraîné par le néo-con Juif du CFR à la résidence de Bush, la maison Blanche, et a été envoyé en Syrie où il a fraternisé avec la fraternité et le leadership de cette nation Musulmane.

foreigh-relation-1e18960



Warren a également été choisi par le milliardaire Juif Zioniste, Rupert Murdoch, à qui on a donné une heure pour louanger Warren au cours d'un reportage spécial intitulé, Est-ce que Rick Warren Peut Changer le Monde ?  Ce documentaire vidéo, diffusé sur les ondes radiophoniques néo-cons Juives de Murdoch, Fox-TV News, était une bouffonnerie pour prôner le ministère de Warren et spécialement ses croisades Africaines de propagande.

Pendant ce temps, le média d'information contrôlé par les Juifs a collaboré à faire du livre nouvel agiste classique de Rick Warren, The Purpose-Driven Live, un bestseller #1 du New York Times.

Richard Land du SBC un Environnementaliste Dévoué

Le Président du Southern Baptists Ethics and Religious Liberty Commission (Commission Sudiste Baptiste sur l'Éthique et la Liberté Religieuse), le Dr. Richard Land, a été choisi par l'élite du CFR pour une promotion après qu'il ait prouvé aux Illuminati sa loyauté vile dans deux domaines importants : (1) le Zionisme; et (2) l'Environnementalisme.  Richard Land, supposément un conservateur religieux, est étrangement un globaliste associé à Jim Wallis, le chéri libéral et chef du Masonic-oriented Sojourners group (groupe ayant une orientation Maçonnique).

Land est également un ardent Zioniste et un partisan avec Falwell, Hagee, Vines et d'autres, du suprématisme raciste Juif et Israélien.  Il est l'évangéliste clé pour l'environnementalisme.  Land enseigne essentiellement que Jésus est mort sur la croix pour sauver la Mère Terre et pour sauver les âmes humaines.  Land dit que la Grande Commission comprend l'enseignement de l'environnementalisme tout autant que du traditionnel message de Jean 3:16.  

Les Illuministes aiment cela lorsque le partisan néo-con et défenseur Zioniste, Richard Land, fait la promotion de l'Évangile de la Mère Terre tout en siégeant sur son empire.  Pour le moment, le Dr. Land, tout comme d'autres qui ont été recrutés par le CFR, continue de prêcher Jésus.  Mais avec le temps, on s'attend à ce lui et le SBC vont modérer leurs points de vue exclusiviste pour accommoder le nouveau modèle spirituel d'Unité et de Diversité qui a été approuvé par le CFR, un modèle qui maintient que Jésus est seulement un chemin parmi plusieurs autres.

Avec l'aide des serviteurs globalistes comme Warren et Land, l'élite Illuminati CFR, a façonné un nouvel Évangile, la Spiritualité Globale.  Ce nouveau message évangélique a été rapidement incorporé dans les nouvelles versions de la Bible récemment imprimées.  Rick Warren utilise des citations de ces nouvelles versions, y compris la Version du Nouveau Siècle (New Century Version) ainsi que Le Message, dans ses livres Purpose-Driven.


Dans cette édition de leur journal d'influence, le CFR a annoncé son intention d'utiliser les leaders - qu'ils ont choisis pour être leurs marionnettes, - dans la communauté évangélique afin de réaliser leur plan pour un ordre d'unité globale et pour une Théocratie Occulte.

Tout est Dieu : Enseignement Central de la Spiritualité Globale



Dans un dernier effort pour la domination globale et le règne totalitaire, le CFR, dont le siège social est à New York au Harold Pratt House, a décidé d'utiliser la religion pour manipuler les masses.




Le nouvel évangile du CFR et ses associés évangéliques maintiennent que Toutes Choses Sont Une  Donc, la prière du Notre Père, telle que citée dans la version de la Bible du Nouvel Age et dans Le Message - que l'on retrouve dans les livres de Rick Warren, - utilisent la phrase occulte très bien connue, comme il en est dans les cieux, il en sera ainsi sur terre.  Dans la King James, nous trouvons une phraséologie bien différence : Que Ton Règne vienne. Que Ta Volonté soit faite sur terre, comme au ciel.  

Chaque étudiant de l'occulte reconnaît cette devise, comme il en est dans les cieux, il en sera ainsi sur terre.  Cette ancienne formulation occulte, enseignée à partir des jours du dieu Égyptien/Grec, Hermès, apporte avec elle la doctrine que toutes choses sont Une, qu'il n'y a pas de Dieu en dehors de nous, que le ciel et la terre sont maintenant et ont toujours été une unité, et que nous, nous-mêmes, sommes collectivement Dieu.  La terre est Dieu, les étoiles sont Dieu, la nature est Dieu, Tout est Un.  Tout est Divin.

Bien entendu, ceci est du panthéisme ; c'est de l'Hindouisme classique et du Nouvel Age.  Ce nouvel évangile a une gigantesque signification pour les Illuminati car elle détrône le Dieu externe.  La nouvelle théologie réunit toutes les divinités et les croyances.  Elle réfute toute idée d'un ciel et d'un enfer séparés.  Elle fait de la planète terre quelque chose de sacrée et de divin, et elle intronise l'Homme en tant que Dieu incarné.

C'est essentiellement le vieux mensonge dont parle la Bible dans Genèse, dans lequel Lucifer a promis aux rebelles Adam et Ève, 'Vous serez comme des dieux.  C'est le mensonge prophétisé dans 2 Thessaloniciens 2 qui s'accomplira entièrement dans les derniers jours, le mensonge dans lequel le monde entier croira et sera damné.  C'est le mensonge qui est décrit par l'Apôtre Paul comme étant la Grande Séduction.  Ce mensonge représente la Grande Apostasie, la grande perdition qui a été prophétisée.

Théocratie Occulte - Le Mélange de Divinités

Peu après le début du vingtième siècle, Lady Queensborough d'Angleterre a écrit un livre merveilleusement descriptif qui démasquait cette philosophie déceptive et persistante.  Elle l'a appelée la Théocratie Occulte, qu'elle définit comme étant une combinaison Luciférienne, ou mélange, de sociétés secrètes et de dogmes religieux anciens pour produire une mixture oecuménique mortelle qui se présente comme un danger énorme et global.

Voici maintenant qu'arrivent les nouveaux évangéliques, choisis comme prophètes du 21e siècle par le CFR, des apôtres de l'évangile de la Spiritualité Globale, dans un vêtement reluisant, prêchant avec ferveur la même doctrine incroyable et occulte :  Comme il en est dans les cieux, il en sera ainsi sur terre.

Cette doctrine de la Religion Mystérieuse, comme il en est dans les cieux, il en sera ainsi sur terre, et son but d'établir une Théocratie Occulte est symboliquement illustrée (voir Codex Magica) par le plancher à carreaux blancs et noirs et par l'aigle à deux têtes de la Franc-maçonnerie ; on peut le voir dans la forme du dieu de la religion Romaine, le Janus à deux faces, dans le yin et le yang du Tao Oriental, et dans l'Étoile de David à six pointes des Juifs, qui est composée de deux triangles superposés.  Elle représente la menace défiante de Lucifer qui se vante avec arrogance, Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu (Ésaïe 14 :13)

44578-1e1897c
La principale directive, ou enseignement, de la nouvelle Spiritualité Globale des Illuminati est illustrée dans ces quatre symboles.

Leur Destinée est le Gouffre de l'Enfer

Posté par rusty james à 08:26 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Révélation de Henri Kissinger "la grande épreuve de force est à nos portes. O combien j'ai rêvé de ce moment délicieux.

Babylone_1_-f304f

Par quelles forces, quels mystères ou remords, les anciens maitres du monde au seuil de la mort délivrent les aveux d'un monde qu'ils ont bâti! Hier Valéry Giscard d'Estaing reconnaissait les puissances occultes de l'argent, certainement par remord d'avoir vendu la France par la loi scélérate qu'il promulguait en 1973 avec le sherpa du groupe Rothschild G Pompidou. Aujourd'hui, c'est un ancien prix Nobel de la paix , excusez du peu, qui dans une interview privée, vous décrit la guerre qu'il a préparé avec ses complices de longue date:

Henry Kissinger: "Si vous ne pouvez pas entendre les tambours de guerre, il vous faut être sourd"

NEW YORK - États-Unis - Dans un aveu remarquable de l'ancien de l'ère Nixon, le secrétaire d'état Henry Kissinger révèle ce qui se passe en ce moment dans le monde et particulièrement au Moyen-Orient.

Parlant depuis son appartement de luxe à Manhattan, le vétéran de la politique, qui aura 89 ans en mai, est trop en avance avec son analyse de la situation actuelle dans le forum mondial de la géopolitique et de l'économie.

"Les États-Unis appâtent la Chine et la Russie, et le dernier clou dans le cercueil sera l'Iran, qui est, bien sûr, la principale cible d'Israël. Nous avons permis à la Chine d'accroître sa force militaire et à la Russie à se remettre de la soviétisation, pour leur donner un faux sentiment de bravade, cela va créer une mort conjointe plus rapide pour eux. Nous sommes comme le tireur d'élite provoquant le noob à ramasser le pistolet, et quand ils essaient, c'est bang bang. La guerre à venir sera si grave qu'une seule superpuissance pourra gagner, et ce sera nous autres. C'est pourquoi les européens ont une telle hâte de former un super état : ils savent ce qui vient, et pour survivre, l'Europe devra être un état cohésif entier. Leur urgence me prouve qu’ils savent très bien que la grande épreuve de force est à nos portes. O combien j'ai rêvé de ce moment délicieux."

"Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez le peuple, contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde"

M. Kissinger a ensuite ajouté: "Si vous êtes une personne ordinaire, alors vous pouvez vous préparer à la guerre en vous déplaçant à la campagne et en construisant une ferme, mais vous devez prendre des armes avec vous, tellement les hordes d'affamés seront en itinérance. En outre, même si les élites auront leurs refuges et des abris spécialisés, elles devront être tout aussi prudentes, lors de la guerre que les civils ordinaires, parce que leurs abris peuvent toujours être compromis. "

Après une pause pendant quelques minutes pour rassembler ses pensées, M. Kissinger, poursuit: «Nous avons dit aux militaires que nous aurions à prendre plus de sept pays du Moyen-Orient pour leurs ressources et ils ont presque terminé leur travail, nous savons tous ce que je pense de l'armée, mais je dois dire, cette fois, qu'ils ont obéi aux ordres superflus. C'est juste que le dernier tremplin, c'est à dire l'Iran, va vraiment faire pencher la balance. Combien de temps la Chine et la Russie pourront se contenter de regarder l'Amérique nettoyer? Le grand ours Russe et la faucille chinoise seront réveillés de leur sommeil et c'est à ce moment qu'Israël va devoir se battre de toutes ses forces et de ses armes pour tuer autant d'Arabes qu'elle le peut. Espérons que si tout va bien, la moitié du Moyen-Orient sera aux israéliens. Nos jeunes ont été bien formés au cours de la dernière décennie sur les jeux de combat sur console, il était intéressant de voir le nouveau jeu Call of Duty 3, jeu de guerre moderne, qui reflète exactement ce qui est va arriver dans un avenir proche avec sa programmation prédictive. Nos équipes de jeunes, aux États-Unis et a l'Ouest, sont préparés parce qu'elles ont été programmées pour être de bons soldats, de la chair à canon quand elles seront commandées pour sortir dans les rues et lutter contre ces "Chinois" fous et "Russkies", ils obéiront à leurs ordres. Sur les cendres nous construiront une société nouvelle, il restera seulement une superpuissance de gauche, et seule, elle sera le gouvernement mondial qui gagne. N'oubliez pas, les États-Unis ont les meilleures armes, nous avons des choses qu'aucune autre nation n'a, et nous introduirons ces armes quand le moment sera venu. "

Fin de l'interview. Notre reporter est introduit hors de la salle par le gardien de Kissinger...

traduction du mieux que l'on pouvait , merci pour votre mansuétude!

merci a Michel du site infoguerilla d'avoir relayé l'info...

Source: http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-l-incroyable-testament-de-kissinger-98979609.html

Posté par rusty james à 16:24 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Encemencement aérien d'implants biologiques via les chemtrails

 

hydrocarbure-olivier

Lydia Mancini a exploré certains des aspects des chemtrails qui altèrent l'esprit, mais je crois avoir trouvé une des dernières pièces du puzzle lié aux chemtrails : LA FORCE AERIENNE A ETUDIE COMMENT PLACER DES CAPTEURS QUI SONT A L’ECHELLE NANOMETRIQUE DANS L'APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES, L'EAU ET L'AIR D’UNE POPULATION AU MOYEN DE PULVERISATIONS AERIENNES AFIN QU'ILS PUISSENT INTRODUIRE CES CAPTEURS DANS LE CORPS DES GENS.

Germany-4

Rappelez-vous de ces termes clés: “auto-reproduction, capteurs, alcalins, minéraux, et énergie bio-électrique”. Il y a davantage à tirer de la définition de la maladie de Morgellons, selon Rense :

Il existe certaines preuves suggérant que ces minuscules machines possèdent leurs propres “batteries” internes. On croit aussi qu’elles pourraient être en mesure de recevoir des signaux et de l'information par ondes EMF, ELF et micro-ondes syntonisées sur des fréquences spécifiques… Il a été signalé par la quasi-totalité des personnes atteintes que les nano-machines de la maladie de Morgellons semblent avoir une sorte d’intelligence de ruche ou de groupe(15).

LES NANO-FIBRES DES CHEMTRAILS PEUVENT-ELLES SE BRISER POUR DEVENIR DES NANOPARTICULES? Le Dr. Staninger semble penser qu'elles le pourraient(16). Les nanoparticules peuvent passer à travers les barrières sanguines dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et voyager vers le cerveau ou d'autres parties du corps. Dans le journal en ligne « Nature », Jim Giles a déclaré ce qui suit:

LES NANOPARTICULES – de minuscules morceaux de matière qui pourraient un jour être utilisés pour construire des circuits d’ordinateur plus rapides et améliorer les systèmes de délivrance des médicaments - PEUVENT SE DEPLACER VERS LE CERVEAU APRES AVOIR ETE INHALEES, SELON DES CHERCHEURS DES ÉTATS-UNIS(17).

LE DR. STANINGER PENSE QUE CES NANOPARTICULES POURRAIENT ETRE EN MESURE DE S'AUTO-ASSEMBLER EN NANOFILS COMPLETS UNE FOIS QU'ELLES SE TROUVENT DANS LE CERVEAU OU DANS D'AUTRES ORGANES(18 ). ELLE DIT QUE NOUS MANGEONS CETTE NANOTECHNOLOGIE, ELLE SE TROUVE DANS NOTRE ALIMENTATION - LES PLANTES ET LES ANIMAUX. ELLE DIT QU’ELLE COPIE L'ADN DES MICROBES OU DE CERTAINES AUTRES CELLULES AVEC LESQUELLES ELLE EST EN CONTACT A L'INTERIEUR DE NOTRE CORPS. ELLE CREE PLUS DE GERMES, PLUS DE CANCERS. Un type de nanofil est impliqué dans la création de pseudo-cheveux et de pseudo-peau. Une femme atteinte de la maladie de Morgellons a été testée positive pour ces pseudo-cheveux. Ces protéines auto-répliquantes créent des formes chimériques (hybrides) qui ressemblent beaucoup à des insectes ou à des parasites. DES BEBES SONT EN TRAIN DE NAITRE AVEC CES NANO-MACHINES EN EUX. C'EST LA PREUVE QUE CETTE NANOTECHNOLOGIE PEUT PASSER A TRAVERS LES BARRIERES PROTECTRICES DE L'ORGANISME.

Le Dr. Castle a déclaré qu'il croit qu’au moins UN A VINGT MILLIONS D'AMERICAINS POSSEDENT CES CAPTEURS, ANTENNES, CABLES, ET MATRICES ELECTRONIQUES A L'INTERIEUR DE LEUR CORPS. LA MALADIE DE MORGELLONS SE PROPAGE A LA VITESSE DE 1000 VICTIMES PAR JOUR. CE TAUX AUGMENTERA PARCE QUE CHAQUE ANNEE, IL Y AURA DE PLUS EN PLUS DE VICTIMES POUR LA REPANDRE. Les gens qui ne présentent pas les symptômes extérieurs de la maladie de Morgellons peuvent malgré tout avoir cette nano-maladie à l'intérieur de leur corps. On pense que ceux qui possèdent les symptômes sont ceux dont le corps rejette les fibres. Pas de symptômes? Votre organisme pourrait être en train de s’adapter à l'infestation(19).

Clifford Carnicom est un homme qui possède un passé scientifique : la géodésie, les mathématiques, l'informatique et les sciences physiques. Il a travaillé pendant 15 ans avec diverses agences – le ministère de la Défense, le Service des Forêts, et le Bureau de la gestion du territoire. Il étudie ce que de nombreuses personnes croient être l'alcalinité croissante, et induite par les chemtrails, de notre planète. Il documente les quantités croissantes de calcium, de magnésium, de baryum et de potassium dans notre eau de pluie(20). De façon intéressante, J. Walleczck, au Laboratoire Lawerence à Berkeley, a effectué des recherches en 1991 sur la façon dont les ions de calcium aident à transporter l'électricité à travers les membranes cellulaires au niveau moléculaire(21). Et donc, bidouiller avec l'équilibre naturel et minéral et les propriétés électriques de la Terre et de notre corps n'est pas une bonne chose.

Carnicom documente également les niveaux élevés de sels dans nos sols dus aux sels métalliques réactifs provenant des chemtrails. Il dit que ce sont ces sels qui rendent la terre plus conductrice(22). Ces substances de chemtrails sont facilement ionisées par la lumière ultraviolette et font en sorte que l'air possède des niveaux élevés en ions positifs. Cela est nocif pour tous les êtres vivants. Il trouve les mêmes anomalies sanguines chez les personnes atteintes de la maladie de Morgellons et celles qui ne présentent pas de signes de la maladie de Morgellons.

Il serait logique de penser que si le sol est modifié pour devenir plus conducteur et alcalin, alors nous, nous-mêmes, devenons de plus en plus conducteurs et alcalins. Le sol et tous les résidents constituent à présent un domicile favorable pour cette nanotechnologie qui adore les alcalins et qui peut simplement continuer à utiliser notre bio-électricité pour auto-répliquer et auto-générer des capteurs, des batteries d’antennes, et d'autres mystères et nano-machines à l'intérieur de notre corps.

Ce qui nous amène à une autre partie du (rapport de) l'Air Force 2025 : “HIT ‘EM WHERE IT HURTS: STRATEGIC ATTACK IN 2025” (« Frappez-les là où ça fait mal » : attaque stratégique en 2025). CE CHAPITRE MERITE UNE ANALYSE PLUS APPROFONDIE CAR IL DECRIT LA FAÇON D'IMPLANTER UNE POPULATION AVEC DES CAPTEURS BIOLOGIQUES « FURTIFS », DE PISTAGE ET D'ATTAQUE, QUI SONT «PLUS MINCES QU'UN CHEVEU HUMAIN”, LE TOUT EN PULVERISANT CES MACHINES DANS L'APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE, L'EAU ET L’AIR OU EN UTILISANT DES AGENTS HUMAINS POUR COMMETTRE CET ACTE(23).

LES TECHNOLOGIES PSYCHOTRONIQUES (DE CONTROLE MENTAL) SONT MENTIONNEES DANS CETTE ETUDE, MAIS PAS EN GRANDS DETAILS PARCE QUE CETTE INFORMATION EST CLASSEE. Le rapport explore la façon dont le système d'armes doit être en mesure d'accéder à ce qui devrait être privé. Nous lisons:

LE SYSTEME D'ACQUISITION DE LA CIBLE DOIT FOURNIR AUX DECIDEURS LA CAPACITE DE DETECTER LES CHANGEMENTS DANS LES VALEURS PERSONNELLES D'UN ADVERSAIRE. LES CHANGEMENTS DANS LES EMOTIONS, LES PENSEES OU LE CADRE DE REFERENCE D’UN DIRIGEANT PRESENTENT UN INTERET POUR LE SYSTEME D’ATTAQUE STRATEGIQUE. LES TECHNIQUES QUI RENTRENT DANS LA “TETE” D'UN ADVERSAIRE AFIN D’OBTENIR DE PRECIEUSES INFORMATIONS EXIGENT DES PROGRES REVOLUTIONNAIRES. TROUVER DES METHODES DE RECHERCHE PLAUSIBLES POUR ACCOMPLIR CETTE TACHE EST L'OBJECTIF DU DOSSIER CLASSIFIE « INFORMATION ATTACK »(24).

L'armée de l'air ne classifierait une arme qui peut lire vos pensées, émotions et intentions que si notre pays avait déjà cette arme en 1995 ou projetait de la développer. Les bio-implants pulvérisés et autres dispositifs d’espionnage sont décrits ci-dessous:

LES PLATES-FORMES TERRESTRES EN 2025 COMPTENT BEAUCOUP SUR LA MICROMECANIQUE ET LES NANOTECHNOLOGIES POUR RETRECIR CES PLATES-FORMES A UNE TAILLE MICROSCOPIQUE. Ces plates-formes pourraient être insérées par des agents humains, via l'eau ou l'approvisionnement alimentaire, ou par l'intermédiaire d'opérations d’ensemencement aérien en utilisant des drones. DES MICRO-CAPTEURS PLUS FINS QUE DES CHEVEUX HUMAINS POURRAIENT TRANSMETTRE DES DONNEES A LA BASE DE DONNEES DELPHI PAR DRONE OU PAR RELAIS SATELLITE. UN ESSAIM DE MICRO-CAPTEURS TERRESTRES POURRAIT ASSURER UNE TRANSMISSION DE DONNEES CONSTANTE des conditions locales et des niveaux d'activité près de et à l'intérieur d’un LOV (25).

Un LOV (locus of values) signifie un “lieu de valeurs”. Un LOV peut être une cible dure: quelque chose de physique, ou un lieu de valeurs peut être une cible douce. “Le LOV est ce qui est cher à un adversaire… Les LOV doux sont des choses intangibles: des systèmes, la connaissance ou des FAÇONS DE PENSER”(26). Un drone est un véhicule aérien sans pilote.

Dans le document, tous les capteurs sont appelés « capteurs au sol sans surveillance », même les BIO-IMPLANTS. Dans un des graphismes (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent très ouvertement vers des capteurs au sol sans surveillance qui sont situés dans la zone de l’entrejambe de deux hommes(27). Dans un autre graphisme (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent vers des capteurs placés dans l'épaule et dans le poignet d'un homme. Lorsque j’ai lu cela, mon esprit s’est remémoré en un flash Denzel Washington enlevant une puce de son épaule dans le film « The Manchurian Candidate » (titre français de ce film : « Un crime dans la tête »). Outre les bio-implants, l'étude de l’Air Force examine la dissémination de capteurs “de la taille de grains” depuis le ciel afin de former un réseau de surveillance sur le sol, et des micro-capteurs peuvent être placés subrepticement dans les maisons ou les appareils.

La microminiaturisation des capteurs sonores s'est améliorée depuis que le rapport Air Force 2025 a été écrit. EN 2003, LES MILITAIRES ONT REVELE QU'ILS AVAIENT UN RESEAU DE CAPTEURS QUI POURRAIENT ETRE LARGUES PAR VOIE AERIENNE:

Lors des essais, ils ont largué des tubes contenant 10 à 20 capteurs depuis un avion. Une fois qu’ils heurtent le sol, ces tubes explosent, faisant voler les capteurs dans tous les sens. Ensuite, ils (les capteurs) établissent des connexions entre eux et surveillent un véhicule ennemi ou les mouvements de troupes, envoyant les données par système sans fil à des avions(28 ).

Nous sommes à présent cinq ans plus tard, et les capteurs dans un réseau de ce genre sont à peu près de la taille d'un jeu de cartes à jouer. Des capteurs qui ne sont pas classés, pour précision.

LA SMART DUST (POUSSIERE INTELLIGENTE) N'EST PAS UN CAPTEUR SONORE, MAIS ELLE EST TRES PETITE; ELLE POSSEDE LA TAILLE DE PARTICULES. LES PARTICULES DE SMART DUST POSSEDENT A PEU PRES LA LARGEUR D'UN CHEVEU HUMAIN. ELLES PEUVENT ETRE PROGRAMMEES CHIMIQUEMENT AFIN DE CIBLER UNE SUBSTANCE SPECIFIQUE ET DE S'AUTO-ASSEMBLER OU DE S'Y COLLER. LA POUSSIERE INTELLIGENTE CHANGE DE COULEUR POUR INDIQUER QU'ELLE A TROUVE LA SUBSTANCE CIBLEE. ON PEUT L’UTILISER POUR DES TAGS PRESQUE MICROSCOPIQUES PLACES DANS DES ARTICLES, OU LA COLLER SUR LES VETEMENTS DES GENS(29). Mike Blair et d'autres personnes conscientes des dangers des chemtrails ont remarqué que les fibres des chemtrails montraient souvent des crochets sur leur surface(30). Dans « Hit’Em Where It Hurts » (« Frappez-les là où ça fait mal »), nous lisons:

TELS DES GRAINES DE LAMPOURDE EPINEUSE, DE MINUSCULES CAPTEURS S'ACCROCHERAIENT A CERTAINS HUMAINS, LES TAGUANT DE MANIERE EFFICACE POUR UN SUIVI CONTINU PAR L'INTERMEDIAIRE DES PLATES-FORMES AERIENNES(31).

Les compagnies de sécurité intérieure pourraient bientôt utiliser des CAPTEURS TERRESTRES DE POINTE QUI PEUVENT SENTIR UNE MOLECULE PRESENTE DANS L'AIR ET PEUVENT GOUTER ET IDENTIFIER UNE MOLECULE – DES “NANO-NEZ” ET “NANO-LANGUES”(32). Ceux-ci peuvent être utiles pour renifler des bouffées de molécules de cocaïne ou de marijuana provenant des gens lorsqu’ils retournent à la maison ou entrent dans les bâtiments. Les nano-nez et nano-langues peuvent être scannés via la lumière ou l'énergie, et changeront de couleur tout comme les capteurs terrestres décrits (dans le document pour) 2025: « Lorsqu’ils sont irradiés par de l’énergie ultraviolette ou des rayons X, ces changements organiques peuvent être lus et analysés par les capteurs (dans les avions), au-dessus »(33).

LES EXPERTS TRAVAILLENT AFIN DE TENTER DE DEVELOPPER DES CAPTEURS QUI PERMETTENT D'IDENTIFIER ET DE PISTER LES PERSONNES VIA LEUR ODEUR UNIQUE ET PERSONNELLE(34). Les auteurs de « Hit'Em Where It Hurts » voudraient QUE LES CAPTEURS DEVIENNENT ASSEZ PETITS DANS LE FUTUR QUE POUR POUVOIR VOUS LES ENVOYER PAR LA POSTE(35) ET UTILISER DES “HORDES” DE CAPTEURS acoustiques pour extrapoler les images des structures via la cartographie sismique, en conjonction avec l'imagerie par résonance magnétique(IRM) (36).

Posté par rusty james à 17:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,