25 faits que vous ignorez peut-être sur la banque fédérale américaine

138399-620-282

La FED avait expliqué il n’y a pas si longtemps que cela qu’elle songeait à réduire les QE et donc, le montant des injections monétaires dans l’économie américaine pour ne pas qu’elle s’effondre, impensable dans la réalité puisque l’Amérique n’est plus qu’une junkie qui ne sait plus vivre sans sa dose. Quand à cette « banque fédérale », elle ne l’est que de nom puisqu’il s’agit plus d’une trahison au peuple américain et aux pères fondateurs qu’autre chose, ils avaient fuit l’Angleterre justement pour échapper à un système bancaire centralisé…

Une chose à noter, il y a beaucoup de similarités entre ces faits rapportés ci-dessous, et la situation de la France au niveau de sa dette, un hasard? Quand il s’agit d’argent, il n’y a plus de hasard, et l’arnaque dure depuis des décennies sans que personne ne fasse rien de concret.

Nous sommes du coup dans une chaine de Ponzi comme il n’y en a jamais eut jusqu’à présent, et lorsque les dominos les plus visibles tomberont (puisque les autres tombent chaque jour dans un silence plus ou moins étouffé par les médias), alors cela sera la fin d’un système et le krach financier que tout le monde redoute.

Maintenant, voici 25 faits sur la FED que tout le monde devrait savoir pour bien comprendre l’ampleur du problème:

# 1 La plus grande période de croissance économique dans l’histoire américaine était quand il n’y avait pas de banque centrale .

# 2 Les Etats-Unis n’ont jamais eu de problème d’inflation jusqu’à ce que la Réserve fédérale ait été créé . Au siècle avant que la Réserve fédérale ne soit créé, le taux d’inflation annuel moyen était d’environ 0,5%. Au cours du siècle depuis que la Réserve fédérale a été créé, le taux d’inflation annuel moyen est d’environ 3,5% , et il serait encore plus élevé n’avaient pas été si grossièrement manipulés .

# 3 Même en utilisant les chiffres officiels, la valeur du dollar américain a baissé de plus de 95% depuis que la Réserve fédérale ait été créé il y a près de 100 ans.

# 4 Le rassemblement secret de Novembre 1910 à Jekyll Island, en Géorgie, au cours dquel le plan de la Réserve fédérale, a éclos a été suivi par le sénateur américain Nelson W. Aldrich, secrétaire adjoint du Département du Trésor AP Andrews et une foule de représentants de la crème des crèmes de l’établissement bancaire de Wall Street.

# 5 En 1913, le Congrès a promis que si le Federal Reserve Act était adopté, il aurait pour but d’éliminer le cycle économique .

# 6 Le texte qui suit provient directement de l’énoncé de mission officiel de la Fed : « Pour doter la nation d’un système monétaire et financier plus sûr, plus souple et plus stable au fil des ans, son rôle dans le secteur bancaire et l’économie a augmenté.».

# 7 ce n’était pas un hasard si un impôt sur le revenu permanent a également été introduit la même année de l’établissement de la Réserve fédérale. L’idée était de transférer la richesse de nos poches pour le gouvernement fédéral et du gouvernement fédéral pour les banquiers.

# 8 Dans les 20 années qui suivirent la création de la Réserve fédérale, l’économie américaine a plongé dans la Grande Dépression.

# 9 Croyez-le si vous le voulez mais il y a eu 10 récessions économiques différentes depuis 1950. La Réserve fédérale a créé la « bulle Internet », la Réserve fédérale a créé la « bulle immobilière » et maintenant elle a créé la plus grande bulle obligataire de l’histoire de la planète.

# 10 Selon un rapport officiel du gouvernement, la Réserve fédérale a fait 16 100 000 000 000 dollars (16 mille milliards) de prêts secrets aux grandes banques au cours de la dernière crise financière. Ce qui suit est une liste des bénéficiaires des prêts qui a été copiée directement à partir de la page 131 du rapport …

Citigroup – $ 2 513 000 000 000
Morgan Stanley – $ 2 041 000 000 000
Merrill Lynch – $ 1 949 000 000 000
Bank of America – $ 1 344 000 000 000
Barclays PLC – 868 000 000 000 $
Bear Sterns – 853 milliards de dollars
Goldman Sachs – 814 000 000 000 $
Royal Bank of Scotland – 541 000 000 000 $
JP Morgan Chase – 391 milliards de dollars
Deutsche Bank – $ 354 milliards
UBS – 287 milliards $
Credit Suisse – 262 milliards $
Lehman Brothers183 milliards de dollars
Bank of Scotland – 181 milliards de dollars
BNP Paribas – 175 milliards de dollars
Wells Fargo – 159 milliards de dollars
Dexia – 159 milliards de dollars
Wachovia – 142 milliards de dollars
Dresdner Bank – 135 milliards de dollars
Société Générale124 milliards de dollars
«Tous les autres emprunteurs » – $ 2 639 000 000 000

# 11 La Réserve fédérale a également prit aux grandes banques 659 400 000 $ en honoraires pour les aider à « gérer » ces prêts secrets.

# 12 La Réserve fédérale a créé environ 2,75 trillions de dollars à partir de rien et les a injecté dans le système financier au cours des cinq dernières années. Cela a permis au marché boursier de s’envoler vers des sommets sans précédent, mais elle a aussi causé de nombreux dégâts à notre système financier devenu extrêmement instable.

# 13 On nous a dit que le but de l’assouplissement quantitatif est d’aider à « stimuler l’économie », mais aujourd’hui, la Réserve fédérale est en train de payer les grandes banques pour ne pas prêter 1,8 billion de dollars situés dans des «réserves excédentaires» situées à la Fed .

N ° 14 L’assouplissement quantitatif favorise majoritairement les très riches. Même Barack Obama a admis que 95% des gains de revenus depuis qu’il est président sont allés à 1% des titulaires de revenus.

# 15 L’écart entre les 1% des plus riches et le reste du pays est désormais le plus grand qu’il a été depuis les années 1920 .

# 16 La Réserve fédérale a soutenu avec véhémence devant la cour fédérale qu’il n’est « pas une agence» du gouvernement fédéral et n’est donc qu’il n’est pas soumis à la loi sur la liberté de l’information.

# 17 La Réserve fédérale admet ouvertement que les 12 banques régionales de la Réserve fédérale sont organisées « exactement comme les sociétés privées « .

# 18 Les réserve régionales des banques fédérales font des  émission d’actions aux «banques membres » qui en sont propriétaires.

# 19 Le système de la Réserve fédérale favorise grandement les grandes banques. En 1970, les cinq plus grandes banques américaines possédaient  17 pour cent de l’ensemble des actifs du secteur bancaire aux États-Unis. Aujourd’hui, les cinq plus grandes banques américaines détiennent 52 pour cent de l’ensemble des actifs du secteur bancaire aux États-Unis.

# 20 La Réserve fédérale est censée «réguler» les grandes banques, mais elle n’a rien fait pour arrêter la bulle des dérivés des taux d’intérêt du dollars qui n’a cessé de gonfler et qui pourrait dévaster complètement notre système financier en entier.

# 21 La Réserve fédérale a été conçue pour être une machine de dette perpétuelle . Les banquiers l’ont conçue pour qu’elle soit destinée à piéger le gouvernement américain dans une spirale d’endettement perpétuel d’où il ne pourrait peut-être jamais en réchapper. Depuis que la Réserve fédérale a été créé il y a environ 100 ans, la dette nationale américaine a été multipliée par 50.

# 22 Le gouvernement américain va dépenser plus de 400 milliards de dollars sur les intérêts sur la dette nationale cette année.

# 23 Si le taux d’intérêt moyen sur la dette du gouvernement américain s’élève à seulement 6% (et il a été beaucoup plus élevé que dans le passé), nous paieront plus d’un billion de dollars par année uniquement en intérêts sur la dette nationale .

# 24 Selon l’article I, section 8 de la Constitution américaine , le Congrès américain est celui qui est censé avoir le pouvoir de « battre monnaie, d’en déterminer la valeur de celle-ci ainsi que de la monnaie étrangère, et de fixer l’étalon des poids et mesures « . Donc à quoi sert exactement la FED?

# 25 Il ya beaucoup de systèmes financiers alternatifs possibles, mais à ce stade les 187 pays appartiennent au FMI. Sommes-nous censés croire que c’est juste une sorte de coïncidence bizarre?

Source: The economic collapse blog

Traduction: les moutons enragés

 http://actuwiki.fr/speculation/35082/#sthash.F1K5tK4s.dpuf

 

Le fait que le dollar soit la monnaie du plus puissant pays du monde ainsi que la plus ancienne en circulation permet de faire oublier que la monnaie des Etats Unis a déjà subi quatre faillites majeures au cours de son histoire, en 1791, 1861, 1931 et 1971.

1791 - L’Amérique naquit dans la banqueroute du Continental dollar, qui servit à financer l’effort de la guerre d’indépendance

1861 - La dette des Etats-Unis eut besoin d’être refinancée. La création d’un collatéral ou de capitaux propres devint nécessaire. Lincoln s’approcha tout d’abord des Etats du Sud et, devant leur refus de coopérer, les prit de force – création d’une seconde devise : le Greenback

1931 – La troisième banqueroute des Etats-Unis fut annoncée au Congrès. Les banques furent fermées quelques jours et l’or des américains fut nationalisé.  Une nouvelle monnaie remplaça le dollar convertible en or, les billets de la Réserve Fédérale (Federal Réserve Notes). Le dollar resta convertible internationalement

1971 : Richard Nixon rompit la convertibilité internationale du dollar en or en Aout 1971.  Les réserves de dollars des pays étrangers, qui jusque-là pouvaient être convertis en or, ne sont plus gagés sur rien.   Le monde entre dans l’ère des monnaies flottantes.


KRACH, les dessous de la crise économique mondiale

krack euro wall street rusty james news

 

Réalisation : Terence McKenna, Michelle Gagnon

Production : Radio-Canada

 La série nous transporte dans les coulisses de la finance mondiale, où un redoutable mélange d’excès, de négligence et de criminalité a infecté le système financier et a semé les germes de la catastrophe à venir.

 KRACH, les dessous de la crise économique mondiale trace un portrait approfondi de la première véritable crise économique à l’échelle mondiale. On nous amène dans les coulisses des plus hautes sphères du pouvoir politique et de la finance où le degré de tension et de trahison est à son comble, alors que le monde s’approche dangereusement d’une autre Grande Dépression.

 La série raconte aussi l’histoire de victimes. En Californie, des propriétaires désespérés perdent leur maison; en Ontario, des travailleurs de l’industrie automobile perdent tout espoir, et en France, des ouvriers en colère choquent le monde en séquestrant leurs patrons. Des trillions de dollars ont été dépensés pour sauver le système financier et relancer l'économie. Mais la reprise reste fragile. Plusieurs craignent une récession à double creux.


Krach_ les dessous de la crise économique_ 1/4 1_3 par tchels0o
Krach_ les dessous de la crise économique_ 1/4EP... par tchels0o
KRACH - LES DESSOUS DE LA CRISE ÉCONOMIQUE_ 3/4... par tchels0o
Krach_ les dessous de la crise économique_ 4/4... par tchels0o

14 novembre 2011

Inside Job le film à voir Narré par l'acteur oscarisé Matt Damon

inside-job-510x199

Synopsis : La dépression mondiale, dont le coût s'élève à plus de 20 000 milliards de dollars, a engendré pour des millions de personnes la perte de leur emploi et leur maison. Au travers d'enquêtes approfondies et d'entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, le film retrace l'émergence d'une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire. Narré par l'acteur oscarisé Matt Damon, le film a été tourné entre les Etats-Unis, l'Islande, l'Angleterre, la France, Singapour et la Chine.

cliquez sur le bouton rouge une page s'ouvre fermez là ensuite le bouton vert pour visualiser le film

15 août 2011

Documentaire :Les conséquences de la privatisation des services publics

Dallas_USA_1600x1200Réalisateur : Florian Opitz

 Enquête aux quatre coins du monde sur les conséquences de la privatisation des services publics et leurs effets concrets dans la vie des individus.

Bongani et son équipe d'électriciens «guerilleros» sillonnent les rues de Soweto pour raccorder au réseau ceux qui sont privés d'électricité parce qu'ils ne peuvent plus payer leur facture. Simon, conducteur de locomotive, parle des accidents mortels qui se sont multipliés depuis la privatisation des chemins de fer à l'époque de Margaret Thatcher. Minda, qui vit dans un bidonville aux Philippines, doit se débrouiller chaque semaine pour trouver l'argent nécessaire à la dialyse de son fils, car le système de santé privatisé n'assure plus les pauvres du pays. A Cochabamba, en Bolivie, les habitants se mobilisent contre une multinationale américaine qui a pris le contrôle de la distribution d'eau dans la ville. Le documentaire donne aussi la parole aux tenants de la privatisation, représentants de la Banque mondiale et du FMI ou chefs d'entreprises privatisées.

 


Dégats (1sur5) privatisation par gaune_692
Dégats (2sur5) privatisation par gaune_692
Dégats (3sur5) privatisation par gaune_692
Dégats (4sur5) privatisation par gaune_692
Dégats (5sur5) privatisation par gaune_692

Posté par rusty james à 19:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,