14 novembre 2011

Des chercheurs découvrent comment réduire par deux le risque d'accident vasculaire cérébral

Le bon sens dit que s’alimenter sainement devrait aider à prévenir la maladie. Mais, quand il s'agit de prévenir sérieusement les grandes maladies tueuses, comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC), Big Pharma doit bien avoir des élixirs, pilules, potions et piqûres supérieurs, non ? Si les compagnies pharmaceutiques ont un médicament d'ordonnance exempt d’effets secondaires, capable de réduire radicalement de 52 pour cent le risque d'AVC, s'il vous plaît écrivez-nous pour nous le faire savoir à Natural News – car nous ne... [Lire la suite]