Quand vous aurez regardé comment les bonbons gélifiés sont vraiment fabriqués, vous n’aurez probablement plus envie d’en manger

gummy-759x500

En tant qu’adultes, nous connaissons tous les dangers de ces friandises, à la fois pour notre tour de taille et notre santé. Mais, de temps en temps, nous ne pouvons tout simplement pas résister à ces bonbons, et nous craquons. La vidéo ci-dessous pourrait régler ce problème.

Si les oursons gélifiés, les anneaux pêche et vers gélifiés faisaient partie de vos friandises préférées lorsque vous étiez enfant, et peut-être même maintenant, vous pourriez avoir du mal à regarder comment ils sont vraiment fabriqués.

Vous avez probablement un ami végétarien ou deux qui ont déjà refusé des bonbons gélifiés parce que ces produits sont fabriqués avec de la gélatine, qui est un agent gélifiant créé avec la peau et les os des animaux, le fait de savoir cela n’est peut-être pas suffisant pour vous passer l’envie d’en manger.

La journaliste et réalisatrice belge Alina Kneepkens est à la conception d’un projet qui vise à montrer, via une vidéo montée à l’envers, comment sont fabriqués nos bonbons. Entre l’instant où nous les insérons dans notre bouche par rapport à “l’élément” de départ, de nombreuses mains et machines ont “œuvré” pour assurer que notre envie de sucre trouve une conclusion pertinente.

Cette vidéo fait partie d’une série de vidéos qui documentent la façon dégoûtante dont notre nourriture est faite. Les autres vidéos comprennent le lapin aux pruneaux, qui est un plat typiquement belge, et le boudin noir. Ces vidéos ne sont pas non plus pour les âmes sensibles.

Soyons conscients, bien sûr, qu’il y a des substituts de gélatine végétaliens avec lesquels certains bonbons sont fabriqués, comme  l’agar , l’un des substituts les plus populaires pour la gélatine qui est obtenu à partir d’ algues rouges (famille des rhodophycées).

AS016_agar_agar

Agar-agar ou kanten en japonais,

 

Donc, si la vidéo suivante ne suffit pas à vous faire passer l’envie des bonbons gélifiés pour de bon, alors vous serez heureux de savoir que vous avez des options.

Ci-dessous, profitez de la réalisation très réelle (et graphique) qui montre que pour savourer ces bonbons, les carcasses de porcs doivent être brûlées et dépouillées de leur peau, puis bouillies pour créer cet ingrédient sans goût. Les tendons, les ligaments et les os sont également utilisés pour créer cette substance qui est également utilisée dans d’autres bonbons, comme les bouteilles de cola et les guimauves.

«J’ai pour mission de diriger des histoires audiovisuelles inversées montrant la production de certains de nos aliments. J’ai vu assez quelques abattoirs et des exemples de la production alimentaire industrielle et artisanale. Une véritable révélation, « Kneepkens déclare sur son site.

 » ‘Jelly’ sont des bonbons. Mais peu de gens savent qu’ils sont fabriqués avec de la gélatine de la peau des porcs. » , Conclut -elle au-dessus de sa vidéo sur la fabrication des bonbons gélifiés.

Regardez la vidéo ci-dessous, et voyez si vous êtes encore capable de manger l’un de vos bonbons préférés de votre enfance : 

Source : /www.collective-evolution.com

Posté par rusty james à 02:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Les fabuleux effets thérapeutiques de l’acide humique detox des résidus de vaccins pour n'en citer qu'un

N-desktop-iphone-wallpaper-nature-dowload

On a beaucoup écrit ces dernières années sur la détérioration de la qualité de
la diète moderne. Il y a eu une grande réflexion sur les moyens possibles d'en
améliorer la piètre qualité. Des études de la USDA (Département de l'Agriculture

des États-Unis) démontrent une diminution de l'ordre de 25 à 80 % des

minéraux dans notre nourriture. Le document 264/1936 du sénat américain cite :

« Le fait alarmant est que la nourriture, les fruits, les légumes et les grains qui sont

cultivés sur des millions d'acres, ne contiennent plus le niveau nécessaire de

minéraux essentiels. Ils nous sous-alimentent, et ce peu importe la quantité que nous

consommons ».

Les Acides Humiques et Fulivques sont le lien absent dans la chaîne alimentaire

humaine, dont le manque a des conséquences mortelles. La santé du monde arrive

maintenant dans un équilibre fragile. Si la production naturelle était respectée,

l'acide fulvique participerait à chaque niveau le long de la chaîne alimentaire.
La recherche médicale et agricole continue de se diriger d'une manière concluante

à un fait : L'Acide Fulvique tient les clefs sur la prévention, le curatif et l'élimination

des maladies du monde.

L'Acide Fulvique est la médecine parfaite de la nature. C'est de loin au monde
la substance la plus complexe et la plus diverse. L'Acide Fulvique est réellement

un univers entier dans une molécule simple.
L'ADN de chaque espèces vivantes ou éteintes sur terre (du monde végétal,
animal ou micro-organisme) est par la suite devenue, après raffinage, un composant

actif de l'acide fulvique.

Le professeur Louis Kervran, ancien ministre de la Santé en France et membre du

New York Academy of Sciences affirme :
« Les Procédés actuels d'agriculture, auxquels l'agriculture biologique s'oppose,
ruinent les sols et la santé, et apportent la mort de l'humanité ».
L'acide humique (AH) et l'acide fulvique (AF) pourraient être la solution aux
défis du 21e siècle.

Les effets thérapeutiques de l’acide humique sont connus depuis des milliers d’années. Il est utilisé depuis longtemps comme un agent antiviral naturel, et comme un substitut aux antibiotiques.

La science moderne a aussi découvert ses effets bénéfiques vers le milieu des années 1960. Dernièrement, la découverte et la compréhension du fonctionnement des effets des acides humiques sont devenues un champ dynamique de développement des sciences de la santé.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus compter uniquement sur la teneur en éléments nutritifs des aliments consommés. Ce sont en particulier les fruits et les légumes qui se sont appauvris en vitamines, minéraux et antioxydants, parce qu’en raison de la production agricole intensive, les plantes soustraient toujours plus de micronutriments du sol. Ce dernier, toujours plus carencé, ne peut se régénérer de manière naturelle, de telle manière que les terres agricoles s’appauvrissent drastiquement au plan mondial

L’absence de ces micronutriments est aussi constatée dans la population humaine au sommet de la chaîne alimentaire. Selon certains chercheurs, les conséquences néfastes des carence en micronutriments sont à l’origine de l’augmentation, de la fréquence et du développement des maladies dites « de civilisation ». (Telles que les allergies, le stress, les troubles du système immunitaire, une variété de tumeurs malignes, l’obésité et des maladies qui sont encore inconnues).

 

Le manque d’oligo-éléments et minéraux dans l’organisme empêche tout particulièrement le fonctionnement des enzymes, et altère également la disponibilité des vitamines. La consommation de divers complexes de vitamines peut s’avérer totalement inefficace, si les micronutriments correspondants ne sont pas présents dans le corps.

La vitalité des sols riches en minéraux anciens se retrouve sous forme d’humus dans les couches profondes de la terre. Grâce à de nouvelles biotechnologies il est aujourd’hui possible de les extraire, pour les rendre accessibles à la consommation humaine.

Les différents types d’acides humiques sont d’origine organique, et ont été générés lors des processus de décomposition de la biomasse sur des millions d’années. Lors de ce processus, les matières végétales mortes se sont transformées en éléments nutritifs utiles pour l’organisme. La majorité de cette biomasse est composée d’humus. Dans la production agricole, les effets bénéfiques attribués à des substances humiques sont transportés par les acides humiques, qui composent un groupe des composées bien défini. L’acide humique d’origine naturelle contient le spectre complet des minéraux, des acides aminés et des oligo-éléments sous une forme hautement bio disponible. Ainsi, ces micronutriments cruciaux peuvent être mieux absorbés et utilisés par l’organisme que sous des formes inorganiques. Après leur absorption, les effets biologiques des acides humiques, ainsi que leurs effets anti-viraux et antibactériens, peuvent prévaloir.

Une partie de l’acide humique est ainsi absorbée par l’organisme ; c’est un catalyseur d’énergie au fort pouvoir antiviral. En effet, il renforce le système immunitaire et participe à la désintoxication.

Cependant, une partie des acides humiques restent dans les intestins, où ils sont capables d’endiguer une diarrhée et bien d’autres troubles digestifs. L’acide humique bénéfique crée une fine couche de gel sur la muqueuse intestinale, qui la protège des infections et des effets des toxines. En cas de blessure ou d’inflammation des villosités ou de la muqueuse épithéliale, il favorise une guérison rapide. Grâce à cette couche de gel, les ondes d’impulsion péristaltiques anormales diminuent leur impact sur les nerfs périphériques de l’intestin, et la douleur est ainsi soulagée, et le mouvement normal de l’intestin est restauré.

L’acide humique a une autre caractéristique importante : Son utilisation génère l’expulsion sélective des minéraux et des toxines inutiles à l’organisme. La dose recommandée n’affecte pas l’équilibre interne des nutriments

 

    • L’effet antioxydant : En raison de ses caractéristiques spécifiques, il a la capacité de maintenir l’équilibre biochimique de l’organisme. Il possède une efficacité exceptionnelle pour lier les radicaux libres du corps, qui sont à l’origine de nombreux troubles de santé. En effet, les radicaux libres sont capables d’endommager la structure des protéines et des molécules d’ADN, qui peuvent perturber le code génétique des cellules, ce qui représente le risque notoirement reconnu dans le développent du cancer. Ceci est particulièrement important, parce que certaines études épidémiologiques pointent une carence importante, et généralisée, d’antioxydants dans la population mondiale ;
  • Effet de Renforcement du potentiel enzymatique : les enzymes et les vitamines jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement du corps humain. Ces molécules sont impliquées dans la production d’énergie, dans une variété de processus métaboliques et dans la synthèse de la cellule. Les acides humiques contribuent au processus de l’activité enzymatique.
    • ·      Effet antistress : L’acide humique influence l’effet des hormones de stress -adrénaline et noradrénaline-produites par les glandes surrénales. Un niveau élevé de ces hormones indique un stress intense. L’acide humique conjugue les hormones produites inutilement, de sorte qu’elles n’atteignent pas les cellules et qu’elles n’altèrent pas leurs tâches.
    • Effets antiviraux : L’effet antiviral des acides humiques est connu depuis longtemps dans la médecine humaine. L’acide humique est peut-être l’une des plus puissantes substances anti-virales active de la nature.
    • ·      Effet au niveau cellulaire : En augmentant la perméabilité de la paroi cellulaire, il aide les minéraux inorganiques à traverser la membrane cellulaire.
    • Effet de chélation (traitement d'une intoxication) : Les acides humiques lient les minéraux importants physiologiquement, uniques dans la nature, sous une forme facilement accessible (liaison chélatrice), c’est-à-dire qu’ ils lient les oligo-éléments de telle manière qu’ils puissent être transformés en composés organiques, et être totalement disponibles pour les cellules.
    • ·      Utilisation des minéraux : Ces acides assurent l’absorption optimale des minéraux pour l’organisme, en freinant l’absorption des substances présentes en trop grande quantité. Ils favorisent également l’absorption des substances présentes en plus petites quantités.
    • Effet de désintoxication: En raison de leur structure chimique, les acides humiques ont la capacité d’avoir une interaction avec la quasi-totalité des composés. Par exemple, ils forment une liaison insoluble avec les substances et les métaux lourds toxiques, ainsi qu’avec les substances radioactives accumulés dans l’organisme lors de séances de radiothérapie, ou de chimiothérapie qu’ils contribuent à évacuer du corps.
  • Effet immunostimulant : l’acide humique soutient le système immunitaire en stimulant la production d’anticorps et en améliorant l’activité des globules blancs du sang.
  • Effet régénérateur du foie : il favorise la régénération des cellules du foie. Il améliore la fonction hépatique et aide à prévenir certaines maladies du foie.
  • Effet antibactérien : il stimule le fonctionnement des bactéries bénéfiques et il empêche la prolifération des bactéries pathogènes.
  • Effets anti-inflammatoires (par exemple: l’arthrite)
  • Effet sur la biochimie sanguine (RCB) : selon certains résultats scientifiques, il accroît la capacité de transport de l’oxygène des globules rouges, ce qui améliore le bien-être général et accroît la vitalité.
  • Usage interne:

    • ·      Effet immunostimulant : L’acide humique soutient le système immunitaire en stimulant la production d’anticorps, et en améliorant l’activité des globules blancs du sang.
    • ·      Effet régénérateur du foie : Il favorise la régénération des cellules du foie. Il améliore la fonction hépatique et aide à prévenir certaines maladies du foie.
    • ·      Effet antibactérien : Il stimule le fonctionnement des bactéries bénéfiques, et il empêche la prolifération des bactéries pathogènes.
    • ·      Effets anti-inflammatoires (par exemple l’arthrite).
    • Effet sur la biochimie sanguine (RCB) : Selon certains résultats scientifiques, il accroît la capacité de transport de l’oxygène des globules rouges, ce qui améliore le bien-être général et accroît la vitalité.

    - anémie
    - arthrite
    - asthme
    - cancer
    - bronchite chronique
    - syndrome de fatigue chronique
    - infections du colon
    - démence
    - diabète de type II
    - désordres digestifs
    - hypertrophie de la rate
    - épilepsie
    - maladies de l'oeil
    - fibromyalgie
    - litiase biliaire
    - maladies génito-urinaires
    - hémorragies
    - herpès simplex
    - contrôle hormonal et régulation de l'immunité
    - influenza
    - jaunisse
    - hémorroïdes
    - maladies nerveuses
    - maladies neurologiques : surdité et mutisme, retards mentaux
    - infections respiratoires
    - rétrovirus
    - ulcères d'estomac
    - virus affectant le système digestif
    - tuberculose
    - déséquilibres de la thyroïde : hyper, hypo et cancer

    Usage Externe :
    - traite les blessures ouvertes et les ulcères de peau
    - aide à guérir les brûlures avec un minimum de douleur et de cicatrices
    - élimine les hématomes
    - agit comme fongicide et anti-microbien à large spectre
    - traite les infections et les irritations de la peau
    - aide à guérir les coupures et le abrasions
    - aide à guérir des piqûres d'insectes et d'araignées
    - contribue à neutraliser l'herbe à puces

    Il est très difficile de dire ce que fera exactement l'Acide Fulvique pour chaque
    forme de vie. Cela est attribuable à son large spectre d'action.
    Vous êtes sur le point de découvrir le résultat d'une vie de recherche d'une
    équipe de scientifiques qui sont totalement dévoués à sauver la Terre Mère et
    toutes ses formes de vie.

Les feuilles de goyave peuvent arrêter à 100% votre perte de cheveux et les faire pousser comme jamais

goyave-cheveux

Les hommes et les femmes sont tous deux affectés par la perte de cheveux et rien ne peut résoudre le problème, peu importe ce que vous utilisez.

Mais, vous avez de la chance car nous avons de bonnes nouvelles. Nous vous offrons une solution naturelle qui peut être extrêmement efficace pour la perte de cheveux – les feuilles de goyave!

Les feuilles de goyave sont probablement la meilleure solution naturelle pour la perte de cheveux et sont également efficaces pour augmenter les plaquettes chez les personnes souffrant de la fièvre de dengue. Selon les scientifiques, l’utilisation régulière de feuilles de goyave peut arrêter la perte de cheveux et stimuler la croissance des cheveux. Les feuilles sont riches en vitamine B, une vitamine essentielle pour une saine croissance des cheveux.

Utilisation

Faites bouillir une poignée de feuilles de goyave dans l’eau pendant 20 minutes, puis laissez le mélange refroidir. Utilisez-le pour masser votre cuir chevelu – laissez-le pendant quelques heures, puis lavez vos cheveux comme d’habitude. Massez le cuir chevelu avant d’aller au lit et laissez le mélange travailler durant la nuit pour obtenir les meilleurs résultats. Vous pouvez également appliquer le tonifiant après avoir lavé vos cheveux.

Les feuilles de goyave vont sûrement résoudre le problème de la perte de cheveux et son utilisation régulière va stimuler la croissance des cheveux et renforcer les follicules pileux et les racines.

Vous devriez essayer de laver vos cheveux avec du vinaigre de cidre. Voici pourquoi

cheveux

Utiliser du vinaigre de cidre dans vos cheveux est un excellent traitement pour une variété de différents problèmes de cheveux et du cuir chevelu. Le vinaigre de cidre possède des propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques, mais ne détruit pas l’équilibre naturel de vos cheveux comme les shampooings et les revitalisants chargés de produits chimiques le font. Cela laisse vos cheveux plus sains et avec plus d’éclat.

Certains des avantages de l’utilisation du vinaigre de cidre dans vos cheveux comprennent:

  • Éliminer les cellules mortes de la peau et promouvoir une croissance saine.
  • Laisser vos cheveux non gras et brillants.
  • Neutraliser le pH de vos cheveux et de votre cuir chevelu.
  • Éliminer les pellicules et soulager les démangeaisons.
  • Éliminer la graisse et l’accumulation de vos cheveux.

Vous pouvez utiliser le vinaigre de cidre directement dans vos cheveux, mais j’aime le diluer un peu. Habituellement, je fais un mélange qui est de 2 parts de vinaigre de cidre et 1 part d’eau. Cela fonctionne aussi bien et aide votre vinaigre à durer plus longtemps. C’est important aussi, si vous avez les cheveux traités chimiquement.

Avez-vous essayé? Qu’en pensez-vous?

Posté par rusty james à 00:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Alejandro Jodorowsky : Non seulement tout est vivant, mais vous pouvez transformer votre réalité par la pensée

1990444092

Nous inventons nos propres fantômes.

Voici une vieille histoire japonaise (où apparaît un acte de psychomagie):

“Agonisante, une femme dit à son mari: ‘Je veux que tu sois fidèle à mon souvenir. Si tu te maries avec une autre, mon fantôme viendra te déranger !’ Il jura lui être fidèle. Quand elle mourut, il garda le deuil. Mais au bout d’un an il tomba amoureux d’une autre femme. La fantôme apparut pour lui dire : ‘Je te surveille ! Je sais ce que tu dis, quels cadeaux tu lui donnes et je peux répéter les mots avec lesquels tu lui fais la cour ! Je t’interdis de continuer à la voir !’ Se sentant ainsi surveillé, le pauvre homme ne pouvait rien faire. Il alla consulter un moine. Le moine lui dit: ‘Le fantôme dit savoir tout ce que tu fais. Alors, la prochaine fois qu’il apparaîtra, prends une poignée de riz et demande-lui combien de grains tu as dans la main. S’il te répond exactement, c’est un véritable fantôme. S’il ne te répond pas, ça signifie que tu l’as inventé’. Quand le fantôme apparut, l’homme lui demanda combien de grains de riz il avait dans son poing. Le fantôme s’est dissous !”

Nous croyons vivre libres dans le présent et cependant nous sommes conditionnés, ligotés, inhibés par les souvenirs. Ces souvenirs, imprimés dans notre cerveau, se manifestent à nous dans la vie sous la forme de fantômes. Nous croyons voir la réalité alors qu’en vérité nous ne voyons que des images de notre mémoire. Il faut défier ces fantômes ! Voir ce qui est réel et ce qui est produit par notre peur de désobéir aux interdictions. Nous ne pouvons être un adulte complet si nous n’abandonnons pas ces fantômes infantiles. Ces spectres intérieurs nous disent à chaque moment: “La vie est dangereuse, attention, fuis, ne l’affronte pas telle qu’elle est, déguise-la!”. Et c’est ainsi que la plupart de nous, par crainte du monde, le transforme en illusions, par des mensonges, drogues, activités superficielles, conscience endormie. Le moine de cette vieille histoire nous dit: “Dans ton poing tu as un nombre précis, objectif, de grains de riz : tu dois savoir combien de grains tu as”, c’est à dire, en triomphant sur ta subjectivité, tu dois savoir quelle est la réalité objective, l’affronter, travailler dans ce que tu aimes, aimer ce que tu fais et construire une vie véritable, sans crainte d’être ce que tu es en réalité. Pour vivre dans le “monde”, comme a dit le philosophe Bertrand Russell, tu dois accepter qu’il est horrible, horrible, horrible… En acceptant l’“horrible” du monde, tu peux lutter en lui, sans t’enfuir, en commençant à le transformer en le paradis que doit être tout présent réel.

Alejandro Jodorowsky : Il y a plusieurs phrases qui m’ont aidé à vivre. Comme par exemple: “Ce que je donne je me le donne, ce que je ne donne pas je me l’enlève”. “Ce que tu donnes fructifie, ce que tu ne donnes pas pourrit”. “Je ne veux rien pour moi qui ne soit pas pour les autres”. “On ne peut changer le monde, mais on peut commencer à le changer”

giphyqdqs

Tout est vivant ”.
Non seulement tout est vivant, mais tout change aussi, aucune forme n’est permanente, tout grandit, se maintient, se fane, se transforme en autre chose. Les objets qui nous entourent établissent, à leur manière, des liens avec nous. Ces liens nous aident à grandir, à nous maintenir vivant, et ensuite nous dépérissons de manière équilibrée pour faire place à une nouvelle forme de vie. Si vous vous comportez ainsi, vous êtes positifs, mais si vous persistez à demeurer sans accepter le changement, vous êtes néfastes… Grandir et seulement grandir, essayant de ne jamais cesser de se développer, conduit à des catastrophes. Se maintenir dans ce qu’on considère qu’on est, éliminant de nouveaux apports et pertes nécessaires, conduit à la pétrification. Se donner à la destruction sans laisser naître la nouveauté, est néfaste…
Ce que nous avons de plus précieux c’est la vie. Nous devons la respecter, pas seulement la nôtre, mais la vie de tout ce que naît continuellement, se maintient un temps, puis périt… Nous devons apprendre à traiter les objets personnels avec la même délicatesse que celle avec laquelle nous traitons un enfant. Les objets inutiles sont des envahisseurs, ils dévorent une partie de notre énergie. Les objets que nous traitons de manière distraite, brusquement, se vengent en nous causant des accidents. Mais si nous les traitons avec respect, ils deviennent nos alliés, nous octroyant des valeurs.
La cérémonie japonaise du thé, est un acte magique basé sur le respect des objets et la reconnaissance de leur vie secrète. Le Maître du Thé, devant quelques invités, fait bouillir de l’eau et avec des gestes précis, essentiels, fabrique un thé simple, qui par l’intense attention avec laquelle il le fait, devient un élixir sacré. À l’époque où je travaillais avec le mime Marcel Marceau, j’ai assisté à une de ces cérémonies. Voir la beauté avec laquelle le Maître manipule ses cuillers en bois, son fouet pour mélanger le thé vert en poudre avec l’eau bouillante, sa manière révérencielle de lever la bouilloire, la tendresse avec laquelle il prit la tasse qu’il m’offrit, ont changé à jamais ma conception de la vie. Cette même attention intense et respectueuse pouvait se percevoir dans les objets qui accompagnaientt le Maître dans la pièce, une fleur exquise, un paysage peint avec de sobres traits noirs sur une simple feuille de bon papier, jamais d’ornement superflu, aucune lumière blessante, et, en tout, le calme guérisseur d’un temps perçu comme éternel.
Je te recommande cet exercice :
Parcours l’endroit où tu habites. Imagine que tous les meubles et les objets sont vivants, désireux de communiquer avec toi. Dis quelques phrases à chacun d’eux les remerciant de leur aide et en leur expliquant en quoi ils te sont utiles. Aux objets ou aux meubles qui sont de trop ou te sont inutiles, demande-leur pardon de les forcer à vivre sur un territoire qui ne leur correspond pas et le plus vite possible, donnes-les à qui les appréciera et les utilisera bien. Fais la même chose avec tes vêtements, avec tes livres, tes disques, tes accessoires de cuisine…
Je te l’assure : si tu te détaches de ce qui ne te sert pas et gardes seulement ce qui t’es utile, tu apprendras à faire de même avec les personnes qui t’entourent, ensuite ton esprit, et ta mémoire. Sans objets inutiles, ton foyer devient immédiatement un temple. Sans vêtements et décorations inutiles, ton aspect devient celui d’une personne sacrée. Sans pensées, ni sentiments, ni désirs inutiles, tu acquiers la santé physique et mentale, tu connais la joie de vivre.

3.- “Tout est connecté avec tout”.
Ce que tu fais ici provoque un écho là bas. Des liens invisibles nous unissent à toutes les choses de cette planète et du Cosmos. Tout ce qui arrive dans le monde t’affecte. Il n’y a pas une seule personne, du présent du passé ou du futur, avec laquelle tu n’es pas en relation. Ce que tu donnes ou fais aux autres, tu te le donnes ou fais à toi-même. Cependant, pour pouvoir vivre ta propre vie, il t’est nécessaire de créer ton “jardin secret”. Si tu ne le fais pas, tu es envahi par tes parents, tes amis, ton chef, n’importe quel intrus, profiteur ou égo charismatique. Rempli de ces personnages, tu cesses d’être toi-même. Quand en amour tu poursuis la symbiose totale, tu commets une erreur. La solitude intérieure est absolument nécessaire. Tu dois apprendre à te défendre psychiquement et matériellement pour ne pas être envahi. Ce n’est pas de l’égoïsme mais de la survie. Tu dois avoir quelque chose qui soit seulement à toi, même si, pour commencer, c’est n’est qu’un petit objet, un coin, un animal, une plante.
J’ai connu un guérisseur mexicain, Carlos Said, qui, avant de guérir ses patients avec des rites, fumigations et herbes, leur enroulait autour du cou une grosse corde avec un nœud coulant en leur disant : “Ce nœud t’indique que cette maladie est la tienne et pas la mienne. Ce n’est pas moi qui vais la guérir, elle t’appartient. Tu comprends ? Tu es malade car tu n’as pas su soigner ce qui est à toi”. La maladie est la recherche désespérée pour avoir un territoire personnel. La première chose que tu dois faire pour donner quelque chose aux autres, c’est d’être capable de te le donner à toi-même.

4. “Tout est possible”.
Certes, pour que tout te soit possible il est nécessaire que les autres croient que ceci est vrai. Si tu veux qu’une chose soit possible, tu dois faire croire aux autres que tu peux le faire. Si les autres ne le croient pas, tu n’y parviendras pas. Ton travail alors, te rendant compte que l’énergie cosmique )est partout, consistera en te convaincre que ce que tu fais est bien. Réunissant toutes tes forces, faisant des provisions de toute ta volonté, te coupant de l’inertie du passé, des nombreuses répétitions dans lesquelles s’embourbe ta famille, des angoisses que te provoque le futur, tu te submergeras dans le présent en te disant : “Si ce n’est pas maintenant, quand ? ; si ce n’est pas ici, où ? ; si ce n’est pas moi, qui ? Maintenant, ici-même est mon pouvoir. Je l’accepte et je l’absorbe. (attention l'auteur essaye de vous faire glisser dans une doctrine satanique ici est maintenant nous sommes des dieux et tout le cinemas habituel ,tout ce quil dit avant est exact cest ainsi que lon vous piège en melangeant le vrai avec un faux dissimulés dans de belles paroles qui enchantent )Ce présent dans lequel je vis est le même présent pour tous les êtres de l’univers, toute la matière cosmique. Cet immense pouvoir vital est en moi, dans mon corps et dans mon esprit. Je peux changer immédiatement ce qui est un poids, une habitude inutile qui me submerge dans le passé , toute défense d’être ce qu’en vérité je suis par peur de perdre, à cesser d’avoir, à être exclu(e). Je prendrai de toutes mes forces, maintenant, la décision de cesser de fumer, de dépendre émotionnellement de personne qui reconnaissent mes valeurs, de me plaindre que personne ne m’aime parce que j’ai le cœur fermé, de chercher des chefs, de mendier du travail au lieu de créer mes propres activités, etc… C’est à ce moment que je commence à me respecter… Avec qui je vis ? Qui est-ce que je fréquente ? Me rendent-ils la vie plus joyeuse ? Je me séparerai de ceux qui par leurs paroles ou leurs actes m’enlèvent la joie de vivre. Si une “amie” vient me voir pour remplir son temps et me parler d’elle-même pendant des heures, sans s’intéresser à moi, j’interromprai son bavardage en lui disant : “Il y a bon moment que tu ne me parles que de toi, tu m’as déjà vampirisé trop de temps, assez !, je romps avec toi, vas-t’en, je ne te saluerai plus”. Si tu ne sens pas avec l’autorité suffisante pour atteindre le pouvoir personnel, fais cet exercice : Donne des ordres anticipés à ce qui va naturellement arriver. Lève-toi très tôt et avant le lever du soleil, crie vers l’horizon: “J’ordonne que le soleil se lève !”(c'est bien pour se gonfler un ego a bloque et proclamer sa propre divinité )( Dès que tu sentiras tomber quelques gouttes, regarde vers le ciel et dit : “J’ordonne qu’il commence à pleuvoir”. Place-toi dans une rue achalandée et regarde passer les voitures en disant: “J’ordonne que les voitures avancent”. Si un patron te parle mal, pense : “J’ordonne que ce patron soit désagréable !” C’est ainsi comment tu apprendras à croire en toi-même. Après un certain temps, te sentant sûr de toi, tu pourras te dire : “Je m’ordonne de bien réaliser ceci ! La réalité peut m’obéir !”. Et la réalité t’obéira.

https://plancreateur.wordpress.com/category/alejandro-jodorowsky/page/21/

Découvrez-larsenal-des-plantes-qui-soignent

romantisme-mythologie-meduse-600px

La médecine par les plantes, ou « phytothérapie », est souvent considérée comme une médecine « douce », avec un brin de dérision.

Les plantes seraient « moins efficaces » que les médicaments. On pense à la verveine, au tilleul, à la camomille…

C’est ignorer que les plantes ne contiennent pas moins de 17 catégories majeures de produits actifs.

Les produits actifs sont ceux qui ont un effet sur la physiologie humaine. À haute dose, la plupart sont hautement toxiques.

À petite dose, et bien ciblés, ils peuvent avoir des effets remarquables pour la santé.

Ces 17 catégories sont : les phénols, les flavonoïdes, les huiles essentielles, les tanins, les anthocyanes, les coumarines, les saponines, les anthraquinones, les glucosides cardiaques, les glucosides cyanogéniques, les polysaccharides, les alcaloïdes, les glucosinolates, les substances amères, sans oublier bien sûr les vitamines, les acides gras et les minéraux.

Ce n’est pas rien !

Ce foisonnement explique les usages multiples des plantes. Sans vous faire un cours magistral, j’aimerais tout de même attirer votre attention cinq petites minutes sur les plus importantes de ces substances.

Je ne vous parlerai pas des huiles essentielles, des vitamines, des acides gras ni des minéraux. Ils ont déjà une place de choix dans pratiquement toutes mes lettres.

Parlons des actifs moins connus mais tout aussi importants pour la santé. J’ai sélectionné pour aujourd’hui, de façon parfaitement arbitraire , les alcaloïdes, les polysaccharides, les saponines et les flavonoïdes.

Ce sont des noms importants à connaître quand on souhaite maîtriser un minimum la médecine par les plantes. Faites ce petit effort de vous concentrer sur la suite. Vous ne le regretterez pas !

Prêt ? Alors allons-y !
Les alcaloïdes

Les alcaloïdes sont les premiers actifs à avoir été isolés par l’homme pour fabriquer des médicaments : la quinine issue d’écorce de quinquina, contre le paludisme ; la digoxine extraite de la digitale, pour le cœur ; la morphine extraite de l’opium, pour arrêter la toux et décontracter le patient.

Ce sont des molécules très actives. L’une d’elles, la vincristine issue d’une fleur de Madagascar (la Vinca rosea) est utilisée en chimiothérapie contre le cancer du sang (leucémie).

L’atropine, présente dans la belladone, dilate la pupille et permettait autrefois aux ophtalmologues d’examiner le fond des yeux.

Les alcaloïdes sont un des fondements de la médecine moderne. Par convention, on leur donne des noms en « ine » pour les reconnaître.
Les polysaccharides

Les polysaccharides sont, comme leur nom l’indique, des ensembles de molécules de sucre liées entre elles.

On en trouve dans toutes les plantes.

Elles n’ont pas forcément un goût sucré. Parfois, elles ne peuvent même pas être digérées, et provoquent des fermentations dans les intestins.

C’est pourquoi les personnes qui souffrent de ballonnements doivent essayer d’éviter les fruits qui contiennent des polysaccharides qu’elles n’arrivent pas à digérer (selon les personnes, cela peut-être les pommes, les prunes, les cerises, etc. Chacun doit faire ses propres tests).

En phytothérapie, les polysaccharides les plus importants sont les gommes et les mucilages visqueux qui se trouvent dans les racines et les graines des plantes.

Mucilages et gommes absorbent de grandes quantités d’eau et forment une masse gélatineuse qui calme les irritations de l’intestin, soignent la constipation et protègent les tissus enflammés. On en met sur les peaux sèches.

La plante la plus réputée dans ce domaine est l’orme rouge, un remède des Indiens d’Amérique parmi les premiers à avoir été adopté par les colons européens. Les Indiens utilisaient l’écorce interne de cet arbre pour soigner le mal de gorge, la toux, les irritations du tube digestif et diverses blessures ou inflammations cutanées.

Pendant la Guerre de Sécession américaine, les chirurgiens militaires l’utilisèrent massivement en cataplasme pour soigner les blessures des soldats. Actuellement, la FDA (autorités de santé américaines) reconnaissent son usage en pastilles et en sirop contre la toux et le mal de gorge [1].
Les saponines

Les saponines sont des substances qui, comme le savon, produisent de la mousse quand on les frictionne dans l’eau.

Les saponines comptent parmi les principaux constituants de nombreuses plantes médicinales.

Leur structure chimique est en effet proche des stéroïdes, c’est-à-dire de nombreuses hormones humaines : œstrogènes, cortisone, testostérone.

L’igname sauvage (Dioscorea villosa) contient des saponines stéroïdes à partir desquels fut fabriquée la première pilule contraceptive.

Cet exploit fut réalisé par le médecin américain Gregory Pincus en 1954. Mais il avait lui-même récupéré la substance utilisée par le médecin allemand Ludwig Haberland en 1922. Celui-ci procédait à des injections d’extraits d’igname pour bloquer l’ovulation de ses patientes. Le procédé, trop coûteux, avait été abandonné, mais la possibilité de bloquer l’ovulation grâce à une simple pilule eut un succès fulgurant. Ce n’est que plus tard – et à vrai dire tout récemment – que l’on a réalisé que perturber le cycle menstruel naturel de la femme entraînait des inconvénients.
Les flavonoïdes

Les fidèles lecteurs de Santé Nature Innovation connaissent forcément les flavonoïdes. Ce sont des pigments qui colorent les fleurs et les fruits en jaune ou en blanc. On en trouve beaucoup dans le citron.

Très antioxydants, ils sont particulièrement actifs pour maintenir une bonne circulation.

Le sarrasin et le citronnier contiennent par exemple de l’hespéridine et de la rutine, des flavonoïdes qui renforcent la paroi des capillaires.

Certains flavonoïdes ont des propriétés antivirales et anti-inflammatoires.

Les isoflavones que l’on trouve dans le trèfle rouge ont des effets œstrogéniques et sont efficaces dans le traitement de la ménopause.
Utilisez les vertus des plantes !

Il ne s’agit là bien sûr que d’un tout petit aperçu de la puissance des plantes pour la santé.

Ce n’est pas avec cette simple lettre, j’en suis conscient, que vous pourrez demain vous soigner et donner des conseils de santé à votre entourage, avec des plantes.

Il faut encore connaître les dosages précis, les préparations, et surtout l’infinie palette des plantes ayant un effet sur le cholestérol, l’arthrose, la peau, la digestion, le moral, le sommeil, etc.

C’est pour cela que nous publions chaque mois le journal Plantes & Bien-Être. Il vous introduit à la connaissance des plantes, et vous permet d’entrer en douceur dans ce monde de possibilités thérapeutiques.

Mais vous pouvez aussi commencer une formation en ligne à l’usage des plantes médicinales en vous inscrivant à l’Atelier des Plantes. C’est un cours en vidéo sur les façons de préparer les plantes médicinales pour pouvoir commencer immédiatement à soigner les petits maux mais aussi les plus graves maladies. Plus d’information ici.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


https://www.santenatureinnovation.com/decouvrez-larsenal-des-plantes-qui-soignent/#moz

Posté par rusty james à 14:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Super antibiotique naturel qui détruit toutes les infections de la vessie et des reins après la première utilisation!

ndnfkjdo498375134778-600x398

Les personnes qui souffrent d’une infection urinaire expérimentent de la douleur et la persistance de celle-ci. La pression, la douleur et le besoin constant d’uriner sont certains des symptômes. Il existe différents antibiotiques naturels qui ont un effet positif et qui aident beaucoup pour l’inflammation de la vessie.

Selon les statistiques, chaque année une femme sur cinq a une infection et une inflammation de la vessie. Ceci est provoqué par le bien connu Escherichia coli. Souvent, les infections disparaissent par elles-mêmes, mais si il y a des symptômes de cystite, aller chez le médecin est conseillé.

Quels sont les symptômes de la cystite? Aller aux toilettes toutes les 10 minutes, du sang dans les urines et des picotements douloureux au moment d’uriner.

Si vous ne voulez pas utiliser de médicaments pharmaceutiques, nous vous conseillons d’essayer quelque chose de naturel. Cet antibiotique naturel détruit cette maladie indésirable.

Recette de l’antibiotique naturel:

Ingrédients:

  • racine de persil – 250 grammes
  • zeste de citron – 250 grammes
  • miel – 250 grammes
  • huile d’olive -2dl

Préparation:

Premièrement, hachez la racine de persil et mettez la dans un blender. Ajoutez le zeste de citron, l’huile d’olive et le miel. Mixez jusqu’à ce que ce soit dissous. Mettez le mélange dans le réfrigérateur.

Consommation:

Vous devriez prendre une cuillère à soupe de ce remède chaque matin.

Remarque:

Assurez-vous que le miel est biologique et le citron doit être sans pesticides. Même si vous avez acheté les citrons dans un supermarché, il y a une façon de supprimer toutes les toxines et les pesticides.

Il suffit de mettre les citrons dans de l’eau mélangée avec du bicarbonate de soude dissous. Enfin et surtout, n’oubliez pas de laver la racine de persil avant de commencer à faire le remède.

Conseil:

Vous devriez éviter de consommer du chocolat ou de la caféine parce qu’ils peuvent stimuler les bactéries à envahir plus rapidement les voies urinaires.

Source: www.healthylifetricks.com / sante-nutrition

 http://aidersonprochain.com/super-antibiotique-naturel-qui-detruit-toutes-les-infections-de-la-vessie-et-des-reins-apres-la-premiere-utilisation/#FOFZtH9EwCUmfBlB.99

Les Vraies Raisons de la Déforestation de l'Amazonie

omore4x4

« Il y a peu, le congrès brésilien a voté un projet qui réduira de 50% la taille de la forêt amazonienne. La zone qui sera déboisée équivaut à 4 fois la surface du Portugal et sera destinée à l'agriculture et à l'élevage. Le bois sera vendu par des multinationales sur les marchés internationaux. L'élevage et l'agriculture sont la principale cause de la déforestation en Amazonie. Le but est de produire plus de viande et de céréales destinées aux marchés des pays industrialisés, dont les productions sont déjà largement excédentaires. Chaque année en Europe, d'immenses stocks de céréales sont détruits. Nul besoin de vous expliquer les autres dangers de cette déforestation, comme la disparition de la biodiversité, car vous les connaissez déjà . »

Ce cri d’alarme est parfaitement fondé, mais en ne voulant prendre en compte que l’avidité des prédateurs, les écologistes restent à la surface du problème. Voyons quelles sont les véritables raisons de la déforestation.

L’ÉCOLOGIE POLITIQUEMENT CORRECTE EST UN LEURRE

On dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Rien n’est plus juste lorsque les causes qu’on veut défendre sont des causes justes. Depuis trente ans, les écologistes nous avertissent avec vigueur que les forêts se réduisent comme une peau de chagrin. Plus on nous le dit et plus cela s’aggrave. On a organisé le sommet de Rio pour « réfléchir » aux problèmes de l’environnement. Cette grande conférence internationale s’est déroulée dans le pays où le saccage est le plus alarmant. Quelques années plus tard, on réalise que le Brésil est en voie de devenir le plus grand destructeur de nature sauvage de tous les temps. Il faut s’arrêter sur cette coïncidence pour comprendre combien nous sommes manipulés, et combien les écologistes sont candides, ce qui est par ailleurs un gage de moralité. Or, en la matière, les prédateurs se moquent de notre idéalisme et savent jouer avec habileté de nos bons sentiments. On discute, on réfléchit, on déblatère, et on se réunit de colloque en congrès international, mais tout va de mal en pis. L’effarante complexité des problèmes qui se posent à l’humanité fait l’objet de palabres dérisoires ou de chicaneries politiciennes. C’est un jeu macabre. Une petite victoire ici fait oublier la plaie béante par-là. Ajoutant à la confusion, des écologistes vont même jusqu’à prétendre que tout va de mieux en mieux. Pour leur carrière, certainement. Comment les choses pourraient-elles s’améliorer quand nous vivons sur des poudrières nucléaires ? Ah, oui, on a réduit les émissions de plomb ! Et on entend la vieille rengaine : « La science est en mesure de régler tous les problèmes qu’elle crée. » Les plus optimistes voient la société humaine évoluer vers l’état de termitière. Tout cela révèle la haine de la nature et l’impiété spirituelle de l’Âge Noir.

L’AMAZONIE SOUS SURVEILLANCE

Dans la semaine où l’on apprend que le gouvernement brésilien s’apprête à sacrifier l’Amazonie sur l’autel du dieu du progrès – ou de l’argent – on m’informe qu’une batterie de satellites va être disposée au-dessus de cet océan de verdure inviolé. Pourquoi ce déploiement de systèmes de surveillance ? J’entends déjà nos amis scientistes nous répondre avec condescendance que cette surveillance depuis l’espace permettra de maîtriser les problèmes de l’environnement. Il y a même des écologistes qui en seront convaincus. Pour notre part, nous hésitons à commenter ce genre de raisonnement. S’agit-il de bêtise ou de perversité ? Comment peut-on croire que les gouvernements puissent organiser la dévastation en même temps que la protection ? Cessons de nous voiler la face : la finance et la politique sont une seule et même chose, et c’est pure hypocrisie d’insinuer qu’on veuille détruire et réparer en même temps.
Alors, pourquoi veut-on désertifier ces zones impénétrables – sous le prétexte d’exploitation économique – et mettre en place un système de surveillance au-dessus des territoires sauvages ?
La réponse est limpide : il est nécessaire de contrôler les dernières zones de forêts sauvages, soit en les dénaturant, soit en les plaçant sous l’observation permanente de radars.
Rappelons que les forêts sont des réserves offrant toutes les ressources vitales. Ce sont les seuls refuges où pourraient survivre les dissidents à la robotisation généralisée.
Aux États-Unis, les monstrueux incendies de forêts ont permis au gouvernement fédéral de délimiter de nouvelles zones d’interdiction de chasser, de pêcher, et même de se promener. Tous les prétextes sont bons pour interdire l’accès aux forêts. Les anciens abris forestiers et les cabanes de trappeurs ont été détruits, avec interdiction de camper et de faire du feu. On a délimité des réserves, on a grillagé, on a créé des parcs pour « protéger des espèces », et finalement, on a convaincu le public que ces « réserves naturelles » étaient les seuls lieux sauvages qui méritaient d’être conservées. Et le tour est joué.

LA FORÊT : LE DERNIER REFUGE

On veut couper l’accès aux lieux sauvages pouvant dissimuler des centres où pourraient s’organiser des sociétés libres, bénéficiant de ressources infinies. Car la forêt où naquit la civilisation est le dernier refuge. Les sages et les exclus de tous les temps y ont trouvé leur salut. Des communautés « hérétiques » y ont prospéré pendant de longs siècles dans le secret, et aujourd’hui encore, certains groupes s’y sont réfugiés. Jusqu’à quand, lorsqu’on sait que le gouvernement canadien vend ses forêts aux multinationales et que le barbelé militaire pousse comme de la ronce ?
Certaines tribus « primitives » n’ont été découvertes au siècle dernier qu’à la suite de déforestation, en Inde, à Bornéo ou en Amazonie. Et peut-être existe-t-il encore des sociétés inconnues qui vivent repliées dans l’ombre épaisse des jungles, comme c’est le cas en Inde où des indigènes n’avaient jamais vu d’homme blanc jusqu’à une date récente. Il est donc possible que ces forêts impénétrables dissimulent des transfuges de la civilisation actuelle. Ils se seraient organisés pour survivre, soit pour se faire définitivement oublier ou pour se préparer à ressurgir un jour. Ou bien encore pour servir de bases de repli où seront conservés les germes d’une civilisation future. D’où le mot d’ordre : « Rasez ces forêts malsaines qui nous donnent le paludisme et qui ne rapportent rien ! »

L’EXEMPLE D’UNABOMBER

Spéculation ? Pas vraiment. Prenons l’exemple de l’anarchiste américain surnommé Unabomber. Ce brillant mathématicien, transfuge de Harvard et de Berkeley, se cacha pendant dix-sept ans dans un coin perdu du Montana alors qu’une brigade spéciale du FBI était à ses trousses.
De son vrai nom, Theodore Kaczynski, l’anarchiste invisible commit plus de vingt attentats contre des scientistes et des « prédateurs » de l’environnement, sans que sa cabane perdue dans la forêt ne soit identifiée. Il survivait en cultivant des légumes, et fabriquait ses explosifs avec des matériaux recyclés, sans électricité ni aucun outil moderne. Il ne quittait sa cabane en bois construite de ses propres mains que pour s’en aller poster ses « cadeaux ». Seul, sans soutien moral et financier, il avait déclaré la guerre au monde technologique. Il mettait d’abord en garde par courrier les collabos du système, en les incitant à renoncer à leurs expérimentations, avant de leur envoyer un paquet signé « Freedom Club ». Souvent, la bombe ne causait que de la panique, mais pas toujours. Le terroriste recherché pendant dix-sept ans pour un million de dollars ne fut capturé que sur la dénonciation de son frère.
Loin de nous l’idée de faire l’apologie d’une démarche violente, mais nous voulons simplement montrer par cet exemple surprenant qu’il est possible d’échapper au contrôle de la police la mieux organisée du monde, et de survivre à partir d’une base située en forêt. Le gouvernement américain est décidé à mettre bon ordre à cette situation, et les lieux de refuge se raréfient sur le territoire des États-Unis, comme partout ailleurs. L’Amazonie était-elle supposée devenir une zone de repli et de refuge pour les réfractaires à la société technocratique ?

LES FORÊTS SOUS SURVEILLANCE

Quoiqu’il en soit, la rage de déforestation, alors que les terres cultivables ne manquent pas, ainsi que la mise en place de la batterie de satellites au-dessus du Brésil, n’ont pas pour objectif le profit économique, mais la surveillance.
C’est pourquoi l’ONU, qui proclame à travers ses organisations écologiques fantoches son souci de « protéger l’environnement », tolère cette dévastation.
Lorsque l’on apprend que des satellites vont ausculter en permanence les recoins des derniers sanctuaires naturels comme l’Amazonie, notre pressentiment s’avère fondé : il ne peut s’agir que de contrôle et de répression.

PRENDRE CONSCIENCE

La science matérialiste ne recule jamais. Il suffit d’observer pour remarquer que c’est toujours à l’être humain de s’y soumettre. On nous a dit que la science est au service de l’homme, mais c’est exactement le contraire qui est vrai. Comprendre cela, c’est savoir que la science actuelle est antihumaine. Et si elle est antihumaine, ce n’est pas qu’elle soit accidentellement entre des mains mal intentionnées, mais qu’elle est issue d’une intelligence qui n’est pas humaine. Sinon, elle ne causerait pas de telles nuisances envers la nature, comme dans les millénaires écoulés. Notre technologie est le plus bas aspect de la Science véritable en usage dans d’autres civilisations. Réalisons-nous que l’idée même de déforestation n’est pas humaine ? Ne peut-on comprendre qu’à chaque fois qu’on abat un arbre, une puissance ténébreuse jubile ?
Les anciens perses représentaient le Diable comme un démon qui court à toute vitesse à travers le désert. Vitesse et désolation, voilà les deux mamelles du dieu du progrès.
À quand une révolte spirituelle, seule expression de notre dignité ? Si l’on ne s’aide pas soi-même, le ciel ne nous aidera pas.

LE PROPHÈTE DE LA FORÊT

Un prophète habillé en guérillero est sorti de la forêt épaisse, et il s’adressa à l’esprit qui se cache derrière le radar et le bulldozer : « Mon ami, ce que tu as à faire, fais-le vite, car il est évident que nos mains nues n’arrêteront pas tes machines et tes ondes. Mais, sache que nous avons l’intention de te rendre la monnaie de ta pièce. Nous en avons assez de tes beaux gestes humanitaires et de tes concertations « démocratiques ». Nous connaissons ta bonté lorsque tu plantes dix sapins de Noël à la place du chêne que tu as fait abattre. Les écologistes applaudissent derrière leurs ordinateurs, et annoncent fièrement les « chiffres du reboisement ». Mais avec nous, ça ne marche plus.
Je t’entends déjà ricaner : « Ah ! Mais voilà de nouveaux contestataires. Comme c’est amusant ! Aidons-les à organiser leur sympathique mouvement et convions-les à un congrès international. Accordons-leur un statut d’ONG aux Nations Unies. Les plus lucides se décourageront vite, et les autres seront nos plus fidèles alliés. » C’est ainsi que tu procèdes, mon ami, à chaque nouvelle génération d’idéalistes qui « veulent sauver le monde », et qui bêlent stupidement « la paix, la paix ! » alors que tu as déclaré une guerre totale au genre humain. Tu veux nous interdire de posséder un fusil, alors que tu disposes de réservoirs de poison bactériologique et de canons à ondes électromagnétiques capables de modifier nos pensées et nos rêves. Et les pacifistes te félicitent lorsque tu promets le « désarmement nucléaire ».
Ils ne savent pas que chacun de tes renoncements cache une avancée encore plus perfide.
À la longue, deux ou trois endormis se réveillent ici et là. Ils sont sortis de ton jeu, et n’épuiseront plus leurs forces pour « un monde meilleur » ou l’une des innombrables fariboles que tu inventes pour les amuser. Quelques-uns, encore peu nombreux, réalisent que TOUTES les « solutions » renforcent ton système. Certes, ils seront incompris, et rencontreront l’animosité des idéalistes qui se rallieront finalement à toi. Qu’importe. Nous t’avons déclaré la guerre en conscience, et nous avons les siècles devant nous. Nous t’avons échappé, et c’est ce qui te rend furieux, prêt à ravager la terre entière pour nous réduire. Mais, lorsqu’assis sur ta termitière grouillante de clones, tu contempleras ton pitoyable empire, la peur continuera à te ronger. Mais nous, nous n’avons plus peur. Nous n’avons rien à perdre et la mer éthérique nous attend. »

Sur ces mots, le prophète-guérillero retourna dans la jungle.

Joël LaBruyère

~choix réalité

Peinture de Josephine Wall : "No More" Novapolis

Posté par rusty james à 13:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Prévenir le cancer : 11 conseils pour diminuer votre risque d'être frappé

Vl89tLP

La curcumine est, parmi tous les nutriments, celui dont les effets sur le cancer sont les mieux documentés dans la littérature scientifique.
La curcumine est un dérivé du curcuma, le pigment qui donne au curry sa couleur jaune-orangé. C'est un composé qui a été l'objet de nombreuses études, et dont les effets sur la santé sont multiples. La conséquence est que le curcuma connaît un succès croissant en tant que complément alimentaire. 100 grammes de curcuma contiennent 3 à 5 grammes de curcumine.
Les médecines traditionnelles chinoise et indienne exploitent les vertus thérapeutiques de la curcumine depuis des milliers d'années. Elle est particulièrement connue pour ses puissantes propriétés anti-inflammatoires. Or, comme vous le savez sans doute, l'inflammation chronique est un facteur sous-jacent de nombreuses, si ce n'est pas de toutes les maladies chroniques. Il a été démontré que la curcumine influence l'expression de plus de 700 gènes, ce qui pourrait expliquer en partie ses nombreux bienfaits sur la santé.
Ses effets sur le cancer ne sont donc pas, et de loin, son seul intérêt. Toutefois, c'est de son potentiel en tant qu'agent anti-cancer dont je vais vous parler aujourd'hui. A la fin de cet article, vous trouverez également une liste de mesures préventives contre le cancer à appliquer dans la vie de tous les jours.

La curcumine efficace chez les souris contre une tumeur du cerveau mortelle

Dans un article publié dans le Journal of Nutritional Biochemistry du mois de juillet 2011, des chercheurs expliquent que la curcumine pourrait être la solution pour stopper un type mortel de cancer du cerveau appelé glioblastome. L'étude, réalisée sur des souris, vient appuyer des observations qui avaient déjà été faites auparavant. Les scientifiques y ont montré qu'elle réduisait la tumeur chez 9 des 11 animaux étudiés (81 %), sans montré de signe de toxicité. (1)
Mieux encore, la curcumine n'affectait pas les cellules en bonne santé, suggérant qu'elle cible sélectivement les cellules cancéreuses. Ils ont aussi constaté qu'elle agissait en synergie avec deux médicaments utilisés en chimiothérapie, augmentant l'élimination des cellules cancéreuses.

Les auteurs déclarent :
"En résumé, les données présentées ici suggèrent que la curcumine est un agent potentiel pour les thérapie des glioblastomes."

Un de MEILLEURS compléments pour beaucoup de cancers

Mais les médecins connaissaient depuis de nombreuses années ce potentiel anticancer de la curcumine. Parmi tous les nutriments, c'est elle qui a fait l'objet du plus grand nombre d'articles scientifiques sur ses vertus anti-cancer.
Une étude publiée en 2008 dans la revue scientifique Cancer Prevention Research a observé que la curcumine inhibe la motilité (leur capacité à se déplacer) des cellules du cancer du sein et leur propagation en inhibant le fonctionnement du l'alpha-6-bêta-4 intégrine, ce qui implique qu'elle pourrait servir comme agent thérapeutique efficace dans les tumeurs qui sur-expriment l'alpha-6-bêta-4. (L'alpha-6-bêta-4 est associé au développement du cancer en contribuant à la résistance des cellules à l'apoptose et aux métastases. L'apoptose signifie la mort cellulaire programmée : les cellules cancéreuses ont la particularité de ne pas mourir quand elles le devraient, ce qui contribue au développement des tumeurs). (2)
En 2009, un étude publiée dans la revue scientifique Molecular Pharmacology a observé que la curcumine inhibe la croissance des cellules cancéreuses du pancréas, et accroît la sensibilité des cellules à la chimiothérapie. (3)
Une étude de 2009 a constaté que la curcumine favorise la mort cellulaire des cellules du cancer du poumon. (4)
Une étude de 2010 a conclu que la curcumine a la capacité de cibler les cellules souches cancéreuses. (5)

Comment la curcumine combat-elle le cancer ?

En Inde, où le curcuma est très répandu dans la cuisine, la prévalence, c'est-à-dire la fréquence, de quatre cancers très répandus chez nous – cancer du colon, du sein, de la prostate, du poumon – est dix fois plus faible. En fait, le cancer de la prostate, qui est le plus souvent diagnostiqué chez les hommes européens, est rare en Inde, et ce phénomène est attribué, en partie, à la consommation de curcuma. Il apparaît que la curcumine agit contre le cancer de plusieurs façons :

      – Inhibition de la prolifération des cellules des tumeurs ;

 

      – Aide votre corps à détruire les cellules mutantes, afin de les empêcher de se répandre dans votre corps;

 

      – Inhibe la transformation de cellules normales en cellules de tumeur ;

 

      – Diminue l'inflammation ;

 

      – Empêche le développement des vaisseaux sanguins nourrissant la tumeur ;

 

    – Inhibe la synthèse d'une protéine considérée comme essentielle pour la formation des tumeurs.

Quel est le meilleur type de curcuma ?

Pour bénéficier de toute la puissance de la curcumine, choisissez un complément alimentaire à 100 % de curcumine, extrait de curcuma certifié biologique, contenant au moins 95 % de curcuminoïdes. La formulation ne doit contenir aucun additif ni excipient (la substance ajoutée au complément pour faciliter la fabrication ou la conservation), et le fabriquant doit apporter une garantie de qualité sur toute la chaîne de production : non-pollution des sols, plantation, culture, récolte sélective, production et conditionnement du produit final.
Pour la cuisine, choisissez une poudre de curcuma pure plutôt que du « curry ». Biologique de préférence. Une étude scientifique a montré que la poudre de curry tend à contenir très peu de curcumine en comparaison avec le curcuma.

Conseils pour l'usage de la curcumine

Actuellement, il n'existe pas de formulation disponible dans la commerce pour être utilisée contre le cancer, et il faut que vous sachiez que de hautes doses sont nécessaires, la curcumine n'étant pas très bien absorbée par l'organisme. La dose anti-cancer typique peut atteindre 3 grammes d'un bon extrait biodisponible de curcumine, trois à quatre fois par jour.
Pour contourner ce problème, vous pouvez faire une micro-émulsion de poudre de curcumine. Mélangez une cuillère à soupe de curcumine avec 1 ou 2 jaunes d'œufs, avec une cuillère à café ou deux d'huile de noix de coco fondue. Utilisez ensuite un mixer pour émulsifier le mélange.
Une autre stratégie qui peut aider à augmenter l'absorption de la curcumine est de mettre une cuillère à soupe de poudre de curcumine dans 12,5 cl d'eau bouillante (elle doit bouillir au moment où vous ajoutez la poudre, l'efficacité est réduite si l'eau est tiède). Après l'avoir fait bouillir 10 minutes, vous aurez créé une solution à 12 %, que vous pouvez boire une fois rafraîchie. Vous y trouverez un goût boisé. Notez bien que la concentration en curcumine va diminuer progressivement. Au bout de six heures, la solution ne sera plus qu'à 6 %, donc il est préférable de la boire dans les quatre heures.
Attention aux tâches : la curcumine est un pigment jaune très puissant. Ce liquide peut tâcher de façon indélébile non seulement les tissus, mais également certains plastiques (matériel de cuisine). A manipuler, donc, avec précaution.

Prévenir le cancer : 11 conseils pour diminuer votre risque d'être frappé

Ces trente dernières années, le cancer a doublé dans le monde, et les estimations indiquent qu'il pourrait tripler d'ici 2030. Clairement, nous devons commencer à nous occuper sérieusement de prévention du cancer.
L'impressionnant potentiel de la curcumine pour combattre le cancer ne doit pas faire oublier qu'un mode de vie sain – et non l'absorption de quelconques quantités de compléments alimentaires – est la MEILLEURE façon d'éviter de devenir une nouvelle statistique des ravages du cancer. Ma conviction est que vous pouvez potentiellement éliminer votre risque de cancer et d'autres maladies chroniques, et améliorer radicalement vos chances d'en guérir si vous êtes actuellement touché, en suivant les stratégies suivantes de réduction du risque :

diminuez fortement votre consommation de sucres

      et de féculents (aliments contenant une grande quantité d'amidon). Cela vous permettra de normaliser votre niveau d'insuline dans votre sang, l'hormone anti-sucre. C'est l'une des plus efficaces mesures que vous puissiez prendre pour diminuer votre risque de cancer, et pour ce faire, réduire votre consommation de sucre, céréales et pommes de terre est la priorité. L'élimination du fructose (sirop de blé) est particulièrement importante, et si vous avez le cancer, réduisez votre consommation de fructose à moins de 10 grammes par jour, toutes sources confondues.

 

Optimisez votre niveau de vitamine D

      , pour le maintenir entre 50 et 70 ng/mL. Les preuves scientifiques qui témoignent du fait qu'une déficience de vitamine D joue un rôle crucial dans le développement du cancer sont écrasantes. Les chercheurs dans ce domaine ont estimé qu'environ 30 % des décès par cancer pourraient être évités chaque année en optimisant les niveaux de vitamine D de la population générale. (6) A votre niveau personnel, vous pouvez diminuer votre risque de cancer de moitié ou plus, simplement en vous exposant assez au soleil toute l'année. Vous pouvez aussi utiliser un bon complément oral de vitamine D3 mais le soleil reste votre première solution. Si vous êtes traité pour un cancer, il est probable qu'un niveau supérieur de vitamine D (de 80 à 90 ng/ml) vous soit bénéfique.

 

Faites régulièrement de l'exercice physique :

      il existe des signes probants que l'exercice physique diminue fortement votre risque de cancer, principalement en réduisant les niveaux d'insuline et en normalisant les œstrogènes. Par exemple, les femmes qui font régulièrement de l'exercice peuvent diminuer leur risque de cancer du sein de 20 à 30 % par rapport aux inactives. L'exercice n'a pas besoin d'être intensif, au contraire, mais il doit être fréquent et varié.

 

Les périodes de jeûne

      aident au processus de guérison intégrale et peuvent même avoir un effet rajeunissant, en aidant le corps à se débarrasser de ses cellules mortes et malades et de ses toxines.

 

      – Augmentez vos apports d'acides gras oméga-3 d'origine animale ;

 

      – Mangez beaucoup de légumes, idéalement frais et bios, en privilégiant les légumes colorés et en particulier les légumes verts à feuille ainsi que les crucifères, c'est-à-dire toutes les sortes de chou mais aussi les radis et le cresson, qui ont des propriétés anti-cancer intéressantes.

 

      – Dotez-vous d'une technique personnelle pour diminuer vos émotions négatives qui risquent d'activer vos gènes de cancer. 85 % des cancers sont causés par des émotions mal gérées. Le yoga, la prière, la méditation, la sophrologie font partie des moyens de rétablir un équilibre intérieur propice.

 

      – Conservez votre poids idéal ;

 

      – Dormez assez, et d'un sommeil de bonne qualité ;

 

      – Réduisez votre exposition aux toxines environnementales, comme les pesticides, les produits chimiques ménagers, les désodorisants d'ambiance, la pollution atmosphérique et les toxines des plastiques comme le bisphénol A.

 

      – Restreignez votre usage des téléphones portables et autres appareils sans fils, et, lorsque vous les utilisez, prenez toutes les précautions possibles pour vous protéger des rayonnements électromagnétiques.

 

    – Cuisinez en privilégiant les modes de cuisson doux : pochage, cuisson à la vapeur, ébullition, plutôt que friture. Evitez absolument la cuisson au barbecue.


A votre santé !
https://www.santenatureinnovation.com/author/jean-marc-dupuis/

-----------------------------------------------------------------------
Références :
(1) J Nutr Biochem. 2012 Jun;23(6):591-601.
(2) Cancer Prev Res (Phila). 2008 Oct;1(5):385-91.
(3) Mol Pharmacol. 2009 Jul;76(1):81-90.
(4) Biol Pharm Bull. 2010;33(8):1291-9.
(5) Cancer Lett. 2010 Jul 1;293(1):65-72.
(6) http://www.eurekalert.org/pub_releases/2007-08/uoc--ssm082107.php

Source :
Dr Joseph Mercola, "The Cancer-Fighting Spice So Potent - It Even Beat Brain Tumors in Mice...", 2011.

Posté par rusty james à 01:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Doc Cancer : les remèdes interdits (3/3) - l'histoire de Harry Hoxsey

 

GCG

Le cancer est une épidémie mondiale grandissante avec des statistiques alarmantes : 20 000 personnes meurent du cancer chaque jour ; 1 personne sur 3 sera confrontée à un cancer à un moment de sa vie ; et 1 million d’Américains sont diagnostiqués avec le cancer chaque année.

Le traitement standard du cancer a été le même pendant de nombreuses décennies et est constitué de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie, les deux derniers étant toxiques pour les cellules saines dans le corp humain.

Ces traitements, ainsi que la recherche sur le cancer, génèrent des millions de dollars chaque année pour l’industrie médicale, les dépenses pour un patient typique atteignent en moyenne $50,000 (36 000 euros) pour traiter la maladie.

Au cours du siècle dernier, plusieurs traitements naturelles contre le cancer ont été développés et utilisés pour soigner des patients aux États-Unis et dans d’autres pays développés. L'histoire de la thérapie du cancer Hoxsey est l'un des plus controversés de l'histoire du remplacement des soins de santé aux États-Unis . Une grande partie de cette controverse est due à Harry Hoxsey lui-même. Il était une figure plus grande que nature qui a développé des combinaisons à base de plantes et ouvert des cliniques à travers le pays pour traiter les patients atteints de cancer . Le traitement du cancer Hoxsey est encore utilisé . Pendant ce temps , le débat sur son efficacité fait rage . Histoire

Harry Hoxsey développé une pommade externe pour le cancer de la peau et une formulation à base de plantes interne pour traiter d'autres cancers dans les années 1920 . Il a ouvert un total de 17 cliniques qui traitaient les patients cancéreux. L'American Medical Association , le National Cancer Institute des États-Unis et la US Food and Drug Administration ont dénoncé Hoxsey et ses formules comme des fraudes et ont cherché à fermer ses cliniques . Après plusieurs procès , dont un qu'il a gagné contre le Journal de l' American Medical Association pour diffamation , le gouvernement américain a interdit la vente de la thérapie du cancer à base de plantes Hoxsey . En 1963 , l'une des anciennes infirmières de Hoxsey ouvert une clinique à Tijuana, au Mexique , qui continue à traiter les patients atteints de cancer avec les formules de Hoxsey . L'Internet a permis une large diffusion des formulations à base de plantes de Hoxsey .

Types

Il existe deux principaux types de formulations à base de plantes qui composent le traitement du cancer Hoxsey . Une pommade externe qui est utilisé principalement pour brûler des excroissances de peau est basé sur le sanguinaire herbe . Il dispose également de tels produits chimiques comme l'oxyde de zinc , du soufre et du talc ajoutés pour obtenir une pâte épaisse et noire . La formule interne qui Hoxsey utilisé pour le cancer contenait un grand nombre de plantes . La combinaison a évolué et changé . La formule comprend aujourd'hui le trèfle rouge , la bardane , l'épine-vinette , de réglisse , nerprun bourdaine et . La combinaison dissout les tumeurs et aide le corps à éliminer les toxines , selon les promoteurs .

Fonction

nombreux rapports médicaux et les avis écrits par la communauté médicale traditionnelle dénoncent Hoxsey et ses formules comme frauduleuse . Selon l'American Cancer Society : " preuves scientifiques disponibles ne supporte pas les revendications que le traitement à base de plantes Hoxsey a aucune valeur dans le traitement du cancer chez l'homme . " Ce sentiment se retrouve dans la plupart des évaluations traditionnelles du protocole Hoxsey pour le cancer . L'American Cancer Society fait état que certaines des plantes utilisées dans la formule Hoxsey ont montré des effets anti- cancer dans les études animales .

Considérations

Bien qu'il y ait pas eu beaucoup des études sur les effets du traitement à base de plantes complètes Hoxsey sur des cellules cancéreuses in vitro , la plupart des plantes utilisées dans les préparations ont été testées avec des résultats surprenants. Selon l'article publié en 2000 par le Journal de l'American Botanical Council intitulé « Tempête dans une bouteille Tonic : Un groupe de mauvaises herbes " , la plupart des herbes utilisées dans la formule Hoxsey ont une longue histoire d'utilisation par les Amérindiens . Plusieurs herbes , notamment l'épine-vinette , nerprun bourdaine et ont été déterminés à être actif contre le cancer dans les études scientifiques .
Importance

L'intérêt en phytothérapie pour traiter un grand nombre de les conditions qui affligent l'humanité moderne , y compris le cancer , a continué d'augmenter . Les formules de Hoxsey restent parmi les protocoles les plus populaires à base de plantes de traitement du cancer .

Cancer : les remèdes interdits (3/3) - l'histoire de Harry Hoxsey



Quelques exemples : Une concoction naturel d’herbes appelé Essiac, créé par l’infirmière Rene Caisse au Canada dans les années 1920. Un autre remède à base de plantes créé par Harry Hoxsey , qui a financé les cliniques dans 17 Etats avant qu’ils ne soient tous fermés par la FDA à la fin des années 1950.

Et encore un autre : la thérapie de Gerson, créé par le médecin allemand Maximilian Gerson, qui fut l’un des premiers à proposer une approche nutritionnelle pour le traitement des maladies chroniques dans les années 1940.


Documentaire 3: L’histoire de Harry Hoxsey



L’histoire de Harry Hoxsey, deuxième héro du 20ème siècle présenté dans le film de Mazzucco après Renée Caisse. Hoxsey est un homme qui a proposé un remède contre le cancer dans les années 20. Deux institutions terroristes aux Etats-Unis l’AMA et la FDA lui ont pourri la vie pendant 40 ans avec la seule technique que ces médiocres connaissent: l’attaque au porte monnaie.

Posté par rusty james à 15:52 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Comment nettoyer votre foie avec des raisins secs

tumblr_m7xirm1Phq1rb5rsao1_500

the-best-top-desktop-fantasy-wallpapers-hd-fantasy-wallpaper-13

Pour que le foie réalise ses fonctions de purification à la perfection, il est conseillé de le purifier et de le nettoyer également par le biais d’une cure de désintoxication de cet organe à base de raisins secs uniquement. Lorsqu’on a un foie gras, il est très exposé à plusieurs maladies mortelles telles que la cirrhose de foie et les hépatites A, B et C.

Afin d’empêcher le dépôt de graisses et l’accumulation des lipides dans le corps, le foie doit être nettoyé avec un traitement naturel qui devra renforcer ses fonctions et booster son efficacité. Voici les ingrédients dont vous aurez besoin pour cette cure de désintoxication de votre foie : Ingrédients :

- 250 grammes de raisins secs. 

- Un demi-litre d’eau. 

- Le mode préparatoire est à la fois simple et rapide : 

- On commence par la sélection des meilleurs raisins secs. 

- Il est fortement recommandé de sélectionner les raisins qui brillent le moins car ce seront les plus bénéfiques pour votre nettoyage du foie. 

- Il faut bien laver les 250 grammes de raisins secs et les mettre à l’écart en attendant la suite. 

- Mettez le demi-litre d’eau sous un feu doux et y mettre les raisins secs durant 10 minutes. 

- Il faut ensuite laisser la solution refroidir durant 24 heures. 

- Lorsque vous vous réveillerez le lendemain matin, buvez un verre de l’eau de raisins secs en y enlevant tous les raisins qui s’y trouvaient. 

Ce traitement naturel est miraculeux pour maintenir une bonne santé de votre foie et un renforcement optimal de toutes les fonctions hépatiques du nettoyage et de la purification de l’organisme tout entier. 

 

 

Source : astucesnaturelles.net

Posté par rusty james à 19:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,