Schéma cybernétique ILLUMINATI pour la manipulation mentale des peuples et des systèmes

 

mind_control_by_sebmaestro-d4bsbef

 

“ Les Illuminati sont un ordre secret connu depuis le 18ème siècle dont un  manifeste est apparu au grand jour au début du 19ème siècle sous le nom de “  protocole des sages de ZIONS ”. En 24 paragraphes, ce manifeste décrit comment subjuguer et dominer le monde à l’aide d’un système économique (pour la création d’un nouvel ordre mondial).

Etant donné la difficulté qu’il y avait à  maintenir le secret au niveau international, il fut décidé de mettre en place un groupe extérieur afin de  coordonner et contrôler les efforts internationaux et de protéger les secrets  et les gouvernants de la curiosité habituelle de la presse. Ce groupe, dénommé le Bilderbergerg- group, (du nom de l’hôtel où s’est tenue leur réunion de constitution en 1952) a évolué à l’ombre des Illuminati en direction d’ un gouvernement mondial secret contrôlant économiquement toute la planète (les Nations Unies n’étant qu’une aimable plaisanterie internationale).

Un groupe privé d’étude dont l’objectif est de travailler à construire une coopération politique et économique entre l’Europe de l’Ouest, l’ Amérique du nord et le Japon dans le cadre d’un nouvel ordre mondial a été constitué en 1972 par D. Rockfeller et Zbigniew Brzezinski à l’aide de contacts avec les Bilderbergers. Il est constitué d’une élite de 300 décideurs importants dans le monde économique, politique et intellectuel, sur les 3 continents. Ce groupe se nomme  commission trilatérale. Vous allez trouver dans la suite de ce document une des stratégies économiques de ce groupe ”.

 

Note de William Cooper (ancien sous-officier des services secrets de la marine US): j’ai lu des documents top secret qui expliquaient que “  Armes silencieuses pour des guerres sans bruit ” est une doctrine adoptée par le comité politique du groupe Bilderberg durant son premier meeting connu en 1954.Une copie trouvée en 1969 était en possession des services de renseignement de la Marine U.S.

 

Le document qui suit, daté de mai 1979 , a été trouvé le 7 juillet 1986 dans une photocopieuse de  marque IBM qui avait été achetée à une salle des ventes.


TOP SECRET

 

Armes silencieuses pour des guerres sans bruit

 

Un manuel de programmation introductif

Opérations et Recherches

Manuel technique

TM-SW7905.1

 

Bienvenue. Ce document marque le 25ème anniversaire de la 3ème guerre mondiale appelée “ la guerre sans bruit ”. Elle est conduite grâce à l’utilisation d’armes de guerre biologique subjectives référencées au paragraphe armes silencieuses. Cet ouvrage contient une introduction descriptive de cette guerre, de ses stratégies et des armes utilisées.

 

Mai 1979                     #74-1120

 

 

SECURITE

 

Il est, d’une manière évidente, impossible de discuter de l’ingénierie sociale ou de l’automatisation d’une société, i.e. l’ingénierie des systèmes d’automatisation sociale (armes silencieuses), à une échelle nationale ou mondiale, sans impliquer des objectifs plus étendus comme le contrôle de la société et la destruction de la vie humaine (i.e. l’esclavage et le génocide).

Ce manuel est en lui-même une déclaration d’intention de ce type. Un tel texte doit être caché de la curiosité du public. Autrement, il serait reconnu comme une déclaration formelle de guerre domestique. De plus, lorsqu’une personne ou un groupe de personnes dans une haute position de pouvoir n’ayant pas la totale compréhension et approbation du public, utilise cette connaissance et cette méthodologie pour la conquête économique, on peut alors dire qu’un état de guerre domestique existe entre cette personne ou ce groupe et le public.

La solution des problèmes d’aujourd’hui requiert une approche qui doit être impitoyablement franche et dépourvue de toute préoccupation à valeur religieuse, morale et culturelle.

            On vous a confié ce projet à cause de votre compétence à observer la société humaine avec une froide objectivité ainsi que de votre faculté à analyser et à discuter de vos observations et de vos conclusions avec d’autres possédant les mêmes capacités intellectuelles. Tout ceci en conservant le maximum de discrétion et d’humilité. De telles vertus s’exercent dans votre propre intérêt. Ne déviez pas de votre chemin.

 

INTRODUCTION HISTORIQUE

 

            Les armes silencieuses sont une évolution d’une méthodologie stratégique et tactique développée sous la direction militaire (Eisenhower) en Angleterre pendant la deuxième guerre mondiale. Cette méthode était dénommée Opérations et Recherches (O.R.). Opérations et Recherches avait comme dessein initial l’étude des problèmes stratégiques et tactiques de défense aérienne et terrestre avec comme objectif l’utilisation limitée de ressources militaires contre les ennemis étrangers (ce que nous appelons la logistique).

            Ceux qui étaient dans des positions de pouvoir ont très vite compris que les mêmes méthodes pouvaient être très utiles pour contrôler totalement une société. Toutefois, il était nécessaire d’employer de meilleurs outils.

            L’ingénierie sociale (l’analyse et l’automatisation d’une société) nécessite la corrélation d’une très grande quantité d’informations économiques changeant constamment (données). C’est pourquoi un système informatisé du traitement des données à haut débit était nécessaire  pour calculer à l’avance l’évolution de la société et prévoir son arrivée à la capitulation.

            Les ordinateurs à relais étaient trop lents mais les ordinateurs électroniques inventés par Presper Eckert et W.Mauchly permettaient d’atteindre le but fixé.

            La découverte suivante fut le développement de la méthode de programmation linéaire du simplexe en 1947 par le mathématicien George B. Dantzig.

            Puis, en, 1948, le transistor inventé par J.Bardeen, W.H.Brattain et W.Shockley a permis une grande expansion de l’activité des ordinateurs grâce à la réduction des surfaces et à la diminution des puissances électriques consommées.

            Avec ces 3 inventions à leur disposition, ceux qui étaient en position de pouvoir ont très nettement compris la possibilité qu’ils avaient de contrôler la totalité du monde en appuyant uniquement sur un bouton.

            Immédiatement, la fondation Rockfeller “ monte au créneau ” en établissant un contrat de 4 ans avec l’université de Harward et en créant le Harward Economic Research Project (H.E.R.P.) destiné à l’étude des structures de l’économie américaine. Une année plus tard, en 1949, l’U.S. Air Force rejoint le projet.

En 1952, une fois la période initiale du projet terminée, se tient un congrès de haut niveau des élites Illuminati afin de déterminer la phase sociale suivante de la méthode. Le H.E.R.P. a porté ses fruits en confirmant, à travers la publication de ses résultats en 1953, l’hypothèse de faisabilité d’une ingénierie économique et sociale (Studies in the structure of the american economy, 1953, Wassily Leontief, International Science Press Inc., New York).

            Conçue dans la dernière moitié de la décennie des années 40, la nouvelle machine de “ guerre sans bruit ” était exposée pour ainsi dire, sous la forme d’un matériel brillant et rutilant sur les étalages dès 1954.

            Avec la création du maser en 1954, vint la promesse d’une source illimitée d’énergie atomique par fusion obtenue à partir de l’hydrogène lourd dans la mer, et par conséquent la possibilité d’atteindre à un pouvoir social illimité s’envisageant dans les 10 années à  venir au maximum.

            La combinaison de tout cela fut irrésistible. La “ guerre sans bruit ” fut tranquillement déclarée par l’élite internationale (le groupe Bilderberg) lors d’un congrès tenu en 1954.

            Bien que le fonctionnement du système des armes silencieuses fut exposé 13 ans plus tard, son évolution n’a jamais subi de réarrangement important.

            Ce document marque le 25ème anniversaire du début de la “ guerre sans bruit ”. Déjà, cette guerre domestique a connu de nombreuses victoires sur de nombreux fronts à travers le monde.

 

INTRODUCTION POLITIQUE

 

            En 1954, il était bien connu par ceux qui détenaient des positions d’autorité que ce n’était plus qu’une question de temps, probablement quelques décennies, avant que le public en général ne soit capable de s’emparer et de bouleverser les fondements du pouvoir ; car les éléments mêmes de la nouvelle technologie des armes silencieuses seraient utilisables pour un intérêt public alors que cette technologie devait assurer l’avenir d’un intérêt privé.

            Le problème de premier plan, celui de la domination, tourne autour du sujet des sciences de l’énergie.

 

ENERGIE

 

            L’énergie est reconnue comme la clé de toutes les activités sur la Terre. Les sciences naturelles sont l’étude des sources et du contrôle des énergies naturelles. Les sciences sociales exprimées théoriquement comme sciences économiques sont l’étude des sources et du contrôle des énergies sociales. Les deux sont des systèmes calculables à l’aide des mathématiques. Par conséquent, les mathématiques sont les sciences de premier plan de l’énergie. Et les comptables peuvent devenir roi si le public peut être tenu dans l’ignorance de la science de la comptabilité.

            Toute science est simplement un moyen orienté vers une fin. Le moyen c’est la connaissance, la fin, c’est le contrôle . Au-delà de tout cela, il reste un seul problème : qui doit être le bénéficiaire ?

            En 1954, c’était le problème de premier plan. Bien que les problèmes de valeur morale fussent soulevés, étant donnée la loi de sélection naturelle, il était convenu qu’une nation ou qu’un ensemble de gens qui n’utiliseraient pas leur intelligence, ne seraient pas meilleurs que des animaux qui n’auraient pas d’intelligence du tout. De telles personnes sont comme des bêtes de somme ou des steaks par choix et par consentement.

            En conséquence, dans l’intérêt  du futur ordre mondial, de la paix et de la tranquillité, il a été décidé de mener secrètement une “ guerre sans bruit ” contre le public américain avec pour objectif final le transfert de l’énergie naturelle et sociale (la richesse) des irresponsables et des indisciplinés (un grand nombre) dans les mains de ceux qui étaient responsables et autodisciplinés (plutôt peu).

            Dans le but d’implanter cet objectif, il était nécessaire de créer, de sécuriser, et d’appliquer de nouvelles armes qui se sont avérées être une classe d’armes si subtiles et si sophistiquées dans leur principe opératoire et dans l’apparence publique qu’elles ont pu être appelés “ armes silencieuses ”.

            En conclusion, l’objectif de la  recherche économique telle qu’elle est conduite par les magnats du capital (les banques) et les industries des biens et des services, est l’établissement d’une économie qui soit entièrement prévisible et manipulable.

            Dans le but d’atteindre à une économie totalement prévisible, les éléments des classes les moins élevées de la société doivent être sous contrôle total, c’est-à-dire doivent être bien brossés comme des animaux, entraînés, et on doit les mettre sous le joug d’un travail social sur le long terme dès le tout jeune âge, avant qu’ils aient l’opportunité de se poser des questions sur la justesse de la situation. De façon à obtenir un tel résultat, les unités familiales des classes inférieures doivent être désintégrées par un processus de préoccupation de plus en plus accaparent des parents et par la mise en place de centres et de garderies gérés par le gouvernement, pour ces enfants orphelins par le travail.

            La qualité de l’éducation à donner à la classe inférieure doit être du genre le plus pauvre de telle sorte que le fossé d’ignorance séparant la classe inférieure de la classe supérieure soit et reste incompréhensible pour la classe inférieure. Avec un tel handicap initial, même les individus brillants des classes inférieures ont peu d’espoir de se sortir eux-mêmes de la situation de vie qu’on leur a imposée. Cette forme d’esclavage est essentielle pour maintenir une certaine mesure d’ordre social de paix et de tranquillité pour la classe supérieure dirigeante.

 

INTRODUCTION DESCRIPTIVE DE L’ARME SILENCIEUSE

 

            Tout ce que l’on peut attendre d’une arme ordinaire est attendu d’une arme silencieuse par ses créateurs mais uniquement dans sa manière de fonctionnement. Au lieu de tirer des balles, une arme silencieuse tire des situations, propulsées par des traitements de données au lieu d’une explosion produite par une réaction chimique. Tout ceci ayant pour origine des bits de données au lieu de grains de poudre, provenant d’un ordinateur utilisé par un programmeur au lieu d’un fusil utilisé par un tireur. Le programmeur est sous les ordres d’un magnat de la banque ( : illuminati,  ndr ) tandis que le tireur est sous les ordres d’un général d’armée.

            Une arme silencieuse ne provoque pas de bruit d’explosion évident, ne provoque aucune blessure physique ou mentale évidente et n’interfère pas dans la vie sociale quotidienne de quiconque de manière évidente.

            Cependant, ce genre d’arme provoque indubitablement “ un bruit ”, cause indubitablement des dommages physiques et mentaux et interfère indubitablement dans la vie sociale quotidienne, c’est-à-dire, indubitablement pour un observateur entraîné qui sait exactement quoi observer.

            Le public en général ne peut pas comprendre le fonctionnement de cette arme et ne peut donc pas croire qu’il est en train d’être attaqué et soumis par une arme.

            Le public peut ressentir instinctivement que quelque chose ne va pas, mais à cause de la technicité inhérente de l’arme silencieuse, il ne peut pas exprimer son sentiment de manière rationnelle. Par conséquent, il ne sait pas comment appeler à l’aide et ne sait pas comment  s’associer avec les autres pour se défendre contre cette arme.

            Lorsqu’une arme silencieuse est appliquée graduellement, le public s’adapte et s’ajuste  à sa présence et apprend à tolérer l’empiétement de cette arme sur son mode de vie, jusqu'à ce que la pression (psychologique à travers l’économie) devienne trop forte, et alors il craque.

            En conséquence, l’arme silencieuse est un type d’arme biologique. Elle attaque la vitalité, les choix, et la mobilité des individus dans une société, en connaissant, en comprenant, en manipulant, et en attaquant leurs sources d’énergie sociale et naturelle, leurs forces et leurs faiblesses physiques, mentales et émotionnelles.

 

INTRODUCTION THEORIQUE

 

“ Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation et je ne me soucierai pas
de qui fait ses lois ” Mayer Amschel Rothschild, membre illuminati (1743-1812)

 

            La technologie des armes silencieuses d’aujourd’hui est une extension d’une idée simple découverte, succinctement exprimée et efficacement appliquée par Mr Mayer Amschel Rothschild précédemment cité. Mr Rothschild a découvert le composant passif manquant de la théorie économique, connu en tant qu’inductance économique. Lui, bien sûr, ne pensait pas à sa découverte en ces termes du 20ème siècle, et, les analyses mathématiques ont dû attendre la Seconde Révolution Industrielle, l’essor des théories de la mécanique et de l’électronique et enfin l’invention de l’ordinateur électronique avant de pouvoir être efficacement appliquées au contrôle de l’économie mondiale.

 

CONCEPTS SUR L’ENERGIE EN GENERAL

 

            Dans l’étude des systèmes énergétiques, il apparaît toujours 3 concepts élémentaires. Ce sont : l’énergie potentielle, l’énergie cinétique et la dissipation de l’énergie. 3 contreparties essentiellement purement physique et idéalisées appelées “ constituant passif ” viennent en correspondance avec ces concepts.

 

1) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de l’énergie potentielle est associé à une propriété physique appelée élasticité ou rigidité et peut être représenté par un ressort étiré.

Dans la science de l’électronique, l’énergie potentielle est accumulée dans un condensateur au lieu d’un ressort. Cette propriété est appelée capacitance au lieu d’élasticité ou de rigidité.

2) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de l’énergie cinétique est associé à une propriété physique appelée inertie ou masse et peut être représenté par une masse ou un volant en mouvement.

Dans la science de l’électronique, l’énergie cinétique est accumulée dans une self (dans un champ magnétique) au lieu d’une masse. Cette propriété est appelée inductance au lieu d’inertie.

3) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de la dissipation d’énergie est associé à une propriété physique appelée friction ou résistance, et peut être représenté par un “ dash pot ” [N.D.T. : système dissipant l’énergie par frottement]  ou tout autre mécanisme permettant de convertir l’énergie du système en chaleur.

Dans la science de l’électronique, la dissipation de l’énergie est réalisée par un élément appelé soit une résistance, soit un conducteur; le terme “ résistance ” étant celui généralement utilisé pour exprimer le concept de friction, et le terme “ conducteur ” étant généralement utilisé pour décrire un objet plus idéal (par exemple, un fil électrique) employé pour transporter efficacement de l’énergie électronique d’un endroit vers un autre. Les propriétés d’une résistance ou d’un conducteur sont respectivement mesurées par la résistance et la conductance.

 

En économie, ces 3 concepts énergétiques sont associés à :

 

1) La capacitance économique - le capital (l’argent, le stock/l’inventaire, l’investissement dans le bâtiment et les biens de consommation durables, etc.)

2) La conductance économique - les biens (les coefficients d’écoulement de la production)

3) L’inductance économique - les services (l’influence de la population de l’industrie en sortie)

 

Toute la théorie mathématique développée pour l’étude d’un système énergétique (par exemple, la mécanique, l’électronique, etc.) peut être immédiatement appliquée dans l’étude de n’importe quel système énergétique (par exemple, l’économie).


 

LA DECOUVERTE ENERGETIQUE DE Mr ROTHSCHILD

 

            Ce que Mr Rothschild avait découvert, était le principe fondamental des méthodes de pouvoir, d’influence, et de contrôle des gens, comme cela s’est appliqué à l’économie. Ce principe est : “ quand vous vous appropriez l’apparence du pouvoir, les gens ne tarderont pas à vous donner le pouvoir  ”.

            Mr Rothschild avait découvert que l’argent ou que les comptes de dépôt pour prêt avaient l’apparence requise de pouvoir qui pourrait être utilisée pour persuader les gens (l’inductance, où les gens correspondent à un champ magnétique) à livrer leurs véritables richesses en échange de la promesse d’une plus grande richesse (au lieu d’un dédommagement véritable). Ils fourniraient des nantissements en échange d’un prêt de billets à ordre. Mr Rothschild a compris qu’il pouvait faire fonctionner la planche à billets plus que de valeur réellement possédée en retour tant qu’il possédait le stock d’or d’une personne en réserve comme moyen d’appâter ses clients.

            Mr Rothschlild prêterait ses billets à ordre à des particuliers et au gouvernement, ceci créerait alors une confiance exagérée et ainsi, il rendrait l’argent peu abondant, renforçant son contrôle du système et collectant des nantissements grâce à l’obligation de signer des contrats. Le cycle devrait se répéter et cette pression pourrait être utilisée pour initier une guerre. Alors, Mr Rothschild contrôlerait la disponibilité de l’argent pour déterminer qui gagnerait la guerre et donc, c’est le gouvernement qui lui aura donné le contrôle de son système économique qui obtiendra son appui.

            L’aide accordée à l’ennemi du débiteur garantirait la création de grandes quantités de dettes à ce dernier. Le profit obtenu par cette méthode économique a fait de Mr Rothschild le plus à même à accroître sa richesse. Il a compris que l’avidité du public permettrait de faire fonctionner la planche à billets par ordre gouvernemental au-delà des limites (inflation) d’équivalence en métal précieux ou de la production de biens et de services (produit national brut ou P.N.B.).

 

LE CAPITAL APPARENT EN TANT QU’ “ INDUCTANCE  PAPIER ”

 

            Dans cette structure, le crédit, présenté comme un pur élément appelé “ argent ” a l’apparence du capital, mais est, en fait, du capital négatif. Par suite, bien qu’il ait l’apparence d’être un service, il est, en fait, redevabilité ou dettes. C’est donc une inductance économique et non un capacitance économique ; et si il n’est pas équilibré d’une autre manière, il sera équilibré par une diminution de la population (guerre, génocide). La totalité des biens et des services représente un capital réel appelé le produit national brut, et l’argent peut paraître dans une quantité équivalente à ce capital tout en représentant toujours la capacitance économique ; mais si l’argent paraît en des quantités plus grandes, il est soustractif et représente l’introduction d’inductance économique : il représente alors autant de notes de créances.

            La guerre est donc l’équilibre du système obtenu en tuant les vrais créditeurs (le public à qui nous avons appris à échanger ses véritables valeurs contre de l’argent surévalué) et en ayant recours à tout ce qui reste des ressources de la nature et à la régénération de ces ressources.

            Mr Rothschild avait découvert que l’argent lui donnait le pouvoir de réarranger la structure économique à son propre avantage, de déplacer l’inductance économique vers ces positions économiques qui permettraient les plus grandes oscillations et instabilités économiques.

            L’ultime clé permettant le contrôle économique avait dû attendre jusqu'à ce qu’il y ait suffisamment de données et d’équipements de calcul à grande vitesse pour garder à l’œil de très près les oscillations économiques créées par l’affrontement des prix et des crédits d’énergie papier excessifs - l’inductance par le papier / par l’inflation.

 

UNE PERCEE

 

            Le domaine de l’aviation a permis la plus grande évolution en ingénierie économique par le moyen de la théorie mathématique des jeux de test. Dans ce processus, un projectile est tiré à partir d’un fuselage d’engin aérien vers le sol et l’impulsion de recul est contrôlée par des transducteurs de vibration connectés à l’engin aérien et câblés à des enregistreurs graphiques.

            En étudiant les échos ou réflexions de l’impulsion de recul dans le fuselage, il est possible de découvrir des vibrations critiques dans sa structure ; dont soit les vibrations du moteur, soit les vibrations aériennes des ailes, ou une combinaison des deux, pourraient se renforcer et résulter en une autodestruction par résonance d’un engin aérien en vol, comme un avion par exemple. Du point de vue de l’ingénierie, cela signifie que la force et la faiblesse de la structure de l’engin aérien en termes d’énergie vibratoire peut être découverte et manipulée.

 

APPLICATIONS EN ECONOMIE

 

            Pour utiliser cette méthode des jeux de test en ingénierie économique, les prix des produits sont secoués et la réaction du consommateur public est contrôlée. Les échos résultant du choc économique sont interprétés théoriquement par des ordinateurs et la structure psycho-économique de l’économie est alors mise à jour. C’est par ce processus que l’écart salarial partiel et les matrices de différence sont calculés. Cela définit le ménage familial et rend possible son évaluation en tant qu’industrie économique (la structure dissipatrice du consommateur).

            Alors, la réponse du ménage aux chocs futurs peut être prédite et manipulée, et la société devient un animal bien domestiqué avec ses rênes sous le contrôle d’un système de régulation informatique sophistiqué : un système de comptabilisation de l’énergie sociale.

            Finalement, chaque élément individuel de la structure passe sous le contrôle de l’ordinateur à travers la connaissance des préférences personnelles; une telle connaissance étant garantie par l’association informatisée des préférences de consommation (code universel sur les produits). Tout ceci identifie le consommateur (identifier via la liaison à travers une carte de crédit et plus tard, un “ tatouage ” corporel numérique invisible sous une lumière normale...).

 

LE MODELE ECONOMIQUE

 

            Le H.E.R.P. (1948 - ) était une extension de l’ O.R. de la 2ème guerre mondiale. Son objectif était de mettre en place une science du contrôle d’une économie : tout d’abord, l’économie américaine et ensuite, l’économie mondiale. On avait pressenti qu’avec des fondements mathématiques suffisants et des données, il serait presque aussi facile de prédire et de contrôler la tendance d’une économie, que de prédire et de contrôler la trajectoire d’un projectile. Ainsi que cela a été prouvé par la suite, de plus, l’économie a été transformée en un missile guidé vers une cible.

            Le but immédiat du H.E.R.P. était de mettre en lumière la structure de l’économie, de découvrir quelles forces modifiaient cette structure, comment le comportement de cette structure pouvait être prédit, et enfin comment il pouvait être manipulé. Ce qui était nécessaire, c’était donc une connaissance parfaitement organisée, sous forme d’une structure mathématique d’interrelation sur l’investissement, la production, la distribution, et la consommation.

            Pour résumer tout ceci, on a découvert que l’économie obéissait aux mêmes lois que l’électricité et que toutes les théories mathématiques et pratiques, et que tout le savoir-faire informatique développé dans le champ de l’électronique, pouvaient être appliqués immédiatement à l’étude de l’économie. La découverte ne fut pas déclarée au grand jour, et ses implications plus subtiles furent et sont toujours un secret gardé jalousement. Par exemple, le public ne sait pas que dans un modèle économique, la vie humaine est mesurée en dollars, et que l’étincelle électrique engendrée lors de l’ouverture d’un interrupteur branché sur un inducteur actif est mathématiquement équivalente, dans le modèle économique, au lancement d’une guerre.

            Le plus grand obstacle auquel aient eu à faire face les économistes théoriciens était la description précise des ménages comme étant une industrie. C’est un défi parce que les achats des consommateurs sont des affaires de choix tour à tour influencées par les revenus, les prix, et les autres facteurs économiques.

            Cet obstacle fut franchi d’une manière indirecte sous la forme d’approximations statistiques par l’application de jeux de tests permettant de déterminer les caractéristiques courantes d’une industrie des ménages, appelées coefficients techniques courants.

            Enfin, parce que les problèmes d’économie théorique peuvent être traduits très facilement en problème d’électronique théorique, les solutions économiques peuvent être obtenues par résolution dans le domaine électronique puis par traduction inverse ; il s’en suit donc que seul un livre de traduction entre les 2 domaines et des définitions conceptuelles sont nécessaires pour faire de l’économie. Le reste peut être obtenu à partir des travaux classiques en mathématiques et en électronique. Ceci rend inutile la publication de livres sur l’économie avancée et simplifie grandement la sécurité du projet.

 

DIAGRAMMES INDUSTRIELS

 

            Une industrie idéale est définie comme une machine qui reçoit des valeurs provenant d’autres industries sous différentes formes et qui les convertit en un produit spécifique pour la vente et la distribution aux autres industries. Cette machine dispose de plusieurs entrées mais d’une seule sortie. Ce que le public pense habituellement être une industrie est en réalité un complexe industriel dans lequel plusieurs industries réunies dans le même lieu, fabriquent un ou plusieurs produits...

 

TROIS CLASSES D’INDUSTRIES

 

Une industrie se place dans une des 3 catégories ou classes suivant son type de production :

 

            Classe 1 : Le capital (les ressources)

            Classe 2 : Les biens (les produits de base, ou consommables - dissipatif) 

            Classe 3 : Les services (action de la population)

 

                1) Les industries de classe 1 existent sur 3 niveaux

a) La nature : sources d’énergies et matières premières

b) Le gouvernement : impression de la monnaie en quantité égale au produit national brut (P.N.B.) et surproduction de monnaie en excès par rapport au P.N.B. (inflation)

    c) les banques : prêt d’argent pour obtenir des intérêts et surproduction (inflation, contrefaçon) de valeurs économiques à travers les comptes de dépôt pour prêt

 

2) Les industries de classe 2 existent comme fabriquant de produits tangibles ou de consommation (énergie dissipée). Cette sorte d’activité est habituellement reconnue et cataloguée par le public comme une “ industrie ”.

 

    3) Les industries de classe 3 sont celles qui fournissent en sortie du service plutôt que des produits tangibles. Ces industries sont appelées les ménages et les gouvernements. Leur production est de l’activité humaine de type mécanique et leur fondement est la population.

 

AGREGATION

 

Le système économique tout entier peut être représenté par un modèle tri-industriel si l’on décide que les produits de sortie s’appellent le capital, les biens, et les services. Le problème de cette représentation, c’est qu’elle ne montre pas l’influence, par exemple, de l’industrie du textile sur l’industrie des métaux ferreux. Ceci a lieu parce que l’industrie du textile et l’industrie des métaux ferreux peuvent être toutes deux contenues dans une seule classification appelée l’industrie des biens ; et à travers le processus de combinaison et d’agrégation de ces 2 industries dans un même bloc systémique, elles perdent alors leur individualité économique.

 

LE E-MODELE

 

Une économie nationale est constituée de flux simultanés de production, distribution, consommation, et investissement. Si tous ces éléments, en y incluant des facteurs de travail et des facteurs humains, sont représentés par des valeurs numériques dans une même unité de mesure, par exemple 1939$, alors, un des flux ci-dessus peut être représenté ensuite par un flux d’un courant dans un circuit électronique et son comportement peut être connu et manipulé avec une précision efficace.

Les 3 composants électroniques idéaux d’énergie passive (le condensateur, la résistance et la self) correspondent respectivement aux 3 composants économiques idéaux d’énergie passive (le capital, les biens et les services).

La capacitance économique représente le stockage du capital sous une forme ou sous une autre.

La conductance économique représente le niveau de conductance des matériels pour la production des biens.

L’inductance économique représente l’inertie des valeurs économiques en circulation. C’est un phénomène de population connu sous le nom de : services.


 

INDUCTANCE ECONOMIQUE

 

Un inducteur électrique (un solénoïde) est caractérisé par un phénomène primaire (courant électrique) et un phénomène secondaire (champ magnétique) ; ce dernier représentant la notion d’inertie. En correspondance avec ceci, un inducteur économique est caractérisé par un phénomène primaire (flux de valeurs économiques) et un phénomène secondaire (champ de population) ; ce dernier représentant son inertie. Lorsque le flux d’une valeur économique (par exemple, l’argent) diminue, le champ de population humaine diminue dans le but de conserver le flux de la valeur économique (l’argent) ; dans le cas extrême, on obtient la guerre.

L’inertie du public est le résultat des habitudes d’achat de consommateurs, du niveau de vie attendu, etc. C’est généralement un phénomène d’autopréservation.

 

FACTEURS INDUCTIFS A CONSERVER

 

1) La population

2) L’ampleur des activités économiques du gouvernement

3) Les méthodes de financement de ces activités gouvernementales (cf. le principe de Pierre Paul : inflation de l’argent)

 

TRADUCTION

 

La charge : Coulomb à dollar

Le flux ou courant : Ampère (Coulomb par seconde) à flux des dollars par année

La force motivante (tension) : Volt à la demande en dollars (en sortie)

La conductance : Siemens (Ampère par Volt) à flux de dollars par année pour un dollar demandé

La capacitance : Farad (Coulomb par Volt) à stock de production par dollar demandé

 

Relation entre le flux temporel et les oscillations autodestructrices.

 

            Une industrie idéale peut être représenté électroniquement de plusieurs façons.
            La manière la plus simple est de représenter une demande par une tension et un approvisionnement par un courant.
             Lorsque ceci est fait, la relation entre les deux devient ce que nous appelons une admittance qui peut résulter de 3 facteurs économiques :

 

1) Le flux rétrospectif

2) Le flux actuel

3) Le flux prévisionnel

 

1) Le flux rétrospectif est connu sous le nom d’habitude ou inertie. En électronique, ce phénomène est caractérisé par une self (analogie économique = industrie de service pur) dans laquelle un flux de courant (analogie économique = flux d’argent) crée un champ magnétique (analogie économique = population humaine active) qui, si le courant (flux d’argent) commence à s’infléchir, diminue pour maintenir le niveau de courant (flux d’argent - énergie ; généralement la guerre).

            D’autres grandes alternatives à la guerre comme self économique, volant d’inertie économique, sont un programme d’assistance sociale sans limite de durée ou bien un énorme (mais très profitable) programme spatial sans limite.

 

2)   Le flux actuel idéal n’inclut aucun délai. C’est pour ainsi dire une entrée aujourd’hui pour une sortie aujourd’hui, un flux quasi-instantané. Dans un modèle électronique, cette demande spécifique industrielle (une industrie de pure utilisation) est représentée par un conducteur (inverse d’une résistance) qui est alors une simple valve économique (un élément dissipatif).

 

3) Le flux prévisionnel est le résultat de cette propriété qu’ont les entités vivantes de fabriquer de l’énergie (nourriture) afin d’être stockée pendant une période de basse énergie (par exemple, la raison hivernale). Ce flux consiste en la demande faite à un système économique pendant cette période de basse énergie (saison hivernale).

             Dans une industrie de production, ce flux prend plusieurs formes. L’une d’entre elles est connue sous le nom de stock de production ou inventaire. Dans un modèle électronique, cette demande spécifique industrielle (une industrie à capital pur) est représentée par un condensateur, et le stock ou la ressource sont représentés par une charge électrique stockée. La satisfaction de la demande de l’industrie souffre généralement de retard à cause du plan de charge des priorités de l’inventaire.

 

            Le problème de la stabilisation d’un système économique est qu’il y a trop de demandes de type 1, trop de cupidité et de demandes de type 2 et trop de population. Tout ceci crée une inductance économique excessive qui ne peut être compensée uniquement que par de la capacitance économique (de vraies ressources, de vraies valeurs ; par exemple, dans les biens ou dans les services).

            Un programme  d’assistance sociale n’est rien d’autre qu’un système de compensation et de crédit illimité qui crée une industrie du capital fictive pour donner aux personnes improductives un toit sur leurs têtes et de la nourriture dans leurs estomacs. Cela peut être utile cependant car les bénéficiaires de cette aide deviennent une propriété d’état en retour des dons qui leur sont faits, une armée potentielle pour l’élite : “ celui qui paie est celui qui donne le ton ”.

            Ceux qui sont accrocs de la drogue économique doivent aller vers l’élite pour obtenir une piqûre. En ceci, la méthode consiste par l’introduction de montants importants de capacitance stabilisante, en empruntant sur le futur crédit du monde. C’est une 4ème loi de mouvement - au début, et qui consiste à exécuter une action, puis à abandonner le système avant que la réaction en retour ne revienne au point de départ - une réaction différée.

            Les moyens de survivre à la réaction consistent à changer le système avant que la réaction ne revienne à son point de départ. Grâce à ces moyens, les politiciens deviennent populaires pendant leur mandat, et le public paie plus tard. En fait, la durée d’un tel politicien est égale au temps de décalage entre action et réaction.

            La même chose est obtenue par un gouvernement lorsqu’il fait fonctionner la planche à billet au-delà des limites du produit national brut; c’est un processus économique appelé inflation. Cette méthode met une grande quantité d’argent dans les mains du public, permet de contrebalancer la cupidité du public, crée une fausse confiance en soi du public et, pendant quelques temps, maintient les fauves en cage.

            Les gouvernements doivent finalement avoir recours à la guerre afin d’équilibrer les comptes parce que la guerre n’est, en dernier ressort, que l’acte de destruction du créditeur. Les politiciens sont des gens à succès payés publiquement qui légitiment le fait de tenir la conscience publique à l’écart des responsabilités et des tueries.

            Si les gens prenaient réellement soin de leur prochain, ils contrôleraient leurs appétits (avidité, procréation, etc.) ; ainsi, ils n’auraient pas à fonctionner dans un système social basé sur le crédit ou l’assistance qui spolie les travailleurs au bénéfice des bons à rien.

 

            Puisque la majeure partie du grand public ne sait pas se contrôler, il y a donc une seule alternative pour réduire l’inductance économique du système :

 

1)   Laisser la populace s’entre-tuer dans une guerre, ce qui aurait comme seul résultat une totale destruction de ce qui vit sur Terre.

2)   Prendre le contrôle du monde à travers l’utilisation d’une “ arme silencieuse ”  économique sous la forme d’une “ guerre sans bruit ” et ainsi réduire l’industrie économique du monde jusqu'à un niveau acceptable à travers un processus d’esclavage bienveillant et de génocide.

 

            La dernière option a été retenue comme étant de manière évidente la meilleure. A ce stade, la nécessité de secret absolu sur les “ armes silencieuses ” apparaît claire comme du cristal au lecteur. Le public, en général, refuse d’améliorer sa mentalité et sa foi dans son prochain. Le public est devenu un troupeau grandissant de barbares et pour ainsi dire une scorie sur la face de la Terre.

            Le public ne se préoccupe pas assez de science économique pour comprendre pourquoi il n’est pas capable d’éviter les guerres en dépit de la morale religieuse. Le refus, pour cause de religion ou pour cause d’autosatisfaction de traiter des problèmes de la Terre, rend la solution au problème de la Terre incompréhensible pour lui. C’est du ressort du petit nombre de ceux qui veulent réellement penser et survivre comme étant les plus aptes à survivre, de résoudre le problème pour eux-mêmes, parce qu’ils font partie du petit nombre de ceux qui cherchent réellement. Autrement, l’exposition à une “ arme silencieuse ” détruirait notre seul espoir de préserver la graine de la véritable humanité future.

 

L’INDUSTRIE DES MENAGES

 

            Les industries des finances (banques), les industries des produits manufacturés, contreparties réelles des industries purement théoriques du capital, de biens et des services, peuvent être facilement définies à cause de leur structure générale logique. A cause de ceci, tous leurs processus peuvent être décrits mathématiquement et leurs coefficients techniques peuvent être facilement calculés. Cependant, ce n’est pas le cas pour une industrie de service connue sous le nom d’industrie des ménages.

 

MODELES POUR LES MENAGES

 

            Le problème pour un modèle économique théorique est que les préférences pour les consommateurs dans chaque ménage ne sont pas facilement prévisibles, et que les coefficients techniques de chacun des ménages tendent à être non linéaires, très complexes, et varient en fonction des entrées, prix, etc.

            L’information informatique obtenue à partir d’un code universel des produits (U.P.C.), conjointement utilisée avec une carte de crédit (représentant un moyen d’identification individuel d’un ménage), peut changer cet état des choses; mais la méthode du code U.P.C. n’est pas encore disponible à un niveau national ni même à une échelle régionale significative. Pour compenser ce manque de données, une autre approche indirecte d’analyse a été adoptée comme jeu de test économique. Cette méthode, largement utilisée dans l’industrie aéronautique, s’appuie sur une analyse statistique des données.

            Appliquée à l’économie, cette méthode signifie que tous les ménages d’une même région ou d’une même nation sont étudiés comme un groupe ou une classe plutôt qu’individuellement, et que le comportement de la masse, plutôt que le comportement individuel est utilisé pour découvrir les estimateurs utiles des coefficients gouvernant la structure économique d’une industrie hypothétique basée sur un seul ménage...

            Une méthode d’évaluation des coefficients techniques d’une industrie des ménages consiste en l’utilisation de jeux de tests par variation du prix d’un produit alors que l’on maintient fixe le nombre des ventes de tous les produits.

 

JEUX  DE TEST ECONOMIQUES

 

            Dans les temps récents, l’application de la méthode O.R. à l’étude d’une économie publique, est apparue comme évidente à toute personne qui comprend le principe des jeux de tests.

            Dans l’utilisation des jeux de test sur le fuselage d’un avion, les impacts du recul d’un canon monté sur ce fuselage provoquent des ondes de choc dans la structure. L’analyse de ces ondes fournit aux ingénieurs aéronautiques des données sur les conditions dans lesquelles chacune des parties de l’avion ou des ailes ou de l’avion en entier commenceront à vibrer ou à résonner comme une corde de guitare ou un diapason jusqu'à la désintégration de l’engin en plein vol.

            Les ingénieurs économistes obtiennent le même résultat par l’étude du comportement de l’économie et de la population des consommateurs en sélectionnant soigneusement un produit de base comme le beefsteack, le café, l’essence, le sucre, puis en provoquant un changement soudain sur le prix ou la disponibilité du produit, donnant ainsi un coup de pied dans le budget de chacun permettant de faire ressortir les habitudes de consommation.

            Ensuite, ils observent les ondes de choc résultant de l’observation des changements dans la publicité, les prix, les ventes et autres produits.

            L’objectif de telles études est d’acquérir le moyen de mettre l’économie publique dans un état dont les mouvements sont prévisibles ; et même de la mettre dans un état contrôlé de mouvement vers l’autodestruction qui convaincrait le public que certaines personnes dénommées experts pourraient reprendre le contrôle du système monétaire et rétablir la sécurité pour tous (plutôt que la liberté et la justice). Lorsque les citoyens soumis sont rendus incapables de contrôler leurs affaires financières, ils deviennent bien entendu totalement esclaves, et sont une source de travail bon marché.

            On peut utiliser comme moyen de faire des jeux de test économiques, non seulement les prix des produits mais encore la disponibilité du travail. Les grèves fournissent un excellent jeu de test pour une économie, spécialement dans les domaines de service comme le transport, les communications et dans les services publics (l’énergie, l’eau, le ramassage des ordures, etc.).

            En utilisant les jeux de tests, on a trouvé qu’il y avait une relation directe entre la disponibilité du flux de la monnaie dans une économie et l’attitude et la réponse psychologique des masses de personnes qui dépendent de cette disponibilité.

            Par exemple, il existe une relation quantitative mesurable entre le prix de l’essence et la probabilité qu’une personne ressentirait un mal de tête, ou bien aurait l’envie d’aller voir un film violent, ou de fumer une cigarette ou bien d’aller dans un bar boire une chope de bière.

            Il est des plus intéressant qu’en observant et en mesurant les schémas économiques par lesquels les gens essaient de fuir devant leurs problèmes et de s’échapper de la réalité et par l’application de la théorie mathématique de l’O.R., il est possible à des programmes informatiques de prévoir la combinaison la plus probable d’événements que l’on pourrait fabriquer et qui apporteraient un contrôle complet et la soumission du public à travers la subversion d’une économie publique (comme en secouant le prunier).

 

INTRODUCTION A L’UTILISATION D’AMPLIFICATEURS  ECONOMIQUES

           

            Un amplificateur économique est un composant actif de l’ingénierie économique. La caractéristique de base de tout amplificateur qu’il soit mécanique, électrique ou économique, est qu’il reçoit un signal de contrôle en entrée et qu’il délivre de l’énergie à partir d’une source d’énergie indépendante vers un terminal de sortie spécifique sous forme d’une relation calculable avec le signal d’entrée.

            La forme la plus simple d’un amplificateur économique est un appareil appelé publicité.

            Si un spot publicitaire s’adresse à un enfant d’une douzaine d’années alors, en conséquence à la suggestion, cet enfant réagira avec une certaine probabilité à cette suggestion avec la réponse absente d’esprit critique d’un enfant de 12 ans ; et il puisera alors dans son réservoir économique, et ce dernier fournira de l’énergie pour acheter le produit de manière impulsive lorsqu’il passera devant le magasin.

            Un amplificateur économique peut être constitué de plusieurs entrées et de plusieurs sorties. Son schéma de circuit peut être soit un interrupteur rotatif si ses options sont de type exclusives et quantitatives (du genre ouvert/fermé) ; ou bien il peut être constitué par des relations d’entrée/sortie paramétriques spécifiées sous forme d’une représentation de sources d’énergies internes matricielles.

            Quelle que soit la forme que l’amplificateur économique puisse avoir, son objectif est de réguler le flux de l’énergie à partir d’une source vers un goulet de sortie en relation directe avec un signal de contrôle en entrée. C’est pour cette raison qu’on l’appelle un élément de circuit actif.

            Les amplificateurs économiques sont rangés dans des classes appelées stratégies et, par comparaison avec les amplificateurs électroniques, les fonctions spécifiques internes d’un amplificateur économique sont appelées fonctions logistiques au lieu de fonctions électroniques.

            Donc, les amplificateurs économiques n’ont pas pour seul effet de fournir un gain de puissance, mais sont aussi utilisés pour produire des changements dans la circuiterie économique.

            Dans la conception d’un amplificateur économique, nous devons avoir quelques idées sur au moins 5 fonctions qui sont :

 

            1) Le signal d’entrée disponible

            2) Les objectifs prévus de sortie contrôlée

            3) La stratégie de l’objectif

            4) Les sources de pouvoir économique disponibles

            5) Les options logistiques.

           

            Le processus de définition et d’évaluation de ces facteurs, puis de l’incorporation d’un amplificateur économique dans un système économique s’appelle dans le langage courant la théorie des jeux.

            La conception d’un amplificateur économique débute avec la spécification du niveau de puissance de la sortie, qui varie du niveau individuel au niveau national. La deuxième condition est la précision de la réponse, c’est-à-dire avec quel degré de précision l’action de sortie est une fonction des commandes d’entrée. Un grand gain combiné avec de puissantes réactions aide à fournir la précision requise.

            La plupart des erreurs sont commises sur le signal d’entrée. Les données d’entrée de type individuel tendent à être spécifiques alors que les données d’entrée nationale tendent à être statistiques.

                       

LISTE  SOMMAIRE DE QUELQUES ENTREES

 

Questions auxquelles il faut répondre :

 

1) Quoi                                                3) Où                           7) Pourquoi

2) Quand                                             4) Comment                     6) Qui

 

Les sources générales d’information :

 

1) Les écoutes téléphoniques               3) L’analyse des ordures

2) La surveillance                              4) Le comportement des enfants à l’école

 

Niveau standard de vie à travers :

 

1) La nourriture                                    3) L’habitation

2) L’habillement                           4) Les moyens de transports

 

Les contacts sociaux :

 

1) Le téléphone - enregistrement détaillé des appels.

2) La famille - les certificats de mariage, de naissance, etc.

3) Les amis, les associés, etc.

4) L’appartenance à des organismes ou à des associations.

5) L’affiliation politique

 

LES PISTES A PARTIR DE DOCUMENTS PERSONNELS ECRITS

 

Les habitudes d’achat personnelles, c’est-à-dire les préférences personnelles de consommation.

 

1) Les relevés de compte

2) Les achats par carte de crédit

3) Les achats étiquetés par carte de crédit - ce sont les achats effectués avec une carte de crédit des produits portant le code U.P.C.

 

L’actif :

 

1) Les relevés de compte                                5) Les automobiles, etc.

2) Les comptes d’épargne                                6) Les valeurs déposées en banque

3) Les avoir immobiliers                               7) Les actions

4) Les affaires

 

Le passif :

 

1) Les créditeurs

2) Les ennemis (voir domaine judiciaire)

3) Les emprunts

4) Le crédit à la consommation

 

Les sources gouvernementales (stratagèmes*)

 

1) L’assistance                                     4) Indemnités de chômage

2) La sécurité sociale                                     5) Les subventions

3) U.S.D.A. surplus de nourriture                     6) Les primes

 

*principe général d’un stratagème : on fait “ manger maintenant et payer plus tard ” le citoyen.

 

Les sources gouvernementales (grâce à l’intimidation)

 

1) Service des enquêtes fiscales et douanières 

2) O.S.H.A.

3) Censure

4)   etc.

 

            Autres sources gouvernementales :surveillance du courrier aux U.S.A

           

STYLE D’HABITUDE  - PROGRAMMATION

 

Puissance et faiblesse :

 

1) Activités (sport, passe-temps, etc.)

2) Voir domaine judiciaire (la peur, l’angoisse, casier judiciaire, etc..)

3) Dossier médical (sensibilité à la drogue et réaction à la peine, la douleur, etc..)

4) Dossier psychiatrique (les peurs, les angoisses, les répugnances, l’adaptabilité, les réactions au stimuli, la violence, la sensibilité à la suggestion ou à l’hypnose, la peine, le plaisir, l’amour et le sexe).

 

Méthodes de chaperonnage  - d’adaptation - du comportement

 

1) Consommation d’alcool

2) Consommation de drogue

3) Divertissement

4) Facteurs religieux influençant le comportement

5) Autres méthodes pour s’évader de la réalité.

 

Modes opératoires de paiement - paiement dans les délais :

 

1) Paiement des factures de téléphone

2) Achat d’énergie (électricité, gaz..)

3) Achat d’eau

4) Remboursement d’emprunts

5) Dépenses pour l’habitation

6) Dépenses pour l’automobile

7) Dépenses par carte de crédit.

 

Sensibilité politique :

 

1) Croyance                                         3) Position                                                5) Projet et activité

2) Contact                                           4) Puissance et faiblesse

 

Entrée de type judiciaire - contrôle du comportement (prétexte pour enquêter, chercher, arrêter ou employer la force afin de modifier le comportement) :

 

1) Les jugements des tribunaux

2) Rapport de police - N.C.I.C.

3) Contrôle automobile

4) Rapport effectué auprès de la police                                                                                      5) Information fournie par les assurances

6) Relations avec des individus étant contre l’ordre établi.

 

INFORMATIONS D’ENTREE DE NIVEAU NATIONAL

 

Sources commerciales (via I.R.S. etc.)

 

1) Les prix des produits

2) Les ventes

3) Les investissements dans :

            a) Les stocks et les inventaires

            b) Les outils de production et les machines

            c) Les bâtiments et l’amélioration en général

            d) Les actions

           

Services bancaires et de crédit :

 

1) Information sur les crédits

2) Information sur les paiements

 

Sources multiples :

 

1) Elections et sondages

2) Publications

3) Enregistrement téléphonique

4) Dépenses faites dans l’énergie et les services publics.

 

LISTE SOMMAIRE DE QUELQUES SORTIES

 

Sorties - création de situations contrôlées - manipulation de l’économie et par conséquent de la société - contrôle petit à petit des indemnités et des revenus :

 

Liste des sorties :

 

1) Fournir des débouchés

2) Supprimer des débouchés

3) Contrôler l’environnement économique

4) Contrôler la disponibilité des matières premières

5) Contrôler le capital

6) Contrôler les taux bancaires

7) Contrôler l’inflation de la monnaie

8) Contrôler la possession de la propriété

9) Contrôler la capacité industrielle

10) Contrôler le secteur industriel

11) Contrôler la disponibilité des biens (les produits)

12) Contrôler le prix des produits

13) Contrôler les services, les forces de travail, etc..

14) Contrôler les acquittements auprès des fonctionnaires, du gouvernement.

15) Contrôler les fonctions judiciaires

16) Contrôler les fichiers personnels, l’individu ne pouvant pas modifier les informations

17) Contrôler la publicité

18) Contrôler les médias

19) Contrôler les installations matérielles permettant de diffuser les programmes télévisés

20) Détourner l’attention des problèmes réels

21) Faire appel aux émotions

22) Encourager le désordre, le chaos et la folie

23) Contrôler la conception de formes d’impôts plus approfondis

24) Contrôler la surveillance

25) Contrôler les stockages de l’information

26) Développer l’analyse psychologique et les profils individuels

27) Contrôler les facteurs sociologiques

28) Contrôler les choix du système de santé

29) Abuser de la faiblesse des gens

30) Paralyser la force des gens

31) Eliminer la richesse et la solidité des gens.

 


 

TABLE DES STRATEGIES

 

Faites ceci :                                                                  pour obtenir cela :

 

- Maintenir le public dans l’ignorance                   - Moins d’organisation publique

 

- Maintenir l’accès aux points de contrôle des            - Les réponses requises aux sorties

réactions                                                                      (prix, ventes)

 

- Créer des préoccupations                                     - Des défenses affaiblies                      

 

- Attaquer l’unité familiale                                      - Contrôler l’éducation des jeunes

 

- Donner moins d’argent mais plus de crédit et            - Plus de données d’information et plus d’indemnités                                                                 d’auto-complaisance

 

- Attaquer l’intimité de l’église                         - La destruction de la confiance dans ce

genre de gouvernement

 

- Encourager le conformisme social                           - Simplification des programmes

informatiques

 

- Minimiser les protestations contre les impôts  - Maximum de données économiques et

minimum de problèmes à traiter

 

- Affermir le consensus                                            - Des coefficients simples (dans les

programmes informatiques)

 

- Renforcer le contrôle des variables                                  - Des données d’entrée informatiques

simples fournissant une plus grande

prévisibilité

 

- Etablir les conditions aux limites                          - Un problème simple et détermination des

solutions d’équations aux différences ou

d’équations différentielles

 

- Effectuer un timing correct                                       - Moins de modifications et de flou dans

les données                                               

 

- Maximiser le contrôle                                               - Un minimum de résistance au contrôle

 

- Effondrement de la monnaie                           - Détruire la confiance que les américains

ont les uns envers les autres.

 


 

DIVERSION, LA STRATEGIE PRIMAIRE

 

L’expérience a prouvé que la méthode la plus simple pour sécuriser une arme silencieuse et obtenir le contrôle du public, c’est de maintenir le public dans l’indiscipline et dans l’ignorance des principes fondamentaux des systèmes d’une part, alors que d’autre part on les maintient dans la confusion et la désorganisation et on les distrait avec des sujets n’ayant aucune réelle importance.

 

Ceci est obtenu :

 

1)   En détournant les pensées ; en sabotant ses activités mentales ; en fournissant un programme d’éducation public de basse qualité dans les domaines des mathématiques ; de la logique, de la conception des systèmes et de l’économie ; enfin, en décourageant la créativité technique.

2)   En faisant appel à ses émotions, en intensifiant son autoconfiance et ses faiblesses à travers des activités émotionnelles et physiques comme suivent :

a)   En provoquant des affrontements et des attaques émotionnelles incapables à travers des viols mentaux et émotionnels ; tout ceci pour l’utilisation d’un barrage constant de sexe, de violence et de guerre dans les médias (spécialement à la télévision et dans les journaux).

b)   En lui fournissant ce qu’il désire en excès - “ nourriture avariée pour la pensée ” - et en le privant de ce dont il a réellement besoin.

3)   En réécrivant l’histoire et la loi, et en soumettant le public à des constructions anormales et ainsi en devenant capable de réorienter sa pensée vers des priorités extérieures entièrement préfabriquées au lieu de ses besoins personnels.

 

            Ceci empêche le public de découvrir ou même d’accorder de l’intérêt à une technologie sociale automatique fondée sur les armes silencieuses. La règle générale est qu’il y a du profit dans la confusion ; plus il y a de confusion, plus il y a de profit. Donc, la meilleure approche est de créer des problèmes, puis de proposer les solutions à ces derniers.

 

RESUME POUR LA DIVERSION

 

            Les médias : écarter l’attention du public adulte des véritables problèmes sociaux mais captiver son attention par des sujets sans réelle importance.

            L’école : maintenir le jeune public ignorant des vraies mathématiques, de la vraie économie, des vraies lois et de la véritable histoire.

            L’amusement : maintenir l’amusement du public en dessous d’un niveau primaire.

            Le travail : maintenir le public occupé, occupé, occupé, sans avoir le temps de penser du tout ; relégué au rang d’animal de ferme.

 

LE CONSENTEMENT, LA VICTOIRE INITIALE

 

            Un système d’arme silencieuse fonctionne grâce à des données obtenues à partir d’un public docile soumis à une pression légale (mais pas toujours légitime). Les programmes des systèmes d’armes silencieuses obtiennent beaucoup d’informations à partir des fichiers d’impôts sur le revenu (cf. “ studies in the structure of the american economy ”, comme liste de source d’information sur l’impôt).

            Cette information consiste en la remise forcée des données bien structurées contenues dans les feuilles d’impôt locales et fédérales, collectées, assemblées et dispensées grâce au travail d’esclave fourni par les employés et les contribuables.

            Qui plus est, le nombre de feuilles d’impôts déclarées au service des revenus est un indicateur utile du consentement du public et donc un facteur dans les prises de décision stratégiques. D’autres sources de données sont disponibles dans la “ liste sommaire de quelques entrées ”.

            Coefficients de consentement - coefficients numériques de retour indiquant le niveau de victoire. Les bases psychologiques : lorsque le gouvernement est capable de collecter des impôts, de s’emparer de la propriété privée sans juste compensation, alors ceci est une indication que le public est mûr pour une reddition, qu’il est consentant à sa mise en esclavage et qu’il accepte l’usurpation légale. Un indicateur quantitatif efficace et facile du temps de la récolte se trouve dans le nombre de citoyens qui paient l’impôt sur le revenu malgré un manque évident de service honnête et de réciprocité de la part du gouvernement.

 

SOURCES D’AMPLIFICATION DE L’ENERGIE

 

            L’étape suivante dans la conception d’un amplificateur économique est la découverte des sources d’énergie. Les sources d’énergie qui sont à la base de tout système économique rudimentaire consistent, bien entendu, en la fourniture de matières premières et en l’acceptation du travail par le peuple, qui donc se trouve à un rang, à une position, à un niveau ou dans une classe déterminée dans la structure sociale (c’est-à-dire fournir du travail à différents niveaux dans la hiérarchie sociale).

            Chaque classe, en garantissant son propre niveau de revenu, contrôle la classe immédiatement en dessous. Il s’en suit que ceci préserve la structure de classe. Ceci fournit de la stabilité et de la sécurité , et fournit des membres au gouvernement à partir du sommet de cette hiérarchie.

            Au fur et à mesure que le temps passe, que la communication et l’éducation s’améliorent, les éléments des classes inférieures de cette hiérarchie sociale du travail deviennent plus averti et plus envieux des bonnes choses, dont les membres des classes sociales plus élevées disposent; ils arrivent aussi à obtenir la connaissance des systèmes d’énergie et la capacité à renforcer leur ascension à travers la hiérarchie des classes.

            Ceci menace dangereusement la souveraineté des élites.

            Si l’ascension des classes inférieures peut être différée assez longtemps, les élites peuvent obtenir la domination énergétique et le travail par consentement ne restera plus une des sources essentielles d’énergie économique.

            Jusqu'à l’établissement définitif d’une telle domination énergétique, on doit tenir compte de l’acceptation des gens à travailler et de leur acceptation à laisser d’autres s’occuper de leurs affaires, si il n’en est pas assez tenu compte. Les gens interféreront dans le transfert final de la prise de contrôle des sources énergétiques par les élites.

            Il est essentiel de reconnaître cette donnée actuellement, l’acceptation du public est encore une des clés essentielles à la libération de l’énergie dans le processus d’amplification économique.

            Donc l’acceptation doit être maintenant considérée comme un mécanisme de libération de l’énergie.

 

LOGISTIQUE

 

            L’application réussie d’une stratégie générale requiert une étude attentive des entrées, des sorties, de la stratégie de liaison des entrées et des sorties et de la disponibilité des sources énergétiques susceptibles d’alimenter la stratégie générale. Cette étude est dénommée logistique.

            Un problème logistique est étudié tout d’abord au niveau élémentaire, puis les niveaux de plus grande complexité sont étudiés comme étant une synthèse de facteurs élémentaires.

            Cette attitude signifie qu’un système donné est analysé, c’est-à-dire décomposé en ses sous-systèmes, qui sont à leur tour réanalysés par décomposition jusqu'à ce que par ce processus l’on arrive à “ l’atome logistique ” : l’individu.

            C’est au moment de la naissance de l’individu que commence, à proprement parler, le processus de synthétisation.

 

LA MATRICE ARTIFICIELLE

 

            Dès l’instant qu’un individu quitte la matrice de sa mère, il dirige chacun de ses efforts vers la construction et la conservation de dispositifs ou de coquilles de toutes sortes afin de s’y replier comme dans une matrice artificielle.

            L’objectif de ces matrices artificielles est de fournir un environnement stable pour toutes les activités qui sont stables ou instables ; de fournir un abri au processus évolutionnaire de maturation et de croissance (c’est-à-dire la survie) ; de fournir l’assurance de la liberté et de fournir une certaine protection défensive contre des activités blessantes.

            Cette attitude vaut également pour le public en général et pour les élites. Cependant, il y a une différence catégorique dans la méthode que chacune de ces deux classes utilise pour solutionner les problèmes ;

 

LA STRUCTURE POLITIQUE D’UNE NATION

 

La dépendance.

 

            La raison initiale pour laquelle des citoyens d’une région construisent une structure politique provient du désir subconscient de perpétuer leur propre relation de dépendance infantile. Pour dire plus simplement, ils veulent un dieu humain afin d’éliminer tout risque dans leurs vies, pour leur donner de petites tapes amicales sur la tête, pour embrasser leurs meurtrissures, pour mettre un poulet sur leurs tables à chaque repas, pour vêtir leurs corps, pour les border dans leur lit la nuit et pour leur dire que tout va très bien lorsqu’ils se réveillent le matin.

            La demande du public est époustouflante, aussi, le dieu humain qu’est le politicien rajoute à l’énormité une autre énormité en promettant la lune et en ne procurant rien. Ainsi, quel est le plus grand menteur ? le public ? ou “ dieu le père ” ?

            Le comportement du public est soumis, dès la naissance à la peur, la paresse, et la recherche de l’intérêt personnel.

Un tel comportement permet de fonder l’état providence comme une arme stratégique utile contre ce public sordide.


 

ACTION, OFFENSE

 

            La plupart des gens veulent être capables de maîtriser et/ou de tuer les autres êtres humains qui troublent leur vie de tous les jours, mais ils ne veulent pas supporter les conséquences morales et religieuses que de tels actes perpétrés au grand jour ne manqueraient pas d’induire. Par conséquent, ils se déchargent du sale boulot sur les autres (y compris sur leurs propres enfants) de telle sorte qu’ils n’aient pas de sang sur les mains. Ils ne tarissent pas d’éloge sur la nécessité de traiter les animaux humainement, puis, ils vont s’asseoir devant un délicieux hamburger obtenu à partir d’un abattoir bien blanc situé en bas de la rue hors de leur vue. Mais encore plus hypocrite, ils paient des cotisations pour financer une association professionnelle de gens en vue, appelés collectivement politiciens, et ils se plaignent ensuite de la corruption du gouvernement.

 

 

RESPONSABILITE

 

            De nouveau, la plupart des gens veulent être libres de faire quelque chose (d’explorer, etc.), mais ils ont peur de ne pas réussir.

            La peur de l’échec se manifeste dans l’irresponsabilité, et plus spécialement, en déléguant à d’autres le genre de responsabilités personnelles dans lesquelles le succès est incertain, ou qui comporte des engagements potentiels ou évidents (la loi), que la personne n’est pas prête à accepter. Les gens veulent de l’autorité (la racine du mot est auteur), mais ils n’en acceptent ni les responsabilités, ni les engagements. C’est pourquoi, ils louent des politiciens pour faire face à la réalité à leurs places.

 

RESUME

 

Les gens louent les politiciens afin de pouvoir faire :

 

1)   Obtenir de la sécurité sans avoir à la gérer.

2)   Obtenir des actes sans avoir à les préparer.

3)   Occasionner aux autres des vols, des blessures, et la mort sans avoir à se préoccuper de leur vie, ni de leur mort.

4)   Eviter toute responsabilité quant à leurs propres intentions.

5)   Obtenir les bienfaits de la réalité et de la science sans avoir à se soumettre à une quelconque discipline, de faire face à l’une ou d’apprendre l’autre. Ils donnent aux politiciens le pouvoir de créer et de gérer une machine de guerre afin de :

a)   Maintenir la survie de la nation-matrice.

b)   Empêcher tout empiétement quelconque sur la nation-matrice.

c)   Détruire les ennemis qui menacent la nation-matrice.

d)   Détruire ceux des citoyens de leur propre pays qui ne se conforment pas à la notion d’amour pour la stabilité de la nation-matrice.

 

Les politiciens mettent en place plusieurs métiers de type quasi-militaires, les plus bas étant la police, qui représente les soldats, les avoués, et les C.P.A représentant les espions et les saboteurs (assermentés), enfin les juges représentent ceux qui donnent les ordres et font activer la production des ateliers de construction militaire dans la limite des demandes du marché. Les généraux sont des industriels. Le niveau présidentiel du haut commandement est représenté par tous les banquiers internationaux. Les gens savent qu’ils ont créé cette farce et qu’ils la financent avec leurs propres impôts (consentement), mais ils préfèrent l’accepter car ils ne veulent pas passer pour des hypocrites.

            Ainsi, une nation est divisée en deux parties très distinctes : une sous-nation docile et un sous-nation politique. La sous-nation politique reste reliée à la sous-nation docile et se nourrit de la substance de cette dernière jusqu'à ce qu’elle soit devenue assez forte pour se détacher d’elle-même et dévorer son géniteur.

 

L’ANALYSE DES SYSTEMES

 

            Dans le but d’obtenir des décisions économiques informatiques ayant un sens au sujet des guerres, qui sont les volants économiques premiers, il est nécessaire d’attribuer des valeurs logistiques concrètes à chacun des éléments d’une structure guerrière (comme le personnel et le matériel).

            Ce processus commence avec une description claire et candide des sous-systèmes d’une telle structure.

 

LA CONSCRIPTION (COMME SERVICE MILITAIRE)

 

            Peu d’efforts dans la modification du comportement humain sont aussi remarquables et aussi efficaces que ceux fournis par l’institution sociale et militaire connue sous le nom de conscription. Un des buts initiaux de la conscription ou de toute institution semblable est d’instiller par l’intimidation dans l’esprit des jeunes hommes d’une société, la conviction indiscutable que le gouvernement est omnipotent ; On apprend très tôt au jeune qu’une prière met plus de temps à restaurer ce qu’une balle aura détruit en un instant. Ainsi, un homme éduqué pendant 18 ans de sa vie dans un environnement religieux peut, grâce à cet instrument gouvernemental qu’est la conscription, être brisé, vidé de tout imaginaire, d’illusion et de tout fantasme en quelques mois. Une fois qu’on a instillé cette conviction, toutes les autres convictions s’instilleront plus facilement.

            Encore plus intéressante est la mise en place du processus induit sur les parents d’un jeune homme, sensés aimer leur enfant, qui consiste à l’envoyer à la guerre et donc à la mort. Bien que le champ d’activité de ce travail ne nous permette pas de nous étendre en détail sur ce sujet, néanmoins un survol rapide est possible et peut servir à montrer quels sont les facteurs qui doivent être inclus sous une quelconque forme numérique dans une analyse informatique des systèmes sociaux et des systèmes guerriers.

            Nous allons commencer avec une tentative de définition de la conscription. La conscription (les services sélectifs, etc.) est une institution d’esclavage et de sacrifice collectif de type obligatoire, inventée par les personnes âgées et les gens d’âge moyen dans le but de forcer les jeunes à accomplir le sale travail collectif. Dans un deuxième temps, il sert à rendre le jeune aussi coupable que ses aînés, permettant ainsi une moindre critique des aînés par la jeunesse (stabilisateurs de génération). Il est commercialisé et vendu au public sous l’étiquette “ service patriotique ” ou “ service national ”.

            Une fois que l’on a posé une définition économique franche, cette définition est utilisée pour souligner les limites d’une structure appelée système de valeurs humaines qui est à son tour traduite en terme de théorie des jeux. La valeur d’un tel travail soumis est donnée par une table des valeurs humaines ; table divisée sous forme de catégories telles que l’intellect, l’expérience, les demandes d’emploi après le service, etc.

            Un certain nombre de ces catégories sont typiques et peuvent être évaluées provisoirement en terme de valeur numérique de certains emplois pour lesquels il existe un coût commun. Certains emplois sont plus difficiles à évaluer parce qu’ils sont uniques, eu égard à la demande d’une modification, en voici un exemple : la valeur de l’instruction donnée par une mère à sa fille entraînant cette fille à induire un certain comportement dans les exigences de son futur mari dans les 10 ou 15 années suivantes ; comme la suppression de la résistance du mari de cette fille aux différentes formes de corruption gouvernementale permettant alors, par exemple, à un cartel bancaire d’acheter en 20 ans tout l’état de New-York.

            Un tel problème repose plus fortement sur les observations et les données obtenues par l’espionnage en temps de guerre et sur les différentes tests effectués sur tous les types psychologiques d’individus. Mais les modèles mathématiques bruts (algorithmiques, etc) peuvent être combinés de telle sorte que même si ils ne peuvent pas prédire exactement des événements, ils puissent au moins prévoir ces événements avec un maximum de certitude. Ce qui n’existe pas au niveau de la coopération naturelle est alors modélisé sous forme d’une série de contraintes calculées. Les êtres humains sont modélisés sous forme de machines ou de “ leviers ” qui peuvent être actionnés de telle façon qu’il existe un minimum de différence entre l’automatisation d’une fabrique de chaussure et l’automatisation d’une société humaine.

            Les valeurs obtenues sont variables (il est nécessaire d’utiliser une table actualisée des valeurs humaines pour effectuer une analyse informatique). Ces valeurs sont fournies sous forme de mesure réelle plutôt qu’en dollar U.S., ce dernier étant plutôt instable et en inflation au-delà de la production nationale de biens et de services, ce qui donne à l’économie une énergie cinétique factice (inductance due au papier).

            La valeur de l’argent métal est stable. En effet, il est possible de nos jours de consommer la même quantité de biens et de services avec un programme d’argent que celle que l’on consommait en 1920. La valeur humaine mesurée en quantité d’argent métal change très peu, car change en proportion avec les changements des techniques de production.

 

APPLICATIONS

 

Facteur I 

 

            Comme dans toute approche d’un système social, la stabilité est obtenue par la compréhension et la prise en compte de la nature humaine (permettant de définir les modèles d’action et de réaction). L’impossibilité de cette prise en compte peut être, et est généralement désastreuse.

            Comme dans tous les autres schémas sociaux humains, une forme ou une autre d’intimidation (ou d’incitation) est essentielle pour la réussite d’un service de conscription. Les principes physiques d’action et de réaction doivent être appliqués à la fois aux sous-systèmes internes et externes.

            Afin de sécuriser le service de conscription, on doit occuper l’attention et mettre sous contrôle le jeune préalablement conditionné et programmé, et à la fois l’unité familiale et le groupe de ceux qui sont dans la même situation.

 

Facteur II : Le Père

 

            Dans un ménage, l’homme doit être comme un animal bien propre et bien brossé afin d’assurer que le jeune grandira en acquérant un entraînement et des attitudes sociales justes. Les médias, la publicité, etc.. ont pour vocation de s’assurer que le futur père sera bien soumis à son épouse d’ici à ce qu’il soit marié. On lui apprend que soit il se conforme au moule social qui lui a été préparé, soit sa vie sexuelle sera entravée et la tendre compagnie sera réduite à zéro. On lui apprend à voir que les femmes demandent plus de sécurité que de raison, et qu’elles demandent à ce que le comportement de l’homme soit honorable et édicté par des principes.

            D’ici à ce que son fils parte à la guerre, le père (les jambes en coton) fourra lui-même un fusil dans les mains de son enfant avant que lui-même ne soit critiqué par ses semblables ou qu’il ne se sente être lui-même hypocrite en étant en contradiction avec son opinion personnelle ou l’estime qu’il a de lui-même. Ainsi, le jeune ira à la guerre sans résistance, ce qui est le véritable but.

 

Facteur III :La Mère

 

            L’élément féminin dans la société humaine est soumis en premier à l’émotion, et en second à la logique. Dans la bataille que se livrent la logique et l’imagination, c’est toujours l’imagination qui gagne et la fantaisie qui prévaut; l’instinct maternel domine de manière à ce que l’enfant vienne en premier et le souci de l’avenir en second. Une femme est trop omnibulée par son bébé nouveau né pour voir qu’il deviendra de la chaire à canon ou de la main d’œuvre esclave à bon marché. Une femme doit cependant être conditionnée à accepter la transition vers la “ réalité ” lorsqu’elle advient, tôt ou tard.

            Dès que cette transition devient plus difficile à gérer, la cellule familiale doit être soigneusement désintégrée et l’on doit généraliser et imposer légalement la mise en place de l’éducation publique contrôlée par l’état, ainsi que les centres d’assistance publique sous la responsabilité de l’état ; tout ceci afin de préparer le jeune enfant à se détacher de son père et de sa mère à un âge de plus en plus précoce. La prise de drogue comportementale peut accélérer cette transition pour l’enfant. ATTENTION : la colère impulsive d’une femme peut surmonter sa peur. Le pouvoir d’une femme furieuse ne doit jamais être sous-estimé ainsi que le pouvoir qu’elle a sur son mari totalement soumis ne doit jamais être sous-estimé non plus. Les femmes ont obtenu le droit de vote en 1920.

 

Facteur IV : Le Jeune

 

            La pression émotionnelle due à l’instinct de préservation pendant le temps de guerre et l’intérêt personnel manifesté par ceux des gens du peuple qui ont la possibilité d’éviter le champ de bataille, sont les deux ingrédients finalement nécessaires pour envoyer notre jeune à la guerre. Il est soumis, par cette foule, à un chantage silencieux sous la forme des menaces suivantes : “  pas de sacrifice, pas d’amis ; pas de gloire, pas de petites amies ”.

 

Facteur V : La Sœur

 

            Et qu’en est-il au sujet de la sœur de notre jeune homme ? Son père doit lui fournir toutes les bonnes choses que la vie peut procurer et lui apprendre à attendre les mêmes choses de son futur mari sans se préoccuper du coût.

 

Facteur VI : Le Bétail

 

            Ceux qui n’utilisent pas leur cerveau ne valent pas mieux que ceux qui n’ont pas de cerveau, et ainsi, ce groupe stupide de méduse, père, mère, fils, fille devient bête de somme très utile ou entraîneur de bête de somme.


Ouverture de portail le grand G cosmique vers Orion et sa spirale

 

.

2529778041_424f247800_bTrès grande

Les portails sont maintenant réactivés. Chaque portail réactivé nous rapproche de l’objectif final de la libération complète du plan éthérique et astral cela marquera la fin des temps avec l'introduction dans notre densité de temps du super président aux super pouvoir tant attendu par les loges .

Un portail dimensionnel est un double vortex d’énergie qui transmet effectivement de l’énergie entre les différentes dimensions. Puis, l’énergie peut être utilisée. C’est une énergie neutre. Vous pouvez l’utiliser à bon escient ou l’utiliser à mauvaise escient. Quand le portail est activé, il peut devenir un vortex très fort, de soutien pour la lumière. Il peut effectivement changer la signature énergétique de cette région. Elle peut améliorer les conditions de vie des personnes, leur bien-être. on comprend mieux pourquoi certaines religion ne font leur prière qu'à des heures précises de la journée ,en rapport avec l'ouverture de ces lignes de communications ou chaque prière et envoyé  et atteint son destinataire a travers les mondes ce serait le système de communication quantique le plus puissant mis a la disposition des croyants ou des sorciers pour communiquer non plus avec Dieu mais avec des démons . l'heure d'activation de la dimension bas astral ce fait a 3 heure du matin ,là c'est une porte qui s'ouvre et les créatures les moins sympathiques de l'univers (l' union des vortex des mondes )déferlent sur terre jusqu'à l'aube  ,il s'ensuit cauchemars crime paralysie réveille en sursaut regardez votre réveil oh il est 3 heure du matin un hasard bien sure c'est plus confortable pour les esprits aseptises qui ne croient plus en rien malgré les phénomènes probants qu'ils rencontrent chaque année et sont en net progression ces dix dernières années ,il ya des milliards de créatures qui existent sur d'autre plan qui nous envient nos corps ,cet ancrage qui nous permet d'exister sur terre ,extraterrestre non c'est du pipeau dés qu vous entendrez ce mot vous saurez que l'on vous désinforment ,c'est le sujet le plus important pour cette raison que vous trouverez des milliers de leaders d'opinions vous rabâcher les ovnis par là  sans jamais s'interroger sur leur véritable nature . évidemment tous ces chercheur sont pour la plupart athée et ne jure que par anton parks sitchin ou la NASA c'est comme chercher Dieu chez les témoins de Jehovah .

En tous les cas ces satanés reptiliens ont ouvert une breche pour que pénètrent dans notre monde des forces noires regardez la videos vous verrez la noirceur une foi que la porte sera ouverte envahir le cercle ,cette image m'avait interpéllé et je ne cois pas qu'ils se livrent a de telle expérience sans un objectif occulte derrière comme le rappel cette carte inwo

nwo-cards-plague-of-demonsle fleau des demons ou harcellé par les démons ,en fait  libèrent ils des entités pour nous infester et semer le chaos sur terre ?

Etoile-SATANIQUE-DE-LA-KABBALE-666Une Etoile tétrahédron est crée, semblable à « l'Etoile de David » ou « Sceau de Salomon », qui en réalité représente le STARGATE vers le NEXUS pour un contact avec les Djinns Démon et n'ai en rien un symbole religieux. Les gnostiques  utilisent le nom du Prophète Salomon et David (paix sur eux) itilisé dans l’occultisme, en tant que hexagramme diabolique par des incantations et amulettes outils du polythéiste de l’Enfer. « Le Sceau » inventé été ainsi utilisé dans la société Thulé des Nazis. Maintenant vous savez ce que représente le G en maçonnerie, c'est la PORTE DES ETOILES vers le NEXUS (les portes, le réseau), devant les portes G pour le monde des Djinns Démons !

 

ngc2403La constellation se situe dans le ciel au cœur d'une spirale de neuf étoiles remarquables que l'astronomie populaire appelait "le grand G céleste": les Trois Rois Mages, Rigel, Sirius, Procyon, Pollux, Castor, Capella et Aldébaran. L'usage de cet ancien symbole du 'G' est frappant dans tout l'art de la méso-Amérique, et représente notre galaxie spirale appelée "voie lactée". Le 'G' est prononcé "Hay" ou "Hay Ya" qui est chanté dans toutes les cultures indigènes américaines.

DOSSE-10

 

Un autre phénomène à remarquer est le positionnement des Pyramides égyptiennes avec le Nil pour représenter plus ou moins la voie lactée, on obtient la carte céleste terrestre et le grand 'G'. Ce n'est pas seulement la projection parfaite d'un groupe d'étoile au sol mais bien une importante partie du ciel qui se retrouve ainsi représenté. En effet, on s'aperçoit que le Nil, situé sur la gauche des Pyramides, se reflète aussi sur la voie céleste car sa position correspond à celle de la Voie Lactée par rapport à la ceinture d’ORION. Que tout ceci arrive au moment où la constellation franchit l'axe Nord-Sud n'étonnera plus personne.

15-PYRAMIDE-NILLa porte est créé par un prisme (comme une loupe) et quatre réflecteurs afin de créer une Etoile du Matin à 5 branches. Le nombre 666 est le nombre d'un triangle à trois angles de 60 degrés chacun, le Triangle équilatéral. Symboliquement, dans le Triangle est le 'G' est la Porte de l'Arche, c'est à dire le STARGATE vers OSIRIS le GREEN et son royaume des morts: ORION.

 

La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre

_wallpaper__high_pyramide_by_0mega_hd-d54xz0c

1) Ø Les paramètres de la Grande Pyramide nous révèlent les dimensions du Soleil – de la Terre – de la Lune – des planètes – du cycle précessionnel d’Orion, le tout avec une extrême précision.

Ø Les constructeurs étaient censés ignorer le système métrique, ils ont cependant élaboré une forme pyramidale d’exactement 3 600 mètres de structure, preuves à l’appui, conformément aux instructions reçues en la Genèse des Anunnaki sumériens attachés au système sexagésimal, dont Oannès était le mentor inspiré.

Ø Chaque pièce – chaque pente – chaque couloir – chaque conduit – chaque hauteur – chaque largeur justifient les millimètres, les dixièmes de millimètres, les microns théoriques composant leurs distances. Ces données indiquent des valeurs scientifiques universelles connues ou inconnues.

Ø La hauteur de l’édifice recèle une chronologie véritablement prophétique, dont la base est « une clé numérale » issue de la racine de Ö2, elle permet de convertir mètre et coudée en années vécues ou à vivre.

Ø Autant d’années séparent la probable grande restauration effectuée par Kheops, de l’année zéro de notre ère. Mais, chose incroyable, il y a autant d’années qui séparent l’année zéro de la fin du demi cycle ascendant d’Orion.

Ø Il y a plus de 12 000 ans, au départ du cycle d’Orion, la chronologie inscrite au sein de la pyramide nous donne la date de l’édification probable, la construction a duré 200 ans et non 20, selon Hérodote.

Ø Au sein de la Grande Pyramide on raisonne ainsi : le chiffre qui suit la triade éternelle est le « 4 », il nous procure un cercle de lumière dont le diamètre réalise 1, 273239544, nombre clé ouvrant tous les paramètres de l’édifice. 1, 273239544 placé au carré est égal à 1, 621138936. Multiplié par 10 000 et considéré en kilomètres, ce dernier nombre nous procure les diamètres exacts de la Terre et de la Lune.

Ø Le concept structurel de la pyramide est conforme à la stricte ordonnance des « 7 étoiles traditionnelles » de la constellation d’ORION, laquelle est confortée par l’étoile Sirius.

Ø Le nombre PI – les Ö2, Ö3 et Ö5 – le nombre d’or et toutes les valeurs euclidiennes se trouvent insérés en ces lieux, non point approchants, mais avec ce genre d’approximation : 1, 732050807 = Ö3 ou toute autre formule.

Voir site: http://www.grandepyramide.com

2) On ne peut dissocier le concept structurel de la pyramide et ses références astronomiques d’un Principe Créateur Universel :

Ø L’accumulation des rapports géométriques et mathématiques, les concordances de la chronologie prophétique et les analogies à caractère astronomique, nous laissent à penser que ces phénomènes ne relèvent pas du simple génie humain, aussi omniscient soit-il, mais bien d’une conjonction à caractère divin, entre les édificateurs du monument et ce qu’il est convenu d’appeler « la source spirituelle ».

Ø Les références aux textes sacrés – Hébreux – Amérindien – Mésopotamien – Indien – Arabe – à l’alchimie – aux légendes du Graal sont si nombreuses que l’on ne peut les nommer sans omissions.

Ø L’arche placée dans les cieux (arc-en-ciel) prend ici une connotation si émouvante que même les rationalistes purs et durs, inféodés à la matière, sont ébranlés par la solution mathématique.

La coudée est donnée pour 0.5236 m. et il ne semble pas que son origine soit connue. Pour autant, il est flagrant que l'on trouve le même nombre en se référant par exemple au triangle rectangle de rapport 1 et 2. L'hypoténuse est la racine carrée de 5 soit 2.236. L'addition des côtés:1+2+2.236 = 5.236.


On peut remarquer que si les chiffres sont bons, la virgule flotte. Il en est de même pour le nombre d'or, obtenu par l'addition du petit côté et l'hypoténuse divisée ensuite par le grand côté: 1 + racine(5) / 2 = 1.618 ou Phi. Comme il est indiqué au chapitre 9 du "Grand secret des Pyramides ..." 0.5236 ( la coudée ) multiplié par 6 donne 3.1416 ( Pi ).
Il y a donc un lien, peu explicable mais formel, entre la coudée, Phi et PI. Sans rechercher, pour le moment, le jeu de Phi on peut s'interroger sur celui de Pi et la coudée, surtout après les révélations que donnent les grands secrets. Dans ce contexte, un étrange rapport apparaît maintenant, qui ne paraît figurer nulle part et dont on ne voit pas, a priori, l'usage et encore moins la cause.

Sur la référence d'une règle de base que l'on pourrait appeler 3-6-9, prenons 3 chiffres dont l'addition ou la résolution donne 9.Multiplions les par la coudée (5236 sans s'intéresser à la virgule ) et divisons le produit par Pi (arrondi obligatoirement à 3.1415927, ne pouvant utiliser 3.1415926535....) et l'on obtient des nombres rationnels, du moins avec 3 zéros après le dernier chiffre, en moyenne.

exemples :

162 x 5236
540 x 5236
927 x 5236
936 x 5236
945 x 5236
315 x 5236
45 x 5236 = 848232 / 31415927
= 2827440 / 31415927
= 4853772 / 31415927
= 4900896 / 31415927
= 4948020 / 31415927
= 1649340 / 31415927
= 235620 / 31415927 = 27 là, il faut en ajouter un
= 9 ou plus précisément 900002 !
= 1545 ou plus précisément 1545003
= 156 ou plus précisément 1560003
= 1575 ou plus précisément1575003
= 525 ou plus précisément 525001
= 75!!
Qelles harmonies se cachent derrière la coudée et Pi ?

PREMIERES REMARQUES

A
Pour obtenir des chiffres davantage comparables, on remarque qu'il suffit de s'en tenir à deux zéros, ce qui implique d'en conserver un quand il y en a trois par exemple. Ce qui donnerait:

162 x 5236
540 x 5236
927 x 5236
936 x 5236
945 x 5236
315 x 5236
45 x 5236 = 848232 / 31415927
= 2827440 / 31415927
= 4853772 / 31415927
= 4900896 / 31415927
= 4948020 / 31415927
= 1649340 / 31415927
= 235620 / 31415927 = 27 là, il faut en ajouter un
= 9 ou plus précisément 900002 !
= 1545 ou plus précisément 1545003
= 156 ou plus précisément 1560003
= 1575 ou plus précisément1575003
= 525 ou plus précisément 525001
= 75!! = 270
= 900
= 1545
= 1560
= 1575
= 525
= 75
On voit que pour une augmentation de 9 au nombre de base, on obtient une augmentation de 15 au nombre final. exemple: 936 donne 1560 et 945 donne 1575. C'est une progression arithmétique de raison 9 d'un côté (comme indiqué dans le grand secret des pyramides) et 15 à l'arrivée.

C'est la conséquence de la division de 3256 par 31415927 qui donne, si l'on joue à placer une virgule cohérente, 1.66666

B
C' était une progression en 9, mais la règle 3-6-9 conduit à essayer avec 3 suivant les mêmes règles de multiplication par 5236 et division par 3115927.On obtient les mêmes nombres relativement ( à cause de Pi ) rationnels :

165 mène à 275 171 mène à 285 177 mène à 295
168 mène à 280 174 mène à 290 180 mène à 300
Cette progression de raison 3 débouche sur une autre de raison 5, toujours par le jeu de 1.66666, mais l'addition des chiffres de base repose sur 3-6-9 seuls, 172, par exemple, donnerait 286667 tout à fait irrationnel. Si l'on s'en tenait à une addition ou une résolution strictement limitée à 3 on aurait, pour l'exemple ci-dessus, à ne prendre que 165, 174, 183 etc. limitant la série et la ramenant aux 9 avec les règles énoncées en A

C
Dans l'esprit du 3-6-9, il fallait essayer aussi avec 6.

33 mène à 55 45 mène à 75 57 mène à 95
39 mène à 65 51 mène à 85 63 mène à 105
C'est à dire une progression initiale de 6, coduisant à 10, 3-6-9 débouchant logiquement sur 5-10-15. Par contre si l'on veut rester à une résolution en 6, de 33 on passe à 42 donnant 70. C'est le jeu par 9.Comme précédemment, un nombre voisin 46, par exemple, donne 766666 !

D
Ce sont donc tous les nombres résolus en 3, 6 et 9 qui débouchent sur des nombres relativement rationnels.Les progressions en 3-6-9 donnent respectivement 5-10-15

E
Le principe de la "résolution" ou "somme théosophique" avait déjà été levé dans le Grand sectret des pyramides en évoquant les "angles remarquables" des Compagnons 18, 36, 54, 72, 90 pour atteindre le 6ème : 108 . Dans ce chapitre 9 (!) Gruais et Mouny avaient montré que pour rejoindre les angles égyptiens il fallait aller plus loin et passer d'une progression de 18 à celle de 9. Ceci permettait de trouver toute la famille angulaire égyptienne dont le 27° qui manquait curieusement à la série des angles remarquables.

F
Sans en tirer de déduction particulière, on peut remarquer qu'il faut aller assez loin après la virgule pour obtenir trois zéros dans l'hypoténuse de rectangle 1x2: racine(5) = 2.23606797749979000. . .
contre 2.236 généralement retenu.
Si l'on retient toujours le lien avec la coudée, on aurait (par addition des côtés)(et sans tenir compte de la position de la virgule)une coudée de : 1 + 2 + 22360679 = 52360679 (néanmoins très proche)

G
Toujours au sujet de la coudée, si l'on reprend les chiffres du rapport coudée/Pi à appliquer à un nombre entier de résolution 9 , mais en modifiant l'ordre pour rechercher la coudée en partant d'un Pi plus affiné: 3.14159265358979, on obtient une coudée elle-même plus affinée qui est: 5.235987756 toujours très proche de 5236.

H
Dans la série donnée en A (progression arithmétique de raison 9 et résolution ou somme théosophique de 9) on a remarqué 4 zéros pour 540, mais il y a mieux avec 5 Zéros pour 180 donnant 0.03000007. Cela confirme la remarque d'un I.G.A disant que le nombre de zéros est d'autant plus grand que l'approximation est bonne et que plus le nombre est grand moins il y aura de zéros puisque l'erreur initiale est multiplié. Ce qui est exact puisque, par exemple, 3375 donnera 0.56250131 et 7317:1.21950283 .
Mais la règle paraît avoir ses entorses ou une contre-règle car: 5580 donne 0.9300021616840 donnera 1.14000265 et 7200 donne 1.20000279 !
Peut-être cela vient-il du jeu du (ou des) zéro(s) du premier nombre, mais on peut noter que si 7335 donne 1.22250284, on aura pour 7326 : 1.22100284..

I
Indépendamment des explications qui justifieraient , sur le plan arithmétique,la répétition des zéros en certain cas, il n'en reste pas moins que l'on ne voit pas _dans l'immédiat_ l'explication du rapport de la coudée/Pi et de l'usage qui peut être fait de la relation des deux nombres entiers: celui du début et celui de l'arrivée. Sur ce dernier point il convient de montrer
_comme évoqué dans le grands secret du Sphinx_ que les égyptiens ont tendance à jouer de la superposition géométrique, un nombre en cachant un autre ou en générant un nouveau.C'est ce principe que tendrait à démontrer l'emploi répété de la quadrature.

J
L'hypothèse de l'I.G.A. que les égyptiens auraient pu avoir une roue dont une marque extérieure marquerait au sol la coudée est très vraisemblable. L'emploi d'une roulette ( telle l'actuel curvimètre ) avait été énoncé dans le grand secret des pyramides. Mais il faudrait trouver le lien entre la coudée et le diamètre de cette roue ainsi que l'éventuel rapport avec les suites arithmétiques présentées dans cette note. (Remarque :Une roue de diametre 1 , donnera un cercle de 3.1416 qui divisé par 6, débouche sur la coudée de 0.5236. Une roue de rayon 1 donnera un cercle de 6.2832 qui, divisé, par 12 aboutit à la coudée. 12 est division du zodiaque!)

Jbis

Pour revenir à la coudée elle-même et au rapport Coudée/Pi on peut simplifier la présentation du rapport en relevant qu'une coudée de 5236 sera le sixième de Pi pris pour 31416, toujours en faisant abstraction de la virgule c'est à dire en restant dans l'absolu des chiffres.
Donc, comme conséquence pratique, un cercle de diamètre 1 aura une circonférence de 3,1416 laquelle, partagée en 6, donnera des arcs aux radians de 0,5236. C'est à dire, encore, qu'une roue de rayon 1 donnera un cercle de 6,2832 lequel partagé en 12 (comme le zodiaque de Denderah) donnera la coudée de 0, 5236

La coudée semble être une merveille cosmique, mais également une petite merveille mathématique dont on ne connaît pas encore toutes les données. Il est curieux de relever un enchaînement inspiré d'une sorte de chiralité dans le Carré long lorsque l'on pousse la division des surfaces.

K
Enfin, il ne faut pas perdre de vue que si la géométrie égyptienne a été d'une rare précision, elle s'accommode toujours un très léger "dérapage" au sol, ce qui n'avait en soi aucune importance pour l'usage qui en était fait, et compte-tenu que ces calculs pouvaient toujours se faire avec un crayon, une corde et une règle. Si l'on veut hasarder une image explicite pour les grands tracés au sol, on peut dire que s'il s'agissait d'un calque projeté de très haut, les écarts correspondraient à l'épaisseur d'un trait de crayon.

L
Léonard de Pise (surnomme Fibonacci) posa la fameuse suite dans laquelle chaque terme est égal à la somme des deux précédents:
1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377...


ce qui est une progression géométrique. Elle n'est pas innocente puisque, à un moment, elle donne Phi:
89/55 = 1.618 déjà approché au rang précédent 55/34= 1.6176..
et cela continue: 4181/2584 = 1.618 ou 6765/4181= 1.618

A la rigueur la série 3-6-9 peut être considérée comme le début d'une chaîne style Fibonacci (3+6=9)
Dans cet esprit, on pourrait alors pousser plus loin et l'on obtient: 3-6-9-15. Ce dernier nombre rappelle les rapports que l'on vient d'étudier, les séries 3-6-9 débouchant, après multiplication par la coudée et division par Pi, sur une progression en 5, voire en 15 pour le chiffre 9.
Y aurait-il un lien ?

M
Pour revenir à phi puisque nous venons de l'évoquer, rappelons qu'il se calcule de diverses manières dont une part du triangle de rapport 1-2.

On prend un triangle rectangle de côtés 1 et 2 . On trace un arc de cercle de rayon l (petit côté) pour l'arrêter sur l'hypoténuse (de 2,236) et repartir de là pour tirer un autre arc de cercle jusqu'au grand côté. Ce dernier point est 1.618 (phi).
On l'obtenait déjà par l'addition du petit côté et de l'hypoténuse le tout divisé par le grand coté 1+racine(5)/2 =1.618
Il est manifeste qu'il y a une relation entre les deux nombres, mais laquelle? Le périmètre du triangle a-t'il une incidence?

N
Déjà Pythagore écrivait "Tout est arrangé d'après le nombre". On trouve dans la Bible (Sagesse XI-20) s'adressant à l'Eternel: "Tu as tout disposé avec mesure, nombre et poids" Il est évident qu'il y a à décrypter. Au passage, on peut retenir une certaine conception qui voudrait que les chiffres 3-6-9 soient une sorte de clé. Clé vibratoire. Les valeurs irrationnelles iraient vers le spirituel alors que les nombres entiers (ou ramenés à une valeur rationnelle) seraient au niveau matériel. Pour certains ceci ferait partie des secrets révélés aux Rois de France lors de leur "initiation" avant le sacre.

Plus infos ici:

Extraits de : " Le Soleil Brûle la Rosée "

- Les Pyramides de Gizeh.

- Kéops sur la sphère terrestre

- La Septième Merveille du Monde.

O
Sans porter de jugement de valeur, pour avoir simplement toute la plage possible d'investigations, il était intéressant de poser la progression arithmétique permettant de dégager le comportement de la relation Coudée/Pi.
Mais en limitant la coudée à 5236 et Pi à 31416. Ceci permet de rester dans la ligne évoluée en "N". Effectivement, le quotient est un nombre entier.
Pour autant il reste à trouver quel peut être le lien entre ces nombres et la raison de cette relation, tout autant que l'origine de la coudée royale de memphis. Si l'on assimilait le périmètre du triangle à une circonférence qu'obtiendrait-on ?

5236 = coudée Royale de Memphis (prise souvent à tort pour 0.52) 31416 = Pi (arrondi )
-En fait cela, équivaut à prendre le sixième
-on obtient un nombre entier pour tous les nombres de référence à résolution ou somme théosophique de 3-6-9

Posté par rusty james à 17:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 avril 2012

Conference de Patrick Lambert sur la porte des étoiles

stargate-universe-4730768xqxyo

conference de Patrick Lambert sur la porte des étoiles
peu etre une porte de sortie en rapport avec l'an 2012