28 août 2011

1000 tremblements de terre enregistrés en Allemagne

czech-6Les essaims séisme Vogtland se produire sur une base régulière. Ils avaient des essaims massifs de retour dans 1908 and 1903 il, qui a causé beaucoup de dégâts avec des tremblements de terreetintensité multiples 6 and 7 (MSK-Scale). Ils ont eu de grands essaims de 1901, 1903, 1908, 1929, 1936, 1962 and 1985-86 ainsi que des essaims supplémentaire 2000 and 2008. En général, les séquences du tremblement de terre très fort produire une fois tous 75 années avec d'importants dommages. Cet essaim semble avoir commencé comme l'un des plus petits, Mais il n'ya pas de certitudes!

UPDATE 28/08/2011 - 17:33 UTC :
2011-08-28 06:45:08 M 3.0 Profondeur 4 km
2011-08-28 00:44:11 M 2.9 Profondeur 3 km
2011-08-27 16:25:54 M 2.9 Profondeur 2 km
2011-08-27 12:12:25 M 2.4 Profondeur 2 km
2011-08-27 11:53:20 M 2.5 Profondeur 3 km

UPDATE 27/08/2011 – 10:26 UTC : Et … comme prévu, les secousses continuent :
2011-08-27 05:48:17 M 2.6 Profondeur 2 km
2011-08-27 03:13:41 M 3.2 Profondeur 5 km
2011-08-27 00:06:55 M 2.6 Profondeur 4 km
2011-08-26 19:25:11 M 2.5 Profondeur 4 km
2011-08-26 16:53:16 M 2.2 Profondeur 8 km
2011-08-26 15:27:24 M 3.1 Profondeur 6 km
2011-08-26 15:19:25 M 2.4 Profondeur 4 km

UPDATE 17:43 UTC : Les tremblements de terre ne sont pas encore terminée. Les tremblements de terre suivante s'est produite après que la liste ci-dessous :
2011-08-26 13:23:37 M 2.2 Profondeur 2 km
2011-08-26 13:18:36 M 2.4 Profondeur 5 km
2011-08-26 08:52:40 M 2.7 Profondeur 3 km
2011-08-26 08:51:05 M 2.5 Profondeur 3 km
2011-08-26 08:26:07 M 2.6 Profondeur 5 km

L' Allemagne frontière tchèque région a été frappée par une essaim de séismes avec des tremblements de terre essentiellement très faible, les plus forts de mesure 4.0 et 3.6. Les tremblements de terre ont commencé leur séquence mardi.
Cheb / Vogtland est un zone sismique active où les sismographes avons enregistré beaucoup d'activité (dont beaucoup ne peuvent pas être ressentis par les humains).
Le séisme a été ressenti dans un rayon de la zone modérée à proximité de quelques dizaines de kilomètres de l'épicentre. Tremblements ressenti par les gens dans Carlsbad, Basse Zandov ou Birch.

Depuis mardi, plus de 1,000 tremblements de terre ont été enregistrés (oui, ce n'est pas une erreur comme 99% de ces tremblements ne pouvait être mesurée avec des instruments et ne peuvent pas être ressentis par les humains) .
L' épicentres se déplacent lentement vers le nord.

Un essaim sismique similaire a été enregistrée il ya trois ans.

Par le jeudi soir, des dizaines de sismographes ont enregistré répliques. Ci-dessous la liste complète des répliques comme indiqué jusqu'à présent. Max. dommages à l'ampleur actuelle des fissures dans les murs, objets tombés et, occasionnellement, une cheminée s'est effondrée. Cela se produit surtout dans les maisons de briques anciennes.Ces dernières années, les scientifiques ont noté une augmentation dans le mouvement du magma vers la surface de la terre dans le bassin de Cheb, à l'ouest République tchèque République. They say rising magma could be one of the causes of the earthquake swarms, which regularly occur in the Vogtland, North-West Bohemia, the Fichtelgebirge and the Upper Palatinate. Ils disent que la montée de magma pourrait être une des causes des essaims séisme

Earthquakes > magnitude 2, since the start of the activity (update at 11:07 on August 26)
UTC Time and date       Magn    GPS coord epicenter    Depth    Area / Country
2011-08-26 06:54:05     3.6     50.23°N    12.42°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 06:15:45     3.3     50.23°N    12.41°E     6     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 03:46:14     2.4     50.26°N    12.45°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:55:58     2.8     50.24°N    12.40°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:47:13     2.4     50.22°N    12.47°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:36:26     2.9     50.24°N    12.41°E     10     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:32:25     2.6     50.24°N    12.41°E     10     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:17:30     3.1     50.24°N    12.40°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 02:09:59     2.5     50.24°N    12.40°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 01:45:27     2.9     50.23°N    12.38°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 01:40:35     2.4     50.21°N    12.43°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 01:38:52     2.2     50.24°N    12.46°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 01:02:59     2.3     50.26°N    12.36°E     3     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 00:55:57     2.7     50.24°N    12.41°E     6     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 00:35:02     3.2     50.23°N    12.43°E     4     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 00:15:34     3.4     50.25°N    12.39°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-26 00:10:34     2.6     50.24°N    12.42°E     3     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-25 23:33:21     4.0     50.20°N    12.45°E     9     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-25 23:05:41     3.6     50.26°N    12.44°E     5     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-25 22:55:03     2.8     50.23°N    12.44°E     4     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)
2011-08-25 22:46:32     2.4     50.23°N    12.43°E     4     Vogtland (Germany) / Cheb (Czech)

Posté par rusty james à 22:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12 juillet 2011

Des scientifiques de la British Antarctic Survey ont decouvert des volcans sous marins inconnus

11071110475511 juillet 2011 - ANTARCTIQUE - Des scientifiques de la British Antarctic Survey (BAS) ont découvert des volcans jusque-là inconnues dans les eaux océaniques autour des îles Sandwich du Sud à distance.  Utiliser embarqués technologie de cartographie du fond marin au cours de croisières de recherche à bord du James Clark Ross RCV, les scientifiques ont trouvé 12 volcans sous la surface de la mer - certains jusqu'à trois kilomètres de haut. Ils ont trouvé les cratères laissés par 5 km de diamètre volcans s'effondrer et 7 volcans actifs visible au-dessus de la mer comme une chaîne d'îles. . La recherche est également importante pour la compréhension de ce qui arrive quand des éruptions volcaniques sous-marines ou d'effondrement et de leur potentiel de création de risques graves tels que les tsunamis. . Aussi ce paysage sous-marin-, avec ses eaux réchauffées par l'activité volcanique crée un habitat riche pour de nombreuses espèces de faune et ajoute un nouvel aperçu précieux sur la vie sur Terre.— . S'exprimant lors du symposium international sur les sciences de la Terre en Antarctique à Edimbourg le Dr Phil Leat du British Antarctic Survey a déclaré: «Il ya tellement de choses que nous ne comprenons pas sur l'activité volcanique sous la mer - il est probable que les volcans sont en éruption ou de s'effondrer à tout moment.  – Science Daily Les technologies que les scientifiques peuvent désormais utiliser des navires non seulement nous donner une occasion de reconstituer l'histoire de l'évolution de notre terre, mais ils contribuent également à jeter un nouvel éclairage sur le développement des événements naturels qui présentent des dangers pour les personnes vivant dans les régions les plus peuplées de la planète "-. Science Daily

Posté par rusty james à 10:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 mars 2011

Un violent tremblement de terre en birmanie de 6.8

h_3_ill_1042767_birmanie6La secousse est survenue en plein triangle d’or, aux confins de la Birmanie, de la Thaïlande et du Laos, une zone montagneuse difficile d’accès mais théâtre d’un très actif commerce transfrontalier.
Elle a été particulièrement violente dans des communes situées entre les villes de Tachilek et Kengtung, d’où proviennent pour l’instant toutes les victimes birmanes.
« Le bilan est monté à plus de 60 morts dans les communes de Tarlay, Mine Lin et Tachilek », a indiqué une source birmane à l’AFP sous couvert de l’anonymat.
« Les routes sont fermées. Selon nos informations, plus de 130 bâtiments se sont effondrés », a-t-elle ajouté en craignant que le bilan ne s’aggrave encore.
Côté Thaïlandais, une femme de 52 ans a été tuée dans le district de Mae Sai, à proximité de la frontière, selon la police locale.

L’épicentre du séisme, qui s’est produit à une profondeur d’une dizaine de kilomètres, a été localisé par l’Institut de géophysique américain (USGS) à 90 kilomètres au nord Chiang Rai (nord de la Thaïlande), en territoire birman.

Chris Herink, directeur en Birmanie de l’organisation humanitaire World Vision qui dispose d’une trentaine d’employés dans la région touchée, a indiqué que les répliques se poursuivaient dans la matinée.
« Beaucoup de gens se réfugient hors de leur maison », a-t-il expliqué à l’AFP par téléphone depuis Rangoun en tout début de matinée. « Il ne me semble pas y avoir de dégâts d’infrastructures catastrophiques bien que beaucoup de bâtiments soient fissurés (…). Mais les zones rurales sont sources d’inquiétude », a-t-il ajouté.
« Il y aura d’autres mauvaises nouvelles au cours de la journée, je le crains », a-t-il encore affirmé.
Toute la péninsule indochinoise a tremblé
Le séisme a manifestement été ressenti dans une zone très large, provoquant des scènes de panique même si seules la Birmanie et la Thaïlande ont fait état de dégâts matériels et de victimes.
Des secousses ont été perçues dans des immeubles élevés de Bangkok. Naypyidaw, la capitale birmane, située à plusieurs centaines de kilomètres plus au sud, et Mandalay ont aussi un peu tremblé, de même que Vientiane.
À Louang Namtha, dans le nord du Laos, « ça a tremblé un peu, peut-être pendant deux minutes », a indiqué Adrian Schuhbeck, employé de la coopération allemande.
Au Vietnam, les secousses ont été ressenties à Hanoï ainsi que dans plusieurs localités du nord.
« Plusieurs grands bâtiments ont tremblé dans le nord du Vietnam et à Hanoï et cela a provoqué une certaine panique chez les gens », a précisé Le Huy Minh, directeur adjoint de l’Institut national de géophysique.
« Il y a une grande panique chez les résidents », a indiqué Nguyen Thai Son, un expert de cet institut installé à Dien Bien Phu, petite ville du nord-ouest du pays, à 350 kilomètres de l’épicentre.

La Radio nationale de Chine a confirmé pour sa part que le séisme avait été ressenti dans la province du Yunnan (sud-ouest). Il a provoqué des fissures dans des maisons et des écoles, les craintes de réplique poussant de nombreux habitants à passer la nuit dehors.
Le séisme est intervenu 13 jours après celui qui a déclenché au Japon un tsunami destructeur, qui a fait un total de 27.000 morts et disparus, selon le dernier bilan.
Mais aucun avis d’alerte au tsunami n’a été émis, la secousse tellurique étant survenue trop loin à l’intérieur des terres pour déclencher un raz-de-marée.
La Birmanie et le Japon se trouvent sur des plaques tectoniques différentes et les deux séismes ne sont probablement pas liés.

12 mars 2011

Explosion de la centrale nucléaire de Fukushima au japon .

Maroc_nucl_aire10h24. L'incident à la centrale de Fukushima s'est produit alors que l'exploitant tentait de réduire la pression dans le coeur du réacteur. L'explosion pourrait avoir été causée par de l'hydrogène, utilisé pour refroidir le réacteur.
10h15. Des «super pompiers» vont être envoyés à la centrale nucléaire de Fukushima, selon le porte-parole du gouvernement japonais.

10h05. Les employés présents sur le site de la centrale de Fukushima reçoivent en une heure une dose de radioactivité qui correspond à la limite de radioactivité à ne pas dépasser annuellement, selon l'agence Kyodo.

9h40. La préfecture de Fukushima confirme l'effondrement du toit et des murs du réacteur. D'après Tokyo Electric Power (Tepco), l'opérateur de la centrale, l'explosion s'est produite après une secousse et le toit et les murs se sont effondrés, a rapporté la télévision NHK.
9h21. Le toit et les murs du bâtiments du réacteur de Fukushima se sont effondrés, selon la télévision NHK. Les télévisions nippones conseillent aux riverains de se calfeutrer.
9 h 12. Des employés auraient été blessés dans la centrale de Fukushima N°1 selon la télévision publique NHK. Selon un expert nucléaire qui s'exprimait sur NHK a affirmé qu'il pourrait s'agir d'une explosion «intentionnelle».
9 heures. Une explosion entendue à la centrale nucléaire de Fukushima N°1 au dessus de laquelle un nuage de fumée blanche se dégage, selon l'agence Jiji.

il semble bien que dans les mois à venir il   y aura des désastres combinés ,il n'ya pas de hasard que ceux qui réfléchissent le fasse , il n'ya pas de hasard dans ce monde ni de fatalités.....Combined_disasters

Posté par rusty james à 14:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mai 2010

menace d'eruption du 2e volcan islandais 10 fois plus grand

Islande
Menace d'éruption d'un nouveau volcan islandais
L'Expansion.com -  23/04/2010 12:39:00

volcan_005"Katla la sorcière" pourrait bientôt entrer en éruption. Les conséquences pourraient d'être beaucoup plus graves que l'Eyjafjöll.

La terre gronde sous le glacier, où un panneau métallique avertit du possible danger: quelque part dans les profondeurs sommeille le Katla, un puissant volcan islandais qui menace de se réveiller après l'éruption de son petit voisin, l'Eyjafjöll. Baptisé du nom d'une sorcière de la mythologie islandaise, le Katla, dix fois plus puissant que l'Eyjafjöll, n'est distant que d'une dizaine de kilomètres de l'éruption qui a paralysé pendant une semaine une grande partie du trafic aérien en Europe. S'il se réveillait à son tour, ce que les volcanologues redoutent dans un futur proche, l'éruption actuelle ne serait qu'"un petit prélude", a averti cette semaine le président islandais, Olafur Grimsson, selon qui la question n'est pas "si", mais "quand", le Katla se réveillera.

Il faut un bon 4x4, ou alors un équipement de haute montagne et des motoneiges, pour atteindre le glacier de Solheimajokull, sous lequel se trouve le volcan qui surplombe l'océan Atlantique dans la pointe sud de l'Islande. La réputation sulfureuse du Katla se reflète aussi dans le paysage sauvage qui l'entoure: des failles volcaniques recouvertes d'une glace bleutée et de neige dure, battues par des vents violents, où seuls quelques rares corbeaux apportent un signe de vie.

Pour l'instant, les détonations sourdes entendues toutes les quelques minutes sous le glacier qui l'emprisonne viennent des explosions de lave qui se produisent dans l'Eyjafjöll. Mais l'inquiétude des Islandais vient du fait qu'à chaque fois que l'Eyjafjöll est entré en éruption au cours du dernier millénaire, le Katla a toujours rapidement suivi. "Il y a eu trois éruptions de l'Eyjafjöll et le Katla a suivi à chaque fois", explique Sigrun Hreinsdottir, une géologue de l'Institut islandais des Sciences de la Terre.
Quinze minutes pour évacuer

Certains pensent même que les deux volcans sont directement reliés, leurs magmas circulant de l'un à l'autre. Pour Mme Hreinsdottir, ce qui se passe à l'intérieur des volcans reste néanmoins largement un mystère. Ce que les experts savent, c'est que le Katla se réveille environ tous les 80 ans depuis que les Vikings ont, les premiers, colonisé vers le IXe siècle l'île de l'Atlantique Nord, à la frontière du cercle polaire. La dernière éruption remonte à 1918. "C'est la plus longue pause observée jusqu'à présent, c'est pour ça que nous surveillons ça de très près", explique Mme Hreinsdottir. Une éruption ne serait pas nécessairement dangereuse mais pourrait au moins être aussi spectaculaire qu'il y a 92 ans, lorsqu'un flot énorme venu du glacier en train de fondre, charriant des blocs de glace de la taille d'une maison, s'était rué vers l'océan. Le sud de l'Islande avait également été recouvert de cendres blanches.

Quant à d'éventuelles conséquences pour le reste de l'Europe, elle dépendront du sens du vent, du volume et de la nature des cendres rejetées, ainsi que de la hauteur des nuages de fumée, des paramètres qui dissuadent les volcanologues de spéculer sur un scénario. Dans sa ferme au pied des montagnes voisines du Katla, Andrina Erlingsdottir est lasse d'attendre quelque chose qui semble inévitable. "On attend le Katla. On espère que ça va venir vite mais on est certainement les seuls dans ce cas", dit-elle en riant. Sa famille vit en effet de l'organisation de randonnées sur les glaciers voisins et les temps sont durs. Elle-même ne croit pas à une éruption imminente mais elle n'oublie pas la légende de la montagne où est enfermée "Katla la sorcière". Elle n'aura que 15 minutes pour évacuer sa maison si le volcan entre en éruption. "Quand elle se met en colère, vous n'avez pas intérêt à venir la déranger", prévient Andrina.

               

Posté par rusty james à 23:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

18 avril 2010

seismes en direct et en temps reel mondiales

<p><p><p><p><p>IRIS Seismic Monitor - Recent Earthquakes</p></p></p></p></p>

tous les séismes en direct du jour

             

cliquez sur last 30 days eartquakes et vous aurez tous les seismes sur la terre depuis 30 derniers jours

 

Home | About IRIS | Programs | Data | Software | Instrumentation | Publications | Staff | Employment | Sitemap | Contact

IRIS
Copyright © 2010 IRIS - Incorporated Research Institutions for Seismology
Submit changes, questions, or comments related to this page.

NSF

Posté par rusty james à 20:52 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 mai 2009

Un volcan sous-marin est entré en éruption au large de la côte de l’archipel de Tonga

ret

Un volcan sous-marin est entré en éruption au large de la côte de l’archipel de Tonga, émettant de larges nuages de fumée, de vapeur et de cendres  dans le ciel au-dessus de l’océan Pacifique Sud, le 18 mars 2009. Le phénomène s’est produit à environ 10 kilomètres de la côte sud-ouest au large de l’île principale de Tongatapu – une région regroupant une trentaine de volcans sous-marins. Les habitants rapportent qu’une colonne de vapeur et de cendres est apparue lundi matin (16 mars 2009), après une série de tremblements de terre qui ont été fortement ressentie dans la capitale, Nuku’alofa.

NASA images by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team. Caption by Michon Scott.

Cette image de l’activité volcanique a été capturée par le satellite Aqua de la NASA le 18 mars 2009. Sur cette image, le secteur situé autour de l’éruption apparaît en bleu-vert, couleur résultant probablement des dépôts à la surface de la mer. La partie apparaissant en blanc, au centre de ce secteur peut résulter de la vapeur sortie du volcan.

Au Nord-Ouest du site de l’éruption, un ensemble de pierre ponce, roche poreuse, qui flotte sur la mer. Un cas similaire s’était produit dans le même archipel en août 2006.

Tonga est un archipel de 170 îles environ, situé à mi-chemin entre l’Australie et Tahiti, dans la partie du Pacifique surnommée “anneau de feu” ; ce dernier forme un arc de zones volcaniques et sismiques qui s’étend du Chili en Amérique du Sud en passant par l’Alaska et du Vanuatu à Tonga.

L’anneau de feufg

Par ailleurs, un séisme d’une magnitude de 7.9 a frappé la région des îles Tonga, jeudi 19 mars à 18h17 UTC. L’Institut national de géophysique américain (USGS) a placé l’épicentre de ce tremblement de terre à 210 kilomètres de Nukualofa, capitale des îles Tonga, et 480 km des îles Ndoi dans les Fidji à une profondeur de 10 km.