REIKI danger :expérience de groupe et possession

reikihand1Témoignage d'une femme initiée au Reiki ,ces pratiques attirent bel et bien des esprits de basses frequence qui finissent bien souvent par destabiliser celui qui s'y adonnent.

Mon aventure avec le Reiki a commencé en 1999, avec une conférence donnée dans ma région. A..., l'intervenant, un petit gringalet au regard pétillant, nous parlait d'une énergie de guérison, de niveaux d'énergie, de plan astral : tout cela était nouveau pour moi, évoquant cependant les magnétiseurs de nos campagnes. J'étais à l'époque un peu déprimée et cherchais les moyens d'aller mieux sans recourir aux antidépresseurs. Le coût du stage étant modeste, je me dis que cela valait le coup d'être tenté, et que je pourrais peut-être me faire de nouveaux amis.

Le fameux week-end arriva. Nous étions 5 femmes de 25 à 45 ans. J'étais la seule à n'avoir eu d'autre contact avec le Reiki que cette conférence !. Après nous avoir fait signer un papier attestant que nous n'avions jamais été traitées pour maladie mentale ( !) Alain commença son enseignement. D'abord la légende du Reiki, truffée d'ailleurs d'inexactitudes historiques (le fondateur, Mikao Usui, n'a jamais été moine chrétien, ni enseignant en Université..) --peu importe -, ensuite un exposé succinct d'anthropologie orientale : corps astral, chakras./, ainsi qu'un protocole de positions de mains à effectuer sur soi ou sur une autre personne pour communiquer l'énergie.Ma curiosité était grande !

Vint le temps qu'A... appelait "les instructions ", pour lesquelles il nous convoquait individuellement dans une pièce. Mon tour arriva, il me fit asseoir et commença des sortes de passes magnétiques derrière ma nuque, sur mes mains…Je devais garder les yeux fermés. Je vécus une sorte de vertige difficile à décrire, une sensations inconnue. Plus tard je sus que j'avais subi ce que les bouddhistes des écoles ésotériques appelaient une initiation tantrique, réservée dans cette tradition à des moines " super-entraînés ". Cette opération dura une dizaine de minutes. De retour dans la pièce commune, je devais opérer sur moi les positions de main apprise plus tôt. Oh surprise ! cela marchait ! Une espèce de flux magnétique (le même que celui ressenti précédemment) coulait dans mes mains. Formidable ! Les autres filles commentaient l'expérience : pour toutes il s'était passé " quelque chose ".

C'est ainsi qu'au fil des mois nous nous sommes retrouvées pour échanger des 'soins', confronter nos expériences, …Cela m'amusait beaucoup mais je sentais confusément la nécessité d'y voir plus clair.

Certains faits me dérangeaient : Certaines filles affirmaient avoir des contacts avec des " guides ", des " êtres de lumière ", ou autres entités bienveillantes, et personne ne remettait en question leurs dons de médium. Une autre était comme habitée pendant les soins par une force qui agissait à travers elle, manipulant la personne avec des gestes qu'elle ne contrôlait pas, et cela m'impressionnait. Alain venait parfois à nos séances d'échange. Certains de ses dires heurtaient ma foi chrétienne .

D'autant plus que ses interprétations des dogmes bouddhistes (réincarnation, karma,..) me semblaient peu orthodoxes. Il assimilait également l'énergie du Reiki à l'Esprit-Saint chrétien, et je n'étais pas d'accord ! Je découvris au fil de mes lectures que la traditon initiale du Reiki, ancrée dans le bouddhisme shingon japonais, avait subi maints changements depuis sa création il y a un siècle . Un peu comme si les prêtres d'une religion s'amusaient à transformer les sacrements, les liturgies, les symboles, au gré de leur fantaisie. Il n'y avait plus un Reiki, mais des Reikis, inscrits dans la mouvance du nouvel âge que je découvrais, avec ses excès et sa confusion.
mind
Du côté familial, cette nouvelle pratique engendra des bouleversements.Mon mari me laissait faire mes expériences, posant un regard amusé et sceptique sur tout cela. Mes enfants étaient vaguement intrigués, mais appréciaient l'intervention du Reiki sur un petit bobo, une douleur,… Mais les choses se gâtèrent à la mort de mon père . Je lui fis des séances à l'hôpital, tout en m'en appliquant aussi à moi-même. Je me rends compte maintenant que j'étais en décalage total avec mes frère et sœurs , qui eux vivaient le stress, le chagrin. Moi, j'étais' bien', une belle sœur m'a confié par la suite que j'avais un air un peu absent, comme si j'avais créé une barrière entre l'évènement douloureux et moi. Bref mon air énigmatique et mes impositions de mains n'ont pas été du goût de tout le monde : je me suis retrouvée insultée, stigmatisée, mise au ban de la famille, sans trop comprendre ce qui s'était passé.

Après l'enterrement je reçus des lettres d'insultes de mon frère, qui essaya d'impliquer mon mari dans le " complot " : Il fallait me faire renoncer au plus vite à ces pratiques occultes qui me rendaient folle ! Mon mari me soutint, car il comprit combien je souffrais de l'intolérance de mes frères et soeurs. J'avais eu du chagrin, j'étais restée jusqu'au bout au chevet de mon père, je l'avais aidé comme je pouvais dans ses derniers moments, mais j'avais exprimé mon émotion de façon très différente, très " zen ", et cela ma famille n'y était pas préparée et avait interprété mon attitude comme du mépris , de l'indifférence…Un beau gâchis.

Rentrée chez moi , ces douloureux évènements m'amenèrent à consulter un psychologue. Au fil des séances je compris les motivations inconscientes qui m'avaient tournée vers le Reiki, je pus exprimer mes craintes face à ses dérives " new-âge ", peu compatibles avec ma foi, me positionner face à une certaine " volonté de puissance " qui anime ceux qui font vocation de soigner leur prochain par " imposition " (ce mot est révélateur !) des mains, bref je commençai à y voir plus clair et à faire le tri : Qu'est-ce que je pouvais garder du Reiki ? où se situait le danger ?

Les choses se compliquèrent quand C.. vient se confier à moi : avide de bien-être, elle avait franchi tous les degrés du Reiki jusqu'à celui de maître, et là les choses se gâtèrent : elle entendait des esprits, sentait leur présence, se mit à délirer. Aïe ! Mon psy me conseilla un bon psychiatre qui parvint à la soigner. C… a coupé les ponts avec le Reiki, elle dit qu'elle est allée trop loin. Je sus par la suite qu'elle avait connu jadis une dépression avec 'bouffées délirantes ".Mes convictions se renforcèrent : le Reiki est loin d'être aussi anodin et merveilleux que le prétendent ses propagateurs, surtout pour les personnes fragiles.

La fréquentation d'Internet a renforcé mon impression : les forums de Reiki montrent bien la confusion qui règne dans ce domaine. Petit à petit je me suis éloignée de ce milieu. Il est trop tôt pour faire un bilan, et je ne peux pas affirmer honnêtement que le Reiki soit une mauvaise chose, puisque j'y ai toujours recours ponctuellement (très peu sur les tiers, mais plutôt sur moi-même) , et je connais quelques personnes qui n'ont pas été affectées par sa pratique. Ce que je lui reprocherais, c'est son environnement new-age ainsi que la formation hâtive de ses maîtres et de ses pratiquants. C'est devenu une affaire commerciale juteuse, les stages sont de plus en plus chers, et le stage d'enseignant dépasse souvent les 1 500 euros. Malgré cela, de nombreuses personnes le passent sans avoir la carrure nécessaire pour transmettre des enseignements subtils et délicats. Ils transmettent "du n'importe quoi ", ce qui dans ce domaine est bien ennuyeux.

Posté par rusty james à 17:41 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


L'ère du Verseau 'effet cristal et forces secrètes de notre globe

 

133755-bigthumbnail

L'ère du Verseau et l'effet cristal Historiquement et ésotériquement, nous arrivons à l'ère du Cristal : que ce soit par la généralisation des semi-conducteurs à cristaux solides, des solutions à cristaux liquides dont la recherche évolue de jour en jour, etc. L'approche du cristal, qui semble être à la base des forces générées par les pierres levées, comme le croit Williams, peut se faire de différentes façons. La propriété la plus connue du cristal et son utili­ sation la plus courante, en ce qui concerne le cristal naturel, sont l'effet dit « piézo-électrique », qui veut qu'un cristal taillé soumis à un· champ de pression variable engendre un courant électrique dont la varia­ tion reproduit celles des pressions auxquelles elle est soumise.

Cette propriété est mise à profit dans les têtes de pick-up à bon marché et de nombreux cap­ teurs de pressions. Mais c'est sans doute l'effet inverse qui doit nous intéresser. Il veut qu'un cristal soumis à un champ électrique se déforme mécaniquement proportionnel­ lement aux variations de ce champ. Ici entre en jeu la notion de résonance qui à partir d'une fréquence centrale diminue avec certains pics de fréquences d'harmoniques secondaires. Actuellement, une idée fait son chemin : puisqu'un  Les veines du dragon cristal est sensible aux champs électriques, pourquoi ne pas tailler des cristaux à la taille nécessaire pour qu'ils soient sensibles aux fréquences électriques par­ ticulières qui parcourent notre planète ? Taillé à la bonne dimension et selon certaines lois mathématiques (que l'on retrouve dans l'amplificateur géant que constitue la Grande Pyramide de Chéops), l' effet cristal en question devrait entrer en résonance avec lui-même et engendrer à son tour des ondes mesurables ou non mais en tout cas liées à la gravi­ tation, à la variation du champ magnétique terrestre, etc. Et aux ondes de forme, énergies dont nous aurons à reparler plus spécialement.

Si cela était possible, nous aborderions alors une science qui, si elle est poussée suffisamment loin, _ peut nous conduire à la compréhension profonde de l' Ener­ gie de Gravitation, et même à sa maîtrise. L' ÉNERGIE TEMPS serait appréhendable, et la maîtrise de cette énergie permettrait de ralentir ou d'accélérer tous les processus biologiques et pourquoi pas d'inverser le sens de leur évolution. Sans compter ses applications thérapeutiques ... Le domaine ouvert est donc très vaste, mais aussi très dangereux. Des recherches privées dans ce domaine ne peuvent se faire sur le plan purement scientifique, ni même sur le plan initiatique, car il y aura interfé­ rences psychiques entre l'observateur et la matière manipulée. En vérité, il s'agit là d'une véritable ALCHIMIE des vibrations, à laquelle certains chercheurs ont déj à participé.

Cette science est celle du Bien et du Mal, car elle pourrait très certainement permettre de mani­ puler les masses !  De la magie des druides Les druides et la maîtrise du temps II reste encore sur notre vieux sol celte quelques druides initiés dont le langage est en parfaite harmonie avec les thèses les plus avancées de la futurologie. Voici ce que me confia dernièrement un de ces Sages : « La lumière dite normale émet des vibrations dans toutes les directions, contrairement à la lumière pola­ risée qui ne voyage que linéairement. La pierre peut avoir deux rôles selon l'usage qui en est fait. La pierre taillée à l'abri des rayons solaires projette un faisceau d'ondes qui, dans une idéation métaphysique, fait se joindre les bords parallèles en un point que nous nommerons " OMÉGA ".

De ce point focalisé, repartira, à l'échelle microcosmique, une onde de lumière à ondes circulaires. Cette dernière onde surgira alors du FUTUR, c'est-à-dire, en ce qui nous concerne plus précisément, d'un atome du Soleil, lequel pro jettera l'intention du préparateur à la date calculée par celui­ ci. Cette opération de haute magie programme l'uni­ vers, qui n'est qu'un instrument entre les mains de ceux qui, peut-être sans argent et sans "pouvoir " détiennent ce qu'il est convenu d'appeler la PUIS­ SANCE. » Je ne saurais mieux schématiser le mouvement de cette opération qu'en dessinant sur l'échelle métaphy­ sique ce mouvement d'ondes, et ce dessin fait songer à une ogivé gothique ornée de sa rosace. Ce procédé fut combattu, et je le conçois fort bien, par une partie des initiés (Concile de Nantes) et par des anges réincarnés (archanges), car durant une période, certains étaient partisans de redonner au cours même du cycle une nouvelle chance aux âmes exclues d'elles-mêmes du monde de la lumière,    de la relativité. Or cette opération présente un « sacri­ fice » à la cause des âmes errantes en quête de réin­ carnation, car elles payent un tribu à «l'eau mère » qui se recharge de sa substance immanifestée, non incluse dans le substratum luminique.

Pour compenser cette perte d'équilibre et reverser dans le circuit cette «eau mère » qui est du «Temps Passé » sorti de sa prison de lumière, il fallait ordonner l' élévation de pierres monolithiques amenant sur Terre le retour du substratum sous forme d'eau, qu'elle soit de pluie ou de suintement. Un menhir émet des ondes magnétiques qui, pour infimes qu'elles soient, se croisent avec les ondes . De la magie des druides telluriques, provoquant des abondances de pluie, qui ne sont pas toutes d'origine purement météorologique. Dans certains cas, pour accélérer et localiser ce phénomène de transmutation non radioactive, une pierre plate était posée sur deux socles écartés et, de cette pierre couchée, partait une nouvelle onde magné­ tique qui, se croisant sur des ossements alors enterrés sous le monument, faisait suinter lentement de ces corps calcaires, à la texture capillaire, de l'eau comme d'une fontaine. Nous devons nous souvenir à ce propos que l'eau,  Les veines du dragon dans une texture capillaire, n'est plus soumise à l'eff et de gravitation, du fait de l'adhésion entre les molécules d'eau et celles du tube.

La capillarité est la seule force qui s'oppose naturellement à la gravitation. Les confidences d'un initié Notre ami le druide poursuivit : « Tout ce que nous venons d'énoncer implique qu'il y aurait eu quelques différends parmi les anges pour opter sur la politique à suivre avec les hommes. Ceux­ ci ont d'ailleurs dû être condamnés voici quelques millénaires, mais ont bénéficié d'un sursis, car le règne végétal et minéral devait avoir sa période de subli­mation, avant la fin des temps. Les hommes furent génétiquement mutés. La durée de leur vie fut abrégée et ils eurent ce physique qui ne choque pas notre œil, tant nous y sommes habitués, ce physique d'em­ bryon! » Inconscient, l'homme se fit l'esclave de la plante qu'il soigna, transplanta, améliora, tout en devinant parfois que celle-ci détenait la potentialité d'un monde sans temps, ce que lui révéla par exemple l'absorption de champignons hallucinogènes. Le minéral, lui, est un Moloch qui se nourrit des corps éthériques de ses victimes. Jadis, on lui sacrifiait par le feu de jeunes innocents. De nos jours, les hommes lui ont édifié un fantastique autel, sous la forme de millions de kilomètres d'asphalte, sur lequel se déversent chaque année des centaines de milliers de litres de sang. Le monstre est insatiable. L'invention de l'automobile a obligé les savants à exploiter de plus en plus les gisements pétrolifères. De la magie des druides La planète vidée de ses ressources naturelles s'épuise, et de béantes cavernes s'ouvrent en son sein, suppri­ mant les bains d'huile des mécaniques telluriques. Les secousses du Géon sont de moins en moins matelassées. Les tremblements de terre seront de plus en plus meurtriers. Moloch, exploitant la folie déambulatoire de l'homme, lui a fait oublier que les initiés avaient interdit l'usage de la roue ...

uggugMoyenne

Chapitre Ill LA VOIX DU DRAGON

De nombreuses légendes du passé mettent en scène des dolmens et des menhirs «bavards » : des pierres qui parlent ! L'imagination des Anciens n'avait pas de limite. Cependant leurs rêves les plus audacieux sèmblent au jourd'hui se concrétiser. Certaines pierres ont dé jà commencé à nous livrer la voix des morts. En effet, des recherches d'un intérêt exceptionnel fondées sur le principe de la désagréga­ tion des sons ont été eff ectuées dans les laboratoires du couvent des bénédictins de l'île Saint-Georges, à Venise, sous la direction du père Pellegrino. Ces études sont placées sous le contrôle du ministère de l'Intérièur italien et les résultats obtenus n'ont pas été divulgués. A ce que l'on sait, l'équipe scientifique de l'île Saint-Georges aurait mis au point des appareils électroniques permettant de reconstituer ou d'inter­ préter des sons provenant du passé et enregistrés au cœur de la matière. C'est également à l'aide d'un équipement très sophistiqué que, depuis 19 77, des chercheurs ont lancé • en Grande-Bretagne le PROJET DRAGON.

Ces derniers considèrent que l' Énergie Terrestre constitue le point de départ de leurs études. Cette  énergie peut être d'origine magnétique ou la résultante d'un mécanisme énergétique ayant sa source dans la croûte terrestre, pouvant également avoir une inter­ réaction avec l'énergié cosmique, solaire, lunaire ou encore avec d'autres planètes. Considérant également que d'autre part ces énergies ou cette énergie terrestre peuvent subir des phéno­ mènes de focalisation plus intense en certains points, afin de les activer plus encore; des pierres avaient été érigées ou dressées. Ces chercheurs admettent le fait que d'anCiens peuples avaient utilisé ces énergies, du fait de leurs connaissances plus approf ondies des lois de la nature, qu'ils étaient capables par des « pratiques » ou des « rituels » oubliés d'activer encore celles-cL Admettant que nous ne sommes plus capables de détecter ces éne r gies avec objectivité, de les canàliser, de les comprendre et éventuellement de les réutiliser telles que nos ancêtres s'en servaient, il est avant tout primordial de i e s détecter.

C'est le premier stade des travaux qui, depuis 1977, préside les activités de nos amis anglais. En premier lieu, la forme des alignements, la situa­ tion des pierres isolées ou assemblées (dolmens, tables, cairns, etc.) devaient être étudiées avec soin afin de déterminer les différentes intensités. Les résultats obtenus furent analysés puis comparés à des données dé jà connues de fréquences agissant sur le psychisme humain. Il était évident que de telles recherches nécessitaient et de l' argent et du · temps. Les membres (au nombre d'une vingtaine) se cotisèrent pour acquérir le premier appareil de mesure et utilisèrent au maximum, par  groupes de deux ou trois, leurs week-ends et leur temps de vacances. Le plus délicat fut de choisir le premier appareil... La masse des mesures à entreprendre était énorme. Il fallait savoir quelles sortes d'énergies pouvaient être émises et tester ces hypothétiques radiations. Le point de dé part fut le tri des anecdotes et des lé gendes recueillies un peu partout. Le rapport d'un zoologiste émettait l'idée (farfelue pour la science officielle) que les ultrasons étaient émis sur certains sites. Cette hypothèse fut retenue. Ce chercheur avait constaté le comportement bizarre de certains animaux.

On acheta un détecteur d'ultrasons ! Cet appareil fut mis en œuvre sur les sites décrits par le zoologiste et les résultats s' avérèrent concluants. Des signaux d'une très forte intensité furent recueillis et bien entendu enregistrés. Encouragés par ces premiers résultats, les membres du PROJET DRAGON. persévérèrent. Après de longues réunions (car en Angleterre le climat ne permet pas des travaux sur le terrain toute l'année durant), il fut décidé de faire l'impossible pour se procurer par tous les moyens un compteur Geiger. Quand le Géon parle Un an passa avant que ne puissent être eff ectuées les premières mesures. Le mauvais temps contraria les investigations. Quelques mois après, au printemps et en été, les résultats furent particulièrement concrets et encou­ rageants. Le site choisi fut celui de Rollright Circle - le  Cirque Rond - dans le Nord Oxfordshire, dans la propriété de Mme Pauline Flick, laquelle, après avoir été séduite par le pro jet, donna libre accès aux pierres implantées dans ses terres. Le cercle « magique » qui était à cet endroit compre­ nait également un menhir isolé - KINGSTONE. La Pierre Royale était un dolmen anonyme, quelques gens du pays la nommaient la Chambre Sépulcrale. Des légendes prétendaient que sur ces lieux se produisaient des phénomènes étranges de pierres en mouvement et que des personnes y auraient été pétri­ fiées et ainsi changées en pierre avant d'être enter­ rées là. Le programme prenait une forme concrète ! En octobre 1978, Mike Roberts, un électronicien, membre du groupe, bricola et améliora le détecteur ultrasonique.

Il reçut pour mission d'aller enregistrer sérieusement les émissions du lieu le plus caractéris­ tique décrit par le zoologiste et qui était aussi, par hasard, ce fameux Rollright Circle. Les résultats enregistrés apportèrent plus de ques­ tions qu'ils ne donnaient de solutions ! Le détecteur donnait des signaux très faibles dans le cirque même, mais alentour les pulsions étaient régulières et rapides tout en étant beaucoup plus fortes ! On imagina alors qu'une émission radio pouvait avoir été à l'origine de la régularité des pulsations enregistrées compte tenu de la régularité des fré­ quences. Après une enquête et des tests avec des récepteurs radio, faits aux alentours, près des habi­ tations et des immeubles de la ville proche, aucun signal semblable ne fut détecté. Force fut donc d'ad­ mettre que ces émissions venaient bien du sol, que les  pierres étaient donc bien des « activateurs » de ces émissions. En 1979, des équipes furent mises en place, elles se relayèrent sur le terrain pendant plusieurs mois consécutifs. Le fameux compteur Geiger acquis avec beaucoup de sacrifices fut utilisé pendant tout ce temps. En 1980, les mesures continuèrent. On les analysa et on les compara avec beaucoup d'ob jectivité. Entre-temps, un membre de l'équipe avait par hasard, lors de quelques jours passés sur place, trouvé que l'activité ultrasonique était plus intense que pen­ dant les autres périodes. Des clichés des pierres avai'ent été faits avec des films infrarouges.

Aucun résultat visible ne fut constaté. En 1981, d'autres mesures furent effectuées sur d'autres sites, en Irlande et en Cornouailles. Dès 1982, un autre détecteur ultrasonique plus puissant et plus sensible fut utilisé avec le compteur Geiger dans l'enceinte de Rollright Circle. · Les résultats globaux laissèrent apparaître des pul­ sations régulières, mais d'intensité différente suivant les heures du jour et de la nuit et, très étonnant, ces émissions étaient plus fortes aux équinoxes en ultra­ sons et faibles aux solstices. Le compteur Geiger, avec l'aide d'un scintillomètre, révéla également la présence de radiations au centre du cercle de pierres. Certains avaient émis l'hypothèse que les pierres levées ou autres pouvaient avoir été érigées sur des sites dont le sous-sol contenait des éléments radio­ actifs. Cela fut démontré impossible, car les variations d'émissions de radiations n'étaient ni permanentes ni  régulières, mais variaient suivant les heures et les saisons ! Maintenant, les autorités scientifiques s' intéressent à cette découverte et sont prêtes à collaborer avec les chercheurs parallèles. Il est vrai qu'actuellement, de nombreuses idées frappées de tabou sont remises en question ... De curieuses pierres magiques De très nombreux vols de quartz ont été signalés ces dernières années dans les industries travaillant pour l'électronique. Ces quartz spécialement taillés sont utilisés dans le fonctionnement des émetteurs­ récepteurs pour piloter des fréquences parfaitement étalonnées. Or, ce ne sont pas des cristaux taillés qui disparaissent, mais des silices brutes.

Ce fait est à retenir, car dans certains milieux bien renseignés, on affirme que ces larcins sont eff ectués par des membres d'une société secrète qui ont percé la véritable nature du Graal, et qui tentent de recréer l'émetteur idéal qui agirait sur la conscience des masses pour les conditionner. Cette hypothèse est à retenir, car le Graal, nous dit la légende, était une émeraude taillée, captant et renvoyant le mystérieux rayon vert émis par le soleil. Les pouvoirs magiques du Graal, l' émeraude tom­ bée du front de Lucifer, ont mis le feu à bien des imaginations. C'est ainsi qu'au cours de la dernière guerre mondiale, des commandos d'élite de la « SS » avaient reçu pour mission de retrouver cet objet magique. L'idée choque et semble folle. On doit pour­ tant se souvenir que Hitler avait été initié à l'enseignement de l' Ostara, l' école secrète de l' Inde où l'on apprend la science des Lamas, par Trebitsch Lincoln, le moine aux gants verts, ami personnel de Badmaëf, le Tibétain. Il désirait entrer en possession du vase d'émeraude à l'immense pouvoir. Le maître du Ille Reich n'ignorait rien des forces secrètes de notre globe. C'est ainsi qu'il fit coïncider les dates importantes de son gouvernement avec les fêtes religieuses du paganisme, qui marquent les époques où s'éveillent les grandes puissances de la nature.

C'EST AINSI QU'IL PRIT LE COMMANDEMENT DE L'ARMÉE LE 5 FÉVRIER 1938, À L'APPROCHE DE L'OSTERMONATH, MOIS MAGIQUE DE L'OSTARA, QUI VÉNÈRE LA DÉESSE DU PRINTEMPS GERMANIQUE.

C'est à Munich, berceau de la Sainte-Vehme et ville sainte des Rose + Croix de Bavière, qu'Adolf Hitler instaura le « CENTRE PSYCHIQUE » de son acti­ vité politique, jouissant ainsi du formidable égrégore qui planait sur cette cité. L'histoire le prouve, ce n'est pas à Berlin que le Führer prit une décision impor­ tante, mais touj ours à Berchtesgaden dans la solitude des Alpes bavaroises. N'est-il pas curieux de voir un homme d' État aban­donner tous ses services compétents, au moment même où il en aurait le plus besoin, pour re joindre SEUL la montagne où se trouvait un « Theaus » (maison de thé) construit spécialement pour lui ? Hitler pratiquait le culte des cimes et il savait que c'est surtout sur les sommets que l'on entre en commu­nication avec les forces occultes. Dans le silence et la méditation leurs messages sont plus nets. On prétend, que le chancelier haï possédait dans son cabinet de réflexion une pierre noire venant de la cathédrale de Cologne : un condensateur d'énergie psychique ! Hitler qui imposa pendant près de vingt ans sa volonté au monde ambitionnait le Graal, la puissance suprême avec laquelle il aurait pu mettre l'univers en condition. Les forces occultes lui refusèrent ce don, ce qui permit sans doute à l'humanité d'échapper à un satanique attentat. La quete du Graal a toujours représenté les aspi­rations de l'humanité vers le bonheur total. Elle fut pour la Chevalerie la recherche de la clé qui ouvre les portes d'un paradis d'Amour, auquel seuls les Purs peuvent prétendre. Ce n'est donc pas demain, hélas, que le SAINT vASE sera retrouvé ! Le trône de Satan Certaines pierres sont vivantes. Le mot SPHINX vient du grec « sphigks » qui vient lui-même de l'égyp­tien SHESPJ\NKH qui signifie :STATUE VIVANTE. Rete­ nons ce terme, car il a sans doute un sens réel, dont nous avons perdu l'entendement. Depuis des siècles, Juifs et Chrétiens ont jeté l'ana­thème sur la magie de l'ancien monde. Le symbolique serpent fut considéré par eux comme l' emblème de Satan. Au temps du Christ, Pergame était renommée pour son temple d'Esculape. La cité avait comme signe totémique le reptile maudit, image parlante de l'éner­gie tellurique ! Le monument le plus célèbre de la ville était un autel grandiose élevé à Zeus (Jupiter) deux siècles auparavant pour commémorer une victoire sur les Galates. Le grand mur enveloppant l'autel était orné d'une longue frise représentant un combat de géants.  L'acropole de Pergame ressemble à un trône monu­mental. A cause du mal et des vices qui régnaient en maîtres en ces lieux, on appela cette élévation LE TRÔNE DE SATAN.à suivre

 «LES ÉNIGMES  DE  L'UNIVERS,,
Collection  dirigée par  Francis  Mazière
GUY  TARADE LES  VEINES DU  DRAGON
ou La  magie  de  la  Terre

07 avril 2016

Peut-on communiquer avec les morts?

400x260-ct

Beaucoup de personnes se demandent si on peut parler avec les défunts, d'autant plus qu'il existe de nombreux peuples sur la terre qui vouent un culte aux morts. Puis, les témoignages dans ce sens abondent, beaucoup de personnes dans la vie de tous les jours ont déjà aperçu un défunt ou communiqué avec lui. Il y a même des personnes qui organisent des conférences dans lesquelles ils prêchent sur la prière aux morts. Le catholicisme a d'ailleurs inventé une pratique anti-scripturaire qui consiste à prier les saints, prier les morts, prier pour les âmes du purgatoire, afin de rallier le plus grand nombre de fidèles à sa doctrine. Ce sont toutes des pratiques totalement sataniques, qui ne sont inspirées que par des démons. J'ai lu le livre d'une femme, une mystique catholique qui communique avec les âmes du purgatoire, cette femme se nomme Maria Simma. Ces âmes avec lesquelles la dame communique lui demandent toujours de prier pour des personnes précises, parfois ces âmes demandent à la dame de demander à l'église locale de célébrer une messe en l'honneur d'une personne précise, parfois ces âmes demandent à la dame de demander à une personne précise de pardonner les gens qui lui ont fait du mal. En gros, ces âmes (Ou plutôt ces esprits qui se font passer pour des âmes humaines) perpétuent les pratiques de l'église catholique dans la conscience des individus. Dans ce livre, il y a un détail qui m'a marqué, ce détail je vais le partager avec vous tout de suite. On pose la question à Maria Simma (cf. Les dernières révélation extraordinaires de Maria Simma, p.37) pour savoir si elle a déjà été espionnée en train de communiquer avec les âmes du purgatoire, voici ce qu'elle répond:

Oui, c’est arrivé il y a bien des années quand des jeunes garçons ont grimpé sur une échelle pour me surveiller et m’écouter. Ils ont eu un petit choc en me voyant prendre des notes et en m’entendant poser des questions à cette âme. En plus, je souffrais à cette époque, ce qui les a touchés encore davantage, mais ils n’ont rien vu ni entendu de l’âme qui était avec moi ce soir-là. Quand j’ai su qu’on m’avait observée mais que les garçons n’avaient rien vu ni entendu, j’ai demandé à une âme comment cela se faisait. Voici la conversation qui en a résulté:
- « Les garçons sont encore vivants. »
- « Oui, mais moi aussi je suis encore vivante, et pourtant je peux vous voir et vous entendre »
- « Vous nous appartenez. Nous, nous sommes dans les ténèbres. Le chemin vers vous est lumière. »
- « Mais si je ne vous acceptais pas ? »
- « Par la miséricorde de Dieu, nous pouvons l’exiger de vous, parce que vous nous appartenez. »
- « Qu’est-ce que vous voulez dire par : ‘‘Vous nous appartenez’’ ? »
- Par votre vœu, vous vous êtes donnée à la Mère de Miséricorde de façon spéciale. Elle vous a donnée à nous. C’est pourquoi le chemin qui mène vers vous est lumière pour tant d’âmes. Il est bon que vous nous acceptiez avec amour et tristesse. De cette façon, vous pouvez nous délivrer plus rapidement, vous souffrez moins, vous recevez plus de grâces et de mérites et vous pouvez aussi obtenir plus de choses de nous concernant ceux sur qui vous nous interrogez. »

Vous avez suivi ça??? Je vais m'expliquer par la suite.

Le journaliste lui demande par la suite: « Le chemin vers vous est lumière.» Comment expliquez-vous cela?

Elle explique:

Avec mon vœu à la Mère de Miséricorde, le voile, comme l’appellent certains, a été levé pour que je puisse les rencontrer plus facilement. Elles peuvent alors venir vers moi chercher de l’aide.

Je ne sais pas si c'est la Vierge Marie qu'elle appelle la Mère de Miséricorde, mais une chose est certaine, et c'est la plus grande révélation que j'ai obtenu de ce livre: Lorsqu'on invoque la Vierge Marie, cet esprit nous livre à de nombreux démons qui prennent le contrôle de nos vies. Puisque la Vierge Marie qu'on croit invoquer n'est autre que la Reine du Ciel, ce démon dont nous parle le livre d'Esaïe dans la Bible. A titre de rappel, la Reine du Ciel est un autre nom de la Vierge Marie dans le catholicisme. Avec toute la puissance et toute l’autorité que cet esprit possède dans le monde spirituel, il n'est pas étonnant que cet esprit délègue une légion de démons au service de ceux qui l'invoquent, même s'ils croient parler à la mère de Jésus-Christ.

Le journaliste lui demande aussi: Quelle différence y a-t-il exactement entre votre expérience et celles des spirites ou des soi-disant médiums ou channelers ? (cf. page 29)

Elle répond:

S’il est une seule chose que je voudrais que le public croie dans ce que je dis, je voudrais que ce soit celle-ci. La différence est très simple et très claire, et nous devons la prendre très au sérieux. Ce qui se passe avec les spirites, c’est qu’ils croient appeler les âmes des disparus; mais quelle que soit la réaction à leur appel, c’est toujours et sans exception Satan et ses agents qui répondent. Les spirites et les « channelers » font quelque chose d’extrêmement dangereux pour eux-mêmes comme pour les gens qui vont leur demander conseil. Ils vivent dans un énorme mensonge. Il n’est pas permis d’invoquer les morts! C’est strictement interdit!
Personnellement, je ne les ai jamais appelés, jamais je ne le fais et jamais je ne le ferai. C’est Jésus qui l’a permis à travers sa Mère. Mais Satan peut naturellement copier et simuler tout ce qui vient de Dieu, et il le fait. Il est le singe de Dieu et imite tout ce que Dieu fait. Il peut imiter la voix des âmes et prendre l’apparence de leur corps, mais quelle que soit la réaction, elle vient toujours du Malin. N’oubliez pas que Satan peut même guérir, mais ces guérisons ne durent jamais.

C'est ça le propre du catholicisme: mélanger le mensonge à la vérité, et c'est d'ailleurs pour cette raison que cette religion réussit à embobiner le plus grand nombre. L'Eternel dit dans sa parole qu'il est interdit de s'adresser aux morts, tout simplement, il n'est pas qu'interdit de les invoquer, mais il est interdit de s'adresser à eux, puisque ce sont des démons qui viennent sous leurs apparences pour nous tromper.

"Si quelqu'un s'adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple." (Lévitique 20:6)

Puis, les guérisons de Satan peuvent durer toute la vie, ce qu'elle dit est totalement faux, mais ça c'est un autre débat.

Il faut que les choses soient bien claires dans votre esprit: Les morts sont morts. En d'autres termes, une fois qu'une personne est morte, il n'y a plus aucun contact entre elle et les vivants. Les morts s'en vont dans un autre monde avec lequel il nous est totalement impossible d'interagir. Beaucoup de personnes parmi vous ont vu leur proche parent en vision ou en songe, ce proche parent vous a probablement parlé, il vous a dit beaucoup de choses inintéressantes, il avait exactement la même apparence qu'il avait de son vivant. Sachez une chose, ce parent que vous avez vu est un démon! Il existe sur terre de nombreuses religions qui pratiquent des cultes aux morts, ce sont des pratiques sataniques et idolâtres. Je vais tout d'abord vous le prouver avec la Bibl.

"Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c'est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi." (Deutéronome 18:10-12)
"Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?" (Esaïe 8:19)
"Samuel était mort; tout Israël l'avait pleuré, et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait ôté du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l'avenir." (1 Samuel 28:3)

Je vous conseille aussi de lire tout 1 Samuel 28, vous comprendrez à quel point l'Eternel hait la communication avec les défunts.

Le catholicisme maintient les gens dans des pratiques idolâtres et anti-scripturaires en leur demandant de prier les saints morts: Sainte Rita, Saint Antoine de Padoue, Saint Joseph, etc... ça c'est du polythéisme voilé. Nous ne devons invoquer que l’Éternel, Le Créateur de toutes choses.

Conclusion: Il est interdit de parler avec les morts, les lois que Le Créateur a instituées ne nous le permettent pas, ainsi, lorsqu'on s'adresse à des défunts, on effectue une pratique que Le Créateur n'a pas prévu, et ce sont des démons qui répondent à la place des défunts. Ce sont des démons qui prennent leur apparence pour vous tromper. Vous comprenez donc pourquoi il est impératif pour ces démons de continuer à maintenir cette doctrine de la communication avec les morts, dans la conscience collective de l'humanité?

Dernière chose: J'ai connu cette Maria Simma à travers les vidéos d'une certaine Fabienne Guerrero qui comme vous pouvez l'imaginer, est dans une grande apostasie. Cette Fabienne Guerrero a pratiqué de l'occultisme par le passé et elle s'est repentie, elle s'est repentie pour hélas embrasser le catholicisme, donc aujourd'hui elle œuvre pour un autre jésus. Elle fait à peu près le même travail que je fais, à la différence que c'est pour ensuite conduire les gens vers le catholicisme. Satan est très malin, il peut te donner milles révélations, mille vérités, et ensuite te donner un seul mensonge qui va t'éloigner définitivement de la véritable parole de Dieu, et par conséquent, te disqualifier à tout jamais du royaume des cieux. Il faut faire très attention, il y a désormais beaucoup de repentances pour un dieu totalement différent de celui des Saintes écritures. Ce n'est donc pas parce qu'une personne s'est repentie qu'il faut absolument croire que vous suivez le même Dieu.

http://maranatha21.blogspot.fr/2013/10/peut-on-communiquer-avec-les-morts.html

http://chretiens2000.over-blog.com/2014/02/les-morts-peuvent-ils-communiquer-vec-les-vivants.html

Deutéronome 18:10-14

Qu'on ne trouve chez toi

personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu,

personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de sorcier, de magicien, personne qui consulte les esprits ou les spirites,

personne qui interroge les morts.

En effet, celui qui fait cela fait horreur à l'Eternel et c'est à cause de ces pratiques abominables que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 

Tu seras tout entier à l'Eternel, ton Dieu.En effet, les nations que tu vas chasser écoutent les astrologues et les devins, mais à toi, l'Eternel, ton Dieu, ne le permet pas.

 

 

En effet il est possible que ces magiciens et tous ceux qui sont cités dans ce passage, ne sachent pas qu'ils sont eux aussi en relation non avec des personnes décédées mais avec des démons, car Satan est le père du mensonge. A tous les dégrés, il trompe.

 

Jean 8:44

Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge.
Les diseurs de bonne aventure travaillent également avec leur qarine.  Le qarine est un djinn assigné à chaque être humain.  C’est ce djinn qui, par ses chuchotements, nous suggère toutes sortes de mauvais désirs et tente constamment de nous détourner du droit chemin.

Comme le qarine accompagne une personne durant toute sa vie, il sait tout de cette personne et connaît tous les événements de sa vie, de sa naissance jusqu’à sa mort.

En prenant contact avec le qarine d’une personne, un diseur de bonne aventure arrive à faire croire que c’est lui qui possède un véritable don de voyance.  Il regarde dans une boule de cristal ou dans la paume de la main d’une personne et cherche à l’impressionner avec des connaissances qu’il n’aurait pu obtenir sans l’aide du qarine

Les djinns ne sont pas actifs qu’auprès des diseurs de bonne aventure.  D’autres activités, comme les séances de spiritisme et les tables de ouija, sont manipulées par les djinns.  « Es-tu Charlie?  Parle-nous, Charlie! », telle est le genre de paroles que prononcent anxieusement les proches d’une personne décédée lors de ces séances, dans l’espoir d’entrer en contact avec elle.  Et lorsque le djinn commence à se manifester et à parler comme s’il était « Charlie », les gens n’y voient que du feu.

Les djinns excellent particulièrement à manipuler les gens en provoquant des  visions devant leurs yeux.  Par ces visions, ils incitent les gens à se détourner de l’adoration de Dieu.  Quand une personne voit apparaître une forme devant elle, elle ne sait comment l’expliquer.  Ce n’est qu’en ayant une bonne connaissance du monde des djinns et une ferme croyance en Dieu qu’une personne arrive à ne pas se laisser impressionner par un tel phénomène.  Les visions de Jésus et de la vierge Marie, nombreuses au fil des siècles, sont un choix populaire chez les djinns.  Il semble même que d’égarer les chrétiens soit l’un des trucs les plus faciles, pour les djinns.  Non seulement les chrétiens sont-ils dupés par ces visions, mais quand les djinns se mettent en plus à parler, ils s’imaginent entendre des anges, ce qui les renforce dans leur foi.  Pourtant, le nombre d’absurdités qu’ils émettent devraient suffire à faire comprendre à quiconque que ces voix sont en fait celles des diables et non des anges!  Pour certaines personnes, les visions dans lesquelles ils voient leurs proches ou leurs ancêtres sont chose courante.  En prenant la forme de leurs proches, les djinns les persuadent que les âmes des personnes mortes circulent toujours sur terre, parmi les humains.  C’est pourquoi tant de gens croient aux fantômes et aux esprits.

Le monde des djinns est à la fois sinistre et intriguant.  En le connaissant mieux, nous pouvons arriver à expliquer de nombreux phénomènes considérés comme des mystères.  C’est de cette façon que nous pouvons éviter de sombrer dans des extrêmes, comme ceux qui, n’arrivant pas à expliquer ces phénomènes, vont jusqu’à adorer toutes sortes d’objets et créatures autres que Dieu.  C’est en nous accrochant fermement au monothéisme que nous pouvons nous défendre contre ces alliés invisibles de Satan :

« Ils vous ont certes à l’œil, lui (Satan) et sa tribu, alors que vous ne pouvez les voir. » (Coran 7:27)

LES DANGERS DU SPIRITISME
Althor -

Je déconseille aux personnes qui ignorent les conséquences du spiritisme (tables tournantes, déplacement des verres, écritures automatiques etc) de ne pas toucher de près ou de loin à ces pratiques s’ils ne veulent pas en subir les contre-courants mentaux que cela entraîne (angoisses, dépression, manque de confiance en soi etc).
Il est facile d’ouvrir une porte dans l’au-delà,...mais parfois difficile de la refermer !...

LES DANGERS DU SPIRITISME
chereau francoise - le 4 mars 2014

j ai fait du spirisime il y a de nombreuses années et depuis plus rien ne va dans ma vie oui : angoisses, pas confiance en moi je suis addicte a la voyance par pulsions incontrolables par audiotel et m endette je pratique l ecriture automatique aussi je voudrait vivre normalement merci de m aide

Cressida -

Le spiritisme est de la magie noire et il n’invoque que des mauvais esprits ! La plupart du temps ils font semblant d’etre quelqu’un que vous connaissez, par exemple ; votre grand-pere, Marilyn Monroe etc. mais c’est les esprits qui vous font un gros piege ! Ne faites JAMAIS du spiritisme, ca fini TOUJOURS mal, il y a des gens qui se sont SUCIDER a cause de ca. Vous serai fatiguer, toujours en train de regarder derriere vous, jamais sure de quelque chose, toujours un peu malheureux meme si vous venez de gagner la lotterie ! SVP le spiritisme est MAL et il ne faut meme pas essayer ! Si vous voulez avoir des experieces allez juste dans les maison hantees et posez quelques questions etc. mais NE FAITES PAS DE LA MAGIE NOIR, CA INVOQUE LES MAUVAIS ESPRITS, L’ENFER SUR TERRE !!!!!!!!!!!!!!!!!

Posté par rusty james à 01:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,