09 février 2015

Trop de personnes non-cancéreuses sont soignées pour un cancer

    Un rapport américain admet que trop de personnes traitées pour un cancer... n'en avaient pas vraiment un. C'est un nouveau pavé dans la mare du dépistage du cancer : selon un rapport commissionné par l'Institut national du cancer américain (NCI), le sur-diagnostic et le mauvais diagnostic du cancer figurent parmi les responsables de l'accroissement de l'épidémie. Actuellement, les cancers du sein et de la prostate sont les cancers les plus fréquemment diagnostiqués chez la femme et l'homme respectivement. Ce sont... [Lire la suite]