Si les gens savaient à propos des jus d'oranges, personne en achèterai !!!!

orange-juice-569064_640-640x290

Comment en est-on venu à considérer le jus d’orange (et même les oranges sous n’importe quelle forme) comme les éléments indispensables d’une alimentation santé ? L’image de santé associée au jus d’orange est en fait très récente. Il n’y a pas si longtemps, le jus d’orange n’avait pas sa place à la table du petit déjeuner, trop acide, trop cher ou tout simplement pas très bon. Alors que maintenant, un grand verre de jus d’orange est devenu l’image même d’un petit déjeuner équilibré, plein de vitamines et de fraicheur.

Un jus d’orange ou un soda ?

Le jus d’orange est perçu comme une boisson saine, alors que sur le plan nutritionnel, il ne vaut guère mieux qu’un soda ! Un verre de jus d’orange en bouteille, même bio, contient en réalité autant de sucre qu’un coca.

Le jus d’orange est composé en majeure partie d’eau et de  sucres. Le matin, après le jeûne de la nuit, le corps est très réceptif à la moindre dose de sucre, et une fois que le jus est avalé, dans les minutes qui suivent, votre métabolisme doit se débrouiller pour gérer cette arrivée soudaine. Sachant que pour remplir un verre, il faut plusieurs oranges, la dose de sucres est encore plus importante et l’effet encore plus marqué. En fait, le jus du matin peut être responsable des phénomènes d’hypoglycémie, de la baisse d’attention que vous ressentez en fin de matinée.

Faut-il mieux presser des oranges ?

Il faut mettre sérieusement en question le côté naturel du jus d’orange en bouteille ou pire en pack. Les industriels ont travaillé pour obtenir un produit agréable au goût et qui se conserve bien grâce à la pasteurisation ou à la stabilisation. Le jus d’orange du commerce frais, naturel et sain, dont le goût serait proche d’un jus pressé maison n’existe pas encore… Ou je ne l’ai pas trouvé !

Le jus d’orange est acide

Les fruits, c’est bon pour la santé et il faut en manger ! Oui, bien sûr, mais pas à n’importe quel moment…

Les fruits sont toujours mieux digérés quand on les consomme en dehors des repas, sinon ils risquent de provoquer des ballonnements et de l’inconfort.  C’est une règle générale, mais dans le cas de l’orange, fruit acide, ça peut être encore pire ! Consommée en même temps que du pain ou des céréales, comme c’est le cas lors du petit déjeuner classique, elle sera vraiment difficile à digérer, les sucs digestifs requis pour sa digestion entrent en conflit avec ceux nécessaires à la digestion des céréales. Même si vous n’en avez pas conscience, la digestion est un processus complexe qui n’est jamais gagné d’avance, autant ne pas compliquer la tâche et éviter d’associer aliment acide et farineux.

D’ailleurs, le jus d’orange ne peut pas être à conseiller, même en dehors des repas, à tout le monde. Certaines personnes ont beaucoup de mal à métaboliser les acides, et l’orange est un fruit très acide qui peut majorer les phénomènes d’acidification de l’organisme. Le matin au petit déjeuner, le jus d’orange est catastrophique pour la plupart des personnes et contribue à amplifier l’acidose. Encore plus en hiver, car même si l’orange est un fruit d’hiver, il vient des régions chaudes. Le jus d’orange ne vous apportera dans ce cas aucune énergie, bien au contraire.

Mais où trouver de la vitamine C ?

Les recherches sur la vitamine C et le scorbut ont permis de mettre en avant la teneur en vitamine C de l’orange et d’en faire la promotion. C’est à ce moment là que manger des oranges aussi souvent que possible est devenu le credo, et que boire un jus d’orange au petit déjeuner semblait le moyen idéal de s’assurer de sa dose quotidienne.

Pas de crainte, d’autres fruits ou légumes sont riches en vitamine C : le persil, le citron, le kiwi, le poivron, etc. Pourtant, les apports en vitamine C peuvent être inférieurs aux besoins de l’organisme (avec ou sans orange au petit déjeuner). En particulier, si vous êtes fumeur, si vous prenez la pilule, ou dans d’autres situations particulières. En fonction de votre apport en fruits et légumes, il faudra peut être envisager un complément alimentaire de vitamine C.

Le jus d’orange, ce n’est pas comme manger une orange

Les qualités nutritionnelles de l’orange ne sont pas les mêmes si vous la mangez entière ou si vous la consommez en jus. Comme pour tous les fruits.

D’abord, la teneur en vitamine C de l’orange est plus importante dans le fruit entier que quand vous le pressez, à moins de le boire immédiatement. La vitamine C résiste mal à la lumière et à l’air, elle disparait en quelques minutes après pressage par oxydation de l’air.

Mais c’est surtout la teneur en fibres qui fait toute la différence. Un jus ne contient plus de fibres, ou alors un tout petit peu si vous ajoutez la pulpe, mais rien à voir avec le fruit entier. Or ces fibres sont des éléments essentiels d’une bonne digestion et ils ralentissent l’absorption des sucres par l’organisme. L’assimilation d’une orange entière est plus lente que dans un jus : l’index glycérique est abaissé et ne provoque pas de pic de glycémie, les fibres contribuent à la sensation de satiété et favorisent un bon transit.

Conclusion : une orange ne conserve ses avantages que si elle consommée entière (sans la peau quand même !), en dehors des repas, en été et dans l’après midi.

 

http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/pourquoi-vous-ne-devriez-pas-boire-de-jus-dorange