Un rapport de la CIA révèle les radiations en IRAK et AFGHANISTAN affecteront + de 800 millions de personnes

sdfgsdgLa carte indique quelque chose
La pire contamination se produira bien sûr autour des théâtres de guerre, mais la région dans un rayon d'au moins 1000 miles (1610 kilomètres) fera face à une sérieuse contamination par de l'UA. (1) Un rayon de 1000 miles signifie une surface totale de 3,14 millions de miles carrés. Les deux cercles dans la carte couvrent une aire de 6,28 millions de
miles carrés et, en déduisant disons 20% pour les zones qui se chevauchent, la superficie affectée nette est exactement de 5 millions de miles carrés. La superficie mondiale des terres couvre environ 57,3 millions de miles carrés, ce
qui sous-entend qu'en gros 8% de la superficie mondiale des terres est maintenant gravement contaminée. Et je ne compte pas les théâtres de guerre de Bosnie et du Kosovo, qui ont gravement affecté aussi bien les Balkans que les
troupes de l'OTAN. (8) (Commentaire de Karl W.B. Schwarz : Je me demande si le peuple d'Israël se rend compte que la politique désirée par leur gouvernement et les USA a en attaquant les nations arabes pollué leur pays avec de l'UA ? On peut aussi tracer les mêmes cercles autour des zones de cibles, d'essai et de bases militaires US, où
des citoyens US ont été exposés. En plus, la circulation de l'air depuis l'Irak vers le Royaume-Uni aura fait traverser la contamination sur une grande partie de l'Europe.) En se référant à la carte, avec Kaboul, capitale de l'Afghanistan, comme centre, la région affectée par l'UA englobe le Pakistan, le Nord-Ouest entier de l'Inde, une partie du Népal, une partie de la Chine, les principales régions des républiques d'Asie Centrale, l'Iran, et les pays de Golfe, avec Dubaï et Abou
Dhabi, deux centres financiers et commerciaux majeurs. En prenant Bagdad comme centre, les régions affectées incluent l'Asie occidentale entière, une partie de l'Egypte, une partie de la Grèce, Chypre, des régions autour de la Mer Caspienne
et des îles de l'Est Méditerranéen. Il convient de noter que l'Iran et quelques États du littoral de la Mer Caspienne ont été frappés deux fois (zone de chevauchement des deux cercles) en deux ans : en 2001 et à nouveau en 2003. Ainsi l'effet le plus grave sera ressenti en Iran, dans quelques pays du Golfe, et dans quelques États d'Asie Centrale. La population affectée Le total estimé de la population dans les deux cercles était d'environ 857 millions (tableau ci-dessous) en juillet 2005. Si les USA montrent une brusque élévation de six fois dans l'incidence du seul cancer du poumon, quel sera le
destin de ces 857 millions de personnes dans les régions centrales ? Washington est exactement à 6194 miles du radioactif Bagdad ; et Kaboul, aussi fortement radioactif, est juste un peu plus loin, à environ 6923 miles de distance.
Les capitales de 19 pays sont dans le rayon des 1000 miles, incluant New Delhi (621 miles), Islamabad (232), Bichkek (651), Beyrouth (515), Le Caire (806), Ankara (785), Jérusalem (546), Damas (468), Koweït (347), Nicosie (643), Téhéran(429), Abou Dhabi (856), Aman (503), Riyad (615), Achkhabad (645) et ainsi de suite. Et les américains attrapent le cancer du poumon par milliers ?

Des pays comme l'Inde, le Pakistan, le Népal, l'Afghanistan, l'Irak, et quelques États d'Asie Centrale ne sont même pas bien établis, avec des équipement de dépistage du cancer fiables, et encore moins déterminants si la maladie est due
à la contamination par de l'UA ou par la manipulation imprudente de pesticides toxiques dans les fermes.

b52_bomb
De Kaboul Population % le conflit Afghan affecté
Afghanistan 29 928 987 100%
Iran 68 017 86 100%
Pakistan 162 419 946 100%
Inde (Nord-Ouest) 321 298 067 30%
Tadjikistan 7 163 506 100%
Ousbékistan 26 851 195 100%
Azerbaïdjan 7 911 974 100%
Arménie 2 982 904 100%
Koweit 2 335 648 100%
Bahreïn 688 345 100%
Quatar 863 051 100%
Géorgie 4 677 401 100%
Népal 13 838 274 50%
TOTAL 648 977 157

bomb_20_03_2011
De Bagdad le conflit Irakien a affecté
Arabie Saoudite 26 417 599 100%
Turquie 69 660 559 100%
Syrie 18 448 752 100%
Jordanie 5 759 732 100%
Liban 3 826 018 100%
Egypte 77 505 756 100%
Chypre 780 133 100%
Israël 6 276 883 100%
TOTAL 208 675 432
Grand total 857 652 589
Source : Données sur la population, du CIA Fact book
Estimations de juillet 2005, CIA Fact book

Les gouvernements continueront à tromper
Des études établissent une corrélation évidente entre le cancer et l'exposition à une décoction de pesticides utilisés dans les terres arables de certaines régions de l'Inde (surtout au Pendjab). L'incidence du cancer (du sang, des systèmes lymphatiques, de l'oesophage, des os, du cerveau, etc.) touche 5,12 à 10,3 pour 10.000 de la population. Aux USA eux-mêmes, le Centre de contrôle et de prévention des maladie (CDC), analysant des données sur les résidus de
pesticides chez 9282 individus de tout le pays, a révélé que parmi ceux dont ont on a testé des échantillons de sang et d'urine, 100% montraient des résidus de pesticides.  Maintenant, c'est un phénomène global et cela a sans aucun
doute posé de sérieux problèmes de santé (désordre immunitaire, poids des nouveau-nés insuffisant, et une foule d'autres maladies dégénératives. Mais un pic est absent.« Nous pouvons nous attendre à voir de multiples cancers chez une seule personne. Ces multiples cancers indépendants chez un même individu ont étérapportés en Yougoslavie et en Irak dans des familles qui n'ont aucun antécédent du cancer. C'était inconnu dans les études précédentes sur le cancer », « un nouveau phénomène », dit Leuren Moret. Mais le point faible de la gestion des données, des techniques d'investigation, et de la formation du personnel médicalet paramédical, sera usé jusqu'à la corde par les gouvernements dans les pays affectés, soudoyés par l'administration US et par les intérêts des sociétés, et
endormis par la berceuse des grands médias, pour faire croire à la population que l'empoisonnement à l'UA est l'un des nombreux risques bénins de l'environnement et que nous devons vivre avec, tout comme a été faite par des
analystes la « réduction de la matière grise » dans quatre études soutenues (directement ou indirectement) par le gouvernement US. (11, 12, 13, 14) Conséquences à long terme Dans notre mémoire vivante nous avons l'exemple de Chernobyl [3]. Les scientifiques disent que Chernobyl n'était pas une explosion nucléaire ; c'était
juste un énorme feu ardent dans le combustible nucléaire. Néanmoins, les retombées radioactives de Tchernobyl ont contaminé les champs et le bétail autour de l'Europe et de la Scandinavie pour longtemps, et les radiations sont
toujours décelables dans la terre et chez certains êtres vivante. Les régions entourant Chernobyl resteront inhabitables pour trois cent à six cents ans environ ! (15) L'UA est un peu plus pervers ; un fait qui découle de la
maniaquerie omnicide [4] de ceux qui contrôlent l'administration des USA. Maintenant, projetons ce fait scientifique sur seulement un pays, l'Inde. La région du nord-ouest entière, avec l'Himalaya, est affectée. Tous les fleuves
intarissables s'écoulant de l'Himalaya dans les plaines gangétiques (les[fleuves] Ganga et Yamuna avec des centaines d'affluents) et au Pakistan (les cinq fleuves : l'Indus, la Satled, la Jhelam, la Ravi et la Chenab),
contamineront la plus grande et plus ancienne région productrice de nourriture du monde. Cette région a un grand cheptel qui contribue au combustible, à la nourriture, et aux besoins agraires de l'Inde et du Pakistan. Il mourra ou devra
être détruit à cause de la contamination. La région du nord-ouest est aussi la région dont la croissance économique est la
plus rapide de l'Inde, prévue rattraper l'Europe en 2020. La migration de la région orientale à la croissance plus lente a gonflé la population de passage en Inde occidentale, et nous parlons de la migration saisonnière de millions de
paysans excédentaires sans terre, dont cinq millions en gros vivent seuls àDelhi en gagnant péniblement leur vie. Des pauvres, faibles physiquement à cause d'une nutrition insatisfaisante, sans accès aux équipements médicaux appropriés.
Ces gens seront sévèrement affectés. Quand ils contracteront l'une des 91 maladies induites par les radiations, sauront-ils seulement ce qui les a détruit, ce qui a détruit leur famille, et ce qui les a ensuite tué ? Je parle
de nombres s'élevant à des millions, chaque mois, dans les régions identifiées.

Quel cynisme qu d'accuser un pays de vouloir irradier le monde alors qu'en retour ce sont vos accusateurs qui le font .....


24 mars 2011

Des bombes a l'uranium appauvri ; pour protéger la population civile ? Dénonce un journal italien

722311_882980Des bombes à l’uranium appauvri pleuvent sur la population libyenne

Falco Accame (président de l’Anavafaf [i])
Il sera opportun qu’en Libye dans les zones touchées par plus de cent missiles de croisière Tomahawk, on adopte des mesures de protection de l’uranium appauvri.
De fait, dans les empennages des missiles Tomahawk, se trouvent des barres d’uranium appauvri de 300 kilos. Si l’on pense qu’un projectile anti-char construit avec du métal d’uranium appauvri en contient environ 30 gr. seulement, on peut imaginer la quantité de poussières d’uranium qui se répand dans l’atmosphère dans les zones d’impact…

Là-dessus le silence est total.

Dans l’attaque de missiles contre la Yougoslavie on n’utilisa que 15 missiles de croisière qui firent des cratères de 6 m2.

Les Libyens ne possèdent pas de mesures de protection appropriées. C’est donc un geste humanitaire que l’on doit à la population libyenne qui est à proximité des zones frappées d’envoyer du matériel de protection. L’Italie connaît les graves conséquences produites sur les personnes des zones exposées sans mesure de protection. A présent, les cas de malades (des autres campagnes, NdT) sont plus de 1000.

L’Italie a encore à solder une dette morale envers les populations libyennes : nous ne devons pas oublier qu’en 1930 les avions d’Italo Balbo détruisirent, en employant de l’ypérite, d’entières tribus libyennes sans armes. La page peut-être la plus noire de notre colonialisme.

Quand le remède est pire que le mal on peut que douter des intentions pacifiques ,l'uranium provoquera cancer malformation durant des decennies .

Quand un obus en uranium touche un char d’assaut, il explose seulement après l’avoir pénétré, et, dans le char, tout ce qui peut brûler brûle et tout ce qui peut exploser explose. Et la poussière radioactive provenant des obus en uranium se répand un peu partout. Ainsi, de vastes zones sont contaminées. »

 RESOLUTION 1996/ 16 SUR L’ARRET DE L’UTILISATION DE L’URANIUM APPAUVRI – UA

L’utilisation militaire de l’UA viole la législation internationale humanitaire actuelle, incluant le principe qu’il n’y a pas de droit illimité au choix des moyens et méthodes de guerre (Art. 22 Convention VI de La Haye (HCIV) ; Art. 35 du Protocole Additionnel de Genève (GP1) ; l’interdiction de causer d’inutiles souffrances et des blessures superflues (Art. 23 §le HCIV ; Art. 35 §2 GP1), la guerre aveugle (Art. 51 §4c et 5b GP1) aussi bien que l’utilisation de poison ou d’armes empoisonnées.

Le déploiement et l’utilisation de l’UA violent les principes de protection des droits internationaux humains et environnementaux. Ils contredisent le droit à la vie établi par la résolution 1996/16 du sous-comité à l’ONU des Droits Humains.

Edition de mercredi 23 mars 2011 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/il-manife…

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Posté par rusty james à 17:47 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mai 2010

les volcans d'islande ont provoqué la revolution en 1789

Nature_001Une éruption volcanique de forte ampleur peut influencer le climat d'une façon importante pour plusieurs années. Bien que les éruptions elles-mêmes ne soient cependant pas prévisibles, on peut avoir une idée de leur effet sur le climat. ...C’est ainsi qu’on le nomma en France à l’époque après la prise de la Bastille: "volcan de la Révolution". Le Laki, ou Lakagigar, est en fait une chaîne de volcans. Elle suit la même ligne que le volcan actuellement en éruption.

Sur une distance de 25 km, on trouve 130 cratères qui émirent 14 milliards de m3 de lave basaltique, d'acide fluorhydrique et de dioxyde de soufre, entre 1783  1784, causant l'éruption volcanique la plus importante des temps historiques, avec des conséquences catastrophiques pour l'Islande et des très importantes perturbations météorologiques en Europe.»

L’éruption commença le 8 juin 1783. Au début elle fut explosive, puis elle continua en émission de lave pendant des mois, jusqu’en février 1784. Les cendres recouvrirent l’île, et de 50% à 80% des animaux d’élevages moururent. La famine qui suivit décima environ 20% de la population islandaise.

Mais ce n’est pas tout. En cet été 1783, un anticyclone puissant et centré durablement sur le nord de l'Atlantique envoya les fumées vers le reste de l’Europe, comme ces jours. Il faut savoir que l’«on estime que 122 millions de tonnes de dioxyde de soufre furent émis dans l'atmosphère, l'équivalent de trois fois les émissions industrielles annuelles en Europe et l'équivalent d'une éruption comme celle du Mont Pinatubo en 1991 tous les 3 jours. L'émission de dioxyde de soufre coïncidant avec des conditions climatiques inhabituelles provoqua un épais brouillard sulfuré qui se répandit à travers l'Europe occidentale, provoquant des milliers de morts durant 1783 et l'hiver 1784.»

Un nuage de poussière recouvrit les 2/3 de la France et se déposa en partie au sol. C'était exceptionnel, car ces poussières sont normalement en suspension très haut dans l'air et en faibles quantités comme le rappelle Kad dans son billet. Le nuage actuel devrait atteindre le ciel de Suisse ce matin, à voir la circulation des vents ici (animation du bas). Le coucher de soleil d'hier soir était déjà particulièrement rougeoyant.

Les années qui ont suivi l'éruption du Laki en 1783 furent marquées par des phénomènes météo extrêmes, dont des sécheresses et des hivers très rigoureux, puisqu’on disait que le pain et la viande gelaient sur la table de la cuisine et les corbeaux en plein vol. On vit un accentuation du petit âge glaciaire. La ligne de grain orageux qui traversa la France du sud au nord, en été 1788, détruisit presque toutes les récoltes du pays. On pesa des grêlons de 10 livres (5 kgs). L’extrait de presse ci-contre relate l’événement (cliquer pour agrandir).

La situation des paysans fut si désespérée que la révolution éclata en 1789. Ces modifications climatiques et le volcan Laki ne sont peut-être pas seuls en cause, mais les historiens admettent que leur influence fut considérable dans les événements politiques qui mirent fin à la royauté.

On estime que le nuage de cendre modifia le régime des moussons en Afrique, faisant baisser le niveau du Nil et l’irrigation de la plaine céréalière d’Egypte.nuage_de_poussiere_1783

Quand à l'éruption actuelle, «Les autorités craignent que cette éruption ne déclenche le réveil du volcan voisin, le Katla situé sous le glacier Myrdalsjokull. Une éruption sous-glaciaire serait bien plus destructrice à cause des violentes explosions phréato-magmatiques et des inondations (jökulhlaups) résultant de la fonte massive de glace. Les séismes observés ces dernières semaines sous l'Eyjafjallajokull résultaient de la montée du magma. L'image ci-dessus montre l'activité sismique du 22 au 24 mars 2010. Jusqu'à présent, le Katla ne présente aucune activité inhabituelle (ni séisme si gonflement) mais ces deux volcans ont des réservoirs magmatiques qui communiquent et l'histoire a montré que chaque éruption de l'Eyjafjallajokull avait été directement suivie par une éruption du Katla.»

La nature est en interaction avec la vie des humains, même si ceux-ci tentent d’en diminuer les effets. Et la nature est mondialiste: le volcan islandais Laki, conjointement au volcan japonais Asama entré en éruption la même année, a influencé tout l’hémisphère nord pendant des années, comme le Tambura en 1815-1816.
http://www.tdg.ch/

"Laki" l'enfer de 1783 / "Laki" the hell on earth in 1783 from Marc.preschia on Vimeo.