Le milieu médical ne peut pas dire qu'il ignorait tous les dangers du mercure .

 

le-plombage-au-mercure-perd-du-terrain-pour-des-raisons-esthetiques-mais-represente-encore-17-tonnes-par-an-mises-dans-les-bouches-des-francais-photo-rene-afp

Au premier siècle de notre ère, le 15 mai avait lieu la fête des Mercuralia en honneur de Mercure le dieu du commerce, des marchands, de la chance et le messager des autres dieux. Mercure était connu pour sa rapidité et sa capacité de prendre la forme des circonstances.Comme le mercure métallique qui roule si facilement sur toutes sortes de surfaces, le symbole le plus approprié des capacités adaptatives du dieu mercure.

 À cette occasion, quelques riches romains qui pouvaient acheter du mercure métallique, support par excellence de ce culte, en buvaient persuadés qu'ils recouvreraient aussitôt tous les attributs de leur divinité et que cet élixir prolongerait leur vie ! Ils mouraient très vite dans d'atroces souffrances, considérant que leur dieu n'avait pas voulu accepter cet acte de dévotion. Mais le rituel se poursuivait chaque année, sans qu'aucun ne puisse établir le moindre rapport avec ce poison violent !

 Au vingt et unième siècle, malgré les preuves scientifiques de non innocuité à très faible dosage, les pouvoirs publics et le corps médical donnent le droit à l'industrie pharmaceutique d'élaborer toute une série de substances toxiques, dont le thiomersal dérivé du mercure toujours autorisé pour le vaccin de la grippe, pour ensuite les introduire impunément dans le corps humain, sous prétexte mensonger qu'il s'agit de niveau quantitatif considéré comme inoffensif pour la santé publique.

 

 Concours pour le corps médical, 200.000 $  faciles à gagner... Pourtant il n'y a pas de candidat !

 

 

 

En janvier 2001, Jock DOUBLEDAY - JD - directeur d'une association californienne le Natural Woman-Man a organisé un concours assorti d'une prime de 20.000 $, ouvert exclusivement à tous les membres du corps médical et pharmaceutique. Cela consiste à accepter de boire en public un mélange des produits de la composition vaccinale, mais épurée des bactéries ou virus vivants ou inertes ordinairement inclus dans les vaccins.

 

Une composition ressemblant à de l'eau, qui correspond à celle des vaccins administrés aux enfants de 6 ans, d'après les recommandations du CDC - USA. Le mélange à boire sera préparé en fonction du poids du candidat, dans la même proportion que le dosage prévu pour un enfant de 6 ans, étant entendu que ce  mélange est catégoriquement reconnu sans danger par le corps médical. En 2006, JD a porté la prime à 75.000 $ et l'a proposée à 14 médecins responsables du CDC, puis il a surenchéri à130.000 $, avec un bonus de 5000 $ par mois jusqu'à pouvoir trouver le bon candidat ! L'offre tient toujours !

 

 

LES METAUX LOURDS LE PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE N° 1  

 

 

 Totalement ignoré du grand public

 

 

Aluminium - cadmium - mercure - plomb... fixés dans les cellules sont à l'origine de toutes les maladies neurodégénératives -  Alzheimer - Autisme - Fibromyalgie - Parkinson - sclérose en plaques...

 

 

Le mercure est l'élément le plus toxique sur Terre après le plutonium

 

 

Selon le programme des Nations unies pour l'environnement - PNUE - environ 10 % du mercure utilisé annuellement sur la planète sert à obturer les dents cariées. Ce qui a entraîné jusqu'en 2008 le rejet d'environ 340 tonnes de mercure chaque année dans l'environnement. 50 % du mercure présent dans les eaux usées provient des débris d'amalgames dentaires non récupérés par les dentistes - étude de l'ADA - American Dental Association. Aux Etats-Unis, la FDA (food and drug administration) a enfin reconnu en 2008 les effets neurotoxiques du mercure. Depuis des dispositions ont été prises pour limiter ces rejets et pour ne plus utiliser le mercure dans les amalgames dentaires. Mais le mal est déjà fait compte tenu de la persistance de ce polluant dans l'environnement et dans les ensembles cellulaires du corps humain.

 

L'OMS l'a confirmé dès 1975 - Florence - Italie - dans un rapport indiquant que 80 % des maladies sont consécutives aux métaux lourds et que toute mesure thérapeutique conventionnelle est inefficace dans la même proportion. Ces faits ont été confirmés par une étude de l'institut de toxicologie - université de Khiel - Allemagne - DZW26-1997- Zahndrztlicher Fachverlag. En 2007, un avis de l'OMS précise qu'il y a un rapport direct entre toute une série d'états pathologiques et les toxines environnementales, dont les métaux lourds sont les plus toxiques pour les ensembles cellulaires. 

 

 

 RECHERCHE ET PROPHYLAXIE SUR ALZHEIMER UNE MISE EN SCENE

En France, la recherche sur les maladies neurodégénératives et la prophylaxie, notamment sur Alzheimer, ont fait l'objet d'une série de mises en scène médiatiques, sur fond de corruption étatique

 

Des recherches reconnues au plan international ont été conduites et des protocoles de soins appliqués depuis de nombreuses années aux Etats-Unis pour soigner activement ces maladies, notamment en agissant au premier stade, dès les premiers symptômes. Mais ces protocoles n'ont pas été reconnus en France, alors qu'ils sont connus et pratiqués librement en Allemagne, Autriche, Suisse. Le gouvernement français ayant préféré financer la soi-disant recherche à coup de centaines de millions €, notamment pour les campagnes de propagande sur la maladie d'Alzheimer, cela au profit direct de proches relations du pouvoir en place et de laboratoires pharmaceutiques, soutiens du pouvoir politique, riches producteurs de médicaments inefficaces, dangereux, pour nombre de patients et de cobayes humains. 

 

 

 

Nota bene : L'explicatif scientifique et le protocole de soins des maladies neurodégénératives présentés ici, issus des travaux de recherche clinique nord-américains,  sont  inconnus en France. Noter aussi que ce protocole est disponible gratuitement. Les dons sont acceptés pour encourager la recherche multiforme conduite par Cellconform-France. 

 

 

 

LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES et CONSEQUENCES du MERCURE 

 

 

Les diverses combinaisons du mercure 

 

 

C'est un métal qui se combine très facilement avec d'autres molécules. À commencer avec celles des autres métaux (argent - cuivre - étain - zinc.. des amalgames et couronnes dentaires) par ionisation (arrachage des électrons de ces métaux nocifs) consécutivement à un micro-courant galvanique (anode - cathode) généré par les métaux dans le milieu aqueux (salive + pH acide) de la bouche. Le mercure se combine aussi avec d'autres molécules inorganiques comme les sels, ou des molécules organiques, notamment les acides gras à très longue chaîne de 24 atomes, le carbone...

 

 

 

 

La transformation et la pénétration cellulaire se produit comme suit :

 

Le mercure en bouche, ionisé 1- 80 % est inhalé sous forme de vapeur, il passe donc par la voie pulmonaire, les muqueuses de la bouche où il est méthylé (oxydé) par l’action des bactéries puis entre directement dans la circulation sanguine. Là, il est oxydé à nouveau, puis traverse rapidement la barrière hémato encéphalique (BHE) grâce à sa lipophilie partielle (capacité à  pénétrer les tissus adipeux). 

 

Au niveau des cellules gliales (cellules nourricières et protectrices des neurones), il est oxydé par le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) en présence d’une peroxydase, et transformé au final en cations mercuriques (Hg2+), incapables de retraverser la BHE. Bloqués sous forme de complexes insolubles avec les acides gras et les composés biologiques soufrés, le mercure inorganique et ses composés s’accumulent alors peu à peu dans le cerveau pour des années, des décennies.

 

Le mercure est donc un toxique cumulatif (phénomène de bioaccumulation), tout comme: le plomb, bismuth, cadmium… (métaux en forme de traces toxiques). Ce sont donc les cations mercuriques accumulés dans le cerveau qui sont responsables des effets néfastes que nous décrivons consécutivement à l’inhalation de vapeurs de mercure. Il a bien été démontré que l’imprégnation mercurielle du cerveau est corrélée au nombre d’amalgames.

 

Le mercure en bouche sous forme de débris  2 – 20 % pénètre l’intestin, là, en milieu aqueux, en milieu acide (PH), en présence de soufre il se modifie, puis entre dans la circulation sanguine. Là, au niveau des globules rouges, il est oxydé par l’action de la catalase (action enzymatique oxydante produit de l’oxygène). C’est une phase dite de méthylation : des débris qui finalement ont été transformés en méthylmercure et diméthylmercure, un nouvel état qui potentialise l’entrée dans les cellules, les tissus et organes : cerveau, foie, mâchoires, placenta, reins... Le mercure méthylé est 50 fois plus toxique que le mercure métallique - voir plus bas le cas de Karen WETTERHAHN.

 

 

 

Il modifie la structure de la cellule en dénaturant d’une part le cycle essentiel des protéines, au niveau de l’acide nucléique dont il inhibe l’activité biologique, d’autre part en attentant à toutes les protéines particulièrement celles qui composent la membrane enzymatique, celles qui composent le système immunitaire. Il altère les organites cellulaires, le matériel génétique qu’ils comprennent, ainsi que le cycle de division des chromosomes.

 

 

 

 

LES SYMPTÔMES ET PATHOLOGIES DUS OU LIES AU MERCURE

 

 Symptômes en bouche et pathologies locales :

 

  • Sensations de brûlures dans la bouche ou de la langue, excès de salive ou présence d'un goût métallique, ou amer, dans la bouche
  • Tatouage bleuté des gencives
  • Décoloration et désintégration de certaines restaurations dentaires, avec tâches de diverses couleurs sur les alliages
  • Mauvaise haleine
  • Stomatite, gingivite, aphtes, candidoses buccales, lichen, leucoplasies lien
  • Sensations de mini-chocs électriques dans la bouche dues au phénomène de l'électro-galvanisme (anode-cathode, micro courant électrique issu des divers métaux de l’amalgame).
  • Sensibilité dentaire en mordant sur les aliments ou au contact d'une fourchette.
  • Envie d'arracher les reconstructions dentaires par agacement continuel.

 

LES SYMPTÔMES GENERAUX du MERCURE

 

 

C'est l’action inflammatoire du mercure sur les cellules et les tissus de l’organisme qui génère les conséquences générales suivantes :

 

 

  • Allergies
  • Affections buccales
  • Atteinte rénale
  • Atteinte su système nerveux
  • Atteinte de la vision et de l’audition
  • Hypertension
  • Fragilisation du système immunitaire - potentialisation des maladies infectieuses 1-
  • Troubles circulatoires
  • Troubles intestinaux
  • Troubles psychologiques et/ou psychiatriques (angoisse, irritabilité, dépression…), hyperactivité. Le nerf olfactif conduit directement le mercure dans le système limbique qui gère nos émotions. Ceci explique le déclenchement de désordres émotionnels qui induisent à leur tour la dépression ou au contraire l'hyperactivité, une des caractéristiques de l'autisme, et/ou favorisent la dépendance ou addiction à l’alcool, drogue, tabac, jeu...

  • 1 gramme de mercure par amalgame dentaire - 35 à 40 millions d'individus concernés en moyenne par 4 amalgames - soit 150 tonnes dans la bouche des français.

      http://protocole.jimdo.com/?logout=1

Posté par rusty james à 19:12 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,