07-Left-of-Me

>(Merci pour son aimable autorisation de reproduction de l'article)

 

Avertissement : l'ensemble de ces informations n'ont encore jamais été diffusées au grand public.gardez votre discernement avec ce texte il ya desvérités mais tout n'est pas exact procédez par recouppement avec des articles plus anciens.

Pour être, avec ANA, ma Bien-Aimée (Mery), la cible des "Maîtres du Monde", usurpateurs de l'Histoire n'ayant eu de cesse que d'interférer en notre relation intîme, sans aucun sentiment éprouvé ni aucun considération pour la notion de libre-arbitre, mais aussi pour être né héritier spolié d'une certaine Lignée, je n'ai d'autre choix que de délivrer témérairement au public la vérité quant aux "Fils de Bélial" ou "familles de l'Ombre", bien mal nommés "Illuminati" par les conspirationnistes eux-mêmes manipulés, constituant les dirigeants de l'Emporium judéo-romano-babylonien, manipulateurs de la Conscience Humaine depuis près de 5.000 ans. Ceci est mon humble contribution au salut des Âmes humaines captives de l'Illusion avant que la Justice de Ma'at ne frappe et que la nouvelle Sekhmet ne martèle une fois pour toutes leurs esprits pervers et foncièrement mauvais !

Vous allez connaître l'origine de la caste sacerdotale de l'Ordre Noir H.B.R.. et pourquoi les Européens sont devenus les esclaves du système technocratique nommé "Union Européenne", quels furent les premiers Empires d'Amérique Centrale et de Chine, et quels liens furent tissés entre nos lointains ancêtres, les Olmèques et l'Ancienne Égypte, tout sur la Charte originale de Londres, les démoniaques Nations Unies, les "planeurs" extranéens, et plus...

Prêts au décollage ? Attachez vos ceintures !



L'AGENDA DRACONIEN :

 

C'est un plan machiavélique, d'une perversité absolue, élaboré dans le plus grand secret par des extranéens, entités astrales (sans corps physiques) qui se nourissent principalement de l'énergie négative engendrée par la peur et le stress qu'elles génèrent sur l'espèce humaine, depuis une autre dimention de l'espace-temps. Ces entités furent et sont encore invoquées en tant que dieux, esprits ou djinns au moyen de sacrifices humains par les adeptes de sociétés secrètes obnubilés par l'obtention de "pouvoirs magiques". Le but principal du plan draconien est d'empêcher à tout prix l'ADN humain d'être régénéré, c'est à dire restauré en ses 12 filaments, par le Rayon énergétique d'Éli émané du coeur galactique de notre Voie Lactée. Ces entités négatives sont en effet à l'origine de LA CHUTE de l'Ange (perte de sens tels que le 3ème Oeil) qu'était l'être humain parfait de l'Âge d'Or d'un lointain passé, pour avoir attenté à notre ADN et provoqué l'inversion du sens de rotation des chakras (turbines d'énergie nous reliant à l'Energie du Tout = concept de Dieu). Depuis cette CHUTE, le corps humain à l'origine éthéré, multi-dimentionnel et éternel, s'est figé en une lourde matérialité mortelle fixée aux plus basses fréquences énergétiques de l'Océan de Vie qu'est le Cosmos. Au moyen de visions télépathiques, de "canalisations" (channeling), ou de possession, ces entités, nommées "PLANEURS" par Carlos Castaneda, ont mis en place un Gouvernement Mondial dont les décisions se concentrent sur l'entretien de l'Illusion, l'usage poussé à l'extrême de la technologie et de la chimie industrielle pour empoisonner l'être humain, ainsi que les autres espèces, de toutes les manières possibles. L'enjeu ici est bien la Libération de ces forces ténébreuses.

Cette Noblesse Noire manipulée par les "Planeurs" extranéens tient son origine de l'ancienne Chaldée, territoire des Mages.

 


LA CHARTE ORIGINALE DE LONDRES :

Si vous ne le saviez pas, cette Charte constitue la gouvernance secrète des pseudo-Illuminati ou de ce que l'on peut plus précisément nommer les 13 dynasties de l'Argent que sont ces familles constituantes de la royauté de l'Ombre. La Charte de Londres n'aurait cependant pas vu le jour sans l'accord des principales familles aristocratiques de la Noblesse Noire qui réduisirent à l'esclavage tout d'abord les Noirs, puis les Amérindiens, et enfin les Européens. Ce terme ESCLAVE était utilisé il y a fort longtemps pour décrire les travailleurs indo-européens captifs des Nobles Noirs, le 1er peuple de la Terre. En vérité, les 1ers esclaves de l'histoire du monde furent donc bien des Indo-Européens, pas des Noirs !

 


La plupart d'entre-nous pense à tort que, dans le déroulement de l'histoire du monde, seuls les noirs furent les esclaves des colonisateurs de race blanche. Les tenants du système européen veulent nous faire croire à cette version falsifiée de l'histoire, c'est à dire que les noirs actuels sont les descendants d'esclaves africains, colonisés notamment par la France et importés massivement aux Etats-Unis en 1555, comme main d'oeuvre corvéable à merci. Ce qu'ils vous cachent, c'est qu'historiquement, le peuple noir fut la toute 1ère race venue au monde sur la planète Terre : les noirs ne peuplèrent pas seulement l'Afrique, mais toutes les terres émergées du globe à leur lointaine époque, et les premières royautés terrestres furent noires !


MÛ - ATLAN - KUSH - SUMER - ÉGYPTE :

Le delta égyptien et le croissant fertile mésopotamien sont souvent mentionnés, en une vision bien réductrice, comme étant les lieux d'émergence de la civilisation humaine. C'est faux ! La vie humaine était alors aussi florissante aux Amériques, particulièrement le long des côtes de Géorgie, de la Caroline du Sud et de la Floride, tout autant que plus au nord, en l'actuel province canadienne du Québec.

Cette première civilisation terrestre d'un peuple uniformément noir de peau (ou brun foncé) est connue des seuls Initiés du nom de Mûviens (ou Lémuriens). Maîtrisant les quatre Eléments, vivant en étroite symbiose avec la Nature, et vouant un culte de type matriarcal puisque dédié à la Grande Déesse-Mère, l'Âme du Monde, ce peuple accédait alors à des dimensions vibratoires plus éthérées. Il advint cependant qu'au terme de son cycle, cette civilisation disparue par cause de l'engloutissement de ses territoires sous les eaux océaniques du Pacifique Sud. De nos jours, des vestiges de la civilisation de Mû sont visibles au large du Japon, en Micronésie, en Amérique du Sud, en l'île de Pâques, etc...

 


 

Alors si vous prenez la peine de chercher au fond de vos mémoires, guidés par l'intuition du coeur, de vieux souvenirs peuvent ressurgir la nuit dans vos rêves, ou la chair de poule accompagnée d'un grand frisson sera un signe complémentaire que oui, vous y étiez en des temps immémoriaux ! Car nos Grands Ancêtres vinrent de Mû, puis d'Atlantis, pas d'Afrique !

Certaines ethnies d'Amérique du Sud, à la peau brune ou marron, sont constituées des descendants à la fois de Lémuriens et d'Olmèques, venus plus tard d'Afrique.

Il y a plus de 250.000 ans, les actuels états américains que sont la Géorgie, la Caroline du Sud, la Floride, l'Arizona, l'Arkansas, le Tennessee, l'Oklahoma le Mississipi, le Missouri, l'Alabama et une partie du Nouveau-Mexique faisaient corps à cette civilisation Olmèque du Royaume d'UTLA, présente également en Aethiopia/Égypte.

Plus tard, UTLA fut tournée en ATLAN, d'où découlera ATLANTIS. Les pyramides à degrés sont des édifices qui parsèment encore la totalité de la planète; nous ne provenons ni du singe, ni d'Afrique ! Nos ancêtres, les Grands Anciens, étaient PARTOUT ! La réalité, c'est que Kémèt ou Khemet, la TERRE NOIRE, aujourd'hui nommée l'Égypte, ne fut que le DERNIER des Grands Royaumes des Anciens. De fait, l'histoire véritable des premières dynasties égyptiennes se dévoile aujourd'hui, les faits authentiques étant finalement rendus publiques au compte-gouttes, à savoir, entre-autres que ces ingénieux Maîtres-Bâtisseurs furent Aswud Nanya Netert-aat Wa Neteraat, venus spécialement d'Amérique Centrale.

L'Empire Égyptien fut l'oeuvre des Nuwbun du Royaume de Kush, partie de l'Empire Olmèque régit à Assouan au Soudan ou Ta Nehisi. Cet empire était alors formé de l'actuelle Éthiopie, du Soudan, de la Nubie, de l'Ouganda et du Kenya, bien avant la création de l'Égypte. En fait, les initiateurs de l' Égypte Ancienne n'en étaient pas natifs, mais venaient de Méroé, et de Kush en Mésopotamie. Ils migrèrent en Égypte, construisant temples et pyramides. Certains d'entre-eux firent même le voyage depuis l'actuel désert du Sahara, que certains historiens pointent comme l'un des hauts-lieux Atlantes où était établi le royaume de la reine Antinéa. C'est pourquoi Mû, la Lémurie, Atlantis, et les bases souterraines de ces civilisations paraissent encore si mystérieux...



Pratiquement personne ne sait que les Rois (pas des pharaons) fondateurs de l'Empire d'Égypte n'étaient pas des égyptiens, mais les descendants d'une ancienne et brillante civilisation. Si l'on s'en tient à la thèse officielle, Osiris (Asar, Asaru, Ousir, Wosiré) et Isis (Aset) sont mentionnés en la période de la 4è dynastie et les plus vielles archives les concernant datent de 2.500 ans avant notre ère. Hors, si l'on se donne la peine d'investiger plus avant, l'on remonte à Ma'at, de la 3è dynastie de l'Ancien Royaume datée à env. 2.780 - 2.250 avant notre ère, et là, nous découvrons qu'il est dit de Tehuti ou Thoth qu'il vient de Teotihuacán en l'actuel Mexique, État d'Amérique Centrale, là où les Olmèques vivaient aux environs de 3.100 avant notre ère. Et les archives olmèques précisent bien que Tehuti fut exilé d'Égypte et dû revenir à Teotihuán au Mexique, là où tous les Dieux se réunissaient, et là où les hommes devaient se rendre pour devenir des "dieux". L'empereur olmèque Meci (Messie) apparaît aussi dans le Popol Vuh des Mayas comme vivant en Amérique Centrale aux environs de 3.113 avant J.C.; ce qui pose un sérieux problème aux chercheurs européens de l'officialité !


Le calendrier découvert par Goodman Martinez Thompson en le site olmèque d'Izapa, dans la province de Vera-Cruz au Mexique, prouve que les Olmèques donnèrent naissance au système de calendrier Mésoaméricain et qu'ils vivaient en cette zone bien avant la date officielle de 1.500 av. J.C. puisque la date du 13 août 3.113 av. J.C. y est inscrite ! L'écart de datation est de plus de 1.600 ans, ce qui n'est pas rien, et l'on doit admettre que l'existence des Olmèques est donc forcément antérieure à celle d'Osiris, Isis, Horus et Ma'at dès l'instant où l'on se conforme à cette vraie datation.

Khemet ou Kémèt, fils d'Utnaphistim - c'est à dire le Noah ou Noé sumérien, protégé d'Enki - Ea, le dieu Ptah égyptien - ne naquit pas en Égypte, mais y émigra depuis l'Empire Olmèque de Nuwbun en Nubie. Son père était cependant originaire de Sumer, l'actuelle Iraq. La lignée Olmèque et le sang royal des Anous ont été d'ailleurs tracés par les spécialistes jusqu'à Utnaphistim (Noah - Noé) en Mésopotamie. Ce fut Maluk Narmer, le Roi Narmer, aussi connu du nom de Ménès, le fondateur de la 1ère Dynastie d'Égypte, ses parents dirigeant l'Éthiopie et la Mésopotamie, mais pas encore l'Égypte. Khnoum, l'un des quatre Suprêmes Grands Hiérophantes ou Maîtres de Tama Rê (Égypte) vint aussi de Ta Nehisi, et il lui fut donné la Charte Chimique de l'ADN michotondriaque; car c'est en Nubie que Khnoum - connu du nom de Dedun "le Procréateur" - fut responsable de la création génétique de spécimens humains faits à l'image des "Dieux".



Une trop grande confusion, savamment entretenue, règne sur l'histoire de l'Ancienne Égypte, confusion orchestrée par les Conjurateurs de l'Histoire. Tout lien entre l'Égypte, les Olmèques et les Sumériens est systématiquement évité : ce sujet est tabou ! L'empire de Kush (déformé en Kish), qui devint ensuite le Royaume de Kush ou l'Empire Coushite, fut élaboré par les Nuwbuns, que l'on nomme les Olmèques. Kush fut l'un des 14 Royaumes initialement formés par les Olmèques au Ganawa, c'est à dire l'Afrique ET la Mésopotamie réunies. Le nom original donné à l'Afrique était alors Ganun El Nuwba ou plus simplement Ganawa. Référence : El Katub Shil El Mawut par Amunnubi Ruakhtah.

L'on a tort, une fois de plus, de croire aveuglément que l'Afrique fut nommée par Tirus Afrik, empereur du Zingh, il y a 15.000 ans. Ce ne fut pas le cas : le mot Afrique provient de l'arabe Afriqqiya ou Ifriqqya, signifiant "diviser" ou "séparer", parce que l'ensemble de ce continent fut effectivement séparé du continent américain, après la cassure en plusieurs plaques du Gondwana, le continent primordial. Cette division continentale n'existait pas encore lorsque le Peuple de Mû migra aux Amériques pour fonder Atlan, en fait Utla signifiant "terre vacante" en langage olmèque ou Ku-Shi.

Le Peuple de Mû nomma ainsi UTLA le continent américain (à noter que l'Utah est l'un des états des États-Unis d'Amérique), plus tardivement nommé ATLAN et ATLANTIS; l'Amérique du Sud quant à elle fut nommée XIAN (nom attribué à une province de CHINE où subsistent de mystérieuses pyramides à degrés), puis AFMURRICAN, et bien après AMEXEN; Les Mûviens ou Lémuriens appelèrent l'Amérique Centrale ULMAN ou OLMAN et l'Afrique, GANUN EL NUWBA, c'est à dire "la Terre de l'Or"; CIBOLA, l'Impériale Cité de l'Or, fut transformée en les légendaires 7 Cités d'Or d'Amérique du Nord. Toutes ces informations sont authentiques, pour le grand public malheureusement inaccessibles, parce que uniquement lisibles à l'intérieur même des pyramides, seuls des archéologues et historiens, spécialistes assermentés du Système, en ayant eu l'accès.

 


 

Les Wa-Shi-Taw formèrent la première branche du peuple Olmèque aux Amériques, et les Washitaw, Ku-Shi ou Coushites, la branche de Kush qui se fixa sur un territoire englobant l'Éthiopie et la Nubie. Ces deux branches d'un même peuple partage le mot "SHI" ou "XI" - signifiant Énergie Divine, Déesse-Mère, Honneur, Respect - que l'on retrouve dans la dynastie impériale chinoise des Xi, autant qu'aux Indes dans la lignée "divine" des Marichi (le nom de mon grand-père maternel était Marichy). À chaque fois que le mot Xi ou Shi apparaît, son origine a à voir avec le peuple Olmèque. En la culture chinoise, l'on trouve les mots Shidoshi (Maître ou Enseigneur), Mitsubishi, Xian, etc... Sachez enfin que les Mayas, pour leur part, utilisaient les termes Xibalba, Xihi, Xiy pour désigner la divinité solaire : une fois encore 'Xi étant racine de ces mots. Et ce n'est pas un hasard si "Xi" se retrouve dans la culture Aztèque en des termes tels que Xiuhcoatl (le Serpent), Xiuhtecuhtli (déité du Feu) et Xihuitl (l'année solaire). "Xi" est aussi la 14è lettre de l'alphabet grec, alors que "Nu" est la 13è, Mu est la 12è et "Chi" est la 22è. Simple coïncidence ? Pas du tout : les Ku-Shi et les Wa-Shi formaient la branche Olmèque des hommes grands tandis que les Pygmés, les Ptahites (Nuwbun) étaient les petits hommes.

L'Empire de Koush - créé depuis Kush en Mésopotamie par les Anous, lignée royale des Olmèques Mûviens - s'étendit à l'Afrique, devenant Kush avant d'être nommé Cush, l'Éthiopie biblique. Les preuves en sont inscrites en le Livre d'Ether Kish gravé sur la tablette de la croix, à Palenque au Mexique ainsi qu'à San Lorenzo Tenochtitlan, au sud du Mexique, sur une pierre gravée connue du nom de "Monument 47" décrivant le roi Olmèque nommé Kush, qui s'assit sur le trône le 25 mars de l'an 967 av. J.C. : l'Empire de Kush original eut une existence de plusieurs milliers d'années, et ce, AVANT la création de l'Empire d'Égypte.

De fait, en 750 avant notre ère, le roi Kashata de Napata, actuelle capitale du Soudan, dû se déplacer en Égypte pour rétablir l'ordre, suite à des troubles politiques provoqués par le vol de certains secrets au profit de prêtres étrangers. Lors de ces évènements, Tefnout, fille d'Atum Rê et de Khepri, n'eut d'autre choix que de quitter l'Égypte à destination de la Nubie, où elle devint la divine Femme-Chatte (Cat Woman) ou la reine Jaguar de la Terre.

Au cours de l'histoire mouvementée de l'Egypte, les cruels et belliqueux rois-pasteurs menant les Hyksos Pisidiens, marchands nomades sino-sémites envahisseurs de l'Égypte, suivis des empereurs Romains et des Grecs, TOUS reçurent ou s'accaparèrent de grandes portions des Connaissances des Anciens dont les ultimes gardiens furent les Rois des dernières authentiques Dynasties Égyptiennes. La résultante en fut l'assassinat de ceux-ci, par convoitise et jalousie, entraînant par suite l'usurpation des fonctions royales et sacerdotales par ces conquérants étrangers avides du pouvoir qu'ils étendirent au fil des siècles à l'Europe par leur "saint" Empire Romain-Germanique, puis au monde, au moyen des religions, des sociétés secrètes fomentatrices des guerres, et des colonisations. Cette élite faussement juive (Ashkénazis, de groupe sanguin A négatif) vola l'héritage des vrais Yehouds de Nubie et de ceux, Sépharades d'Espagne, du Maroc, du Niger, et d'Éthiopie. Aujourd'hui, cette fraction du même Savoir des Anciens est utilisé en des technologies contraires à notre bien-être et provocatrices de la fin prochaine d'une civilisation humaine dégénérée et sans repères.

 


 

Les Olmèques et leurs descendants se sont bien gardés cependant de tout se laisser voler par ces gens là. C'est pourquoi leur langage est encore une énigme, et qu'il reste impossible de savoir pourquoi ni où ils disparurent soudainement (ainsi que les Mayas). Malgré leur acharnement à tout piller, les usurpateurs de la Noblesse Noire ne savent pas non plus construire selon les règles de la Géométrie Sacrée, ni ouvrir les Portes multi-dimentionnelles, ni voyager dans l'Univers, mais ce qu'ils savent pertinemment, c'est que leur domination malsaine se termine et que l'heure de la Justice a sonné. Il ne leur servira à rien de se terrer en leurs blockaus souterrains; et l'or et les milliards accumulés sur la misère humaine ne sauveront pas les Fils de Bélial et de Brutus...

La vérité, c'est que les Nuwbuns de Nubie ne dirigèrent l'Égypte qu'une dizaine d'années, après quoi ils la quittèrent pour se déplacer aux Indes, en Asie et aux Amériques. Ces faits historiques n'ont encore jamais été révélés au grand public. Et il est très difficile d'accepter la vérité après des millénaires d'endoctrinnement mensonger. Mais si vous vous donner la peine d'effectuer quelques recherches, vous découvrirez vite les structures de complexes et de villes immergées au large de l'Asie, du Japon, et de Chine; vous trouverez aux quatre coins du globe des cités vieilles de plus de 10.000 ans, aux monuments et aux temples dont les pierres sont gravéees de visages toujours identiques... Le plus énorme des mensonges qu'est l'histoire officielle de l'humanité ne deviendra jamais la Vérté.