Pentagramme caché dans la cathedrale de chartres

visoterra_rosace_nord_de_la_cathedrale_de_chartres_2826Rosace nord de la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Vue de l'intérieur de la cathédrale. Au centre se trouvent Marie et Jésus. Autour, sont marqués les noms des rois de Juda et les noms des 12 petits prophètes. Cette rosace a été offerte par Blanche de Castille.

La présence de ce pentagramme est une preuve de l'infiltration de la religion catholique par les satanistes .on comprend mieux les nombreux massacres perpétrés au nom de leur Dieu maintenant nous connaissons  son vrai visage...

Etoile du berger = Vénus associée à vendredi parmi les jours de la semaine. Les spécialistes d'astrologie ésotérique disent que Venus, en tant qu'étoile du matin, est associée à Lucifer (le porteur de Lumière)

 

 


Franc-Maçonnerie et adoration de Satan

FRANC MA9ONNERIE

Au 18ème degré et jusqu’au 33ème degré, le Maitre maçon commence son initiation à l’Occultisme et l’adoration du Baphomet, Lucifer le porteur de lumière , Le lapidé, puisque c’est bien lui qui porte la soit disante « lumière » aux frères. Ces Rituels ne concernent aucunement les petits grades des loges bleues. Le culte maçonnique est orné de symboles, et les rituels coordonnent les initiés et leurs méditations avec ces symboles.

Les rituels maçonniques s’inspirent de La Kabbale des sectes juives (Les vrais juifs Fidèle à la vrais Thora, sont innocent d’eux), une tradition mystique que l’on reçoit des ancêtres et des symboles de l’Egypte ancienne et de la civilisation sumérienne. Il existe une connexion multi significative entre les symboles. Les deux piliers JOACHIM et BOAZ sont associés au SOLEIL et à la LUNE. L’Oeil qui voit, LUCIFER, est tout simplement la fusion de THOT LA LUNE et de HORUS le soleil. LUCIFER est le phosphorus grec HERMES / APPOLON, il est le phosphorus égyptien THOT / HORUS. LUCIFER est une fusion complémentaire pour la Gnose et la connaissance. Dans les loges initiatiques, les rituels sont associés aux symboles pour comprendre le rituel sous de multiples aspects dans leurs tenues. C’est ce qui consiste à leur éveil, leur initiation à la connaissance Satanique.

2

 

Le rite reste symbolique et incantatoire, l’univers est un jeu d’échec géant avec les forces du bien et les forces du mal. Il y a deux camps, la LUMIERE et l’OBSCURITÉ, chaque camp avançant dans ses positions. L’échiquier représentant un gigantesque STARGATE permettant au bien et au mal de voyager à travers l’univers, se déplaçant d’un CUBE à un autre, certains pouvant se déplacer plus vite. Nous sommes les pions et nous avons la capacité de choisir entre le BIEN et le MAL, pour quels camps nous nous battons. Voilà pourquoi l’échiquier et le DAMIER représentent les STARGATES dans la symbolique des maçons et des sociétés secrètes. Vous aurez vite deviné que les Franc-maçon démoniaque rêvent que leurs DAMIER soir totalement noir symbolique du Mal régnant.

Un rituel peut se décrire comme un mode opératoire, une méthode adoptée par une Loge pour régir son organisation, le déroulement de ses réunions, ou tenues, et le comportement de ses " enfants ". Ces rituels changent selon les Rites et les Loges. La franc-maçonnerie " symbolique " (ou bleue), celle des trois premiers degrés de l’initiation, emprunte beaucoup de ses symboles à l’art de bâtir pratiqué par les constructeurs des cathédrales polythéiste au Moyen Âge barbare qu’elle considère comme ses prédécesseurs et dont elle a hérité la notion même de loge, l’endroit où se réunissent les ouvriers. À ce titre, la franc-maçonnerie ou Art royal a des points communs avec le compagnonnage et partage avec lui des symboles et valeurs. Les francs-maçons se disent " spéculatifs " (du latin speculare, réfléchir) par rapport aux compagnons-maçons qu’ils qualifient d’ " opératifs ".

L’équerre et le compas, le maillet et le ciseau, le niveau et le fil à plomb, la règle et le levier, la truelle et bien d’autres symboles appartiennent à cette tradition. Quant au personnage d’Hiram et au mythodrame qui le présente comme « l’architecte du temple de Salomon », il opère une rupture avec la tradition opérative et amorce une transition avec des thèmes symboliques explorés aux degrés suivants comme l’alchimie, la kabbale et la tradition chevaleresque.

Le roi SALOMON demanda au roi HIRAM de lui fournir le bois et de lui prêter ses architectes et maçons afin de réaliser le TEMPLE DE SALOMON (actuellement la Mosquéé Al Aqsa et le mur des lamentations sur le mont SION). La branche d’acacia était présente sur la tombe d’HIRAM, elle représente symboliquement la lumière d’HIRAM l’architecte. Connaître l’acacia indique que l’on est initié aux mystères du 3ème degré (maître). La LUMIERE est HIRAM et le projet appartenait à SALOMON qui est l’OMBRE. La lumière est le fournisseur (l’exploité, l’esclave) et l’ombre le propriétaire (l’exploitant, l’initié, le maître). Et tout en haut de la pyramide, les ILLUMINATI du TEMPLE, qui veillent sur ce joli monde qu’ils organisent. Les Maçons sont donc aussi des esclaves au service des DEMONS ASSOIFES DE LA PERTE DES HOMMES EN ENFER AVEC EUX

Communiquer avec l’autre dimension et les entités n’est donc pas chose facile. Certains rites doivent prendre place à des endroits et des moments spécifiques en fonction des énergies qui devront être livrées. Ces rituels sont assez répugnants et sont centrés sur le sang versé et les sacrifices, comme des sacrifices d’enfants pour les plus hauts degrés. Les sacrifices ouvrent des portes entre les dimensions invoquant un Démon. Des Affaires de pédophilie en Belgique et en France ou l’Ordre du Temps Solaire sont en liaison avec ces rituels et ces sacrifices SATANIQUE.

Malheureusement c’est le silence. Les rituels, les incantations, le spiritisme, la sorcellerie, la theurgie, l’hermétisme, l’alchimie, la possession, les sacrifices… Toutes ces pratiques occultes nécessitent ou permettraient l’ouverture des STARGATES (portail) vers d’autres MONDES (dimensions). Des DEMONS descendent sur le DAMIER. Des rituels invoquent ses DEMONS, ce que l’on appel des VORTEX, le plus grand secret de la maçonnerie!

Les TEMPLE sont pour les RITES. " L’Oeil du grand Architecte " en accord avec les rites, le point d’énergie et la franc-maçonnerie elle-même. Les entités rencontrées lors des rites influencent les réflexions et donnent les idées et les morales aux initiés donc aux tyrans de ce monde. Les grands monuments maçonniques et Illuminati sont tous sur ces points d’ÉNERGIE de VORTEX. Ainsi nos villes sont le dessin de ces dragons du Temple, on y voit des ROSES et des PENTACLES vue du ciel. Des buildings représentent des divinités ou des planètes, tout est occulte dans notre monde, mais le pire, est que ces gens de Satan tuent pour protéger leurs intérêts et garder le pouvoir.

La porte est créé par un prisme (comme une loupe) et quatre réflecteurs afin de créer une Etoile du Matin à 5 branches. Le nombre 666 est le nombre d’un triangle à trois angles de 60 degrés chacun, le Triangle équilatéral. Symboliquement, dans le Triangle est le ‘G’ est la Porte de l’Arche, c’est à dire le STARGATE vers OSIRIS le GREEN et son royaume des morts: ORION.

 

3

 

La constellation se situe dans le ciel au cœur d’une spirale de neuf étoiles remarquables que l’astronomie populaire appelait "le grand G céleste": les Trois Rois Mages, Rigel, Sirius, Procyon, Pollux, Castor, Capella et Aldébaran. L’usage de cet ancien symbole du ‘G’ est frappant dans tout l’art de la méso-Amérique, et représente notre galaxie spirale appelée "voie lactée". Le ‘G’ est prononcé "Hay" ou "Hay Ya" qui est chanté dans toutes les cultures indigènes américaines.

Un autre phénomène à remarquer est le positionnement des Pyramides égyptiennes avec le Nil pour représenter plus ou moins la voie lactée, on obtient la carte céleste terrestre et le grand ‘G’. Ce n’est pas seulement la projection parfaite d’un groupe d’étoile au sol mais bien une importante partie du ciel qui se retrouve ainsi représenté. En effet, on s’aperçoit que le Nil, situé sur la gauche des Pyramides, se reflète aussi sur la voie céleste car sa position correspond à celle de la Voie Lactée par rapport à la ceinture d’ORION. Que tout ceci arrive au moment où la constellation franchit l’axe Nord-Sud n’étonnera plus personne.

 

4

 

Pour les Egyptiens de l’antiquité païenne ORION était la demeure d’OSIRIS, le « dieu de la lumière », le pharaon qui fut assassiné par son frère Set, le dieu à face de chacal. Osiris « vainquit la mort » et après être ressuscité il résida dans la région d’Orion. Non loin de là ISIS demeura auprès de SIRIUS (isis). Les étoiles d’ORION brillent ainsi à l’image du tribut à OSIRIS.

 

LE SECRET DE L’ACACIA

Avant d’arriver au 3ème degré et de prononcer " l’Acacia m’est connu " l’initié est encore dans la lumière véritable. Puis, le maître poursuit son chemin (mais pas toujours) et découvrira de plus grands secrets en s’éloignant de la lumière, car la GNOSE du haut est dans l’ombre. La maçonnerie cache la forêt sombre où agissent des groupes plus influents.

Le caractère secret, ici relatif au végétal lui-même, est associé à la légende d’HIRAM, dès les premières divulgations maçonniques. Dans la légende d’HIRAM, le rameau d’acacia marque le passage de la «seconde mort», ou mort au monde psychique, à la «troisième naissance», ou naissance au monde spirituel: il s’identifie au rameau d’or d’Énée, tout comme à celui des initiés d’Éleusis et au saule de la tradition chinoise le rapport entre le symbolisme végétal et la "troisième naissance", ou "régénération", étant en effet l’un des thèmes les plus universellement répandus du symbolisme traditionnel; ce qui est moins connu, c’est le fait qu’au sein de la Maçonnerie ce rapport existe même indépendamment de la légende d’Hiram.

Dans le Manuscrit Dumfries, d’origine écossaise, nous trouvons le singulier personnage Minus Greenatus, alias GREEN, qui avait construit le Temple de Salomon», et que Charles Martel «aima au-delà de toute expression, à cause de son intelligence en l’art de la maçonnerie». Ce nom de Minus Greenatus évoque la petitesse naissant (ou renaissant) sous une couleur verte (green-natus/ri-natus), ce qui renvoie à l’idée de germe, de nouvelle naissance, ou encore de renaissance à un monde nouveau. Le lien avec OSIRIS l’égyptien, également représenté de couleur verte et régénéré par ISIS sa soeur est évident.

 

5

 

Les catéchismes du 18ème siècle indiquent que le nom du Maître est CASSIA, c’est-à-dire celui de la plante qui, dans les rituels anglais de l’époque et dans les Constitutions d’Anderson de 1738, représentait l’acacia: il s’agit donc de l’être devenu conscient que tous les secrets sont en lui, de l’homme régénéré dont l’état intérieur doit demeurer caché aux yeux de ceux qui ne sont pas encore en mesure de comprendre l’essence la plus profonde de l’art.

 

De la même manière, le Maître maçon affirme avoir Visité l’Intérieur de la Terre. Dans la Loge, il est celui qui plante le rameau d’Acacia, le fanal qui lui a montré le chemin durant ses voyages. Cette petite lumière fleurie, annonciatrice de l’avenir, est celle qui permet de retrouver son chemin au cœur des ténèbres d’un monde virtuel dont le souvenir reste dans les rituels. Avec elle, le Maître poursuit son but, quelles que soient les embûches. Le rameau aux fleurs d’or affirme son niveau de conscience car l’ACACIA est un très ancien et très puissant symbole initiatique. Il affirme aussi que la Mort est l’ultime et inséparable objet de la Vie et non une damnation. Plus que tout autre emblème maçonnique, l’ACACIA, couronne épineuse représenter faussement sur la Tête de Jésus, est le signe de la « connaissance des Maîtres ». Il est le messager de la victoire spirituelle et l’esprit de la manifestation des cycles de mort et de renaissance. Depuis la plus haute antiquité, l’ACACIA et le Maître ne font qu’un. Ce rameau d’or sur une motte verte est ce qu’il reste des anciennes idoles adorés des mécréants aux au coeur des rituels.

 

Alors qu’il revient victorieux d’une longue campagne de conquêtes, SETH profite des fêtes organisées à cette occasion pour inviter son frère à un banquet. Au cours de la soirée, il met Osiris au défi de s’allonger dans un grand coffre. Lorsque ce dernier y fut couché, SETH l’enferme et jette le coffre dans le Nil afin de le tuer.

 

Comme le fit la mésopotamienne ISHTAR du temps encore plus lointain des sumériens, descendue aux enfers, pour retrouver son Frère amant Tammuz, c’est sa Sœur-Epouse, Isis, qui partira à la recherche de son âme afin de le ramener à la Vie. Les deux déesses se seront préalablement coupé les cheveux, elles auront déchiré leurs vêtement, se seront libérées des voiles qui les recouvraient. Là où ISHTAR franchit les portes en abandonnant à chaque fois une part de ses parures afin de descendre plus profondément, Isis déchire ses vêtements et parcoure le monde à la recherche du coffre dans lequel « le Bienveillant » a été enfermé. Néanmoins, elle ne ramènera pas OSIRIS par un voyage de retour car ceux qui descendent en ces lieux ne peuvent pas revenir et c’est seulement l’Amour d’Isis, symbole de la régénération et de la vie éternelle qui permettra de retrouver le corps. Durant le voyage d’Isis aux enfers, le coffre contenant le corps, entraîné par la mer, atteignit les côtes de Phénicie où il s’échoua aux pieds d’un ACACIA, ou d’un Tamaris, selon les versions. La quête dura si longtemps que le tronc de l’ACACIA recouvrit la boite contenant le corps d’OSIRIS. Le roi de Byblos, occupé à faire construire son nouveau palais, fait abattre l’arbre afin d’en faire l’une des deux colonnes qui doivent en décorer l’entrée.

6

 

ISIS entend parler de l’odeur qui s’échappait du tronc alors qu’on le coupait. Elle en comprend aussitôt la signification et se rend en Phénicie où on lui remet la colonne prodigieuse. Elle ouvre la colonne de bois et en retire le cercueil de son époux qu’elle arrose de ses larmes. Elle le ramène en Egypte et le cache au fonds des marais afin que Seth ignore que le corps ait été retrouvé, mais au cours d’une chasse, ce dernier découvre le coffre. Furieux qu’OSIRIS soit encore entier malgré le temps écoulé, il décide d’en découper le cadavre en quatorze morceaux qu’il disperse à travers le pays.

 

ISIS se mettra à la recherche des morceaux. Aidé par Anubis, Thot et Nephtys, elle recomposera le corps démantelé et le momifiera. Ramené à la Vie par ces pratiques et désormais à l’abri de la mort, OSIRIS se retire dans les mondes souterrains, il laisse alors le trône du monde visible à son fils HORUS, qui deviendra le modèle des ROIS à venir.

 

Cette histoire dont l’auteur est Satan est racontée de nos jours à travers la magie du cinéma. Jack et le haricot magique, Wizzard of Oz, Alice au pays des merveilles, Némo, Pocahontas, Matrix, et de nombreuses autres productions "occultes" d’Hollywood propagande des Illuminati. La Palme d’Or du festival de Cannes est une branche d’ACACIA. C’est sans aucun doute qu’une fois l’adorateur du Satan en Enfer, il n’y a pas d’oscar !

 

LE MAUDIT TEMPLE SECRET

7

 

Les " Loges " sont décorées de lourdes teintures, de statues étranges et carrelées de motifs en damier, la référence directe aux lieux des cérémonies franc-maçonnes. Un pilier représente la LUMIERE et un autre l’OMBRE. Ces piliers existaient déjà chez des civilisations anciennes, et au centre la zone était utilisée pour sacrifier les animaux et les hommes. La LUMIERE représente notre monde et l’OMBRE représente leur monde. Le DAMIER représente la fusion et la coexistence des deux mondes. Pendant des siècles des " LOGES NOIRES " n’ont cessé d’invoquer des DEMONS sur le DAMIER. Le DAMIER (Checkboard) représentant l’Ombre et la Lumière, proviennent de l’ancienne Egypte antique des Pharaons.

On retrouve toujours le sol en DAMIER et les deux piliers a représentation du DAMIER est étrange dans la symbolique des Maçons / illuminati. Le DAMIER peut être représenté sous une multitude de formes rayées ou mosaïques qu’on appel CHECKBOARD. On retrouve toujours le sol en DAMIER et les PILIERS. Quand il y a deux piliers (Jakin et Boaz) cela représente le TEMPLE DE SALOMON. Au rite Écossais ancien il y a trois piliers, appelés sagesse, force et beauté, ils soutiennent la loge. Ils ne sont pas de tailles égales car ils représentent les trois pyramides de Gizeh. Dans les deux cas, le plus basiquement, les PILIERS représentent des portes et le DAMIER est le chemin pour un voyage à travers le VORTEX. Dans le symbolisme Maçon / illuminati, les DAMIERS tout comme les CUBES, les OCTOGONES, les PORTES, les PILIERS et les VORTEX sont des représentations des STARGATES. (Portes inter dimensionnelle).

 

Des DEMONS de tout bord peuvent sauter d’une dimension à une autre. La rencontre des deux mondes /dimensions est une intersection OCTOGONALE. Le STARGATE est en partie une métaphore de leur conscience ou éveil satanique, leur illumination, leur 3ème oeil… Pour d’autres, il permet réellement de communiquer avec des DEMONS. Leonard De Vinci représente le corps humain comme un STARGATE. Voici le délire cosmique des frères qui adorent Baphomet, « le porteur de lumière » comme ils s’aiment à le dirent.

Nous retrouvons ces représentations occultes dans la publicité, la musique et le cinéma de nos jours, avec les CODES du programme de contrôle de la population du projet MONARK MIND CONTROL de la CIA outils des maudits illuminatis.

AU SERVICE DU BAPHOMET (IBLIS)

1

 

On se rappelle que les templiers furent accusés d’adorer certaines idoles nommées têtes de baphomet. M. de Hammer en a découvert une douzaine dans le cabinet impérial des antiques à Vienne. On les avait prises pour des idoles tibétaines. M. de Hammer a déchiffré les inscriptions arabes, grecques ou latines qu’elles portent, ainsi que les symboles dont elles sont chargées. Le nom de l’idole Mété, c’est-à-dire dire « la raison », la sagesse » en langue grecque, s’y reproduit partout, accompagné des doctrines gnostiques et des abjurations. C’est du mot Mété et de celui de Baphé, Baptême, que s’est formé le nom de Baphomet, qui signifie baptême de l’esprit, et qui a rapport au baptême de feu des anciens gnostiques. La Mété est représentée sur ces idoles, conformément aux idées des gnostiques, et particulièrement à celles des ophites, sous, une,figure humaine, réunissant les attributs des deux sexes; elle est accompagnée de la croix tronquée ou de la clef de la vie et du Nil des anciens Egyptiens qui ressemble à un T, du serpent si fameux dans toutes les mythologies, de la représentation du baptême de feu, et en outre de tous les symboles maçonniques, tels que le soleil, la lune, l’étoile signée, le tablier, la chaîne, le chandelier à sept branches, etc.

Dans Le Livre du Maître maçonnique d’Oswald Wirth, nous lisons à la page 22; " Reste à savoir si la franc-maçonnerie est oui ou non une religion. Cesserait-elle d’en être une parce que les autels de ces temples sont consacrés au culte de la liberté, de la fraternité et de l’égalité? Ayons le courage de nous dire religieux et de nous affirmer apôtre d’une religion plus sainte que toutes les autres. C’est ainsi que le premier effet de l’initiation est de purifier l’apprenti de toute mentalité chrétienne, s’il en a une… ". Ce « maitres » de rien du tout ose proclamer dans sa feuille de chou l’égalité alors qu’ils se croient les Supérieur, fraternité oui envers SATAN, est liberté oui liberté que ses hommes ont choisi d’être du combustible avec les pierres dans un aller simple pour le Four en Flamme de l’Enfer Eternelle la peau de ces habitants maudits sont sans cesse renouveler.

 

Albert Pike, pontife de la franc-maçonnerie universelle, franc-maçon de 33e degré, grand prêtre de l’Eglise Satanique, déclare le 14 juillet 1889: "Ce que nous devons dire à la foule est que nous adorons un dieu mais, c’est le dieu que nous adorons sans superstition. A vous, grands inspecteurs généraux souverains, nous disons ceci pour que vous puissiez le répéter aux frères des 32ème, 31ème et 30ème degrés: La religion maçonnique devrait être par nous tous, initiés des hauts degrés, maintenue dans la pureté de la doctrine Luciférienne. Si Lucifer n’était pas dieu, est-ce qu’Adonaï (Dans le contexte il parle à ceux qui adorent Jésus), calomnierait, c’est-à-dire, prendraient la peine de répandre des choses fausses et dangereuses sur son compte? Oui, Lucifer est dieu…" Cette déclaration fut faite à l’époque, aux vingt-trois conseils suprêmes du monde.

Encore ce Fou évadé de l’Asile psychiatrique Albert Pike d’écrire: "Une partie des symboles sont divulgués a l’initié mais, ce dernier est intentionnellement induit en erreur. On ne veut pas qu’il les comprenne. Leur vraie explication est réservée aux érudits, aux princes de la maçonnerie".

Il nous dit aussi dans ce livre aux pages 744 et 745, qui furent préparé pour le suprême conseil du 33ème degré de la juridiction sud des États-Unis: "La Bible avec toutes les allégories qu’elle contient, n’exprime que d’une manière incomplète et voilée, la science religieuse des hébreux… »

Dans l’Adelphi Quarterly (magazine Nouvel-Age) 3 e, 1992, page 7, il est écrit que la franc-maçonnerie a été formée comme une école de la fraternité LuciférienneHelena PetrovnaBlavatsky, une Sataniste reconnue et fondatrice de la société théosophique, aussi bien que ses successeurs Annie Besant et Alice Bailey étaient toutes impliquées dans la franc-maçonnerie.

 

OCCULTISME DES NOMBRES

Le nombre 33 est souvent employé dans le Satanisme: Meurtres rituels avec 33 coups de couteaux, victimes de 1 à 33 ans pour les sacrifices. Le nombre 33 est très utilisé dans la franc-maçonnerie: Conseil de 33 membres renouvelable par tiers, 33 grades dans le rite écossais. Le 11 (et parfois ses multiples) : l’anti-christ est la onzième corne de la "bête" diabolique dans Apocalypse chapitre 13. Le 13 : représente la rébellion dans l’occultisme sectaire juif (kabbale). Les 13 degrés du rite de York de la Franc Maçonnerie. Le 666 : le nombre de la bête diabolique dans Apocalypse chapitre 13. Le 333 : moitié de 666. Les Satanistes cherchent aussi une onction Satanique en réalisant leurs oeuvres pendant les 8 fêtes Sataniques (les solstices et équinoxes, les 1er février, mai, août et Halloween).

 http://heritageancestrale.wordpress.com/2013/05/04/franc-maconnerie-et-adoration-de-satan/

L’oligarchie financière mondiale se compose de 13 grandes familles

Le-triomphe-du-genie-de-la-destruction_Mihaly-Zichy

L’oligarchie financière mondiale se compose de 13 grandes familles richissimes qui détiennent entre leurs mains la quasi-totalité des banques, sociétés d’assurances, entreprises et industries du monde entier.

Parmi ces familles les plus connues, se trouve la famille des Rockefeller, qui ne sont américains que par adoption. À l’origine, ce sont des français huguenots dont le véritable nom est « de Roquefeuille ». Ils se sont établis en Amérique pour fuir les persécutions à l’époque des guerres de religion en France.

 

En Angleterre, c’est la famille Rothschild qui domine toute l’Europe et le Commonwealth, composé d’anciennes colonies ou protectorats de l’Empire Britannique. En 2009, le Commonwealth comptait 54 États-membres dont 2 qui n’ont jamais été dépendants de la couronne britannique- le Mozambique et le Rwanda, et un, le Cameroun, sur une partie seulement de son territoire par mandat de l’ONU. Les États-Unis, ancienne colonie britannique sont devenus indépendants près d’un siècle avant la création de cette institution qui date de 1884 et qui est placée actuellement sous l’autorité de la Reine Elisabeth II.

Qui sont les Rothschild ?

Le « père fondateur » de la dynastie c’est Mayer Amschel (1744-1812), un juif allemand ashkénaze(1), qui va établir la première grande banque du nom à partir d’un commerce de prêt sur gage hérité de son père. D’ailleurs, le nom de Rothschild vient de roten Schild qui signifie écusson rouge, car tel était l’enseigne de la boutique paternelle qui se tenait à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Ce sont les cinq fils de Mayer Amschel qui donneront naissance aux cinq branches familiales, dont seules les branches française et anglaise existent encore aujourd’hui. La fille ainée, donnera, par alliance matrimoniale naissance à la dynastie des Worms, autre famille de banquiers.

Les Sages de Sion- les Illuminatis

De 1640 à 1689, les Sages de Sion mirent au point un complot visant à provoquer la chute des Stuarts du trône d’Angleterre. Ce fut la « Révolution anglaise » de Hollande. Le Prince Guillaume III, de la dynastie Orange-Nassau devint stathouder, c’est-à-dire chef d’État des Provinces-Unies puis roi d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande en 1689 après avoir épousé Marie, fille du Roi Jacques II Stuart déchu du trône royal par décision parlementaire, à cause de son catholicisme qui effrayait les Anglais. La branche Stuart s’éteignit en 1807 après la guerre de succession d’Autriche.

Guillaume III fonda l’Ordre d’Orange dont le but était de s’opposer au catholicisme et de consolider le protestantisme en Angleterre. Cet Ordre existe encore de nos jours, particulièrement en Irlande, et ses membres (les Orangistes) contribuent à attiser la haine entre les deux religions. Les loges orangistes adoptent un rituel et un fonctionnement de style maçonnique. La « Glorieuse révolution » de 1688 et les guerres longues et coûteuses que le Prince organisa ensuite contre la France catholique de Louis XIV pendant 9 ans endettèrent considérablement le pays.

Un riche marchand Écossais, William Paterson qui avait fait fortune aux Indes occidentales et soutenu activement la Révolution de 1688, décida de lancer un grand emprunt national pour la création d’une banque, en conciliant à la fois les intérêts des grands marchands et ceux du gouvernement, et en s’assurant l’appui du Trésor et des personnalités les plus influentes de la City. Ainsi naquit la Banque d’Angleterre en 1694, construite sur l’emplacement du temple de Mithra (2), édifié par les romains au temps où Londres n’était encore que Londinium.

On a beaucoup glosé au sujet des Sages de Sion, et particulièrement en ce qui concerne les « fameux » Protocoles des Sages de Sion révélés par le Times de Londres en 1920, pour lesquels on parla volontiers de complot judéo-maçonnique international pour l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial. Ce qui est sûr et authentifié, c’est que ces textes ont bien été repris et falsifiés par un certain Mathieu Golovinski, avocat et aristocrate russe intrigant qui aurait commis cette littérature dans un esprit foncièrement antisémite pour un commanditaire nommé Pierre Ratchkowski, responsable de la police politique russe à Paris (l’Okhrana).

Le but de ces Protocoles était de faire endosser par les juifs la responsabilité des désordres mondiaux, qu’ils soient économiques ou politiques. Le premier éditeur en Russie des protocoles fut un certain Sergueï Nilus (1862-1929), vénéré par une grande majorité d’orthodoxes russes et des catholiques d’extrême-droite. La vérité est toute autre : les Protocoles sont l’agenda réel mis au point, sous forme de plans, programmé et écrit par les Illuminatis de Bavière vers 1770 destinés à des mouvements révolutionnaires et contenant des instructions particulières concernant la Révolution française. Le texte original des Protocoles aurait été retrouvé accidentellement en 1785 et remis à la police bavaroise de l’époque. Il était destiné au Grand Maître des Maçons du Grand Orient de France. Ces textes ont donc été « récupérés » et trafiqués pour être attribués aux « Juifs francs-maçons ». Hitler s’en servira abondamment pour étayer ses thèses antisémites du IIIe Reich.

Le druidisme en Angleterre

« La Grande-Bretagne est la patrie du satanisme et le centre mondial de générations de satanistes. Tous les satanistes savent depuis des générations que ceux qui règnent sur le Royaume-Uni doivent dépendre étroitement de la puissance de Satan. Ceci explique pourquoi Cecil Rhodes et d’autres « chevaliers de la Table Ronde », comme les Rothschild, voulaient soumettre le monde entier à la Grande-Bretagne. » (Tim Cohen « The Antichrist and a cup of tea »- l’Antéchrist et une tasse de thé)

À la tête de la Maison Rothschild se trouve un puissant pouvoir occulte composé d’un coven (3) de 13 prêtres-druides dont les fonctions consistent à initier puis à consacrer à Satan ceux qui feront partie des 33 grands initiés- ce sont en fait des illuminatis, c’est-à-dire des francs-maçons du 33è degré, qui est le degré le plus élevé du Rite Écossais Ancien et Accepté. Ces « 33 » sont appelés à infiltrer tous les grands groupes et organisations secrets dont nous avons déjà évoqué l’existence : Bilderberg, Commission Trilatérale, CFR (Concil of Foreign Relations)…ces organisations, auxquelles s’ajoutent des sociétés secrètes occultes telles le Bohemian Groove, le Skull and Bones 322 (dont font partie les Bush, Kerry et autres sommités du monde politico-affairiste américain), toutes d’inspiration maçonnique utilisant les anciennes religions à mystères, égyptiennes surtout, gravitent autour de la plus puissante organisation en Angleterre qui est la Round Table (4) dirigée par la Reine Elisabeth II, elle-même grande prêtresse-druide, initiée de surcroît aux mystères occultes des religions indoues.

Le château des Rothschild près de Glasgow en Écosse comporte une « chapelle » dans laquelle ont lieu des cérémonies secrètes dirigées par les prêtres-druides, lieu où se rassemblent régulièrement les dirigeants des pays les plus riches (G8).

On pense généralement que le druidisme prend en effet sa source en Grande-Bretagne et que c’est une religion d’origine celtique (5). Jules César évoque les druides et le druidisme dans son ouvrage « La guerre des gaules ». La littérature grecque au IIIe siècle avant notre ère évoque déjà l’existence des druides. La traduction en grec du mot druide signifie « les hommes vénérables d’origine divine »…

Le druidisme « primitif » est toujours aussi vivace, aussi bien en Bretagne française qu’en Grande-Bretagne ou en Écosse, et a fait au cours des siècles des émules qui s’en inspirent largement. Ainsi la Wicca entre autres, fondée par le britannique Gerald Gardner à la fin du 19è siècle est un mélange de théosophie, de druidisme, de chamanisme. Les principes de ce spiritualisme repose sur quatre croyances : le panthéisme-tout est « divin », le monisme-tout est un, c’est le principe de globalisation (repris par les mondialistes), le polythéisme-plusieurs dieux, et le paganisme c’est-à-dire utilisation de rituels magiques pour « communiquer » avec les forces de la nature.

Si l’on étudie de près le contenu de ces pratiques hautement occultes, basées sur l’adoration de divinités de la nature, culte du soleil en particulier (illuminatis et le culte de Baal), exercice de « dons » de voyance, magie, guérison (thaumaturgie), transmission de « savoirs » secrets plus ou moins inspirés de la Kabbale juive, et surtout, pratique de sacrifices humains, on s’aperçoit très vite que le druidisme est l’ « ancêtre » de la Franc-Maçonnerie et de ses nombreux dérivés de pratiques satanistes, toutes héritées des chaldéens, de Sumer et de Babylone.

Le Vatican, l’Église anglicane et le Nouvel Ordre Mondial

« Je reconnais Votre Majesté comme la source unique du pouvoir ecclésiastique, spirituel et temporel. ». Tel est le serment d’allégeance prononcé par les évêques de l’Église d’Angleterre. En effet, la Reine est « gouverneur suprême » de l’Église anglicane.

Rappelons qu’en 1531, le Roi Henri VIII avait rompu avec le pape Clément VII de Rome qui lui refusait le divorce. Il se fit alors reconnaître en tant que chef suprême de l’Église d’Angleterre. Ce droit de regard d’une autorité séculière sur l’Église est la porte ouverte à bien des excès et à de très graves déviations tels qu’elle en a connu à l’époque de Constantin 1er qui a fait de la « religion » chrétienne une institution impériale.

À bien des égards, l’Église anglicane ressemble, moins au fond qu’à la forme, à l’Église romaine. Certes elle s’appuie sur la Bible pour ses fondements dogmatiques concernant le salut par la foi et la reconnaissance de l’Écriture comme autorité première de la vie chrétienne. Mais la liturgie dont elle se pare n’a pas grand-chose à envier au catholicisme romain. Ainsi Vatican II (1962-1965) reconnaît à l’Ecclesia Anglicana une « place particulière parmi les Églises et communautés séparées de Rome par la Réforme, mais gardant les structures et les traditions catholiques. »

Le Credo de l’Église anglicane repose sur un dogme en 39 points inspirés de la doctrine calviniste, adopté en 1563.On pourrait voir dans ces 39 points une allusion aux 39 degrés(6) dits « paladins » de la Franc-Maçonnerie du Vatican, dont le Pape Paul VI fut le Grand Maître…(7)

En 1991, le synode de l’Église (anglicane) admet que les homosexuels engagés dans une « relation amoureuse fidèle » ( !) soient les bienvenus dans l’Église. Mgr Derek Rawcliff, ancien Évêque anglican de Glasgow, reconnaît son homosexualité à la BBC (7/3/1995). En même temps l’Église d’Angleterre rappelle que le clergé homosexuel doit s’abstenir d’avoir des relations sexuelles…on est proche de l’hypocrisie papale qui « couvre » ses mauvais éléments tout en prenant des airs (faussement) réprobateurs devant la presse.

Certains Ordres religieux, tout d’abord supprimés au XVIe siècle, seront rétablis au XIXe en nombre assez important (franciscains, bénédictins …), ce qui renforce encore les similitudes avec l’Église de Rome, ces Ordres étant pour la plupart d’entre eux des émanations directes des Ordres Templiers des 11è et12è siècles. On comprend vite que tous les efforts du Vatican pour se rallier l’Église d’Angleterre, toute aussi souillée que celle de Rome, sont destinés à servir les intérêts de l’œcuménisme religieux, vecteur principal de la religion du Nouvel Ordre Mondial, la grande Prostituée religieuse vaticane dont il est question en Ap 17 :1-5. Pour terminer, notons que l’actuel Archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, a été nommé « Druide blanc », membre des Bardes de la Gorsedd…

Les Windsor, les Stuart et l’esprit de l’Antéchrist

Les familles les plus influentes dans le monde aujourd’hui sont les Rothschild, les Windsor, les Stuart, les Rockefeller, les Carnegie, les Ford, les Weyerhauser, les Roosevelt, les DuPont, les Astor, les Tafts, les Bundy et les Bush. Toutes ces familles ont, de près ou de loin des liens ancestraux avec le satanisme et la sorcellerie. Quelques-unes, en outre, descendent de la lignée de sang des Mérovingiens et de celle du Roi Arthur d’Angleterre et parmi elles, la famille Stuart. Les anciens Présidents Bill Clinton, Georges W. Bush et le Prince Charles d’Angleterre, de par leurs appartenances à certaines de ces familles, sont des descendants de la famille de Mérovée. La défunte Princesse Diana, héritière des Stuart d’Écosse qui donna naissance à deux héritiers Harry et William, était apparentée à divers personnages tels William V. Astor, Franklin D. Roosevelt, David Rockefeller…

Beaucoup de Présidents des États-Unis sont donc liés à la famille royale anglaise par des générations de praticiens de la sorcellerie. Concernant Georges Bush, particulièrement, on sait de source sûre, que cette famille a appartenu durant trois générations à la secte des Skulls and Bones (Prescott Bush-qui finança le IIIe Reich d’Hitler, Georges H. Bush père et G.W. Bush). La famille de G. Bush est descendante de la treizième plus importante famille d’illuminati, également apparentée à la famille royale anglaise et donc aux Mérovingiens, « illustre » famille de criminels et de dégénérés. (Le Prince Bernhard des Pays-Bas, ancien officier nazi et « fondateur » du Bilderberg a également des racines mérovingiennes). Quant à William Jefferson Blythe (Bill) Clinton, il aurait encore davantage de liens de sang avec la famille anglaise et descendrait de la Tribu de Dan. (Fritz Springmeier « Bloodlines of the Illuminati » liens de sang des Illuminati)

Le Dragon Rouge symbole de la famille Royale anglaise et du Pays de Galles

Tribu de Dan ou tribu de Juda ?

Des Pères de l’Église ont affirmé que l’Antéchrist proviendrait de Dan, déjà il y a près de deux mille ans (Irénée, Hyppolite, Ambroise, Augustin…). D’aucuns objecteront qu’étant assujettis à l’Église de Rome leur opinion serait douteuse. Néanmoins, ces hommes, dont beaucoup moururent tout de même en martyrs de la foi, connaissaient très bien les Écritures et l’on ne voit pas à priori de réelles raisons pour s’opposer à leurs affirmations. Ils se basaient particulièrement sur le passage biblique qui fait état de la prière prophétique de Jacob-Israël sur ses fils :

« Dan jugera son peuple, comme l’une des tribus d’Israël. Dan sera un serpent sur le chemin, une vipère sur le sentier. Mordant les talons du cheval, pour que le cavalier tombe à la renverse. » Gen 49 :16-17.

Pour eux le sens de cette prophétie est que Dan suppléera par la ruse à ce qui lui manquera en force. Il est vrai que la ruse est l’attribut principal de Satan et fait partie de son arsenal pour séduire les nations : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs… » Gen 3 :1.

Une chose est sûre : Christ étant issu du peuple Hébreux, l’Antéchrist proviendra du même peuple puisque les juifs l’acclameront comme leur « Messie », étant l’un des leurs.

Maintenant la question qui se pose est de savoir, mais ce ne sont qu’hypothèses, d’où viendra exactement « l’homme impie ».

Les deux familles royales de Grande-Bretagne ont toujours prétendu descendre de la tribu de Juda, d’où sont issues David et Jésus. Ces sont les Windsor, famille de la Reine Elisabeth, le Prince Charles et son fils William, et les Stuart, dont faisait partie la Princesse Diana. Dans le monde occulte ces deux familles sont connues comme étant rattachées à la descendance messianique de David. Bien qu’il n’existe aucune preuve historique irréfutable, on peut penser que toutes les familles royales d’Europe à priori descendent à des degrés divers de cette lignée de sang originelle, tout comme l’espèce humaine descend d’Adam et Eve…

Cependant beaucoup d’historiens nient le fait que les Windsor puissent hériter du trône d’Angleterre, ce qui met en doute leur prétention à descendre du Trône de David, contrairement aux Stuart qui, de surcroît auraient du sang juif à la suite de nombreuses unions consanguines multipliées au fil des siècles.

Par conséquent il serait logique que le faux « Messie » Antéchrist vienne de cette lignée royale pour régner sur Israël.

De plus, l’Antéchrist doit venir de l’ancien Empire Romain, dont fait partie l’Angleterre, et qui est en train de se reconstruire par l’entremise de l’Union Européenne avec la complicité du Vatican et de ses sociétés secrètes illuminatis- Opus Dei, Jésuites, Loge vaticane, les « véritables » patrons des services secrets anglo-américains CIA, MI6 qui œuvrent main dans la main pour préparer sa venue.

« Daniel commença et dit : Je regardai pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres. Le premier était semblable à un lion, et avait deux ailes d’aigle (…). Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté ; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair. » Dan 7 :2-5.

Considérons quelques éléments, au demeurant troublants :

L’ours, en langue celtique se dit « arth-Ur », or Arthur est le second prénom du Prince William ; l’ours représente aussi la ville de Berlin- on se souvient des liens entre l’Angleterre et l’Allemagne dans les familles royales et leurs relations avec le nazisme ; ce même animal figure dans le blason du pape Benoît XVI (cf. illustration) ; le lion est le symbole héraldique de l’Angleterre ; le léopard était le symbole d’Alexandre le Grand, qui fut le grand conquérant de l’Empire méditerranéen. Le Prince Philip d’Edimbourg a pour second prénom Alexandre, et est d’origine grecque… le débat reste ouvert.

(Le blason de Benoît XVI)

Pour conclure

Afin de légitimer la puissance occulte de la Maison Royale d’Angleterre, il était primordial que les deux familles Windsor et Stuart puissent s’unir et donner naissance, grâce à une « vierge » de la lignée Mérovingienne ayant en outre du sang hébreux dans son patrimoine génétique en la personne de Diana Spencer, à un premier-né, en l’occurrence William, qui serait le digne représentant d’une (supposée) descendance davidique. Ainsi, le peuple juif, trompé, sera persuadé de trouver en lui son (faux) Messie tant attendu.

Des quatre grands empires, Babylonien, Médo-Perse, Grec et Romain, révélés par Dieu à Daniel, c’est l’Empire Romain, qui englobe en fait les autres, qui sera celui sur lequel règnera l’Antéchrist, en tant que suprême Empereur du Nouvel Ordre Mondial.

Si l’Angleterre n’est assurément pas la seule nation dans laquelle sévissent la sorcellerie et les intrigues depuis des siècles, on peut cependant la désigner, à cause du pouvoir impérial et monarchique et sa puissance coloniale qui la caractérisent, comme la détentrice de l’avenir du monde par les multiples ramifications et tractations qui s’y sont opérées tout au long de son Histoire, ainsi que par l’influence grandissante qu’elle a su habilement étendre parmi les nations tant du point de vue politique qu’économique, culturel et religieux.

http://www.michelledastier.com/la-perfidie-dalbion-3e-partie-la-chronique-de-michel-andre/

L’histoire hérmétique, occulte du KÉBEK et du PENTACLE DE LA FRANCE

kebek rusty james canalblog

 

ENTRE TRIANGLE SACRÉ DU KÉBEK ET PENTACLE DE LA FRANCE

Auteur : philippe-william-sinclair

.’.
Le pentacle du sud de la France en avant plan, le village de Rennes le Château en arrière plan, à gauche Le Pech Cardou, à droite, Le Pech de Bugarach, et devant le Pech de Bugarach, on y voit en verdure plus foncée, le centre du Pentacle, la Pique de Lavaldieu.
.’.
Bien peu de gens connaissent en quoi consiste le TRIANGLE SACRÉ DU KÉBEK
Pour plus d’informations cliquez sur ce lien:
LE TRIANGLE SACRÉ DU KÉBEK ET SA GÉOMÉTRIE SACRÉE…   TERRE DES TRÉSORS DISPARUS DES TEMPLIERS ?  UNE ÉNIGME À SUIVRE AVEC PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR
.’.
ou encore LE PENTACLE DU SUD DE LA FRANCE. 
.’. 
Je vais vous apporter quelques explications et vous y verrez un peu plus clair dans l’histoire hérmétique, occulte ou ésotérique du KÉBEK et de son ou ses liens avec le sud de la France d’où nous est parvenu en 1982 l’Énigme Sacrée de Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln, un habitué de Rennes le Château.  Il y eu aussi plus près de nous, le Da Vinci Code de Dan Brown.  Bien avant eux, Gérard de Sède, avait lancé le bal avec ses livres qui datent de 1968 pour L’Or de Rennes et en 1969 pour Le Trésor Maudit de Rennes le Château.
         .’.  

Image027[1]

Le Merveilleux Village de Rennes le Château où je me sens si bien !

.’. 

Par contre, il a tant changé depuis 1992, ce n’est plus le même, il est devenu touristique, ce qui n’était point quand je l’ai connu la première fois, en mai 1992.  J’ai tant aimé, que j’y suis revenu, deux mois plus tard, c’est cela l’amour et surtout c’est cela y ressentir la Lumière !

.’.

arton153[1] 

Le Curé Béranger Saunière, Saunière est nommé prêtre à Rennes-le-Château 1er juin 1885.

.’.

 Je vous ai écrit ce billet sans même en comprendre le sens, le 1er juin 2008. Je ne crois pas au hasard, 123 ans plus tard, j’ai foi en une DIVINE PROVIDENCE QUI SAIT NOUS GUIDER ! Il est écrit avant même d’entrer dans l’église Ste-Marie Madeleine de Rennes le Château ceci:

.’.

TERRIBILIS EST LOCUS ISTE.

.’. 

La première église à Rennes le Château était l’église St-Pierre, elle n’existe plus, juste quelques éléments chez un particulier du village et une enseigne, nous faisant comprendre que l’ancienne église était là.  Cette citation latine tirée de la Bible,  je ne l’ai jamais vu ailleurs que sur cette église de Rennes le Château et sur une autre avec inscription maçonnique au Québec, et c’est , à l’église de St-Pierre les Becquets sur la rive sud du majestueux fleuve St-Laurent face à Trois-Rivières.  Il est écrit ceci en français:

.’.

Ô QUE CE LIEU EST TERRIBLE

.’.

Et, à l’intérieur de l’église que l’on peut visiter, il y a une fresque merveilleuse de Marie-Madeleine à votre gauche, tout en avant, elle est d’une beauté, que l’on ne peut nier !

.’.

Comme beaucoup de personnes le savent, je m’intéresse aux mystères de Rennes le Château, de son curé Saunière depuis le début des années 70 d’où j’avais pu me renseigner d’une manière très large et connaître les mystères entourant cette région des Corbières, au sud de la France entre Carcassonne et Perpignan grâce à l’époque à une revue que nous avions ici au Québec, et qui se nommait NOSTRADAMUS.
.’.
 .’.
.’. 
D’ailleurs, près du village de Rennes le Château, il y a un très beau village qui se nomme Alet les Bains, et c’est à cet endroit que Michel de Nostre Dame passait ses étés, je parle ici de NOSTRADAMUS.  D’ailleurs dans le village, dans la place centrale, si vous êtes attentif, vous pourrez voir sur les poutres et les facades d’une maison de nombreuses inscriptions initiatiques !  C’était la maison de ses grands-parents.
.’.
Le coup de foudre fut tel, que dès l’instant où je suis allé en France pour la première fois en mai 1992, je me suis retrouvé propulsé dans une énigme d’une ampleur telle, que je revins à Rennes le Château y passant 1 à 2 mois chaque année depuis, et je n’ai jamais cessé d’y retourner !  D’ailleurs, j’y ai amené en 1994, 100 personnes venant du Québec un mois durant, et quelles merveilleuses méditations nous avons pu y faire !
.’. 
Tout s’y retrouve, les mystères, le prieuré de Sion, les Cathares, les Templiers, les francs-maçons, les roses-croix, le catholicisme, le judaïsme, la lignée Mérovingienne, Marie-Madeleine, et j’en passe !  Et que dire des observations d’OVNIS répertoriées depuis des décennies, et des choses étranges qui se passent au Bugarach sur le Pech, qui veut dire soit dit en passant, Le Pic !   MAIS AUSSI DU ROI DAGOBERT II. Le Château de Rennes le Château aurait  abrité 9 princes mérovingiens:
.’.
- Sigebert IV dit le « Plantard » (le rejeton ardent) (715-771)
- Sigebert V (695-768)
- Bera III dit « Trounko » (715-771)
- Guillemon dit « Braou » (???-773)
- Bera IV dit le « Bolo » (755-836) Fondateur de l’abbaye d’Alet les Bains
- Bera V (794-860)
- Hilderic I (???-867)
- Sigebert VI dit « Ursus » (???-884)
.’.
Et sur le fameux parchemin supposé être retrouvé à Rennes le Château, il est dit ceci:

A Dagobert II roi et à Sion est ce trésor et il est la mort.

.’.

rennes7[1]
Un signe évident du Judaïsme, à cette église d’Alet les Bains, on peut y voir l’étoile de David.
il faut rappeller que de nombreux roi de france furent juifs et se convertir au christianisme

 

Alet les Bains est un petit village où Nostradamus passait ses vacances dans sa famille.  Tout cela à quelques kilomètres de Rennes le Château et de son Pentacle Sacré.  Étrange !
http://philippe-william-sinclair.com/tag/elizabeth-van-buren/

Un camion de franc Maçon transportant de grands cercueils pour les camps de la Fema

Le symbole maçonnique sur le camion est accompagné du degré 32. La maçonnerie en compte 33. Bref, le frère conducteur est accrédité pour accéder avec son semi-remorque à des lieux relativement protégés de la curiosité du public.
En zoomant (x4) on peut lire quelque chose, mais très net. C’est écrit à la main (en tous cas ça y ressemble bien) et selon moi je lis sur deux « cercueils » « FEMA » et « EPA » juste en-dessous, écrit en italique. Sur l’un d’eux, on peut lire 66551 … et un autre 66531.

On peut déduire une autre inscription « mole pass » … en français « Passage à taupe » … « passe-taupe » ??

 

Documentaire sur les camps FEMA et ces étranges « cercueils » –

Posté par rusty james à 06:55 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 août 2011

Le terroriste norvégien Anders Behring Breivik exclut de sa loge maçonnique.

temple-maconniqueOSLO (NOVOpress) - Le terroriste norvégien Anders Behring Breivik, responsable de l’une des pires tueries la semaine dernière dans son pays et présenté comme un fondamentaliste chrétien d’extrême droite, vient d’être pourtant officiellement exclu de la franc-maçonnerie.

Dans un communiqué, le grand maître de l’Ordre norvégien des francs-maçons (Grande Loge de Norvège) – auquel appartenait Anders Behring Breivik jusqu’au 24 juillet en tant que maître à la loge de saint Jean Saint-Olaf aux trois colonnes –, Ivar A. Skar, a tenu à prendre publiquement ses distances avec le meurtrier : “Je suis consterné par les horribles atrocités qui ont été commises dans le quartier du gouvernement et à l’île d’Utoya. Nous sommes en deuil et pleins de compassion pour ceux qui ont été touchés et pour leurs proches. Il est apparu dans les médias que l’accusé était membre de l’Ordre norvégien des francs-maçons. Il a été maintenant exclu – l’exclusion prend effet immédiatement. L’exclusion reflète le fait que les actes qu’il est accusé d’avoir commis, et les valeurs qui semblent les avoir motivés, sont totalement incompatibles avec ce que nous défendons en tant qu’Ordre. Nous construisons notre activité sur les valeurs chrétiennes et humanistes et nous voulons que nos membres contribuent à la promotion de la charité, de la paix et de la bonté parmi les gens. La police, bien sûr, recevra toute l’aide et l’information que nous pourrons lui donner pour contribuer à l’enquête (souligné par nous, Novopress).”
Anders-Behring-Breivik-Franc-macon-attentat-norvège1-179x300
Cette appartenance d’Anders Behring Breivik à la franc-maçonnerie est systématiquement passée sous silence par la grande presse. Pourtant, selon les détails de son costume (voir photo), Anders Behring Breivik pourrait avoir le grade significative de “Passé Vénérable Maître”. Si ce grade se révèlait vrai, le tueur fréquenterait alors cette loge maçonnique depuis au moins une dizaine d’années.

Posté par rusty james à 17:27 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 avril 2011

Le secret des 5 pyramides du Louvre

tumblr_kvszcsJxRO1qashxco1_500Le Louvre s’est trouvé bâti à dessein au cœur pacifié d’un immense tourbillon magnétique souterrain qui recouvre toute la région parisienne et dont l’action se répercute circulairement jusque sur la ligne de Fontainebleau et au-delà. Un tourbillon magnétique occulte dont l’épicentre d’activité se situe à cent cinquante-trois mètres environ au-dessous d’un certain endroit, d’un certain nœud d’intégration idéale des tensions architectoniques intérieures de l’ensemble des bâtiments du Louvre, nœud d’intégration idéale que l’on avait nommé l’Abeille. »
Maîtrise du tourbillon magnétique : comme les anciens dolmens - toujours là - et les cathédrales bâties à dessein pour maîtriser le dragon. Ce nœud dispose de trois points d’appui : Montebello, Ponthieu, la Tourelle (bois de Boulogne), tous mués en caches royales.
La pyramide du Louvre - Nécropole royale - est symboliquement le lieu de rencontre de deux mondes : un monde magique, lié aux rites funéraires de retenue indéfinie de la vie ou du passage à une vie supratemporelle ; un monde rationnel qu’évoquent la géométrie et le mode de construction. La pyramide est par ailleurs, autant qu’un tombeau, un observatoire et un symbole ascensionnel ; elle est aussi un catalyseur d’énergie qui favorise la conservation des corps physiques.
Les dispositions intérieures des pyramides permettaient au roi défunt de monter au ciel et d’en redescendre à son gré. La pyramide est chargée de pouvoirs : en projetant concrètement le fruit de sa synthèse interne, l’homme affermit sa tendance à la synthèse nationale. Les travaux du bicentenaire de la Révolution avaient pour but de célébrer la naissance de la nation française moderne. « Transformer le Louvre exigeait d’exceptionnelles précautions. C’est le cœur de la Cité, le cœur de notre histoire. J’ai souhaité une architecture de pureté et de rigueur qui sût allier l’audace et le respect », déclarait en 1993 le bâtisseur Mitterrand.

La pyramide comprend 673 losanges ou parties de losange. On a beaucoup insisté à une époque sur le nombre 666, dit, selon Saint Jean, le « nombre de la Bête ». Des esprits un peu excités ont ainsi fait de la pyramide et des Grands Travaux un hommage architectonique aux forces démoniaques, au prince de ce monde. D’autres, plus goguenards, se sont trompés. En théorie, sans ouvertures, la pyramide comprendrait 684 (666 + 6 + 6 + 6) losanges, soit quatre côtés de 171 : 171 est le nombre divin de 18, c’est-à-dire la somme de tous les chiffres qui vont de 1 à 18. 18 vaut bien sûr en notation babylonienne 6 + 6 + 6. C’est le nombre du verbe créateur. Et 684 vaut également, comme 666, 18 (6 + 8 + 4).

Si la pyramide du Louvre valait 666 losanges (684 - 18), elle aurait besoin d’une face à 153 losanges, soit 18 de moins. 1 + 5 + 3 vaut 9, tout comme 1 + 7 + 1. 153 - somme des 17 premiers nombres - est un nombre sacré ; il est le nombre de la pêche miraculeuse dans l’Evangile selon saint Jean. Ce nombre sacré a servi à la construction d’édifices chrétiens : Cluny ou la place Royale, rebaptisée par la Révolution place des Vosges (les Vosgeois avaient été les seuls à payer leurs impôts). Cette dernière comprend en effet 144 arcades et 153 lucarnes. Faut-il rappeler que l’Evangile de saint jean est l’Evangile favori des ésotéristes ? Si on convertit les losanges (ces doubles triangles) en triangles, on en compte 324 par face. Or 324 x 4 = 1 296 triangles. On retrouve 1296 en multipliant les 72 triangles de la base de la pyramide par 18 cieux. 1296 est un nombre passionnant : il exprime la durée en années de la monarchie française de Clovis à Louis XVI. 1296 divisé par 2 160 donne encore le nombre d’or...

Ce n’est pas tout : la pyramide est entourée de sept bassins triangulaires en granit qui permettent au « ciel » de se refléter. Ces sept bassins sont à relier aux sept cieux et aux sept planètes de l’astrologie traditionnelle. Devant la pyramide sont rangés sept parallélépipèdes présentant chacun les mêmes caractéristiques : sur le sommet du bloc parfaitement poli est gravé un cercle. Au tiers de la hauteur, sur les quatre faces, une ouverture carrée est pratiquée. Un cube surmonté d’une pyramide, c’est exactement la description de la pierre cubique à pointe censée représenter l’idéal maçonnique.
A la place du Sphinx de Gizeh, se trouve la statue équestre en plomb de Louis XIV. Ici on a un symbole alchimique : celui de l’or, le Roi-Soleil Apollon personnification de la Lumière, prisonnier du plomb (les ténèbres) attendant sa transmutation en or lumineux dans la pyramide.

Parcours de la pyramide

Le pilier qui soutient la plate-forme est par analogie l’axis mundi, l’Arbre de Vie, qui relie les Enfers aux Cieux. La symbolique de l’escalier qui mène au souterrain musée prend alors tout son sens. Tel un Orphée, un Énée ou un Dionysos descendant aux Enfers, l’initié (le simple visiteur) descend dans l’intérieur de la terre grâce à un escalier à vis qui s’enroule autour d’une énorme colonne. Ainsi lors de sa descente en spirale (que l’on pense aux ziggourat, aux tours mésopotamiennes), le visiteur effectue un constant retour sur lui-même tout en cheminant autour de l’Arbre de la connaissance du Bien et du Mal. Ce processus involutif de descente au cœur de la terre (magnifiquement illustré par le Frère jules Verne dans le Voyage au centre de la Terre) peut être interprété à la lumière de la fameuse formule maçonnique VITRIOL : visita interiora terme, rectificandoque invenies occultum lapidem, « Descends dans l’intérieur de la terre, en rectifiant, tu trouveras la pierre occulte », pierre philosophale des alchimistes, élixir d’immortalité, symbole de la connaissance transfigurée.

Entre la pyramide du Louvre et l’arc de triomphe du Carrousel est construite une pyramide inversée qui parachève l’ouvrage de Pei. Entre les deux monuments, au niveau du sol, le piéton pressé ne verra qu’une place circulaire, avec en son centre un carré de verre. Là se situe la base de cette étrange construction. L’initié y verra l’union mystique de la terre, représentée par le carré, et du ciel, représenté par le cercle. Au sous-sol, on aura la vision d’une pyramide inversée en verre, dont la pointe sera dans l’axe d’une petite pyramide construite juste en dessous. Il y aura alors six pyramides. Six, nombre du verbe créateur.
La montagne et la caverne. au fait je pensais que nous étions dans une RE publique laïque enfin pendant qu'ils combattent les religions ils imposent et exposent sournoisement  la leur et avec les deniers de l'Etat ......

 

Posté par rusty james à 21:10 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,