renaissance-350x200

Tout être humain possède, dans son corps vital, une certaine quantité d'éther lumière et d'éther réflecteur, qui sont les véhicules de la perception sensorielle et de la mémoire. On peut dire que l'éther lumière correspond aux gaz du Monde Physique. Quant à l'éther réflecteur, la meilleure description que l'on puisse peut-être en donner est de l'appeler hyperéthérique. C'est une substance très subtile, d'une couleur bleuâtre, dont l'apparence est analogue à la partie centrale de la flamme d'un bec de gaz. Cette substance apparaît transparente et semble laisser voir tout son contenu, mais n'en cache pas moins tous les secrets de la nature et de l'humanité. Dans cet éther se trouve l'un des enregistrements de la Mémoire de la Nature.
Les éthers lumière et réflecteur sont d'une nature diamétralement opposée à celle des atomes d'éthers prismatiques stables et fixes. Ils sont volatiles et migratoires. Cependant, la quantité plus ou moins grande de cette substance que possède un homme représente un accroissement, le produit de ses expériences dans la vie. Ces éthers volatiles se mélangent à l'intérieur du corps au courant sanguin, et lorsqu'à la suite d'une vie d'altruisme et de sacrifice, ils se sont accrus jusqu'à la limite de saturation du corps, on les voit à l'extérieur du corps dense, formant les deux couleurs bleue et or. Le bleu dénote le type de la plus haute spiritualité, et c'est pourquoi il est d'un petit volume, et peut être comparé au centre d'une flamme de gaz, tandis que la teinte or compose la plus grande partie du corps de l'âme et correspond à la lumière jaune qui en entoure le centre. La couleur bleue n'apparaît pas au dehors du corps dense, excepté chez les grands saints; seul le jaune est habituellement perceptible. A la mort, cette partie du corps vital se grave sur le corps du désir avec le panorama de la vie qu'elle contient. La quintessence de toute l'expérience acquise dans notre vie est finalement imprimée sur l'atome-germe, comme conscience ou vertu, nous incitant à éviter le mal et à faire le bien dans une existence à venir.


Quand on analyse l'être humain, nous constatons que les quatre éthers sont tous dynamiquement actifs dans son corps vital supérieurement organisé. Grâce à l'éther chimique on peut assimiler la nourriture et croître; les forces actives dans l'éther vie le rendent capables de reproduire son espèce; celles de l'éther lumière fournissent au corps dense la chaleur et agissent sur le système nerveux et les muscles, ouvrant ainsi les portes de communication avec le monde extérieur, par le moyen des sens; et l'éther réflecteur rend l'Esprit capable de commander ses véhicules par la pensée. De plus, cet éther emmagasine les expériences passées, constituant ainsi la mémoire.

ETHERGrande
Le corps vital de la plante, de l'animal et de l'homme s'étend au-delà de la périphérie du corps dense, comme la Région Ethérique, qui est le corps vital de notre planète, s'étend au-delà de sa partie dense ce qui exprime une fois de plus la vérité de l'axiome d'Hermès "En haut, comme en bas". L'extension du corps vital de l'homme au-delà du corps dense est d'environ 4 cm. Cette partie extérieure est très lumineuse, sa coloration est à peu près celle d'une fleur de pêcher fraîchement éclose. Elle est souvent observée par des personnes qui ont une légère tendance à la clairvoyance involontaire et qui généralement ne semblent pas avoir conscience de quelque chose d'insolite et ne se rendent pas compte de ce qu'elles voient.
Le corps dense est construit dans la matrice de ce corps vital pendant la vie intra-utérine et, à une exception près, il en est la copie conforme, molécule pour molécule. Sa forme est déterminée par les lignes de force du corps vital, tout comme celles qui existent dans l'eau préparent la formation de glace au moment de la congélation. Pendant toute la durée de la vie, le corps vital construit et répare la forme dense. Sans l'activité du cour éthérique, le cour dense succomberait rapidement sous l'effort constant que nous lui demandons. Tous les excès auxquels nous soumettons le corps dense sont neutralisés, dans la mesure du possible, par le corps vital qui lutte sans cesse contre la mort du corps dense.


Le corps vital de l'homme est féminin et négatif, tandis que celui de la femme est masculin et positif; c'est l'exception à laquelle nous avons fait allusion ci-dessus. Ce fait nous donne ainsi l'explication de plusieurs problèmes troublants de la vie. Le fait que la femme cède facilement à ses émotions est dû à la polarité de son corps vital positif, car celui-ci produit un excès de sang sous l'effet d'une pression intérieure énorme qui briserait l'enveloppe physique sans la soupape de sécurité du flux périodique et des larmes qui diminuent la pression dans des cas spéciaux, car les larmes ne sont pas autre chose qu'une "saignée blanche".
L'homme peut avoir et a certainement des émotions aussi fortes que celles de la femme, mais il est capable de les contenir ordinairement sans verser de larmes, parce que son corps vital négatif ne produit pas plus de sang qu'il n'en peut supporter sans gêne. Contrairement aux véhicules supérieurs de l'homme, le corps vital ne quitte généralement pas le corps dense avant la mort de ce dernier. Quand elle survient, les forces chimiques du corps dense ne sont plus tenues en échec par la vie en évolution. Elles ramènent alors la matière qui le compose à son état primordial grâce à la désintégration, afin de la rendre disponible pour l'élaboration d'autres for-mes dans l'économie de la nature. La désintégration est donc due à l'activité des forces planétaires dans l'éther chimique.
La texture du corps vital peut être comparée, de manière générale, à celle d'un de ces cadres pour portraits, faits de centaines de petites pièces de bois qui s'emboîtent les unes dans les autres et présentant d'innombrables aspérités. Pour l'observateur, le corps vital a des millions de pointes; celles-ci pénètrent dans les centres creux des atomes denses et les imprègnent de force vitale, ce qui les fait vibrer beaucoup plus rapidement que les minéraux de la Terre qui n'ont pas d'âme et ne sont pas activés de cette façon.



CHAPITRE IV: RÔLE DU CORPS VITAL DANS LA SANTÉ ET LA MALADIE




Le corps vital joue un rôle important dans la santé et dans la maladie. Il est affecté par l'amputation, les accidents, les anesthésiques, la noyade, le choc, le regret et le remords. Lorsqu'il n'est pas en position concentrique avec les autres véhicules de l'Ego, démence et idiotie peuvent en résulter.
Si l'on apporte une attention rigoureuse à l'hygiène et à l'alimentation, c'est naturellement le corps dense qui est le plus affecté mais, en même temps, le corps vital et le corps du désir en ressentent l'effet, car à mesure que nous incorporons au corps dense des matériaux meilleurs et plus purs, ses molécules s'enveloppent d'un éther planétaire et aussi d'une substance-désir d'une plus grande pureté. Ainsi, la partie planétaire du corps vital et du corps du désir devient plus pure. Si seules la nourriture et l'hygiène font l'objet de notre attention, le corps vital et le corps du désir personnels peuvent demeurer à peu près aussi impurs qu'auparavant, mais il nous est un peu plus facile d'entrer en contact avec ce qui est Bien, que si nous consommions des aliments plus grossiers.



CHAPITRE V: LE CORPS VITAL PENDANT LE SOMMEIL ET LES RÊVES, L'HYPNOSE






Le corps vital est aussi actif durant le sommeil qu'il l'est à l'état de veille et on peut agir sur lui par le pouvoir de la suggestion. Le sommeil peut être provoqué par hypnose.
Nous avons dans notre corps deux systèmes nerveux, le "système nerveux volontaire ou cérébro-spinal" et le "système nerveux involontaire ou sympathique". Le premier est actionné, ou commandé, par le corps du désir; il contrôle les mouvements du corps, tend à affaiblir et détruire, et n'est que partiellement retenu par le mental, ou intellect, dans son impitoyable travail. Le système nerveux involontaire a son terrain d'élection dans le corps vital; il gouverne les organes digestifs et respiratoires qui reconstruisent et réparent le corps dense.
C'est cette lutte entre le corps vital et le corps du désir qui produit la conscience dans le Monde Physique, mais si le mental n'agissait pas comme un frein sur le corps du désir, nos heures de veille seraient très courtes, ainsi que nos vies; en effet, le bienfaisant corps vital serait vite écrasé par le corps du désir, comme le montre par exemple l'épuisement qui suit un accès de colère-car la colère est un état dans lequel l'homme a "perdu le contrôle de lui-même" et où le corps du désir gouverne sans frein.



http://membres.multimania.fr/jbarriere/divers1/corvita2.htm