Des savants de la NASA ont relevé une fissure de plusieurs centaines de Km

ainsi que d`autres crevasses plus petites, mais ils ne savent pas

encore la cause qui leur a donné naissance. Un mystère de plus pour notre Lune, qui les cumule on peut le dire…

 

MC_lune1


 

Certains croient que cela serait dû à des impacts de météorites, d’autres pensent à des écoulements de laves ; mais ce ne sont que des hypothèses.

 

La particularité de ces fissures réside dans le fait que certaines d’entre

elles ressemblent à des « cordons de soudure ». On a nettement

l’impression d’être en présence d’une surface métallique qui se serait

fendue puis ressoudée.

 

Tout ce que les savants de la NASA disent aujourd’hui c’est que : « La lune s’est bien fracturée un jour !? »

 

Par quoi et comment, cela reste un mystère depuis plus de trente ans. Il est

à noter que de telles fissures ont été déjà observées depuis plus de

deux siècles au moyen de petit télescope.


moon_rilles_02-copie-1
 

A la vue de ces photos l’hypothèse des laves qui auraient coulé sur les

fentes depuis des millions d`années, comme il ça a été le cas sur la terre

a été rejetée. En effet on ne voit aucune trace de failles ni d’effondrements semblables a ceux que l’on voit sur le relief terrestre.

 

Les fissures lunaires ont les bords saillants et la découpe franche, leurs soudures sont continues et lisses donc parfaitement confectionnées.

 

Contrairement au failles terrestres qui présentent des cratères et des

discontinuités, le cordon lunaire est continu autant sur sa longueur

que sur sa largeur. Sa base semble consolidée et son relief ne

ressemble à aucune topographie ni sur la terre ni sur aucune autre

planète.


moon_rilles_06 - Copie
 

Un rapport de l’Union Américaine de Géophysique publié en 1970 affirme que

la fissure lunaire ne s’inscrit dans aucune théorie moderne.

 

Par contre, l’Ingénieur Ralph Juergens propose une hypothèse fort

intéressante: D’après lui, il s’agirait d’une décharge électrique provenant de l’espace extra lunaire analogue à celle d’une foudre ; celle-ci aurait provoqué l’éclatement de la lune et sa soudure !?

 

Si l’on se réfère aux lois de la gravité et celles des interactions

spatiales, cette fragmentation de la lune, si elle a eu lieu, aurait dû

provoquer son effondrement. Quel phénomène l’aurait-il provoquée et

quel phénomène aurait-il causé sont retour à l’état primitif avec un

assemblage de nature « électrique » ?

 

Quelles que soient ses causes, la fissuration de la lune est là ; nous la constatons réellement, et elle reste mystérieuse pour les scientifiques.

 

Les savants de la NASA et les physiciens de l’espace, trouveront peut être un jour une théorie qui expliquerait ce mystère scientifique …

 

La division de la lune

 

Un jour, des Mecquois demandèrent à Mohammed de leur faire voir un miracle afin de leur prouver qu’il était réellement prophète.  Alors Dieu divisa la lune en deux, puis rejoignit les deux moitiés ensemble.  Le Coran rapporte cet événement :

 

« L’Heure approche et la lune s’est fendue en deux. » (Coran 54:1)

 

Le prophète Mohammed récitait ces versets du Coran lors des grandes assemblées hebdomadaires du vendredi et lors des deux prières de l’Eid.[1]  Si cet événement ne s’était jamais produit, les musulmans eux-mêmes auraient entretenu des doutes au sujet de leur religion et plusieurs l’auraient même abandonnée!  Les Mecquois auraient dit : « Votre prophète est un menteur; la lune ne s’est jamais fendue en deux, nous n’en avons jamais été témoins! ».  Mais les croyants, à la récitation de ces versets, sentaient leur foi augmenter encore, tandis que la seule explication que donnaient les Mecquois était qu’il s’agissait d’une « illusion passagère ».

 

« L’Heure approche et la lune s’est fendue en deux.  S’ils voient un prodige, ils s’en détournent et disent : « Ce n’est qu’une illusion passagère. »  Ils rejettent (la vérité) et ne suivent que leurs propres passions. »  (Coran 54:1-3)

 

La division de la lune en deux est confirmée par ce qu’ont rapporté de très nombreux témoins, témoignages qui nous ont été transmis par une chaîne de narration ininterrompue dont ont fait partie les personnes les plus fiables qui soient, et si nombreuses qu’il est impossible que leur propos aient été inventés (hadith moutawatir).[2]

 

Un sceptique demandera peut-être : existe-t-il des preuves historiques indépendantes confirmant que la lune a réellement été divisée en deux?  Après tout, des gens de partout à travers le monde ont bien dû voir cet incroyable miracle…

 

La réponse à cette question se divise en deux volets.

 

Premièrement, les gens qui ont eu la possibilité de voir ce miracle n’étaient pas si nombreux, car tandis qu’il faisait nuit à la Mecque, dans d’autres parties du monde, c’était le matin, l’après-midi, ou très tard dans la nuit.  Le tableau suivant donne au lecteur une idée des heures correspondantes dans certaines régions du monde :

 

 

 

Endroit

Heure

Mecque

9:00 pm

Inde

11:30 pm

Perth (Australie)

2:00 am

Reykjavik (Islande)

6:00 pm

Washington D.C.

2:00 pm

Rio de Janeiro

3:00 pm

Tokyo

3:00 am

Beijing

2:00 am

 

 

 

Aussi, il ne va pas nécessairement de soi qu’un nombre important de personnes, dans les pays limitrophes, aient été entrain d’observer la lune à ce moment précis.  Même si quelques personnes, ici et là, l’ont aperçue, il est fort probable que les gens ne les aient pas crues.  De plus, les gens, à cette époque, n’avaient pas le réflexe de préserver par écrit leur propre histoire et les événements particuliers qu’ils vivaient.

 

Deuxièmement, il existe un étonnant fait historique, indépendant, qui vient corroborer l’événement, fait rapporté par un roi indien de l’époque.

 

Kerala est un état du sud de l’Inde.  Il s’étend sur 580 kilomètres le long de la côte de Malabar, au sud-ouest de la péninsule indienne.[3]  Le roi Chakrawati Farmas, de Malabar, a rapporté avoir vu la lune se fendre en deux.  L’incident est documenté dans un manuscrit qui est conservé à l’India Office Library, à Londres (numéro de référence Arabic, 2807, 152-173). [4]  Un groupe de marchands musulmans, qui se rendait en Chine en passant par Malabar, s’est entretenu avec le roi et lui a raconté comment Dieu avait soutenu le prophète Mohammed en accomplissant, par son intermédiaire, le miracle de diviser la lune en deux.  Le roi, totalement soufflé, leur raconta l’avoir vu de ses propres yeux.  Il se fit remplacer par son fils et partit pour l’Arabie afin d’y rencontrer le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) en personne.  Là, devant le Prophète, il prononça l’attestation de foi musulmane; puis il apprit les fondements de l’islam et mourut durant son trajet de retour.  On l’enterra dans la ville portuaire de Zafar, au Yémen.

 

On rapporte que le contingent du roi était mené par un musulman, Malik bin Dinar, et qu’il continua son chemin jusqu’à Kodungallure, la capitale des Chera, où il construisit la première mosquée de l’Inde, vers l’an 629 de notre ère, laquelle mosquée existe toujours aujourd’hui.

 

 

 

The_Miracles_of_Muhammad_(part_2_of_3)_001

 Photo de la Cheraman Juma Masjid, la plus vieille mosquée de l’Inde datant de l’an 629 de notre ère.  Cette photo a été prise avant que la mosquée ne soit entièrement rénovée, et est une courtoisie de www.islamicvoice.com

La nouvelle de la conversion du roi parvint jusqu’à Kerala, où de nombreuses personnes l’imitèrent.  Les gens de Lakshadwip et de Moplas, dans le Kerala, sont des musulmans dont les ancêtres se sont convertis à cette époque.

The_Miracles_of_Muhammad_(part_2_of_3)_002

 La Cheraman Juma Masjid, qui porte le nom du premier converti indien, Cheraman perumal Chakrawati Farmas, après sa rénovation.  La photo est une courtoisie de www.indianholiday.com

 

 

 

Le témoignage du roi indien au sujet de la division de la lune et sa rencontre avec le Prophète Mohammed sont également rapportés dans des sources musulmanes.  Le fameux historien musulman ibn Kathir mentionne que la division de la lune a été rapportée dans certaines parties de l’Inde.  Aussi, des livres de ahadith ont rapporté l’arrivée du roi indien et sa rencontre avec le Prophète.  Un des compagnons du Prophète, Abou Sa’id al-Khoudri, a déclaré :

 

moon_rilles_03

  moon_rilles_04

 

moon_rilles_05 - Copie