1,8 milliard de dollars par jour, c’est le budget militaire US officiel, financé par le reste du monde

budget usa guerre

« En 2014, le budget militaire américain pour l’armée et les opérations militaires s’est élevé à 661,29 milliards de dollars, soit plus de 1,8 milliard de dollars par jour, ou près de 21.000 dollars par seconde ! Cela représente 17,3% du budget américain, et plus de 4 % du Produit intérieur brut du pays, ce qui en fait le premier budget militaire du monde. Qui finance ce budget militaire extravagant des USA ? En théorie, ce sont les contribuables américains et ceux des pays alliés. En pratique, ce sont surtout ces mêmes alliés, et le reste du monde, qui financent, par le système de Ponzi du dollar, l’armée même qui va les surveiller, voire les attaquer [1].

us army

Le 11 décembre 2014, le président Obama a envoyé une lettre au Président de la Chambre des représentants des États-Unis (le speaker), John Boehner, précisant les théâtres d’opérations et les forces correspondant au budget militaire états-unien [2].

Cette information correspond à une obligation faite au président, depuis 1973 et le retrait du Vietnam, d’informer le Congrès du déploiement des forces américaines engagées dans des opérations combattantes [3]. On notera que ce décompte n’inclut pas les différentes opérations, officielles et plus souvent déguisées (covert), assurées par la CIA, par un grand nombre d’Organisations non gouvernementales travaillant pour elle et d’autres agences, ainsi que par les très nombreux mercenaires militaires financés sur des budgets inconnus de tous, même des parlementaires. Par exemple, de tels mercenaires mènent aujourd’hui la guerre, pour le compte des États-Unis, en Ukraine, contre les séparatistes, et en Syrie, contre le régime en place.

 

La lettre d’Obama mentionne un nombre d’opérations bien supérieur à celles connues du grand public, en Afghanistan et dans le conflit Iraq-Syrie. Le décompte inclut en effet le déploiement de troupes américaines dans des zones dites de non combat, ainsi que les manœuvres communes avec les alliés des États-Unis, au sein de l’Otan ou dans le Pacifique. À tout moment, de telles zones de non combat peuvent se transformer en zones de combat, ce que le Congrès, les médias et le public ne découvriraient qu’avec retard.

La carte ci-dessus montre les différentes zones où sont déployés les moyens militaires américains (source WSWS). Elle ne comprend pas les pays du continent américain proprement dit, l’Amérique du Nord et les Amériques centrale et du Sud. Celles-ci relèvent des Northern et Southern Commands, Pour le reste du monde, trois commandements sont en charge, l’Africa Command, le Central Command et le Pacific Command. Nous n’examinerons ici que les opérations et implantations relevant du Central Command au Moyen-Orient. Mais le même exercice s’imposerait dans les zones Europe, Afrique et Asie, où sont déployés des forces américaines de plus en plus importantes.

L’implantation militaire officielle des USA au Moyen-Orient

Au Moyen-Orient, selon le document de la Maison Blanche, c’est la guerre globale contre la terreur, présentée comme conduite par Al-Qaïda, qui justifie les opérations américaines. Un examen de détail montre qu’il n’en est rien. Ainsi, une partie des opérations conduites au Moyen-Orient visent en fait à combattre Bashar al Assad en Syrie, considéré comme un allié de la Russie. La présence américaine vise aussi à contenir l’influence de l’Iran, également considérée comme alliée de la Russie, tout en évitant que Bagdad ne se rapproche de l’Iran.

En Afghanistan, malgré l’annonce d’un retrait officiel, plus de 10.000 agents militaires et civils relevant de l’US Central Command semblent destinés à y rester un temps indéterminé. Dans ce cadre, les troupes américaines continuent à emprisonner et interroger un grand nombre de prisonniers provenant des États voisins, dont le tort, semble-t-il, n’est pas de servir Al-Qaïda, mais de s’opposer aux visées économiques américaines dans la zone.

Les 3.100 hommes déployés dans le cadre de la coalition internationale censée lutter contre l’État islamique (Daech/Isis/EIIL) conduisent certes des opérations terrestres et aériennes semblant avoir eu une certaine efficacité, ce dont personne ne se plaindra. Mais comme toujours en ce cas, ils mènent des opérations déguisées, sur demande de la Turquie, des États du Golfe, et sans doute d’Israël. Au Yémen, les interventions américaines se déployant dans un État ayant perdu toute autorité, visent à protéger et étendre les intérêts américains. Il n’est pas exclu que cela débouche sur une vraie guerre civile. En Jordanie, prétendument à la demande du Roi Abdullah, totalement manipulé, l’armée américaine a mis en place des missiles Patriot, des moyens aériens et 1.700 hommes. Quel ennemi potentiel visent exactement ces moyens ?

En ce qui concerne la présence de l’US Army dans les États pétroliers du Golfe, elle est en place depuis longtemps, et beaucoup plus massive : 2.500 hommes au Qatar, ainsi qu’une base aérienne, le quartier général de la 5e flotte à Bahreïn, 2.500 militaires dans la base d’Eskan en Arabie saoudite. L’aviation et la marine de guerre américaines utilisent aussi des bases à Oman et dans les Émirats. Comme il ne s’agit pas officiellement de zones de combat, le document remis par Obama au Congrès ne mentionne pas ces moyens. Enfin, plusieurs centaines d’hommes sont basés dans le Sinaï, avec l’accord d’Israël et, semble-t-il, de l’Égypte.

On imagine la réaction belliqueuse des Etats-Unis si la Russie avait mis en place le dixième de ces moyens dans des régions qui intéressent tout autant, sinon plus, ses intérêts vitaux que ceux des États-Unis ».

Jean-Paul Baquiast

The French Saker, le 3 janvier 2015


Notes

[1] Selon le système décrit par Pierre Jovanovic dans son livre « 666 » , la Réserve fédérale des États-Unis émet des dollars pour acheter les bons du trésor destinés à couvrir les dépenses de l’État. Mais ce sont les épargnants du reste du monde qui achètent lesdits bons du trésor en dollar, n’ayant pas, jusqu’à ce jour, de perspectives permettant de placer en toute sécurité leur épargne. Jusqu’à quand durera ce système de Ponzi ? Il s’agit d’une autre question. Pour approfondir ce point, lire l’article La Bête de l’Apocalypse, selon Pierre Jovanovic (vineyarsaker, français, 02-01-2015)

[2] Letter from the President — Six Month Consolidated War Powers Resolution Report(whitehouse.gov, anglais, 11-12-2014)

[3] War Powers Resolution, Public Law 93-148 (Wikipédia, anglais)


source : http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/01/04/18-milliard-de-dollars-par-jour-cest-le-budget-us-officiel-finance-par-le-reste-du-monde/

Posté par rusty james à 06:41 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Agni Yoga et Lucifer matérialisme spirituel et huitième sphère

cropped-aaaa

Abstrakt_Mystical_Rune_Ring


Fondateurs de l'Agni Yoga (yoga du feu), Helena et Nicolas Roerich (l'inspirateur de la pyramide tronquée du novo ordo seclorum du dollar américain) faisaient du channeling pour les Mahatmas Frère Morya et Frère Koot Humi de la Fraternité Blanche cachée dans les vallées inaccessibles de l'Himalaya, à Shamballah (c n'estpas la vraie Shamballah céleste du Christ, la nouvelle Jérusalem, les Mahatmas parlent ici de la Shamballah terreste, son double luciférien à penchant démoniaque genre parode de roi du Monde, Agartha et compagnie).
L'inspirateur d'Helena Roerich lui parlent de leurs laboratoires, auxquels personne ne peut avoir accès ans "un appel" et "sans guide". Il parle de ses "appareils de vision à distance" (double vue avec des moyens extérieurs), de ses "miroirs prismatiques" etc. C'est décrit de façon grossièrement matérielle: appareils téléscopiques et d'autres qui collectent l'énergie psychique, d'autres qui mesurent la tension du feu dans l'espace.ils prétendent que tous leurs appareils onctionnent non seulement du niveau raffiné mais aussi du niveau physique. toutes ces visions sont irrémédiablement imprégnées des concepts de la science matérialiste moderne, apparaissant dans une forme hautement matérielle, laissant paraître le spectre de la 8e sphère.  

Le nom d'Urusvati devient souvent, du sanskrit signifiant lumière de l'étoile du matin - vénus, donc Lucifer. C'est ainsi qu'Héléna appaelait son inspiration. Dans un des versets du livre (tous très répétitifs et hypnotisants à la longue...), ça dit que Urusvati connais les tours Chung (les tours ou seraient situées les "laboratoires" et "observatoires" des mahatmas).
Nicolas Roerich raconte avoir souvent vu des appareils volants non identifés: " si vous travesez le remarquable plateau tibétain avec ses vagues magnétiques et ses extraordinaires phénomènes optiques ("miracles de lumière"), si tu en entend parler ou en voit toi-même, tu viens d'en apprendre sur les mahatmas. Je n'ai pas l'intention de vous convaincre de leur existence. Plusieurs les ont vu, ont conversé avec eu, ont reçu des lettres ou des objets de leur part." Dans un autre article il reporte au lama tibétain: "Lama, non loin de Ulan-Davana (au Nord du tibet) on a vu un énorme vautour... il a traversé le ciel et est entré dans la trajectoire d'un objet lumineux radiant, magnifique brillant sous l'éclat du soleil. Les yeux du lama se sont mis à briller: "Shamballah te protège, son povoir protecteur te suit sous l'aspect de cette matière radiante, as-tu remarqué dans quelle direction il allait?""  Selon Prokofieff, cela n,a rien à voir avec la vraie Shamballah, mais bien avec la 8e sphère. Ce sont des imaginations luciférianisées de l'ancienne Lune, remplies de matière volée de l'évolution terrestre actuelle, dont Ahriman se charge de rendre matériel et visible sous la forme d'hallucinations. Ahriman interfère dans nos perceptions et nous ilusionne à leur égard.

Dans son livre elle énumère les nombreux cas ou les mahatmas ont aidé les humains par de nombreux émissaires. Les influences peuvent être psychiques ou complètement matérielles. Les rencontres peuvent être faites par lettres (contenant parfois de l'argent - bcp d'argent - ou des instructions pécises) mais tjrs de source totalement inconue. Des personnages mystérieux entrent en contact et donnent des conseils à des politiciens, artistes, inventeurs. Parfois les mohatmas apparaissent physiquement en personne ou parfois, aux élèves les plus avancés, dans un corps éthérique.
Roerich dénonce souvent Ahriman, mais il l'appelle Lucifer. Et Lucifer, cest en fait l'inspiration derrière toute la doctrine canalisée par lui et sa femme, de même que par Blavatsky et Sinnet: il parle de "la chute de Lucifer en Atlantide", mais il se trompe: cet événement correspond en fait, selon la science spirituelle, à la chute d'Ahrimane au milieu de l'Atlantide. Lucifer estdéchu depuis bcp plus longtemps. Roerich mélange Lucifer et Ahriman, il ne peut donc distinguer leurs influences respectives. Dans sa description des forces de la lumière contre les ténèbres, il oppose en fait inconsciemmenmt Lucifer et Ahriman.
La doctrine est du matérialisme spirituel qui se prend pour une science spirituelle. le spirituel serait rien d'autre que de la "matière plus raréfiée, plus raffinnée", des "vibrations plus hautes" (David Icke et plein de Newagers pensent ça). Ils prétendent même qu'il n'y a rien en dehoprs de la matière, aucun esprit en dehors de la matière!  
Il ne faut pas confondre les mahatmas avec les authentiques boddhisattvas de Shamballah (Bouddha et plein d'autres), qui sont les représentants du Logos de la Lune. Le problème est qu'ils sont inconscients de refléter l'ancien Soleil, ils ne réalisent pas qu'is ne font que servir le logos solaire, le Christ. Bouddha (Mercure) en est conscient. Bouddha a été le messager du Christ du Soleil vers Vénus.

la huitième sphère selon Steiner (par S.O. Prokofieff):
Lucifer a initié la création de la 8e Sphère en conservant illicitement de la substance de l'ancienne lune jusqu'au jourd'hui. Dansles formes de l'ancienne lune, on peut reconnaître la clairvoyance origienelle, devenue aujourd'hui atavique parce que sortie de son contexte temporel. La développememt de l'ancienne Lunne est tel une réfléxion des lois des mondes spirituels. En Saturne, la chaleur (l'intuition) et le physique humain sont nés. En Soleil l'air et le vent (l'inspiration) s'est ajouté, de même que l'éthérique humain. en Lune, le liquide-spongieux (l'imagination) s'est formée, de même que l'astral humain. Le minéral et la conscience de veille ne sont apparues que sur Terre.  Des imaginations réfléchissant les mondes spirituels, la substance de l'ancienne Lune, ont été conservées par Lucifer. Dans la 8e sphère aujourd'hui, on a affaire à des densifications (minéralisées) des imaginations de l'ancienne Lune.  C'est Ahriman qui le fournit en stock minéral volé à notre évolution terrestre.  C'est un faux phénomène, dans le sens qu'il est illégal, qu'il est faussé, truqué, complètement artificiel. C'est l'intention commune de Lucifer et Ahriman de faire dévier l'évolution terrestre et l'humain dans la 8e sphère ce qui ferait avorter la transformation de la Terre en Jupiter (nouvelle Jérusalem). Développer un penchant pour le matérialisme occulte nous incline vers la pente menant tout droit à la 8e sphère. Aprèes la mort, la personne risque fort de se faire voler une partie de son corps astral par un Lucifer désireux de l'entraîner dans la 8e sphère et de l'imprégner de matière.Dans cette existence spectrale, à mi-chemin entre le matériel et le psychique, les formes gagnent un poids et une mesure, "comme" dans le monde physique, mais plus comme une réalité virtuelle. Relier les anciennes traditions des védas aux théories d'Einstein, vioilà selon l'auteur, une des inspirations des mahatmas aujourd'hui, guidant vers un matérialisme spirituel qui inaugure déjà un dangereux penchant pour la huitième sphère. La volonté risque aussi de sombrer dans la 8e sphère. Lucifer et Ahriman veulent s'emparer de la matière du cerveau, qui est inmprégné de sagesse dans sa construction. Penser des pensées matérialistes les en imprègne, renforçant la 8e sphère.

Le retour du Maitreya est attendu par les théosophistes et bcp de newagers. on prétend qu'il complète la triade Christ-Bouddha-Maitreya.

Nicolas Roerich a dédié une bonne partie de ses toiles à Ghengis Khan, représentant de la clairvoyance atavique atlante luciférianisée. Il parle d'un graal venu d'une autre planète, tombée du ciel, mais plus comme une pierre brute ou le chalice d'Amrita, qui a une similarité avec le soma des hindous. Mais son lapis exilis est luciférien, pas imprégné du Christ, c'est un vieux chalice qui n'est pas devenu le Graal, refusant le sang du christ, le Soleil.  

Les références à un monde plus raffiné, au feu derrière les apprences, sont liées au fait qu'il s'agit d'un Agni yoga: yoga du feu. C'est encore la même matière rafinée, raréfiée, monde de feu cosmique. Il faut en effet éthériser le sang le remplir de feu, mais les tedhniques des roerich et du théorophisme le font en fonction des anciennes techniques liées au cosmos passé de sagesse. Ce n'est pas la force christiques qui entre dans le sang dans le cas de l'Agni yoga. Le vrai mystère du coeur enflammé (sacré-coeur) ne s'y trouve pas. Notons aussi l'effet hyupnotisant de la lecture du livre Agni yoga et l'insistance sur la dépendance envers les mahatmas. Le risque de perdre sa libre-volonté (free will) est grand et nourrit la 8e sphère. Dépendance envers un maître et matérialisme occulte : la volonté glisse vers la 8e sphère

. un plan a été donné à Roerich par son maître mahatma: 1) la puissances des USA doit se faire sentir (Roerich était membre des services secrets et ambassadeur pendant un temps aux USA) partout dans le monde afin que personne n'ose attaquer une si grande puissance 2) toutes les configurations astrologiques sont favorables à la négociation et à une signature subséquente par le Président. Le but est d'unir les Amériques, surtout Amérique du nord et du sud.

Helena Roerich relate de nombreux cas où des émissaires des mahatmas auraient influencé des politiciens, des artistes, des inventeurs. Les influences peuvent être psychiques ou strictement matérielles. Les contacts peuvent se faire via des lettres contenant des montants d’argent ou des instructions précises, mais toujours de source inconnue ou renvoyant à Shamballa.  Ils peuvent apparaître en personne physiquement ou en vision à leurs disciples, dans leur corps éthérique.  Les Roerich les ont rencontré physiquement des émissaires des mahatmas et quelques fois les mahatmas eux-mêmes à Londre, à New York et dans le Nord-Est de l’Inde. Hors de leur corps physique, Helena et Nicolas ont souvent été emmenés dans les laboratoires des mahatmas. 

Alors que l’anthroposophie de Steiner se voulait une synthèse créatrice de la science occidentale et du courant rosicrucien, le théosophisme voulait unir la science matérialiste à l'ancienne sagesse indo-tibétaine (luciférienne) qui cultive une relation de dépendance au guru. C'est Lucifer (Orient) et Ahrimane (Occident) sans leur médiateur pacificateur Christique représenté par l'Europe centrale et l'Europe de l’Est, martyrs de l'expérience socialiste. En plus d’avoir donné l’impulsion du bolchévisme , les mahatmas ont donné l'inspiration, via les Roerich – vendus à la « cause » du bolchévisme depuis 1920 - et les loges occidentales, à la mouvance mi-communiste mi-bouddhiste et, de concert avec les loges franc-maçonniques, à la sécularisation. Collectivisme et dialectivisme étaient à l'honneur, car pour eux la science et technologie étaient impossibles en l’absence du communisme. Le bolchevisme devait, selon eux, libérer l'humanité grâce au « mahatma Lénine » ; s’opposer ne serait-ce qu’un peu au bolchevisme revenant alors « à s’opposer au plan des Rois du monde ». Marx a été contacté par un émissaire des mahatmas à Londres ; Lénine, en Suisse. Ils ont répondu chaleureusement à l’annonce du règne de Shamballa, uneère de Communauté Mondiale (le communisme et le bolchevisme). Les mahatmas donnaient des instructions précises. En 1934, par exemple, ils ont donnée les instructions suivantes : les États-Unis ne doivent pas se désarmer mais au contraire faire sentir leur domination partout sur la planète de façon à dissuader toute attaque ; les conditions astrologiques sont propices à la négociation d’une union entre l’Amérique du Nord et du Sud en un Grand État ; il faut garder l’œil sur l’Est, ce qui inclut pour eux la Russie, et il faut que l’Amérique aide ce Orient promis à un Grand Futur.  Il doit donc exister un bloc Russe-asiatique  face à un bloc Américain pour obtenir la paix mondiale. Pour les mahatmas, le Président sera ainsi prêt à déclarer et instaurer l’Union mondial, inspiré par les lois cosmiques que révèlent les mahatmas. Dans une lettre de 1934, on lit que les mahatmas considéraient Roosevelt comme « leur Rayon ».

 

Le mythe de la theorie annunaki reptilienne a été crée pour falsifier l'histoire de l'humanité:

64202612Le mythe de la théorie reptilienne  a été crée pour  falsifier l'histoire de l'humanité:

par l'interprétation logique à des événements d’ordre spirituel, on a rattaché les légendes sur les serpents et dragons des civilisations archaïques avec les extraterrestres. Ces dieux venus du ciel nous auraient créé en laboratoire. Pour les tenant de la théorie créationiste, ce sont de bons Elohim extraterrestres qui sont descendus ici-bas dans leurs vaisseaux pour nous fabriquer « à leur image ». Mais pour ceux qui adhèrent à la théorie reptilienne rendue célèbre par David Icke, ces dieux venus du ciel étaient d’horribles bestioles à faciès de crapaud qui nous ont manipulé génétiquement pour leur servir d’esclaves.

C’est pourquoi, de nombreux millénaires plus tard, nous serions toujours soumis à nos maîtres reptiliens qui constituent les lignées gouvernantes sur cette planète.

Pour remonter aux sources des influences de David Icke, prenons connaissance de l’hypothèse développée par l’américain R.A. Boulay dans son livre « Serpents et dragons volants ».

Cette théorie a une fonction de désinformation extrêmement puissante puisqu’elle fait l’impasse sur l’Atlantide et les civilisations encore plus anciennes qui l’ont précédé.

Nous pensons que bien des intérêts scientifiques, politiques et religieux sont ligués pour effacer toute idée de l’existence de l’Atlantide. Cette négation provient d’une impuissance à se représenter le mystère de la création du monde depuis un état éthéré jusqu’à la matière dense. Nos contemporains sont prisonniers de leur pensée matérialisante, et ils ne peuvent imaginer que des civilisations immatérielles ont précédé la nôtre. La théorie « reptiloïdienne » pour expliquer la création de l’homme dont Zachariah Sitchin, le décrypteur de tablettes cunéiformes est le maître à penser, mobilise depuis quelques années le courant conspirationiste.

La thèse des lignées reptiliennes qui gouverneraient le monde a rencontré un énorme succès car elle semblait répondre au mystère de notre souffrance.

Après un siécle de spiritualisme impuissant à expliquer le fonctionnement du système mondial et l’oppression qu’il fait régner sur la terre, on croyait tenir les vrais coupables : « mais c’est bien sûr ! » Les Reptiliens allaient remplacer les trop ringards « esprits du mal » et autres « puissances des ténèbres » trop désincarnés pour notre époque de matérialisme spirituel.

Le Diable faisait vieux jeu, alors que les reptiliens ont une existence tangible, surtout si l’on croit que les grands de ce monde sont des reptiliens sous forme humaine.

Nous avons donc vu dans cette théorie, une nouvelle manière de désigner le mal.

Mais c’était oublier que le Diable a plus d’un tour dans son sac. Voudrait-il détourner notre attention vers des personnages publics qui ne sont que des marionnettes, qu’il ne s’y prendrait pas autrement. « C’est pas moi le méchant, ce sont ces saletés de reptiliens ! »
Lorsque vous réalisez que les maîtres de la politique, de la finance, de la science et de la religion sont des Lézards masqués, il ne vous reste que deux possibilités, leur couper la tête ou leur jeter à manger.

S’ils sont nuisibles, qui va leur régler leur compte ? Et s’ils ne sont que de pauvres créatures victimes de leur instinct, quel ami de la nature n’aura à cœur de fonder une ligue pour les protéger ?

On ne sait pas si les théoriciens de la reptilophobie ont réfléchi à une stratégie cohérente, hormis le cri du cœur de David Icke : « Aimons-les, ce sont nos frères ! ».

Ici, la théorie reptilienne montre son vrai visage : il s’agit bien d’une manipulation. Aimer les bourreaux de l’humanité ? Pourquoi devrions-nous aimer des buveurs de sang ? C’est une idée comme seul le New Age décervelé sait en inventer.

Il y a donc de bonnes raisons de penser que la campagne reptilophobe est organisée par des manipulateurs.

- La théorie sur les lignées reptiliennes qui exploitent le monde annule la recherche sur la cause métaphysique du mal.

- La théorie reptilienne masque le sens de l’énigme de la tentation d’Adam et Eve par le Serpent. L’Esprit Lucifer qui s’est introduit dans la psyché humaine sous forme d’un courant ondulatoire serpentin, peut dormir tranquille. On ne viendra pas le déloger de sitôt.

- Le Jardin d’Eden est une dimension supérieure d’où provient l’homme originel. Ce « paradis originel » se trouve réduit à un territoire matériel coincé entre les deux fleuves de Mésopotamie, pour la plus grande gloire de la science archéologique biblique matérialiste.

- Le plus grave enfin. La théorie de la création artificielle de l’homme par des extraterrestres, annule le principe d’une âme dotée de libre-arbitre et d’une origine intemporelle. Sans une âme préexistante à l’incarnation dans la forme, aucune renaissance spirituelle n’est possible.

- La lente apparition de la conscience à travers les époques qui se sont succédées depuis l’origine du monde ; cette gestation est escamotée par une naïve manipulation dans le laboratoire d’un vaisseau spatial.

- On parle beaucoup de vaisseaux extraterrestres, sans savoir que les vaisseaux consignés sur les tablettes des sumériens étaient des vimanas - selon le nom sanskrit - qui circulaient
dans le ciel à partir des bases du continent atlante.

Ces aéronefs assuraient les liaisons entre l’Atlantide et les colonies lointaines comme les Indes. Il n’y a pas besoin de recourir aux extraterrestres pour expliquer la présence de vaisseaux dans la haute antiquité si l’on a connaissance du niveau technologique des atlantes.

Et pourquoi veut-on faire oublier l’Atlantide et les civilisations qui l’ont précédées ?
Si les hommes pouvaient remonter le fil des millions d’années écoulées et se représenter le périple qu’ils ont emprunté depuis le monde originel, ils auraient peut-être envie d’en retrouver la piste.

Or, ne sachant d’où il vient, l’être humain est plus facilement manipulable. Il avance dans l’obscurité, ne sachant rien de son origine ni de sa destination ultime.
On lui raconte des histoires, mais rien de véritable, jamais il n’entend des faits qui pourraient tellement émouvoir son cœur que la nostalgie de son origine réveillerait en lui le pouvoir de retourner vers sa patrie originelle.Et surtout prendre conscience que le but ultime de sa vie n'est pas la terre qui est juste un test pour voir qui de nous se comporterez le mieux.

Il faut considérer la plupart des cosmogonies extravagantes qui sont actuellement divulguées comme de la désinformation pour emprisonner l’être humain dans cet espace-temps.Les annunakis de sumer ces genis volant dotés de la technologie qui permi a cette civilisation d'etre la plus avancé de toute cette civilisation ,si nos élites s'y réfère tant avec l'été summer consumer et j'en passe ce ne sont que quelques clin d'oeil pour les initiés qui s'amusent avec la base humaine non éclairé,ce qu'il faut savoir que leur chef a réellemnt eu une descendance hybrides et lorsque qu'ils disent nous avons crée les hommes c'est faux car ils ont juste créee une race hybrides la race au sang bleu ,un autre mensonge les anges ont eu des fils pipeaux ,un ange par nature est eternel et n'a aucunement d'organes reproducteur et encore moin de libre arbitre pour désobeir à Dieu seul la descendance de satan les génies ont la capacité de désobeissance et la capacité de se reproduire,ainsi il est logique de comprendre que ces renégats a summer ce faisaient passer auprès des peuples pre islamique pour des divinites car ils peuvent changer de formes et se présenter avec les plus beaux attraits ainsi on les appellaient des Dieux ,imaginez vous a une époque ou lorsque le soleil se lève on pensait que le soleil etait un dieu , alors imaginez vous en face d'un etre polymorphe de taille gigantesque pouvant voler comment pensez  vous qu'ils l'eurent appellé .De toute évidence cette histoire a été remis et arrangé au gout du jour au début du 20e siècle pour venir aidez a l'acceptation du complot sur les ovnis et extraterrestres ainsi on n'aura pas a divulguer aux hommes ,leur vraie nature demoniaque ,par la suite il sera aisé d'introniser un pure annunaki a la tete du gouvernement mondial ,les descendants de ces annunaki ,sont des hybrides mi homme mi demon et manque de pot pour nous ils dirigent le monde ,internet sert a vous perdre dans les méandres de la contradiction pour qu'au final vous vous résigner a ne plus vous soucier de ce type d'infos ,sans compter sur ces vendus des centaines de blogs qui vous martelent l'esprit sceptique ou critique pas de panique vous voulez savoir démasquer ces sites très simples ils vous parlerons d'extraterrestres et de conscience regardez comme par hasard qui est le vrp de la version annunaki extraterrestres

Premier livre de toute une série, à lire de préférence en premier.
Il y a bien longtemps tout le monde croyait que la terre était plate et que le soleil tournait autour de la terre. Aujourd’hui tout le monde croit que la vie sur terre est soit le résultat du hasard de l’évolution soit l’œuvre d’un dieu surnaturel.
La nouvelle technologie du clonage en est actuellement à ses premiers pas dans la recherche de l’immortalité ou de la vie éternelle.
Ce que les religions du passé nous promettaient uniquement après la mort, dans un paradis mythique, sera bientôt une réalité scientifique sur Terre – Telle est la conclusion et le défi lancés par Rael dans une vision large et pénétrante de la manière dont la science va révolutionner notre vie.
Raël, le “Maitreya de l’ouest ” qui avait été annoncé, nous fait part de son enseignement et de ses réflexions perspicaces dans ces merveilleux passages extraits des nombreux séminaires qu’il a animés pendant ces 30 dernières années.. Une grande quantité de sujets y sont abordés, parmi lesquels l’amour, le bonheur, la sérénité, la spiritualité, la contemplation, le mythe de la perfection, la non-violence, la science, les relations amoureuses et plus encore.
Cette lecture se révèle essentielle pour qui veut développer son potentiel et désire mener une vie pleine de joies et d’épanouissement..pleine de joie en attendant l'antéchrist !!!

Ils ont créés génétiquement toute la vie sur la terre.
Nous inclus!!! Ce volume, son troisième livre, a été publié 3 ans plus tard, incluant des informations que les Elohim lui avait demandé de garder pour des publications ultérieures."bein voyons il en a de la chance ! et un ticket pour la résurrection en plus ......

voila si ce type est un baratineur sectaire alors pourquoi continuer a véhiculer et à croire de telle sornette

anunnaki-1

Représentation des annunakis 4 ailes  il est clair que c'est un djinn volant pas un Dieu.

4 ailes pasuzu un demon tres puissant il a des organes donc peut se reproduire ni Dieu ni anges .

pour résumer voila une vidéos pour comprendre qui sont ces extraterrestres et ces dieux mesopotamiens et egyptiens c'est facile une fois que vous connaissez vraiment leur existence si bien cachée..

 


The Signs Les types de djinns (genies) 16/30 par zgump

 

Pour finir ne voulant heurter personne en particulier il est du devoir de chacun de comprendre que si les annunakis nous avaient vraiment crée alors vous pensez que le satanisme existerait il ne serait pas transformé par l'annunakisme ,evidemment non les elites ne prie pas les annunaki ni enlil ni enkil ANU mais bel est bien satan le chef des génies  le pere de ces hybrides qui leur a donné la technologie pour dominer la création jusqu'à un terme défini par Dieu.



Savoir qu’il y a des méchants ne fait pas de nous des anges de bonté. les descendants ameri  caiin veulent nous détourner de la vérité des écritures même largement falsifier il subsiste en elle
la direction que doivent suivre nos coeur l'amour  la foi et la bonté seul nos actes résonneront dans l'éternité et vouloir s'élever sans agir au quotidien et une ruse New Age que nous acceptons car elle  flatte notre Ego qui ne voudrait pas être un ange ou posséder des pouvoirs infinis c'est avec ce même stratagème que le serpent a tromper Adam et Eve nous sommes leurs descendant la ruse est toujours la même  , ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres, c'est cela qui élève le coeur et l' âme au dessus de ces ténèbres dans lesquelles nous nous enfonçons chaque jour un peu plus dans leur RE publique ,adorateur païen de Babylon et de l'égypte ils nous ont bien roulé  en nous faisant croire que l'abondon de la religion allez faire de nous des hommes libres pendant que secrètement ils affermissaient a travers le monde leur  culte du soleil et des pierres dressés (obélisques) qui fleurissent a travers le monde meme au sein du vatican,là est la preuve de leur mensonge  là et la signature de leur corruption . La vérité n'est jamais là ou on veut que vous alliez ,comme le reflet inversé de la vérité leur mirroir c'est l'histoire qu'il réorganise à souhait pour mieux vous tromper...........

source Rusty james

and Undercover

Le piège du New Age ,ou comment en finir .

new age rusty james news
S’engager dans une démarche spirituelle est une affaire délicate où l’on ne peut compter que sur soi-même. L’expérience est le seul guide, mais notre culture rationaliste ne nous prédispose pas à identifier les illusions de nature spirituelle. Toutefois, il est possible d’éviter certains pièges en connaissant à l’avance la finalité des pratiques en matière de développement personnel et de spiritualité.
Ce qui se cache sous l’emballage est souvent à l’opposé des promesses…
On a lu un ouvrage qui nous a enflammé, et l’on est prêt à participer au stage qui nous invite à mettre les belles théories en pratique.
Si l’on observe qui se passe dans le domaine des spiritualités prêt-à-porter, on réalise que les livres et les annonces sont un moyen de nous attirer dans une pratique collective. L’on s’harmonise lors d’une méditation de groupe, dans le but de créer un égrégore, ce qui n’est jamais neutre.
On vous a jeté un hameçon avec un bel appât, et vous avez mordu. En réalité, la partie occulte de l’affaire vous demeure cachée, mais la finalité est de vous mettre sous tension, en phase avec une fréquence reliée à une centrale où opèrent des experts masqués.

On a de bonnes raisons de penser que ces harmonisations de groupe – au nom de la lumière, il va se soi – sont des mises sous contrôle afin de brancher le groupe sur un centre utilisant les ondes à basses fréquences. Des entités du plan astral sont captées dans le but de servir de médium afin de donner à ces séances de spiritisme l’apparence spirituelle.
C’est plausible si l’on en croit les informations qui filtrent sur la technologie occulte.
Le new age est un concept inventé au début du 20° siècle par un occultiste oriental.
Il est fondé sur une volonté de mettre les esprits sous contrôle collectif – pour préparer une religion mondiale sur la fréquence 666. L’appât a été l’imminence d’un âge d’or, mais rien de tel n’est prévu par les traditions authentiques qui parlent du futur.
Le mythe de l’âge d’or dans l’ère du Verseau a rencontré un énorme succès à cause des fléaux modernes, dangers artificiellement aggravés par les agents de cette opération.

Participer à ces séances de méditation n’est pas sans risque car on peut se relier à un courant spirituel inférieur ou vampirique, avec les conséquences psychiques qui en découlent. Ces risques ne sont jamais évoquées dans le new age où tout ce qui brille est lumière.
On vous parle beaucoup de la lumière, mais on ne vous dit pas de quelle lumière il s’agit…
Les risques ne sont jamais évoqués par les pirates qui écument les eaux du new age, en exploitant la naïveté des néophytes.
Votre idéalisme, renforcé par votre conditionnement judéo-chrétien, ne vous porte pas à démasquer ce qui se trame derrière le channeling et ses révélations fabriquées .
La loi du silence règne sur l’univers du nouvel âge. Les professionnels ne se risquent pas à dénoncer un compère louche, sous le prétexte qu’il faut être dans  » l’amour inconditionnel « .

Cela cloue le bec à toute interrogation pertinente. Toutes les parades ont été prévues pour empêcher l’esprit critique. Les vedettes du channeling sont reçues devant des cercles discrets à l’ONU. Ils servent les illuminati.

Le new age se veut positif, mais il préconise des techniques de liaison avec des entités rétrogrades, d’un niveau bestial, mais qui ont la capacité d’apparaître en êtres de lumière. Lorsqu’à la suite de ces contacts, votre système de chakras sera déréglé et que vous vous serez fait pillé votre énergie, parlerez-vous encore d’évolution positive ?
Nombre de pratiques actuelles, anodines en apparence, nous font glisser vers la fantasmagorie des plans invisibles, où il existe encore moins de probité qu’ici-bas.
Certaines de ces illusions sont des imitations de la Vérité, mais l’on peut démasquer aisément l’imposture à l’aide de quelques critères. Hélas, celui qui en est au commencement de sa quête et qui est peu expérimenté, sera ébloui. Il se jettera vers la lumière qu’on lui indique avant de découvrir que c’était la première tentation d’un long chemin parsemé de mirages.
Passée l’exaltation du début, et après un périple frustrant, on se retrouve à la case départ, désillusionné, dépossédé de notre vitalité, et financièrement délesté.
On a gagné une expérience, et c’est déjà bien, à condition qu’on sache en tirer la leçon…
Il y a des principes à connaître avant de s’engager dans une pratique car il est impossible de déterminer à l’avance sa finalité.
Cette finalité occulte qui se cache habilement derrière les promesses, ainsi que ses contre-indications, ne sont jamais indiquées.
On ne soulève surtout pas l’épineuse question des dettes qu’il faut rembourser lorsqu’on négocie quelque petit avantage spirituel.
C’est un sujet tabou dans le commerce avec l’invisible. Mais le  » commerce avec les esprits « , les  » guides de lumière  » ou d’autres entités, comme son nom l’indique, demeure un commerce fait de tractations et de bénéfices, d’intérêts, de séduction et de dissimulation.
Ce qui pour l’un n’est qu’une expérience, peut être une régression pour l’autre.
Ce qui pour l’un n’est qu’un divertissement sans lendemain, pourrait être un enchaînement spirituel pour un autre.
Souvent la folie provient d’un usage de la magie dans une existence antérieure. On commence par des exercices pour développer les pouvoirs psychiques et l’on se retrouve avec des chakras déséquilibrés, une tyroïde hypertrophiée ou l’hypophyse endommagée.
Il faudra soigner ces déformations dans une existence future car tout se compense.
Bien entendu, il s’agit là de cas extrêmes, car la plupart des techniques de développement personnel ou d’expansion de la conscience n’ont qu’un effet placebo qui ne laisse pas de séquelles durables, sauf le prix des stages…
Donc, avant d’entrer dans un groupe attractif, de dépenser vos économies dans un stage, ou de vous livrer à une discipline, faites le bilan de ce que vous espérez en recevoir, et de ce que vous risquez d’y laisser…

Il y des chemins spirituels harmonisés avec le psychisme et l’organisme de l’occidental vivant dans le monde contemporain. Mais il y a beaucoup plus de pratiques qui sont en opposition avec notre constitution physique et psychique actuelle, et dont on ne peut espérer aucune amélioration constructive.
Il faut rejeter les pratiques et les enseignements qui risquent de nous mettre en contact avec des entités et des égrégores qui nous captent en nous déportant vers l’extérieur de nous-mêmes. Il ne faut jamais forcer le fonctionnement de nos chakras et de nos corps subtils.
La compréhension objective des systèmes spirituels repose sur une connaissance de la constitution subtile de l’être humain et des méthodes de transformation initiatiques. Chaque siècle propose de nouvelles méthodes qui ne sont qu’une reformulation des techniques anciennes, mais adaptées aux rayonnements de l’époque.
Lorsqu’on a à peu près compris les principes des techniques pour élever le taux vibratoire, activer les centres énergétiques, et aligner la conscience sur d’autres fréquences, on est armé pour faire la différence entre les techniques régressives qui conduisent à une liaison avec les plans invisibles inférieurs, et la voie spirituelle. Mais la distinction est délicate.
La voie spirituelle authentique ne conduit pas à une liaison avec le monde occulte (la lumière astrale par exemple). Elle repose sur le centre de notre être, et non sur des entités extérieures. C’est un chemin qui va à l’opposé du new age.
Il faut savoir ce que l’on cherche dès le début. Ce n’est pas toujours clair pour le chercheur qui est sollicité par des évasions spirituelles.
Il ne sait où aller, et séduit par des enseignements qui mettent une transformation à sa portée sans trop d’effort, il se laisse tenter.

On pourrait se dire : qu’importe si la pratique que j’ai expérimentée est une impasse et si les enseignements qui m’ont séduit sont de la supercherie. N’est-ce pas à travers ses erreurs que l’on apprend la vie ? L’expérience n’est-elle pas notre seul guide ?
Oui, il n’y a aucune raison de craindre l’expérience. C’est la loi de la vie. Mais, il faut savoir que certaines pratiques perturbent les délicats organes de l’âme. On risque de déformer notre système psycho-spirituel.
Et ne croyez pas que ceux qui vendent ces techniques en savent plus que vous, aussi initiés qu’ils se prétendent ! Ce sont souvent des apprentis sorciers, qui ont éprouvé une satisfaction personnelle avec une méthode qu’ils croient adaptée à tout le monde. Ils y trouvent aussi un moyen de gagner de l’argent. Ce qui pourrait être gratuit ne l’est pas obligatoirement d’un point de vue occulte.
Lorsque l’on est accroché et qu’on devient soi-même un  » initiateur « , la boucle est bouclée. On va jouer au petit maître, un aveugle qui guide les aveugles.
Bien entendu, les spéculateurs de la spiritualité s’appuient toujours sur des explications pseudo scientifiques ou une tradition vénérable, comme la mode du chamanisme qui sera remplacée par autre chose d’ici peu. Qui sait si cette tradition n’a pas été pervertie, et si, hors de sa matrice, sa magie ne s’est pas inversée ? C’est souvent le cas pour les techniques venues d’Orient qui ont été élaborées pour des êtres différents de l’occidental au plan physiologique et psychique.
venusmoon_ouellet-400
Quant aux nouveaux systèmes de méditation du new age, ils opèrent quasiment tous sur une fréquence du plan astral, qui est la dimension de l’illusion par excellence. L’expérience est souvent agréable, car un sentiment de contentement s’en dégage, mais le résultat spirituel est non seulement nul, mais négatif. Pendant le relâchement de la méditation, on devient aisément la proie d’entités-relais qui cherchent à investir les consciences momentanément mises en veilleuse.
Il y a deux manières d’affaiblir le libre-arbitre d’un être humain : la douleur ou le plaisir.
Le new age agit par la promesse d’une élévation dans les mondes spirituels, ce qui, pour les gens sensibles, apparaît comme la plus haute satisfaction, le gage que la souffrance sera abolie et que le bonheur est en vue.
C’est la promesse d’une ascension vers le ciel, vie après vie, toujours plus et toujours mieux. Mais les lois de l’évolution sont différentes.

C’est là en résumé le new age tel qu’il a été diffusé par les occultistes du courant théosophique au début du 20° siècle, puis théorisé par une éminence grise du Lamaïsme, le maître Tibétain, et enfin relayé par de nombreux occultistes qui se croient connectés sur la  » grande loge blanche « . Cette loge et ses  » ashrams de maîtres  » dissimulent le centre du contrôle politico-occulte planétaire.

Nous sommes conscient que si un pratiquant d’une méthode de méditation traditionnelle lit ces explications, il risque d’être scandalisé car il dira que nous mettons tout dans le même sac. Nous voulons simplement dire que les choses se passent ainsi la plupart du temps, spécialement lors de séances méditatives dirigées par des channels dont la personnalité anormale est une brèche qui favorise la pénétration d’entités dans notre existence.
Les guides de ces séances sont obombrés (quasiment envoûtés) par des esprits-contrôle dont la fonction essentielle – derrière le joli refrain  » lumière et amour  » – est de réunir des gens pour les mettre collectivement en phase de manière harmonieuse, pour mieux les tenir sous contrôle. Ces guides et  » canaux « , a demi sincères, ignorent le but secret de l’opération de pompage spirituel dont ils sont les agents parfois émerveillés. Il est en effet très gratifiant de parler au nom de l’invisible et il y a beaucoup de candidats qui espèrent devenir des petits maîtres. L’être humain a été conditionné à vénérer l’autorité, et nulle autorité n’est plus attractive que celle qui est supposée venir  » d’en haut « . Mais l’invisible n’est pas le sacré.
Les channels, ces nouveau spirites, voient dans leur liaison avec l’invisible le signe d’une élévation ou d’une élection, alors qu’il s’agit d’une régression de la conscience.
On ne peut les faire changer d’idée, car la passion de l’invisible les obsède comme une drogue. Ils sont intoxiqués, et comme des dealers, ils racolent des prosélytes pour étendre le cercle de leur trafic, tout en en retirant un profit matériel et un sentiment de puissance.
Voilà comment les choses se passent dans la plupart des réunions de prière, d’invocation ou de méditation.
Un contact est établi par le leader-médium avec un esprit-contrôle qui s’est présenté sous une identité parfois prestigieuse en fournissant des messages plus ou moins élaborés, qui jouent sur les registres de la crainte apocalyptique – le complexe sécuritaire – tout en flattant notre ego, qui se sent élu.
Les religions ont donné de fausses images de la vie spirituelle, et devant le merveilleux et l’invisible, les gens deviennent des enfants.
Lors de la délivrance des messages par channeling, on commence par les tartes à la crème en annonçant que les temps sont perturbés, mais que l’amour va tout réparer – grâce à notre dévouement pour la lumière.
Les mots clés de ce conditionnement sont  » la paix, la joie, et la lumière  » dont on sait qu’ils sont ressentis comme particulièrement plaisants pour l’être incarné sur une terre où la vie n’est pas toujours rose.

Il suffit de vous faire croire qu’il y a du cœur pour vous faire tout gober.

Qui ne désire vivre dans l’amour et la joie ?
La promesse est ciblée pour faire mouche. L’aspect le plus pernicieux de ce lavage de cerveau à la manière douce du new age, c’est qu’on culpabilise ceux qui ne se sentiraient pas pleins  » d’amour, de paix et de joie « . Comme ils sont méchants ces récalcitrants !
Il est difficile d’échapper aux valeurs de la pensée unique du nouvel age. Elle s’est infiltrée partout par les médias et la publicité.
Tu dois être dans la lumière ! Tu dois vivre dans la joie et l’amour ! Tu dois aspirer à l’harmonie et à la paix, même si ta vie et un chaos. C’est le totalitarisme de la bonté et du bonheur. On se paye de mots et d’illusions.
Cette propagande faussement positive qui nie la subtilité et les paradoxes du destin individuel est une tyrannie au nom du  » bien « .
 » Si tu n’es pas dans la paix et l’amour, alors, tu dois t’améliorer et participer à tel stage qui va te remettre sur le bon chemin, celui de la lumière et de la joie. «
C’est de cette manière que depuis un demi siècle, nous sommes infantilisés par le nouvel âge qui a instauré le spirituellement correct en spéculant sur la détresse psychique de l’être humain qui mène une vie artificielle dans une civilisation démente.

Le  » service à autrui  » est à la mode. En fait, on détourne ainsi l’être conscient de sa véritable mission qui est de trouver son centre originel individuel.
Dans le nouvel âge, il ne faut pas critiquer, ni émettre d’opinion négative. Il ne faut plus débattre des problèmes en profondeur pour ne pas rompre l’harmonie artificielle. Et bien sûr, il faut suivre une thérapie ou un développement personnel si l’on dévie.
La mode de la psychologie a préparé le terrain à cette normalisation. Le new age est hyper conformiste. C’est une religion dogmatique.
Mauvais est celui qui ne veut pas être  » bon  » à la manière de tout le monde et qui ne croit pas dans les promesses d’un monde meilleur.
Méchant est celui qui ne croit pas dans la paix hypocrite des politiciens illuminati ni dans la bonté superficielle et sirupeuse qui dégouline des cercles névrosés du new age.
 » Il est mauvais, c’est un être négatif. Il émet des ondes nocives. Il n’est pas dans la lumière et dans l’amour. Il n’est pas spirituellement évolué. C’est un être noir. Mais on ne juge pas, bien entendu … non, on juge pas. »
Combien de fois n’avons-nous pas scandalisé une dupe du channeling en lui déclarant que son message ne valait pas une crotte.
Essayez de faire comprendre à un exalté que ses  » guides de lumière  » et ses  » maîtres ascensionnés  » sont des mirages diffusés à partir de centres secrets à l’aide d’une haute technologie occulte ! Expliquez lui que ces hauteurs qu’il croit célestes sont des plans de conscience encore plus bas que l’existence matérielle. Il vous regardera sans doute d’un air incrédule en pensant que vous lui faites une blague de mauvais goût, à la limite du blasphème. Puis, il vous tournera le dos, et prendra congé, tétanisé par la violence et l’ignorance dont il vous croit rempli.
Il ne discutera pas, car vos propos lui paraissent absurdes. Il n’en reparlera plus et posera une pierre dessus.
N’est-il pas fou celui qui pense que des prédateurs utilisent la spiritualité pour faire avancer leur politique ? N’est-il pas détraqué celui qui dit :  » ne participez pas aux prières collectives pour réparer tel aspect de l’existence car c’est précisément le piège où l’on veut vous mener.  » Et lorsqu’une catastrophe est évitée, l’on vous dira que c’est grâce à vos prières et vos pensées. Mais qui sont ceux qui annoncent les catastrophes et vous demandent de prier pour les écarter ?
Celui qui ne veut pas se joindre aux séances de prière pour la paix ou pour écarter un soi-disant fléau est-il mauvais ? Non, il est lucide.
Il exprime une vérité pénible à entendre, un fait connu des éveillés de tous les temps. Depuis qu’il existe des religions et des intermédiaires entre l’homme et le divin, des hiérarchies d’entités retardées de l’au-delà
exploitent l’humanité sans vergogne en jouant sur sa cécité spirituelle et sa sentimentalité.

Pour les personnes qui font métier de guider les autres sur les chemins de l’illusion, il n’y a rien à faire. Nous les connaissons, elles sont sous contrôle, inconscientes de ce qui les domine, et leur dire de se défaire de leur emprise est aussi ridicule que de demander à un riche de renoncer à sa fortune.
Ceux qui sont pris dans les filets de l’astral alors qu’ils se croient en contact avec le divin, ne redescendront pas de sitôt de leurs nuages. Ils en retomberont un jour, mais en attendant, ils sont les plus zélés propagandistes d’une subversion de la conscience.

Pour ceux qui cherchent leur voie, et qui pourraient tomber sous l’emprise des basses hiérarchies, il est nécessaire de s’informer pour savoir où ils mettent les pieds. Beaucoup ne prennent pas de précaution, car leur désir est impérieux, et ils veulent goûter au fruit dont on leur a vanté la suavité. D’ailleurs, qui peut les renseigner, à condition qu’ils écoutent ?
Rien n’est plus fort que l’attrait d’une pratique spirituelle car elle est supposée résoudre les problèmes de l’existence.

Une démarche spirituelle élève l’être au dessus des contingences grossières, mais elle ne lui évite pas les épreuves de la vie.
C’est à travers les difficultés que l’âme s’éveille. Pour se libérer, il faut traverser des épreuves et aucun être céleste ne les franchira à notre place. C’est l’incarnation. Les idées spirituelles qui portent au rêve, à l’évasion et à l’idéalisme sentimental sont des impasses, des mirages dans le désert de l’existence. Elles font oublier les rigueurs de la vie, mais celle-ci n’en paraît que plus dure après l’atterrissage.

Il faudrait considérer attentivement ces données avant de décider de la voie à suivre.
Nous espérons que vous avez de la chance et que le moment venu, vous saurez voir qu’en matière de spiritualité ce qui brille n’est pas or.

Joël Labruyère

Edward Bernays ou comment manipuler les foules (vidéo)

Edward_Bernays

 En étudiant la psychologie des foules avec les idées sur la psychanalyse de son oncle, Sigmund Freud, Eddy Bernays a été un des premiers à vendre des méthodes pour utiliser la psychologie du subconscient dans le but de manipuler l’opinion publique.

 

LA PREMIERE EXPERIENCE D’ENVERGURE : LA COMMISSION CREEL


Mais n’allons pas trop vite... nous sommes en 1917, et Bernays fort de cette première éxpérience est à mi-chemin entre le journalisme, l’impresario, le conseiller en communication (bien que cette dernière appellation n’existe pas encore)...
tout va se précipiter avec la constitution de l’« U.S. Committee on Public Information », plus communément appellé la « commission Creel » à laquelle notre ami Edward Bernays va contribuer de manière très active. Qu’est-ce que cette commission ? Une image suffit pour la rappeler à votre mémoire : « I want you for us army ». Vous vous rappelez ? l’oncle Sam qui pointe un doigt accusateur.
Car, en 1917, la population américaine est largement pacifique et n’a aucunement l’intention d’entrer en guerre, alors que le gouvernement est fermement décidé à s’engager dans le conflit, pour des raisons industrielles. Pour la première fois dans l’histoire, une commission va être créée par un gouvernement pour changer une opinion publique. Et c’est précisément au sein de cette commission que Bernays va gagner ses premiers galons aux yeux des grands décideurs. La commission Creel va mobiliser un grand nombre d’intellectuels, de journalistes, de penseurs qui vont tenter un coup d’éclat. Ils vont mettre en place tout un ensemble d’outils et de méthodes destinés à gérer les foules et finalement à faire basculer rapidement l’opinion. Et ils vont réussir avec panache. Les bases de la propagande moderne vont être jetées.
De nombreux concepts aujourd’hui connus et banalisés seront testés : distribution massive de communiqués, appel à l’émotion dans des campagnes ciblées de publicité, recours au cinéma, recrutement ciblé de leaders d’opinion locaux, mise sur pied de groupes bidon (par exemple des groupes de citoyens) et ainsi de suite.
Walter Lippmann, un de ses membres influents, souvent donné comme le journaliste américain le plus écouté au monde après 1930, a décrit le travail de cette Commission comme étant « une révolution dans la pratique de la démocratie », où une « minorité intelligente », chargée du domaine politique, est responsable de « fabriquer le consentement » du peuple, lorsque la minorité des « hommes responsables » ne l’avaient pas d’office.
Cette « formation d’une opinion publique saine » servirait à se protéger « du piétinement et des hurlements du troupeau dérouté » (autrement dit : le peuple), cet « intrus ignorant qui se mêle de tout », dont le rôle est d’être un « spectateur » et non un « participant ». Car, en effet, l’idée qui a présidé à la naissance de l’industrie des relations publiques était explicite : l’opinion publique devait être « scientifiquement » fabriquée et contrôlée à partir d’en haut, de manière à assurer le contrôle de la dangereuse populace.
Petite appartée : le trollage payé et certaines formes de marketing viral sur internet ne sont que l’application moderne du « standing man » technique qui consistait à utiliser une personne reconnue dans une communauté pour se lever soudainement lors d’un événement local et scander une opinion afin de détourner un débat calme et rationnel et de transformer une ambiance de dialogue serein en discussion émotionnelle. Car l’émotion est le premier pas vers l’irrationnel, qui est la porte entrouverte vers l’inconscient, ce domaine que nos publicitaires exploitent au maximum.
Bref, lors de la commission Creel, Bernays a brillé dans ces milieux qui ébauchaient les techniques de propagande moderne en imposant les travaux de son oncle, et de personnes comme Gustav Lebon notamment en expliquant que la psychologie de foule est différente de la psychologie individuelle.
La masse des gens ne peut penser rationnellement, et c’est donc à la minorité intelligente de façonner le destin de cette masse... Ce constat mis noir sur blanc de façon scientifique par Freud, et qui est en adéquation parfaite avec les courants de pensée qui sévissent dans les éltes de l’époque, va permettre à Bernays, en tirant les leçons de la commission Creel, d’inventer littéralement le « public relation


EDWARD BERNAYS - Propaganda 1/2 vostfr par scratch0001
EDWARD BERNAYS - Propaganda 2/2 vostfr par scratch0001

Claire Séverac : Complot mondial contre la santé

COMPLOT-MONDIAL-SANTE

Rappelez-vous le vaccin contre l’Antrax ? Nous sommes quelques mois après la 11 septembre 2001 et la panique s’empare de la population devant la fausse attaque terroriste pré senti à l’antrax. Les gens se ruent pour acheter des antibiotiques de l’antrax et des vaccins. Deux entreprises détiennent les brevets (BIOCORP et BAYER), toutes les deux feront une grande affaire devant cette menace de terrorisme chimique.
L’hépatite B à la fin des années 1990. On pouvait lire sur les tracts que l’hépatite B tue en jour plus que le Sida en un an. Mais oh miracle, le vaccin existe, on va pouvoir traiter tous les adolescents.
Et une note interne du Laboratoire Pasteur-Mérieux à été publié révélant le début du scandale : Voici ce qui était écrit sur cette note :
Sur le marché de la vaccination, les adolescents sont un segment très porteur, il faut dramatiser, faire peur avec la maladie. (Note interne qui n’aurait pas dû sortir et publiée sur France 2 le 23 mars 1998 à 20 h.)
25 millions de personnes se feront vacciner en 3 ans à grand renfort de campagne de publicité, de terrorisme sanitaire et solidaire. Mais personne ne parla des effets secondaires, des risques avec ce vaccin. Et en 2002 un rapport tombe, le vaccin de l’hépatite B est responsable de 55.000 cas de sclérose en plaques et serait responsable du plus grand nombre d’effet indésirable recueilli en pharmaco vigilance depuis 1974.
Le ministre en place à l’époque, un certain Douste Blazy (UMP) a soutenu les laboratoires et leur projet de vaccination à grande échelle, et en retour le laboratoire Pierre Fabre a soutenu financièrement la campagne législative de Douste Blazy. (page 140 à 144)

bigpharma-recherche


La Grippe H1N1, la plus grosse arnaque de ces dernières années.
Là c’est fort, le vaccin était breveté avant l’annonce de la découverte du virus et de la pandémie menaçante qui n’a pas jamais existé.
Les personnes malades non plus, car toutes les personnes atteintes de la grippe saisonnière étaient comptabilisées en Grippe H1N1, on ne prenait pas le temps de faire des tests. On ne sait pas aujourd’hui combien de personnes furent vraiment atteintes de cette grippe.
Mais il y a plus fort encore avec la mise à disposition de stock d’antiviral pour soigner les symptômes grippaux. En effet, le Tamiflu fut considéré sans le moindre test clinique comme adapté à soigner la grippe H1N1, ce qui permit au passage à un certain Donald Rumsfeld de récupérer quelques 5 millions sur les actions qu’il avait investies sur le Tamiflu. Rumsfeld qui en 1976 était le grand architecte de la campagne de vaccination contre la grippe porcine ou 46 millions d’Américains furent piqués. (110 morts dans les 48 heures et 4000 cas de maladie de Guillain Barré). C’est encore Rumsfeld qui appuya de tout son poids politique en 1981 pour faire valider l’aspartame auprès de la FDA qui avait détecté des syndromes neurotoxiques avec l’aspartame. Toujours le même qui en 2001 a initié la campagne de vaccination contre la variole. Cette campagne fut arrêtée discrètement 6 mois plus tard devant plusieurs cas de décès et d’accidents cardiaques.

Notre critique :
Le livre de Claire Séverac oublie d’aborder la cause profonde de ce qu’elle qualifie de complot et que nous qualifions plutôt de système avec une inertie incontrôlable. En effet, on pourrait voir une volonté de tuer des millions d’êtres humains dans cette vaste supercherie qu’est la médecine moderne. Après tout pourquoi pas, car le président de la Banque Mondiale Robert Mac Namara :
Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment, par des moyens naturels : la famine et la maladie.(citation du 3 février 1987 trouvable dans « jai tout appris nº février 1997, éditions Machiavel.)
Pour nous, une des causes profondes de cette dérive médicale tient au capitalisme et aux bases mêmes des principes de l’économie. En effet, notre système économique repose sur l’argent dette. Il faut que les créations de crédit soient plus rapides que les remboursements de dette pour que l’économie n’étouffe pas, ce qui se traduit par une quête exponentielle de croissance. Le système monétaire repose sur cette foutue croissance et l’argent dette, et forcément, les 2 plus gros pourvoyeurs d’argent dette et de croissance sont l’énergie et la santé. Il n’y a rien d’étonnant à ce que dans ce système aberrant les cartels pétrochimiques, l’industrie pharmaceutique et les banques s’accordent pour accroître les dépenses de santé partout dans le monde.
Si certains illuminés décérébrés prônent réellement la dépopulation mondiale comme ces fous de Mac Namara, David Rockefeller, Rumsfeld, Dick Cheney, Paul Wolfowitz pour continuer à bien contrôler le système monétariste capitaliste qui leur échappe.

Conclusion :
Bien sur tout n’est pas noir en médecine, nous savons très bien réparer des fractures, sauver des vies lors des accidents, soigner des dents, diminuer les symptômes des maladies, mais reconnaissant que la toute-puissance de la médecine est un mythe, que 90 % des affections de notre existence se résolve sans que nous n’ayons rien à faire, que le cancer n’aura jamais de remède. Tout au plus, nous pouvons mieux comprendre comment prendre soin de nous, retarder l’arrivée des maladies mortelles et de la mort. Nous devons ouvrir les yeux, la médecine moderne entre les mains des lobbys privés est en train de nous dé servir les entreprises cherchent à faire du bénéfice ! pas à sauver des vies, même si elles s’en défendent, sauver des vies n’est qu’un effet collatéral de l’industrie pharmaceutique.

http://info-resistance.org/livres/complot-mondial-contre-la-sante/


source Claire Séverac

Projet pour créer des âmes électromagnétiques artificielles.

35616432_pDes créations embryonnaires «d'âme» seraient expérimentés sous forme de flux électromagnétique. Or, une énergie groupée, participant à l'intercommunication
de cellules artificielles survivrait un temps à la destruction physique de la forme artificielle de vie. Enregistrer ce flux afin de le réutiliser sur unautre modèle de cellules artificielles, semble donc à la portée de nos éminentsscientifiques. Ils affirment dans Indiadaily : «Nous devons vraiment gagner du terrain dans le domaine de la création, de la gestion et de la réutilisationdes formes électromagnétiques d'énergie et de la conception du mécanisme hiérarchique recyclable de l'énergie groupée. le miracle final de la science n'est pas trop lointain». En clair, l'objectif est de créer des âmes électromagnétiques artificielles, enregistrables et recyclables à souhait dans des machines dotées de cellules mi-biologiques mi-artificielles. Le miracle final de la science consiste à réaliser une âme artificielle suffisamment élaborée et hiérarchisée pour créer un homme artificiel et pourquoi pas, pour proposer une âme de rechange en cas de mort subite. Bill Gates est peut-être déjà sur une étude de marché pour vendre des âmes en boite, intégrées aux
nouvelles générations d'ordinateur WIFI ? Allez savoir?

L'âme gigogne
Selon Boris Iskakov (voir Morphéus N°10) l'homme est entouré d'hologrammes énergétiques et d'ondes absorbées et émises par des centaines de points biologiquement actifs se superposant de façon à former une série d'ondes stationnaires. Le corps est un noyau dense entouré d'hologrammes énergétiques. Le premier hologramme imite les contours du corps et contient, toute l'information de celui-ci. Cette information est accumulée le long de l'enveloppe quantique servant de limite au premier hologramme. Un deuxième hologramme enveloppe le premier, un troisième enveloppe le second et ainsi de suite jusqu'à former un sorte d'âme gigogne. Plus l'on s'éloigne du premier hologramme plus l'information est faible et diffuse. La puissance énergétique de la première enveloppe correspond à quelques fractions d'électron-volt. Cette approche nous amène à penser que l'âme tout ou partie est une substance matérielle. L'enveloppe serait un bioplasma froid qui renferme toute l'information sur le noyau à savoir l'homme physique. Pensées et
sentiments seraient matériels et transmis par les impulsions extra-faibles des champs électromagnétiques. Les images visuelles, auditives et autres, existeraient sous forme d'amas de particules élémentaires extrêmement légères. Il en va de même pour toutes les fonctions métaboliques conscientes et inconscientes enregistrées dans les champs quantiques de l'enveloppe holographique.2009_12_20p_forge_des_ames

Au moment de la mort, ces champs informationnels et hologrammes gigognes sedésintègrent progressivement. Selon Iskakov la période de demi-vie deshologrammes relativement lourds serait de 7 à 9 jours. A l'expiration d'unequarantaine de jours, ils se désagrègent à 99%. Seules des fractions trèslégères existeraient éternellement : l'âme est immortelle selon la tradition.
roy_blade_runnerfilm Blade runner un répliquant

Arizona Wilder : révélations d'une Déesse-Mère sur les élites et leurs rituels (vostfr)

Architecture_HD_wallpaper_a002

David Icke a rencontré Arizona Wilder en 1998.
Cette femme est une rescapée d'un vaste programme de contrôle mental qui s'applique à des centaines de personnes depuis des dizaines d'années. Elle témoigne durant 2 heures de sa vie et de ses expériences, et lève le voile sur les cérémonies satanistes auxquelles elle a participé, durant lesquels elle a vu à de nombreuses reprises des êtres humains (en apparence) se transformer en créatures reptiliennes.
Arizona Wilder évoque aussi la mort de Lady Di, le programme de contrôle mental, la véritable signification des fêtes comme Noël ou Halloween, l'histoire Illuminati, le rôle de Josef Mengele, les lieux de rituels, etc... Elle cite à de nombreuses reprises des personnalités très célèbres étant impliquées dans ces rituels et initiées au "Plus Grand Secret".

Chaque galaxie comporte 91 univers : Ces mondes qui nous gouvernent, Laura Knight-Jadczyk,

14856709-etoiles-d-39-une-planete-et-galaxie-dans-un-espace-libre

Ce que nous appelons notre univers et qui tourne autour de ce soleil n'est que l'un des quatre vingt onze univers semblables qui tournent autour du grand soleil central. La masse de ce soleil est quatre vingt onze mille fois plus grande que la masse combinée des quatre vingt onze univers. Il est si colossal que chacun des 91 univers qui tournent autour de lui dans un ordre parfait est aussi petit en comparaison de lui que les infimes particules d'un atome qui tournent autour de son soleil central que vous appelez noyau. Notre univers met plus de 26800 ans à parcourir une fois son orbite autour du grand soleil central. Il se meut en relation mathématique exacte avec une précession complète de l'Etoile Polaire."
{Livre, Vie des maîtres (La), Baird T. Spalding, Ed. J'Ai Lu}

Le premier système solaire à connaître la race humaine était fait de neuf planètes groupées autour du soleil et espacées de façon régulière par rapport au soleil.
Elles ont explosé et ont été recréées de nombreuses fois. Elles ont disparu et sont revenues.
{Livre, Livre de Seth (Le), Jane Roberts, Ed. J'Ai Lu}

Fulcanelli est un partisan de la doctrine du chiliasme qui veut que l'histoire de notre planète est un éternel recommencement marqué par des périodes de cataclysme.
L'évolution d'une civilisation durerait sept mille ans et un cycle complet comprendrait quatre périodes de la même durée soit : vingt huit mille ans. A la fin de cette époque surviendrait un bouleversement d'origine cosmique dû à une intense activité solaire.
{Livre, Archives du savoir perdu (Les), Guy Tarade, Ed. Robert Laffont}

"On est actuellement à la fin d'un grand cycle de 25 000 ans et en même temps à la fin d'un plus petit de 12 000 ans".
{Livre, Alliance, Anne Givaudan, Ed. Sois}

25 800 est le nombre d'années qui constituent la Grande Année (l'un des cycles d'humanité servant de base à la Terre).
{Livre, Récit d'un voyageur de l'astral, Anne Givaudan, Ed. Le Perséa}

"la Terre a des cycles de 24 à 26000 ans comportant 2 sous périodes (de 4 âges (or, argent, bronze, fer) chacune).
Tous les 12000 ans, avec le changement zodiacal, un Envoyé divin s'incarne sur Terre pour montrer la voie (ex: Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, etc...).
Prochain messager arrivera bientôt pour l'ère du verseau.
La Terre a connu plusieurs fois des catastrophes gigantesques dues à la faute des hommes, aux interventions d'êtres d'outre espace et aux lois naturelles perturbées."
{Livre, Récit d'un voyageur de l'astral, Anne Givaudan, Ed. Le Perséa}

Il est important d'avoir à l'esprit que notre système n'est pas celui qui comporte la plus intense concentration d'énergie. Il est simplement celui auquel nous appartenons et nous le percevons pour cette raison.
{Livre, Enseignement de Seth (L'), Jane Roberts, Ed. J'Ai Lu}

La Terre en est à sa 4è incarnation. Il est offert la possibilité aux humains présents aujourd'hui d'accéder à un autre niveau vibratoire. C'est la fin d'un cycle qui se termine et le commencement d'un autre qui sera ce que l'homme en fera. Soit il profitera de l'occasion pour élever sa conscience et accéder à un monde meilleur, soit il retombera au début du cycle et devra le réaliser dans son entier afin de se redonner une nouvelle opportunité pour gravir un nouvel échelon dans l'éveil de sa conscience.

Quatre grandes races se sont déjà succédées (sept si on compte les races des humanités antérieures) :
- Trois races antérieures.
- Race jaune : la plus ancienne qui a dominé la Terre. Asie : mère patrie des civilisations.
- Race rouge : deuxième race : Atlantide
- Race noire : les premiers pharaons furent noirs. Ils ont régné après la fin de l'Atlantide.
- Race blanche.
{Livre, Récit d'un voyageur de l'astral, Anne Givaudan, Ed. Le Perséa}

Nous sommes au 5ème cycle d'humanité sur 7 (nous sommes à la fin du cinquième).
{Livre, Voyage à Shambhalla (Le), Anne et Daniel Meurois Givaudan, Ed. Amrita}

Cinq races se sont succédées jusqu’à présent et nous appartenons à la cinquième grande race de l’humanité.
{Livre, Plan astral (Le), LeadBeater (C.W.), Ed. Adyar}

"Au moins quatre grandes civilisations ont déjà existé, et probablement six. La notre est la sixième. Elle fusionnera avec la septième et ne retournera pas en arrière comme ce fut le cas pour les précédentes."
{Livre, 13 leçons sur la vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Ed. Robert Laffont}

Nous appartenons actuellement à la cinquième civilisation.
La première civilisation (celle des géants) a duré 4008 ans : Celle-ci a été aidé par un individu nommé Viracocha qui enseigna la science, était guérisseur et avait beaucoup de pouvoirs. Cette civilisation (celle des géants) fut détruite par un déluge.
La 2è civilisation a duré 4010 ans : elle a été détruit par des tempêtes et des ouragans.
La 3è civilisation a duré 4081 ans : elle a été détruit par des pluies de fer et un déluge de lave.
La 4è civilisation a duré 5026 ans : elle a été détruit par des pluies torrentielles et des inondations.
La 5è civilisation (la nôtre) : elle a pour symbole Ollin (" mouvement ") car, disent les anciens, "au cours de ce Soleil, la terre se mettra en mouvement et nous périrons tous."
A en croire les prêtres aztèques, notre cycle actuel a commencé depuis le quatrième millénaire avant Jésus Christ.
Les Mayas précisent eux (d'après des inscriptions qu'ils ont laissé) que la cinquième civilisation a commencé le 13/08/3114 avant Jésus Christ et se terminera le 23/12/2012.
{Livre, Empreinte des dieux (L'), Graham Hancock, Ed. Pygmalion}

La date de fin du monde, dans notre calendrier grégorien, se traduit par le 21 décembre 2012, juste avant le coucher de soleil à l'heure de l'Amérique centrale.
"Que se passera-t-il exactement ce jour là ? Nul ne peut le dire avec certitude. Mais il n'est pas douteux que les anciens Mayas étaient capables de prédire avec précision chaque éclipse de soleil et de lune. Nous savons aussi, grâce aux calculs astronomiques assistés par ordinateur, que juste avant le coucher de soleil, le 21 décembre 2012, comme le prévoit l'ancien calendrier maya, Vénus disparaîtra sous l'horizon occidental tandis qu'à l'est, les Pléiades s'élèveront au-dessus de l'horizon. On peut dire en termes symbolique que nous verrons la mort de Vénus et la naissance des Pléiades."

D'après Héraclite (540-475 av JC), le monde est détruit par le feu au bout de chaque période de 10800 ans.
{Livre, Mondes en collision, Immanuel Velikowsky, Ed. Le Jardin des Livres}

Notre civilisation actuelle est la cinquième.
Celle qui précédait la notre est l'Atlantide et il en situe trois autres antérieurement.
Il précise que la planète était dans une position différente auparavant (les pôles étaient inversés).
La première civilisation a suivi la même ligne de développement que la nôtre et rencontra nos problèmes. Ses habitants étaient en majorité situés en Asie Mineure.
La deuxième civilisation était très supérieure à la notre au point de vue technologique. Ses habitants étaient majoritairement situés en AFRIQUE et AUSTRALIE mais le climat et les terres étaient différents de ce qu'ils sont aujourd'hui.
La plupart de ces habitants étaient les survivants de la première civilisation.
Ils habitaient Lumania (les habitants s'appelaient des lumaniens).
La lutte était interdite donc ils ne pouvaient même pas se défendre.
Les lumaniens étaient contre la violence. Mais ils ont eu des enfants avec des indigènes ce qui a donné naissance à des Mutants qui avaient une répugnance à l'égard de la violence mais pas d'interdit. Cela causa leur fin. Certains enfants mutants errèrent avec des animaux en nomades. De vieilles légendes en parlent concernant des êtres mi-humains, mi-animaux.
La quatrième civilisation est celle connue sous le nom Atlantide.
{Livre, Enseignement de Seth (L'), Jane Roberts, Ed. J'Ai Lu}

Les Indiens Hopis pensent, eux, que nous sommes au quatrième cycle d'humanité. D'après eux :
- le premier monde a été détruit par un feu dévastateur qui vint du ciel et de la Terre.
- le deuxième monde a pris fin quand le globe terrestre a dévié de son axe et que tout fut recouvert de glace.
- le troisième monde a été anéanti par un déluge universel.
- le monde actuel est le quatrième. Son sort dépendra de la conduite, ou de la non-conduite de ses habitants en conformité avec les vues du Créateur. Un ancien hopi pense que notre monde sera anéanti par les flammes.

L'apparition des 5 races s'est effectuée en même temps (Edgar Cayce, d'après la lecture 364-13)
{Livre, Visions de l'Atlantide, Edgar Cayce, Ed. J'Ai Lu}

Bâmiyan (ville de province du Kapisa au Nord Ouest de Kaboul) contient des statuts que la tradition indique être à l'image des deux premières races (qui eurent un corps éthéré). Les statues de l'Ile de Pâques représenteraient la troisième race (selon la Tradition).
{Livre, Histoire inconnue des hommes, Robert Charroux, Ed. J'Ai Lu}

D'après le Livre sacré Popol-Vuh des Mexicains : "Il ne reste des hommes du troisième âge que des singes des forêts. On dit que ces singes (mutés) sont les descendants des hommes. C'est pour cette raison que le singe ressemble à l'homme".
{Livre, Livre du mystérieux inconnu (Le), Robert Charroux, Ed. J'Ai Lu}

"Le Bhagavata Purana, livre sacré de l'Inde, fait état de quatre âges qui se sont succédés après avoir été détruits par la fureur des éléments. Notre cycle présent serait le cinquième"
D'après Hésiode, le poète grec (VIIè siècle avant notre ère), une croyance semblable était répandue en Hellade. Il y avait quatre âges : d'abord l'âge d'or où les mortels vivaient comme des dieux, ensuite l'âge d'argent où leur intelligence était déjà moindre; le cycle suivant était celui de l'airin, où les hommes étaient forts, guerriers et se détruisaient mutuellement; le quatrième âge était celui des héros dont les aventures nous ont inspirés. Selon les anciens Grecs, nous traversons actuellement le cinquième âge, l'âge de fer, et nous serons détruits par Zeus tout comme les races précédentes. D'après Censorinus (né en 238 ap J.C.), les Grecs croyaient que le monde serait inondé ou brûlé à l'issue de chaque époque."
{Livre, Secrets de l'Atlantide (Les), Andrew Tomas, Ed. Robert Laffont}

"Les Aztèques croyaient que le monde avait été créé et détruit plusieurs fois avant l'époque actuelle, quatre fois en fait. Le calendrier Aztèque, comme bon nombre de vestiges de pierre et de manuscrits conservés, indique que les Aztèques croyaient vivre à l'âge du "Cinquième Soleil", l'âge dans lequel nous nous trouvons encore aujourd'hui. Chacun des quatre mondes -ou Soleils- précédents avait duré des milliers d'années, mais tous s'étaient terminés par un grand cataclysme."
{Livre, Mystère des crânes de cristal (Le), Chris Morton et Ceri Louise Thomas, Ed. du Rocher}

Un "mois cosmique" dure 2155 années.
Une "année cosmique" dure environ 25860 années. D'après les dires des templiers, nous sommes non seulement au seuil d'une ère nouvelle (comme c'est le cas tous les 2155 ans) mais aussi à la fin d'une année cosmique et au seuil d'une autre. Ayant accompli ses 25860 années, la Terre reçoit les derniers faibles rayons de l'ère des Poissons avant d'entrer dans l'ère du Verseau au fort rayonnement. Elle quitte, selon la définition indo-aryenne, l'époque du "Kali Yuga", ère du péché. Tous les changements d'ère ont conduits à des bouleversements politiques, religieux, sociaux et même géologiques de très grande ampleur. (les templiers désignèrent le 04/02/1962 comme date d'apparition de ce rayon).
{Livre, Sociétés secrètes et leurs pouvoirs au 20ème siècle (Les)}

Il y a le cycle de 3600 ans du nuage d'astéroïdes qui amène la destruction de parties de la Terre depuis le ciel. (comète dont le dernier passage s'est produit vers 1628 avant JC quand le volcan Théra a explosé sur l'île de Santorin dans la Méditerranée)
Il y a un cycle de 309 000 ans qui fait partie de ce que les Cassiopéens appelent L'Onde.
L'Onde est un saut quantique macrocosmique où notre secteur d'espace-temps se déprimera temporairement avant de renaître. D'après les Cassipéens, ceci sera une phase de transition où notre Terre de 3è densité passera en 4è densité.
Un troisième cycle qui nous affecte est un cycle orbital de 27 millions d'années de la sombre étoile compagne de notre Soleil. Cette étoile-compagne atteint son point le plus proche de son partenaire tous les 27 millions d'années, en passant par le nuage Oort, et passant à travers son contenu comme une boule de bowling renversant des quilles, créant de le sorte un amas cyclique d'astéroïdes. (une explication possible au minimum solaire de 75 ans date du XVIIè siècle et est connue sous le nom de Minimum de Maunder. Elle a, depuis, rendu perplexe de nombreux savants car il s'agit du moment du passage de la compagne sombre au travers du Nuage de Oort, c'est à dire où elle approche le Soleil de plus près. L'effet gravitationnel de ce proche passage est de réduire l'activité solaire, ce qui crée le minimum solaire de 75 ans. D'autres perturbations dans les orbites des planètes peuvent être expliquées par l'existence d'un tel corps céleste.)
Ce qui rend ce moment du cycle intéressant, c'est que les trois cycles sont en train de se rapprocher au même moment.
{Livre, Ces mondes qui nous gouvernent, Laura Knight-Jadczyk, Ed. Pilule rouge}