25 décembre 2011

Thomas Beatie Un homme enceinte pour la 2e fois

homme210

Thomas beatie, 34 ans, celui que la presse a surnomé l' "homme enceinte" vient d'annoncer sa seconde grossesse.

Il avait donné naissance en 2008 a une petite fille Suzan.

Cette histoire des plus insolites a laissé couler beaucoup d'encre.
Né de sexe féminin, Thomas Beatie a subit quelques opérations et injections de testostérone pour changer de sexe. Mademoiselle est devenue Monsieur. A yeux de la loi, Thomas est un homme. Seulement ce dernier a gardé ses organes sexuels féminins.

Ne pouvant porter une grossesse, sa femme Nancy a inséminé son mari avec du sperme acheté sur Internet.
"J'ai utilisé mes organes reproductifs pour être père" a t-il déclaré.
Sa femme quant à elle, a pris des hormones pour allaiter leur fille.

L'Etat d'Orgon a quant à lui refuser d'inscrire Thomas Beatie comme père sur le certificat de naissance de Suzan.

Comment ces enfants vont-ils se construire psychologiquement.
Dans les faits, Papa n'est-il pas maman ?


Thomas Beatie l'homme enceinte par carlton_banks

Posté par rusty james à 20:38 - - Permalien [#]
Tags : , ,


23 octobre 2010

un expert en armement alerte sur le danger de la wifi dans les écoles

wifiBarrie Trower, un scientifique ancien expert en armement, ose prendre la parole au sujet de l'utilisation d'Internet sans fil dans les écoles. Il dit que cela peut provoquer des malformations congénitales chez de multiples générations.


M. Trower est à l'université de Toronto pour parler des risques du recours au Wi-Fi dans les écoles publiques. Ancien spécialiste des armes à micro-ondes, il travaillait pour le gouvernement britannique pendant la Guerre froide. Il dénonce depuis des années l'usage des micro-ondes, surtout par et autour des enfants.

Lors d’une interview, M. Trower a dit à Postmedia News que, ayant « réalisé que le Wi-Fi dans les écoles utilisait les mêmes fréquences et puissances [que certaines armes de la Guerre froide], j'ai décidé de sortir de ma retraite et de parcourir bénévolement le monde pour expliquer exactement ce que sera le problème dans l'avenir. »

Il a ajouté, « Les enfants ne sont pas de petits adultes, ce sont des adultes non encore développés, les symptômes sont donc différents. »

Il s'inquiète pour les jeunes filles dans les écoles, « les micro-ondes à bas niveau sont capables d’endommager les ovaires des filles. Si l’ADN d’une dame est endommagé, l’enfant qui naîtra d’elle pourra en grandissant avoir une maladie génétique. »

Postmedia News a découvert que, bien que Santé Canada affirme catégoriquement que les niveaux émis doivent répondre aux normes de sécurité, et sont généralement bien en dessous des limites, il reconnaît aussi dans ses directives que certaines personnes sont plus sensibles aux effets secondaires générés par des niveaux d'énergie faibles.

Il a beaucoup été question dernièrement d’inquiétudes sur la sécurité du Wi-Fi dans les écoles. La semaine dernière, le conseil scolaire du compté de Simcoe a refusé de débarrasser ses écoles de l'Internet sans fil, après de nombreuses plaintes de parents, selon lesquelles leurs enfants avaient des maux de tête, des nausées, des vertiges et de rapides battements de cœur. Ces symptômes sont apparus peu après l’installation des systèmes sans fil dans les écoles, et ils disparaissent le week-end.

Au même moment, le surintendant de l'éducation du conseil scolaire du comté de Simcoe, John Dance, a déclaré à Postmedia News, « Nous ne mettons pas les enfants en danger, mais nous ne pouvons pas l’arrêter et entraver les études de 50.000 étudiants parce que quelqu'un dit qu’il se pourrait qu’il y ait des effets santé. »

La Commission de sécurité scolaire du comté de Simcoe a réglé les frais de voyage de M. Trower pour qu’il prenne la parole à Toronto.

Original : www.digitaljournal.com/article/296547
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Posté par rusty james à 12:36 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

30 avril 2009

nouveau viagra Viagra à appliquer sur la peau, bientôt dans le commerce ?

yu

États-Unis - Des chercheurs auraient mis au point un traitement absorbé directement par la peau et qui aurait des effets similaires, voire plus efficaces, que le Viagra. les recherches n'ont pour l'instant été menées que sur des rats mais sont plutôt concluantes : sur sept rats soumis au traitement, cinq ont manifesté des signes d'excitation. Le remède en question fonctionne par application directe sur la peau de nanoparticules qui agiraient activement sur les dysfonctionnements érectiles. Les chercheurs pensent même que ce traitement serait plus efficace que le Viagra qui commence à produire ses effets seulement une heure après avoir été ingéré. Ici, les effets seraient quasiment instantanés. Ce traitement éviterait, en outre, les effets indésirables de la petite pilule bleue qui peut entraîner des maux de tête ou des rougeurs. Si ces premiers résultats sont encourageants, les tests doivent encore être approfondis, notamment pour s'assurer de l'efficacité du médicament sur les humains.

Un concurrent au Viagra à appliquer sur la peau, bientôt dans le commerce ?

Publicité