videos in gold they trust et les enfants esclaves

enfant_pleurela ségrégation est également une forme criminelle d'oppression de l'homme par l'homme basée sur la couleur de la peau, le sexe, la langue ou une idéologie qui peut conduire au génocide.

Aux Etats-Unis, la ségrégation raciale régna durant la période d'esclavage jusqu'en 1865 et après la reconstruction qui suivit la Guerre de Sécession en 1876. Plus récemment, en 1963 Marthin Luther King a payé de sa vie son rêve de "réunir maîtres et esclaves autour de la table de la fraternité".

En Afrique du Sud également, sous l'égide du Parti National, l'apartheid régna jusqu'en 1989 : Blancs et Noirs vivaient dans des lieux différents, fréquentaient des instituts différents et utilisaient des transports différents. Seuls les Africaners bénéficaient d'un système éducatif performant et détenaient les clés du Pouvoir. C'est aujourd'hui l'une des rares républiques multiraciales d'Afrique qui accorde des droits égaux à toutes les ethnies. Mais cela reste une exception si on en juge par les guerres ethniques ou de religion qui enflamment toutes les contrées du Monde, y compris l'Europe.

Mais le racisme se cache parfois là où s'y attend le moins. En 2007, la tribu indienne Cherokee qui vit en Oklahoma vota à 77% des suffrages une loi de purification raciale leur permettant d'exclure de leur nation les descendants d'esclaves Noirs qui vivaient encore sur ses terres. Le but était soi-disant noble, protéger leur communauté.

On retrouve la même philosophie dans le nord de la Belgique où le pouvoir flamand en place tente d'interdire dans la région la domiciliation ou l'emploi de tout qui ne parle pas la langue de Vondel.

Enfin, n'oublions pas l'existence toujours vivace dans nos démocraties des partis d'extrême-droite aux relans nationalistes (le Front National en France, le Vlaams Belang en Belgique, le NPD en Allemagne, le BNP en Angleterre, le KKK et le CCC aux Etats-Unis, etc). Tous ces partis extrémistes occupent quelques sièges dans les administrations communales, au niveau provincial ou dans leur parlement respectif. Leurs actions criminelles ont déjà conduit à l'assassinat de civils innocents. Si leurs actions ne met pas encore en péril la démocratie, leur implentation est durable et impose qu'elle soit réglementée. Rappelez-vous que dans un moment d'inattention, une bête sauvage peut toujours vous sauter au coup.

Posté par rusty james à 01:55 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


14 décembre 2010

une porte stargate vibratoire en plein pays cathare

bugarachDe nombreux faits troublants....De nombreux témoignages d'observations ovnis au sommet du Mont Bugarach ou de ses alentours ont été recensés.
Certains font état d’apparitions ou de lumières nocturnes sortant ou entrant dans cette montagne. D'autres pensent qu'il existerait des bases souterraines accompagnées de secrets.
Les avions en sont déconseillés de survol pour ces raisons : tous les instruments se dérèglent sans aucune explication, compas, altimètre, etc.
Des chercheurs et les gens du village disent avoir vu des hélicoptères se poser et en descendre, à plusieurs reprises, … François Mitterrand ...Les parchemins découverts par l'abbé Saunière -qui, soulignons le, ont disparu - contenaient la preuve de la survivance de la dynastie mérovingienne qu'on croyait éteinte en la personne de Dagobert II, mais dont le fils, Sigebert IV réfugié secrètement à Rennes Le Château, aurait fait souche.

Le Pech de Bugarach à été surveillé par un détachement de parachutiste, et un peloton de gendarmerie pendant toutes les fouilles effectuées par le CNRS. avec des lieux interdit au publique, mais bien avant cela, les nazis déjà s'intéressaient a cet endroit, puis les services secret Israélien, et un chercheur de la NASA et venu pour sonder les sols avec un magnétomètre à proton.

Ce redoutable secret est depuis des siècles sous la garde d'une non moins secrète et non moins redoutable société, le Prieuré de Sion, fondée en 1090 à Jérusalem par Godefroy de Bouillon ,.Jules Vernes situait l’entrée au monde souterrain dans ce pays, et en  situerait l’accès sous Bugarach. Ce monde, pour les celtes, abriterait le « Maître des collines creuse

Il existe en pays Cathare, près du célèbre village de Rennes le Château,
une étrange montagne qui se nomme le Pech de Bugarach, dominant le
bourg du même nom. En arabe, ce nom peut se traduire par « Père des pierres ».
Ce pic porte en lui une prodigieuse aventuredans le temps et dans l’espace. Sur chaque route,
sur chaque chemin, en tous lieux du département de l’Aude, le Bugarach
apparaît comme une sorte de centre du monde, de centre de toutes choses. Il est difficile de décrire avec des mots la
vision de cette montagne. Elle se dresse toujours au milieu du paysage, superbe de
brillance, sur un fond de ciel bleu. Elle irradie même encore par temps couvert.
La montagne semble irréelle telle une gigantesque météorite tombée du ciel.

Toutes les personnes réceptives qui admirent le mont Bugarach ne cessent d’y trouver
une représentation sacrée : celle du Bouddha,celle du Sphinx ou celle d’un grand
aigle qui s’apprête à prendre son envol. Sur la partie sommitale du pic, apparaît
une étrangeté : une immense croix languedocienne,
un signe visible du ciel qui semble indiquer à de lointains visiteurs,
un grand message... Les bras gigantesques de ce symbole peuvent être estimés à plus
de cent mètres chacun. Cette mystérieuse balise aérienne est invisible au promeneur
pédestre et à toute reconnaissance aérienne, sans certains paramètres de luminosité.

Bugarach_ovni

Ce signal ne peut être vu qu’à une seule période de l’année.
La montagne magique est aussi le théâtre d’une recrudescence du phénomène
OVNI. La rumeur locale affirme que d’étranges engins volants empruntent
souvent les vallées de la Sals et de la Blanque et se perdent en un point mystérieux
du site. Des nuages se forment d’une manière anormale, des éclairs zèbrent le ciel
à l’horizontal et des orages imprévisibles éclatent sans cause apparente...
Le mont Bugarach paraît être le refuge d’une puissance inconnue. Un autre
monde, un lieu irréel entre le ciel et la terre. Le promeneur réceptif ne peut
qu’apprécier ce fabuleux paysage. En se trouvant sur le site, il entre en résonance
avec une vibration inconnue. Au cours des siècles passés, de nombreux initiés
ont reçu une forme de connaissance sur le Bugarach.

Le plus célèbre d’entre eux est
sans doute Jules Verne qui est venu sur place, car un des héros de ses romans se
nomme le capitaine Bugarach. Ce que l’on sait moins c’est qu’un metteur en
scène célèbre  dans le monde entier est aussi venu s’inspirer sur place avant de
réaliser un succès mondial de science fiction. De nombreux êtres ne viennent
pas innocemment sur le Bugarach. Ils ressentent un appel intérieur pour une
raison mystérieuse. Parfois des personnages en blanc apparaissent et disparaissent
au détour d’un chemin. Selon certains initiés, l’étrange Maître Saint-Germain — baptisé
aujourd’hui Orthôg Mathev — s’y manifeste de temps à autre comme sur le célèbre
Mont Shasta aux USA. Parfois également, certaines nuits, apparaît un grand
faisceau lumineux qui sort de la montagne et se dirige vers le ciel. Selon moi même,
le Mont Bugarach recèle en ses flancs une porte vibratoire vers les royaumes
de la terre creuse et un héritage antédiluvien : celui des Atlantes. Il s’agit
d’une nef abritant un personnage en léthargie baptisé : Le Roi Nemrod.
Dans cette vaste crypte, sont ensevelis  — depuis 12.000 ans — les vestiges d’un
passé oublié et la mémoire de l’humanité. Enfin, le Bugarach va être le catalyseur
d’un nouveau plan — Issahâ — ayant pour but d’éveiller l’homme de l’ère du
verseau à sa nouvelle dimension cosmique…

Orage_sur_Bugarach_9_08_2009Bugarach_et_ovnis

04 avril 2010

Physique quantique : Superposition quantique.

             

La  superposition quantique montre que les particules existent   à plusieurs endroits de l'univers simultanément même à des distances infinies et communiquent entre elles                    

            

Mis  en évidence par Schrödinger avec sa célèbre    expérience de pensée du "Chat"                    

   

Un des aspects les plus intrigants de la mécanique quantique est sans doute l'existence de superpositions                     d'états. L'état quantique contient toute l'information   sur un système. Il décrit, par exemple, un atome préparé            dans un niveau d'énergie bien défini ou un électron localisé à une certaine position dans l'espace. La mécanique quantique est une théorie linéaire. Cela signifie que toute somme (toute combinaison linéaire) d'états possibles est aussi un état possible. Un état   quantique peut donc décrire un atome qui est à la fois dans deux niveaux d'énergie, un électron qui est localisé  à la fois en deux positions distinctes. L'existence de ces " états superposition" apparaît clairement dans  les interférences quantiques, très similaires aux interférences observées en optique ou en acoustique. Dans l'expérience des " fentes d'Young ", réalisée  depuis peu avec des atomes, l'atome " suit " en                fait simultanément deux chemins dans l'appareil, entresource et détection, et la probabilité de le détecter à                   tel endroit ou tel autre révèle cette " superposition                     ".

                   

Lorsqu'un photon rencontre un miroir demi-tain (un miroir demi-tain est un miroir qui réfléchit la moitié de la lumière qui  lui parvient et laisse passer l'autre moitié) placé à  45°, sa fonction d'onde se sépare en deux. L'une est                     réfléchie et l'autre continue sa trajectoire au travers du miroir. La fonction d'onde du photon a alors deux pics.

                   

Avec  le temps, l'espace entre les deux pics augmente sans limite. Au bout d'un an, les deux protons de la fonction d'onde seront séparés de plus d'une année lumière dans l'espace. Ainsi le photon est en quelque sorte est à deux              endroits au même moment, deux endroits distants d'une   année lumière. Ne peut-on pas considérer le photon comme     ayant 50% de chance de se trouver dans cette position et 50%  dans l'autre ? Car quel que soit le temps écoulé il y a          toujours possibilité que les deux parties soit réfléchies puis réunies à nouveau et interfèrent (et ceci ne peut                être le résultat d'une probabilité 50-50 que le photon prenne une route ou l'autre).

                   

Par  conséquent, du moment qu'il y a possibilité que la fonction d'onde soit a nouveau réduite à un seul pic         (situation avant le passage sur le miroir demi-tain) le photon en question se comporte comme s'il était à deux       endroits en même temps.

Animation    de: http://library.thinkquest.org/C005775/Francais/Observations/particle.php

                   

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

                   

Réalisons   l'expérience suivante : un faisceau lumineux rencontre un     miroir demi-tain positionné à 45° par rapport au   faisceau. Chaque partie du faisceau rencontre ensuite un   miroir à 45° et les deux faisceau sont réfléchis de               façon qu'ils soient réunis sur un dernier miroir    demi-tain. Deux cellules photoélectriques sont placées                     dans l'axe des deux faisceaux. Que constate-t-on? S'il  s'agissait d'une probabilité pour que le photon suive une                 trajectoire ou l'autre, il y aurait 50-50 de chance que l'un   des 2 détecteurs enregistre le photon.

                   

 

Mais    ce n'est pas ce qui se produit. Si les deux trajectoires sont exactement de même longueur, il y a 100% de chance  que le photon atteigne le détecteur A (dans la direction initiale du photon). Bien entendu, une telle expérienc  n'a jamais été réalisée pour des longueurs d'onde de  l'ordre de l'année lumière, mais les physiciens ne doutent pas du résultat. De telles expériences ont   effectivement été réalisées mais pour des distances de   quelques mètres et les résultats sont en parfait accord  avec les prédictions. Que pouvons nous donc déduire surla réalité de l'état d'existence du photon entre sa   rencontre avec le premier miroir et le dernier ? Il semble  inévitable que le photon, d'une façon ou d'une autre, soit passé par les deux chemins en même temps. Car si un écran absorbant est placé en travers d'une des deux  routes, alors le photon a autant de chance d'atteindre A que B.                    

                   

Lorsque les deux chemins sont accessibles (et de même longueur), seul A est atteint, comme si le photon " savait "   qu'il ne peur atteindre B, ce qui signifie qu'il doit avoir " senti " les deux chemins.                    

Aussi   étranges que nous paraissent les superpositions quantiques, elles sont nécessaires pour comprendre le monde        microscopique. En revanche, imaginer leur extension au monde macroscopique conduit souvent à des absurdités. Schröding imagina ainsi un chat " préparé " dans une superposition quantique de deux états, le décrivant   respectivement vivant et mort. Si la mécanique quantique  autorise, en principe, des chats vivants et morts, nous  savons bien que le monde ne tolère, à notre échelle, que des chats vivants ou morts. Il existe donc un mécanisme excluant ces superpositions. Si l'imagedu " chat de Schrödinger " ne doit être prise que comme une métaphore  des superpositions quantiques, celles-ci jouent urôle essentiel dans la mesure quantique. Une mesure est unetranscription à l'échelle macroscopique (la position d'une aiguille...) de l'état d'un système quantique. Si des    superpositions quantiques macroscopiques pouvaient exister, on devrait observer l'aiguille de nos appareils de mesure   pointant à la fois dans toutes les direction correspondant  à tous les résultats possibles, ce qui n'est bien sûr jamais le cas.                        

Animation de: http://library.thinkquest.org(...)schrodinger_cat.php                    

                   

                                                                                                                                                        

Imaginons d'abord une cellule parfaitement close, ne subissant ni ne produisant aucune influence avec ou sur l'extérieur. Un chat est placé à l'intérieur de la cellule. Un flacon contenant du poison est relié à une cellule photoélectrique.   L'événement quantique est la mise en marche d'une  cellule photoélectrique par un photon. Le photon, issu d'une source lumineuse se reflète sur un miroir demi-tain (un miroir demi-tain réfléchit la moitié seulement des rayons lumineux lui parvenant et transmet l'autre moitié).La réflexion sur le miroir coupe donc la fonction d'onde   du photon en 2 parties, l'une d'elle est réfléchie par   le miroir et va droit sur la cellule photoélectrique qui provoque la chute du poison et la mort du chat.                    

                   

 

L'autre partie de la fonction d'onde est transmise à travers le     miroir sur le mur, et le chat reste vivant. Si nous nous        plaçons du point de vue d'un observateur à l'extérieur    de cette cellule, pour lui aucune mesure n'a été faite.    L'évolution de l'état quantique du système n'est autre qu'une superposition d'alternatives jusqu'a l'échelle du                       chat. (équation de Schrodinger). Les deux alternatives sont donc présentes et de même poids. Donc pour                       l'observateur à l'extérieur, le chat est dans une superposition d'états, mort et vivant en même temps..                    

                   

                              

http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n34a2.php                

http://library.thinkquest.org/C005775/Francais/Observations/particle.php

                   

 

lifter procédé antigravitationnel et énergie libre

Je n'ai jamais  personnellement construit de lifter, mais j'ai pas mal étudié  leur fonctionnement et je voulais me lancer à en faire moi aussi il y a un an  J'ai déjà vu des photos de lifter de diverses formes, la forme n'a pas d'importance. C'est un effet dû à un condensateur, et l'inventeur du principe, un Mr Townsend Brown, il y a de cela plus de 50 ans, a démontré le fonctionnement sur des condensateurs discoïdaux.Les lifters sont constitués de condensateur en                  "bandes" de papier d'aluminium et fil de cuivre extra fin sur des supports très légers (balsa), et plus il                     y a de bandes, et mieux ça marche; mais les bandes peuvent   être alignées pour former la figure que l'on veut. Le              principe est qu'une force dissymétrique apparaît du côté du pole positif lorsqu'on soumet le condensateur à une très   haute tension (plusieurs dizaines de milliers de volts). Alors plus on accumule de condensateur, et plus l'ensemble         est soumis à une force importante (en général de l'ordre  de 30 000V)

                                                                            

                                      

Les contraintes: que le lifter soit plus léger que la force  qui tend à le soulever, sinon il ne décolle pas. Après,  pour la forme, c'est une question artistique.
                   

  Dommage que les forces engendrées soient si faibles: on ne peut que soulever quelques grammes ou dizaines de grammes   avec les lifters de laboratoire, alors que Brown était   arrivé à propulser des charges de plusieurs dizaines de       kilo: question de puissance de la source d'alimentation;  mais ses travaux ont été repris par les militaires pour                     qui il a travaillé, faute d'autres financements.

                                                    

  Le problème d'ailleurs est en fait d'intégrer un générateur de THT (Très Haute Tension) délivrant une énergie assez importante pour soulever son propre poids, si on veut  construire un engin autonome capable de se soulever par effet Brown sans être relié à un générateur au sol qui  l'alimente, et là en labo, pas possible (je me rappelle avoir vu une expérience où c'était le cas, mais le gars trichait: il avait mis son installation sur des ballons à hélium   qui compensaient exactement le poids du dispositif complet   avec son petit générateur THT qui fonctionnait sur batteries, et alors la moindre force permettait de soulever  le dispositif, et avec une télécommande afin de faire pivoter la direction des condensateurs-lifters, il pouvait même  diriger son installation).                                       

Voir ici par exemple: http://blazelabs.com/e-intro.asp
                   

Mais un certain ufologue nous a beaucoup parlé de réacteurs  nucléaires miniatures de la taille d'un ballon de football,  construits par l'armée: ça, c'est une source certainement assez puissante et légère pour soulever son propre  poids ou un peu plus: de quoi alimenter les OVNIs construits par l'homme en propulsion antigravitique

http://www.conspirovniscience.com/lifter.php

Posté par rusty james à 00:28 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 avril 2010

une créature extra-terrestre découverte au chili mesuré 7cm.

Une créature humanoïde minuscule
découverte au Chili

Article de RENSE.COM

   

Traduction : merci à Bernadette GOISLOT 

Dr. Virgilio Sanchez-Ocejo
Source : Ovnis Terra.cl
10-26-2

CONCEPCION, Chili – Le premier octobre 2002, alors qu’ils étaient en vacances dans le sud du Chili, à Concepción, les membres d’une famille ont découvert une sorte de petite créature humanoïde. Cet être minuscule mesure environ 7,2 centimètres. Sa tête est relativement grande, ses bras se terminent par de longs doigts et il possède deux jambes. Cette découverte a tout d’abord été annoncée par Mega News Service, la chaîne d’information locale de la région de Santiago.

Selon les preuves recueillies et les interviews données par le journaliste Rodrigo Ugarte, cette créature bizarre fut trouvée dans des buissons par l’un des enfants de cette famille lors d’une balade. L’enfant l’aurait ramassé et l’aurait enveloppé dans du papier. Il prétend que cet être est resté vivant pendant environ huit jours et que quelques fois, il aurait même ouvert les yeux.

Cependant, après sa mort supposée, la petite créature montre des signes de décomposition avancée. Elle semble même être dans un étrange état de momification.

Des spécialistes de l’université du Chili ont pensé qu’il pouvait s’agir d’un fœtus provenant d’un animal sauvage local, tel qu’un chat sauvage. Cependant, ils ne sont arrivés à aucune conclusion scientifique qui pourrait déterminer l’espèce exacte dont proviendrait le soi-disant fœtus. Ils espèrent pouvoir procéder à un test d’ADN afin de tirer leur conclusion.

LE TEMOIGNAGE DE LA FAMILLE

La famille Henriquez Carreño a raconté ces évènements à Terra.cl News Service, et comment 22 jours auparavant, ils ont découvert cette étrange créature. Ils ont fourni des détails bouleversants et bizarres à propos de leur découverte. Ils ont invité les journalistes dans leur maison sans prétentions qui se trouve dans la banlieue de Pintana.

Julio Carreño, l’enfant qui a trouvé la petite créature était chargé de la montrer aux médias. Il la gardait jalousement et l’apporta dans une boîte de secours, marquée d’une croix rouge. Lorsqu’il ouvrit la boîte, les journalistes sont restés sans voix quand ils ont vu la minuscule créature humanoïde posée au milieu de la boîte, dans du coton soigneusement disposé.

« Il a changé de couleur depuis que nous l’avons trouvé. Avant, il était plutôt rosâtre. Maintenant, il est plus foncé. Peut-être qu’il est plus foncé parce que nous le gardons dans le réfrigérateur » a-t-il expliqué. Et en effet, des parties de son corps minuscule semblent aussi desséchées qu’un poivron rouge.

Les journalistes ont d’abord été interpellés par la taille du crâne par rapport au corps. Les doigts, qui se trouvent sur ce qui pourrait être des mains, semblent posséder de longs ongles : “On a l’impression qu’ils grandissent toujours” affirma Carreño. Les yeux bridés, bien que rapprochés, sont bien visibles. Ils se situent de chaque côté de la tête.

Le corps, presque tout entier, semble comme momifié. A certaines extrémités, apparaissent de minuscules taches blanches. La carcasse est très légère et fragile, c’est pourquoi elle est conservée dans une boîte de secours avec du coton. « Nous la gardons dans cette boîte afin d’éviter de l’abîmer » disent-ils.

A présent pour les Henriquez Carreño, il est presque devenu normal de recevoir les visites fréquentes de journalistes et d’autres personnes qui désirent voir le corps du soi-disant humanoïde. « Beaucoup de gens sont venus nous voir : les médias, des psychiatres et mêmes des personnes qui prétendent avoir des pouvoirs spéciaux » raconte madame Luisa Carreño.

COMMENT-EST-IL MORT ?

Aucun des membres de la famille n’a pu ni expliquer les raisons de la mort de la créature, ni en spécifier la date. Cependant, ils sont tous d’accord pour dire qu’elle était toujours vivante il y a huit jours. « Lorsque nous l’avons trouvée à Concepción, elle pouvait ouvrir les yeux. Puis quelques jours après, alors que nous étions revenus à Santiago, elle a ouvert les yeux une autre fois. Par la suite, elle ne les a jamais plus ouvert. Mais il se produisait quelque chose d’étrange. Alors que nous pensions qu’elle était morte, son corps était toujours chaud et il est resté chaud longtemps. J’ai toujours pensé qu’un cadavre était froid » raconte Armando.

Parce qu’ils ne pouvaient pas savoir si la créature en question était vivante ou non, les membres de cette famille ont attendu trop longtemps avant de l’apporter à un vétérinaire, un spécialiste ou aux autorités locales afin de la faire examiner. Elle est donc morte. « En fait nous n’y avons jamais vraiment pensé. Mais lorsque nous avons remarqué que son corps était toujours chaud, nous l’avons apportée à un vétérinaire pour qu’il nous donne son avis. Mais il était perplexe. Il nous a dit qu’il n’avait jamais rien vu d’aussi étrange et qu’il n’avait aucune idée de ce que c’était» confie Julio.

FAUSSES RUMEURS

En dépit du fait que cette histoire est plutôt récente (on l’a apprise le lundi 21 octobre), des rumeurs ont déjà commencé à circuler. Peut-être que la plus répandue concerne les contacts télépathiques que la créature aurait établi avec la mère de l’enfant, ce qui est complètement faux.

« Cette rumeur est apparue lorsque les gens qui prétendaient avoir des supers pouvoirs sont venus à la maison. Une femme qui disait être médium parlait à des gens dans la rue et leur racontait comment elle arrivait à communiquer avec la créature grâce à la télépathie. Lorsque c’est arrivé, je n’ai rien remarqué d’anormal. Je doute que cela se soit vraiment produit » pense Luisa.

Selon une autre rumeur, le petit « être » se serait levé et aurait ouvert les yeux. La famille affirme que cela n’est jamais arrivé. En effet, ils disent l’avoir vu ouvrir les yeux mais il ne l’ont jamais vu se lever.

LES ANALYSES

 

La famille a déclaré à Terra.cl que la seule chose qu’ils pouvaient faire était d’attendre qu’une institution ou des médecins locaux fassent les tests nécessaires pour déterminer les origines de la créature. « J’attends que quelqu’un fasse des test d’ADN. Personne ne sait ce que c’est pour l’instant. Jusque là, ils m’ont dit qu’ils étaient toujours en train d’essayer de savoir s’il était possible de faire ces tests. Malheureusement, lorsque cela sera possible, les gens voudront peut-être oublier cette histoire » pense Carrasco.

De nombreux vétérinaires ont déjà exprimé le souhait d’étudier “l’être” comme il l’appelle. Cependant, aucun d’entre eux n’a entrepris de sérieuses analyses en laboratoires.

Des études permettraient de déterminer s’il s’agit d’un fœtus, d’un animal ou d’une arnaque. De plus, les premiers résultats indiqueraient si c’était un être vivant, ce qu’il est important de découvrir pour pouvoir entreprendre des études plus approfondies. Si tel était le cas, une analyse pourrait déterminer son origine, s’il appartient à la faune locale ou à une autre partie du globe ou s’il s’agit d’un extra terrestre.

Remerciements à Cristian Riffo, Ovnis Terra.cl, et Jaime Ferrer.


 

source : http://www.rense.com/general31/tinyt.htm

02 avril 2010

seisme de 4.5 gans les hautes pyrénées un début !

 

Séisme "modéré" de magnitude préliminaire de 4,5 dans les Hautes-Pyrénées, au sud de Tarbes


jeudi 1er avril 2010 par Zone-7

      

(Source : Yahoo actualités)

Un séisme "modéré" de magnitude préliminaire de 4,5 sur l’échelle de Richter a été ressenti dans les Hautes-Pyrénées, au sud de Tarbes, à une dizaine de kilomètres à l’est de Bagnères-de-Bigorre, à 3h36 tôt jeudi matin, a-t-on appris du réseau national de surveillance sismique basé à Strasbourg et du Bureau central sismologique français (BCSF).

Le tremblement de terre a été "largement ressenti par la population sur une quarantaine de kilomètres autour de l’épicentre. Il aura réveillé de nombreux habitants. Une forte secousse a pu être perçue dans les premiers dix kilomètres", raconte le BCSF.

"Sur le territoire français, d’après les premiers témoignages", la secousse a touché "15 communes durant quelques secondes (de 3 à 5s)" et a provoqué "un grondement souterrain", précise le BCSF, qui ajoute qu’aucun "appel n’a été enregistré par le Codis du département", ni aucun dégât signalé.

 

Posté par rusty james à 16:46 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,