VÉLO ÉLECTRIQUE À HYDROGÈNE : 1 MINUTE DE CHARGE, 100KM D'AUTONOMIE

Propulsé par une pile à hydrogène, ce vélo électrique a une autonomie de 100km et, en plus, se recharge en moins d’une minute ! Une invention française spectaculaire qui pourrait bien révolutionner pour de bon le transport à vélo.

velo-electrique-hydrogene-invention-pragma-une-888x465

Source : Pragma Industries

Alpha, c’est son nom, a nécessité huit ans de travail et une campagne de crowdfunding qui a dépassé toutes les attentes. Alors que son inventeur, Pierre Forté, espérait recueillir 300 000€, il en a obtenu 830 000 (Source : Détours) ! De quoi revoir ses ambitions à la hausse.

Depuis, Alpha n’en finit plus de séduire les collectivités. Après Saint-Lo et Cherbourg, Pamiers, Chambéry et le Pays-Basque sont déjà tombés sous ses charmes et ont passé commande auprès de Pragma Industries, la société qui le produit.

Son gros point fort : sa pile à hydrogène (dont le principe est décrit ici) qui permet une recharge ultra rapide et une autonomie très longue. Des atouts précieux que les traditionnels vélos électriques n’ont pas et qui offrent un avenir radieux à ce vélo.

le site de Pragma Industries.

https://positivr.fr/velo-electrique-hydrogene-invention-pragma/

Posté par rusty james à 06:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,


Comment augmenter l'énergie humaine selon Tesla

 

 

cropped-tumblr_lz604w4m361r1fhyjo1_1280

Pouvons-nous apprendre à exploiter notre énergie?

Le principe le plus fondamental, le programme de base de toute vie, est de faire des économies d'énergie. Quoi que vous fassiez, quoi que vous aimiez, tout ce qui vous fait du bien, ce sont toutes des réponses psychologiques qui vous montrent comment être plus économe en énergie.

La vie aspire à l'énergie, et inconsciemment, vous choisirez toujours le chemin de moindre résistance à cause de cela. C'est pourquoi les aliments riches en calories ont meilleur goût, pourquoi chaque fois que vos croyances sont mises en question, vous refusez naturellement tout argument, et pourquoi les gens se sentent plus déprimés quand il n'y a pas de soleil dehors.

Mais quelle est la source de notre énergie? Comment pouvons-nous gagner plus d'énergie? Comment pouvons-nous élever notre conscience et augmenter notre intelligence?

Nikola Tesla a parfaitement conclu la principale source d'énergie humaine, la plus fondamentale, et comment augmenter notre énergie et évoluer en tant qu'espèce:

Demandons-nous d'abord: d'où vient tout le pouvoir moteur? Quel est le ressort qui anime tout le monde? Nous voyons l'océan monter et descendre, les fleuves coulent, le vent, la pluie, la grêle et la neige battent nos fenêtres, les trains et les bateaux à vapeur vont et viennent; on entend le bruit des voitures, les voix de la rue; nous sentons, sentons et goûtons; et nous pensons à tout cela. Et tout ce mouvement, de la poussée de l'océan puissant, à ce mouvement subtil impliqué dans notre pensée, n'a qu'une cause commune.

Toute cette énergie émane d'un seul centre, d'une seule source, le soleil. Le soleil est le ressort qui conduit tout. Le soleil maintient toute la vie humaine et fournit toute l'énergie humaine.

sun-hands

 Le soleil est la source de toute énergie.

3 étapes pour cultiver votre énergie

Ce qui suit vous fera comprendre presque tout sur le style de vie de Nikola Tesla; pourquoi il était végétalien, pourquoi il était obsédé par l'énergie libre, pourquoi il méprisait l'ignorance et les imbéciles. Mais comment pouvons-nous augmenter l'énergie humaine? Il y a 3 étapes.

1. Augmenter la masse humaine

Afin d'augmenter l'énergie, nous devons penser en termes de vitesse. Si par exemple, il y a un train et que vous ajoutez un autre wagon, 3 choses peuvent arriver. Soit le wagon se déplace à la même vitesse que le train, auquel cas la vitesse du train augmentera légèrement . Le wagon a une vitesse moindre, auquel cas le train entier diminuera sa vitesse . Ou le wagon a une vitesse plus élevée, auquel cas le train entier augmentera significativement sa vitesse . Nous pouvons penser comme ça:

S'il y a une famille avec des enfants du même degré d'illumination que les parents, c'est-à-dire une masse de la même vitesse, l'énergie augmentera simplement proportionnellement au nombre ajouté. Si elles sont moins intelligentes ou avancées, ou masse de «plus petite vitesse», il y aura un très léger gain d'énergie; mais s'ils sont plus avancés, ou masse de «plus grande vitesse», alors la nouvelle génération ajoutera très considérablement à la somme totale de l'énergie humaine.

Selon Nikola Tesla, construire une masse musculaire (avec des poids) équivaut à ajouter une masse de «vélocité moindre» et je ne la recommanderais pas « mais un exercice modéré » assurant le bon équilibre entre l'esprit et le corps et la plus grande efficacité de performance , est, bien sûr, une exigence primordiale ".

strecting-arms-up

 Tesla recommande un exercice équilibré et conscient par rapport à la construction musculaire.

La nourriture est l'un des éléments les plus importants de l'augmentation de votre masse. Ce que nous considérons comme de la nourriture n'est que de la lumière solaire traitée. Les plantes, avec leur photosynthèse, combinent le carbone, l'hydrogène et l'oxygène, et les lient à la lumière du soleil, formant la molécule CHO (graisse) que nous consommons à travers la nourriture et brûlons pour l'énergie. Cependant, l'énergie réelle provient de la libération des photons de lumière entre les liaisons chimiques. C'est ce qui produit de la chaleur. C'est ce qui donne des calories, qui sont des photons stockés. Nous mangeons la lumière du soleil pour l'énergie!

Fruits, légumes, viande; tout ce que nous mangeons a consommé les molécules CHO (glucides) que les plantes ont créées. L'énergie que nous consommons à travers notre nourriture est en fait la même énergie - ou la même lumière du soleil - que les plantes ont utilisée pour forger ces éléments ensemble.

Lorsque nous mangeons de la viande, nous consommons des molécules CHO déjà consommées et inutilisées (inutilisées parce que la CHO n'est créée que par la photosynthèse). C'est en quelque sorte un CHO de seconde main. Consommer de la CHO directement à partir de plantes, de fruits et de légumes équivaut à ajouter une masse de «plus grande vitesse»,

Il est certainement préférable d'élever des légumes, et je pense donc que le végétarisme est un éloge louable de l'habitude barbare établie. Le fait que nous puissions subsister avec de la nourriture végétale et réaliser notre travail même de manière avantageuse n'est pas une théorie, mais un fait bien démontré. De nombreuses races vivant presque exclusivement de légumes ont un physique et une force supérieurs. Il ne fait aucun doute que certains aliments végétaux, comme la farine d'avoine, sont plus économiques que la viande, et supérieurs à ceux-ci en ce qui concerne les performances mécaniques et mentales.

veggie-market-stall

 Les fruits et légumes sont, dans un sens, juste la lumière du soleil traitée.

La consommation de nourriture d'occasion est l'une des principales limites que nous nous imposons pour évoluer vers une espèce plus intelligente, plus aimable et moins animale. Nikola Tesla dit:

Pour nous libérer des instincts et des appétits de l'animal, qui nous retiennent, nous devons commencer à la racine même de laquelle nous nous élançons: nous devons opérer une réforme radicale du caractère de la nourriture.

Le jeu, la ruée vers les affaires, et l'excitation, particulièrement sur les échanges, sont des causes de beaucoup de réduction de masse.

Le whisky, le vin, le thé, le tabac et d'autres stimulants sont responsables du raccourcissement de la vie de nombreuses personnes et devraient être utilisés avec modération. Mais je ne pense pas que des mesures rigoureuses de suppression des habitudes suivies à travers de nombreuses générations sont louables. Il est plus sage de prêcher la modération que l'abstinence.

Consommez de la nourriture plus proche du soleil, évitez les grossissements inutiles de votre corps qui utilisent invariablement plus d'énergie, évitez les habitudes de gaspillage d'énergie et les addictions malsaines qui ne servent qu'à votre ego. Chaque homme qui pratique ce conseil ajoute un «wagon» avec une vitesse plus élevée au «train humain» que nous sommes tous.

2. Réduire la force qui retient la masse humaine:

La force qui retarde le mouvement de l'homme est en partie frictionnelle et en partie négative.

Pour illustrer cette distinction, je citerai, par exemple, l'ignorance, la stupidité et l'imbécillité comme certaines des forces purement frictionnelles , ou des résistances dépourvues de toute tendance directive.

D'un autre côté, la vision, la folie, la tendance autodestructrice, le fanatisme religieux, etc., sont toutes des forces négatives , agissant dans des directions définies.

Pour réduire ou surmonter complètement ces forces retardatrices dissemblables, des méthodes radicalement différentes doivent être employées. On sait, par exemple, ce qu'un fanatique peut faire, et l'on peut prendre des mesures préventives, l'éclairer, le convaincre et, peut-être le diriger, transformer son vice en vertu; mais on ne sait pas, et on ne peut jamais savoir, ce que peut faire une brute ou un imbécile, et il faut traiter avec lui comme avec une masse, inerte, sans esprit; lâché par les éléments fous.

Une force négative implique toujours une certaine qualité, souvent assez élevée, bien que mal dirigée, qu'il est possible de tourner à bon escient; mais une force de friction sans direction implique une perte inévitable. Evidemment alors, la première réponse générale à la question ci-dessus est: tournez toute la force négative dans la bonne direction et réduisez toute force de frottement.

man-rocking-chair-train-track

 L'ignorance est sans direction et finit inévitablement par une perte d'énergie.

Simplement dit, une force de frottement est ignorante, sans direction, et sans qualité, contrairement à la force négative qui est de haute qualité mais dans une mauvaise direction. La plupart du temps, une force de friction n'entraîne qu'une perte d'énergie, peu importe où elle est dirigée, tandis qu'une force négative peut entraîner une augmentation significative de l'énergie humaine si elle est orientée vers une direction stratégique appropriée. Tesla conclut:

Il ne fait aucun doute que, de toutes les résistances frictionnelles, celle qui freine le plus le mouvement humain est l'ignorance. Non sans raison dit l'homme de sagesse, Bouddha: "L'ignorance est le plus grand mal du monde". La friction qui résulte de l'ignorance, et qui est considérablement augmentée en raison des nombreuses langues et nationalités, ne peut être réduite que par la propagation de connaissance et l'unification des éléments hétérogènes de l'humanité. Aucun effort ne pourrait être mieux dépensé.

Individuellement, cela peut s'expliquer par le maintien d'un équilibre constructif entre nos talents et nos défauts; établir la paix entre nos ténèbres et la lumière, et les unir dans un but mutuel et plus grand. Ceci, bien sûr, doit être accompagné d'apprentissage, de curiosité et de réduction de l'ignorance individuelle à propos de l'Univers qui nous entoure.

Nettoyer vos chakras est aussi essentiel que de prendre un bain dans le contexte de la réduction de la force qui retarde votre énergie. Permettre à l'énergie de circuler librement à travers votre propre corps assure une réduction de la friction. Il diminue le gaspillage de votre énergie en luttant contre les émotions négatives qui obstruent vos pools énergétiques.

girl-nature-chakras Vous pouvez nettoyer vos chakras avec du yoga, des cristaux, de l'exercice et de la visualisation.

Selon Nikola Tesla, la guerre ne devrait pas être interrompue soudainement car cela peut entraîner quelque chose de pire que la guerre.

La guerre est une force négative, et ne peut pas être tournée dans une direction positive sans passer par les phases intermédiaires. C'est un problème de faire une roue; tourner dans un sens, tourner dans la direction opposée sans le ralentir, l'arrêter et l'accélérer de nouveau dans l'autre sens.

Par conséquent, nous ne devrions pas viser à arrêter la guerre, mais plutôt la réorienter vers un but mutuel de l'humanité. Par exemple, au lieu de nous battre nous-mêmes, nous pouvons rediriger notre énergie vers une exploration des différentes parties de notre galaxie. Bien sûr, doucement et progressivement, et avec un bon entretien.

Nikola Tesla explique pourquoi la guerre n'est pas une force de frottement mais un caractère négatif:

Il est douteux que des hommes qui ne seraient pas prêts à se battre pour un principe élevé seraient bons pour n'importe quoi.

À son avis, la guerre serait mieux faite en échangeant de la main-d'œuvre pour les machines qui prendront le coup.

missile

 Comme la guerre, ce missile est une puissante force négative.

Pour comprendre comment cela peut arriver, nous devons d'abord comprendre comment la guerre a commencé. Il a commencé avec la loi du plus fort, où les hommes physiquement plus faibles ont été complètement mis à la merci des hommes physiquement plus forts. Cependant, les hommes les plus faibles ont développé l'intelligence, en raison de leur efficacité énergétique, et ont développé des moyens d'utiliser des pierres et des bâtons et de fabriquer des armes. Aujourd'hui, les guerres sont tenues par des hommes assis dans une pièce fumant des cigares, contrôlant complètement les forces physiques avec leur intelligence. Le futur verra que l'intelligence crée des machines, qu'ils contrôleront à la place des hommes, jusqu'à ce que la guerre soit principalement intellectuelle et que le facteur physique soit complètement hors de propos.

Pour conclure: Utilisez vos talents pour guider vos défauts. Trouvez la paix et éliminez les forces de friction avec la raison, en vous et autour de vous.

3. Augmenter la Force Accélérant la Masse Humaine:

Parmi les trois solutions possibles au problème principal de l'augmentation de l'énergie humaine, celle-ci est de loin la plus importante à considérer, non seulement en raison de sa signification intrinsèque, mais aussi en raison de son influence intime sur les nombreux éléments et mouvement de l'humanité.

Comment augmentez-vous la force qui déplace la masse humaine?

Il suffit d' exercer plus d'énergie et de l'exercer dans la direction la plus efficace possible.

Notre monde est conduit par des machines sous un système créé par notre «force motrice» ou travail. La masse des gens ne bouge pas chaotique mais systématiquement, suivant un ordre comme une horloge. Si nous diminuons notre puissance motrice, nous serons involontairement emprisonnés par le même système que nous avons créé seul.

C'est pourquoi l'augmentation de la puissance motrice est la clé pour augmenter l'énergie humaine. L'augmentation constante du pouvoir moteur entraînera une augmentation constante de l'énergie humaine. Tesla dit:

La puissance motrice signifie le travail. Augmenter la force en accélérant le mouvement humain signifie donc effectuer davantage de travail.

Mais comment un homme peut-il augmenter constamment son énergie? N'y aura-t-il pas un moment où l'homme ne pourra plus travailler? N'y aura-t-il pas un point où faire plus de travail devient nuisible à l'homme, peut-être même malsain?

Il y a un secret. Quand un homme applique son effort dans la direction du mouvement humain collectif, l'effort devient le plus efficace, et avec moins d'énergie est accompli plus.

Cela signifie qu'au fur et à mesure que de plus en plus de gens travaillent vers un objectif mutuel, on en fait plus, avec moins d'effort, ce qui entraîne une augmentation de l'énergie mutuelle.

beached-whale-rescue

 Lorsque les gens concentrent leur énergie sur un objectif commun, on en fait plus avec moins d'effort.

Pensez-y comme faire tourner une roue. Au début, pour commencer à déplacer la roue à une fraction de sa vitesse potentielle, vous devez dépenser beaucoup d'efforts et d'énergie. Lorsque vous commencez à déplacer la roue et à appliquer un effort dans la direction de son mouvement, moins d'effort est requis et plus elle tourne vite. En fin de compte, avec moins d'effort que ce qui était initialement requis, vous pouvez le faire tourner d'innombrables fois, plus rapidement.

C'est la même chose avec l'énergie humaine!

Le secret de l'énergie est qu'elle est éternelle dans l'Univers, où presque rien n'est. Votre énergie, peu importe où vous la dépensez, restera pour toujours et s'étalera si elle n'est pas dirigée. C'est pourquoi il est crucial de concentrer vos efforts. Comme vous dépensez votre énergie dans une direction, avec le temps, cette énergie s'accumulera et moins d'effort et d'énergie seront nécessaires pour accomplir beaucoup plus. C'est vrai globalement et individuellement.

wind-turbines

 Faire de grands changements dans le monde n'est possible qu'avec un effort et une énergie combinés.

Imaginez ce que nous pouvons accomplir si nous concentrons tous nos efforts sur la création de moyens plus durables de produire de l'énergie, de nettoyer la terre, de réduire la faim, de trouver des solutions pour les voyages interstellaires et d'éduquer. Concentrer votre force motrice et vos efforts sur un seul objectif, dans la bonne direction du mouvement, accélérera la vélocité et vous rapprochera de votre objectif. Avec le temps, vous dépenserez moins d'efforts et réaliserez plus. Gagnez plus, gaspillez moins, dépensez efficacement, apprenez. C'est la formule secrète pour augmenter l'énergie humaine collective, selon le grand esprit de Nikola Tesla. C'est ainsi que nous élevons notre intelligence et évoluons en tant qu'espèce.

Par Dejan Davchevski http://upliftconnect.com/

Posté par rusty james à 13:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Un expert de Monsanto déclare que des fourmis génétiquement modifiées pourront remplacer les abeilles

fourmi-ogm

Une équipe de chercheurs de chez Monsanto croit, qu’ils pourraient être sur le point de trouver une solution quant à la mystérieuse chute de la population des abeilles partout sur la planète, une menace qui met en danger l’approvisionnement alimentaire de la planète dans son ensemble.

La subvention de 3 millions de dollars accordée par l’Environmental Protection Agency (EPA) a permis à l’équipe de chercheurs de Monsanto de développer des stratégies alternatives pour « survivre » au syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles (CCD), un phénomène qui a pris de l’ampleur ces dernières décennies et qui se produit lorsque la majorité des abeilles ouvrières d’une colonie disparaissent, une situation qui pourrait« considérablement influer sur l’approvisionnement alimentaire dans le monde », admettent les experts.

« Les dernières études ont trouvé un lien entre les pesticides néonicotinoïdes qui sont largement utilisés dans les cultures de maïs génétiquement modifié. L’ingénierie génétique agricole est devenue un élément essentiel de l’agriculture dans le monde moderne d’aujourd’hui, nous avons dû développer des moyens afin de promouvoir à la fois la continuité de l’ingénierie génétique agricole et la survie des abeilles, un défi passionnant », admet John Leere, le chef biochimiste du projet.

John Leere, le chef biochimiste de Monsanto, croit qu’une fourmi génétiquement modifiée pourrait éventuellement remplacer les abeilles, en cas d’effondrement des colonies de l’espèce.

L’équipe de chercheurs a développé une fourmi génétiquement modifiée qui pourrait « potentiellement sauver l’approvisionnement alimentaire mondial ».

« Du fait que l’ingénierie génétique agricole et que les pesticides néonicotinoïdes sont là pour rester, nous avons tout d’abord essayé de modifier les abeilles pour accroître leur système immunitaire quant aux pesticides, en ayant très peu de succès voire aucun, » a admis le spécialiste.

« Cependant, nous ne désespérions pas et avions finalement conduit des batteries de tests sur les reines vierges et les mâles d’une espèce de fourmis. Bien que les fourmis perdent généralement leurs ailes après l’insémination de la reine et qu’elle donne naissance à une nouvelle colonie, la manipulation génétique a produit une espèce de fourmis volantes qui sont très similaires à nos abeilles si familières et 50 fois plus résistantes à certains pesticides, » dit-il, visiblement très enthousiasmé par la découverte.

« Grâce aux manipulations génétiques, nous pourrons éventuellement créer une espèce hybride qui possédera à la fois les caractéristiques de pollinisation propres aux abeilles, aussi bien que les propriétés d’immunisation aux pesticides de certaines espèces de fourmis. Un mariage somptueux qui aurait mis des milliers d’années à se former tout seul dans la nature, » explique t-il.

Selon une récente étude de Greenpeace, 70% des cultures humaines, qui fournissent environ 90 pour cent de l’apport alimentaire dans le monde, sont pollinisées par des abeilles. La National Statistics Agriculture des États-Unis présentent un déclin des abeilles d’environ 3,2 millions de ruches en 1947 pour atteindre 2,400,000 de ruches en 2008, soit une réduction de 25%.

Sources: NewDailyReportNouvel Ordre Mondial

L’Inde prévoit de planter 2 milliards d’arbres, l’effet que cela aura est incroyable

INDE

En Inde, ils ont identifié deux problèmes majeurs :le chômage des jeunes et la mauvaise qualité de l’air. Heureusement, ils ont trouvé une solution innovatrice qui résout les deux problèmes en même temps.

Le pays de l’Asie du sud a fait l’ébauche d’un plan où 300.000 jeunes seront recrutés pour planter 2 milliards d’arbres sur les bords des autoroutes.

« La longueur des autoroutes nationales du pays est de 100 000 kilomètres environ . J’ai demandé aux responsables de trouver un moyen de planter 2 milliards d’arbres sur toute cette longueur, qui, en retour, créera un emploi pour les chômeurs d’une part et d’autre part protégera l’environnement » a déclaré le ministre du transport maritime et développement rural en Inde, Nitin Jairam Gadkari.

Une étude récente, publié dans Chemical & Engineering News, a trouvé que les feuilles des arbres peuvent attraper une quantité considérable de particules polluantes sur la routes, une amélioration de 50%.

 

La recherche, menée au Royaume-Uni, a mesuré le niveau de la pollution de l’air qui se retrouvait dans les maisons à Lancaster utilisant des appareils qui mesurent la poussière et analysent le résidu de surface en séparant les particules de fer grâce à des techniques magnétiques.

Après que les premières données ont été récupérées, les scientifiques ont installé une ligne d’arbres de 30 bouleaux verruqueux immatures devant chaque maison pendant deux semaines.

Les maisons avec cette barrière avaient jusqu’à 65% de concentration en particules de métal en moins, et une réduction de 50% de toute la poussière, comparés au groupe témoin.

 

Ils ont confirmé que la surface poilue des feuilles piégeait les particules métalliques après une étude au microscope électronique.

Il semblerait que l’Inde est en train de tracer une route que le reste du monde pourrait suivre afin d’aider à réduire la pollution dans les grandes agglomérations du monde.

http://sain-et-naturel.com/

Les Vraies Raisons de la Déforestation de l'Amazonie

omore4x4

« Il y a peu, le congrès brésilien a voté un projet qui réduira de 50% la taille de la forêt amazonienne. La zone qui sera déboisée équivaut à 4 fois la surface du Portugal et sera destinée à l'agriculture et à l'élevage. Le bois sera vendu par des multinationales sur les marchés internationaux. L'élevage et l'agriculture sont la principale cause de la déforestation en Amazonie. Le but est de produire plus de viande et de céréales destinées aux marchés des pays industrialisés, dont les productions sont déjà largement excédentaires. Chaque année en Europe, d'immenses stocks de céréales sont détruits. Nul besoin de vous expliquer les autres dangers de cette déforestation, comme la disparition de la biodiversité, car vous les connaissez déjà . »

Ce cri d’alarme est parfaitement fondé, mais en ne voulant prendre en compte que l’avidité des prédateurs, les écologistes restent à la surface du problème. Voyons quelles sont les véritables raisons de la déforestation.

L’ÉCOLOGIE POLITIQUEMENT CORRECTE EST UN LEURRE

On dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Rien n’est plus juste lorsque les causes qu’on veut défendre sont des causes justes. Depuis trente ans, les écologistes nous avertissent avec vigueur que les forêts se réduisent comme une peau de chagrin. Plus on nous le dit et plus cela s’aggrave. On a organisé le sommet de Rio pour « réfléchir » aux problèmes de l’environnement. Cette grande conférence internationale s’est déroulée dans le pays où le saccage est le plus alarmant. Quelques années plus tard, on réalise que le Brésil est en voie de devenir le plus grand destructeur de nature sauvage de tous les temps. Il faut s’arrêter sur cette coïncidence pour comprendre combien nous sommes manipulés, et combien les écologistes sont candides, ce qui est par ailleurs un gage de moralité. Or, en la matière, les prédateurs se moquent de notre idéalisme et savent jouer avec habileté de nos bons sentiments. On discute, on réfléchit, on déblatère, et on se réunit de colloque en congrès international, mais tout va de mal en pis. L’effarante complexité des problèmes qui se posent à l’humanité fait l’objet de palabres dérisoires ou de chicaneries politiciennes. C’est un jeu macabre. Une petite victoire ici fait oublier la plaie béante par-là. Ajoutant à la confusion, des écologistes vont même jusqu’à prétendre que tout va de mieux en mieux. Pour leur carrière, certainement. Comment les choses pourraient-elles s’améliorer quand nous vivons sur des poudrières nucléaires ? Ah, oui, on a réduit les émissions de plomb ! Et on entend la vieille rengaine : « La science est en mesure de régler tous les problèmes qu’elle crée. » Les plus optimistes voient la société humaine évoluer vers l’état de termitière. Tout cela révèle la haine de la nature et l’impiété spirituelle de l’Âge Noir.

L’AMAZONIE SOUS SURVEILLANCE

Dans la semaine où l’on apprend que le gouvernement brésilien s’apprête à sacrifier l’Amazonie sur l’autel du dieu du progrès – ou de l’argent – on m’informe qu’une batterie de satellites va être disposée au-dessus de cet océan de verdure inviolé. Pourquoi ce déploiement de systèmes de surveillance ? J’entends déjà nos amis scientistes nous répondre avec condescendance que cette surveillance depuis l’espace permettra de maîtriser les problèmes de l’environnement. Il y a même des écologistes qui en seront convaincus. Pour notre part, nous hésitons à commenter ce genre de raisonnement. S’agit-il de bêtise ou de perversité ? Comment peut-on croire que les gouvernements puissent organiser la dévastation en même temps que la protection ? Cessons de nous voiler la face : la finance et la politique sont une seule et même chose, et c’est pure hypocrisie d’insinuer qu’on veuille détruire et réparer en même temps.
Alors, pourquoi veut-on désertifier ces zones impénétrables – sous le prétexte d’exploitation économique – et mettre en place un système de surveillance au-dessus des territoires sauvages ?
La réponse est limpide : il est nécessaire de contrôler les dernières zones de forêts sauvages, soit en les dénaturant, soit en les plaçant sous l’observation permanente de radars.
Rappelons que les forêts sont des réserves offrant toutes les ressources vitales. Ce sont les seuls refuges où pourraient survivre les dissidents à la robotisation généralisée.
Aux États-Unis, les monstrueux incendies de forêts ont permis au gouvernement fédéral de délimiter de nouvelles zones d’interdiction de chasser, de pêcher, et même de se promener. Tous les prétextes sont bons pour interdire l’accès aux forêts. Les anciens abris forestiers et les cabanes de trappeurs ont été détruits, avec interdiction de camper et de faire du feu. On a délimité des réserves, on a grillagé, on a créé des parcs pour « protéger des espèces », et finalement, on a convaincu le public que ces « réserves naturelles » étaient les seuls lieux sauvages qui méritaient d’être conservées. Et le tour est joué.

LA FORÊT : LE DERNIER REFUGE

On veut couper l’accès aux lieux sauvages pouvant dissimuler des centres où pourraient s’organiser des sociétés libres, bénéficiant de ressources infinies. Car la forêt où naquit la civilisation est le dernier refuge. Les sages et les exclus de tous les temps y ont trouvé leur salut. Des communautés « hérétiques » y ont prospéré pendant de longs siècles dans le secret, et aujourd’hui encore, certains groupes s’y sont réfugiés. Jusqu’à quand, lorsqu’on sait que le gouvernement canadien vend ses forêts aux multinationales et que le barbelé militaire pousse comme de la ronce ?
Certaines tribus « primitives » n’ont été découvertes au siècle dernier qu’à la suite de déforestation, en Inde, à Bornéo ou en Amazonie. Et peut-être existe-t-il encore des sociétés inconnues qui vivent repliées dans l’ombre épaisse des jungles, comme c’est le cas en Inde où des indigènes n’avaient jamais vu d’homme blanc jusqu’à une date récente. Il est donc possible que ces forêts impénétrables dissimulent des transfuges de la civilisation actuelle. Ils se seraient organisés pour survivre, soit pour se faire définitivement oublier ou pour se préparer à ressurgir un jour. Ou bien encore pour servir de bases de repli où seront conservés les germes d’une civilisation future. D’où le mot d’ordre : « Rasez ces forêts malsaines qui nous donnent le paludisme et qui ne rapportent rien ! »

L’EXEMPLE D’UNABOMBER

Spéculation ? Pas vraiment. Prenons l’exemple de l’anarchiste américain surnommé Unabomber. Ce brillant mathématicien, transfuge de Harvard et de Berkeley, se cacha pendant dix-sept ans dans un coin perdu du Montana alors qu’une brigade spéciale du FBI était à ses trousses.
De son vrai nom, Theodore Kaczynski, l’anarchiste invisible commit plus de vingt attentats contre des scientistes et des « prédateurs » de l’environnement, sans que sa cabane perdue dans la forêt ne soit identifiée. Il survivait en cultivant des légumes, et fabriquait ses explosifs avec des matériaux recyclés, sans électricité ni aucun outil moderne. Il ne quittait sa cabane en bois construite de ses propres mains que pour s’en aller poster ses « cadeaux ». Seul, sans soutien moral et financier, il avait déclaré la guerre au monde technologique. Il mettait d’abord en garde par courrier les collabos du système, en les incitant à renoncer à leurs expérimentations, avant de leur envoyer un paquet signé « Freedom Club ». Souvent, la bombe ne causait que de la panique, mais pas toujours. Le terroriste recherché pendant dix-sept ans pour un million de dollars ne fut capturé que sur la dénonciation de son frère.
Loin de nous l’idée de faire l’apologie d’une démarche violente, mais nous voulons simplement montrer par cet exemple surprenant qu’il est possible d’échapper au contrôle de la police la mieux organisée du monde, et de survivre à partir d’une base située en forêt. Le gouvernement américain est décidé à mettre bon ordre à cette situation, et les lieux de refuge se raréfient sur le territoire des États-Unis, comme partout ailleurs. L’Amazonie était-elle supposée devenir une zone de repli et de refuge pour les réfractaires à la société technocratique ?

LES FORÊTS SOUS SURVEILLANCE

Quoiqu’il en soit, la rage de déforestation, alors que les terres cultivables ne manquent pas, ainsi que la mise en place de la batterie de satellites au-dessus du Brésil, n’ont pas pour objectif le profit économique, mais la surveillance.
C’est pourquoi l’ONU, qui proclame à travers ses organisations écologiques fantoches son souci de « protéger l’environnement », tolère cette dévastation.
Lorsque l’on apprend que des satellites vont ausculter en permanence les recoins des derniers sanctuaires naturels comme l’Amazonie, notre pressentiment s’avère fondé : il ne peut s’agir que de contrôle et de répression.

PRENDRE CONSCIENCE

La science matérialiste ne recule jamais. Il suffit d’observer pour remarquer que c’est toujours à l’être humain de s’y soumettre. On nous a dit que la science est au service de l’homme, mais c’est exactement le contraire qui est vrai. Comprendre cela, c’est savoir que la science actuelle est antihumaine. Et si elle est antihumaine, ce n’est pas qu’elle soit accidentellement entre des mains mal intentionnées, mais qu’elle est issue d’une intelligence qui n’est pas humaine. Sinon, elle ne causerait pas de telles nuisances envers la nature, comme dans les millénaires écoulés. Notre technologie est le plus bas aspect de la Science véritable en usage dans d’autres civilisations. Réalisons-nous que l’idée même de déforestation n’est pas humaine ? Ne peut-on comprendre qu’à chaque fois qu’on abat un arbre, une puissance ténébreuse jubile ?
Les anciens perses représentaient le Diable comme un démon qui court à toute vitesse à travers le désert. Vitesse et désolation, voilà les deux mamelles du dieu du progrès.
À quand une révolte spirituelle, seule expression de notre dignité ? Si l’on ne s’aide pas soi-même, le ciel ne nous aidera pas.

LE PROPHÈTE DE LA FORÊT

Un prophète habillé en guérillero est sorti de la forêt épaisse, et il s’adressa à l’esprit qui se cache derrière le radar et le bulldozer : « Mon ami, ce que tu as à faire, fais-le vite, car il est évident que nos mains nues n’arrêteront pas tes machines et tes ondes. Mais, sache que nous avons l’intention de te rendre la monnaie de ta pièce. Nous en avons assez de tes beaux gestes humanitaires et de tes concertations « démocratiques ». Nous connaissons ta bonté lorsque tu plantes dix sapins de Noël à la place du chêne que tu as fait abattre. Les écologistes applaudissent derrière leurs ordinateurs, et annoncent fièrement les « chiffres du reboisement ». Mais avec nous, ça ne marche plus.
Je t’entends déjà ricaner : « Ah ! Mais voilà de nouveaux contestataires. Comme c’est amusant ! Aidons-les à organiser leur sympathique mouvement et convions-les à un congrès international. Accordons-leur un statut d’ONG aux Nations Unies. Les plus lucides se décourageront vite, et les autres seront nos plus fidèles alliés. » C’est ainsi que tu procèdes, mon ami, à chaque nouvelle génération d’idéalistes qui « veulent sauver le monde », et qui bêlent stupidement « la paix, la paix ! » alors que tu as déclaré une guerre totale au genre humain. Tu veux nous interdire de posséder un fusil, alors que tu disposes de réservoirs de poison bactériologique et de canons à ondes électromagnétiques capables de modifier nos pensées et nos rêves. Et les pacifistes te félicitent lorsque tu promets le « désarmement nucléaire ».
Ils ne savent pas que chacun de tes renoncements cache une avancée encore plus perfide.
À la longue, deux ou trois endormis se réveillent ici et là. Ils sont sortis de ton jeu, et n’épuiseront plus leurs forces pour « un monde meilleur » ou l’une des innombrables fariboles que tu inventes pour les amuser. Quelques-uns, encore peu nombreux, réalisent que TOUTES les « solutions » renforcent ton système. Certes, ils seront incompris, et rencontreront l’animosité des idéalistes qui se rallieront finalement à toi. Qu’importe. Nous t’avons déclaré la guerre en conscience, et nous avons les siècles devant nous. Nous t’avons échappé, et c’est ce qui te rend furieux, prêt à ravager la terre entière pour nous réduire. Mais, lorsqu’assis sur ta termitière grouillante de clones, tu contempleras ton pitoyable empire, la peur continuera à te ronger. Mais nous, nous n’avons plus peur. Nous n’avons rien à perdre et la mer éthérique nous attend. »

Sur ces mots, le prophète-guérillero retourna dans la jungle.

Joël LaBruyère

~choix réalité

Peinture de Josephine Wall : "No More" Novapolis

Posté par rusty james à 13:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Cette petite capsule autosuffisante vous permet d’habiter n’importe où sur la planète !!!

Cette petite capsule autosuffisante vous permet d’habiter n’importe où sur la planète !!!
Avez-vous déjà rêvé de pouvoir vous promener partout dans le monde et arrêter là où bon vous semble pour vous y installer presque aussi confortablement qu’à la maison?
Eh bien, votre rêve pourrait devenir réalité grâce à l’Ecocapsule, une nouvelle capsule autosuffisante mobile.
 

52d71d59-f5bb-485a-aa10-78a21e79b1e1_ORIGINAL

La petite maison munie d’un espace habitable de 8 mètres carrés permettra aux propriétaires d’habiter pratiquement n’importe où dès l’an prochain.

cf3f50f9-a351-4535-90d7-6ae266d9f522_ORIGINAL

c5a72429-c03b-4b9c-ad5d-b782cc67a44d_ORIGINAL

Chaque capsule vient avec un lit pour deux, une cuisinette, une toilette avec douche et eau chaude, de l’espace de rangement, un espace pour manger qui sert aussi de bureau et deux fenêtres.

7beede0b-819e-4c42-af6e-687a04b2dc4f_ORIGINAL

L’Ecocapsule, qui est présentement en préproduction, récolte et filtre l’eau de pluie tout en étant alimentée par le soleil et le vent.

aa5d4f81-7cc3-48a9-aeb9-f9fcaffc2692_ORIGINAL

La batterie de la capsule peut recharger des voitures électriques, ce qui permet une infinité de possibilités d’emplacements, comme les plages, la campagne et les montagnes.

4efcf4ab-f8a0-4c50-b7ab-cb9472b2e9d1_ORIGINAL

bd193099-fcbf-4d03-941d-e396992f0b4e_ORIGINAL

Du sang végétal pour soigner vos intestins : découvrez les extraordinaires vertus de la chlorophylle !

chlorophile

chlorophylle

Le vert fait partie de notre environnement naturel. Ce pigment permet  aux plantes de synthétiser l’énergie du soleil en énergie biochimique (photosynthèse) pour produire du sucre nécessaire à la croissance de la plante.

Ce qui est remarquable, c’est que sa structure moléculaire est très proche de celle du sang (hemoglobine) humain, à une différence près : notre sang est rouge car le noyau cellulaire est constitué de fer alors que la chlorophylle est verte car son noyau cellulaire est composé de magnésium.

Cette similitude rend la chlorophylle parfaitement assimilable par notre organisme.

 

Où trouve-t-on de la chlorophylle ?


Vous en trouvez bien sûr dans les plantes vertes (dont l’ortie par exemple est riche), dans les pousses vertes telles que celles de luzerne/alfalfa, orge, blé, dans les légumes verts et les fanes (de radis, de chou-rave, de betteraves…), les herbes aromatiques (persil, ciboulette, basilic…) ainsi que dans les algues bleu-vert (spiruline, chlorelle…).

Bien sûr, toutes ces sources ne sont pas égales quant à leur quantité de chlorophylle directement assimilable.

 

Quelles sont les vertus de la chlorophylle pour votre santé ?

 

Elles sont tellement nombreuses que ma liste risque de ne pas être exhaustive.

 

Pour votre système digestif :

  • acidité stomacale, équilibre acido-basique, contre le stress oxydatif

    La chlorophylle absorbe les odeurs nauséabondes, que ce soit celles de la transpiration ou de l’haleine.

    (qui provoque de l’acidité dans vos tissus).

  • purifie vos intestins, les débarrasse des toxines, des bactéries responsables de douleurs, ballonnements, putréfaction.
  • permet de vous libérer des problèmes d’odeurs corporelles (transpiration malodorante, haleine fétide…).
  • assainit la flore intestinale.
  • contre les mycoses (champignons) intestinales (candidas) et vaginales.
  • effet anti-inflammatoire (colite, pancréatite…).
  • lutte contre la constipation avec une amélioration normalement rapide.
  • augmente votre immunité et vous permet de mieux vous défendre durant les périodes à risque (hiver, épidémies…).
  • aide le foie à drainer les toxines et notamment les métaux lourds et les mauvaises graisses.

 

Pour votre peau :

  • En cas de mycoses (par exemple, pour les pieds, ouvrir 2 gélules de

    La chlorophylle assainit la peau et la rend plus belle.

    chlorophylle et les verser dans une bassine avec un fond d’eau. Y faire tremper vos pieds.).

  • Pour soulager psoriasis, eczéma (vous pouvez même en verser dans l’eau de votre bain : attention, les pigments sont puissants et il vous faudra bien frotter pour ôter les traces sur la baignoire).
  • Contre l’acné.
  • En cas d’escarres, de plaies, d’ulcères variqueux (verser la poudre de chlorophylle directement sur la plaie puis mettre un pansement). La chlorophylle est un excellent cicatrisant.
  • Contre toutes verrues, y compris les verrues plantaires.
  • Contre les pellicules : préparer une lotion puis frictionner le cuir chevelu.
  • Effet protecteur contre les radiations et leurs brûlures.
  • La chlorophylle oxygène vos cellules en profondeur et lutte ainsi contre le vieillissement prématuré.

 

Pour votre circulation sanguine :

  • La chlorophylle contribue à la production de globules rouges.

    La chlorophylle a des effets positifs sur la circulation sanguine.

  • En cas d’anémie.
  • La chlorophylle aide à faire baisser l’hypertension et protège la sphère cardio-vasculaire.
  • Aide à réduire les varices.

 

 

soleil

 

Pour les sportifs et la forme en général :

  • La chlorophylle permet une meilleure assimilation du calcium en

    Les sportifs récupèrent plus vite grâce à la chlorophylle.

    renforçant la synthèse de la vitamine D.

  • Son magnésium améliore la rentabilité des muscles en aidant à leur apporter les nutriments dont ils ont besoin. Il exerce également une action de détente.
  • La chlorophylle absorbe l’acide lactique lors des efforts répétés, ce qui évite les courbatures une fois les muscles au repos.
  • La chlorophylle donne du tonus aux organismes fatigués.
  • Elle permet aux sportifs d’améliorer leur endurance et de récupérer plus vite après l’effort.

 

Pour détoxifier votre organisme :

  • La chlorophylle est un véritable bain de soleil par l’intérieur pour votre corps.
  • Elle assainit, nettoie, désodorise, draine les toxines.
  • C’est un excellent complément alimentaire pour ceux qui mangent rarement des légumes verts et des pousses vertes.

 

Pour votre système hormonal :

La chlorophylle régularise les menstruations.

 Comment prendre de la chlorophylle en quantité suffisante ?

 

Bien sûr votre alimentation devrait toujours inclure des légumes verts, des fanes,

des pousses que vous pouvez consommer crus de préférence, sous forme de jus, de smoothies, de boissons (thé vert) et éventuellement de soupes (orties).

 

Il existe de très bons compléments alimentaires. Certains utilisent des extraits d’ortie commeChlorophyllum (Labo Sofibio) (chlorophylle + propolis) ou chloro 250 (chlorophylle à 100 %) : 2 gélules le soir au coucher.

D’autres utilisent le jus d’herbe d’orge ou de blé germés comme par exemple le Green magma : 1 verre matin et midi avant les repas.

Certaines algues sont vendues sous forme de poudre ou de comprimés comme la spiruline ou la chlorella.

http://www.blog-remedes-naturels.com

merci à 

Ardeche Kesept 

Monsanto : l’histoire complète de la société la plus diabolique

monsanto-gmo-seed-of-evil-03-21-2013

 L’entreprise Monsanto est derrière de nombreuses entreprises et des lois hyper-protectionnistes, allant jusqu’à l’absurdité totale, que l’entreprise elle-même fait voter aux USA et dans le reste du Monde, par des moyens suspects, des Lois qui vont contre l’intérêt général.

Je vous rappelle que le Traité transatlantique signé récemment par Bruxelles est un traité qui est surtout avantageux pour les entreprises comme Monsanto, qui seront prochainement bien disposées à détruire l’Europe, or, si l’Europe a été faite pour les Américains, nous en sommes les habitants et il est de notre devoir, de notre pouvoir, de chasser hors de nos pays des OGM dont le peuple ne veut pas, cependant les USA ont fait une proposition  à l’Ukraine, quelques milliards de dollars de prêts en échange de cultures OGM sur le territoire Ukrainien, une porte d’entrée sur l’Europe, on comprend désormais les vraies raisons du conflit Ukraino-Russe, et l’opposition de la Russie qui considère les OGM comme une « arme bactériologique », et il y a encore des malfaisants qui affirment que les OGM inoffensifs ? Avant d’affirmer de telles choses, je voudrais que tous ceux qui affirment que les OGM sont inoffensifs mangent et boivent des produits OGM pendant deux ans sous contrôle médical, nous verrons ensuite si leur santé se détériore ou non.

 À cela j’ajoute, que l’argument de l’entreprise Monsanto, et de ses abominables vendus qui sacrifient la vie d’enfants, de femmes et d’hommes, d’abeilles, mères de toutes vies, d’animaux, d’insectes, de plantes… car ils sont payés grassement par cette entreprise, sous la table, et qui vise à déclarer que nous faisons partie d’une secte parce que nous défendons le vivant, ces gens-là, médecins, journalistes, homme politiques, sont des traîtres à la vie, à la nature, au vivant et devraient être emprisonnés pour complicité de crime contre l’humanité. Ces gens-là ont accès aux médias et à la presse, et manipulent honteusement l’opinion publique pour la persuader du bien-fondé des OGM ; dans le monde entier, les agricultures biologiques sont à la fois plus nourrissantes et saines, alors que les OGM, sont moins nourrissants, contre nature et dangereux pour ceux qui les côtoient et qui les consomment.

Les études du professeur Séralini le démontrent, lui même menacé pour avoir mené son étude sur deux ans sur des rats saints en les nourrissant exclusivement de maïs Monsanto avec, et sans RoundUp, obtenant comme résultat d’énormes tumeurs et la mort de ses sujets dans d’atroces souffrances.

Cette étude faite dans le plus grand secret, n’a pas plu à l’entreprise Monsanto, qui a protesté contre  ses résultats, les rendant douteux, Monsanto, tellement habitué à falsifier ses études, nous le verrons dans cet article.

Ironie du sort, Monsanto a obtenu du président Hollande 3 millions d’euros des deniers publics pour refaire une étude démontrant que ses OGM sont inoffensifs, on croit rêver, vous comprendrez, à la lumière de cet article comment l’entreprise Monsanto fait ses études et fournit ses « résultats », notamment  en demandant l’aide d’autres entreprises qui lui appartiennent.

La volonté de Monsanto est bien d’anéantir notre planète dans un seul but, soumettre la population à un contrôle total de l’alimentation dans le monde entier et si nous continuons à laisser agir les entreprises productrices d’OGM, nous deviendrons dépendrons des ressources alimentaires de Monsanto et tomberons malades.

Il faut aussi s’intéresser aux axes de recherche de l’entreprise Monsanto actuellement, sur l’agriculture, la vaccination et la génétique humaine pour se rendre compte  qu’il s’agit bel et bien d’un agenda de contrôle et partout où il arrive quelque chose de mauvais et de peu naturel dans le monde, on peut être sûr que l’entreprise Monsanto n’est pas  loin.

Cet article est une prise de conscience, diffusez-le avant qu’il ne soit retiré par les mêmes qui vous empoisonnent.

Protégez notre, votre planète, vos enfants, et tous les êtres vivants qui partagent cette terre avec vous.

Philippe A. Jandrok

Si après cette enquête M. Valls veut encore nous imposer des OGM, c’est que, soit c’est un complice, soit un parfait ignorant qui a le pouvoir de décider à notre place, ce qui est pire.

L’Histoire complète de l’entreprise Monsanto, la société la plus diabolique

Par E. Hanzai

Entreprise Monsanto

De toutes les mégacorporations, Monsanto a automatiquement surpassé ses rivaux, gagnant le titre de « société la plus diabolique sur Terre! » non content de se reposer sur son trône d’anéantissement, elle reste concentrée sur un développement de moyens novateurs, plus scientifiques, pour contrôler  la planète et ses habitants.

1901 : L’entreprise créée par John Francis Queeny, un membre de « l’ordre des Chevaliers de la Malte »Knights of Malta, pharmacien de 30 ans et marié avec Olga Mendez Monsanto, d’après laquelle il nomma ses travaux de recherche,c’est ainsi que  Monsanto a vu le jour. Le premier produit de l’entreprise Monsanto fut la saccharine (ou E954), vendue à Coca-Cola comme édulcorant artificiel.

Alors que le gouvernement connaissait la toxicité de la saccharine au point d’attaquer Monsanto en justice pour en arrêter sa fabrication, il perdit son procès contre Monsanto ouvrant ainsi la Boîte de Pandore, étant ainsi  libre d’empoisonner le monde à travers les boissons non alcoolisées.

1920 : Monsanto produit des produits chimiques industriels et des médicaments, devenant le plus grand fabricant du monde d’aspirine, acide acétylsalicylique (toxique bien sûr). C’est aussi  à cette  période que  la planète a commencé à se détériorer avec l’apparition  des « biphényles polychlorés (PCB) ». Entreprise Monsanto

 « Les PCB sont considérés comme des produits industriels chimiques étonnants, une huile qui ne brûlerait pas, imperméable à la dégradation et avec des applications presque illimitées. Aujourd’hui, on considère les PCB comme une des menaces chimiques les plus toxiques de la planète. Largement utilisé comme lubrifiants, des liquides hydrauliques, réduisant les quantités d’huiles en les intégrants, ce sont aussi des revêtements imperméables et des mastics liquides. Les PCB sont de puissants cancérigènes et sont liés à des troubles du système immunitaire et reproducteur, liés au développement de l’individu. Le centre de fabrication des PCB était l’usine Monsanto à la périphérie de l’Est de la ville de St Louis, Illinois, qui avait le taux le plus élevé de morts d’enfants prématurés de l’État.  » (1)

Bien que les PCB aient enfin été interdits après cinquante ans à cause de leur dangerosité et entraînant une telle dévastation, ils sont toujours présents dans le sang et les tissus animal et humain à travers le monde. Les documents présentés par la justice ont montré plus tard que Monsanto connaissait très bien les effets mortels, mais les a criminellement cachés au public pour garder la main mise sur un produit phare et juteux !

1930 : L’entreprise Monsanto crée son premier maïs hybride et en y incorporant des détergents, des savons, des produits de nettoyage industriels, des caoutchoucs synthétiques et des plastiques, tous toxiques bien évidemment!

1940 : Monsanto entreprend des recherches sur l’uranium à utiliser sur le Projet Manhattan, celui de la première bombe atomique, qui sera plus tard lancée sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de Japonais, des militaires américains et coréens, et empoisonnant des millions de personnes.

L’entreprise continue à  détruire ce qui l’entoure  en mettant au point des pesticides pour l’agriculture contenant des toxines mortelles, comme la dioxine, qui empoisonne la nourriture et l’approvisionnement en eau. Monsanto a refusé d’admettre que cette dioxine a été intensément utilisée dans de nombreux  produits si elle l’avait admis, elle aurait été forcée de reconnaître que Monsanto avait créé un Enfer environnemental sur terre.

1950 : En étroite collaboration avec Walt Disney Entreprise, Monsanto crée diverses attractions à  Disney’s « Tomorrowland » (le monde de demain) à Disneyland California. Les attractions en question célèbreraient la grandeur de la chimie et du plastique dans la « Maison du Futur », construite entièrement avec des plastiques toxiques non biodégradables tandis que Monsanto avait affirmé le contraire.

 « Après un total de 20 millions de visiteurs de 1957 à 1967, Disney a fini par détruire  la « Maison du Futur », mais a découvert qu’elle résistait à la démolition. D’après le Magazine Monsanto, les boules au bout des grues ont carrément rebondi sur la structure en fibre de verre, matière en polyester renforcé. Les torches, marteaux-piqueurs, tronçonneuses et pelles mécaniques ont eu le même problème. Finalement, on a utilisé des câbles pour serrer des parties de la maison démantelée par morceau pour être la transporter par camion loin de Disneyland. » (2)

 La vision de l’avenir de Monsanto chez Disney :

1960 : Monsanto, avec son partenaire « DOW Chemical », produit à partir de la dioxine l’Agent Orange dont l’utilisation est exclusivement réservée pour la guerre du Viêt-Nam. Cet Agent Orange a contaminé plus de 3 millions de personnes , tué un demi-million de vietnamiens, provoqué des malformations chez un demi-million de nouveaux-nés vietnamiens et a fait souffrir des milliers de vétérans militaires américains qui succombent à  ses effets encore à ce jour !

Monsanto est à nouveau attaqué en justice et des dossiers, des notes internes indiquent que l’entreprise Monsanto connaissait parfaitement les effets mortels de la dioxine se trouvant dans l’Agent Orange quand ils l’ont vendu au gouvernement américain.

Outrageusement, la cour autorise Monsanto de présenter sa propre « recherche » qui conclut que la dioxine est inoffensive et ne pose aucun problème de santé.  La plainte est déboutée et Monsanto repart sans condamnation. Or, plus tard, la vérité éclate au grand jour, Monsanto a menti sur les résultats  de ses propres recherches, et on a conclu que la dioxine tue très efficacement.

- Je profite de ce passage traduit pour ajouter que l’entreprise Monsanto agit de la même façon avec la France en 2014, en protestant contre les études du Professeur Seralini sur la toxicité scientifiquement prouvée du maïs OGM Monsanto avec et sans RoundUp, et que Monsanto a encore obtenu du gouvernement de F. Hollande, 3 millions d’euros pour démontrer que ce maïs est inoffensif, le scénario est toujours en place et encore une fois les autorités servent les intérêts de Monsanto au détriment de la santé des citoyens.

Une note interne présentée lors d’un procès en 2002 reconnaît

« Que les preuves démontrant la persistance de ces composés chimiques et leur présence universelle dont des résidus dans l’environnement sont incontestables… » le public et les pressions légales pour les éliminer et empêcher la contamination mondiale sont inévitables. Le sujet fait boule de neige.  Où allons-nous d’ici ?

Les alternatives de l’entreprise Monsanto : faites faillite ; retirez et vendez votre enfer tant que vous le pouvez et ne faire rien d’autre; essayez de rester en activité ; ayez des produits alternatifs. » (3)

Le partenaire de Monsanto, I.G. Farben, fabricant de l’aspirine Bayer et producteur du gaz chimique, « Zyklon-B » qui servit aux chambres à Gaz du Troisième Reich. Ensemble, les deux entreprises utilisent leur expertise collective pour présenter l’aspartame au public, une autre neurotoxine très mortelle dans les rations alimentaires. Lorsque la question se pose sur la toxicité de la saccharine, Monsanto profite de cette occasion pour présenter un autre de ses poisons mortels sur un public très naïf.

1970 : Monsanto se met en partenariat avec G.D. SEARLE, qui fait de nombreuses études internes qui affirment l’innocuité de l’aspartame, alors que la propre recherche scientifique de la  FDA révèle clairement que l’aspartame provoque des tumeurs et des trous massifs dans le cerveau des rats, avant de les euthanasier. La FDA intente un procès devant un grand jury contre G.D. SEARLE pour avoir « sciemment falsifié le résultat des découvertes et pour avoir dissimulé des faits matériels substantiels et sur la fabrication de fausses déclarations  » en ce qui concerne l’aspartame et les normes de sécurité le concernant.

Pendant ce temps, SEARLE persuade stratégiquement Donald Rumsfeld qui a été ministre de la Défense nationale pendant  le mandat de Gerald Ford et celui de George W. Bush, pour en devenir le PDG. L’objectif  principal de SEARLE avec Rumsfeld, est de se servir de  son influence politique et de son expérience considérable dans les milieux d’affaires pour soudoyer et coopérer avec la FDA (Food and Drug Administration) et s’attirer ses faveurs… pour Monsanto.

Quelques mois plus tard, Samuel Skinner, Procureur Général en charge du dossier Aspartame, reçoit « une offre qu’il ne peut pas refuser » provenant de l’entreprise Monsanto, et se retire de l’enquête en démissionnant de son poste et de ses fonctions de Procureur Général pour aller travailler pour le cabinet juridique de SEARLE.

Cette combine machiavélique permet à SEARLE de gagner juste assez de temps pour que la loi sur la limitation sur l’aspartame vienne à manquer et l’enquête du jury d’accusation est brusquement et commodément abandonnée.

1980 : Parmi la recherche indiscutable qui dénonce les effets toxiques de l’aspartame, tandis que le commissaire de la  FDA, le Docteur Jere Goyan était sur le point de signer une pétition retirant l’aspartame du marché, Donald Rumsfeld appela Ronald Reagan le jour suivant son entrée en fonction pour une faveur. Le président Reagan renvoya le Docteur Goyan peu coopérant à son goût et nomma le Docteur Arthur Hull Hayes pour prendre la tête de la FDA ; celui-ci pencha rapidement en faveur de SEARLE et de Monsanto et la Sucrette (NutraSweet), approuvée pour la consommation humaine et dans tous les produits dérivés et lyophilisés. Cela devient tristement ironique alors que R. Reagan est un consommateur de bonbons qui contiennent de l’aspartame et qui sera atteint d’Alzheimer durant son deuxième mandat, un des nombreux effets terrifiants de la consommation d’aspartame.

La véritable intention de SEARLE était de faire accepter l’Aspartame comme exhausteur de goût des boissons non alcoolisées. Mais depuis, des études ont démontré que ces boissons, sodas ou autres qui contiennent de l’aspartame, qu’on expose aux températures excédant 85 degrés Fahrenheit, « se transforment en des toxines connues, comme la Diketopiperazine (DKP), le méthyle, l’alcool, le formaldéhyde » (4), devenant plusieurs fois plus mortel que sa forme en poudre non chauffée!

SEARLE peut prouver  que l’aspartame liquide, quoi qu’incroyablement mortel, crée une dépendance plus importante que le crack ou la cocaïne, la NSDA (Association Nationale des Boissons non alcoolisées) est persuadée que ses profits montant en flèche ont un lien avec la vente de boissons non alcoolisées lancées avec l’aspartame et que cela compenserait facilement n’importe quelle responsabilité future. Ainsi, l’avidité de l’entreprise progresse et l’insoupçonnable boisson, consommée par des consommateurs mal informés,auront des problèmes de santé sans le savoir.

Coca Cola mène la danse à nouveau (souvenez-vous de la saccharine en 1901) et commence à empoisonner les consommateurs de Coca Light avec de l’aspartame dès 1983. Les ventes montent également en flèche dès que des millions de consommateurs ne peuvent plus s’en passer. Le reste de l’industrie de la boisson non alcoolisée aime ce qu’il voit et fait rapidement de même, oubliant commodément toutes leurs réserves initiales, que l’aspartame est un produit chimique mortel. Il y a de l’argent à faire, beaucoup, c’est tout ce qui compte vraiment pour eux de toute façon!

En 1985, SEARLE, imperturbable aux accusations de corruption et aux accusations multiples d’enquêtes frauduleuses, Monsanto achète l’entreprise et crée une nouvelle filiale d’aspartame appelée l’Entreprise « NutraSweet ou Sucrette ». Alors que de nombreux scientifiques indépendants et des chercheurs continuent à tirer la sonnette d’alarme sur les effets toxiques de l’aspartame, l’entreprise Monsanto continue l’offensive, soudoyant le National Cancer Institute et fournissant ses propres documents frauduleux à présenter au NCI pour affirmer que le formaldéhyde ne provoque pas le cancer, et donc l’aspartame peut rester le marché.

- À nouveau j’ouvre une parenthèse, avec ces comportements, il est clair que personne ne peut faire confiance à l’entreprise Monsanto qui privilégie le profit au détriment de la santé du consommateur, Monsanto qui est visiblement habitué à falsifier et à cacher les véritables effets de ses produits.

Les effets connus de l’ingestion de l’aspartame sont :

- « Manie, colère, violence, cécité, douleur articulaire, fatigue, prise de poids, douleur à la poitrine, coma, insomnie, engourdissement, dépression, bourdonnements d’oreilles, faiblesse, spasmes, irritabilité, nausée, surdité, perte de mémoire, éruptions, vertiges, maux de tête, anxiété, palpitations, défaillance, crampes, diarrhée, panique, combustion dans la bouche. Ces Maladies incluent le diabète, MME, le lupus, l’épilepsie, Parkinson, des tumeurs, l’avortement, l’infertilité, la fibromyalgie, la mort d’enfant en bas âge, l’Alzheimer … Source : U.S. Food & Drug Administration.(5)

Près de 80 % des plaintes déposées à la FDA quant aux additifs alimentaires concernent l’aspartame, qui est désormais dans plus de 5 000 produits dont les produits de régime, les sodas light, les sodas et les boissons sportives, les bonbons à la menthe, le chewing-gum, les desserts glacés, des cookies, des gâteaux, des vitamines, des produits pharmaceutiques, des boissons lactées, des thés instantanés, des cafés, le yaourt, des aliments pour bébés et beaucoup, beaucoup plus! (6) lisez bien  les étiquettes des produits et n’achetez rien qui contient ce tueur terrifiant!

Malgré tous les décès et les maladies, Le Dr. Arthur Hull président du FDA démissionna dans une nébuleuse de corruption, mais fut immédiatement engagé par la société de relations publiques SEARLE, comme « consultant scientifique senior ». Non, ce n’est pas une plaisanterie! Monsanto, la FDA et de nombreuses agences de santé gouvernementales régulatrices sont devenues la même société! Il semble que le seul prérequis pour devenir un commissaire de la FDA (Food & Drug administration) est qu’il passe du temps à Monsanto ou dans un des cartels pharmaceutiques du crime organisé.

1990 : Monsanto dépense des millions à se battre contre  l’état et la législation fédérale qui l’accusent de rejeter de la dioxine, des pesticides et autres poisons cancérigènes dans les systèmes d’eau potable. Monsanto est attaqué en justice des centaines de fois pour provoquer des maladies à ses ouvriers agricoles, aux citoyens des zones environnantes et pour des malformations de naissance chez les bébés.

Avec leurs cercueils remplis de milliards de dollars de profits, on considère que 100 millions de dollars est la base du coût de la gestion des affaires juridiques de l’entreprise. Grâce à la FDA, le Congrès et la Maison-Blanche, les affaires de l’entreprise Monsanto se portent bien. Si bien que Monsanto est attaqué en justice pour avoir donné du fer radioactif à 829 femmes enceintes lors d’une étude, juste pour voir ce qui pouvait leur arriver.

En 1994, la FDA approuve une nouvelle fois la dernière monstruosité de l’entreprise Monsanto, l’Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), produite à partir d’une bactérie d’EColi génétiquement modifiée. En dépit de l’évidente prise de conscience de ses dangers par la communauté scientifique. Bien sûr, Monsanto prétend que cela guérit des maladies du lait, que c’est plein d’antibiotiques et d’hormones et que c’est non seulement inoffensif, mais en réalité bon pour votre santé!

-       Je profite à nouveau de cette révélation pour rappeler au lecteur les alertes à la bactérie E.coli ou Escherichia coli dont la faute a été rejetée médiatiquement sur le concombre, alors que cette Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), est, je le suppose, éventuellement responsable, et que la bactérie devait se trouver dans ses déjections, mais comment des déjections de vaches peuvent-elles se retrouver sur des champs de concombres ? Pourtant, personne n’a évoqué ce détail de l’hormone de croissance OGM, pour une raison ou pour une autre, et cela, en toute ignorance des autorités sanitaires et surtout des éleveurs auquel Monsanto avait encore une fois fait croire à la science et au progrès de l’élevage. À nouveau, la firme Monsanto a caché la vérité au consommateur en dépit de la sécurité de celui-ci et en détournant l’information qui n’est jamais sortie que « l’Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), est produite à partir d’une bactérie d’EColi génétiquement modifiée. » 

Pire encore, les entreprises laitières qui ne veulent pas utiliser cette hormone de croissance et qui étiquettent leurs produits “sans rBGH” sont poursuivies en justice par Monsanto, en prétendant que  c’est de la concurrence déloyale envers ceux qui l’utilisent. En substance, Monsanto dit :

- « oui, nous savons que le rBGH rend les gens malades, mais il n’est pas correct que vous fassiez de la publicité sur ce qui n’est pas dans vos produits. »

 L’année suivante, l’entreprise diabolique commence à mettre des OGM tolérants à leur herbicide toxique le RoundUp. Le RoundUpReady d’huile de canola est opérationnel (la graine de colza), le soja OGM, le maïs OGM et le coton BT OGM commencent à arriver sur le marché, annoncé comme étant des alternatives plus sûres, plus saines comparées à leurs rivaux non-OGM biologiques donc organiques. Apparemment, la propagande fonctionne bien et  aujourd’hui plus de 80 % de canola sur le marché est une variété OGM Monsanto.

Ce que vous devez absolument éviter dans votre alimentation c’est le soja OGM, le maïs OGM , le blé et l’huile de canola ou colza OGM, bien que de nombreux ‘experts de santé « naturels » affirment que le Colza est une huile saine. Elle ne l’est pas, mais vous la trouverez dans nombre de produits sur des étagères de magasin d’alimentation.

Comme ces OGM ont été créés pour « s’autopolliniser », ils n’ont pas besoin de la nature ou des abeilles pour le faire pour eux. Il y a un sombre ordre du jour à ceci et cela doit bien sûr anéantir la population d’abeilles du monde pour ne laisser que les OGM.

Monsanto sait que les oiseaux et particulièrement les abeilles, sont une entorse, une clé à leur monopole de contrôle en raison de leur capacité à polliniser créant ainsi naturellement des produits alimentaires sans le recours de Monsanto qui souhaite « la domination complète et le contrôle de l’alimentation dans le monde. » Lorsque les abeilles essayent de féconder avec du pollen une plante OGM ou une fleur, elles sont empoisonnées et meurent. En fait, l’effondrement et la destruction des colonies d’abeilles ont été reconnus et ont continué depuis la naissance des OGM.

Pour contrecarrer les accusations de génocide délibéré sur les abeilles, l’entreprise Monsanto rachète diaboliquement la société Beeologics, la plus grande entreprise de recherche sur les abeilles, dédiées justement à la recherche et à l’étude de ce génocide organisé, qui pointaient du doigt Monsanto comme le monstre et le coupable principal de ce massacre organisé et prémédité! Après cet achat :

-       « Des abeilles, quelles abeilles ? »

- Comme le lecteur pourra le noter, à chaque fois qu’on accuse la multinationale Monsanto, elle achète et corrompt.

Précédemment, l’entreprise Monsanto a acheté un ministre, Procureur général pour qu’il arrête de l’attaquer sur le sucre artificiel, l’aspartame, à présent, Monsanto achète un centre de recherche sur les abeilles qui indiquait son agenda de destruction délibéré de l’espèce humaine et de la nature. Chacun doit comprendre que sans abeilles, la vie n’est pas possible, mais avec Monsanto elle l’est, donc l’entreprise Monsanto organise un contrôle de la nourriture dans et pour le monde, pour contrôler les populations selon son bon vouloir et au détriment de la vie sur terre.

Nous sommes dans un scénario de fin du monde catastrophique, et Monsanto achète le silence de chacun avec des millions de dollars ? La question que je pose :

-       Citoyens, allez-vous laisser cette entreprise diabolique détruire l’héritage de vos enfants ?

-       Il est désormais prouvé que les abeilles qui pollinisent rapportent à la ruche du glyphosate, l’ingrédient principal de l’herbicide Round Up, qui leur fait perdre l’appétit, et la capacité d’apprendre, publiée par le « Journal of experimental biology » une étude similaire a été dirigée à l’Université de Buenos Aires en Argentine, révélant  des résultats similaires, mais à différents niveaux. Il est certain que les abeilles sont tellement perturbées, qu’elles perdent la faculté de trouver et de récolter du pollen et du fructose et sont touchées par un CCD « Colony collapse disorder » soit le symptôme de la destruction de la colonie et tout cela à cause du RoundUp. Un apiculteur avec 55 ans d’expérience déclare dans la revue Mother Earth News, être témoin de cette destruction massive à la fin de la saison d’épandage du RoundUp, des colonies entières étaient complètement décimées, a-t-il systématiquement observé.

                                                                                                                           GMOEvidence.com

Au milieu des années 90, l’entreprise Monsanto décide de réinventer sa diabolique entreprise vers une direction concentrée sur l’approvisionnement en nourriture biotechnologique artificielle dans le monde et ainsi en préservant son produit phare, le RoundUp, qui lui permet de faire des bénéfices colossaux et surtout de ne rien perdre face à des herbicides moins toxiques. Voyez-vous, le RoundUp est tellement toxique qu’il efface d’un revers de la main, une récolte non-OGM, des insectes, des animaux, la santé humaine et l’environnement en même temps. Très efficace en effet!

Parce que les semences « RoundUp ready », sont produites pour être des pesticides toxiques se faisant passer pour de la nourriture, ils ont été interdits dans l’UE, mais pas en Amérique! Y a-t-il un rapport entre cela et le fait que des Américains, malgré le haut coût et la disponibilité de services médicaux, soient collectivement les gens les plus malades dans le monde ? Bien sûr que non !

Comme c’était le plan de l’entreprise Monsanto depuis le début, toute semence non-Monsanto serait détruite, forçant des fermiers dans le monde entier à utiliser seulement son toxique « ex-terminator »de semences. Et Monsanto s’est assuré que les fermiers qui refusent d’entrer dans sa combine, soient privés d’exploitation et de leur business, ou plus simplement poursuivi en justice, quand portées par le vent, les semences « ex-terminator » contaminent par leur pollen, des graines et des récoltes biologiques.

Apportant à l’entreprise un monopole virtuel de destruction de semences organiques et le RoundUp a travaillé comme une main empoisonnée dans un gant de velours. La récolte OGM ne peut survivre dans un environnement non-chimique donc, les fermiers ont été forcés d’acheter les graines OGM et le RoudUp.

Le but de Monsanto est d’acheter à coût de milliards de dollars à l’échelle mondiale, autant d’entreprises de semences que possible pour les transformer en des entreprises OGM, afin de supprimer tous les rivaux et les aliments biologiques de la surface de la terre. Du point de vue de l’entreprise Monsanto, tous les produits alimentaires doivent être sous leur contrôle et OGM ou c’est qu’ils ne sont pas bons à manger !

- Il y  a deux différences fondamentales entre une tomate OGM et une tomate biologique, la première, la tomate OGM n’a aucun goût, aucune saveur, la seconde, sa valeur nutritive n’est pas comparable à celle d’une tomate biologique, beaucoup plus nourrissante sans les inconvénients des poisons toxiques ; où est le progrès que propose l’entreprise Monsanto ?

Monsanto feint d’être choqué dès que la communauté scientifique formule des critiques sur les semences OGM modifiées avec des gènes de porcs malades, de vaches, d’araignées, de singes, de poisson, des vaccins et des virus, qui seraient en fait bons à consommer.

Vous pensez que l’entreprise est tellement fière de ses produits alimentaires OGM qu’elle les servirait à ses salariés, comble de la réalité, elle ne le fait pas. En fait, Monsanto a interdit de servir des aliments OGM dans les cafétérias réservées à ses salariés. Monsanto a sans conviction répondu « nous croyons au choix. » Ce que l’entreprise Monsanto veut vraiment dire  est « nous ne voulons pas tuer ceux qui nous aident. »

- Mais cela ne nous gêne pas si les consommateurs tombent malades en s’alimentant avec des OGM.

2000 : Monsanto contrôle la plus grande partie du marché OGM mondial. À son tour, le gouvernement américain dépense des centaines de millions pour financer la pulvérisation de RoundUp, cause d’une dévastation environnementale massive. Les poissons et les animaux meurent par milliers dans les jours suivant la pulvérisation de maladies respiratoires et le taux de cancers monte en flèche chez les humains. Mais on considère que c’est une simple coïncidence ce qui implique une continuité de la pulvérisation. Si vous pensiez que Monsanto et la FDA ne faisaient qu’un, eh bien vous pouvez ajouter le gouvernement américain à cette liste désolante.

 Le monstre se développe : l’entreprise Monsanto fusionne avec « Pharmacia » et « Upjohn » et se sépare de son activité chimique pour se rebaptiser en entreprise agricole.

Oui, vous lisez bien, une entreprise chimique dont les produits ont dévasté l’environnement, tué des millions de gens, la faune sauvage et la flore au fil des années, qui maintenant veut que l’on croit  qu’elle produit des produits alimentaires sûrs et nutritifs qui ne tueront plus les gens ?

C’est difficile à croire, alors que la multinationale Monsanto continue à se développer à travers des fusions secrètes et des partenariats tous aussi discrets, mais avec la même intention de destruction du vivant.

Parce que son rival DuPont (autre producteur d’OGM) est une trop grande société concurrente, les deux ne peuvent pour fusionner, mais forment, au lieu de cela, un partenariat furtif où chacun consent à abandonner des poursuites judiciaires les opposant l’une à l’autre et commencent à partager des technologies OGM pour leur avantage mutuel. En termes simples, ensemble ils seraient beaucoup trop puissants et politiquement connectés pour que quoi que ce soit puisse les empêcher de posséder un monopole virtuel de l’agriculture mondiale.

-  « Contrôlez l’approvisionnement en nourriture et vous contrôlez le peuple ! »

Tout n’est pas rose pour l’entreprise Monsanto, ce monstre est poursuivi à plusieurs reprises en justice pour 100  millions de dollars de dommages et intérêts, pour avoir causé, maladies, difformités et morts d’enfants en bas âge, en diffusant illégalement et de toutes les façons possibles et imaginables dans le sol et les nappes phréatiques, des PCB, tout en mentant sans cesse concernant la sécurité de ses produits – vous savez les affaires courantes, l’habitude pour Monsanto quoi…

Monsanto persiste et signe, et s’avère difficile à éliminer, car il commence à intenter des procès insensés contre des fermiers, exploitants agricoles, tout en affirmant  qu’ils empiètent sur leurs brevets de graines OGM. Dans pratiquement toutes les affaires, des OGMs indésirables sont portés par le vent sur les terres des fermiers en contaminant leur récolte organique .

Non seulement ces monstrueux OGM anéantissent les récoltes biologiques et organiques des fermiers, mais les procès les conduisent à la faillite, tandis que la Cour suprême rend systématiquement des décisions en faveur de l’entreprise Monsanto.

En même temps, le Monstre commence à déposer des brevets sur des techniques d’élevage de porcs, revendiquant de ce fait, que tout élevage de porcs ressemblant à son brevet se rend coupable de vol de méthode. À ce point, il est facile d’imaginer que tous les élevages de porcs dans le monde copient Monsanto et se rendent coupables juridiquement de vol de méthode et de brevet.

Je tiens à signaler que l’entreprise Monsanto agit dans le cadre non pas de la logique, mais dans celui de la Loi, ainsi, en légalisant « l’illégalisable », Monsanto se rend propriétaire des idées les plus logiques, les plus communes à tous, dans le monde agricole, il se rend propriétaire des idées les plus anciennes sur l’élevage et l’agriculture afin de toucher des royalties sur tout ce qui se fait dans l’univers agricole mondial, et toujours dans le cadre de la loi, une loi faite pour des voyous qui va ruiner tous les exploitants de la terre et le pire, est le Traité transatlantique qui va donner à Monsanto le moyen de piller les terres des paysans français et européens avec ces brevets aberrants. Voilà ce que nos députés européens ont signé en faveur de l’entreprise Monsanto à notre insu.

Alors que le terrorisme mondial s’étend en Inde et que plus de 100 000 fermiers, sont mis en faillite par des mauvaises récoltes OGM, ces fermiers se suicident en buvant du RoundUp pour que leurs familles aient droit aux paiements de l’assurance décès. En réponse, le monstre profite de la situation dramatique en convoquant les médias pour leur confier un nouveau projet, celui d’assister des petits fermiers indiens en faisant don des mêmes semences OGM qui en premier lieu, était la cause des échecs des récoltes dans le pays! Forbes nomme alors Monsanto « l’entreprise de l’année. ».

- Sur le chiffre des 100 000 fermiers indiens suicidés, ce chiffre officiel ne prend pas en compte les femmes des agriculteurs qui se suicident également, et qui doubleraient le chiffre officiel, et il ne prend pas plus en compte les notes de la police qui déterminent si les suicidés sont des agriculteurs ou pas, ou si les morts sont des suicidés ou pas, ce qui, remis dans le contexte, ferait exploser les chiffres. L’Inde qui vient de démontrer que la culture organique offrait plus de rendement et de santé aux exploitants et aux consommateurs, revient peu à peu sur  l’entreprise Monsanto. À Madagascar, « un système bio quadruple le rendement des rizières… (reunion.1ère.fr)

De tous ces Produits alimentaires, la société qui se prétend biologique, organique, naturelle et écologique est tout sauf écologique. Monsanto ne veut pas soutenir la [1] Proposition 37, la mesure Californienne imposant l’étiquetage OGM sur les produits alimentaires contenant des OGM que Monsanto et ses amis producteurs d’OGM ont finalement aidé à supprimer.

- 25 états ont réclamé cette Proposition 37 à Washington, cette demande a été rejetée. Si les OGM sont si naturels et si bons pour le consommateur comme l’affirme Monsanto et consort, pourquoi le lui cacher ?

Parce que la société Whole Foods market, qui vend soi-disant du bio, dort dans le lit de Monsanto depuis longtemps, bourrant secrètement ses étagères avec des tarifs excessifs, et qui a frauduleusement fait de la publicité mensongère sur des produits alimentaires « naturels et biologiques(organique) » de la merde chargée en OGM, en pesticides, rBGH, en hormones et en antibiotiques. Ainsi, bien sûr, ils ne veulent pas l’étiquetage obligatoire sur leurs produits, car cela les exposerait comme de parfaits Fraudeurs avec leurs saloperies de marchandise alimentaires !

Plus de vingt entreprises favorables à biotechnologie incluant  WalMart, Pepsico et ConAgra ont récemment rencontré le FDA en faveur des lois d’étiquetage obligatoires, ceci après avoir combattu bec et ongles pour supprimer la proposition 37, Whole Foods voit une occasion de sauver la face et devient la première chaîne d’épicerie à annoncer l’étiquetage obligatoire de ses produits OGM (organisme génétiquement modifié) … en 2018!

Et si vous pensez que ces entreprises ont soudainement nourri une conscience, réfléchissez. Ils réagissent simplement au tollé du public sur la défaite de la Proposition 37 et en ouvrant des lois « ÉTIQUETANT les OGM » pour contourner n’importe quel changement véritable, gardant ainsi le statu quo intact.

Et pour prolonger l’insulte à la blessure mondiale, Monsanto et ses complices/partenaires Archer Daniels Midland, Sodexo and Tyson Foods écrivent et parrainent la Loi de Modernisation de Sécurité alimentaire de 2009 : HR 875.  Cette loi criminelle propose  aux fermes industrielles de production alimentaire un monopole virtuel et le contrôle de tous les produits alimentaires cultivés n’importe où dans le monde, dont un contrôle sur une arrière-cour de jardin et imposent des pénalités dures et des peines de prison à ceux qui n’utilisent pas de produits chimiques et des engrais OGM. Le président Obama a décidé que cette loi semblait raisonnable, c’est pourquoi il l’a validée.

Avec cette Loi, Monsanto prétend que seuls les OGM sont sûrs et que les aliments biologiques sont potentiellement responsables de répandre et de diffuser des maladies, ce qui doit être éradiqué de l’existence pour la sécurité du monde.

Si manger des boules de pesticide OGM est leur idée de nourriture saine, j’aimerais penser que le reste du monde est assez intelligent pour ne pas souscrire à cette philosophie.

De nouvelles révélations quant aux vraies intentions de Monsanto qui a fait voter la ridicule Loi «  HR 933 Continuing Resolution, aka Monsanto Protection Act» qu’Obama le robot Monsanto a signé. Cette loi qui déclare que peu importe à quel point les OGM de Monsanto sont nuisibles et peu importe combien de dévastation de l’environnement Monsanto répand sur le pays, des cours fédérales américaines ne peuvent pas l’empêcher de continuer à planter ses OGM n’importe où il le choisit. Oui, Obama a signé une disposition qui place Monsanto au-dessus de n’importe quelle loi et le rend plus puissant que le gouvernement lui-même. Nous devons nous demander qui est vraiment responsable du pays, parce que ce n’est pas certainement Obama!

De nombreux pays continuent d’accuser Monsanto de crimes contre l’humanité et à bannir cette entreprise, en lui disant « de dégager et de rester en dehors du pays! »

La recherche sur les origines latines du nom lui-même, « mon saint, » peut expliquer pourquoi les critiques s’y réfèrent souvent comme « MonSatan « . Mais plus intéressant du point de vue de la conspiration est que les francs-maçons et autres sociétés ésotériques assument les nombres assignés à chaque lettre dans notre alphabet latin et dans un système à six nombres. Sous ce même système de nombre, la valeur de l’entreprise Monsanto est le 6-6-6, soit le nombre de « la Bête », le diable.

Sachez qu’on peut encore réagir. Le Mal perd toujours à la fin une fois qu’il est largement exposé à la lumière de vérité comme c’est le cas aujourd’hui. Le fait que l’entreprise Monsanto mène le gouvernement à la baguette en ordonnant une législation exclusive pour protéger son leadership prouve ce point. Étant expulsés ailleurs, les États-Unis sont le dernier rempart de Monsanto, pour ainsi dire.

J’en profite pour rectifier l’auteur de cet article qui croit naïvement que les pays du monde rejettent Monsanto, à part la Russie, la Chine et un peu l’Inde, l’Europe se fait investir par Monsanto malgré le rejet citoyen et réussit à s’imposer en fraudant, en faisant voter des lois contradictoires pour s’implanter en France et ailleurs, en falsifiant, comme Monsanto le fait depuis le début, les études sur ses semences en intégrant les OGM de force dans la nourriture sans que personne ne le sache, la lécithine de soja est-elle OGM ou pas ? l’Amidon de maïs est-il OGM ou pas ? Le lait du chocolat ou autre préparation est-il OGM ou pas en France ? Starbuck Coffee appartient à Monsanto, le lait utilisé est OGM, Coca Cola et Pepsi appartiennent à Monsanto, le sucre est-il de l’aspartame, une neurotoxine OGM produite par l’entreprise Monsanto ? Les farines animales qu’on donne  au bétail sont-elles conçues à partir d’OGM, les maïs alimentaires exclusivement réservés à l’élevage sont-ils OGM ? Monsanto est comme une gangrène, il est partout et je suis navré de contredire l’auteur de ce courageux article, l’entreprise Monsanto est déjà en France.

Pourtant, même si aux USA beaucoup ont commencé à rendre les coups en protestant contre et rejetant les monstrueux OGM, choisissant de cultiver leurs propres produits alimentaires et acheter auprès des marchés de fermiers locaux au lieu des chaînes d’épicerie Monsanto.

Le réveil du peuple, qui commence aussi à voir qu’il a été trompé par des d’entreprises malhonnêtes et des criminels fédéraux et gouvernementaux empoisonnés par trop de pouvoir, de contrôle et l’avidité, qui a finalement abouti à la création de l’entreprise, la bête monstrueuse hors de contrôle.

Liste des employés et ex employés travaillant dans l’administration OBAM

 

Toby Moffet              Consultant Monsanto                                 US Congressman

Dennis DeConcini     Conseiller légal de Monsanto                     US Senateur

Margaret Miller        Superviser d’un laboratoire                        Directrice de la FDA, HFS

Marcia Hale   Dir. des affaires gouvernementales                      Employée Senior à la Maison      Blanche

Mickey Cantor          Membre de la Direction Monsanto              Ministère du Commerce

Virginia Weldon       Attaché de presse                                       CSA et Gore’s SDR…

La liste est longue, pas moins d’une vingtaine de personnes viennent de chez Monsato et sont des conseillers du Président Obama et l’influence sur sa politique.

Traduction assurée par Philippe A. Jandrok

Par E. Hanzai

Sources http://www.espritsciencemetaphysiques.com/entreprise-monsanto-lhistoire-complete.html

(1,3) http://bestmeal.info/monsanto/company-history.shtml
(2) http://www.sourcewatch.org/index.php/Monsanto
(4,5) http://www.pfnh.org/article.php?id=65

via: Global Research

Les eaux de la Manche plus radioactives qu'à Fukushima

prelevement_acro

C'est l'ACRO, "l'Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l'Ouest", un laboratoire indépendant d'analyse de la radioactivité, qui a fait cette annonce spectaculaire : Il y a plus de tritium (hydrogène radioactif) dans les eaux de la Manche que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima. L’ACRO effectue "une surveillance citoyenne" de la radioactivité dans l’environnement depuis de longues années. Elle effectue notamment des contrôles réguliers tout le long des côtes de la Manche afin de suivre l’impact des rejets en mer des installations nucléaires. L'ACRO se base sur un prélèvement d'eau de mer effectué le 17 octobre 2012 dans la Baie d'Ecalgrain. Une concentration record de tritium (isotope radioactif de l'hydrogène, qui est rejeté par les installations nucléaires) a été relevée : 110 Bq/L (becquerels par litre). Une concentration cinq fois supérieure à ce qui est relevé habituellement à cet endroit. A titre de comparaison, à proximité de la centrale de Fukushima, on relève aujourd'hui des concentrations en tritium allant de 3 à 13 Bq/L. Voir le reportage de Pierre-Marie Puaud et Cyril Duponchel (Intervenants : Antoine Bernollin, chargé d'études et Pierre Paris vice-président de l'ACRO) Selon l'Association, on n'avait jamais vu une telle concentration dans la Manche : "En dix ans de surveillance mensuelle à Goury, de 1998 à 2007 (ou 120 mesures), l'IRSN (l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) n'a JAMAIS mesuré de concentration supérieure à 33,3 Bq/L", explique l'association.


Les eaux de la Manche plus radioactives que... par Wakeup-

Posté par rusty james à 09:26 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Ecocide en Finland- La Mine de Talvivaara

 

talvivaara

La mine de Talvivaara basée à Sotkamo s’est vue accorder une licence pour extraire du nickel en 2006. Le groupe local activiste « Stop Talvivaara » dénonce que depuis 2008, l’entreprise a également commencer à extraire de l’uranium sans permis officiel. En dépit du fait que cela représente une violation de la législation environnementale, cela a également conduit à un énorme désastre environnemental en 2012. En effet, plusieurs fuites dans le bassin des eaux usées de l’usine ont été observées en 2008, en 2010 et en 2012. Des taux élevés de nickel et d’uranium ont été détectés dans les lacs des alentours après la dernière fuite en date. Il ne s’agit malheureusement que d’un cas d’écocide ayant lieu en Europe parmi d’autres. Une loi contre l’écocide pourrait protéger cette région finlandaise et beaucoup d’autres en Europe.http://www.stoptalvivaara.org/fi/en_adressi.html.

La fracturation hydraulique

(c) EcoFlight, Bruce Gordon

La fracturation hydraulique ou hydro facturation est une technique utilisée pour extraire des hydrocarbures comme les pétroles et gaz naturels présents directement au sein même d’une roche, dans des schistes, de nature argileuse. Afin de libérer ces ressources fossiles, un liquide sous pression est injecté dans ces mêmes roches en provoquant une fissuration massive de ces dernières ce qui permet de récupérer les pétrole(s) et gaz naturels s’y trouvant, souvent à de grandes profondeurs (entre 1,5 et 6 kms).

Cependant, un tel processus n’est pas sans importantes conséquences environnementales : pollution des nappes phréatiques, de l’air environnant les forages, fuites de gaz, contamination des sols par les substances chimiques additionnées aux eaux sous pression. Au-delà de l’aspect purement écologique, cette technique peut aussi constituer une menace pour la santé publique.

De plus, les scientifiques s’accordent à dire que les émissions en CO2 dégagées lors de la combustion de ces gaz de schistes sont beaucoup plus élevées que celles émises par des gaz naturels classiques. Ceci s’explique du fait d’éventuelles fuites de méthane rendues possibles lors de ces extractions. Le méthane est un gaz à effet de serre bien plus important que le dioxyde de carbone. On peut aussi ajouter, qu’il ne faut pas oublier le coût hydraulique d’un tel procédé, surtout lorsque l’on connaît l’importance de cette ressource actuellement dans le Monde.

La fracturation hydraulique intéresse, en Europe, un certain nombre de pays membres de l’Union, comme la Bulgarie, le Danemark, l’Allemagne ou encore la Pologne, où des scientifiques y espèrent une extraction importante de gaz par cette méthode. La France, quant à elle, a interdit, sur son territoire, l’utilisation de la fracturation hydraulique.

Disparition de colonies d’abeilles

Depuis 2008, il est de notoriété publique que la Clothianidine, pesticide utilisé pour protéger les semences des insectes nuisibles, en s’attaquant directement à leur système nerveux, est aussi néfaste pour les abeilles en contact avec l’insecticide. Pour preuve, en juillet 2008, plus de 11500 colonies d’abeilles ont été touchées par cette molécule entraînant la mort de millions d’entre elles dans le sud ouest de l’Allemagne. Peu après, l’agence allemande de sécurité alimentaire (BVL) en a suspendu la permission d’épandage dans le pays.

L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a publié, en janvier 2013, un avis sévère sur ce pesticide en y mettant en avant le risque de pollution élevée concernant le miel produit par les abeilles touchées. Pour autant, l’utilisation de la Clothiandine n’a toujours pas été interdite au sein de l’Union Européenne.

Les centrales nucléaires

427 réacteurs nucléaires sont en fonctionnement effectif dans 31 pays. Même en fonctionnement normal, la filière nucléaire affecte les humains et les écosystèmes. L’extraction minière de l’uranium génère d’énormes pollutions. Elle contamine des milliers de travailleurs et de riverains – souvent des autochtones discriminés et défavorisés – au Niger, en Inde, en Australie, au Canada, etc. Les faibles doses de radioactivité que les centrales nucléaires rejettent en permanence sont fortement suspectées d’augmenter le nombre de cancers de l’enfant jusqu’à 5 km alentour [2].

Quant aux accidents graves…

Le 26 avril 1986, le réacteur n° 4 de la centrale de Tchernobyl explose. Les rejets radioactifs contaminent principalement la Biélorussie, l’Ukraine et la Russie, mais également treize pays européens dont la France et, au-delà, l’hémisphère Nord.

En 2010, l’Académie des sciences de New York publie le bilan que d’éminents scientifiques russe et biélorusses ont consacré aux conséquences sanitaires de Tchernobyl [4]. Conclusion : 984 000 morts entre 1986 et 2004. La santé de millions d’autres personnes, absorbant de faibles doses de radioactivité dans l’eau et la nourriture contaminées, est affectée : la thyroïde, le système cardiovasculaire, les reins, le foie, le système immunitaire, hormonal et de reproduction sont touchés.

Il est bien trop tôt pour pouvoir dresser un bilan de la catastrophe de Fukushima, qui a débuté le 11 mars 2011. Il y a malheureusement tout lieu de craindre une gravité comparable ou supérieure à celle de Tchernobyl. En 2 ans, environ 350 000 personnes ont quitté leur domicile, mais le gouvernement cherche à faire revenir les évacués dans les zones contaminées. Les réacteurs accidentés continuent de relâcher de la radioactivité à hautes doses dans l’environnement. Premier ministre du Japon en 2011, Naoto Kan déclare aujourd’hui : « la meilleure sécurité dans le nucléaire, c’est de ne pas avoir de centrales nucléaires du tout. »

Des centaines d’entreprises européennes sont impliquées dans le secteur nucléaire, et parmi elles quelques acteurs mondiaux comme Areva, EDF ou GDF-Suez.

Les retombées de Fukushima

Deux ans et demi après le tsunami, les conséquences de la catastrophe nucléaire de Fukushima pèsent toujours sur les hommes et l’environnement.

Depuis le 11 mars 2011, la centrale nucléaire n’a jamais cessé de fuir, répandant des tonnes d’eau contaminées dans le Pacifique. Le 7 août 2013, le gouvernement japonais a confirmé que 300 tonnes environ se déversaient quotidiennement dans l’océan, menaçant gravement la chaîne alimentaire et les écosystèmes marins. 40% des poissons pêchés autour de Fukushima sont déjà impropres à la consommation, quarante espèces des grands fonds sont touchées. En janvier 2012, ce sont des phoques irradiés qui ont été découverts en Alaska

Il semble pourtant que ces fuites auraient pu être limitées ou évitées mais que Tepco, l’opérateur du site de Fukushima, aurait volontairement négligé la gestion des eaux contaminées dès le mois de mai 2011, pour des raisons financières et boursières…

La Grande Barrière de Corail en danger

La Grande Barrière de Corail est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981. Il s’agit du plus grand récif de coraux au monde, abritant 400 espèces de coraux, 1 500 espèces de poisons et 4 000 espèces de mollusques. La région dont la Grande Barrière de Corail fait partie, le Queensland, est l’une des plus dynamiques d’Australie en matière d’industries charbonnière et gazière. Malheureusement, le développement de ces industries est extrêmement nocif pour la Grande Barrière de Corail. Sans compter que la combustion de charbon représente l’énergie fossile qui contribue le plus au changement climatique le développement des industries de gaz et de charbon conduit au développement de ports et d’infrastructures contribuant à la dégradation de l’écosystème de la Grande Barrière de Corail.

La grande majorité de ces combustibles fossiles étant destinés à l’export, cela augmente le trafic marin autour du récif. La construction de ces infrastructures met également en danger les plages du récif, qui constituent le terrain de nidification des tortues et des oiseaux marins, et celui des mangroves, habitat naturel de la vie marine, des oiseaux et des animaux évoluant entre terre et mer.

Selon un rapport du Gouvernement australien, les activités minières pourraient également être partiellement responsables de la dégradation de la qualité de l’eau. Enfin, le développement des exportations de charbon a déjà dragué 52 581 000 m3 de la Grande Barrière de Corail entre 2007 et 2011 et le gouvernement australien ne semble pas décidé à s’arrêter puisqu’il vient de convenir du développement du site de l’Abbot Point sans en informer les Nations Unies. Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO menace de lister la Grande Barrière de Corail comme un écosystème menacé à moins que le pays ne se décide enfin à protéger le récif.

Parmi les banques européennes impliquées dans des projets d’exploitation de gaz ou de charbon de la Grande Barrière de Corail, on trouve notamment BNP Paribas, Crédit Agricole, Natixis, Royal Bank of Scotland, Société générale, Commerzbank, HSBC and ING group [8][9]

Le thon rouge d’Atlantique

L’engouement pour la cuisine japonaise et les sushis, depuis les années 70, ont fait du thon rouge l’une des espèces les plus menacées de la planète. On estime que leur population actuelle ne représente plus que 36% de ce qu’elle était dans les années 70, quand la pêche industrielle a commencé à lui porter un coup sévère.

Le thon, atteignant la maturité plus tard que les espèces à vie courte et son cycle de reproduction étant plus long il est difficile d’enrayer le déclin causé par la surpêche. D’autant que l’animal suscite  bien des convoitises : ce poisson qui ne valait rien dans les années 50, à peine quelques  0,09 euros au kilo, est aujourd’hui une manne pour les pêcheurs. En janvier 2013, à Tokyo, un spécimen de 222 kg a atteint le prix record de 1,31 millions d’euros, soit près de 6 000 euro  le kg !

Principalement pêché en Méditerranée par 7 pays européens (Espagne, France, Italie, Portugal, Malte, Grèce et Chypre), le thon rouge de l’Atlantique est un grand migrateur, ce qui complique encore l’application de règlements pour sa protection. Les méthodes de pêche industrielle, de plus en plus sophistiquées (utilisation d’avion, de radar et de GPS pour repérer les bancs), ne lui laissent aucune chance et ne donnent pas dans le détail.  Encerclés par les filets (avec toutes les autres espèces de passage à proximité), capturés vivants, les thons sont généralement transférés dans des cages (voir photo) avant d’être remorqués vers des fermes espagnoles, maltaises, tunisiennes ou grecques, où ils sont engraissés pendant quelques mois, avant d’être envoyés vers le japon (90% de la demande). Cerise sur le gâteau, ce système a des retombées dévastatrices sur l’environnement : les poisson sauvages venant volontiers se nourrir des restes de farine animale et d’antibiotiques dont sont gavés les poissons d’élevage.

« On estime que 80 % des ressources de thon rouge du Nord (Thunnus thynnus, aussi appelé thon rouge de l’Atlantique ou de Méditerranée) a disparu des années 1950 à 2010 », et que, « au rythme des régression des années 2000, le thon à l’état sauvage serait amené à disparaître aux alentours de 2050 »

Centrales électriques fonctionnant au charbon

Les émissions polluantes des centrales électriques fonctionnant au charbon causent près de 20 000 décès chaque année dans l’UE, selon un rapport publié, jeudi 7 mars 2013, par l’Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL). Un constat d’autant plus alarmant que « l’utilisation du charbon est en augmentation », selon Genon Jensen, directrice de l’organisation.

« Une cinquantaine de nouvelles centrales électriques fonctionnant au charbon est en projet » dans l’UE, dénonce HEAL. Une de ces nouvelles unités est prévue sur le site de la centrale électrique de Rybnik, en Pologne, gérée par l’électricien français EDF, et considérée comme l’une des 20 plus dangereuses pour la santé dans l’UE.

La combustion du charbon représente déjà 44 % des émissions mondiales de carbone produites par le secteur de la production d’énergie. L’utilisation du charbon a augmenté de 4 % en 2011 en Europe. L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France figurent parmi les dix premiers importateurs.

Les sables bitumineux de l’Alberta

Il s’agit du projet le plus polluant existant actuellement, le premier sur la liste des écocides. Sur un territoire de la taille de l’Angleterre, précédemment recouvert de vastes étendues de forêts boréales et de tourbières, des hydrocarbures lourds (bitumes) sont excavés de manières agressives, dans des mines à ciel ouvert.

Pour plus d’informations : http://archives.radio-canada.ca/economie_affaires/energie/clips/2061/)

Les compagnies européennes BP et Shell sont parties prenantes dans ce projet, soutenues financièrement par des banques européennes comme Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole, ING, Rabobank, RBS, et bien d’autres encore.

Mines à déplacement de sommet ou étêtages miniers (‘des montagnes qui perdent leur tête’)

Ce type d’exploitations minières à ciel ouvert induit un aplanissement du sommet d’une colline afin d’y extraire le charbon en y dévoilant une veine. Ce processus impacte aussi directement sur le paysage puisque sont déplacés des tonnes de roches, ré-empilées non loin de la mine, de façon à retrouver un semblant de colline. Toute la matière qui ne peut être directement réutilisée telle quelle (débris divers, terre, faune et flore) est déplacée dans les vallées et autres ruisseaux environnants avec des risques de pollutions importants du fait, entre autres, d’un usage massif d’explosifs. On retrouve ce type de mines dans les Appalaches, aux Etats-Unis, où cette technique constitue le principal mode d’exploitation utilisé. Dans l’ouest de la Virginie, aux Etats-Unis, la compagnie luxembourgeoise Arcelor Mittal est impliquée dans ce processus.

 

Centrales électriques fonctionnant au charbon

Les émissions polluantes des centrales électriques fonctionnant au charbon causent près de 20 000 décès chaque année dans l’UE, selon un rapport publié, jeudi 7 mars 2013, parl’Alliance pour la santé et l’environnement(HEAL). Un constat d’autant plus alarmant que « l’utilisation du charbon est en augmentation », selonGenon Jensen, directrice de l’organisation.

« Une cinquantaine de nouvelles centrales électriques fonctionnant au charbon est en projet » dans l’UE, dénonce HEAL. Une de ces nouvelles unités est prévue sur le site de la centrale électrique de Rybnik, en Pologne, gérée par l’électricien français EDF, et considérée comme l’une des 20 plus dangereuses pour la santé dans l’UE.

La combustion du charbon représente déjà 44 % des émissions mondiales de carbone produites par le secteur de la production d’énergie.

L’utilisation du charbon a augmenté de 4 % en 2011 en Europe. L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France figurent parmi les dix premiers importateurs.

L’Agent Orange, 1961-1971, Vietnam

« L’agent Orange » est le nom de code donné à une combinaison de pesticides : L’herbicide Orange (HO) and l’Agent LNX. Cet herbicide et ce défoliant ont été utilisés par l’armée Américaine dans le cadre de leur programme de guerre chimique appelé «  Opération Ranch Hand ». Entre 1961 et 1971, le gouvernement américain et la République du Vietnam (Vietnam du Sud) ont utilisés les « herbicides arc-en-ciel » (Les agents orange, rose, vert, violet, blanc et bleu) pour défolier forêts et mangroves dans le but de libérer de la place pour des installations militaires et de détruire les récoltes pour affamer l’ennemi (Le Vietnam du Nord et le Front de Libération National). Le plus connu de ces herbicides est l’Agent Orange, il a été utilisé entre 1965 et 1970 et des scientifiques estiment qu’environ 45 677 937 litres en ont été répandu pendant cette période. Au total, les « herbicides arc-en-ciel » représentent à peu près 72 millions de litres, ce qui signifie que l’Agent Orange en représente environ 60%.

Entre 100 000 et 2 millions d’hectares de terrains et de forêts ont été détruites par le biais de cet épandage chimique de guerre et le Cambodge et le Laos se trouvant près du Vietnam, ils n’ont pas été épargnés.

7 entreprises ont produit l’Agent Orange pendant la guerre, parmi elles, les multinationales Monsanto et Dow Chemicals. En juillet dernier, la cours suprême Nord-Coréenne à conclut que la corrélation entre l’herbicide et les maladies de peau développées par les anciens militaires était bien réelle. Elle a donc condamnée les deux entreprises à payer 315 000 euros afin de les indemniser.

Monsanto et Dow Chemicals ont réfuté la décision et il y a très peu de chance qu’ils soient obligés de payer des dommages et intérêts.

Durant son premier procès en 1970, l’entreprise Monsanto a falsifié des études « prouvant » l’absence de lien entre l’exposition à l’Agent Orange et le développement de cancers parmi les vétérans. Un rapport de Greenpeace datant de 1990 démontre comment ces études ont été truquées.

Même s’il n’existe pas d’acteurs européens directement impliqué, l’Agent Orange est un parfait d’exemple de la manière dont un écocide peut dévaster un pays pendant des décennies sans que personne n’en soit tenu pour responsable.

Huile de palme, Indonésie

© Wakx

Le palmier à huile est la plante oléagineuse avec le rendement d’huile par hectare le plus élevé connu aujourd’hui. Par exemple, entre 2001 et 2006, le rendement mondial moyen cumulé de l’huile de palme et de l’huile de palmiste était de 4,2 tonnes par hectare et par an contre 0,4 tonnes pour l’huile de soja et 0,6 tonnes pour l’huile de colza (1).La logique voudrait qu’il s’agisse donc de la plante oléagineuse qui nécessite le moins d’hectare pour sa culture, mais la productivité en a décidé autrement…

Aujourd’hui on trouve de l’huile de palme dans un produit manufacturé sur dix (margarine, nourriture industrielle, sucreries, détergents, rouge à lèvres, etc.) (2). L’huile de palme est également utilisée comme agro-carburant, la demande mondiale ne représente pour l’instant qu’1% du total de la production (3) mais cela devrait très vite augmenter (4).

La principale menace que représente l’huile de palme concerne la déforestation et les pays les plus touchés par ce fléau sont l’Indonésie et la Malaisie. Leur production commune représente 83% de la production mondiale. D’après le PNUE, il s’agit de la principale cause de destruction des forêts tropicales (5). En Indonésie, 6 millions d’hectares sont aujourd’hui consacrés à la production d’huile de palme et 4 autres millions d’hectares devraient être dédiés uniquement à la production d’agro-carburants d’ici 2015 (6).

La transformation de ces forêts tropicales en palmeraies menace la vie de nombreuses espèces animales et végétales, parmi lesquelles on retrouve l’emblématique Orang-Outan, probablement nommé ainsi d’après « Orang Hutan » le mot indonésien signifiant « personne de la forêt » (7).

Cela peut également être source de conflits sociaux lorsque les droits et les moyens de subsistance d’une communauté se retrouvent bafoués par ces transformations (8).

Les palmeraies sont également une menace pour le climat avec 1,8 milliards de tonnes de gaz à effets de serre relâchés dans l’atmosphère chaque année lors des incendies de déforestation des tourbières indonésiennes (9), sans oublier que cela affecte également la qualité de l’air des pays voisins (10).

Pour une tonne d’huile de palme produite, 2,5 tonnes d’effluents sont générées par traitement de l’huile dans les usines. Si ces effluents sont relâchés dans les rivières, cela peut entrainer une pollution de l’eau douce, ce qui affecte directement les hommes et l’environnement (11).

Les plantations d’huile de palme ne sont, toutefois, pas connues pour l’utilisation excessive de pesticides, pour la bonne raison qu’il existe des solutions biologiques pour les différents parasites de ces palmiers (12). Cela étant, les nutriments standards, tels que le nitrogène, le phosphore et le potassium sont tout de même injectés dans les palmiers (13) causant une perturbation des écosystèmes ainsi qu’une pollution des nappes phréatiques, des rivières, des lacs, ce qui engendre, à terme, une acidification de l’océan (14).

En Indonésie, le secteur de la monoculture d’huile de palme représente 3,7 millions de travailleurs directs (15).

En 2009, parmi les différents acteurs du secteur, voici le top 5 des entreprises productrices d’huile de palme : Wilmar (Singapore/US) (16); Sime Darby (Malaysia) (17); IOI Corps (Malaysia); Astra agro (Malaysia); KL Kepong (Malaysia) et le top 5 des entreprises acheteuse du produit : Unilever (Netherland); Nestlé (Switzerland); Procter&Gamble (US); Cargill (US) and Kraft foods (US) (18).

Les palmeraies sont également un problème en Afrique (19).

Disparition de la Mer D’Aral, Asie centrale

La Mer Aral se situe en Asie Centrale entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan. En 1960, sa surface représentait 68000 km² ce qui en faisait la 4ème plus grande mer intérieure du monde. Aujourd’hui elle a perdu plus de la moitié de sa surface et les trois quarts de son volume.

La Mer Aral était à l’origine alimentée par deux grands fleuves de la région : le Syr Daria et l’Amou Daria. Ces derniers ont été en partie détournés pour irriguer de vastes étendues de champs de coton ce qui a conduit à l’asséchement de la mer. En effet, à partir des années 60, l’URSS décide d’intensifier la culture du coton faisant ainsi passer la surface des terres irriguées de 4,5 millions d’hectares à quasiment 7 millions d’hectares en 1980.

La disparition planifiée de cette mer intérieure a eu des conséquences désastreuses sur un plan écologique, économique, social et sanitaire :

L’assèchement de la mer Aral a transformé la région en un vaste désert. La mer, mais aussi les lacs et les marais des deltas des deux fleuves ont aussi disparu laissant place à des déserts de sable. Dès lors, le climat de la région s’est modifié ; les températures moyennes qui oscillaient entre 25° en hiver à plus de 35° en été, varient maintenant entre -50° à plus 50°. La faune et la flore ont donc complètement disparu du fait de ces changements climatiques, de la désertification et la salinisation des sols. La pêche et l’agriculture de la région sont sinistrées ce qui conduit à un chômage important. Enfin, on constate des problème sociaux (difficulté d’accès à l’eau) et sanitaires : problèmes de santé liés au manque d’eau mais aussi du à la pollution des sols (sur-utilisation des engrais) et à leur salinisation (le taux de sel des sols a augmenté du fait d’un double effet : la disparition de la mer et l’irrigation des sols par une eau salée).

Les dirigeants URSS et l’actuelle Russie ont évidemment une lourde responsabilité dans le drame de la mer Aral et les conséquences actuelles puisqu’ils ont planifié cette agriculture intensive en détruisant délibérément l’écosystème de cette région. Ces pratiques ont été largement dénoncées dès l’indépendance des républiques d’Asie centrales par les nouveaux dirigeants qui promirent une attention plus accrue envers l’environnement. Ainsi, de 1990 à 1995, de nombreuses initiatives de coopérations régionales ont vu le jour ce qui s’est traduit par la signature de plusieurs accords. Toutefois, on constate aujourd’hui que, dans les faits, la situation a peu évoluée. Les intérêts économiques ont finalement pris le dessus et le Kazakhstan comme l’Ouzbékistan poursuivent la culture du coton de peur de dégrader la situation économique et sociale de leur pays.

Les effets des pesticides sur les oiseaux

© Karelj

Les oiseaux migrateurs joue un rôle important dans la gestion et le maintien de la biodiversité. Les insectivores participent à la lutte contre certains parasites et insectes ravageurs. Les rapaces, en prélevant de petits rongeurs, participent à la régulation des espèces. Les charognards empêchent le développement de maladies en nettoyant les carcasses d’animaux avant qu’elles ne se décomposent. Enfin, certains oiseaux, en transportant graines et glands, aident les végétaux à se disperser.Pourtant l’action de l’homme (destruction d’écosystèmes, chasse, empoisonnement aux pesticides, etc.) entraine aujourd’hui le déclin de milliers d’espèces oiseaux. Selon UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) 13% d’entre elles serait menacées d’extinction à l’heure actuelle. D’après l’ouvrage « Les oiseaux d’Europe » de BirdLife International, sur le continent européen 226 sont espèces menacées soit 43 % de l’avifaune.

En Europe, l’empoisonnement des oiseaux par le biais de pesticides est un véritable fléau qui décime les populations depuis des décennies. En effet, les premiers produits phytosanitaires de synthèse apparaissent dans les années 1940 et deviennent alors une référence dans la lutte contre les nuisibles tout en permettant une hausse des rendements agricoles. Ce n’est que plus tard que les effets de ces pesticides, et notamment du DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane) seront découverts.

Les effets du DDT, devenu l’insecticide le plus utilisé après la seconde guerre mondiale, sur les oiseaux, ont notamment étaient exposés grâce au livre « Silent spring » de la biologiste américaine Rachel Carlson publié en 1962. Cette dernière accuse le DDT d’être cancérigène et de reprotoxique, c’est à dire, nuisible à la reproduction des oiseaux en amincissant la coquille de leurs oeufs. Ce pesticide a été interdit en 1972 et ajouté à la liste des polluants organiques persistants (POP) de l’ONU.

Nevertheless, the use of pesticides continued. Producers were very creative in developing ever new products with severe side effects on biodiversity. Today, the most commonly used pesticides are neonicotinoids which damage our ecosystems by contaminating insects, plants, grounds and rivers.

En Europe, un quart des oiseaux nichent sur les terres agricoles et un nombre bien plus important y recherche sa nourriture. C’est pourquoi l’exposition aux pesticides agricole y est donc potentiellement considérable pour l’avifaune (l’exposition aux pesticides passant essentiellement par l’alimentation). Entre 1980 et 1990, partout en Europe, on observe une diminution moyenne de 30 à 40 % des populations d’oiseaux des zones agricoles. Preuve, s’il en faut, que d’autres pesticides menace ces espèces aujourd’hui.

Les néo-nicotinoïdes, pesticides les plus utilisés aujourd’hui viennent d’être étudiés dans un rapport de l’American Bird Conservancy de mars 2013. Ce dernier déclare ces pesticides mortels pour les oiseaux, au même titre que pour les abeilles. En Europe, un vote vient d’être adopté et interdira, à partir de décembre 2013, l’usage certains de ces néo-nicotinoïdes (clothianidine, thiaméthoxame et imidaclopride) pendant les deux prochaines années. Rien n’est donc joué et les leaders de l’agrofourniture n’ont pas l’intention de se laisser faire.

Syngenta (entreprise suisse) et Bayer (entreprise allemande) producteurs de néo-nicotinoïdes, demande à ce que l’Union Européenne retire sa proposition de restreindre leur usage en accusant le rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les risques de l’usage des néo-nicotinoïdes d’être fondamentalement incorrect.

Pollution dans le delta du Niger

Le delta du Niger, formé par le fleuve Niger au niveau de son embouchure dans l’océan Atlantique, est situé au Nigéria.

30 millions d’habitants vivent dans le delta du Niger. Quadrillée d’oléoducs et de puits appartenant à des industries comme Chevron, Exxon Mobil ou Total, cette région est constamment polluée par des fuites de pétrole.

L’exploitation pétrolière y a commencé il y a 50 ans et Shell est aujourd’hui le principal opérateur au Nigéria. D’après la firme, des malfaiteurs sont responsables de la majorité des fuites (vols, sabotages et activités terroristes). Mais d’après Amnesty International, l’entretien médiocre des infrastructures pétrolières et défaillance des équipements ont leur part de responsabilité.

Il s’agit d’une catastrophe écologique grave, mais également d’un drame que subissent chaque jour les habitants du delta.

Ils ne peuvent plus vivre de la terre, car celle-ci est trop polluée. Les pêcheurs doivent maintenant parcourir des dizaines de kilomètres pour trouver du poisson.

La justice néerlandaise a condamné le 30 janvier 2013 la filiale Shell Nigéria à payer des dédommagements à l’une des victimes ayant porté plainte devant le tribunal de La Haye pour ces fuites de pétrole. Si le tribunal a considéré que ces fuites étaient dues aux sabotages liés aux vols de pétrole, il a néanmoins statué qu’il incombait à Shell Nigéria d’intervenir pour empêcher l’altération de ses oléoducs.

En revanche, le tribunal a rejeté les autres plaintes des quatre fermiers et pêcheurs nigérians qui accusaient Shell la maison-mère d’avoir pollué leurs villages (notamment Goi et Oruma) dans le delta, assurant que le groupe n’avait pas l’obligation d’empêcher ses filiales « de faire du tort à des tiers ». La compagnie pétrolière n’a donc pas été jugée responsable en tant que société-mère d’un défaut d’entretien des installations.

http://www.endecocide.eu/examples-of-ecocide/?lang=fr