la télévision machine à hypnotiser les esprits.

awesome-gif-wallpaper-1

On a appelé tube de Crookes les premiers tubes à rayons cathodiques.

Pourquoi ce nom ? c’est le nom de son inventeur William Crookes

On a appelé tube de Crookes les premiers tubes à rayons cathodiques.

Pourquoi ce nom ? c’est le nom de son inventeur William Crookes

Intérressons nous à William Crookes, ce que dit wikipedia c’ est un nous à William Crookes, ce que dit wikipedia c’ est un chimiste et un physicien britannique, né à Londres le 17 juin 1832 et mort à Notting Hill à Londres le 4 avril 1919. Il a donné son nom à la technique des tubes de Crookes, grâce auxquels ont été découverts par exemple les rayons X. Il est également connu pour des études concernant les médiums.

Ce tube de Crookes est rempli d'un gaz à basse pression. Une tension électrique élevée est appliquée entre la cathode (à l'extrémité gauche) et l'anode (à l'extrémité du coude sous le tube). À la cathode, cette tension fait naître un faisceau d'électrons qui se déplacent en ligne droite (la faible lueur bleue au centre du tube), tant qu'ils ne heurtent pas d'atomes de gaz. À la droite, une pièce métallique en forme de croix de Malte bloque en partie ce flux d'électrons, ce qui crée une ombre à l'extrémité droite. Les autres électrons frappent le fond du tube et le rendent en partie luminescent (lueur vert pâle). Dans le coude sous le tube, le gaz s'illumine (lueur bleu) au passage des électrons déviés, collectés par l'anode
En savoir plus sur http://dajjalmagazine.e-monsite.com/pages/news/l-origine-satanique-de-l-athee-les-vices-sion-la-tv-1.html#pmmO291FVgRdXZxB.99

Le côté occulte de la télé (tube cathodique)

Addiction à la télévision

Posté par rusty james à 11:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


Un pas de plus vers Minority Report

28159231-680x330

Par Raphaël Stencher

Le gouvernement américain et des entreprises technologiques travaillent sur un projet prédictif des cyberattaques.

L’initiative vient de l’ODNI américain (Office of The Director of National Intelligence), c’est-à-dire la direction des services de renseignement US. Cet organisme a demandé à des entreprises privées ainsi qu’à des universités de travailler au développement d’un système informatique capable de prédire les cyber incursions avant qu’elles ne se produisent en se basant sur du Big Data autour de très gros volumes de données, y compris les réseaux sociaux ou encore les transactions bitcoin dans le cas où elle seraient « désanonymisées ».

Le projet est né au mois de janvier dernier sous la houlette de l’IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity) l’une des branches de l’ODNI. Baptisé CAUSE (Cyber-attack Automated Unonventional Sensor Environment), l’initiative a déjà séduit IBM et plusieurs sociétés spécialisées en cyber-sécurité ainsi que des groupes publics.

Un système opérationnel d'ici 3 à 5 ans

L’objectif est de développer un tel système prédictif à un horizon de 3 à 5 ans. Le programme de R&D vise à un système informatique totalement automatique et autonome, indépendant de toute intervention humaine capable de déceler des événements à venir dans 4 catégories : accès non autorisés, Attaques en DOS et DDOS (Distributed Denial of Service) code malicieux et scans et éléments de preuves sur les personnes qui accèdent à ces systèmes. De manière assez étonnante, il est précisé que le programme CAUSE ne sera pas classifié.

Ce projet doit mettre au travail ensemble des informaticiens, des spécialistes des données, des mathématiciens, statisticiens, spécialistes de sciences humaines ainsi que des spécialistes en cyber-sécurité. Lors du premier rassemblement de présentation, plus de 150 sociétés privées et universités étaient présentes. Il reste à régler le financement d’un tel projet qui devrait démarrer effectivement à l’été 2015 et durer 5 années.

http://www.mag-securs.com/news/articletype/articleview/articleid/34575/un-pas-de-plus-vers-minority-report.aspx

ABEILLES : UNE GIGANTESQUE ESCROQUERIE EST EN TRAIN DE SE METTRE EN PLACE À BRUXELLES

26

Madame, Monsieur,

Une gigantesque escroquerie est en train de se mettre en place à Bruxelles, aux dépens des abeilles, de la biodiversité... et de tous les citoyens qui se battent depuis des années pour faire interdire les pesticides « tueurs d'abeilles » en Europe et dans le monde !

Nous devons la stopper net, avant qu'elle n'ait des conséquences dramatiques sur nos cultures et notre alimentation à l'avenir. Je vous demande de signer de toute urgence la pétition européenne ci-jointe et de la faire circuler autour de vous autant que vous le pourrez.

Il n'y a pas un instant à perdre.

Après des années de lutte acharnée des citoyens et des apiculteurs, la Commission européenne s'est officiellement décidé à interdire 3 pesticides néonicotinoïdes extrêmement dangereux pour les abeilles.

Les associations ont crié victoire et baissé la garde. Pourtant...

Le compromis que devrait adopter Bruxelles est en réalité un plan désastreux imposé par les multinationales agrochimiques comme Bayer, Syngenta et compagnie, qui mènent depuis des mois un lobbying effréné et extrêmement agressif pour arriver à ce résultat.

Objectif : Contrer la volonté des citoyens européens et empêcher l'interdiction REELLE des pesticides tueurs-d'abeilles – malgré les recommandations expresses des autorités sanitaires françaises et européennes... Pour sécuriser les centaines de millions d'euros de profit annuel que ces produits rapportent aux grosses firmes qui les produisent !

Officiellement, les 3 pesticides les plus dangereux seront interdits pour une durée-test de deux ans à l'issue de laquelle les autorités sanitaires contrôleront si l'interdiction a mis un terme au massacre des abeilles, et s'il faut ou non interdire définitivement les néonicotinoides.

Or, cette soi-disant interdiction n'aura aucun effet sur la santé des abeilles !

En fait, les 3 pesticides tueurs-d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année – sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques – empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».

De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à trois ans après le traitement, et que les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles !

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits – et pour longtemps !

C'est un plan diabolique, qui nous promet un désastre environnemental sans précédent.

Nous pouvons encore empêcher ça. MAIS IL FAUT AGIR VITE : d'ici quelques jours, la Commission européenne se prononcera sur sa version définitive du règlement européen concernant ces 3 pesticides tueurs d'abeilles.

Nous devons agir avant, pour exiger l'interdiction REELLE de ces pesticides ! Signez dès maintenant la pétition européenne pour contrer les lobbys en cliquant ici !

Si nous ne faisons rien, voici ce qui va se passer dans les 2 prochaines années :

- les pesticides néonicotinoïdes continueront à être utilisés pour les cultures d'hiver, imprégnant ainsi durablement les sols et l'eau...

- les cultures de printemps et d'été "non traitées" seront infectées par les résidus de ces pesticides, et empoisonneront les abeilles...

- la mortalité massive des abeilles ne déclinera pas, malgré la soi-disant "interdiction" des néonicotinoïdes

- Syngenta, Monsanto, Bayer et tous les laboratoires agrochimiques pourront à loisir clamer que leurs produits n'ont rien à voir avec la mortalité des abeilles, et obtenir leur réhabilitation totale sur le marché.

Et là, il ne nous restera plus que nos yeux pour pleurer...

Il faut tuer dans l'oeuf ce plan démoniaque, et exiger de la Commission européenne qu'elle interdise purement et simplement ces pesticides tueurs d'abeilles, comme elle prétend le faire d'ailleurs !

Pas de compromissions, pas de petits arrangements... Si l'on doit faire un test de 2 ans pour évaluer réellement l'impact de ces pesticides sur les pollinisateurs, alors allons-y franchement !

Les agriculteurs eux-mêmes n'auraient pas à y perdre :

d'après l'INRA, on pourrait réduire rapidement la consommation de pesticides en France de 30 à 40 % – sans aucune perte de revenus pour les agriculteurs – en revenant simplement à un système de rotation des cultures qui permettrait de combattre efficacement les parasites en réduisant durablement l'usage des traitements chimiques.

Ca représente tout de même, pour la France uniquement, plus de 20 000 tonnes de substances ultra-toxiques déversés chaque année en pure perte dans nos campagnes !

En fait, les seuls qui seraient ébranlés, ce seraient les chiffres d'affaires des géants de l'agrochimie... Mais la Nature n'a que faire de leurs profits !

Alors s'il vous plaît, aidez Pollinis à créer une véritable onde de choc à travers le pays et l'Europe toute entière, pour que notre pression sur la Commission européenne soit plus forte que celle des lobbys agrochimistes qui sacrifieraient sans vergogne votre santé, votre alimentation et l'avenir même de la Nature pour satisfaire à leurs profits immédiats.

Signez la pétition, et transmettez cet e-mail à un maximum de personnes autour de vous.

D'avance, merci !

Nicolas Laarman
Délégué général Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature

Jetez votre box, connectez-vous à l’internet associatif !

Internet

Alors que les attaques contre la neutralité du net se font de plus en plus pressantes, que les révélations sur la surveillance du réseau se succèdent, il est temps de redécouvrir une autre manière de se connecter à Internet. Passer de consommateur chez Orange ou Free à adhérent d’un Fournisseur d’accès à internet (FAI) associatif, c’est possible. Mode d’emploi.

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous disposez certainement d’une connexion internet. Qui vous connecte ? Orange, Free ou SFR probablement. Mais savez-vous que rien ne vous oblige à passer par ces structures marchandes ? Il existe aussi des Fournisseurs d’accès à internet (FAI) associatifs. De simples associations regroupant quelques dizaines ou centaines d’abonnés, qui permettent de se connecter en Adsl ou en Wifi. Pour un tarif à peine plus élevé ou équivalent à celui d’une box classique, accédez à internet via un réseau qui ne fouille pas dans vos connections, et devenez acteur de votre propre réseau.

La plus ancienne de ces associations, French Data Network a été créée en 1992, bien avant les offres des géants actuels. A cette époque, seules quelques associations rassemblant des précurseurs offrent ce type de connexion et permettent l’accès à internet. Premiers arrivés sur le réseau, les acteurs associatifs en ont été totalement marginalisés avec la massification d’internet (deux ménages sur trois disposent d’une connexion à domicile, selon l’Insee). Aujourd’hui, 21 d’entre eux, tous gérés par des bénévoles, sont rassemblés au sein de la Fédération FDN. Dont les principes fondateurs sont le bénévolat, la solidarité, le fonctionnement démocratique et à but non lucratif, la défense et la promotion de la neutralité du Net.

Du très local au national

« Parmi les membres de la Fédération, tous ont des modèles et des modes de fonctionnement différents, du très local au national », décrit son président Benjamin Bayart. Le très local, c’est par exemple Sameswireless : une association qui depuis 2009 fournit internet à la commune de Sames (Pyrénées-Atlantiques). Elle compte aujourd’hui 150 abonnés sur 200 foyers de la commune. Pendant longtemps celle-ci n’a pas été desservie car jugée peu rentable. Jusqu’à ce qu’Orange s’y aventure. « L’opérateur s’est décidé à couvrir la zone avec l’Adsl depuis 2 ans, explique Benjamin Bayart. Mais leur offre est plus chère, et de moins bonne qualité. Sameswireless a conservé ses abonnés ! »

L’accès à internet fourni par Sameswireless provient d’un réseau wifi envoyé par une antenne relais depuis la commune voisine. L’association, qui a mis en place les antennes relais et assure leur entretien, offre à ses adhérents une connexion de 8Mb/s pour 15 euros par mois. Lors de leur adhésion et de l’ouverture de leur connexion, les usagers doivent également payer un « ticket d’entrée » initial de 100 euros. Les tarifs des FAI associatifs ne sont pas très cher comparés aux offres des géants de l’internet : 29 euros par mois chez FDN.fr ou 32 euros par mois chez Franciliens.net, par exemple.

Outre le wifi, d’autre réseaux fonctionnent avec la fibre ou une connexion Adsl, comme Aquilenet en Aquitaine ou Illyse en Rhône-Alpes : avec ces fournisseurs, il suffit de demander un abonnement au service d’accès Internet pour votre ligne, remplacer la box classique par un modem à brancher sur cette ligne pour être ainsi connecté au réseau associatif concerné. Des "tunnels" ou réseaux privés virtuels (VPN) permettent de connecter in fine votre ligne téléphonique au réseau du FAI de votre choix. Certes, vous ne bénéficierez plus de la télévision numérique, dont les contenus sont cependant accessibles via Internet. Vous pourrez continuer à téléphoner gratuitement grâce au protocole SIP (« Session Initiation Protocol ») qui offre un service équivalent à Skype, mais totalement libre.

Les FAI dont vous êtes les héros

La Fédération FDN s’est donnée pour mission d’accompagner les personnes qui souhaitent créer leur propre FAI. La démarche n’a rien d’infranchissable : il suffit de créer une association, de la déclarer à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), faire quelques configurations techniques et évidemment disposer d’un peu de temps. Un wiki - mode d’emploi est disponible sur le site de la Fédération. Celle-ci propose également un soutien pour les formalités administratives. L’association French Data Network peut aussi donner un coup de main en hébergeant le nouveau FAI sur son réseau le temps qu’il dispose de suffisamment d’abonnés pour devenir autonome. « L’idéal est de disposer au départ de quelques milliers d’euros et d’une cinquantaine à une centaine d’abonnés potentiels », précise Benjamin Bayart.

Durant des années, ces associations n’ont rassemblé que quelques militants convaincus de la pertinence d’un accès internet non lucratif. Le mouvement connait aujourd’hui un nouvel engouement : une quarantaine de projets se développent actuellement avec le soutien de la Fédération (voir la carte des projets). En cause : les attaques de plus en plus visibles et explicites de la part de nombreux lobbys contre la « neutralité du net ». Cette neutralité est censée garantir un accès égal à l’Internet, quel que soit votre opérateur, votre abonnement ou les sites web que vous visitez. Depuis les lois Hadopi pour enrayer le téléchargement jugé illégal jusqu’aux révélation d’Edward Snowden sur les méthodes de surveillance des États-Unis, ou les pratiques de certains FAI visant à faciliter ou à rendre plus difficile l’accès à tel contenu, cette neutralité est mise à mal.

Maîtriser les informations et les flux

« Les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) classiques ont des problèmes de rentabilité et cherchent à produire suffisamment pour le moins cher possible, explique Benjamin Bayart. Ils sont prêts à sacrifier la qualité de service, la hotline, brider les débits pour optimiser leurs coûts. Alors que nous, nous produisons le réseau que veulent les adhérents ». Fournisseur d’accès n’est pas une activité très rentable, car elle peut nécessiter d’importants travaux d’infrastructure : creuser des trottoirs, tirer des câbles... Mais la valeur des informations qui passent par les tuyaux est, elle, immense, comme le prouve la capitalisation actuelle des Google, Facebook ou Apple. La tentation est donc grande pour celui qui possède ces tuyaux de jeter un coup d’œil sur ce qu’il y passe. Voire de prioriser tel ou tel contenu, contre rémunération.

Quand certains abonnés d’Orange ont constaté des lenteurs sur Youtube au printemps dernier, l’opérateur leur a répondu : « Nous sommes en discussion avec YouTube pour améliorer la lecture des vidéos proposées par cette plate-forme ». Étrangement, la qualité de lecture des vidéos proposées par Dailymotion (une plate-forme de vidéos concurrente de Youtube) sur le réseau d’Orange ne souffre pas des mêmes maux. Rien à voir évidemment avec le fait que Dailymotion soit la propriété à 100%... d’Orange ! Bien évidemment tout le monde se défend de filtrer quoique ce soit.

La prise de conscience des abus pratiqués par certains acteurs du net ne peut que redonner du souffle aux FAI alternatifs. « Après les FAI locaux, les futurs fournisseurs d’accès associatifs s’organiseront autour de centres d’intérêts communs », estime Benjamin Bayart. L’appropriation collective des moyens de communication est en route.

Mathieu Lapprand

http://www.bastamag.net/article3227.html

Posté par rusty james à 18:41 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

Les implants pourraient etre remplacés par le tatouage RFID plus populaire

1Tatouagelectronique

Par La rédaction de ZDNet.fr |

800px-Dr

Directrice de la Darpa, l’agence de recherche de l’armée américaine, de mi-2009 à mars 2012, Regina Dugan l’a quittée l’an dernier pour diriger les "projets spéciaux" chez Motorola, détenu par Google. Elle a exposé le 29 mai à la conférence annuelle All Things Digital quelques-uns de ces projets.
Le premier est un tatouage électronique (en fait plutôt une sorte de patch, l’objet n’étant pas définitivement dans la peau) qui pourrait servir à s’identifier. C’est un projet développé par MC10, une entreprise partenaire de Motorola ; Regina Dugan a montré un de ces tatouages électroniques, qu’elle porte à l’avant-bras.
Une pilule qui émet un signal depuis le tube digestif 
L’objet contient une antenne et des capteurs intégrés, et Motorola s’intéresse à l’ajout d’éléments d’identité à cette technologie. Selon Dugan, les jeunes adoreraient porter des tatouages électroniques, "tant que ça n’emmerde pas leurs parents". ben voyons
Dans la même veine de l’authentification intégrée, elle a montré une pilule à avaler, qui réagit à l’acide de l’estomac en produisant assez d’électricité pour produire un signal, qui via le corps deviendrait un mot de passe. Cette pilule est créée par une entreprise nommée Proteus Digital Health ; elle a été autorisée par la Federal Drug Administration (FDA).
Ce genre d’innovations ne sont pas près d’arriver dans le commerce( dit elle ,tu penses ), "mais c’est un signe de la nouvelle audace chez Motorola", a expliqué le patron de Dugan, Dennis Woodside, qui dirige Motorola. "Si vous voulez être sûrs que votre innovation échoue, a déclaré Regina Dugan, essayez d’en exclure le risque. L’ennui est l’ennemi de l’innovation."


Le vaccin HiB provoque le diabète de type 1 selon l'étude du British Medical Journal

 

Il est étonnant de voir comment la manipulation des statistiques permet d’accorder un laissez-passer aux vaccins. En voici un exemple : une étude affirme qu’il n’y a aucune augmentation du diabète de type 1 statistiquement significative après la vaccination HiB. Une lecture attentive des chiffres documente cependant une histoire complètement différente.

 

Par Heidi Stevenson,12 février 2013. (Gaia Health)

 

Dans une espèce de double langage étonnant, le British Medical Journal (BMJ) a publié une étude dont les conclusions montrent qu’il n’y a pas de lien entre le vaccin HIB et le diabète, bien que les chiffres montrent clairement que ce lien existe.

 

Il reste donc peu de doute quant au fait que le vaccin HiB provoque le diabète de type 1.

 

Comment a-t-on donc réussi cette espèce de prestidigitation ? Grâce aux statistiques bien évidemment.

 

L’étude a examiné trois groupes distincts d’enfants finlandais :

 

·          Cohorte 1 : 128.936 enfants nés entre le 1er octobre 1983 et le 1er septembre 1985, 24 mois avant que le vaccin de Haemophilus Influenzae type B (HiB) ne soit administré.

·          Cohorte 2 : 59.238 enfants nés entre le 1er octobre 1985 et le 1er septembre 1987 (nombres impairs) auxquels on a administré le vaccin HiB respectivement à 3, 4, 6 mois et à 14 -18 mois.

·          Cohorte 3 : 57.114 enfants nés entre le 1er octobre 1985 et le 1er septembre 1987 (jours pairs) auxquels on a administré le vaccin HiB une seule fois, soit à 24 mois.

 

Pour simplifier : la Cohorte 1 n’a pas reçu le vaccin HiB. La Cohorte 2 a reçu 4 doses du vaccin HiB à 18 mois et la Cohorte 3 a reçu une simple dose du vaccin à 24 mois.

 

Ci-dessous le tableau reprenant les résultats de l’étude :

 

 HIB-tableau-1

 Traduction de ces chiffres en pourcentages :

 

·          Cohorte 1 (pas de vaccin HiB)) : 0,34% ont fait le diabète de type 1

·          Cohorte 2 ( 4 vaccins HiB) :        0,40% ont fait le diabète de type 1

·          Cohorte 3 ( 1 vaccin HiB) :          0,37% ont fait le diabète de type 1.

 

Comme les taux de diabète de type 1 sont relativement faibles, les auteurs ont pu affirmer qu’il n’y avait pas de différence statistiquement significative dans les taux de diabète de type 1 chez les trois groupes. Dans certains cas, il s’agit d’une approche valable. Toutefois dans le cas qui nous occupe ce n’est certainement pas le cas. Ce qui importe, c’est la relation entre les groupes et non les chiffres globaux.

 

Il est dès lors raisonnable d’affirmer :

 

·          Les enfants qui ont reçu une seule dose du vaccin anti-HiB avaient 8,8% plus de risque de développer un diabète de type 1 que ceux qui n’avaient  reçu aucun vaccin HiB.

·          Les enfants qui ont reçu 4 doses du vaccin anti-HiB avaient 17,6% plus de risque de développer un diabète de type 1 que ceux qui n’avaient reçu aucun vaccin HiB.

 

Il s’agit là d’une découverte importante. Ces résultats viennent confirmer, et s’ajoutent à ceux qui concernent des milliers d’enfants finlandais qui souffrent aujourd’hui de diabète de type 1 à la suite du programme de vaccinations.

 

Les auteurs de l’étude ont complètement ignoré un fait bien connu, à savoir que les effets indésirables ne se présentent pas souvent dans de petits groupes étant donné qu’ils ne sont pas très fréquents. Pour que la réalité se manifeste, il s’agit d’étudier le problème sur de grands groupes. Alors seulement on pourra constater que le vaccin HiB est bel et bien à l’origine du diabète de type 1 chez un grand nombre d’enfants.

 

HiB-tableau-2

Ce graphique provient du rapport du BMJ. Il concerne seulement deux cohortes qui ont reçu le vaccin HiB, mais la distinction entre les deux est évidente : les enfants qui ont reçu le plus de doses de vaccins et qui les ont reçues plus tôt dans leur vie sont précisément ceux qui sont le plus susceptibles de développer un diabète de type 1.

 

Les enfants qui n’ont pas reçu le vaccin HiB ont moins de la moitié de chances de développer un diabète de type 1. (8,8% contre 17,6%).

 

On peut noter ici le tour de passe-passe statistique qui est utilisé pour masquer les véritables résultats. Il est à noter que la fréquence du diabète de type 1 est donnée en termes de personnes/année ? Qu’est-ce que cela veut dire que 300 cas de diabète se produiront au fil des années sur 100.000 personnes ? En fait, cela ne veut pas dire grand-chose. Ces chiffres ne vous disent pas combien d’enfants développent un diabète. La seule chose qu’ils montrent c’est que les enfants qui ont reçu plus de doses du vaccin HiB étaient davantage susceptibles de faire un diabète de type 1 – mais ces chiffres ne nous disent pas combien en plus. Il s’agit d’un faux-fuyant sans éclaircissement.

 

LES VERITABLES IMPLICATIONS

 

Quand on planifie des programmes de vaccinations qui concerneront des millions de personnes, ces différences importent ; elles revêtent même une grande importance.

 

Dans le cas de la vaccination HiB en Finlande - une population de 5,4 millions de personnes et 55.000 bébés qui naissent chaque année – cela signifie 33 cas de diabète de type 1, par an, et cela chaque année.

 

Nous pouvons considérer que le taux de natalité en Finlande est relativement faible, mais si nous extrapolons maintenant aux Etats-Unis avec une population de 314 millions d’habitants, cela fait environ 58 fois plus de personnes. Le calendrier de vaccinations américain est quasi le même que celui de la Finlande.

 

eca_034

L’administration du vaccin anti-HiB aux Etats-Unis aux mêmes taux qu’il fut administré en Finlande, aurait comme résultat que 1.914 enfants développeraient un diabète de type 1 chaque année.

 

Ce sont donc des milliers de cas supplémentaires de diabète de type 1, et ces cas de diabète ne sont comptabilisés que jusqu’à l’âge de 10 ans!

 

Donc année après année, ce sont des milliers d’enfants qui développeraient un diabète de type 1 à la suite de la vaccination HiB. Toute argumentation qui prétendrait que nos vues ne sont pas réalistes irait à l’encontre du volume de connaissances qui démontrent bel et bien que cette maladie est devenue beaucoup plus répandue.

 

Ces enfants auront sûrement une vie beaucoup plus courte suite à leur état de santé dégradé. Leur développement neurologique est susceptible d’être entravé, leur intelligence diminuée à la suite de dommages cérébraux structurels. Nous savons tous que le diabète est susceptible de provoquer des neuropathies, de la gangrène qui nécessite parfois l’amputation de membres.

 

A mon humble avis, cette étude n’est rien d’autre que de la science de pacotille, une pseudo étude destinée à donner l’impression qu’il n’y a aucun lien entre le vaccin HiB et le diabète de type 1. Il n’empêche que la vérité est clairement révélée par les chiffres mêmes de l’étude. On est en droit de se demander comment les pseudo-scientifiques, les médecins, les gens de Big Pharma, les Agences gouvernementales et les Fondations vouées à la promotion des vaccins peuvent encore se regarder dans la glace.

 

Source:

 

Association between type 1 diabetes and Haemophilus influenzae type b vaccination: birth cohort study, BMJ; Marjatta Karvonen, senior researcher; Zygimantas Cepaitis, researcher; Jaakko Tuomilehto, research professor; BMJ 1999;318:1169

 http://www.initiativecitoyenne.be/article-le-vaccin-hib-provoque-le-diabete-de-type-1-l-etude-du-british-medical-journal-115353367.html

 

Posté par rusty james à 08:25 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Le premier homme infecté par un virus... informatique

 

Cyber-criminels-300x225

Le docteur Mark Gasson, travaillant à l'Université de Reading a démontré que la puce qu'il s'était implanté dans la main pouvait contaminer des systèmes de contrôle externes à l'aide d'un virus informatique. Ensuite, si d'autres puces électroniques sont connectées au système, elles peuvent à leur tour être contaminées par le virus.Le docteur Gasson a mis en garde sur de tels faits dans le futur, où la médecine emploiera de plus en plus d'appareils électroniques, comme les pacemakers, les implants, etc... Comme ces produits médicaux deviennent de plus en plus sophistiqués, ils pourraient être contaminés par des virus présents dans d'autres implants sous-cutanés. "Ce type de technologies apporte de nombreux bénéfices, mais elle leur associe aussi des risques. Si quelqu'un pouvait alors accéder à ce type d'implants médical, le souci serait sérieux, car si quelqu'un veut nous faire du mal, cela pourrait poser un problème", déclare-t-il.
Si un moyen d'améliorer la mémoire ou le QI d'une personne est découvert, beaucoup de gens pourraient alors décider de s'implanter des puces, et si les RFID sont piratées nul ne sait les dégâts qu'ils pourraient produire sur leurs cervaux...


Le premier homme infecté par un virus... informatique

Un chercheur britannique indique être le premier homme a avoir été contaminé par un virus informatique. Mark Gasson, est chercheur/professeur à l’université de Reading, au Royaume-Uni. Il vient d'annoncer dans le Telegraph, un quotidien britannique, qu'il est le premier homme a avoir été contaminé par un virus informatique. Le journal 20 minutes, qui se fait l'écho de cette infection, explique que cette contamination serait passée par une puce implantée dans la main du chercheur. Un peu comme celles utilisées sur les animaux, dans les zoos et autres réserves animalières. La puce été programmée pour ouvrir des portes de sécurité et débloquer le téléphone portable de Mark Gasson. « Avec les bénéfices de ce type de technologies viennent aussi les risques, indique le professeur à BBC News, Nous pouvons nous améliorer dans une certaine mesure, mais ce sera comme avec les améliorations concernant d’autres technologies, les téléphones portables par exemple, ils deviennent vulnérables face à des risques de sécurité ou des virus informatiques».

Pendant ce temps...
En France, des chercheurs de chez Trusted Labs (Eric Vétillard et Anthony Ferrari) et une équipe d’Oberthur Technologies de Pessac (Hugues Thiébeauld, Vincent Guérin et Guillaume Barbu, de Telecom ParisTech) ont expliqué lors de la conférence CARDIS 2010 qui s'est déroulé en avril dans la ville allemande de Passaut, que les puces pouvaient être attaquées, modifiées, à distance, avec un laser. Deux attaques possibles, une physique, l'autre logique. La première consiste à introduire un virus informatique au cœur de la puce. La seconde enregistre ou perturbe le fonctionnement électronique du système.
Les deux équipes ont démontré leur prise de contrôle sur les puces. Oberthur a modifié les signatures numériques des logiciels (corruption d'une puce gérant un accès). Trusted Logic a pu récupérer des clés secrètes de cryptographie implantée dans la puce.
 

Posté par rusty james à 18:51 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

L'ordinateur : une prison psychotronique de la conscience

prison


Les USA sont à la racine et au centre du réseau informatique mondial. Depuis les années 70, les représentants des nations indiennes commencent à relever la tête, après la terrible répression qu’ils ont subie. En discutant avec certains chefs de tribus amérindiennes (ils sont présents au Canada – et ils parlent très bien le français !), j’ai vu certaines de mes idées sur la destinée du continent nord-américain confirmées par leurs anciennes prophéties. La culture informatique et médiatique est en passe de devenir le passage obligé de toute une génération. Mais le réseau informatique mondial est « une prison pour ton esprit », comme le dit Morpheus à Neo dans le premier film Matrix. Cette prison est construite par une intelligence non-humaine, absolument opposée au plan établi par la Fraternité de la Vie pour l’humanité. Où se trouvent les murs, les barreaux de cette prison, mais aussi la porte qui permet d’en sortir, et d’en sortir avant qu’il ne soit trop tard ? C’est ce que je voudrais montrer ici.


C’est quoi, cette boite noire sur mon bureau ?

Un PC, ou « ordinateur personnel », ce n’est pas comme une machine à laver, une machine dont la fonction est clairement définie par ses concepteurs. Un ordinateur est une matrice vide, une machine conçue pour être programmée de l’extérieur, afin de remplir n’importe quelle fonction. PC veut dire ordinateur personnel. Ce terme a été inventé par les premiers fabricants d’ordinateurs destinés au public. Au départ, les ordinateurs n’étaient pas plus destinés à une utilisation familiale que ne le serait un commutateur téléphonique ou une locomotive de train. Ils n’étaient pas non plus destinés à fonctionner avec des cristaux (les premiers marchaient avec des tubes à vide), ni même avec de l’électricité (on peut fort bien construire une machine à calculer programmable avec des rouages d’horlogerie). Mais les forces qui maintiennent la planète dans son état d’emprisonnement savaient qu’à notre période de développement, c’est par l’électricité et l’électromagnétisme incorporées dans un cristal matériel qu’il est possible de contrôler la conscience. Comme son nom l’indique, la finalité du « personal computer », et bien c’est de pénétrer la personnalité. Et comme la personnalité est quelque chose de très complexe, de mystérieux, avec de nombreux aspects invisibles, l’ordinateur est lui aussi devenu une machine complexe, ésotérique, et basée sur des concepts magiques.

Qu’y a-t-il donc dans cette grosse boite disgracieuse qui trône dans le salon et sur le bureau des enfants ? Et bien, il y a une formule magique puissante, basée sur la magie des cristaux, polarisée pour le contrôle total de la conscience humaine. Cette réalité peut sembler un peu excessive, car « il faut vivre avec son temps ». Mais nous avons tous connu des personnes qui ont une aversion instinctive envers l’ordinateur et ne peuvent pas approcher d’un ordinateur en fonctionnement. Ces personnes sont toujours des sensitifs qui perçoivent l’activité magique en émanation et l’influence des entités qui se tiennent en arrière. L’ordinateur actuel a un fonctionnement basé sur les particularités d’un cristal, le cristal de silicium ou quartz. Dans toutes les « puces » informatiques se trouvent des cristaux de quartz bien particuliers, des cristaux programmés. Ceux qui s’intéressent aux anciennes médecines traditionnelles savent que la science des cristaux est décrite dans les textes médicaux classiques de l’Inde, l’Ayur-Veda. Les cristaux sont le plus souvent mis en relation avec les centres d’énergie subtile du corps, les chakras, les glandes, et les plexus nerveux qui leur correspondent. Il est connu qu’il est possible de « sceller » un cristal par la force de la pensée (on parle d’ailleurs de cristaux programmés). Appliqué d’une certaine manière, un cristal très pur est capable de rétablir le courant d’énergie d’un chakra ou d’une glande en les reliant à la source d’énergie universelle, dont tous les hommes proviennent. Le cristal de silicium, ou « quartz », a le pouvoir de relier l’homme à la force intercosmique, une force indépendante des influences planétaires astrologiques, mais qui existe dans l’espace comme formule de base de la vie. La science des cristaux est aussi connue de nations amérindiennes comme les Navajos et elle commence à être largement diffusée par des livres et des stages.

Mais, dans le cas de l’informatique, les cristaux utilisés sont au contraire dopés, c’est-à-dire qu’on leur injecte un mélange de terres rares pour modifier leurs caractéristiques naturelles. Alors que les cristaux naturels sont de bons isolants électriques, et peuvent agir comme des fusibles sur les centres d’énergie du corps, les cristaux dopés des « puces » informatiques sont semi-conducteurs, ils conduisent l’électricité, et agissent comme des antennes programmées. Alors que le cristal de quartz pur relie l’homme de manière entièrement désintéressée à toutes les possibilités de vie offertes par le cosmos, le cristal « dopé » informatique détermine une liaison forcée avec certains domaines de vie seulement, des domaines habités par des intelligences qui veulent contrôler l’humanité et s’opposent à son développement spirituel.

Les premiers semi-conducteurs , ou « transistors », ont été découverts fortuitement en 1948 par Bardeen, Brattan et Schackley à Palo Alto, au centre de ce qui allait devenir la Silicon Valley, le temple mondial de l’informatique. Dans les transistors, l’énergie électrique est contrôlée et emprisonnée par des conditions physiques terrestres : les transistors, présents à plusieurs millions d’exemplaires microscopiques dans une micropuce informatique, sont un symbole de la conscience de l’humanité emprisonnée dans la matière. Il est intéressant de remarquer qu’il est techniquement possible de fabriquer des transistors ou des semi-conducteurs avec d’autres matières que le silicium, avec des dérivés fluorés, par exemple. Mais, seul le silicium permet de créer la formule magique qui incorpore et emprisonne la force électrique cosmique dans la matière, et donc qui permet d’agir magiquement sur la conscience humaine. Aussi, si c’est le silicium qui s’est universellement imposé dans l’industrie des semi-conducteurs, cela n’est pas par hasard, mais à cause de l’action directe des forces occultes qui ont créé l’intelligence artificielle des ordinateurs. Ces forces occultes vont relier volontairement l’ensemble de l’humanité à des sphères de conscience qui ne sont pas humaines, afin de maintenir les consciences en-dessous du niveau de la pensée libre et indépendante. Le premier domaine avec lequel tout utilisateur d’ordinateur est relié est le domaine dit de « Mammon », la strate inférieure du matérialisme symbolisée par les forces de l’argent. Le sigle IBM est la signature de cette liaison avec les forces les plus basses : « International Business Machines » signifie « machines pour les affaires internationales ». La mondialisation de l’économie est ainsi une des premières conséquences de l’utilisation des ordinateurs, et cela implique l’écrasement du faible par le fort, les guerres économiques, l’uniformisation des consciences, la souffrance de milliards d’individus, pour se terminer par la barbarie économique généralisée que nous vivons. Les disparités sociales entre pauvres et riches ne cessent de croître, et l’écart entre les revenus des plus pauvres et des plus riches atteint à présent des sommets. Les riches, et cela se comprend, ont peur de la masse des pauvres. La seule solution pour assurer la protection des riches et le contrôle des pauvres sera bientôt … d’identifier tout le monde, riches et pauvres, grâce à des puces informatiques implantées. Cela existe déjà, et la technologie des micro puces implantables alimentées par les mouvements musculaires se développe à grande vitesse ! Certains ont vu dans l’Apocalypse une prophétie de la situation actuelle, à cause de la phrase « [la Bête] fait que tous, les petits et les grands, les riches et les pauvres, les hommes libres et les esclaves, reçoivent une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom » (Apoc. 13.16).

Mais les puces implantables ne sont qu’un début, car il sera toujours possible à un bon bidouilleur informatique de les désactiver, comme on peut déjà désactiver actuellement pratiquement tous les systèmes de contrôle de sécurité informatique, de protection contre les copies, etc. Non, le vrai danger de l’informatique mondiale sera les implants psychiques, dont nous parlerons plus en détail dans un prochain article. Par la miniaturisation, on se rendra compte progressivement qu’il est possible d’utiliser la technologie informatique avec des ordinateurs de plus en plus petits, puis finalement… sans aucun support physique. Ce processus est déjà très avancé : dans les débuts de l’informatique individuelle, chaque ordinateur était indépendant. Mais, rapidement, les connexions réseaux et à haut débit de type ADSL se sont imposées. Actuellement, il est devenu très difficile de faire fonctionner correctement un ordinateur moderne sans connexion Internet à haut débit. Par exemple, dans le système d’exploitation Windows XP, livré avec la plupart des modèles récents, l’enregistrement obligatoire des logiciels, ce qui permet de les activer, les mises à jour et tout le support technique d’installation passent par Internet. On commence à voir apparaître des ordinateurs-écran tactiles simplifiés sans clavier, qui ne contiennent aucun programme, mais qui vont chercher toutes les informations nécessaires à leur fonctionnement sur Internet. Dans le futur (un futur pas si éloigné !) ce seront les réseaux radio des téléphones portables qui seront utilisés pour télécharger en temps réel toutes les informations dont l’utilisateur aura besoin. L’informatique sera alors devenue indispensable dans la plupart des situations de la vie, pour se déplacer dans une ville par exemple. Comme tous les terminaux d’ordinateurs fonctionnent en réseau, tous les cristaux programmés du monde essaient d’entrer en relation, créant ainsi une « onde de forme » géante. Quelle est la nature de cette onde de forme ? C’est ce que nous allons maintenant examiner.


La bête binaire et le sceau au front

L’ordinateur est basé sur un code binaire, cela commence à être connu de tous. Pour pouvoir être utilisé par les puces informatiques, toute donnée est transformée en code binaire. Cela revient à dire que, dans une certaine partie de la puce, un courant électrique passe, ou bien qu’il ne passe pas. En fait, tout ce que l’ordinateur fait avec ses circuits en silicium, c’est de combiner des suites immenses de 1 et de 0. Dans un ordinateur, vote propre nom, comme celui de Dieu, comme le mantra le plus sacré, ne sont que des suites de 1 et de 0. Cela n’est pas sans conséquences du point de vue de l’ésotériste.

Car en effet, c’est par leur nom que les choses sont créées. En attribuant un nouveau nom à une chose, on accomplit un acte créateur, et cela change aussi sa destinée. La valeur numérique des lettres d’un nom est d’une grande importance, et les sages initiés qui ont rédigé certaines parties de l’Ancien Testament, ou du Zohar, en étaient parfaitement conscients. Il est notoire que l’informatique utilise son propre jargon, son propre langage, bien connu pour être particulièrement obscur et incompréhensible aux non-initiés.

Or, la binarité n’est pas prévue dans le plan de développement de l’humanité. Les choses ne sont jamais ni entièrement blanches ni entièrement noires. Certes, les paires d’opposés que sont bien et mal, jour et nuit, vie et mort, existent bien. Mais les opposés sont dans un champ de transformation qui englobe tout, et la nuit se transforme continuellement en jour, la vie en mort et la mort en vie. La langue sacrée parle d’une double polarité, donc de quatre courants : deux polarités positives et deux polarités négatives. Ces courants sont représentés dans le symbole du YIN et du YANG, où à l’intérieur du YIN noir on voit le germe du YANG. Ils sont aussi représentés dans le livre sacré de la Genèse, par les quatre fleuves qui entourent le Paradis, le domaine de vie originel de l’humanité. La binarité est le symbole de la Bête à deux cornes de l’Apocalypse, la force qui nie Dieu et veut se maintenir. Il est techniquement possible de fabriquer des ordinateurs ternaires, fonctionnant avec un code de base 3, c’est-à-dire 1, 0, et « entre les deux ». Ces ordinateurs ont existé, car ils sont très performants pour calculer des courbes complexes, et ils ont été utilisés par la NASA pour calculer les trajectoires des fusées. Mais ils ont été rapidement supplantés par les ordinateurs binaires, qui se sont imposés partout sur Terre sans laisser aucune alternative.

La programmation en langage binaire est tout autre chose que d’écrire des mots en français ou en espagnol. Les langues dites indo européennes, sont issues du sanskrit, un alphabet sacré « donné par les dieux ». Or tout texte émet une vibration correspondant à sa langue. On comprend qu’un texte écrit avec des 1 et des 0 a une vibration tout à fait différente d’un texte calligraphié en caractères sanscrits. Or, en ce moment même, des millions de programmeurs oeuvrent, nuit et jour, sur tous les continents, en accomplissant continuellement le rituel magique de la programmation en langage binaire, un déversement continu d’énergie mentale centrée sur cet unique concept mensonger : les idées peuvent s’écrire par des suites de 0 et de 1. Cette idée, sans cesse répétée, crée une onde de forme immense, un égrégore mondial, sans cesse vitalisé par le tournoiement des programmes dans les mémoires des ordinateurs. C’est cette forme-pensée monstrueuse qui, selon certains, est représentée dans l’Apocalypse par la Bête devant laquelle « tous les habitants de la Terre se prosternent ». Les formes-pensées deviendront dans l’avenir de plus en plus matérielles, jusqu’à complète matérialisation. C’est cette densification des formes-pensées qui est décrite dans l’Apocalypse sous forme de fléaux qui frappent l’humanité. Dans une de ses conférences, Rudolf Steiner disait : « Tous les êtres auxquels les pensées erronées des hommes donnent actuellement naissance […] vont tout d’un coup devenir des réalités. De la Terre, une nuée horrible d’êtres va s’élever. Leur nature les situera entre les règnes minéral et végétal. Ce seront des êtres ressemblant à des automates, possédant une intelligence d’une grande puissance. Par suite de ce développement, la Terre se couvrira comme d’un réseau de toiles d’araignées épouvantables. Pourtant, le niveau de ces êtres ne va même pas atteindre celui des plantes. Ce seront des sortes d’araignées horribles, enchevêtrées les unes dans les autres. Leurs mouvements imiteront tout ce que les humains ont pensé ». Les informaticiens qui, aujourd’hui, connaissent le fonctionnement des serveurs des réseaux automatiques donnent une bonne idée de ce que pourra être l’intelligence à la fois très primaire et extrêmement efficace de ces formes-pensées matérialisées.

On a dit que la signature vibratoire du sigle www (ou World Wide Web) est 666. Rajoutons que le M, l’initiale de Marie, est un symbole très ancien, utilisé par les Cathares pour représenter la force cosmique pure, la force vierge, la Mère du monde. Le M inversé en W, et répété trois fois, est donc le symbole de la force corrompue, déchue et prisonnière de la matière. Remarquons que le prix des premiers ordinateurs personnels, de la marque Apple, était de 666 dollars. Le logo de Apple, la marque mère de la Silicon Valley est d’ailleurs la pomme du péché originel, la pomme de l’arbre de la connaissance binaire du bien et du mal.

On entend souvent dire que l’humanité du futur sera tatouée dès la naissance sur le front ou sur un bras avec un code-barre obligatoire. Mais la marque sur le front ne consistera pas en une marque extérieure, mais en une signature vibratoire. En effet, utiliser quotidiennement les formes-pensées qui viennent d’être décrites a pour conséquence de modifier certains organes du cerveau.

Les organes s’adaptent à la fonction. Aussi, une adaptation est-elle en train de s’effectuer, dans la région du cerveau autour de la glande pinéale et de la quatrième cavité cérébrale. La glande pinéale, en rapport avec le « troisième œil », donc avec la vision mentale, est fortement perturbée par l’informatique. On a démontré que l’usage intensif d’Internet modifie la sécrétion de mélatonine par cette glande. Or, le niveau vibratoire de la conscience est déterminé par la glande pinéale, et on peut dire que celui qui endommage sa glande pinéale ferme lui-même la seule issue de sa prison.

C’est pourquoi, on peut parler de deux voies de développement de la conscience : d’une part, un enfermement qui ira sans cesse croissant, et d’autre part, une libération pour ceux qui se réveillent. Que cet enfermement progressif utilise physiquement l’ordinateur ou non est en fait de peu d’importance, car il s’agit avant tout d’une prison électromagnétique.

Posté par rusty james à 09:48 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 septembre 2011

News du monde : Articles , Insolite , détente, clin d’oeil

We_Shall_Not_Forget,_New_York_City,_New_York

Castré par erreur, un Chinois obtient une petite fortune de dommages

Un Chinois s’est vu accorder plus d’un demi-million de yuans (quelque 62.000 dollars) de dommages et intérêts par un tribunal du nord-est de la Chine, 19 ans après avoir été castré par erreur dans un hôpital, ont indiqué mardi la presse chinoise.

Dou Xueliang, un habitant de la ville d’Anshan, dans la province du Liaoning, s’était rendu à l’hôpital pour une infection du pénis en 1987. Mais les médecins, croyant avoir affaire à un cancer, lui avaient coupé la majeure partie de l’organe, a expliqué le site sina.com citant des la presse locale.

Dou, qui a perdu ses fonctions sexuelles, était en outre devenu toxicomane après s’être vu prescrire par l’hôpital des anesthésiants en abondance.

Neuf ans de bataille judiciaire pour faire reconnaître le préjudice dont il a été victime se sont conclus cette semaine par la décision de la Cour populaire suprême du Liaoning de condamner trois hôpitaux impliqués dans l’affaire à lui verser 565.101 yuans au total, une fortune pour un Chinois moyen dont les salaires en province ne dépassent souvent pas 1.000 yuans.


Une Vierge bavaroise pleure des larmes de sang, affirme sa propriétaire

Une retraitée allemande très pieuse, résidant à Traunstein, dans le sud du pays, affirme que des larmes de sang coulent depuis le Vendredi saint sur le visage d’une statue de la Vierge qu’elle possède à son domicile, un « miracle » que l’Eglise catholique considère avec la plus grande prudence.

L’affaire, révélée le week-end dernier par le quotidien local Traunsteiner Tagblatt, a suscité des commentaires très réservés de l’archevêché de Munich, qui s’est contenté d’indiquer qu’il « s’informait en détails » sur ce cas.

La statue de plâtre d’environ 30 cm de haut, ramenée de Pologne par sa très croyante propriétaire, suinte de gouttes de sang au niveau des yeux et des membres, a-t-elle raconté à la presse locale.

Deux journalistes du quotidien de Traunstein, localité de Bavière où le pape Benoît XVI a passé sa jeunesse, ont constaté que la statue avait le visage, les pieds, les mains et même la robe blanche barbouillée de sang. Ils ont effectué des prélèvements qu’ils veulent faire analyser cette semaine.

« C’est quelque chose comme un miracle, mais je ne peux pas l’expliquer », a dit au journal la retraitée qui jure que jamais il ne lui viendrait à l’idée de se livrer à une manipulation. « J’aurais trop peur de pécher », affirme-t-elle.


Drôle de planète

On y venait déjà pour la cuisine, l’accueil et la décoration sportive, on ira désormais aussi au pub Wendell’s de Westerville, dans l’Ohio (nord-est), pour ses WC.

L’établissement a en effet reçu le prix des Toilettes les plus propres d’Amérique, devant l’un des casinos les plus chics d’Atlantic City, grâce aux internautes qui ont participé à un sondage non scientifique organisé par une société de fournitures de salles d’eau.

Le petit coin de Wendell’s a été choisi pour sa propreté, le fait qu’il n’y manque jamais ni papier hygiénique, ni serviettes, ni savon. Le prix des Toilettes les plus propres d’Amérique rapporte à l’établissement, outre de la publicité, un mois d’entretien gratuit et une plaque indiquant qu’il a remporté le concours.

« Dans notre secteur, être connu pour quoi que ce soit de bien est toujours bon », se réjouit Rich Belding, directeur du pub. Et les curieux venus uniquement pour admirer les toilettes seront bien accueillis, assure-t-il, espérant qu’ils resteront po - ur consommer.


Le chantage au burrito tourne au vinaigre

Un jeune homme qui voulait jouer au chat et à la souris avec une chaîne américaine de restaurants mexicains en est pour ses frais. Il risque la prison pour avoir voulu faire chanter le groupe en plaçant une souris morte dans un burrito. Le 24 janvier dernier, Ryan Daniel Goff, 20 ans, déjeunait dans un Taco Bell de sa ville, Traverse City, dans le Michigan (nord-est), lorsqu’il s’est plaint auprès d’un employé du « drôle de goût » de son burrito, une galette de blé farcie. Mais alors qu’on lui proposait d’échanger son plat, il a insisté pour emporter son burrito, selon le bureau du shérif. Il a ensuite téléphoné au responsable régional de Taco Bell, Robert Buckle, pour exiger « quelque chose qui tinterait à (ses) oreilles » afin d’oublier l’affaire.

Pour le procureur de Traverse, Alan Schneider, cité par le journal « Traverse City Record-Eagle », « il y avait une menace implicite ». Le procureur a présenté au tribunal le témoignage de la petite amie de l’accusé, qui aurait accompagné Goff lors de l’achat de souris congelées dans un magasin pour animaux et l’aurait vu placer l’un de ces rongeurs morts.

Goff risque gros : en janvier, une femme de 40 ans a écopé de neuf ans de prison pour avoir caché un doigt coupé dans un plat de chili con carne en Californie et avoir tenté d’obtenir un dédommagement.

Le Premier ministre suédois insulté par une publicité

Le Premier ministre suédois Goran Persson et l’ancienne ministre des Affaires étrangères Laila Freivalds demandent chacun 75.000 couronnes (environ 8.000 euros) à Ryanair pour une publicité de la compagnie aérienne à bas prix présentant leur photo et la légende suivante : « Il est temps de fuir le pays ? »

Les deux hauts responsables reprochent à la société irlandaise d’avoir utilisé leur image dans les journaux sans autorisation, a déclaré jeudi la porte-parole du gouvernement, Camila Buzaglo. Dans leur plainte déposée au tribunal de Stockholm, les intéressés jugent cette publicité insultante et agressive. Sollicité, le bureau suédois de Ryanair n’a pas retourné les appels de l’agence Associated Press.

L’annonce commerciale est parue le 27 février alors que le gouvernement social-démocrate subissait une forte pression des médias désireux d’obtenir des explications sur ce qu’ils considèrent comme une mauvaise gestion des crises du tsunami fin 2004 et des caricatures de Mahomet au début de l’année.

Accusée d’avoir menti sur son rôle dans la fermeture d’un site Web de droite qui avait demandé les dessins du prophète de l’islam, Laila Freivalds a démissionné le 21 mars.


GB : un enfant de 10 ans poursuivi pour injures racistes à la récréation

Un magistrat britannique a accusé parquet et police de faire du « politiquement correct dingue » pour avoir lancé des poursuites contre un enfant de 10 qui avait proféré des injures racistes à la récréation.

Le jeune garçon est accusé d’avoir traité un de ses camarades, âgé de 11 ans, de « Paki » et de « Ben Laden » lors de disputes survenues dans la cour de leur école.

L’accusé a admis les faits, mais a assuré ne pas avoir employé d’autres termes racistes. En revanche, a-t-il souligné, lui-même a été traité de « sale blanc » par le plaignant.

« Notre système (judiciaire) devient stupide. Des crimes bien plus graves sont commis sans que la police ne prenne la peine de poursuivre, ça n’a pas de sens ! », s’est emporté le juge Jonathan Finestein, du tribunal de Salford (nord-est de l’Angleterre).

« Dans le bon vieux temps, le directeur aurait fait venir les gamins dans son bureau pour leur donner à tous les deux une bonne correction, » a-t-il proposé.

Le procès a été ajourné au 20 avril dans l’attente d’une décision du parquet.

L’accusé lui se dit toujours copain avec le plaignant.


Un manuel scolaire indien compare l’âne à l’épouse et le trouve plus fidèle

Un manuel scolaire utilisé dans l’État indien conservateur du Rajasthan (ouest) compare la femme au foyer à l’âne, estimant le second cependant plus fidèle et se plaignant moins que la première, rapporte mardi le quotidien The Times of India.

« Un âne est comme une femme au foyer. En fait, l’âne est à peine meilleur car tandis que de la femme au foyer peut parfois se plaindre et partir dans la maison de ses parents, vous ne trouverez jamais un âne qui soit infidèle à son maître », est-il écrit dans le manuel en langue hindi à l’usage d’écoliers de 14 ans, selon le quotidien.

L’usage du manuel, avec ce chapitre rédigé par un écrivain réputé, a été approuvé par l’administration régionale dirigée par le parti nationaliste hindou du Bharatiya Janata Party (BJP), ce qui a provoqué la fureur de ses membres féminins.


Michael Jackson au sommet d’un classement peu flatteur

Michael Jackson a été nommé « l’Américain le plus idiot » dans un sondage mené par la société Opinion Research Corp auprès de 1 045 personnes, et publié à la veille du 1er avril. La « popstar » a devancé le vice-président Dick Cheney, en agissant de manière ridicule à plusieurs reprises en public. Les personnes interrogées ont notamment retenu le passage de Jackson au tribunal en pyjama, et sa récente virée dans un centre commercial de Dubaï déguisé en femme.

L’incident de chasse de Dick Cheney, qui a fait l’objet de tellement de plaisanteries, est également resté en mémoire des personnes sondées, tout comme les actes et déclarations ridicules de l’héritière Paris Hilton.


Les canons nationaux de la séduction, selon l’éditeur Harlequin

Les femmes aiment qu’on les fasse rire alors que les hommes sont d’abord séduits par la plastique, confirme une étude réalisée par les Editions Harlequin.

L’éditeur canadien de romans sentimentaux a demandé à des hommes et des femmes de 16 nationalités différentes ce qui les attirait chez le sexe opposé et quelle était leur technique de séduction.

Selon les résultats publiés mercredi, il existe des spécificités nationales dans la façon d’impressionner.

Les Australiens et les Britanniques reconnaissent abuser des boissons alcoolisées, et près de la moitié des Allemands et des Australiens mentent sur leurs revenus. Quant aux Espagnols, ils sont les plus prompts à miser sur le sexe pour séduire.

Les Brésiliens et les Mexicains sont 80% à mentir sur leur situation conjugale ; c’est aussi le cas d’une Allemande sur sept, révèle l’étude.

Les sondés en quête d’âme soeur comptent sur leurs amis pour faire des rencontres. Internet est un terrain de chasse privilégié pour un Portugais sur deux, tous sexes confondus.

En France, 40% des hommes et 10% des femmes profitent de soirées, de sorties en discothèque ou dans des bars pour faire des rencontres. Les Espagnols et les Français, hommes ou femmes, ont un point commun : l’apparence est le premier critère de choix.

S’agissant du premier rendez-vous, une majorité des hommes interrogés pensent que la beauté passe avant l’intelligence, alors que les femmes sont avant tout séduites par l’humour.

 

L’attirance physique passe en priorité pour les Français, les Brésiliens, les Grecs, les Japonais et les Britanniques.

A contrario, 40% des Portugais sont d’abord sensibles à l’intelligence.

Aux Etats-Unis et au Canada, l’humour est la chose la plus importante pour 63% des hommes et 73% des femmes.


Chasse aux phoques : Pamela Anderson monte à son tour au créneau

L’actrice et modèle canadienne Pamela Anderson s’est jointe lundi à la liste déjà longue des célébrités s’opposant à la chasse annuelles aux phoques, qui s’est ouverte samedi dans l’est du Canada. L’ancienne vedette d’« Alerte à Malibu » a demandé à rencontrer le premier ministre Stephen Harper après avoir animé dimanche soir la soirée des prix Juno. « En tant que Canadienne, fière de l’être, je suis outrée de constater qu’on commence à considérer le Canada comme un pays davantage redevable à un groupe de chasseurs sans scrupules et à des capricieux amateurs de fourrure de phoques qu’à l’indignation internationale que suscite la chasse », écrit la star, membre de l’Association pour un traitement éthique des animaux (PETA), dans son courrier au premier ministre.

Stephen Harper a refusé la semaine dernière de rencontrer l’ex-actrice française Brigitte Bardot, qui s’était déplacée à Ottawa pour dénoncer l’ouverture de la chasse. La cause des phoques a attiré une myriade de célébrités cette année, dont l’ex-Beatles Paul McCartney et sa femme Heather Mills. Le chanteur britannique Morrissey a pour sa part indiqué qu’il ne donnerait aucun concert au Canada tant que le pays ne mettrait pas fin à la chasse aux phoques.


Une Américaine est condamnée à trois ans de prison à cause de ses chiens

Une Américaine dont les trois chiens de race bull-terrier avaient attaqué avec une férocité mortelle une femme de 82 ans a été condamnée mercredi à trois ans de prison.

Au moment de l’attaque, la femme âgée, une voisine de l’accusée, marchait en compagnie d’un petit chien, qui a également été tué par les bull-terriers.

Deanna Large, 37 ans, avait été reconnue coupable d’homicide involontaire en décembre dernier relativement à la mort de Dorothy Sullivan. Les chiens étaient libres au moment de l’attaque.

La prévenue, qui a également été reconnue coupable d’avoir laissé ses chiens en liberté, était passible d’un maximum de dix ans de prison.

Au procès, des témoins ont déclaré que les chiens de la prévenue constituaient une véritable menace pour le voisinage.


Une femme de 78 ans courtisée par l’armée américaine

La lettre de recrutement l’a certes flattée, mais Sonia Goldstein estime qu’à 78 ans, elle est un peu trop vieille pour intégrer le corps des Marines de l’armée américaine.

« Je ne pouvais pas y croire », a-t-elle déclaré vendredi à la télévision KCAL-TV. « Mes filles étaient là... nous étions hystériques, nous avons tellement ri ».

La lettre expliquait que les Marines souhaitaient profiter de ses capacités en langues, mais précisait que la vie de Marine mettrait à rude épreuve ses capacités physiques et mentales, « au-delà de tout ce que vous avez connu ».

« Je suis là avec mon déambulateur. Je ne peux pas me déplacer sans lui », a raconté Sonia Goldstein, ajoutant qu’elle ne parlait que l’anglais. « Je ferais tout ce que je peux pour ce merveilleux pays dans lequel nous vivons » a-t-elle ajouté.

Normalement, les Marines ne recrutent que des personnes âgées de 18 à 27 ans, a précisé le major Joseph Kloppel, porte-parole des Marines. Il a admis que la lettre avait dû être envoyée par erreur.


La « malédiction » d’Oetzi aurait fait une 6e victime

SYDNEY - Le décès d’une 6e personne liée à la découverte dans les Alpes du corps congelé d’un homme surnommé « Oetzi » a renforcé la légende d’une prétendue « malédiction ». L’archéologue a été retrouvé mort alors qu’il écrivait un livre sur la momie de 5300 ans.

 

Tom Loy, 63 ans, spécialiste en chimie moléculaire, a été découvert il y a deux semaines à son domicile de Brisbane, en Australie. Il mettait la dernière main à un livre consacré à justement à Oetzi, a rapporté vendredi le quotidien The Australian.

L’achéologue souffrait d’une infection du sang depuis une douzaine d’années, ont indiqué des membres de sa famille au journal. Sa maladie avait été diagnostiquée peu après que son chemin croise celui de la momie congelée.

Oetzi avait été découvert en 1991 dans un glacier en altitude du Tyrol italien, près de la frontière autrichienne. Les articles et photos de ce guerrier de l’âge de pierre remarquablement conservé avaient suscité un immense intérêt dans le monde entier.

Cette « malédiction » aurait prétendument tué cinq autres personnes liées à Oetzi, soit le touriste allemand qui a découvert la momie, mort il y a un an lors d’une randonnée, l’archéologue qui a le premier examiné la momie, mort à 55 ans d’une sclérose en plaque, le chef de la mission scientifique consacrée à Oetzi, mort à 64 ans dans un accident de voiture, un guide de montagne qui a emmené un journaliste auprès de la momie, mort à 52 ans dans une avalanche, et le journaliste, mort à 47 ans d’une tumeur au cerveau.


Les restes de « la Pucelle d’Orléans » seront analysés par une équipe médico-légale de la région parisienne.

Jeanne d’Arc va de nouveau passer à la question, non celle d’un tribunal ecclésiastique mais de la science la plus moderne. « Pendant six mois, on va étudier les restes présumés de Jeanne d’Arc, ce sont des fragments de côtes, d’autres os indéterminés, des fragments de bois et de tissus », a indiqué lundi le médecin légiste Philippe Charlier, de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), où seront menées ces recherches.

 

« Pour nous, c’est juste une occasion de tester des méthodes médico-légales et scientifiques en général sur des restes humains anciens dans le contexte des méthodes qui vont être utilisées a posteriori sur des restes beaucoup plus récents », a expliqué le médecin. « Cela n’a aucun objectif nationaliste, aucune prétention ni religieuse, ni politique c’est simplement un fait scientifique et historique », a tenu à préciser le chercheur.

« Quasiment la certitude »

Après l’étude, « tout ce que l’on pourra dire : ce sont les restes d’une femme qui est morte à Rouen, qui avait 19 ans, qui est morte en 1431, aux alentours du 30 mai, et qui a été brûlée trois fois de suite le même jour », a-t-il indiqué. « C’est un faisceau d’arguments tellement fins, tellement rapprochés qu’on atteint quasiment la certitude que c’est bien de Jeanne d’Arc » qu’il s’agit, a estimé le spécialiste. L’utilisation du carbone 14 permettra de déterminer l’année de décès et l’analyse des pollens le mois. Les fragments de Jeanne d’Arc ont été demandés par le médecin légiste à l’Association des Amis du Vieux Chinon à Chinon qui les détient en dépôt du propriétaire, l’archevêché de Tours.

L’héroïne française, née en 1412, avait rassemblé des troupes pour combattre les occupants anglais et libérer Orléans avant d’être capturée et condamnée en 1431 pour hérésie au bûcher, à l’âge de 19 ans. Cinq siècles après, en 1920, elle a été canonisée par l’Eglise. Au printemps 2005, le même médecin, spécialiste des restes humains, avait découvert qu’Agnès Sorel, maîtresse et inspiratrice du roi de France Charles VII au 15e siècle, était morte intoxiquée au mercure, après analyse de ses ossements.


De l’eau minérale contre la grippe aviaire en vente en République tchèque

La chaîne de distribution Hypernova (Ahold) vend dans ses hypermarchés à Brno et Vyskov dans l’est de la République tchèque de l’eau minérale avec une étiquette proclamant ses vertus pour la prévention de la grippe aviaire. Baptisée « Fromin Aktimun », cette boisson à goût d’orange, de citron ou de pamplemousse est produite par la firme locale Aquamat, selon le quotidien « Rovnost ».

 

« La boisson est efficace contre toute infection d’origine virale, donc aussi contre la grippe aviaire », a affirmé la directrice de la firme productrice, Ivan Novotny, dans les colonnes de « Rovnost ». Ses affirmations ont été aussitôt qualifiées de « non-sens » par l’épidémiologiste de Brno, Renata Vaverkova. Le chef du service hygiène du ministère de la Santé, Michael Vit, a dénoncé une publicité mensongère et ordonné le retrait de l’étiquette, selon le journal « Rovnost ». Aucun cas de grippe aviaire n’a été détecté en République tchèque.


La Paz : La panoplie « Evo » en vogue au carnaval

Les Boliviens se préparent à célébrer le carnaval ce week-end avec en vedette leur nouveau président Evo Morales dont les masques s’arrachent un peu partout dans la capitale. La panoplie « Evo » est la favorite des carnavaliers qui ont boudé cette année les traditionnelles « stars » du carnaval : Georges W Bush et Oussama Ben Laden. La panoplie comporte le masque et l’incontournable gilet rayé multicolore qu’Evo Morales portait pour rencontrer des dirigeants comme le roi d’Espagne, lors d’une tournée mondiale avant sa prise de fonction officielle, le 22 janvier. « Il est définitivement un de nos best-sellers », a expliqué Wilson Gutierrez, marchand de La Paz qui a vendu près de 600 masques ces quatre derniers jours. Les marchands de costumes et confettis ont envahi les rues de La Paz à quelques jours d’un carnaval qui s’annonce très présidentiel.


San Francisco veut lancer une nouvelle révolution : « le pouvoir des crottes »

La ville de San Francisco en Californie qui avait donné naissance dans les années soixante au « flower power » (pouvoir des fleurs) du mouvement hippie, veut lancer une nouvelle révolution : celle du « pouvoir des crottes ». Les édiles de la municipalité ont demandé à la compagnie chargée de traiter les ordures dans la ville, de trouver un système pour transformer les déjections des animaux domestiques en gaz méthane qui pourrait servir pour le chauffage ou la fourniture d’électricité. « La conversion est possible. Nous y travaillons, mais nous ne sommes pas encore en mesure de vous en faire la démonstration » a déclaré un responsable de Norcal Waste Systems, Robert Reed. La directive municipale a été prise après une étude qui a révélé que 3,8% des ordures ménagères des habitants de San Francisco, étaient des crottes de chiens et de chats et autres déjections animales.


Le Musée Sissi de Vienne acquiert la seringue à cocaïne de l’impératrice

Le Musée Sissi de Vienne a acheté un lot de 240 objets ayant appartenu à la célèbre impératrice Elisabeth d’Autriche (1837-1898) dont sa seringue à cocaïne. Parmi ces objets figurent également une dent de lait de la future femme de l’empereur François-Joseph ainsi que sa robe de baptême et le manteau noir qu’elle portait, semble-t-il, au moment de son assassinat à Genève par un anarchiste italien. La seringue à cocaïne faisait partie d’une trousse à pharmacie de voyage, cette substance étant couramment utilisée au 19 ème siècle comme sédatif et comme anti-dépresseur, a indiqué la conservtrice du musée, Katrin Unterreiner. Le lot, rassemblé à l’origine par un collectionneur allemand, Manfred Klauda, a été acheté à sa veuve pour 850.000 euros, a indiqué la direction du musée, dont la collection compte désormais 350 objets se rapportant à la belle Sissi.


Chavez à Condoleezza Rice : « Ne m’énerve pas, nénette »

Le président vénézuélien Hugo Chavez , en très mauvais termes avec les Etats-Unis , a lancé dimanche à l’adresse de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, qui le critique sévèrement : « Ne m’énerve pas, nénette ». Dans son émission radiotélévisée dominicale « Alo Presidente », lors de laquelle il répond aux questions du public, M. Chavez a évoqué les dernières attaques lancées contre lui par Mme Rice, qui l’avait traité jeudi de « menace pour la démocratie » et avait appelé à un « front uni » de la communauté internationale contre lui. « Elle a recommencé à m’énerver. Je t’envoie un baiser, Condoleezza, ou Condolencia (ndlr : condoléances, en espagnol), comme je l’appelle », a déclaré M. Chavez. Et assurant qu’il répliquerait toujours aux attaques de Washington, il a averti : « Ne m’énerve pas, nénette » (« No te metas conmigo, chica »).


Le baiser de Roméo et Juliette interdit aux écoliers britanniques

Les écoliers britanniques désireux d’endosser le rôle de Roméo dans le seul but d’embrasser leur Juliette préférée doivent se faire une raison : les dernières consignes du ministère de l’Education veulent proscrire tout baiser ou geste trop intime lors des cours de théâtre. « La nudité ou les contacts physiques intimes » n’ont pas leur place dans les productions théâtrales à l’école, a recommandé le ministère, dans le cadre d’une série de mesures dévoilées vendredi dans le supplément éducation du jounal The Times. « Dans la plupart des cas, un bisou sur la joue ou une accolade suffit pour traduire l’émotion requise », estime le ministère, insistant sur le fait que les professeurs doivent considérer avec attention « les gestes et mouvements acceptables ». Ces consignes sont pour l’instant testées au Pays de Galles et pourraient ensuite être étendues aux écoles anglaises.


Virginie : pas de mémorial de la route pour les cochons

La Virginie a refusé l’implantation de deux panneaux sur des sites d’accidents de la route ayant causé la mort de... cochons, cet Etat de l’est des Etats-Unis estimant que les mémoriaux devaient être réservés aux seuls humains. L’organisation de défense des animaux PETA avait proposé ces bornes, d’un coût de 300 dollars (250 euros) pièce, à la mémoire de porcs morts sur la route alors qu’ils étaient conduits à l’abattoir. La loi de l’Etat autorise de tels mémoriaux pour les victimes humaines des accidents de la circulation. Il semble qu’il y ait eu un malentendu entre les autorités locales et PETA. « Lorsque nous avons discuté, j’avais compris que vous parliez de (personnes) », explique McFarland Neblett, du département des transports de la Virginie, dans une lettre à l’association. Les panneaux devaient comporter les messages « 99 cochons sont morts ici à cause de la négligence d’un conducteur » et « s’il vous plaît, soyez prudent au volant. PETA. »


Journée « portes ouvertes » samedi dans le quartier chaud d’Amsterdam

Plusieurs bars, clubs et peep shows du quartier chaud d’Amsterdam organisent une journée « portes ouvertes » samedi, espérant ainsi redorer leur réputation auprès d’hommes politiques locaux partisans d’une plus grande répression sur ces établissements.

 

« On pourra entrer, avoir une boisson gratuite, regarder », a déclaré Bob de Maan, porte-parole du « Banana Bar », connu pour ses spectacles présentant des artistes très dénudées. « Les gens pensent que c’est quelque chose de sale, mais avec cette journée portes ouvertes, ils pourront voir d’eux-mêmes ».

Le gouvernement néerlandais a légalisé la prostitution en 2000 pour essayer de mieux la réguler et imposer des taxes aux professionnels du sexe. Mais le quartier chaud d’Amsterdam a continué à connaître de nombreux problèmes de drogue et de criminalité.

Selon une étude récente, malgré les mesures sanitaires qui ont été prises, environ 7% des prostituées néerlandaises sont séropositives.

Cette journée « portes ouvertes » intervient suite à des propositions du patron du principal parti politique d’Amsterdam visant à décourager les prostituées de se présenter aux clients derrière des vitrines.


Saint-Valentin : un lycéen américain envoie 500 roses aux filles de son école

Un lycéen américain a commandé 500 roses rouges pour les filles de son école à Weston (Floride) à l’occasion de la Saint-Valentin. Seul hic, il n’y en avait pas pour tout le monde... Paul Kim, 17 ans, a joint un petit mot aux fleurs pour expliquer son geste galant : « A toutes les demoiselles adorables de la promotion 2007, je vous souhaite une joyeuse Saint-Valentin. Affectueusement Paul Kim. » Le généreux bienfaiteur a utilisé de l’argent qu’il économisait depuis son anniversaire pour payer les roses pour quelque 90 dollars (75 euros). « Pour moi, la Saint-Valentin est une journée particulière », a-t-il expliqué. « Je me suis rendu compte que beaucoup de filles n’auraient rien et que ce serait un jour ordinaire pour elles. J’ai décidé de faire ce geste pour qu’elles aient le sourire. » Sara Farinelli, 16 ans, a reçu sa rose après un cours de mathématiques. « Je ne sais pas qui est ce jeune homme, mais il envoie une rose à tout le monde. C’est un geste charmant. » Mais Paul Kim s’est légèrement trompé dans son estimation du nombre de filles inscrites au lycée Cypress Bay. Elles sont 600 au total et certaines n’ont donc rien eu. Pour autant, tout porte à croire que désormais toutes les filles du lycée ont entendu parler de Paul Kim...


Deux vautours « gay » du zoo biblique de Jérusalem deviennent hétérosexuels

Après environ dix ans de vie commune, deux vautours « gay » du zoo biblique de Jérusalem ont finalement opté pour l’hétérosexualité, a déclaré mercredi le directeur de l’établissement. « Yéhouda et Daïshik, des vautours mâles de type griffon, ne se quittaient plus depuis leur lune de miel en 1997, mais cette histoire d’amour est désormais révolue et tous deux ont désormais des partenaires du sexe opposé », a indiqué aux journalistes M. Shaï Doron. Ces dernières années, les deux rapaces avaient construit leur nid ensemble et même élevé trois nourrissons adoptifs, après avoir couvé des œufs discrètement posés par des experts du zoo. Mais, en 2005, Daïshik a eu le coup de foudre pour une compagne et a en conséquence été transféré au jardin zoologique de Ramat Gan, près de Tel-Aviv. Son vieux comparse, Yéhouda, esseulé et très déprimé, a finalement lui aussi trouvé l’élue de son cœur. Cela s’est passé mardi, jour de la Saint-Valentin.


Le « sexe virtuel », nouvelle mode chez les jeunes Canadiens

Oubliez les baisers romantiques sur les bancs publics, les jeunes Canadiens vivent de plus en plus leurs rapports sexuels de façon « virtuelle », via Internet ou par téléphone, selon un récent sondage. Quelque 87% des 2484 étudiants âgés entre 18 et 23 ans interrogés dans tout le Canada affirment pratiquer le « sexe virtuel », utilisant webcam, messagerie instantanée sur Internet ou le téléphone avec leurs partenaires. « Nous avons été surpris par ces chiffres élevés », déclare Noah Gurza du club de rencontre en ligne CampusKiss.com qui a commandé ce sondage. « C’est la preuve qu’Internet a entraîné une révolution dans les comportements sexuels », ajoute-t-il en soulignant que les jeunes adultes utilisent la technologie depuis leur plus jeune âge. « L’utilisation d’Internet est une seconde nature pour eux, c’est logique de penser qu’ils étendent son usage à d’autres sphères de leur vie », précise-t-il. Du lot des jeunes hommes et femmes affirmant pratiquer le « sexe virtuel », 53% disent avoir des relations via la messagerie instantanée, tandis que 44% font l’amour à leur partenaire par l’intermédiaire d’une webcam ou par téléphone, précise le sondage.


 


Une province orientale refuse que les chewing-gums usés soient jetés dans les lieux publiques

HEFEI Les personnes qui jetent leurs chewing-gums usés dans les lieux publiques seront sanctionnés dans la province de l’Anhui (est), d’après un projet de code comportemental, suivant le mouvement pékinois d’éradication des crachats en public. Certains comportements portant atteinte à l’environnement comme jeter les batteries usées par terre, ou qui peuvent géner autrui, tel que prendre son animal familier dans les transports en commun seront sanctionnés, selon le projet comportemental. Ce projet provincial a été mis sur pied un mois après le mouvement de Beijing qui interdit de cracher et de jeter des ordures partout dans la rue. La plupart des Pékinois, ont dans une enquête menée auprès de 10 000 citoyens en novembre dernier, déclaré que ces deux mauvaises habitudes étaient parmi les plus désagréables. Beijing veut aussi établir un nouveau code comportemental pour ses citoyens, renouvellant celui publié il y a 10 ans.


New York : un homme nu dans l’enceinte des Nations unies

Un homme entièrement nu s’est introduit vendredi dans l’enceinte ultra-sécurisée du siège des Nations unies à New York, profitant de l’ouverture d’une grille pour laisser entrer un véhicule accrédité, a rapporté la police. Selon Kenneth Czartoryski, porte-parole de la police new-yorkaise, l’homme courait en tenue d’Adam sur la Première Avenue en direction du nord quand il s’est glissé dans les locaux onusiens par cette grille située près de la 42e Rue. La température extérieure était alors proche de zéro degrés Celsius. L’intrus a été stoppé par des gardiens et retenu jusqu’à l’arrivée de la police. Il a ensuite été admis à l’hôpital Bellevue pour subir une évaluation psychiatrique. L’homme s’est identifié et a affirmé avoir 32 ans. En l’absence de document d’identité, la police n’a pu vérifier immédiatement ces informations.


La police US neutralise un gang de voleurs de champignons

Un gang accusé de voler des champignons dans des ranchs du sud de la Californie a été appréhendé, annonce la police de Santa Barbara. La semaine dernière, des policiers ont arrêté trois hommes après avoir trouvé une voiture suspecte dans un secteur où des propriétaires de ranchs se sont plaints de vols systématiques, depuis plusieurs années, de chanterelles, champignons appréciés par les gourmets. « Il y aura encore des vols de champignons dans ce secteur, mais je pense qu’ils seront maintenant bien moins nombreux », a déclaré Erik Raney, porte-parole du shérif du comté de Santa Barbara. La police a trouvé, dans le véhicule qu’elle a saisi, des carnets contenant des croquis montrant l’emplacement des champignons et des documents témoignant de la vente de champignons volés pour plus de 10.000 dollars. Elle a également trouvé du matériel de détection soupçonné d’avoir servi à localiser les champignons.


Bruxelles : une sculpture déplacée

Une sculpture représentant un Saddam Hussein en caleçon, ligoté et flottant dans une cuve d’eau a été interdite par le maire de Middelkerke, une ville de l’ouest de la Belgique, car jugée trop controversée. La statue créée par l’artiste tchèque D avid Cerny devait être présentée dans la localité côtière lors d’un festival artistique qui se tiendra à partir du 1er avril. Mais le premier magistrat de la ville, Michel Landuyt, l’a interdite d’exposition, craignant de possibles réactions négatives, a souligné Leo Coulier, secrétaire de la municipalité. « C’est une chose controversée et potentiellement explosive », a-t-il expliqué. La statue représente l’ancien dictateur irakien en caleçon, les mains attachées dans le dos dans une pose évoquant une œuvre de l’artiste britannique Damien Hirst : un requin tigre dans une cuve en verre remplie de formole. Si elle n’est pas la bienvenue à Middelkerke, la sculpture sera exposée au musée d’art moderne d’Ostende vraisemblablement en avril, selon un responsable de l’établissement.


La voiture de Jean Paul II retirée de la vente

Une voiture ayant appartenu au pape Jean Paul II, mort le 2 avril 2005, a été retirée d’une vente aux enchères à Paris car elle n’avait atteint que 60.000 euros alors que le vendeur avait mis un prix de réserve de 200.000 euros, selon la maison Christie’s.

La FSO Warszawa M20, une automobile polonaise de couleur vert-bleu datant de 1958 et en assez mauvais état, était vendue par le neveu du chauffeur de Karol Wojtyla alors archevêque de Cracovie, a précisé Christie’s. Elle était estimé à une valeur comprise entre 5.000 et 15.000 euros.

L’an dernier, une Golf Volkswagen qui pourrait avoir appartenu au successeur de Jean Paul II, l’actuel pape Benoît XVI, avait été vendue pour plus de 188.000 euros sur un site Internet d’enchères.


Bullet_Train,_Ginza_District,_Tokyo,_Japan

Posté par rusty james à 09:50 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 mars 2011

100 millions de profils Facebook. se ballade sur les sites torrent.

clouseauhhhUn fichier de 2,8 Go se balade sur les sites torrent: il contient les données individuelles de 100 millions de profils Facebook.

Faut-il s’inquiéter?

Non, pas vraiment. En réalité les données étaient déjà publiquement accessibles.

Oui, le hacker Ron Bowes de Skull Security a créé un crawler qui est allé aspirer tout ce qui était accessible sur Facebook. Il a ainsi collecté toutes les données que les gens ont autorisé tout le monde à voir.

Vous pouvez télécharger son fichier de 2,8 Go si vous voulez, mais si vous voulez connaitre les potins sur une personne en particulier, vous irez plus vite en cherchant directement sur Facebook. En revanche son fichier pourra s’avérer intéressant comme archive. [Skull Security via Engadget]

Posté par rusty james à 11:54 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,