La surveillance intrusive était l’intention première derrière l’invention de l’ordinateur personnel et d’internet

130611_903pc_ordinateur-internet-cyber_sn635

David Livingstone suggère que la surveillance intrusive était l’intention première derrière l’invention de l’ordinateur personnel et d’internet, et non pas les conséquences accidentelles d’un produit amélioré.

Par David Livingstone (abrégé par Henry Makow)

La création de l’ordinateur personnel fut largement le produit du mouvement de la « libération des ordinateurs » qui émergea de la contre-culture en Californie dans les années 1960.

Plus précisément, ces tendances étaient elles-mêmes une excroissance du programme MK-Ultra de la CIA ayant popularisé la prise de drogue dans un but de « croissance spirituelle ».

brand(Stewart Brand, aujourd’hui âgé de 75 ans.)

Un des représentants éminent de cette tendance, qui est à l’origine du terme « ordinateur personnel » (P.C.), fut Stewart Brand, un agent MK-Ultra et le fondateur du magazine influent Whole Earth Catalogue.

Au milieu des années 1960, Brand était de connivence avec l’agent MK-Ultra et auteur Ken Kesey, ainsi qu’avec ses « Merry Pranksters ». À San Francisco, Brand produisit le Trips Festival, incluant de la musique Rock et des spectacles de lumière. Ce fut un des premiers évènements au cours duquel se produisit Grateful Dead à San Francisco. Brand est évoqué au début du livre de Tom Wolfe écrit en 1968 : The Electric Kool-Aid Acid Test.

Brand était grandement influencé par le visionnaire de la cybernétique Norbert Wiener, le théoricien des médias Marshall McLuhan, et l’architecte et designer Buckminster Fuller.

Jeffrey Steinberg dans son ouvrage From Cybernetics to Littleton : Techniques of Mind Control, relate que leur but « était le développement des ordinateurs, et le projet de combiner les ordinateurs ultra rapide avec la prétendue intelligence artificielle afin de parvenir littéralement à ‘programmer’ la race humaine. »

Sous-jacent à tous leurs efforts, était la croyance absurde que l’esprit humain est une machine, ainsi qu’une conviction semblable à la Tour de Babel laissant penser que son fonctionnement pouvait être reproduit et éventuellement surpassé par les ordinateurs.

En 1974, Steward Brand écrivit un essai annonçant : « Que nous soyons prêts ou pas, les ordinateurs débarqueront chez les gens. »

Brand créa le Whole Earth Catalogue, publié entre 1968 et 1971, qui identifiait et promouvait les produits clefs ou les outils de vie en commun, et aidait à « la transformation de l’individu en une personne capable et créative. » D’après Steve Jobs, le fondateur d’Apple Computers, le magazine était « une des bibles de ma génération. »

reingoldTravaillant aussi aux côtés de Brand, il y avait Howard Rheingold, qui était un des éditeurs fondateurs de Hotwired, un des premiers sites commercial publié en 1994 par Wired magazine. Sa fascination de toute une vie pour l’amélioration des capacités intellectuelles et ses différentes méthodes, avaient conduit Rheingold à intégrer l’Institut des Sciences Noétiques (IONS) et le Xerox PARC.

PARC est une compagnie de recherche et de développement à Palo Alto, possédant une réputation distinguée pour son importante contribution à l’amélioration des ordinateurs personnels, y compris l’interface graphique utilisateur (GUI), comportant des fenêtres et des icônes activées par une souris. La petite histoire veut que Steve Jobs se soit vu accorder l’accès aux développements de PARC, avant d’être capable de les transformer en produits commerçables grâce à leur intégration au sein du Macintosh.

La PARC recruta beaucoup d’employés issus du tout proche Augmentation Research Center du Stanford Research Institute (SRI), car les financements du DARPA, de la NASA et de l’US Air Force avaient commencé à diminuer. Fondé à l’origine comme un moyen d’attirer les recherches commerciales de la Stanford University de Californie, le SRI commença alors à remplir des missions militaires et de renseignement, dont la plupart étaient classées top-secret.

En mai 1974, le SRI mena une étude sur la manière de transformer les États-Unis en Meilleur des mondes à la Huxley, cette dernière était intitulée « Changing Images of Man. » Le rapport insistait sur l’importance des États-Unis pour la promotion des idéaux maçonniques, afin d’accompagner la création effective de l’État maçonnique idéal.

harmanWillis Harman (1918-1997) (à gauche) dirigeait les recherches. En tant qu’ancien consultant de la Maison Blanche et ayant été impliqué dans les recherches sur le LSD au service de la CIA.

En 1976, Harman écrivit An Incomplete Guide to the Future, dans lequel il défendait la vision d’une société basée sur les idéaux de la Franc-maçonnerie. Harman pensait que le symbole de la pyramide surmontée de l’œil qui voit tout figurant sur le grand sceau, « indiquait que la nation ne prospérerait que si ses dirigeants étaient guidés par une intuition supra-consciente », qu’il définissait comme « l’intérieur divin ».

La disciple de Willis Harman, Marilyn Ferguson, dépeignit la contre-culture New Age dans son best-seller The Aquarian Conspiracy, comme l’accomplissement de la Conspiration à Découvert de H.G. Wells, tout en tentant de la rendre populaire en décrivant le besoin de répandre les doctrines New Age comme un développement spontané et positif.

Ferguson mena une enquête auprès de 185 dirigeants sur le potentiel humain du mouvement New Age et trouva que les penseurs les plus influents mentionnés, étaient le philosophe et prêtre français également associé de Julian Huxley : Teilhard de Chardin, à l’origine de la supercherie de l’Homme de Piltdown. Venait ensuite Carl Jung qui travailla de concert avec le patron de la CIA Allen Dulles, ainsi qu’avec Aldous Huxley, la figure de proue du programme MK-Ultra.

Le frère d’Aldous, Julian, écrivit la préface du livre de Chardin Le Phénomène Humain. Aldous et Julian étaient tous deux les petits-fils de Thomas H. Huxley, le fondateur du groupe Round Table, d’où sortit plus tard le Council on Foreign Relations (CFR).huxley

Thomas H. Huxley était également connu comme le « bouledogue de Darwin » pour sa défense de la théorie de l’évolution, qui d’après le rabbin Kook (1865-1935), le plus illustre représentant du Sionisme Religieux : « est en voie de conquérir le monde, et plus encore que toutes les autres théories philosophiques, se trouve conforme aux secrets kabbalistiques du monde. » D’après Julian Huxley : « l’évolution n’est rien d’autre que la matière devenant consciente d’elle-même. »

L’intérêt pour le Darwinisme provient de la notion théosophique de l’évolution spirituelle. Basé sur la kabbale, elle affirme que la nature ainsi que la conscience humaine, est prise dans un processus d’évolution. Tout cela formait la base d’une croyance au sein d’une transformation culturelle pilotée qui allait caractériser la plupart des pensées occultistes du XXème siècle et du courant New Age.

chardin(Teilhard de Chardin est souvent considéré comme le saint patron d’Internet)

Souvent désigné comme le « Darwin Catholique », Teilhard de Chardin prépara le terrain pour le projet de création d’intelligence artificielle en expliquant qu’à mesure que l’humanité s’organiserait en réseaux sociaux complexes, la Noosphère grandirait, culminant dans le but de l’histoire, qu’il désignait comme le Point Omega, un niveau de complexité maximum et de conscience vers lequel il pensait que l’univers tendait.

Teilhard en appelait à l’humanité pour créer une « sphère de conscience mutuelle renforcée, en faisant le siège, le support et l’instrument d’une super-vision et de super-idées. »

La réalité est tout autre , la semaine dernière, d’un vaste programme de surveillance électronique cautionné par le gouvernement américain continue de susciter de nombreuses réactions et de soulever tout autant de questions. Voici donc un tour d’horizon des derniers développements et quelques réponses aux questions.

Tout d’abord, Edward Snowden, l’ancien technicien de la CIA qui a révélé dimanche être à l’origine de fuites, est introuvable. Il a quitté lundi l’hôtel de Hong Kong où il logeait. Selon le Guardian, il se trouverait toujours dans la métropole. On apprend également que la Russie serait prête à l’accueillir.

Au Canada, la commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart, compte se pencher sur ce dossier. Ses intentions font écho aux inquiétudes de sommités et de groupes de pression comme Michael Geist (qui souligne que le Canada le fait depuis longtemps) et OpenMedia, qui invitent la population à demander des comptes au gouvernement canadien.

Le professeur à l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en surveillance Stéphane Leman-Langlois a fait le point sur ce sujet avec René Homier-Roy.

Comment contourner la cybersurveillance?

Y a-t-il encore moyen d’échapper à la surveillance électronique? Au micro de C’est bien meilleur le matin, le collègue Janic Tremblay explique ce que les métadonnées révèlent sur vous.

Francetv info décline pour sa part une liste de mesures que vous pouvez prendre pour réduire votre empreinte numérique. Sachez toutefois qu’il est bien difficile d’éliminer toute trace de vos passages en ligne, qu’il vous faudra souvent renoncer à des produits ou à des services très populaires, et que certaines connaissances en informatique seront un atout. À lire, néanmoins, ne serait-ce que pour constater (une fois de plus) l’étendue des informations que le web collecte à notre sujet.

À voir également, cette infographie du Monde qui explique le fonctionnement du programme de surveillance.

Pourquoi Twitter n’est-il pas visé par Prism?

Beaucoup ont souligné le fait que Twitter n’était pas mentionné dans les documents révélés par le Guardian et le Washington Post.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette absence, expliquent des experts en sécurité informatique et en protection des données interrogés par TechHive.

Tout d’abord, la majorité du contenu de Twitter est déjà accessible. Et même s’il y a moyen d’envoyer des messages privés, le format de Twitter ne se prête pas à du partage de grandes quantités d’informations.

TechHive souligne par ailleurs que même si son nom n’est pas mentionné dans le document ultra-secret, on ne peut écarter à 100 % la possibilité que Twitter ne soit pas dans la ligne de mire des services de renseignement américains.

Une majorité d’Américains en faveur de la surveillance téléphonique

Selon un sondage du Pew Research Center, 56 % d’Américains trouvent acceptable que la National Security Agency (NSA) recueille des données téléphoniques pour mener des enquêtes sur le terrorisme, contre 43 % qui croient le contraire.

Par contre, 52 % croient que le gouvernement ne devrait pas surveiller le contenu des courriels, même dans le but de déjouer une attaque terroriste, contre 45 % qui estiment qu’une telle surveillance est acceptable.

En complément :

Naked Security souligne entre autres que Prism n’est pas le nom du programme, mais celui du système informatique qui le fait fonctionner.

Le Guardian rapporte comment les géants d’Internet mentionnés dans le document ont du mal à maintenir leur crédibilité et tentent de ménager leur réputation.

Le cas de Bradley Manning pourrait-il aider Edward Snowden à obtenir l’asile politique? demande le Washington Post.

Le président américain, Barack Obama, a réagi vendredi aux révélations selon lesquelles un programme de l’Agence nationale de sécurité (NSA) collecte des renseignements personnels à des fins déclarées de contre-terrorisme.

Il a pris la défense du programme Prism, en affirmant que le gouvernement agissait de façon responsable et que des balises veillaient à ce qu’aucun abus ne soit commis. Il a ajouté que le programme était supervisé par le Congrès.

M. Obama a précisé qu’aucune conversation téléphonique (en vertu d’un autre programme) n’était sous écoute et que seules des métadonnées (liste des appels, le lieu des appels, leur heure et leur durée) étaient recueillies.

En ce qui concerne les informations selon lesquelles des renseignements étaient récoltés auprès de grandes entreprises Internet, il a assuré que les courriels et l’activité en ligne des citoyens et des résidents américains n’étaient pas surveillés.

Il a indiqué qu’il était indispensable de faire des compromis en matière de sécurité : « On ne peut avoir 100 % de sécurité et 100 % de vie privée sans certains inconvénients. Nous devons faire des choix en tant que société », a-t-il dit, ajoutant être convaincu qu’un bon équilibre entre les deux avait été atteint. Ben voyons

le quotidien britannique The Guardian révélait jeudi matin que l’opérateur téléphonique américain Verizon – qui compte 121 millions d’abonnés – doit livrer chaque jour à la NSA les informations sur tous les appels téléphoniques de son système, effectués à l’intérieur des États-Unis et entre les États-Unis et d’autres pays, en vertu d’une ordonnance judiciaire secrète du Foreign Intelligence Surveillance Court, qui doit être renouvelée tous les trois mois.

Plus tard jeudi, le Guardian et le Washington Post sont revenus à la charge en dévoilant des éléments d’un document confidentiel selon lequel la NSA a, depuis 2007, un accès direct aux serveurs de neuf grandes entreprises Internet américaines : Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, PalTalk, AOL, Skype, YouTube et Apple.

Les renseignements recueillis vont beaucoup plus loin que les métadonnées. Prism fournirait notamment à la NSA l’historique des recherches, le contenu de courriels, des fichiers transférés et des conversations en direct.

Les entreprises qui ont répondu aux questions des deux quotidiens ont vigoureusement nié connaître l’existence même de Prism. Pourtant, selon le document dévoilé, cette collecte de renseignements s’est faite avec l’aide des entreprises.

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré qu’il n’avait jamais entendu parler du programme Prism avant jeudi. Il a ajouté que Facebook ne fournit des données demandées par des gouvernements que si cela est requis par la loi, et qu’il aurait « combattu » toute demande, comme celle qu’aurait reçue Verizon, pour une « masse » de données.

On peut voir certaines des 41 pages du document dévoilé par le Guardian et le Washington Post ici. On y constate entre autres que Microsoft aurait été la première entreprise liée au programme, en décembre 2007. Elle a été suivie par Yahoo en 2008, Facebook, Google et PalTalk en 2009, YouTube en 2010, AOL et Skype en 2011 et Apple en 2012. Les documents indiquent que le service de stockage et d’envoi de fichiers Dropbox est pressenti pour devenir un fournisseur de renseignements pour la NSA.

Réagissant jeudi, le directeur du renseignement national, James Clapper, a assuré que la législation américaine donnait le droit au gouvernement de recueillir des informations auprès des fournisseurs d’accès à Internet concernant des étrangers vivant à l’extérieur des États-Unis. Cependant, selon le Guardian et le Washington Post, Prism permettrait de recueillir des communications entièrement faites sur le territoire américain.

Le renseignement britannique aussi impliqué

Vendredi, le Guardian révèle que les services de renseignements électroniques britanniques (Government Communications Headquarters, GCHQ) recueillaient également des données en vertu de Prism. Le GCHQ a toutefois assuré au quotidien qu’il agissait dans les limites de la loi.

Les groupes de défense des libertés civiles inquiets

Ces révélations ont suscité de vives inquiétudes chez différents groupes américains de défense des libertés. L’American civil liberties union (ACLU) dénonce le fait que « la NSA, qui relève de l’armée, a maintenant un accès à chaque recoin de la vie numérique des Américains ». L’ACLU lance un appel à la mobilisation contre Prism. L’Electronic frontier foundation demande des comptes au gouvernement américain. Access now parle de son côté d’un « abus de pouvoir incompatible avec les principes de la démocratie et des droits de la personne ».

L’Union européenne (UE), de son côté, s’est dite préoccupée « par les possibles conséquences pour la vie privée des citoyens européens ». La commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, a déclaré que les Européens demanderaient davantage d’information aux États-Unis. Une rencontre est d’ailleurs prévue la semaine prochaine à Dublin à laquelle doivent participer Mme Malmström, la commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding, et les secrétaires américains à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, et à la Justice, Eric Holder.

Le président du groupe socialiste au Parlement européen, Hannes Swoboda, a affirmé que la Commission européenne devait s’assurer du respect des « standards les plus élevés en matière de protection des données privées » dans les négociations sur un accord de libre-échange États-Unis-UE.

http://blogues.radio-canada.ca/surleweb/tag/nsa/

Henri makow

Le New York Times propose une chronologie de la surveillance électronique sous les administrations Bush et Obama. - The Atlantic


Un cinquième responsable du Planning familial américain évoque le trafic– de fœtus avortés vivant

big-199740050f3

Le Center for Medical Progress, organisme américain, vient de publier une nouvelle vidéo dans laquelle on peut voir un cinquième dirigeant du Planning familial évoquer la vente d’organes de fœtus avortés, et même en l’occurrence de fœtus avortés « intacts ». Le doute n’est plus permis : en quelques jours, cinq responsables de l’organisation américaine reconnaissent, ne sachant pas qu’ils sont filmés, que le Planning familial vend des organes de bébés avortés, à des fins de recherche médicale… Ces vidéos sont le fruit du travail du journaliste d’investigation David Daleiden et de ses collaborateurs qui se sont fait passer pendant deux ans et demi pour les membres d’une fausse société, Biomax Procurement Services, qui aurait cherché à s’installer sur le marché des intermédiaires entre la recherche médicale et les cliniques d’avortement.
 

Un cinquième responsable du Planning familial américain évoque le trafic – lucratif – de fœtus avortés

 
Dans cette dernière vidéo, c’est la directrice de recherche d’une antenne locale du planning familial, Melissa Farrell, qui détaille les activités – parfaitement illégales – de son organisation. Dans la vidéo de cette caméra cachée, la jeune femme explique comment elle « diversifie » les revenus du Planning familial en vendant des organes de fœtus avortés, et détaille l’activité monstrueuse de son laboratoire alors qu’elle est tranquillement à table.
 
Mais la vidéo ne s’arrête pas là : la caméra entre dans un laboratoire dans lequel des personnes sont précisément en train de démembrer des bébés avortés pour garder les parties qui pourront être vendus et que le Planning familial appelle pudiquement « tissus ». La vidéo montre sans détour une main ou un pied, parfaitement formés. Pensant s’adresser à un acheteur potentiel, l’une des blouses blanches commente son « travail » : « C’était un jumeau » d’environ 20 semaines…
 
Il prouve ainsi que les personnes impliquées dans ce trafic savent exactement ce qu’elles font.
 

Dans une nouvelle vidéo, une responsable du Planning familial américain évoque la vente de fœtus intacts, et donc nés vivants

 
Dans la vidéo, Melissa Farrell explique également comment les médecins avorteurs peuvent modifier la procédure d’avortement – en la rendant totalement illégale – pour obtenir des fœtus « intacts ».
 
David Daleiden détaillait le processus sur CNN : « Lorsque vous parlez de fœtus totalement intacts dans le contexte d’obtention de tissus de fœtus, ce sont des situations dans lesquelles aucun fœticide, aucun produit chimique ne peut être utilisé pour tuer le fœtus à l’avance puisque ces produits empoisonneraient les organes et les tissus. Dans ce cas, il s’agit d’une première preuve de cas d’enfants qui naissent vivants. » Et qui sont donc vendus puisqu’ils sont tués à la naissance, alors qu’un contrat est déjà sur leur tête.
 
Il ressort des vidéos que le Planning familial tire profit de son activité morbide, ce qui est totalement illégal. La dernière vidéo laisse peu de doutes à ce sujet puisque Melissa Farrell reconnaît qu’elle « diversifie » les revenus du Planning familial.
 
Mais l’argent est une question secondaire. Ce que montrent clairement ces images, c’est que les « tissus » vendus sont des mains, des pieds… Ceux de « jumeaux », ou tout simplement d’un petit homme que l’âge seul différencie de tout autre homme.
 

Barack Obama refuse absolument de couper le financement du Planning familial américain

 
Certains Républicains ont hurlé au scandale, reprenant à leur compte l’indignation populaire réelle qui a suivi la publication de ces vidéos. Mais lundi, les sénateurs républicains ne sont pas parvenus à faire voter le projet de loi qui prévoyait de couper les fonds fédéraux attribués au Planning familial. 53 sénateurs seulement ont voté pour ce projet de loi, alors que le minimum requis pour l’adoption est de 60. La prochaine étape de la bataille sera donc à l’automne prochain, lors du vote du budget du gouvernement.
 
Et quand bien même les sénateurs auraient été plus de 60 à voter la fin du financement du Planning familial, Barack Obama avait promis un veto présidentiel, montrant une fois de plus son mépris du processus démocratique. Le président américain a affirmé qu’il ne laisserait personne remettre en cause le financement d’une organisation qui offre de « précieux services ».
 
Les « précieux services », ce sont 300.000 avortements par an, et le trafic de fœtus intacts ou démembrés. Que peut bien valoir la vie d’un innocent pour l’idéologie « progressiste » ? Rien.
 

Béatrice Romée

Posté par rusty james à 13:10 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Ozette, une Pompéi Nord-américaine découverte .

Lake_Ozette_Trail_WA_sunset

A l’instar de Pompéi ensevelie sous les cendres du Vésuve, il semblerait qu’un tremblement de terre au XVIème siècle soit à l’origine de l’ensevelissement du site d’Ozette sous une coulée de boue. Situé sur la Péninsule Olympique, à l’Ouest de Seattle (Washington), et occupé depuis le premier siècle de notre ère, le site est unique en son genre.  Sa conservation  exceptionnelle et la richesse des objets retrouvés lors des fouilles en ont fait une “Pompéï américaine”. C’est donc un voyage au cœur de l’ancien village Makah d’ Ozette que je vous invite à entreprendre.

 

Carte de la Péninsule Olympique et des réserves actuelles d’Indiens

Carte de la Péninsule Olympique et des réserves actuelles d’Indiens

A la suite d’un orage en 1969-1970 furent découvertes des traces du village disparu d’Ozette, cinquième village du peuple Makah. Les premières fouilles eurent lieu dès 1970 sous l’égide de Richard Daugherty alors que plusieurs plank houses sont exhumées de terre : quatre dans leur totalité plus deux autres partielles. La coulée de boue permis une excellente conservation du site dans une région où l’humidité détruit la plupart des restes de l’activité humaine en deux cents ans.

Pendant onze ans, ce sont plus de 55.000 objets qui sont retrouvés dans les maisons et aux abords. Ces objets sont aujourd’hui pour la plupart conservés au Makah Cultural and Research Center à Neah Bay.

 

Ozette, National Register of Historic Places

Ozette, National Register of Historic Places

Les maisons, appelées shed plank houses, étaient fabriquées en cèdre rouge, abondant sur toute la côte Nord-Ouest du Pacifique. Construites le long de la côte, elles mesuraient environ 30m de long en moyenne, abritant environ trois à cinq familles. A Ozette, des milliers de panneaux de bois retrouvés permirent une reconstitution du village : toit, murs, banquettes, poteaux de support. Un système de drainage réalisé à partir de planches de bois et d’os de baleine s’occupaient de l’étanchéité du sol des maisons. Les fouilles ont aussi permis de recomposer l’aménagement de l’espace intérieur de la maison : préparation des repas, fabrication d’objets, réserve, repos, etc.

 

Maisons et canoës Makah sur la plage de Neah Bay, University of Washington Library, 1911
Maisons et canoës Makah sur la plage de Neah Bay, University of Washington Library, 1911

Parmi les objets retrouvés, environ 6000 étaient réalisés à partir de la vannerie et du tissage : paniers, vêtements, chapeaux, matelas, berceaux. Les objets en bois sont cependant les plus nombreux : outre les maisons et leurs décors, on y a aussi découvert des coins, des crochets pour appâts, des clubs, des masses, des arcs et flèches, des pointes et des coffres sculptés. A un niveau inférieur, ont été découverts des artefacts plus anciens : des éclats en pierre, des couteaux, des pierres abrasives et meules en pierre.

Certains objets furent retrouvés en association, formant des panoplies pour chaque activité : chasse, pêche, chasse à la baleine, travail du bois, etc.

Trophée de chasse col de baleine recouvert de plus de 700 dents de loutre
Trophée de chasse : col de baleine recouvert de plus de 700 dents de loutre

Habitée depuis le 1er siècle avant Jésus Christ selon les datations au Carbone 14, le site d’Ozette nous offre un magnifique aperçu de ce que pouvait être la vie d’un peuple de la côte Nord-Ouest jusqu’au XVIème siècle.
Les tribus présentes descendaient de populations installées sur la côte Nord-Ouest il y a 10.000 ans. Les Makah, plus précisément, sont apparentés aux tribus du Sud de Vancouver Island sont les Nootka, face à la Péninsule Olympique. Ozette faisait partie des cinq villages Makah occupés toute l’année : Neah Bay, Biheda, Wayatch, Tsoo-yess et Ozette, situés au niveau de Cape Flattery au Sud du Détroit de San Juan de Fuca. Il se peut qu’Ozette ait été un village semi-autonome de par son éloignement des autres villages.

Les activités principales du village étaient la chasse au phoque et à la baleine ainsi que la pêche en été ; le travail du bois et les cérémonies hivernales comme les potlatchs en hiver. L’organisation sociale était semblable à celle que l’on retrouve dans les tribus septentrionales : les décorations variaient au sein des différents espaces dédiés à chaque famille selon la position sociale d’un noyau familial. On y retrouvait entre autre des symboles héraldiques ou des trophées de chasse à la baleine. Les distinctions sociales variaient selon l’activité de la famille. L’organisation sociale était aussi régie par des lois héréditaires et de parenté.

Nous pouvons aussi comprendre les relations entre les différentes tribus et leurs échanges grâce à la découverte de coquillages d’ormeau provenant de Vancouver Island par exemple ; mais aussi des paniers enroulés de Puget Sound (au Sud) et des bols en bois sculptés de la rivière Columbia (Canada). La présence de ces objets pouvait être due à l’échange de présents organisés lors des potlatchs (cérémonies de distributions de biens) ou bien d’échanges commerciaux.
Bien que la totalité du site n’ait pas encore été fouillé et étudié, on comprend déjà, alors que les premiers contacts avec les Européens n’auront pas lieu avant deux cent ans, que le peuple Makah, ainsi que les tribus de la côte Nord-Ouest, était, dès leur sédentarisation, un peuple organisé, sédentaire aux diverses pratiques culturelles, sociales et rituelles. Le dernier mot ira pour l’une des plus remarquables découvertes sur ce site : un pétroglyphe relatant un fait historique, l’arrivée d’un bateau à voile.

Pétroglyphe arrivée d’un bateau, Ozette
Pétroglyphe : arrivée d’un bateau, Ozette

Bibliographie

  • Amérique du Nord, Arts premiers ; Janet Berlo et Ruth Phillips ; 2006, Albin Michel
  • Handbook of the American Indian, Volume 7 : Northwest Coast ; Smithsonian Institution, Washington, 1990
  • Indians of the Northwest Coast ; Maximilien Bruggmann et Peter R. Gerber, Facts on File New York & Oxford, 1989
  • www.histoiredelantiquite.net

Pet goat II, l’animation vidéo qui raconte le futur du monde !

Très grandei-pet-goat-2-1200x1200

 Pet goat II vous connaissez ? Une animation très bien faite mais qui cache un scénario bien macabre.

C’est l’histoire d’une chèvre enfermé dans une boite derrière un enclot barbelé qui présente l’histoire du monde a partir du 11 septembre 2001. Nous allons essayez de décrypter certaines des scènes de cette vidéo d’une petite dizaine de minutes.

La classe :

petgoat

Image 1 : Une chèvre ? Cet animal représente dans de nombreuses croyances et religions satan ou baphomet. Le code barre sur le front nous amène a penser que cette chèvre est numérotée, comptabilisée comme du bétail. Sommes-nous ce bétail ? On voit dans ses yeux une spirale comme si elle était envoûtée..

 

Image 2 :  Sur la droite de l’avatar de George Bush on peut apercevoir trois étoiles de neiges avec chacune six branches ce qui donne 6.6.6. Le sole en damier représente ici le passage d’un monde à l’autre comme décrit dans les rites franc-maçon. Précisions que les avatars de George Bush et Barak Obama sont manipulé par une paire de mains aux formes diaboliques avec une bague en or représentant le dollar américain. $ signe du dollar que de nombreux observateur définissent comme la contraction du mot Isis. Une déesse égyptienne adorée par de nombreuses sectes proches du pouvoir américain comme les Skull and Bones.

 

Image 3 : Au dessus de l’avatar de George Bush, à sa droite, on voit une chouette ou un hibou emblème de la secte satanique du Bohémian Club L’avatar de George Bush et celui de Barak Obama un peut plus tard cache une maison en feu dessinée sur le tableau derrière eux. Une allusion à la phrase de Jacques Chirac à l’ONU sur l’état écologique de la terre :  "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs…" (vidéo ina.fr) Dans cette animation nous sommes, aussi, amené a regarder ailleurs par les présidents de la dite plus grande puissance mondiale. On ne peut passer a coté de la pointe d’élégance des auteurs de cette animation qui pour éteindre ce feu on choisi un sexe masculin entrain d’uriner pendant qu’un requin regarde la scène en riant ou en criant on ne sait pas exactement.  Sur cette même capture d’écran le mot évolution n’a pas été trouvé et l’homme est donc pendu ! A sa place on voit au dessus du tableau l’évolution selon Darwin se terminer par un homme entouré d’un champ de lumière : un homme divin ? Comme le prévoit certains courants religieux comme le soufisme, certains courant du hip-hop qui fond de leur star préférée un dieu ou une déesse à l’image de Beyoncé qui a vu naître une religion en son nom le beyism.

 

Image 4 : On voit clairement l’avatar Bush faire un signe satanique. Derrière lui les mêmes étoiles de neiges mais cette fois au nombre de quatre, ajouté à cela la lettre F sixième lettre de l’alphabet et cela vous donne :

- 6.6.6 (les trois premières étoiles

- 6.6.6 la dernière étoile derrière l’avatar de Bush ajouté à cela les deux F qui fond un six chacun.

 

Image 5 : Obama apparaît à la place de Bush comme si cela était de pareil au même.

 

Image 6 : Une foule d’enfant regardent comme des "zombies" ce show mais une personne, une jeune fille blonde au yeux bleu qui n’ai pas tombée sous le charme de cette envoûtement laisse tomber la pomme (empoisonnée) qui roule vers Obama qui prend peur. Les auteurs l’ont appelé "Lily" et elle dit en laissant tomber la pomme : "Cette pomme n’est pas la mienne. Elle appartient à quelqu’un d’autre."

Quand elle laisse filer cette pomme courir au pied de Barak Obama puis s’ouvrir en deux et laisser découvrir deux verres de terre qui s’unissent pour former un lotus, le président américain prend peur. La scène s’arrête la et on vois tagué (image ci-contre) "Psalm 23" (psaume 23 en français) qui dit dans l’ancien Testament donc la Thora "Le SEIGNEUR est mon berger".

 

 

L’Amérique :

Image 1 – 2 – 3 – 4 : Deux tours en feux qui représente les Twin Tower de New York lors de l’attentat du 11 septembre 2001 (sur le site cet image a la mention "tristesse". Oussama BenLaden faisant une prière devant un croissance rouge sang avec le logo de la CIA sur sa veste suivie de ses partisans. La statu dite de la liberté entouré d’une étoile de "David" qui est en réalité le symbole de la famille Rothschild depuis plusieurs siècles. Pour finir par cette barque avec la tête d’animal du "dieu" égyptien anubis portant on ne le vois pas sur la capture d’écran, un faux messie avec un œil entouré d’une pyramide au sommet du front (voir image ci contre) les pieds en feu.

Vous remarquerez que tous les endroits ou passe ce faux messie sont détruits. 

 

Le monde : 

lemondepetgoat

Image 1 : L’oeil qui représente le mal, les illuminatis, la franc-maçonnerie observe avec un très grand intérêt la création d’un enfant sans géniteur dans un "oeuf" Cette scène représente l’eugénisme, la création dans le futur d’enfants totalement hors du corps humain.

Image 2 : Cette scène représente l’Afrique. La guerre, les enfants soldats qui on comme cadeaux des armes.Un enfant désincarné (sans âme ?) qui ressemble plus à Pinocchio qu’aux autres personnages de cette animation.

Image 3 : Dans cet séquence on vois un homme sud américain comme le dit la site officiel il s’appel "Juan Pepito" on le voit mourir enseveli dans une boue verdâtre sur le site on y li le commentaire ironique : "Après des années de l’exploitation économique et la dégradation de l’environnementJuan "Pepito" a un sentiment d’angoisse décidément."

 

Image 4 – 5 – 6 : Nous voyons une jeune militante pour la paix reprenant le symbole de l’homme seul face au chars communistes chinois à Tian’anmen. Le site officiel dit même de ce personnage "S’opposer courageusement ceux qui l’asservir." On pourrait croire que comme dans la vrai vie c’est la police chinoise, représenté par le symbole du Yin et du Yang, qui va venir arrêter cette jeune militante, mais non ! Arrive derrière elle le squelette de l’Oncle Sam lui interdisant de militer mais ironiquement toujours en fête, feux d’artifice en arrière plan. La célébration du nouvel an ? La jeune militante a sur sa veste un tigre dessiné. Le tigre dans la tradition chinoise est le Yin, et le Yin "apporte la mort". Est-ce l’année de la mort que célèbre cet oncle Sam tout en interdisant aux militants de combattre la dictature dans le monde ?

Image 7 – 8 – 9 : Dans ces trois séquences on vois totalement le projet Blue Beam s’exprimer. Les auteurs sur le site officiel l’appel "feu de la vérité" Qu’est-ce que le projet Blue Beam ? Pour résumer, c’est l’arrivé par le biais de la technologie d’une imitation de fin du monde avec la venu d’un "messi" virtuelle ou virtualisé qui "parlera" dans toutes les langues en même temps et qui sera visible sur tous les continents simultanément aussi dans une grande commémoration autour d’une religion unique "new age". Voici comme le site décrit cette partie de l’animation : " C’est VOUS! quand vous vous tenez dans la prise de conscience de votre filiation avec le Divin et la fraternité de l’humanité!" . Pour tout comprendre sur le projet Blue Beam nous vous proposons ces deux vidéos qui expliquent clairement ce qu’est ce projet faramineux et fou à la fois de la scénarisation de la fin du monde par des moyens technique du plus haut niveau.

L’OEIL 09- Le Projet Blue BEAM ou la fin du monde 1/2  / L’OEIL 10- Le Projet Blue BEAM ou la fin du monde 2/2 

 

La naissance du mal, l’Anthechrist  : 

antechrist

Image 1 – 2 : L’arrivé de ce faux messie sur sa barque conduite par la anubis le dieu à la tête de chacal (image 1) est une fête pour l’avatar de la représentation du bouddhisme par le biais de shiva dans le lieu qui représentera plus tard l’union des nations..(image 2).

Image 3 – 4 – 5 – 6 – 7 : Une lumière pseudo divine descend du ciel avec une main dirigée ver le donjon d’un château portant une croix chrétienne sur son toit. A l’intérieur une vieille femme éblouie par la lumière, ce qui indique qu’elle vit dans l’obscurité, à moitié nue effrayée avec une tache de sang sur sa culotte. Tous les symboles d’une femme violée.  Violé par ce faux messie ?

Image 8 : Après cette adoubement de l’avatar bouddhiste et le viole de cette vierge (?) le faux messie réapparaît au centre de son armé faite de clones gris. L’armé de "zombis" dénoncé par George Orwell au siècle dernier ou dans le film matrix par exemple.

L’Islam :

islampetgoat

Image 1 : Après la chute des deux bâtiments symbolisant les deux tours de New York le 11 septembre 2001. On vois dans cette scène trois avions type furtifs (en triangle) foncer vers ce qui représente l’Islam avec un grand bâtiment avec une croissant de lune sur le plus haut de sommet.

Image 2 : Cette femme ressemble à une musulmane pleurant son enfant mort, il est nommé "Aali" par les auteurs de l’animation. Ali qui est l’un des hommes les plus respecté par les musulmans chiite.

Image 3 : L’oncle Sam joue les notes de sa partition comme si il était le maître de tout ce qu’il se passe sur le terrain. et tout d’un coup l’enfant mort quelques secondes plutôt apparaît sur la demande de l’oncle squelettique. Un "Islam" mort et qui ne renaît que sous les ordres du nouveau maître américain ?

Image 4 – 5 -6 : L’enfant qui était mort dans les bras de sa mère sort tout d’un coup d’une sorte de montagne en tourbillonnant dans un habit qui n’est plus les bandelettes qu’il portait. Il faut dire qu’on pouvait voir un scarabée se promener sur son visage. Scarabée qui représente dans la mythologie égyptienne la fertilité, il favorise la vie. Qui redonna la vie à ce "Aali" mort dans les bras de sa mère. Cet habille et cette danse ressemble énormément à ceux de l’Islam soufie née lui aussi comme le chiisme entre l’Iran actuel et la Syrie actuelle et prônant un rapprochement de toutes les croyances dans un dieu unique. Ce qui est interdit en Islam soi dite en passant. Ce qui n’est pas l’avis des auteurs de cette animation à en croire leur site : "Le cœur tourbillonnant de l’Islam réveillé au seul vrai DieuIl est gratuit et ne nécessite aucun contrôle."

L’OTAN (l’union des nations) : 

Image 1 – 2 – 3 – 4 : Cette scène représente l’union de toutes les coutumes croyances dans une seule institution. Vous remarquerez que les avatars changent mais qu’ils gardent tous au centre de leur uniforme le même logo qui ressemble étrangement à celui de l’OTAN

La fin du Christinanisme :

christianismefin

Après avoir détruit l’ensemble des cultures, recréé une religion unique, unie l’ensemble des nations autours d’un gouvernement mondial. L’anthéchrist arrive à la fin de son travail et détruit complètement la religion chrétienne. Puis arrive en Égypte ou à leur tour les trois pyramides sont détruite sous le poids de la levé du soleil et des projectiles qui jaillissent derrière lui face à un anthéchrist comme subjugué sur sa barque à tête de chacal. Anubis était un chacal, un dieu égyptien à tête de chien qui avait pour mission de protéger les morts dans leur voyage dans l’au-delà. 

 

Conclusion :

Est-ce ce qu’il se passe aujourd’hui ? D’après de nombreuses personnalités comme monsieur Attali, en quelques sortes oui ! L’Islam soufie est promu aux Etats-Unis depuis plus de 15 ans. Il l’ai aujourd’hui en France par le biais de monsieur Chalghoumi par exemple,  mais aussi par l’imam Imran Hussein grand "ami" d’Alain Soral dissident judéophobe français. Le soufisme a même été promus en 2007 à l’ONU. La destruction de la religion chrétienne comme dernière oeuvre diabolique avant la fin de tout. L’OTAN, l’oncle Sam squelettique et diabolique. Benladen agent de la CIA, etc etc …. et un nombre très important de symboles que nous n’avons pas pue ou pas sue décrypter dans cet article nous montre que nous sommes pas les seuls a penser que l’ensemble des dits "grands moments de l’histoire" sont en réalité de puis plusieurs siècles guidés, avec quelques difficultés parfois comme le général De Gaulle, par un petit groupe de personnes pour arriver lentement mais surement à un nouvel ordre mondial avec une religion adaptée aux souhaits et besoins des maîtres de ce nouveau monde en construction.

 

http://streettelevirtuelle.wordpress.com/2014/05/19/cinema-i-pet-goat-ii-lanimation-video-qui-raconte-le-futur-du-monde/

Posté par rusty james à 21:54 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Le Dalai Lama ami de Hitler a Obama, le Loup en habits de Moine.

tumblr_mii1ofRZtE1s1ooz2o1_500 - Copie

 

imagesj9s

 

Dalai-Lama-Shoko-Asahara

Le Dalai lama et son disciple Shoko Asahara (麻原 彰晃 Asahara Shōkō), fondateur de la secte japonaise Aum Shinrikyo célèbre depuis qu'il a perpétré l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo.

En mars 1995, des adeptes de cette secte religieuse japonaise, qui pratique l'hérésie, ont répandu du gaz toxique à l'intérieur du métro de Tokyo et ont fait plus de cinq mille victimes dont douze ont été tuées. Après cet incident tragique et sanglant, le Dalai Lama a fait une déclaration à l'Agence de presse japonaise « Kyodo News », dans laquelle il a dit qu'il considère Aum Shinri Kyo comme une secte religieuse propagatrice de la doctrine du bouddhisme et que son gourou Asahara Shoko est toujours son « ami ». Ses propos ont suscité une grande effervescence parmi l'opinion publique internationale. Pourquoi a-t-il tenu ce genre de propos malgré l'abominable acte perpétré par Asahara Shoko ? Parce que ce dernier était un de ses « meilleurs disciples » !

Le Dalai Lama avait effectué douze « visites » au Japon. Quant à Asahara Shoko qui est devenu son disciple, il s'est rendu en Inde en 1986, puis dès après son retour au Japon, il fonda officiellement Aum Shinri Kyo. L'année suivante, il se rendit une deuxième fois en Inde où il rencontra le Dalai Lama et c'était lors de cette entrevue que le Dalai Lama l'accueillit avec de l'eau bénite et ils établirent ainsi la « relation de maître-disciple ».

Et dans les huit années qui suivirent jusqu'en 1995 lorsque se produisit la tragédie sanglante, le maître et le disciple se sont rencontrés cinq fois, mais ils se communiquaient souvent par lettres. En 1989, le disciple offrit à son maître cent mille dollars US, alors que celui-ci lui donna en retour un « certificat » et une lettre de recommandation. Dans cette lettre de recommandation adressée aux autorités compétentes de la ville de Tokyo, le Dalai Lama fit l'éloge d'Asahara Shoko en certifiant qu'il est un « maître religieux très capable » et il attesta qu'Aum Shinri Kyo est une secte religieuse qui « pratique et propage le bouddhisme » et qui « promeut la charité et la bienfaisance publiques ». Dans la lettre, le Dalai Lama demande en plus aux autorités locales de Tokyo d' « exempter Aum Shinri Kyo des impôts et des taxes ». C'était grâce au « certificat » délivré par le Dalai Lama et sa lettre de recommandation que la secte Aum Shinri Kyo était devenue une organisation religieuse reconnue et acceptée officiellement par le gouvernement japonais. Celle-ci accumula par la suite des fonds considérables qu'elle utilisa pour entreprendre des recherches sur le sarin, un gaz toxique mortel, et pour le mettre en production.

Asahara Shoko reconnaît ouvertement que le Dalai Lama était son apôtre et qu'il lui a indiqué la voie à suivre. La doctrine et les règlements internes d'Aum Shinri Kyo venaient en grande partie du Dalai Lama.

 

image004

Pour ce qui est des relations entre Asahara Shoko, l'hebdomadaire allemand « Focus » a fait le commentaire suivant : « Sans le soutien du Dalai Lama, Asahara Shoko ne pouvait absolument pas mettre sur pied son empire sectaire. C'était grâce à l'appui du premier que le deuxième, d'un médecin charlatan et d'un petit escroc criminel, a pu devenir dans le très court délai de quelques années, le chef d'une secte religieuse japonaise. Il n'aurait jamais eu une ascension aussi vertigineuse comme le lancement d'une fusée et son entreprise ne se déroulerait jamais dans des conditions aussi favorables. Cela est certain. »

Le problème du “Yasukuni Shrine” a été toujours pour les Chinois quelque chose de très sensible, car les extrémistes japonais l'utilisent toujours pour rappeler la puissance d'antan de l'empire nipon. Les dirigeants des pays amis de la Chine ou des pays qui ont établi des relations diplomatiques avec elle, ainsi que les personnalités politiques éprises de la justice, ne se rendront jamais dans ce sanctuaire dans lequel sont enterrés les restes d'un grand nombre de criminels de guerre japonais qui ont commis des actes sanglants impardonnables à l'égard des autres peuples d'Asie et surtout envers le peuple chinois. Mais, le Dalai Lama a eu l'aplomb en 1980 de visiter “Yasukuni Shrine” et de se prosterner devant les restes des criminels de guerre. On voit par là que les agissements de ce dernier sont tout à fait contraires au comportement qu'un chef religieux doit avoir.

Le Chef du Parti du Tibet, Zhang Qingli, a une fois de plus dit lundi que le Dalai Lama était un « loup en robe de moine » et critiqué de nouveau la clique du Dalai Lama, qui ne souhaite que faire éclater la Chine.

Meng-and-Zhang-at-Sera-e1287761317657
Zhang Qingli s'entretient avec des moines du monastère Sera.

dalai lama nazi illuminati
Dalai lama et son éducateur et ami , le nazi autrichien Heinrich Harrer

 

hitler

Ce même Harrer en compagnie d'Adolf Hitler qui le remercie pour son rôle dans la gestion des camps de concentrations.

Il a ajouté qu'en le décrivant ainsi, il ne faisait que reprendre les termes mêmes que feu le Premier Ministre Zhou Enlai utilisait pour décrire le Dalai Lama.

Il a précisé que Zhou Enlai disait que le Dalai Lama était un « loup en robe de moine » après que le Gouvernement Central ait fait échouer une rébellion orchestrée par le Dalai Lama et ses soutiens en 1959. Par la suite, le Dalai Lama s'était enfui vers l'Inde et y avait créé un « Gouvernement tibétain en exil » autoproclamé.

« J'utilise à dessein les mots du Premier Ministre Zhou, pour dire que je m'oppose à la fourberie et pour donner une compréhension correcte des faits », a t-il dit.

y1p4lyIi8n-UaZFyhufsPF81Z9S_FckapolqRg_TE_hxeezrNeJrLSySk_lkQ3qFfBGk1wQ-hHLV_I

M. Zhang a également fait la comparaison entre le Dalai Lama et Rebiya Kadeer, une séparatiste ouighoure qui dirigé le Congrès Mondial Ouighour.

 

dyn003_original_400_322_pjpeg_2647876_e2ac20490d5d6f2926cbda17d87f0d7e

Dr Bruno Beger officier nazi Reconnu coupable de crimes de guerre, Haut Conseiller Dalaï Lama.

03

Miguel Serrano: Chef du parti nazi pour l'Argentine et qui promeut l'antisémitisme et les livres Prétendant que Hitler était un "Dieu". Également un bon ami du dalaï-lama avec qui il se réunit régulièrement

(source: http://www.choix-realite.org/4831/dalai-lama-amities-douteuses)
 

Voila pour le passé, maintenant regardons le présent…

 

 

Et très bonne video en anglais résumant tout ca et apportant encore plus de détails croustillants :

 

Toutes ces informations sur le fait que le Dalai Lama fait parti des Illuminatis ont été aussi rapportées par Cobra que vous connaissez si vous suivez ce site.

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus…
Ce qui est sur en tout cas c'est que si moi meme j'étais un homme saint, je n'irais certainement pas passer mes vacances avec Georges W Bush, Sarkozy, Obama, Kissinger, d'anciens Nazis, l'ancien Pape des jeunesses hitlériennes Benedict XVI, le nouveau Pape (Jésuite), Netanyahu, la famille royale d'Angleterre et toutes les putes d'hollywood.

Cela confirme une fois de plus tout ce que je vous disais, les religions sont la pour vous controler, prenez ce qu'il y a de bon dans chacune et jettez le reste aux ordures.

Dieu ne divise pas les hommes, il les unis. Récupérez votre cerveau, brisez vos chaines religieuses et communataires et unissons nous pour combattre le mal absolu.

 

schwarenneger.dalai.lama-763857 article-2162305-13B470C0000005DC-44_634x419 bush-lama-rice medium_dalai_lama_bush dalai_lama dalai_lama_100 03-dalai-lama-n091118 obamadalailamabig dalilamabushhttp://stopmensonges.com/le-dalai-lama-est-le-bras-arme-des-illuminatis-pour-la-partie-boudhiste-du-monde/

Posté par rusty james à 18:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Le risque d'un défaut de paiement des États-Unis pourrait conduire la Chine à se débarasser du dollar

751730-chine-principal-detenteur-dette-americaine

Le risque d'un défaut de paiement des États-Unis pourrait conduire la Chine à accélérer la diversification de ses immenses réserves de devises, à l'heure où Pékin appelle à «désaméricaniser» l'économie mondiale et souhaite internationaliser le yuan.

Faute d'un accord budgétaire in extremis au Congrès, le Trésor américain ne sera plus autorisé à emprunter à partir de mercredi soir et les États-Unis pourraient se trouver en défaut de paiement d'ici la fin du mois pour la première fois de leur histoire.Le choc de confiance diminuerait alors la valeur des actifs en dollars de la Chine -- en premier lieu ses énormes réserves de devises, les plus importantes du monde avec 3660 milliards de dollars fin septembre, constituées très majoritairement de billets verts.«Si vraiment un défaut se concrétise, le gouvernement chinois accélérera avec détermination la diversification de ses réserves en devises, et se reportera sur des émissions obligataires d'autres pays jugés plus sûrs», a souligné Liao Qun, économiste de Citic Bank International.«La Chine pourrait ainsi réduire le volume de bons du Trésor (américains) en sa possession. Elle aurait ses raisons pour le faire, même si ce serait extrêmement difficile», a-t-il indiqué à l'AFP.La Chine est le principal détenteur de dette américaine, avec 1277 milliards de dollars en bons du Trésor, suivis de près par le Japon avec 1140 milliards, selon les derniers chiffres du gouvernement américain.Pékin devrait cependant se garder de se séparer d'une trop grosse partie de ses actifs, ce qui risquerait d'amplifier le désarroi des marchés financiers... et de réduire en conséquence la valeur des bons du Trésor et dollars encore en sa possession.D'autant que Pékin n'a guère d'alternative: très rares sont les autres types d'actifs dans le monde en volume suffisant pour offrir un débouché aux gargantuesques liquidités chinoises, avertissent les experts.

À plus long terme, le Japon pourrait lui aussi entreprendre de rééquilibrer son portefeuille, même si la dépendance de Tokyo vis-à-vis de Washington empêchera toute évolution brutale, a noté Yoshikiyo Shimamine, économiste en chef de l'institut Dai-ichi à Tokyo.

«Aucun instrument financier n'est aussi liquide que les bons du Trésor», et il serait difficile pour une économie majeure de s'en passer, a-t-il cependant tempéré.Mais la Chine se montre également très inquiète de l'onde de choc que provoquerait un défaut de paiement de Washington pour l'économie mondiale et la croissance chinoise encore cruellement dépendante des exportations et investissements étrangers.«Un défaut aurait bien entendu un impact très net sur l'économie aux États-Unis et aurait donc des conséquences négatives pour l'économie chinoise», avertit Sun Junwei, économiste de HSBC.

Signe de leur inquiétude grandissante, dirigeants et médias d'État chinois ont multiplié ces derniers jours les avertissements et appels au compromis entre parlementaires américains, pointant les relations «inséparables» qui lient les économies des deux pays.«Nous exigeons que les États-Unis, comme pays émetteur de la principale devise de réserve dans le monde, et en tant que première puissance économique, prennent leur responsabilité», a martelé le vice-ministre des Finances Zhu Guangyao mardi.De son côté, l'agence officielle Chine nouvelle a estimé dimanche dans un commentaire cinglant que c'était «peut-être le bon moment pour une planète abasourdie de commencer à envisager la construction d'un monde désaméricanisé».«Les économies émergentes doivent avoir davantage leur mot à dire dans les institutions financières internationales», a-t-elle plaidé, évoquant «la création d'une nouvelle devise de réserve» pour remplacer le dollar, et une évolution du Fonds monétaire international (FMI), où Pékin ne pèse guère plus que l'Italie.Une réforme de la gouvernance du FMI est préparée depuis trois ans mais son entrée en vigueur est bloquée par le veto de fait des États-Unis qui doivent la faire ratifier par le Congrès.

Dans le même temps, Pékin semble très désireux de promouvoir l'internationalisation du yuan, dont la convertibilité reste pourtant farouchement contrôlée.La Chine a ainsi conclu mardi un accord avec le Royaume-Uni pour renforcer le rôle du renminbi (autre nom de la monnaie chinoise) à Londres -- où des entreprises émettent depuis le printemps 2012 des émissions obligataires en yuans, ce qui demeure encore aujourd'hui exceptionnel en dehors de Hong Kong.De son côté, la banque centrale chinoise a récemment passé des accords de swap monétaire avec ses homologues européenne et britannique, facilitant l'accès aux yuans des établissements financiers basés en Europe.

Posté par rusty james à 16:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Ce qu'il faut savoir sur le "shutdown" du gouvernement américain

 

shutdown-usa

Amérique du Nord

Publié le 7/10/2013

Vous entendez parler du shutdown du gouvernement américain sans savoir ce qu'est cette suspension temporaire des activités fédérales ? Voici l'essentiel à savoir.

Par Pascal Dray.

À quoi correspond cette procédure du shutdown ?

Tout d’abord, il faut savoir que cette procédure a toujours été utilisée dans le cadre de stratégie dite politicienne. C’est soit le parti républicain, soit le parti démocrate qui déclenche cette procédure. Le Congrès aux États-Unis (à peu près l’équivalent de l’Assemblée nationale) est composé de la chambre des représentants et du sénat. Le Sénat est, lui, composé de 100 sénateurs et la chambre des représentants de 435 représentants.

"Le Congrès américain est chargé d'élaborer, de discuter et de voter les lois. Il exerce également un pouvoir sur le budget fédéral des États-Unis, le commerce et la défense du pays. Le Congrès peut soumettre des amendements à la Constitution. Il peut enfin lancer une procédure d'impeachment pour mettre en accusation le président ; un haut fonctionnaire ou un juge. Le Sénat américain représente les États et la politique nationale, alors que la Chambre s'occupe des problèmes de la vie quotidienne des citoyens. L'un n'est pas supérieur à l'autre. Les deux assemblées doivent travailler en coordination".

Dans le cadre de la procédure de "shut down" déclenchée le 1er  octobre 2013, il y a désaccord sur le financement de la loi dite Obamacare, une loi pour mettre en place aux États-Unis l’équivalent de notre Sécurité sociale. Les républicains soutiennent qu’il n’est pas possible de financer à ce jour la loi dite Obamacare et demandent de reporter son application et son financement en septembre 2014. Les républicains s’appuient sur la situation économique préoccupante du niveau d’endettement américain qui serait fortement alourdi si le financement de l’Obamacare était déclenché aujourd’hui.

Blocage budgétaire et services minimaux

Dans la pratique, les fonctionnaires fédéraux des services non régaliens sont priés de rester chez eux jusqu’au déblocage budgétaire. Les services de police, de justice et d’armée sont assurés, mais du fait d’un blocage dans le processus d’autorisations budgétaires les autres fonctionnaires ne doivent pas travailler.

Depuis 1960, 18 (17+1) procédures de "shut down" ont été déclenchées. La première a été déclenchée sous la présidence de G. Ford, président républicain en 1976. Le Congrès était majoritairement démocrate. Le président mit son véto à un programme lié au département du travail. Ce premier "shut down" s’étala du 30 septembre au 11 octobre. Sous Carter, démocrate avec un congrès démocrate, 5 procédures furent initiées. La plus longue dura 18 jours et concernait le programme Medicaid et le financement d’une centrale nucléaire.

Sous Reagan, républicain où le Sénat était républicain de 1981 à 1986, 9 procédures furent déclenchées. La plus longue dura trois jours. Sous G.H.W Bush (le père), une procédure fut déclenchée. Sous Clinton, 2 procédures furent déclenchées dont la plus longue dura 21 jours et qui concernait la présentation des comptes sur 7 ans, mais avec un budget émanant du département du Budget au Congrès plutôt qu’un budget du département du budget du président. Finalement, un compromis fut trouvé sur le budget.

Depuis le 1er octobre 2013, une nouvelle procédure de "shut-down" vient d’être déclenchée ; elle concerne le déblocage d’un budget pour la mise en œuvre de la loi dite Obamacare. Il s’agit en fait d’un programme dit de protection sociale qui concernerait tous les Américains.

Compte tenu de l’endettement américain qui dépasse 100 % du PIB, les membres républicains de la chambre des représentants ont demandé aux sénateurs et représentants de reporter le financement de la loi sur le système de santé à septembre 2014. Le président américain dénonce ce blocage, mais comme nous l’avons vu celui-ci n’est pas le premier et certainement pas le dernier. Nous ne savons pas combien de temps pourra durer ce "shut down".

Un calendrier risqué

Si cette procédure dure plus de 15 jours, une autre date butoir risque de déboucher sur une nouvelle incertitude. Cette date, c’est la date de relèvement du plafond de la dette. Si celui-ci n’est pas relevé, alors les États-Unis seront déclarés en "cessation de paiement". C’est donc la conjonction de ces deux procédures, "shut-down" et relèvement du plafond de la dette, qui constitue un risque majeur pour les États-Unis, mais aussi pour l’économie mondiale.

En effet, comme la Réserve fédérale a injecté des liquidités depuis la crise de 2008, cette politique laxiste pourrait, si le pire se produisait à savoir que le plafond de la dette n’est pas relevé, conduire à une chute considérable du dollar avec toutes les conséquences en cascade sur les marchés financiers et sur l’économie mondiale (très forte hausse du prix des matières premières, hyperinflation, faillites d’entreprises en cascade, etc.). Évidemment, il existe des solutions que j'ai déjà évoquées dans un article sur Le Cercle Les Échos.

Sortir de l’impasse

Aujourd’hui, les politiques budgétaires et monétaires inspirées par les keynésiens et les monétaristes nous ont menés dans une impasse économique. Plus de croissance et un endettement public devenu la pierre d’angle du système économique. Pour lever les incertitudes liées à ces politiques, pour le moins hasardeuses, il est grand temps de revenir à des principes d’orthodoxie budgétaire et à la mise en place d’un vrai système monétaire reposant sur le libre échange, la division du travail et la spécialisation.

Libérons donc le système et sortons de l’impasse interventionniste !

//www.contrepoints.org/?p=141666

Ces maladies créées par l'homme : Les polluants sont des poisons .

fumee_Pilsen-and-Pollutionby-Senor-CodoW

Les polluants sont des poisons. Quand les exploitants agricoles et les responsables de l'industrie agroalimentaire seront-ils jugés et condamnés pour empoisonnement ?

Les profiteurs du système (banques, multinationales...) trembleront-ils quand internet se structurera en véritable agora numérique ? Une vox populi, renouant avec le bon sens, pourra-t-elle résister aux décisions de ceux qui imposent aux populations un mode de vie suicidaire afin d'augmenter les dividendes d'actionnaires insatiables ?
Il y a urgence : « des affections cardiovasculaires à la stérilité masculine en passant par le diabète, l'asthme... nombre de maux dont nous souffrons ne sont plus d'origine naturelle mais artificielle, fabriqués en quelque sorte par l'homme. A court terme, c'est la survie de l'espèce humaine qui pourrait être mise en cause. » (Ces maladies créées par l'homme)
Selon le Professeur Dominique Belpomme, « il y a trois façons d'envisager la fin de l'espèce humaine. La première est sa disparition spontanée, que celle-ci soit génétiquement programmée ou qu'elle soit liée à une cause environnementale, telle que l'épuisement des ressources planétaires. Ce type de disparition est attendu. Il s'inscrit dans les lois de l'Évolution naturelle. Dans ce cas, il est certain que l'espèce humaine disparaîtra un jour, dans de nombreuses années, mais sans qu'on puisse prédire quand, comment et pourquoi. La deuxième possibilité est sa disparition accidentelle. Celle-ci est toujours naturelle et liée à l'environnement, mais elle n'est pas attendue. Elle s'apparenterait à celle des dinosaures. La cause pourrait en être, par exemple, une météorite géante entrant en collision avec la Terre. Un tel événement, qui peut être prévisible, n'est pas biologiquement programmé. L'homme n'en serait pas responsable. Une troisième possibilité est la disparition prématurée de l'espèce humaine, provoquée par l'homme. Il en serait pleinement responsable. Soit l'homme sera parvenu à modifier si profondément son environnement qu'il l'aura rendu invivable —l'augmentation de température de la planète par effet de serre en est l'exemple le plus évident —, soit il aura provoqué prématurément sa propre mort, en induisant de nouvelles maladies, non contrôlables par la médecine. Dans les deux cas, la disparition de l'homme serait purement artificielle. C'est ce troisième type de disparition potentielle que j'envisage, car c'est celui qui est devenu le plus probable. En effet, jusqu'à maintenant on pouvait considérer que les maladies que l'homme avait à traiter étaient d'origine purement naturelle. Celles-ci étaient causées par des bactéries, des virus ou des parasites existant spontanément dans la nature. Notre médecine a pu enrayer la plupart d'entre elles, grâce aux progrès spectaculaires qu'elle a accomplis. La situation a changé. C'est nous qui fabriquons nos maladies. Celles-ci ne sont, en effet, plus naturelles comme jadis, mais artificielles, car elles sont liées à notre civilisation, ou plus exactement à la pollution environnementale que nous induisons. »
Dominique Belpomme envisage un certains nombre de reformes qui pourraient « rompre le cercle infernal généré et qui consiste à fabriquer artificiellement de nouvelles maladies ». « Mais, précise-t-il, ces réformes constituent en réalité une véritable révolution conceptuelle. Elles remettent en cause les nombreux préjugés actuels, en s'opposant parfois radicalement à certains lobbies économiques ou industriels et même à ce qui est considéré comme le fonctionnement normal de nos institutions. Car notre société est en crise, une crise multiforme. Elle se traduit par la perte des valeurs morales, le non-respect du droit, l'inadéquation de notre système sanitaire, social, économique et financier aux problèmes posés. C'est ce que pensent nombre de nos concitoyens, en particulier les jeunes, dont beaucoup se sentent désespérés, sans projet, sans espoir, sans avenir, et dont certains ne trouvent, malheureusement, une solution que dans la drogue ou la violence.
Cette crise est considérée comme essentiellement économique et financière, alors qu'elle est en réalité idéologique, morale et comportementale. Parler de crise de la santé et de déficit de la Sécurité sociale, c'est ne voir que la partie émergée de l'iceberg, car la crise concerne la façon dont nous entrevoyons le progrès, l'organisation de notre société et le développement de notre civilisation. C'est pourquoi il est nécessaire d'aller plus loin. Répondre à la crise de santé proprement dite par une démarche technocratique ou financière, en limitant la consommation des soins, est voué à l'échec. Les dépenses de santé ne peuvent que croître car nous sommes dans un système de libre entreprise non régulé. C'est donc un problème structurel lié à notre système économique.
Notre société est malade. Elle est devenue schizophrène. La schizophrénie est caractérisée par un dédoublement de la personnalité et une rupture avec la réalité. C'est exactement la façon dont se comporte notre société. Le dédoublement de comportement est la base de son fonctionnement. D'un côté, elle sait ce qu'il faut faire, et de l'autre, elle occulte la situation en raison d'intérêts financiers. Ce dédoublement la conduit à se déconnecter de l'environnement, à ne plus tenir compte de la réalité. Refusant de voir celle-ci en face, elle se condamne à sombrer et à disparaître. »
Dominique Belpomme, Ces maladies créées par l'homme.

Obama se proclame le Christ et demande 10% sur le salaire de ses fidèles

Rally Poster ObamaChristBW

Voulez-vous Aller à Ciel ?

Si vous avez répondu Oui, donc vous DEVEZ ACCEPTER OBAMA dans votre coeur. Ne soyez pas trompé par les médias ou ou des Républicains non-croyants. Ils essayeront le mensonge et vous tromperont. La tromperie de Satan et son armée Républicaine ne sait(connaît) aucune limite. Vous avez besoin du support(de l'assistance) d'Obama Christ dans ces temps difficiles...

Barack Obama Christ
Comment Rejoindre  l'Église d'Obama Christ ?

Rejoindre l'Église est simple. Nous demandons seulement une donation mensuelle nominale(symbolique) de 10 % de votre revenu mensuel brut, avant impôts. Donc si vous gagnez 5,000 $ par mois (avant que les impôts(taxes)), votre donation à l'Église d'Obama Christ ne soient 500.00 $.
 
Il est beau le sauveur  , nous sommes là en présence d'une pure abomination digne d'un faux prophete mégalomane rien de plus antichrist comme démarche   .......après  avoir déclaré qu"il etait Dieu maintenant il est le christ çà commnence a se préciser leur cinéma ............

 

Ready to Reserve your Spot in Heaven

Click Here for the Application

lorsque  vous cliquez sur le lien alors apparait le message

YOU

ARE

NOT

WORTHY!

vous en etes pas dignes !

 

 assez sectaire comme délire
pour finir sur son site il declare

The Final Testament of the Holy Bible is Coming Soon

Le testament final sortira bientot 

http://www.obama-christ.com/join_obama_church.html

De puissantes tornades ont frappé plusieurs villes de l'Australie,

tok810-56_2012_172257_high

De puissantes tempêtes accompagnées de tornades ont frappé plusieurs villes de l'Australie, Yarrawonga, Mulwala, Bundalong, Rutherglen et Euroa il y a environ 20 heures.

Les résidents ont fait part de leur terreur après que des tornades avec des vents allant jusqu'à 254 kilomètres heure ont touché le sol au nord-est de la ville de Victoria , laissant 20 personnes blessées, dont deux grièvement.

Le Bureau de la Météorologie a confirmé qu'au moins deux tornades ont touché le sol, l'une à Euroa et l'autre à Yarrawonga. De nombreuses maisons et caravanes ont été détruites, des arbres arrachés, des immeubles commerciaux ont été endommagés.

Bundalong, une ville d'environ 300 personne sur la rivière Murray, a subi de plein fouet la dévastation de la tornade décrite comme «absolument incroyable». "On pourrait presque penser qu'une bombe atomique a explosé" ici, a déclaré le maire de la ville, brian Keenan. Le nettoyage des dégats devrait prendre plusieurs jours.

Un homme de 50 ans est dans un état critique à l'Hôpital Royal de Melbourne avec blessures à la tête, au bassin et à l'abdomen.

Les services de secours ont reçu plus de 1000 appel d'urgence, les rues principales de Rutherglen et Yarrawonga ont tous deux subi des dommages trés étendus.

"C'est certainement une des plus violentes tempête que je n'ai jamais vu, a confirmé le maire.

Les deux tornades ont été classé respectivement F1 et F2 sur l'échelle des tempêtes - suffisamment fortes pour soulever les toits.


© Nature Alerte